Rouen - Viry-Châtillon (3 mars 2001)

 

Deuxième match des quarts de finale du Championnat de France Elite.

Il faut reconnaître que les Castelvirois sont difficiles à manúuvrer. Les Jets jouent avec culot et audace. Néanmoins, ce soir, d'une part, ils n'auront pas eu de chance sur le deuxième but rouennais puisque c'est un de leur défenseurs qui contre la passe de Simon Lacroix directement dans sa propre cage (2-0 à 7'20). Auparavant, Heikki Riihijärvi, dans l'enclave, avait ouvert d'un lancer à ras la banquise (1-0 à 2'43). D'autre part, ils se seront fait voler, par un arbitre à recaler, sur le but gagnant, un slap de Guillaume Besse, un Dragon ayant bousculé le gardien des "banlieusards", l'empêchant clairement de s'opposer au tir de l'ailier rouennais (3-2 à 26'00). Ensuite, sur une prison sévère, les Rouennais, bien aidés par les circonstances, créaient la cassure à la faveur d'une passe savante de Guillaume Besse reprise instantanément par Pat Genest dans le but ouvert (4-2 à 29'22). Après, pour Viry, il n'y avait pratiquement plus de match.

C'est Sébastien Roger, dans le premier tiers, qui avait joliment réduit le score. Reprenant le retour d'un tir de Sébastien Dermigny sitôt une mise en jeu remporté par Julien Aubry (2-1 à 12'13). Ce même Julien Aubry avait égalisé sur un contre amorcé par Jérôme Mô, suivant une belle récupération de Sébastien Rousselin. De la gauche, le centre castelvirois lançait à mi-distance sur un gardien inattentif (2-2 à 14'29). Ce but jetait un froid dans une patinoire aphasique qui se taisait définitivement !

La deuxième période fut la seule des six jouées en deux matches qui eut une intensité digne de play-off. Les charges étaient très nombreuses et complètes. Malgré une domination unilatérale des Normands, les occasions réelles étaient rares mais tranchantes : Doucet (22'30) et Dugas (24'25). Les "verts" impertinents et hardis jouaient les coups plein de courage : Vannienwenhove (25'27), Brodin (28'15) et Mô (36'02). Les esprits s'échauffaient (Bussat et Lecompère), au point que l'arrière castelvirois, primitif, insultait vulgairement le public (38'08). En fin de vingt, Patrick Genest donnait un avantage plus confortable aux Dragons (5-2 à 38'50).

Le dernier tiers n'apportait rien de nouveau que l'on sache déjà. Après un poteau de Franck Pajonkowski (48'23), le sixième et dernier but était alloué, en supériorité, à la fiche de Simon Lacroix reprenant à la volée une passe lumineuse de l'emblématique numéro vingt (6-2 à 49'27).

Les Dragons auront une nouvelle fois bien patiné et pratiqué un hockey moins confus qu'hier soir. Cette fois, opportunistes, ils auront su profiter de circonstances favorables. C'est aussi cela la marque des vainqueurs. Nous aurions aimé que Viry, déjà handicapé par l'absence de son renfort étranger, l'arrière tchèque David Vorel, ne soit pas empêché de mieux se défendre à cause d'un arbitre volage.

Compte-rendu signé Thierry Frechon

 

Rouen - Viry-Châtillon 6-2 (2-2, 3-0, 1-0)

Arbitrage de M. Bachelet assisté de MM. Bertin et Steiger.

Pénalités : Rouen 20' (0', 12', 8'), Viry 16' (2', 8', 6').

Tirs : Rouen 46 (16, 16, 14), Viry 16 (9, 2, 5).

Engagements : Rouen 42, Viry 15.

Évolution du score :

1-0 à 02'43" : Riihijärvi assisté de Doucet et Lacroix

2-0 à 07'20" : Lacroix

2-1 à 12'13" : Roger assisté de Dermigny et Aubry

2-2 à 14'29" : Aubry assisté de Mô et Rousselin

3-2 à 26'00" : Besse assisté de Jokiharju

4-2 à 29'22" : Genest assisté de Besse et Jokiharju (sup. num.)

5-2 à 38'50" : Genest assisté de Riihijärvi

6-2 à 49'27" : Lacroix assisté de Pajonkowski et Carlsson (sup. num.)

 

Rouen

Gardien : Phil Groeneveld.

Défenseurs : Heikki Riihijärvi - Daniel Carlsson ; Allan Carriou - Baptiste Amar ; Geoffroy Bessard du Parc.

Attaquants : Simon Lacroix - Franck Pajonkowski - Eric Doucet ; Patrick Genest - Juha Jokiharju - Guillaume Besse ; Stephen Dugas - Dominic Rhéaume - Thomas Bussat.

Remplaçant : Christophe Burnet (G). Coach : Guy Fournier.

Viry-Châtillon

Gardien : Stéphane Ménard.

Défenseurs : Yann Lecompère - Sébastien Rousselin ; Sébastien Dermigny - Frédérick Brodin ; Guillaume Jeanette - Laurent Veret.

Attaquants : Sébastien Roujon - Julien Aubry - Jérôme Mô ; Yann Vannienwenhove - Sébastien Roger - Jani Kivakka ; Cyril Trabichet - Nicolas Bergès - Sébastien Trabach.

Remplaçant : Julien Peyre (G). Coach : Pascal Ryser.

 

Retour au Championnat de France Élite