Brest à la croisée des chemins

 

Après une saison 2014-2015 couronnée par une participation aux play-offs, les Albatros ont obtenu leur participation à une troisième saison consécutive au plus haut niveau français. Record égalé donc avec la période dorée 1994-1997 (deux titres et une finale, excusez du peu). L'intersaison a été beaucoup plus sereine que les précédentes. Le club a été validé en Ligue Magnus dès la première vague annoncée par la Fédération. Un excédent de 29 000 euros a même été dégagé avec néanmoins un point noir quant à l'affluence dans les gradins qui est en baisse. De quoi préparer tranquillement la constitution de l'équipe 2015-2016. À noter également un partenariat entre "Celtes" avec l'équipe des Cardiff Devils pour quatre rencontres amicales et de nouveaux maillots (noirs à domicile en championnat, bleu ciel en coupes).

Mais la saison qui se profile s'annonce comme une étape importante dans l'histoire du club. Avec la réforme du championnat et la volonté de professionnalisation du hockey français, Brest se trouve à un véritable carrefour. Soit le club breton parvient à se maintenir et prend le wagon de la professionnalisation avec le passage en SASP. Soit la relégation a lieu et le club reste à quai avec le statut d'association. Bien sûr, la Division 1 n'est pas incompatible avec le statut de SASP (Anglet en est un bel exemple), mais le président brestois Jean-Louis de Bougrenet a fixé la condition d'un maintien en Ligue Magnus avant tout changement de statut.

Au revoir Bobby, au revoir David

Avec potentiellement trois relégations cette saison (un barrage est à disputer entre le douzième et le champion de Division 1), la concurrence s'annonce rude dans une division où le promu bordelais a impressionné avec un recrutement de haut niveau. Brest l'a bien compris et a constitué un effectif supérieur (sur le papier) à celui de l'an passé avec comme objectif annoncé de participer aux play-offs en championnat et d'aller le plus loin possible dans les Coupes.

Première bonne nouvelle, le retour de Léo Bertein dans les cages. Auteur d'une deuxième moitié de saison stratosphérique, le staff brestois a annoncé très rapidement la resignature de celui qui a été élu MVP de la saison par les supporters du club et qui jouit d'une cote de popularité rarement vue dans les travées du Rïnkla Stadium. Aimant particulièrement compter sur deux gardiens potentiellement numéro 1, Sébastien Oprandi a poursuivi sa logique après la retraite d'Arnaud Goetz en recrutant le jeune Antoine Bonvalot en provenance de Briançon. De quoi amener une émulation entre ces deux portiers de qualité. Au coach brestois maintenant de gérer au mieux la rotation afin que la concurrence reste saine ce qu'il a réussi à faire dans les situations similaires les années précédentes. C'est en tout cas un bon duo tricolore dont disposent les Bretons entre leurs poteaux.

Pour les protéger, l'entraîneur a remanié son escouade défensive touchée par plusieurs départs voulus ou non. C'est ainsi que les "anciens" David Hennebert (arrêt) et Vladimir "Bobby" Holik (Clermont-Ferrand) quittent le club après respectivement cinq et six saisons de bons et loyaux services. Jason Crossman a surpris en arrêtant sa jeune carrière pour se consacrer à ses études, tandis que Bryce Reddick ne sera resté qu'une saison avant de prendre le chemin de Manglerud Star en Norvège. Enfin, le deuxième meilleur pointeur du côté des défenseurs de Ligue Magnus, Tim Hartung, a lui aussi décidé de raccrocher les patins après une saison convaincante gâchée par quelques blessures.

Face à tous ces départs, le staff brestois a essentiellement opté pour la carte de la jeunesse, tout en espérant que la qualité soit au rendez-vous. Gaëtan Cannizzo et Aurélien Gréverend sont les seuls "survivants" de l'an passé. Ce dernier est même le doyen de la défense du haut de ses 25 ans. Certes Edgar Dikis a porté le maillot brestois l'an passé mais il disputera sa première saison complète à la pointe du Ponant après une arrivée appréciée l'an passé.

