Grenoble - Amiens (6 octobre 2000)

 

Match comptant pour la septième journée du Championnat de France Elite.

Pour leurs retrouvailles en élite, cette rencontre entre Grenoblois et Amiénois s'annonçait comme un match explosif et ce d'autant plus que les deux équipes étaient en mal de points. Devant un public venu en nombre, les Gothiques se signalaient les premiers mais les Brûleurs de Loups ne se laissaient pas enfermer dans leur zone et ils parvenaient rapidement à inquiéter Mindjimba, le gardien picard. Et moins de cinq minutes après le début du match, Benoît Bachelet reprenait de volée un lancer de Frédéric Borgnet et trompait Mindjimba. Les Amiénois repartaient de plus belle et à peine deux minutes plus tard, Duclos se trouvaient étrangement seul pour recevoir le palet et égaliser. Cette faute d'inattention grenobloise se payait cher, et tout était à refaire pour les Grenoblois qui avaient cependant effectué un bon début de match. Peu après la mi-tiers, les Isérois écopaient de deux minutes de pénalité mais parvenaient à s'en sortir, avant que Franck Guillemard ne s'en aille seul redonner l'avantage à son équipe, en effaçant au passage deux joueurs picards. Les visiteurs ne parvenant plus à tromper Patrick Rolland en cette fin de période, c'est sur ce score de 2-1 en faveur des Brûleurs de Loups que les deux équipes regagnaient les vestiaires.

A leur retour sur la glace, les Gothiques reprenaient les choses en main et se montraient nettement plus menaçants que leurs adversaires, plus vraiment à l'aise dans leurs patins. Et vingt minutes, à la seconde près, après leur première égalisation, Dominic Chiasson ramenait les Picards à hauteur des locaux. Les Grenoblois étaient retombés dans leurs travers habituels et avaient de la peine à s'en sortir. Il fallait attendre la mi-match pour les voir réagir et repartir à l'assaut des cages de Mindjimba, sans parvenir pour autant à tromper sa vigilance. Après une première période relativement calme, les dernières minutes de deuxième tiers étaient plus tendues et confuses. Une bagarre éclatait et les deux équipes se retrouvaient à quatre contre quatre, puis à quatre contre trois en faveur des Grenoblois après une nouvelle faute amiénoise.

En supériorité au début de l'ultime tiers-temps, les Dauphinois ne parvenaient cependant pas à reprendre l'avantage et c'est au contraire Amiens, revenu à égalité numérique, qui marquait un nouveau but, grâce à Djelloul qui traversait sans aucun problème une défense iséroise bien passive. Et deux minutes plus tard, une nouvelle erreur monumentale d'un Grenoblois permettait aux Gothiques de prendre un peu plus le large. Les Brûleurs persévéraient mais butaient sur le gardien d'Amiens. Et finalement, à moins de six minutes de la fin de la rencontre, Alexis Boccard redonnait un peu d'espoir aux siens en les ramenant à un petit but des visiteurs. Les Grenoblois faisaient sortir Rolland de ses cages mais rien n'y faisait et les Picards passaient même à quelques centimètres d'un cinquième but. Le coup de sirène final retentissait donc sur cette nouvelle défaite des Isérois après un match qu'ils avaient pourtant débuté dans le bon sens.

Compte-rendu signé Emilie

 

Grenoble - Amiens 3-4 (2-1, 0-1, 1-2)

1800 spectateurs environ.

Arbitre : M. Catelin (non-gréviste) assisté de MM. Texier et Jargeais.

Pénalités : Grenoble 12 minutes, Amiens 14 minutes.

Évolution du score :

1-0 à 04'51'' : B. Bachelet assisté de Borgnet.

1-1 à 06'37" : Duclos assisté de Djelloul.

2-1 à 15'44" : Guillemard assisté de Boccard.

2-2 à 26'37" : Chiasson.

2-3 à 42'16" : Djelloul assisté de Ribanelli.

2-4 à 44'53" : Burakowski assisté de Chiasson.

3-4 à 54'42" : Boccard.

 

Retour au Championnat de France Elite

Retour au sommaire