Finlande - République Tchèque (5 février 2004)

 

Match comptant pour les Sweden Hockey Games, quatrième manche de l'Euro Hockey Tour.

Il y a une modification cette année dans le règlement de l'Euro Hockey Tour, avec l'introduction des play-offs (finale et match pour la troisième place, en aller-retour) en avril, avant les championnats du monde. C'est d'ailleurs la seule chose qui peut empêcher les Finlandais de remporter à nouveau la compétition, car dans le classement de la "saison régulière", si l'on peut appeler ainsi le classement cumulé des quatre tournois, ils ont d'ores et déjà pris le large.

Pour les autres équipes, la question est donc de savoir qui accompagnera la Finlande en finale. Les Tchèques sont toujours en course, et ils sont pour l'instant à égalité de points avec les Russes. Mais il y a aussi les Suédois qui sont à trois points derrière (soit une victoire, donc pas grand-chose) et qui comptent profiter de ces Sweden Hockey Games à domicile pour refaire leur retard. Pendant que les trois autres nations sont à la lutte, les Finlandais peuvent paraître dans une position plus tranquille. Mais ils ont au moins une raison d'être motivés aujourd'hui, c'est que ce premier match du tournoi se joue chez eux, à Helsinki, avant que les deux formations ne rejoignent Stockholm demain. Poussée par le public, la Finlande se doit donc de produire du jeu offensif, alors que les Tchèques n'ont pas trop ce souci et font de la défense leur priorité.

C'est sans doute parce qu'ils ont encore en mémoire la correction prise lors de leur dernier passage dans cette Hartwall Arena qu'ils sont aussi prudents. Avec un jeu aussi excessivement tactique, le spectacle n'est pas au rendez-vous, et les seules occasions tchèques se produisent en supériorité numérique. Mais ils savent les exploiter à merveille avec deux buts dans cet exercice pour TomᚠVlasák et Jan Novák.

Cette fois, les Finlandais sont tombés en plein dans le piège tchèque, ils se sont englués dans la défense, et ils ne sont pas arrivés, excepté un bon Kimmo Kuhta, à venir à bout du gardien Roman Málek, qui montre toujours de belles capacités même si le Slavia Prague a estimé qu'il pouvait se passer de lui et l'a échangé le mois dernier à Plzen.

Il faut dire, à la décharge de l'équipe locale, qu'elle fait toujours tourner son effectif dans l'Euro Hockey Tour et aligne ce soir une équipe un peu "B". Les inexpérimentés Kimmo Peltonen et Janne Pesonen peuvent bien sûr s'en vouloir à cause de leurs pénalités fatales. Mais l'excuse ne tient qu'à moitié, car les Tchèques ont eux aussi beaucoup de monde en réserve avec Šup ou Beránek.

 

Finlande - République Tchèque 1-2 (0-0, 0-1, 1-1)

Jeudi 5 février 2003 à 18h30 à la Hartwall Arena de Helsinki. 6681 spectateurs.

Arbitrage de Marcus Vinnerborg (SUE) assisté de Mikko Kekäläinen et Jussi Terho (FIN).

Pénalités : Finlande 6' (2', 2', 2'), République Tchèque 20' (8'+10', 2', 0').

Tirs : Finlande 37 (8, 16, 13), République Tchèque 17 (2, 10, 5).

Évolution du score :

0-1 à 34'07" : Vlasák assisté de Vykoukal (sup. num.)

1-1 à 44'57" : Kuhta assisté de Kallio

1-2 à 48'54" : Novák assisté de Hlinka et Vlasák (sup. num.)

 

Finlande

Gardien : Fredrik Norrena (sorti de sa cage à 59'33").

Défenseurs : Marko Tuulola - Tuukka Mäntylä ; Antti-Jussi Niemi - Kimmo Peltonen ; Janne Niskala - Markus Kankaanperä ; Martti Järventie - Mika Niskanen.

Attaquants : Jussi Jokinen - Jarkko Immonen - Kimmo Kuhta ; Juha Lind - Mikko Koivu - Tomi Kallio ; Mika Pyörälä - Markku Tähtinen - Janne Pesonen ; Tomek Valtonen - Petri Pakaslahti - Jaakko Uhlbäck.

République Tchèque

Gardien : Roman Málek.

Défenseurs : Jan Hejda - Jan Novák ; Radek Hamr - Jirí Vykoukal ; Patr Caslava - Radim Tesarík ; František Ptacek.

Attaquants : Martin Chabada - Jaroslav Hlinka - TomᚠVlasák ; Josef Marha - TomᚠDivišek - Petr Sýkora ; Michal Mikeska - Jan Marek - Petr Prucha ; Radek Dlouhy - Jakub Klepis - Michal Travnicek ; Petr Sachl.

 

Retour aux matches internationaux