Hormis le Français Florent Aubé qui nous vient d'Angers, le recrutement a un fort accent nord-américain. La filiale universitaire tout d'abord et deux gabarits robustes : Doug Jessey (1m88, 96 kg) de Canisius College en NCAA et le géant Cody Matthieu (2m03 et 104 kg) de l'université de Davenport à un échelon plus mineur (ACHA) qui a la particularité de pouvoir jouer en attaque également et de compter comme joueur formé localement. Il portait le maillot grenoblois avant d'être écarté en minimes et de s'envoler pour le Canada durant son adolescence. Sébastien Oprandi s'est servi du réseau interne de ses joueurs en faisant venir Mathieu Gagnon, ami d'Alexandre Quesnel, trop brièvement aperçu à Briançon l'an passé puisqu'il s'est rapidement blessé au poignet. Ce défenseur canadien possède un profil offensif qui devrait faire beaucoup de bien aux Albatros en supériorité numérique.

Gagnon forme avec son compatriote Charles Landry une paire défensive de très haute qualité. Venu de Nottingham en EIHL, Landry a un passé de haut niveau en Amérique du Nord puisqu'il est un ancien joueur des Tampa Bay Lightning. Bien que sous contrat avec la franchise NHL, il évoluait notamment en American Hockey League avec des joueurs ayant disputé la dernière finale de Coupe Stanley (Nikita Kucherov, Tyler Johnson, Ondrej Palat, Alex Killorn...)

Des arrivées défensives de qualité donc, sur le papier, pour un secteur défensif qui ressort renforcé de cette intersaison mais avec un rajeunissement important. Le manque d'expérience leur jouera peut-être quelques tours néanmoins.

Pard revient puis repart

Le secteur offensif est moins bouleversé dans cette mouture 2015-2016 : trois départs pour autant d'arrivées. Il est vrai que l'attaque donne souvent satisfaction du côté du Rïnkla Stadium. Certes, parmi les partants, on retrouve les excellents Benjamin Breault (Sanok) et Vikhael To-Landry (Lyon), soit les deux meilleurs buteurs en 2014-2015, mais leurs remplaçants semblent de qualité.

La grosse nouvelle de cette intersaison était le retour annoncé du goaléador Nicholas Pard tout juste auréolé d'un titre de champion avec Gap. Dans ses bagages il ramène avec lui l'attaquant de poche Roman Vondracek pour un duo prometteur notamment au niveau de la vitesse de patinage. Et puis patatras, Pard est finalement resté au Canada. Le staff a été prévenu suffisamment tôt et a su être réactif pour le remplacer. Là encore, la filiale Junior Majeur "Olympiques de Gatineau", souvent usitée par Brest, a fonctionné puisqu'avec l'arrivée de Mathieu Gagnon et la resignature d'Alexandre Quesnel, le nouveau venu Christian Ouellet est le troisième joueur de l'effectif a avoir porté ce chandail en LHJMQ. Ces trois gaillards se connaissent bien, Gagnon et Ouellet ont même été transférés le même jour vers Chicoutimi durant leurs carrières en Junior Majeur.

Pour Sébastien Oprandi, la nécessité était surtout de trouver un joueur droitier décisif sur les unités spéciales. Pard avait ce profil, mais Ouellet aussi, et il a déjà montré un talent de finisseur sur les matchs de pré-saison. Après trois saisons à bourlinguer en ECHL, notamment aux Komets de Fort Wayne, l'un des clubs les plus anciens de ligue mineure aux USA, le natif d'Alma souhaitait tenter son aventure sur le vieux continent. C'est chose faite et nul doute que la présence de deux amis sur son bloc facilitera son intégration. Attention tout de même pour l'acclimatation à l'arbitrage français car le bonhomme est logiquement la cible des défenseurs adverses et il n'hésite pas à répondre et éventuellement provoquer.

Pour boucler son recrutement tout en gardant en tête une bonne cohésion d'équipe, Sébastien Oprandi a écouté les conseils de son capitaine et entraîneur-adjoint Jaroslav Prosvic lui recommandant chaudement son ami Martin Hujsa, formé à Skalica comme lui. Le doyen de l'équipe avec ses 36 ans arrive avec un beau CV. Plus de 600 matchs et 500 points en Extraliga slovaque, un titre obtenu en 2008 avec le Slovan Brastislava ainsi que deux titres (2013, 2014) au Kazakhstan avec le Ertis Pavlodar (entrevu à Angers lors de la dernière Coupe Continentale). Le virevoltant Michal Dian ayant rempilé, c'est un trio 100% slovaque et expérimenté que le staff a constitué avec un style tout en technique et en patinage. Une fois les repères trouvés cela devrait être un régal pour les yeux.

