Albatros de Brest : tombés du nid, rattrapés par une branche

 

Après des play-down marathon, le couperet est retombé d'extrême justesse sur les Albatros de Brest, entraînant la première relégation sportive de l'équipe fanion dans l'histoire du club. Malgré tout, l'impression laissée par la saison 2013-2014 est plutôt positive. La tâche des Bretons s'annonçait compliquée et il y a eu en effet quelques périodes difficiles (de novembre à décembre notamment). On dénombre pourtant neuf victoires en saison régulière, dont certains succès de prestiges face à Grenoble et chez le futur champion briançonnais le soir de leur cérémonie des 80 ans du club. Un effort vain puisqu'il ne les a pas fait échapper aux play-down sanctionnés d'une relégation. Dans leur chute, les Brestois sont pourtant repêchés après le retrait malheureux des Ours villardiens. Une seconde chance pour tenter de décrocher le maintien, sportif cette fois.

Paris gagnants ?

Symbole de ce nouveau départ : l'abandon des couleurs historiques de la ville et du club, le bleu et le rouge, au profit d'un noir et gris/blanc beaucoup plus sobre qui ne fait pas l'unanimité dans les travées du Rïnkla Stadium. Les goûts et les couleurs... Faisant toujours face à des moyens limités pour la division, le maintien des Bretons s'annonce au minimum aussi difficile à décrocher cette saison. À l'inverse de l'an passé où les recrues avaient été peu nombreuses, on enregistre une dizaine de mouvements à l'intersaison. Pas de CV bling bling estampillés d'un passé NHL comme peuvent s'offrir Angers ou Grenoble, la cellule de recrutement brestoise doit la jouer fine et modeste, entraînant des paris inévitables. Seront-ils gagnants ou perdants, ici réside une des clés de la saison brestoise.

Une fois n'est pas coutume, le "flux migratoire" de joueurs entre Brest et Caen est pour une fois favorable en quantité à la ville normande. Le gardien Michaël Dupont quitte la Bretagne et rejoint Caen pour une nouvelle aventure dans son troisième club en autant de saisons. La place de portier titulaire est donc à prendre. Ayant initialement prolongé d'une saison aux Gothiques d'Amiens, Léo Bertein retourne finalement dans le club qu'il avait laissé tout juste auréolé d'un titre de champion de Division 1 en 2013. L'opportunité d'être numéro 1 dans un autre club était une clause libératoire du contrat fraîchement signé en Picardie. Une place qui est pourtant loin d'être acquise.

Grand adepte de l'alternance, Sébastien Oprandi fait jouer la carte concurrence dénommée Arnaud Goetz, qui entame sa quatrième saison aux Albatros. Pas toujours titulaire mais très rarement décevant lorsqu'on fait appel à lui, l'expérimenté gardien de 34 ans a aussi sa carte à jouer et a pour le moment les faveurs de son coach en championnat. Deux gardiens qui ne se sont jamais imposés à ce niveau pour une place de titulaire, voilà le premier gros pari brestois, que l'on peut classer à haut risque car situé à un poste déterminant.

Principale faiblesse brestoise l'an passé avec 115 buts encaissés, l'avant-dernière défense de Ligue Magnus a été remaniée. Le jeune Gaëtan Cannizzo a bénéficié davantage de temps de jeu en Ligue Magnus qu'en Division 1 l'an passé en se voyant confier des responsabilités dans des moments importants, en infériorité numérique notamment. Profitant également de son expérience avec l'équipe de France U20, il a incontestablement gagné en maturité et poursuivra sa progression au plus haut niveau français avec son club formateur.

Les cadres David Hennebert, Vladimir Holik et Aurélien Gréverend poursuivent également l'aventure. Ils constituent (avec les autres joueurs ayant re-signé) une partie du noyau si important pour la cohésion et la solidarité du groupe. Ce paramètre demeure une priorité absolue de Sébastien Oprandi dont le leitmotiv est d'instaurer des valeurs de sacrifice dans lesquelles il puise la principale force de l'équipe pour subsister face à des adversaires supérieurs techniquement.

Au rayon départs/arrivées, exit le charismatique capitaine Daniel Carlsson pour une retraite bien méritée garnie d'un palmarès élogieux. Pour remplacer ce profil très défensif, Jason Crossman est recruté en provenance de Grenoble. Encore jeune, le joueur originaire de Montpellier a encore une marge de progression qu'il aura tout loisir d'exploiter avec un temps de jeu sans nul doute supérieur à l'an passé.

