Jozef Čapla

 


Čapla, Jozef "Jojo"

Position : D

01-09-1938 Bernolákovo, TCH (SVK)

 
His older sister was a figure skater, thus introducing him to the local ice rink. He began devoting his time to ice hockey at the age of 12. He idolized Ján Jendek and Vladimir Dzurilla, two Slovakian goaltenders.
One of the better defensemen in Czechoslovakian ice hockey during the 1950s and 60s. He was an excellent skater and also had a hard shot from the point. Captained Slovan Bratislava for several years. He only appeared in one World Championship tournament.
The reason was that he always said what was on his mind, and that did not sit well with the Czechoslovakian regime. Was banned one year from ice hockey for having broken a window of a government office with a snowball. This subsequently led to his absence from the national team. First played on the national team in 1959. Represented Czechoslovakia 31 times.
During one visit in North America Stan Mikita as well as Andy Bathgate showed him the curved stick, which Čapla then introduced in his country.
He emigrated to West Germany in 1972 after the end of a three-year playing stint there. He got a German passport because his wife's father was German. He didn't speak German when he arrived in 1969 but felt at ease after one week of training.
Became a hockey coach. He educated future stars Klaus Merk, Uwe Krupp, Gerd Truntschka or Tobias Abstreiter in their youth.
Once asked (through Pierre Pagé) to help out Calgary Flames as an assistant coach, but declined due to his poor English.
His hockey school is well-known as well as his hockey education books published in German, Czech and Slovak.
His nerves were hurt during a back operation in 2014: his legs didn't work anymore and he had to stay in bed.
PH-MB

 
Fit ses premiers pas dans une patinoire en suivant sa grande soeur, patineuse artistique. Ce n'est qu'à douze ans qu'il se plongea réellement dans le hockey sur glace. Ses idoles de jeunesse furent Ján Jendek et Vladimir Dzurilla, deux gardiens slovaques comme lui.
Un des meilleurs défenseurs tchécoslovaques des décennies 50 et 60, Čapla jouissait d'un excellent patinage et d'un puissant lancer depuis les cercles. Longtemps capitaine du Slovan Bratislava.
Malgré tous ces talents, il n'est apparu qu'une seule fois en championnat du monde. La raison en est simple, son franc-parler ! L'indocilité ne plaisait pas au régime tchécoslovaque de l'époque, au point que Čapla fut suspendu un an de toute activité sportive pour avoir cassé la vitre d'un bâtiment gouvernemental en y lançant une boule de neige. Apparu pour la première fois en équipe nationale en 1959, il n'obtiendra que 31 capes.
C'est lors d'une tournée en Amérique du Nord qu'il découvrit, grâce à Stan Mikita et Andy Bathgate, l'usage de la crosse recourbée, qu'il importa chez lui.
En 1969, il put partir jouer à l'étranger, en Allemagne de l'Ouest en l'occurrence. Ce droit était alors accordé à de nombreux athlètes après leur trentaine. À la fin de sa permission de trois ans, Čapla ne voulut pas rentrer et fit défection.
Le père de sa femme étant allemand, elle pouvait obtenir un passeport allemand, et lui aussi en tant qu'époux. Il ne parlait pas allemand, mais fut adopté en Bavière dès la première semaine d'entraînement
Il a entraîné de nombreux clubs allemands de renom (Füssen, Rosenheim) et a formé de grands joueurs comme Klaus Merk, Uwe Krupp, Gerd Truntschka ou encore Tobias Abstreiter.
Pierre Pagé lui proposa un jour de devenir entraîneur assistant des Calgary Flames, offre que sa faible maîtrise de l'anglais le contraignit à refuser.
Très connu pour son école de hockey et pour ses livres éducatifs sur le hockey, en allemand, en tchèque et en slovaque.
Lors d'une opération du dos en 2014, ses nerfs sont atteints : ses jambes ne fonctionnant plus, il est alors cloué au lit.
PH-MB-FBH

 



1965 WC  TCH   6   3   2   5   6'   Slovan Bratislava

               6   3   2   5   6'

 

 

Back to player register - Retour au registre des hockeyeurs internationaux