Pour compléter les deux dernières lignes, l'ensemble des JFL ont été conservés a l'exception de Sébastien Delemps parti tenter sa chance à La Roche-sur-Yon à l'échelon inférieur. Le troisième bloc est entièrement constitué d'anciens Caennais en la personne des frères Avenel (Jonathan et Graham) et de Jérémie Romand. On retrouve également une fratrie sur le dernier bloc avec Nicolas et Dimitri Motreff tous deux formés à Brest. Ils seront épaulés par Quentin Berthon, blessé pour une assez longue durée qui lui fait louper une bonne partie du début de saison. Les jeunes Marlo Chapron (20 ans) et Thibault Kervella (18 ans) sont dévolus à jouer avec la réserve en Division 3 mais les blessures les ont déjà amenés à effectuer plusieurs présences en équipe première.

Globalement c'est un secteur offensif stable avec des renforts de qualité qui a été constitué. Les joueurs sont plus expérimentés qu'en défense. Vu le profil des joueurs, les dirigeants brestois ont visiblement l'intention d'avoir une équipe dynamique et rapide.

L'Albatros : oiseau migrateur

L'albatros, le plus grand des oiseaux des mers, est capable d'effectuer des migrations de plusieurs milliers de kilomètres. Un destin similaire à l'équipe de hockey bretonne du même nom forcée de parcourir d'interminables kilomètres pour se rendre chez des adversaires pour la plupart très éloignés de la pointe bretonne. Point positif, les résultats à domicile sont plutôt bons face à des équipes souvent éprouvées par le trajet (Dijon en a fait les frais l'an passé). Point négatif, les résultats une fois sortis du Rïnkla Stadium sont médiocres (une victoire en championnat l'an passé, lors de l'avant dernière journée à Épinal).

Dans ce constat réside un élément déterminant pour le maintien en Ligue Magnus. Les Albatros doivent impérativement améliorer leur bilan loin de leurs bases tout en restant intraitables à domicile. Pour cela le club a mis l'accent sur la préparation physique afin de limiter l'usure provoquée par les nombreux et longs déplacements. Ainsi le contrat de la préparatrice physique Wendy Delacour a été professionnalisé. Le camp d'entraînement, se tenant habituellement aux alentours de l'Assomption, a débuté dès le 10 août. Enfin le calendrier des matchs amicaux a été plus chargé qu'à l'accoutumée avec six matchs en quelques jours "pour être dedans d'entrée de jeu", dixit l'entraîneur.

Pas le droit à l'erreur en effet avec la réforme qui se profile, d'autant plus que le calendrier brestois est assez particulier cette année. Des regroupements géographiques ont été effectués pour certains matchs afin de limiter les déplacements. Les Albatros se déplacent donc seulement trois fois lors de la phase aller (Angers, Bordeaux, Amiens) et inversement ne recevront que trois fois en phase retour. Ceci donne lieu à des "road trips" à l'instar des calendriers NHL, comme par exemple les matchs à Lyon, Briançon et Morzine entre le 29 janvier et le 2 février 2016.

Les Bretons seront donc immédiatement obligés de fournir des résultats convaincants à domicile pour emmagasiner de la confiance sous peine de devoir cravacher difficilement lors de la phase retour. Deux phases claires et distinctes où le staff espère que la préparation physique portera ses fruits, notamment sur la seconde qui s'annonce périlleuse.

Cette saison s'annonce donc comme une étape charnière pour des Albatros de Brest véritablement à la croisée des chemins du hockey professionnel ou associatif. L'équipe présente un visage intéressant avec une profondeur de banc plus importante que l'an passé mais une défense assez jeune. La glace rendra son verdict après une saison qui promet d'être très disputée.

