Angers - Rouen (25 août 2001)

 

Match amical.

Qu'il faisait bon entrer dans la patinoire du Haras en ce samedi caniculaire. Un temps excellent pour apporter la maturité nécessaire aux raisins du fameux vin blanc doux et moelleux d'Anjou.

La maturité, c'est ce qui a fait défaut aux jeunes Ducs en début de match. Dépassés, ils était complètement dominés par des Dragons brouillons mais fringants. Christophe Burnet réalisait de bons arrêts face à ses anciens coéquipiers. Les Dragons profitaient d'une supériorité pour ouvrir le score alors que les Angevins commençaient revenir dans le match (0-1 à 9'05). Toujours dominés, les Ducs rentraient aux vestiaires sans avoir encaissé de nouveau but grâce à leur abnégation et leur jeune gardien.

Derek Haas a dû repositionner ses joueurs car nous n'assistions plus à la seule emprise normande sur le jeu. Un jeu où beaucoup de Rouennais manquaient de repère et d'autres de condition physique. Lot inévitable de déchets d'un premier match sitôt après la reprise de l'entraînement. C'est sur une grossière faute de placement, pendant un jeu de puissance angevin qu'Eric Doucet en breakaway trompait Christophe Burnet (0-2 à 20'42). Heureusement, Angers allait vite revenir au score sur un but du junior Deles (1-2 à 22'23). En ce deuxième tiers, le jeu était plus équilibré mais toujours marqué d'un rythme moyen très compréhensible.

Dans la dernière période, les champions de France allaient trouver la faille à deux reprises sur deux contres espacés de vingt-quatre secondes. D'abord, Guillaume Besse en reprenant son propre rebond (1-3 à 49'03). Puis, Éric Doucet trouvait la lucarne de Jérôme Plumejeau - rentré à la place de Christophe Burnet au démarrage de l'ultime vingt - (1-4 à 49'27). Cette avance devait assurer la victoire aux Dragons, mais c'était vendre la peau du Ducs un peu tôt. Comme souvent en match officiel, les joueurs de Guy Fournier n'ont pas su tenir le résultat au Haras. En trois minutes, les locataires de la patinoire allaient égaliser. D'abord, Pihant en échappée trompait Paul Charret - le remplaçant de Groeneveld blessé - à ras la glace (2-4 à 55'56). Puis, l'intenable Pihant allait être à l'origine du troisième but angevin (3-4 à 57'45). Enfin, c'est Jérôme Veret qui allait faire un festival autour de la cage pour égaliser (4-4 à 58'59).

Compte-rendu signé Thierry Frechon

 

Angers - Rouen 4-4 (0-1, 1-1, 3-2).

Arbitrage de M. Bergamelli.

Pénalités : Angers 6' (4', 0', 2'), Rouen 8' (4', 2', 2').

Évolution du score :

0-1 à 09'05" : Lacroix assisté de Doucet (sup. num.)

0-2 à 20'42" : Doucet assisté de Riihijärvi (inf. num.)

1-2 à 22'23" : Deles assisté de Leroy et Ferrari

1-3 à 49'03" : Besse assisté de Bellier

1-4 à 49'27" : Doucet assisté de Vogin et Lacroix

2-4 à 55'56" : Pihant

3-4 à 57'45" : n18 assisté de n17 et Pihant

4-4 à 58'59" : Veret assisté de Ferrari

 

Angers

Gardiens : Burnet puis Plumejeau à 40'00".

Défenseurs : Pourtanel (cap) - Rousselin ; Bärgman - Couturier ; Balmat - n25.

Attaquants : Pihant - n16 - n4 ; n14 - n18 - Veret ; Leroy - Larroque - Ferrari.

Rouen

Gardien : Charret

Défenseurs : Jodoin - Riihijärvi ; Bellier - Carriou ; Carlsson - Bessard du Parc.

Attaquants : Doucet (cap) - Vogin - Lacroix ; Besse - n17 - Billard ; Bussat - Pajonkowski - Kevorkian.

 

Retour aux matches amicaux français