Héros de la montée en Magnus car auteur du but décisif en finale face à Lyon, David Poulin n'est pas revenu mi-août à la pointe bretonne, pour la première fois depuis 2011. Résolument offensif en Division 1, le défenseur canadien a eu plus de mal à s'affirmer dans ce domaine en Ligue Magnus. Son remplaçant, en provenance originale de Las Vegas, se dénomme Bryce Reddick. Fils de l'ancien gardien NHL Eldon "Pokey" Reddick, ce Canado-Américain au profil encore plus porté sur l'offensive est capable de jouer aussi bien en attaque qu'en défense. Un autre pari du coach brestois car son CV n'est pas vraiment ponctué de statistiques mirobolantes en East Coast Hockey League en comparaison des joueurs ayant fréquenté cette ligue et évoluant en Ligue Magnus.

Pas de mauvaise surprise a priori en revanche pour le remplaçant de Thomas Evans (reparti après des play-down dantesques de sa part) puisqu'il s'agit de Tim Hartung qui avait été plutôt convaincant il y a deux saisons sous les couleurs de Villard-de-Lans. Toujours sensible aux affinités, Sébastien Oprandi sait que l'Américain sera sans doute un plus pour l'intégration de son compatriote Reddick qui connaît sa première expérience en Europe. L'apport offensif des défenseurs brestois avait été insuffisant l'an passé et le recrutement de cette intersaison semble traduire une volonté d'y remédier après une saison où seul Evans a semblé véritablement à l'aise à ce niveau de compétition.

Une triplette pour remplacer un duo magique

Onzième attaque de Ligue Magnus en 2013-2014 avec 81 buts inscrits, le secteur offensif brestois fut un point satisfaisant dans l'ensemble. Malgré des matchs difficiles, les Albatros ont toujours eu une philosophie de jeu résolument offensive, plutôt agréable à voir jouer. Fer de lance de l'attaque bretonne, la paire David Croteau - Nicholas Pard a franchi haut la main le palier de la Magnus. Le départ de ce duo magique crée donc un vide qui ne sera pas simple à combler tant les Canadiens ont laissé une marque importante sur l'équipe et leurs supporters lors de leurs trois saisons passées au club. Tandis que l'ex-Mulhousien Croteau s'est exilé en Hongrie après des expériences avortées au Kazakhstan et à Épinal, Nicholas Pard a lui répondu aux sirènes du nouveau défi de Luciano Basile aux Rapaces de Gap.

Si on part du principe que le recrutement brestois s'est effectué poste pour poste, la succession de ce duo devra être assurée en partie par le binôme Benjamin Breault - Alexandre Quesnel. Si le premier n'est pas un inconnu à ce niveau (31 points avec Épinal l'an passé) et est sur le papier au moins aussi bon au centre que ne l'était Croteau, une grosse inconnue demeure pour le second. Autant Nicholas Pard avait eu deux saisons en Division 1 pour découvrir et s'acclimater au hockey européen, autant Quesnel débarque dans l'inconnu le plus total avec un temps d'adaptation nettement plus court et une pression plus grande. Prendre le costume de buteur numéro 1 de l'équipe n'est pas chose aisée. Quesnel a certes obtenu des statistiques convaincantes partout où il est passé, que ce soit en LHJMQ ou en CIS, mais ses récentes saisons sont également caractérisées par un faible nombre de matchs joués (14 seulement depuis 2012). Le néo-Brestois semble donc sujet aux blessures, ou autres...

Alors que le contingent canadien semblait au complet, la bonne surprise fut l'annonce du recrutement d'un troisième attaquant issu de la Belle Province en la personne de Matthew Boudreau. Pour le jeune attaquant de 20 ans ayant la prestigieuse Coupe Mémorial à son palmarès obtenu avec le Moosehead d'Halifax, le passage de l'autre côté de l'Atlantique a semble-t-il été prématuré. Le temps de faire bonne impression lors des matchs préparatoires, et le voilà reparti dans son pays natal pour raisons personnelles. Brest ne perd peut-être pas au change puisque son remplaçant n'est autre que Vikhaël To-Landry, bien connu des spectateurs bretons qui ont connu quelques frayeurs par sa faute lors des joutes très disputées entre leurs favoris et son ancienne équipe lyonnaise. Il découvrira le plus haut niveau français avec le statut de meilleur pointeur des play-offs de Division 1. Que de chemin parcouru pour lui depuis son arrivée à Meudon en Division 2 en 2010 ! Son recrutement est un sérieux plus pour les Bretons puisqu'il remplace numériquement parlant Aïna Rambelo qui n'a jamais vraiment convaincu malgré un temps de jeu suffisamment important pour exprimer ses capacités. C'est donc cette nouvelle triplette canadienne qui sera chargée de faire oublier l'ancien duo magique constitué par Croteau et Pard.