Benjamin Quioc

 

 

Effectif :

Gardiens

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2014/15   MJ  Min.  Moy.    %
34 BERTEIN Léo           03/07/1991  182  71  Dunkerque         Brest       FRA-1   25  1388  3,16  91,1%
35 BONVALOT Antoine      04/03/1994  180  70  Grenoble          Briançon    FRA-1    9   478  3,64  86,9%

Défenseurs

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2014/15   MJ   B   A Pts   +/-  Pén
 2 GRÉVEREND Aurélien    09/11/1989  189  86  Rouen             Brest       FRA-2   31   2   5   7   -9   10'
 3 JESSEY Doug           20/04/1991  188  96        (Canadien)  Canisius    NCAA    36   2   9  11   +5   18'
                                                                Indy        ECHL     2   0   0   0   -2    2'
22 CANNIZZO Gaëtan       31/03/1994  186  86  Brest             Brest       FRA-1   31   0   0   0   -3    2'
                                                                Brest II    FRA-4    5   2   4   6         0'
23 LANDRY Charles        03/06/1991  180  85        (Canadien)  Nottingham  GBR-1   60   6  11  17        31'
41 DIKIS Edgars          16/10/1991  181  83          (Letton)  Jurmala     LET-1    2   0   0   0         0'
                                                                Brest       FRA-1   16   1   5   6   -4    2'
58 AUBÉ Florent          25/08/1992  175  80  Rouen             Angers      FRA-1   33   0   0   0   -4   18'
65 GAGNON Mathieu        02/11/1992  183  82        (Canadien)  Briançon    FRA-1    1   0   0   0    0    0'
85 MATHIEU Cody          17/09/1990  203 104  Grenoble          Davenport   ACHA    36   3   8  11        69'

Attaquants

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2014/15   MJ   B   A Pts   +/-  Pén
 5 VONDRACEK Roman       26/09/1984  172  82         (Tchèque)  Gap         FRA-1   25   7  12  19   -2   16'
12 MOTREFF Dimitri       30/11/1995  179  65  Brest             Brest       FRA-1   31   0   0   0   -5    0'
                                                                Brest II    FRA-4    6   2   5   7         0'
18 BERTHON Quentin       25/01/1990  175  75  Lyon              Brest       FRA-1   30   3   1   4   -13  20'
19 HUJSA Martin          09/09/1979  178  75        (Slovaque)  Pavlodar    KAZ-1   49  25  25  50   +14  38'
24 OUELLET Christian     28/08/1991  183  88        (Canadien)  Fort Wayne  ECHL    65  16  21  37   +3   40'
28 ROMAND Jérémie        28/02/1988  192  95  St-Gervais        Brest       FRA-1   31   8   5  13   -1   56'
39 AVENEL Jonathan       04/06/1987  185  77  Caen              Brest       FRA-1   31   2   8  10   -11  56'
40 DIAN Michal           11/02/1980  173  75        (Slovaque)  Brest       FRA-1   30  10  20  30   +11  34'
42 QUESNEL Alexandre     03/11/1989  182  81        (Canadien)  Brest       FRA-1   30  10  15  25   +7   20'
74 AVENEL Graham         26/06/1989  184  81  Caen              Brest       FRA-1   31   6   5  11   -5   26'
80 PROSVIC Jaroslav      23/02/1982  186  91        (Slovaque)  Brest       FRA-1   17   4   8  12   -5   12'
89 MOTREFF Nicolas       02/09/1989  174  80  Brest             Brest       FRA-1   26   1   3   4   -5   24'

Entraîneur : Sébastien Oprandi (39 ans).

Partis : Arnaud Goetz (G, 503' et 88,5%, arrêt), Tim Hartung (D, 2+21, arrêt), Bryce Reddick (D, 3+9, Manglerud Star, NOR-1), Vladimir Holik (D, 4+6, Clermont-Ferrand, FRA-3), Jason Crossman (D, 0+6, arrêt), David Hennebert (D, 1+1, arrêt), Sacha Grimshaw (D, 0+0, Amnéville, FRA-3), Benjamin Breault (A, 14+19, Sanok, POL-1), Vikhael To-Landry (A, 14+13, Lyon, FRA-1), Sébastien Delemps (A, 0+0, La Roche-sur-Yon, FRA-2).

 

 

Revoir la présentation 2014/15

 

Retour à la rubrique articles