Finlande - Danemark (27 avril 2009)

 

Championnats du monde, premier tour, groupe D.

C'est une sorte de derby par procuration auquel assiste le maigre public de la Kloten Arena. D'un côté, le hockey finlandais, sa rigueur défensive (blanchissage contre la Norvège) et ses fins attaquants, de l'autre, le hockey danois biberonné par le grand-frère suédois. Six de ses internationaux (Larsen, Mads Bødker, Damgaard, Green, Staal et Hardt) évoluent en effet en Elitserien et le sélectionneur national, Per Bäckman, a succédé (par Mike Sirant interposé) à Mikael Lundström.

Cette rencontre n'obsède cependant pas les deux coachs qui font tourner leurs portiers (Rämö et Dahm titulaires) en vue de des échéances de mercredi, Finlande-République Tchèque (pour un bon classement avant les quarts) et Norvège-Danemark (pour le maintien).

Le tempo est assez tranquille en ce début de rencontre, au point que Daniel Nielsen, en reculant, ne voit pas Tuomas Pihlman jaillir et lui chiper le puck entre les patins. Heureusement, Sebastian Dahm tient ce premier lancer finlandais en échec. Ce sont pourtant les Danois qui tirent leur épingle du jeu au cours des dix premières minutes : Jaakola part en prison pour avoir retenu grossièrement Mikkel Bødker. La supériorité n'a aucun effet, même pas celui de réveiller les hommes de Jukka Jalonen. Les Danois insistent donc : au cours d'une séquence très chaude pour Rämö, Mikkel Bødker et Philip Hersby envoient deux slaps secs avant que le palet ne finissent dans la mitaine du cerbère de Tampa Bay, furieux.

Fureur décuplée quand Jaakola et Niinimaa, gênés par le forecheck de l'étonnante ligne danoise Christensen-Madsen-Jakobsen, ne permettent au dernier nommé de se trouver en position idéale pour nettoyer du poignet le plafond de la cage finlandaise (0-1, 10'03").

Démarrée sur un mode aimable, cette rencontre pourrait-elle réserver une grosse surprise ? Au quart d'heure, une situation très confuse devant les cages de Dahm voit ce dernier couché à deux mètres de son but, mis hors de position par Petteri Nummelin, mais aucun Finlandais n'en profite. La sanction tombe peu après à l'issue d'une belle progression collective : entrée de zone de Nummelin, débordement de Miettinen, lancer de Niinimaa, rebond exploité par Miettinen (1-1, 17'40"). Jukka Jalonen est soulagé, le flegmatique commentateur de la télévision finlandaise aussi.

En n'ayant joué que huit minutes sur vingt, les Finlandais ont dominé leurs adversaires douze tirs à huit au cours du premier tiers. Mads Christensen, en cinglant Hyvönen, leur offre en plus deux minutes de supériorité au retour des vestiaires. Cruels, les Finlandais s'installent et attendent les... deux dernières secondes de surnombre pour frapper. Hyvönen, démarqué à l'aile droite, peut prendre le thé, un biscuit et téléphoner à sa grand-mère avant de servir Pihlman dans le slot. La déviation de la palette est fatale, Hersby et Larsen restant spectateurs (2-1, 21'58").

Un but d'avance, c'est peu mais les Finlandais ont une sacrée marge. Ils lambinent pourtant, gâchant un 5 contre 3 potentiel (Regin, Christensen sanctionnés) par une obstruction. L'auteur de cette obstruction, Niko Kapanen, doit se faire pardonner, il s'y applique. À cinq minutes du deuxième buzzer, bien qu'en position favorable, il préfère servir Miettinen démarqué qui lance sur Dahm et reprend son propre rebond (3-1, 34'42").

Ensuite, au cours d'un troisième tiers tristounet et haché, il booste à lui tout seul le jeu de puissance finlandais en claquant deux fois. D'un slap depuis le cercle offensif droit, dévié en route (4-1, 51'51") et, à dix-huit secondes du terme, en nettoyant la lucarne de Dahm sur un excellent travail d'Hyvönen (5-1, 59'42").

Un démarrage tardif aura privé la Finlande de son deuxième blanchissage consécutif. Cependant, une fois que son réveil a sonné, elle s'est montrée étonnante de facilité et de sérénité. Les Finlandais sont équipés pour voyager. Les Danois, en revanche, n'ont inscrit qu'un but en deux rencontres et peuvent s'atteler à leur mission habituelle : survivre en gagnant LE match décisif.

Désignés joueurs du match : Antti Miettinen pour la Finlande, Mads Christensen pour le Danemark.

Compte-rendu signé François Borel-Hänni

 

Finlande - Danemark 5-1 (1-1, 2-0, 2-0)

Lundi 27 avril 2009 à 20h15 à Kloten. 3929 spectateurs.

Arbitrage de Danny Kurmann (SUI) et Thomas Sterns (USA) assistés de Peter Feola (USA) et Miroslav Valach (SVK).

Pénalités : Finlande 10' (2', 6', 2'), Danemark 14' (4', 4', 6').

Tirs cadrés : Finlande 38 (12, 15, 11), Danemark 19 (8, 5, 6).

Évolution du score :

0-1 à 10'03" : Jakobsen assisté de Christensen

1-1 à 17'40" : Miettinen assisté de Niinimaa

2-1 à 21'58" : Pihlman assisté de Hyvönen et Immonen (sup. num.)

3-1 à 34'42" : Miettinen assité de N. Kapanen et Hagman

4-1 à 51'51" : N. Kapanen assisté de Miettinen et Nummelin

5-1 à 59'42" : N. Kapanen assisté de Hyvönen et S. Kapanen

 

Finlande

Gardien : Karri Rämö.

Défenseurs : Petteri Nummelin (A) - Mikko Lehtonen ; Ville Koistinen - Anssi Salmela ; Topi Jaakola - Janne Niinimaa.

Attaquants : Niklas Hagman - Antti Miettinen - Niko Kapanen ; Hannes Hyvönen - Sami Kapanen (C), Jarkko Immonen ; Kalle Kerman, Tuomas Pihlman, Juha-Pekka Hytonen ; Tommi Santala - Mika Pyorälä - Jarkko Ruutu (A).

Remplaçants : Pekka Rinne (G), Lasse Kukkonen.

Danemark

Gardien : Sebastian Dahm.

Défenseurs : Philip Hersby - Philip Larsen ; Jesper Damgaard (C) - Mads Christensen ; Mads Bødker - Daniel Nielsen.

Attaquants : Kim Staal (A) - Nichlas Hardt - Peter Regin ; Kasper Degn - Morten Green (A) - Mikkel Bødker ; Mads Christensen - Morten Madsen - Julian Jakobsen ; Kim Lykkeskov - Thor Dresler - Alexander Sundberg.

Remplaçants : Patrick Galbraith (G), Kasper Pedersen, Jesper Jensen.

 

Retour aux championnats du monde