On évoquait en ce début d'article le "flux migratoire" entre Brest et Caen qui est exceptionnellement plus important vers la Normandie cette intersaison. Erwan Pain a accompagné Dupont vers les Drakkars après deux saisons de bons et loyaux services ponctuées malgré tout par de trop nombreuses blessures. En échange, la cité du Ponant obtient les services du massif Jérémie Romand. Pas vraiment dans le cœur des supporters bretons lors des nombreuses confrontations avec Caen, il a marqué les esprits y compris de manière positive en faisant preuve d'un esprit guerrier à toute épreuve durant les moments décisifs des play-down. On se souvient notamment de sa prestation remarquable lors de la sixième rencontre malgré la défaite caennaise et un tir de pénalité loupé de sa part. Pour l'anecdote, sachez qu'en guise de cadeau de départ ses ex-coéquipiers normands lui ont offert un parapluie.

Un présent pas vraiment nécessaire tant son acclimatation a semblé aisée sous le grand soleil estival breton avec la présence d'amis de longues dates en la personne des frères Avenel (Jonathan et Graham), le polyvalent Nicolas Motreff, Quentin Berthon (et Aurélien Gréverend déjà cité précédemment) qui ont prolongé leur bail en Bretagne jusqu'en 2015. Un atout de plus pour la cohésion du groupe dans lequel figurent toujours les Slovaques Jaroslav Prosvic (promu capitaine) et Michal Dian (convaincant après une saison effectuée en Division 2 mais cependant un peu irrégulier).

Reparti aussi discrètement qu'il est venu, Valentin Dumélié rejoint Limoges en Division 2. Bénéficiant de moins de temps de jeu que Rambelo notamment, ce joueur au petit gabarit se sera néanmoins donné à fond à chacune de ses présences et aura démontré qu'il n'avait pas froid aux yeux en n'hésitant pas à jouer physique malgré un gabarit qui ne s'y prêtait pas forcément. Sébastien Delemps, son successeur, se voit confier un rôle similaire clairement tourné sur la défensive et le pressing de l'adversaire sur le dernier bloc. Une quatrième ligne sur laquelle le coach Oprandi est tout heureux de pouvoir régulièrement compter cette saison, chose qu'il n'avait pas vraiment pu faire l'an passé sur la durée.

En position de douzième attaquant, Dimitri Motreff semble tenir le bon bout, lui qui avait déjà disputé la pré-saison l'an passé avant de rejoindre l'équipe réserve et d'être blessé en fin de saison. Le retour au club de William L'Arvor après une saison à Marseille en Division 3 semble davantage concerner l'équipe réserve. Ce joueur a néanmoins suffisamment de qualités pour pallier des absences ponctuelles à l'instar du défenseur Sacha Grimshaw et des ailiers Marlo Chapron et Jérémy Cormier (capitaine de la réserve) appelés à faire quelques présences chaque saison.

Le maintien par les play-offs ?

Sur le papier, les Albatros semblent dans l'ensemble mieux armés que la saison passée. Un constat qui tient sous condition évidemment que les paris tentés (à des postes clés) par le staff brestois s'avèrent payants. Le problème est que la plupart des équipes ont également eu un recrutement convaincant marqué cette année par l'afflux de Nord-Américains avec la fin du quota imposé jusqu'alors.

L'objectif affiché est donc, comme l'an passé, le maintien pur et simple. Reste à savoir s'il sera obtenu par une qualification en play-offs qui serait synonyme de saison réussie où à l'issue d'une série de play-down que le club essaiera absolument d'éviter. Il faudra pour cela faire de la lointaine glace du Rïnkla Stadium une forteresse difficilement prenable afin de grappiller de précieux points car les places seront chères. Le voisin caennais fera sans doute parti des concurrents à battre absolument dans cette course au maintien, de même que Morzine-Avoriaz-Les-Gets.

En parallèle, la Coupe de France sera l'occasion de vivre une belle aventure et d'aller le plus loin possible (et non pas se faire lamentablement éliminer d'entrée de jeu à domicile contre une équipe de division inférieure comme en 2013). La Coupe de la Ligue, malgré une poule plus ouverte avec le départ de Rouen, n'est pas une priorité mais permettra de faire tourner l'effectif. Le focus reste le maintien et rien que le maintien, pour le décrocher de manière sportive cette fois. À eux de se saisir de cette seconde chance qui leur est offerte de demeurer parmi le plus haut niveau du hockey français.

