Rouen - Caen (7 avril 2000)

 

Troisième match des demi-finales du Championnat de France Élite.

Dès le début de la rencontre, les Caennais sont gênés par des Rouennais sur tous les palets, mais aussi à cause de la dimension inhabituelle - pour eux - de la glace. Rouen se crée les premières occasions et Carriou trouve la faille dans une défense inexistante. La pression continue, les erreurs caennaises se succèdent et c'est logiquement en supériorité que Nemo Nokkosmäaki aggrave le score. C'est là que les Caennais se décident à attaquer, mais on voit encore des difficultés à la relance. Un Rouennais en prison, les Caennais peuvent espérer revenir dans le match avant la pause. Mais il reste toujours un Rouennais devant et Doucet récupère le palet et s'en va tranquillement dribbler Virenius. La situation est mal engagée pour Caen, 3-0 à une minute de la sirène, mais c'est sans compter sur la première ligne caennaise qui réduit le score par un tir de Jason Melong à mi-distance qui frôle le poteau. Les Caennais ont tout de même beaucoup de mal défensivement.

La deuxième période reprend tambour battant avec des occasions des deux cotés, mais les Caennais tiennent bon en défense, puis, peu à peu, les Rouennais s'effacent, les Caennais prennent les devants mais s'opposent à un grand Groenveld, un peu chanceux parfois. Le score en reste là, malgré une domination caennaise, mais pas efficace.

Caen, qui n'a plus rien à perdre, se lance dès le début du troisième tiers à l'assaut des buts rouennais, et trouve la faille pour le doublé de Melong dès la première minute de jeu. Les Caennais recommencent à y croire, les supporters retrouvent de la voix, les Dragons sont invisibles sur la glace, et à 4 contre 4, Paananen remet les équipes à égalité. On croit alors le match bien en mains des Caennais, les occasions sont là, les buts aussi, mais le quatrième aura plus de mal à rentrer, Groenveld étant toujours là à bloquer toutes les offensives caennaises. Le palet passera plus souvent devant Philou que Juha durant ce tiers, mais on fonce vers la mort subite à moins que... Il reste 10 secondes... Doucet tire... Poteau... sortant ! Heureusement pour des Caennais qui n'auront pas démérité.

La prolongation s'entame, Margerit a déjà une occasion de but victorieux au bout de la crosse, mais échoue. Peu après, le tir de Provencher est avalé par la mitaine du portier rouennais. Mais, sur un breakaway, Guillaume Besse s'échappe. Un face-à-face avec le gardien déterminant... Besse trouve un trou de souris entre les jambières de Virenius dépité, tout comme ses supporters. Besse offre la victoire aux Rouennais.

Victoire méritée c'est vrai, mais les Caennais méritaient eux aussi la victoire, vu leur réaction lorsqu'ils furent menés 3-0. Il y a eu deux fois plus de pénalités pour Caen, mais un coup de mitaine de Groenveld sur Brice Chauvel - tenu par le défenseur - n'a pas été sifflé.

Meilleurs joueurs

Caen : Melong, Virenius et Paananen.

Rouen : Besse, Groenveld et Nokkosmäki.

Compte-rendu signé Fabien

 

Rouen - Caen 4-3 apr├Ęs prolongation (3-1, 0-0, 0-2, 1-0)

3200 spectateurs.

Arbitre : M. Benoist.

1-0 à 06'04" : Carriou assisté de Pinard et Groulx.

2-0 à 11'14" : Nokkosmaki assisté de Agnel.

3-0 à 18'25" : Doucet assisté de Pinard.

3-1 à 19'19" : Melong assisté de Lahtinen et Paananen.

3-2 à 40'35" : Melong assisté de Ollila et Provencher.

3-3 à 44'06" : Paananen assisté de Ollila.

4-3 à 63'44" : Besse assisté de Agnel.

 

Retour au championnat de France Elite