Championnats du monde féminins 2021

 

Prévu au printemps mais annulé au dernier moment pour motifs sanitaires par les autorités de Nouvelle-Écosse, le Mondial féminin est reporté à la fin de l'été. Toutes les divisions inférieures ont été annulés par la pandémie de Covid-19 (qui a déjà provoqué la suspension de toutes les compétitions 2020) et il n'y a donc pas de relégation.

 

Mondial élite (du 20 au 31 août 2021 à Calgary, Canada)

Présentation de la compétition.

Groupe A

20 août
Canada - Finlande 5-3 (0-2,2-0,3-1)
Suisse - États-Unis 0-3 (0-1,0-2,0-0)
21 août
Russie - Suisse 3-1 (0-1,2-0,1-0)
22 août
Canada - Russie 5-1 (0-0,3-1,2-0)
Finlande - États-Unis 0-3 (0-1,0-1,0-1)
24 août
États-Unis - Russie 6-0 (1-0,2-0,3-0)
Suisse - Canada 0-5 (0-0,0-4,0-1)
25 août
Russie - Finlande 0-4 (0-3,0-0,0-1)
26 août
Finlande - Suisse 6-0 (4-0,1-0,1-0)
États-Unis - Canada 1-5 (0-2,0-3,1-0)

Classement (4 matches)

                      Pts   V VP  DP D   BP-BC Diff
1 Canada        12   4  0  0  0   20-5   +15
2 États-Unis     9   3  0  0  1   13-5   +8
3 Finlande       6   2  0  0  2   13-8   +5
4 Russie         3   1  0  0  3    4-16  -12
5 Suisse         0   0  0  0  4    1-17  -16

 

Groupe B

20 août
République Tchèque - Danemark 6-1 (3-1,0-0,3-0)
21 août
Allemagne - Hongrie 3-0 (2-0,0-0,1-0)
Danemark - Japon 0-1 (0-0,0-1,0-0)
22 août
Hongrie - République Tchèque 2-4 (0-2,1-2,1-0)
23 août
Allemagne - Danemark 3-1 (1-0,2-0,0-1)
Japon - République Tchèque 0-4 (0-1,0-2,0-1)
24 août
Hongrie - Japon 1-4 (0-1,1-1,0-2)
25 août
République Tchèque - Allemagne 2-0 (0-0,1-0,1-0)
Danemark - Hongrie 1-5 (0-2,1-2,0-1)
26 août
Japon - Allemagne 2-1 (0-1,2-0,0-0)

Classement (4 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC Diff
1 Tchéquie      12   4  0  0  0   16-3   +13
2 Japon          9   3  0  0  1    7-6   +1
3 Allemagne      6   2  0  0  2    7-5   +2
4 Hongrie        3   1  0  0  3    8-12  -4
5 Danemark       0   0  0  0  4    3-15  -12

Pour leur découverte de l'élite, les Hongroises sont battues par deux buts à une minute d'intervalle de Nina Christof, l'Allemande qui fait ses débuts en championnat du monde trois jours après son 18e anniversaire. Ce match s'avère décisif pour la qualification en quart de finale, que ne peuvent pas atteindre les deux nations promues.

 

Quarts de finale (28 août 2021)

Russie - Suisse 2-3 a.p. (2-0,0-0,0-2,0-1)
États-Unis - Japon 10-2 (5-2,2-0,3-0)
Canada - Allemagne 7-0 (3-0,2-0,2-0)
Finlande - République Tchèque 1-0 (0-0,1-0,0-0)

L'entraîneur suisse Colin Muller remplace Andrea Braendli par Saskia Maurer dès la neuvième minute, et la jeune gardienne de 20 ans n'encaisse alors plus le moindre but. En troisième période, Evelina Raselli égalise d'une belle feinte après avoir été servie à 2 contre 1 par Dominique Ruegg, qui égalise elle-même d'une déviation en fin de match. Après 5'29" de prolongation à 3 contre 3, Laura Zimmermann convertit la passe de Sinja Leemann en contre-attaque pour qualifier la Suisse en demi-finale.

 

Matches de classement (29 août 2021)

Russie - Allemagne 3-2 (0-0,1-2,2-0)
République Tchèque - Japon 2-3 (0-1,1-1,1-1)

Lorsque son équipe est menée 1-2 par des Allemandes qui comptent pourtant cinq blessées, l'entraîneur russe Evgeni Bobarik remplace sa gardienne Nadezhda Morozova par Valeria Merkusheva. Celle-ci aura 9 arrêts à faire et ses coéquipières sauvent leur tournoi en renversant le score par des buts de Veronika Korzhakova et Oksana Bratisheva à trois minutes d'intervalle.

 

Demi-finales (30 août 2021)

États-Unis - Finlande 3-0 (0-0,2-0,1-0)
Canada - Russie 4-0 (2-0,1-0,1-0)

 

Match pour la cinquième place (31 août 2021)

Russie - Japon 2-0 (1-0,0-0,1-0)

La Russie garde ainsi sa place en groupe A pour la prochaine édition : il inclura donc les cinq mêmes équipes.

 

Match pour la troisième place (31 août 2021)

Finlande - Suisse 3-1 (1-0,2-1,0-0)

 

Finale (31 août 2021)

Canada - États-Unis 3-2 a.p. (0-2,2-0,0-0,1-0)

Les Canadiennes sont championnes du monde

 

 

Meilleures marqueuses

                              B  A Pts
 1 Mélodie Daoust          6  6  12
 2 Brianne Jenner          3  8  11
 3 Natalie Spooner         4  5   9
 4 Marie-Philip Poulin     3  6   9
 5 Petra Nieminen          6  1   7
 6 Alena Mills             5  2   7
 7 Lee Stecklein           2  5   7
 8 Grace Zumwinkle         4  2   6
   Hilary Knight           4  2   6
10 Sarah Fillier           3  3   6
11 Michelle Karvinen       0  6   6
12 Alex Carpenter          5  0   5

Meilleure gardienne : Anni Keisala

Meilleure arrière : Lee Stecklein

Meilleure attaquante : Mélodie Daoust

Meilleure joueuse élue par les journalistes : Mélodie Daoust

Équipe-type des journalistes : Anni Keisala - Erin Ambrose - Petra Nieminen - Natalie Spooner

 

 

L'édition précédente (2019)

 

Retour aux archives