Benjamin Quioc

 

 

Effectif :

Gardiens

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur     Club & Ch 2013/14   MJ   Min   Moy.   %
30 GOETZ Arnaud          05/01/1980  178  73  Grenoble           Brest       FRA-1    9   304  5,15  85,8%
34 BERTEIN Léo           03/07/1991  182  71  Dunkerque          Amiens      FRA-1    3   135  2,22  92,7%

Défenseurs

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur     Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 2 GRÉVEREND Aurélien    09/11/1989  189  86  Rouen              Brest       FRA-1   27   1   5   6   18'
 3 CROSSMAN Jason        15/03/1990  181  93  Montpellier        Grenoble    FRA-1   31   0   3   3   36'
 4 HOLÍK Vladimír        27/02/1978  184  89          (Tchèque)  Brest       FRA-1   31   2  11  13   28'
10 HARTUNG Tim           09/07/1984  183  86        (Américain)  Fife        GBR-1   60  14  22  36   24'
20 CANNIZZO Gaëtan       31/03/1994  186  86  Brest              Brest       FRA-1   29   0   2   2    4'
                                                                 Brest II    FRA-4    3   2   3   5    0'
27 REDDICK Bryce         05/08/1985  178  82       (Canado-Am.)  Arizona      CHL     5   0   1   1    2'
                                                                 Las Vegas   ECHL    26   1   2   3   13'
29 GRIMSHAW Sacha        05/11/1988  170  75        (Fra/Brit.)  Brest       FRA-1    3   0   0   0    0'
                                                                 Brest II    FRA-4   14   3   6   9   12'
37 HENNEBERT David       18/02/1984  175  78  Amiens             Brest       FRA-1   33   1   6   7   24'

Attaquants

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur     Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
12 MOTREFF Dimitri       30/11/1995  179  65  Brest              Brest       FRA-1    5   0   0   0    0'
                                                                 Brest II    FRA-4    7   1   3   4    4'
18 BERTHON Quentin       25/01/1990  175  75  Lyon               Brest       FRA-1   32   0   2   2   43'
19 CHAPRON Marlo         02/09/1995  177  64  Brest              Brest       FRA-1    3   0   0   0    0'
                                                                 Brest II    FRA-4   14   5   9  14   22'
28 ROMAND Jérémie        28/02/1988  192  95  St-Gervais         Caen        FRA-1   33  13  14  27   56'
36 BREAULT Benjamin      21/02/1988  179  80         (Canadien)  Épinal      FRA-1   29  13  22  35   30'
39 AVENEL Jonathan       04/06/1987  185  77  Caen               Brest       FRA-1   33   4   7  11   30'
40 DIAN Michal           11/02/1980  173  75         (Slovaque)  Brest       FRA-1   31  16  16  32   34'
41 L'ARVOR William       16/05/1990  176  78  Brest              Marseille   FRA-4   13  12  13  25   22'
42 QUESNEL Alexandre     03/11/1989  182  81         (Canadien)  Moncton      CIS    11   5   7  12   12'
63 CORMIER Jérémy        30/12/1984  175  72  Quimper            Brest       FRA-1    8   0   0   0    0'
                                                                 Brest II    FRA-4   14  12  12  24   10'
74 AVENEL Graham         26/06/1989  184  81  Caen               Brest       FRA-1   33   7   4  11   36'
80 PROSVIC Jaroslav      23/02/1982  186  91         (Slovaque)  Brest       FRA-1   33  14  16  30   38'
88 TO LANDRY Vikhaël     10/02/1989  178  85         (Canadien)  Lyon        FRA-2   34  29  26  55   12'
89 MOTREFF Nicolas       02/09/1989  174  80  Brest              Brest       FRA-1   31   4  10  14    8'
92 DELEMPS Sébastien     15/01/1992  172  79  Valence            Grenoble    FRA-1   29   0   3   3    4'

Entraîneur : Sébastien Oprandi (38 ans).

Partis : Michael Dupont (G, 1658', 90,5%, Caen), Daniel Carlsson (D, 1+3, arrêt), Thomas Evans (D, 3+11), David Poulin (D, 3+5, arrêt), David Croteau (A, 16+18, Ferencváros, HON), Valentin Dumélié (A, 0+2, Limoges, FRA-3), Erwan Pain (A, 8+4, Caen), Nicholas Pard (A, 22+25, Gap), Aïna Rambelo (A, 2+4, Bordeaux, FRA-2)

 

 

Revoir la présentation 2013/14

 

Retour à la rubrique articles