Amiens - Angers (21 septembre 1999)

 

Match comptant pour la cinquième journée du championnat de France Élite.

Amiens joue toujours sans son gardien n1, Antoine Mindjimba, toujours convalescent. Reprise de l'entraînement sur glace lundi prochain.

Le premier tiers sert d'échauffement pour les deux équipes et il n'y a que très peu d'occasions. Sur une erreur de la défense d'Angers, Amiens se retrouve à trois devant Rodrigue et Laurent Gras n'a plus qu'à pousser. Le but d'Angers sera inscrit sur une supériorité numérique (comme tous les buts d'Angers ce soir !). 1-1 à la fin du premier tiers, le match n'est pas passionnant...

Début du deuxième tiers, on change tout, et début du festival amiénois. Quatre buts inscrits en dix minutes sur des actions fluides et nettes, fruit d'un entraînement qui paye enfin ! C'est ainsi que Juha Jokiharju ouvre son compte de buteur sur un action magnifique où le pauvre Rodrigue ne peut pas grand-chose. Ce but va enfin libérer le néo-gothique et Juha va peser beaucoup sur le jeu des Amiénois (comme il l'a fait depuis le début de saison, mais certains ne voulaient pas lui laisser un temps d'adaptation avant de le voir enfin marquer). Le but de François Rozenthal est tout aussi magnifique puisqu'il se débarrasse d'un défenseur avant de déborder Rodrigue bien loin de sa cage. Côté angevin, on subit et Fred Bochatay passe une soirée bien tranquille, malgré un nouveau but sur supériorité numérique marqué encore par Martineau ("hat trick" ce soir) peu avant la fin du tiers. A noter un palet dans le casque pour Bochatay à la 33ème, ce qui l'obligera à sortir un peu plus tard dans le match.

Le troisième tiers commence très fort avec un but d'Arto Vuoti dans une défense angevine inexistante (comme durant toute la soirée, ce qui a encore plus mis en confiance les Amiénois qui n'avaient pas besoin de tant d'espace). Laurent Deschaume enfonce le clou sept minutes plus tard grâce à un tir face à Rodrigue. Bochatay sort à la 50ème et c'est Julien Féron, le troisième gardien d'Amiens, qui finit le match. Dans une paix royale puisqu'aucune occasion et aucun tir ne viendront le troubler pendant dix minutes ! Seul une supériorité numérique à trente secondes de la fin vient réveiller le jeune gardien qui laisse passer le palet.

Côté angevin, on connaît la qualité du gardien Rodrigue, mais un gardien seul sans une défense digne de ce nom ne peut rendre muette une attaque comme celle des Gothiques. L'attaque angevine a été tout aussi inexistante et le nombre de tirs sur Bochatay peut se compter sur les doigts des deux mains ! Seule satisfaction... le jeu de puissance !

Côté amiénois, les joueurs ont eu un peu de mal à se trouver dans le premier tiers mais la démonstration a été magistrale quand les Gothiques ont accéléré au début du deuxième tiers. Quelques entraînements de plus et l'équipe sera fin prête pour affronter les Rémois samedi prochain, et Lugano mardi prochain en EHL. Point noir de l'équipe : le jeu de puissance... Pas moyen de se mettre en place sur les quelques occasions données par des Angevins parfois rugueux. Deux poteaux quand même mais pas de but en supériorité numérique...

Compte-rendu signé Mildreed Lemaire

 

Commentaire d'après-match (dans L'Équipe) :

Antoine Mindjimba (gardien d'Amiens, actuellement blessé au genou et simple observateur) : "Ce beau succès va nous redonner confiance après les deux défaites concédées à Anglet (3-4) puis à Chamonix (2-4). D'après ce que j'ai vu, il n'y a aucune inquiétude à avoir pour la suite. Notre principal problème, c'est que nous avons une grosse écurie qui a un peu de mal à démarrer. Antoine Richer vient de mettre en place un système de jeu qui demande un certain rodage. Il faut patienter quelques journées avant que tous les joueurs puissent trouver leurs marques. Il faut tenir compte aussi du fait qu'étant les champions en titre nous sommes en permanence la cible principale de tous nos adversaires. Comme ils ont envie de nous battre, ils sortent le grand jeu et nous poussent à chaque fois dans nos derniers retranchements."

 

Amiens - Angers 7-3 (1-1, 4-1, 2-1)

Le mardi 21 septembre 1999 à 20h00 au Coliseum. 1000 spectateurs.

Arbitres : MM. Bachelet, Moine et Magnier.

Pénalités : 8' pour Amiens, 12' pour Angers.

Évolution du score :

1-0 à 12'35" : Gras assisté de Dubois et Lecomte

1-1 à 15'25" : Martineau assisté de Vogin (sup. num.)

2-1 à 21'33" : M. Rozenthal assisté de Jodoin et Dewolf

3-1 à 22'21" : Jokiharju assisté de Dubé et Jodoin

4-1 à 26'56" : F. Rozenthal assisté de P. Pousse et Riihijärvi

5-1 à 27'28" : Jokiharju assisté de M. Rozenthal et Dewolf

5-2 à 35'03" : Martineau assisté de Rhéaume et Vogin (sup. num.)

6-2 à 40'52" : Vuoti assisté de Riihijärvi

7-2 à 47'25" : Deschaumes assisté de Gras et Lecomte

7-3 à 59'33" : Martineau assisté de Rhéaume et Pourtanel (sup. num.)

 

Retour au championnat de France Elite