République Tchèque - Russie (8 février 2004)

 

Match comptant pour les Sweden Hockey Games, quatrième manche de l'Euro Hockey Tour.

Les Tchèques ne se cachent pas d'adopter leur style favori, attendre l'erreur de leurs adversaires. En l'occurrence, Dmitri Yushkevich fait une passe hasardeuse dans sa propre zone, et TomᚠDivišek en profite pour récupérer le palet et offrir le premier but à Petr Prucha, qui feinte aisément Podomatsky. Les Russes se doivent de réagir, avec un 2 contre 1 de Prokopiev et Tverdovsky, ou encore un poteau de Sushinsky.

Mais il est très difficile de battre cette équipe tchèque lorsqu'elle tient le 0-0 ou qu'elle mène au score. Les Finlandais s'en sont rendu compte jeudi, les Russes en font l'amère expérience aujourd'hui, avec à chaque fois le même protagoniste, le gardien Roman Málek. Il finit toutefois par s'incliner face à Valeri Zelepukin sur la dernière d'une série de belles offensives russes.

Ces attaques se succèdent avec une fréquence encore plus importante en troisième période, et il semble que la victoire peut difficilement échapper aux Russes. Le duo Bashkirov-Krivokrasov est particulièrement remuant, au point qu'il se retrouve à trois reprises en situation de deux contre un. Mais finalement, c'est encore Oleg Tverdovsky qui trouve le chemin des filets, le troisième but en autant de rencontres pour le défenseur ! Malheureusement, cela ne suffit pas. Les Tchèques sont toujours aussi dangereux et ils égalisent en seulement deux minutes par Radek Hamr, dont le lancer lointain trompe Podomatsky.

Mais ce même Hamr prend une pénalité pour retenir dans les deux dernières minutes, et Tikhonov n'hésite pas à sortir son gardien pour mettre la pression à six contre quatre en fin de match. Cependant, le tir de Prokopiev est arrêté par le bouclier de Málek. C'est un autre joueur d'Omsk qui aura le dernier mot en prolongation, mais dans le camp d'en face : TomᚠVlasák réussit à se jouer de son défenseur Chebaturkin qui tentait de le mettre en échec pour se retrouver en face-à-face avec Podomatsky et inscrire le but qui permet aux Tchèques de devancer les Russes au classement de l'Euro Hockey Tour... mais ce résultat en prolongation pourrait faire l'affaire des Suédois qui pourraient passer devant tout le monde en gagnant contre la Finlande ce soir.

 

Commentaires d'après-match

Slavomir Lener (entraîneur de la République Tchèque) : "En examinant les matches des Russes contre les Suédois et les Finlandais, nous avons obtenu des informations extrêmement utiles. Nous sommes très contents, à la fois de nos résultats et du jeu que nous avons montré. Nous avons mis à l'épreuve beaucoup de joueurs et nous avons maintenant une idée de ceux qui iront aux championnats du monde."

Oleg Tverdovsky (défenseur de la Russie) : "Mon jeu m'a plu, et pas seulement à cause des buts, j'aurais été content même le cas échéant. Globalement aussi, l'équipe a été bien meilleure qu'à Moscou à la Coupe Baltika. Sans la pression de notre public, nous avons joué plus calmement, avec moins de précipitation. [...] Je suis convaincu que notre hockey est le meilleur d'Europe au niveau des clubs. Mais pour ce qui est des équipes nationales, là où ce sont les meilleurs qui jouent, nous sommes inférieurs, notamment en vitesse de prise de décision. En sélection, chaque erreur est punie d'un but, ce n'est pas toujours le cas en Superliga, où la majorité des joueurs ne savent pas exploiter une perte de palet de l'adversaire à la ligne bleue adverse. Si nous arrivons à sortir proprement de notre zone, nous pouvons fatiguer les défenses adverses. Il faut apprendre le niveau international."

 

République Tchèque - Russie 3-2 a.p. (1-0, 0-1, 1-1, 1-0)

Dimanche 8 février 2004 à 12h30 à la Globen Arena de Stockholm. 3612 spectateurs.

Arbitrage de Thomas Andersson assisté d'Anders Karlberg et Fredrik Ulriksson (tous SUE).

Pénalités : République Tchèque 10' (2', 4', 4', 0'), Russie 8' (4', 2', 2', 0').

Tirs : République Tchèque 36 (12, 8, 12, 4), Russie 36 (10, 14, 11, 1).

Évolution du score :

1-0 à 03'37" : Prucha assisté de Divišek

1-1 à 27'42" : Zinoviev assisté de Zelepukin

1-2 à 48'46" : Tverdovsky assisté de Sushinsky (sup. num.)

2-2 à 50'56" : Hamr assisté de Marha

3-2 à 64'47" : Vlasák

 

République Tchèque

Gardien : Roman Málek.

Défenseurs : Jan Hejda - Jan Novák ; Radek Hamr - Jirí Vykoukal ; Petr Cáslava - František Ptacek ; Radim Tesarík.

Attaquants : Martin Chabada - Jaroslav Hlinka - TomᚠVlasák ; Josef Marha - TomᚠDivišek - Petr Prucha ; Michal Mikeska - Jan Marek - Petr Sýkora ; Radek Dlouhy - Jakub Klepiš - Michal Travnicek ; Petr Sachl.

Russie

Gardien : Egor Podomatsky (sorti de sa cage à 59'22").

Défenseurs : Vladimir Chebaturkin - Oleg Tverdovsky ; Dmitri Yushkevich - Aleksandr Guskov ; Maksim Kondratiev - Vladimir Malenkih ; Artur Oktyabrev - Leonid Kanareïkin.

Attaquants : Aleksandr Boïkov - Aleksandr Prokopiev - Maksim Sushinsky ; Andreï Bashkirov - Vyacheslav Butsaïev - Sergueï Krivokrasov ; Aleksandr Ovechkin - Sergueï Zinoviev - Valeri Zelepukin ; Ivan Tkachenko - Aleksandr Skugarev - Aleksandr Buturlin.

 

Retour aux matches internationaux