Présentation des championnats du monde 2023

 

Une impression de déjà vu habitera ce Mondial 2023. Rappelons que la compétition avait initialement été attribuée à la Russie et aurait dû avoir lieu dans une nouvelle patinoire de Saint-Pétersbourg conçue pour être la plus grande du monde. Cet expansionnisme russe a pris d'autres formes plus tragiques depuis lors, et la guerre en Ukraine a bouleversé tous les plans.

Les deux villes organisatrices des dernières finales se sont donc alliées pour une candidature conjointe, la solution la plus simple puisque tout était déjà en place. La Nokia Arena de Tampere accueillera donc de nouveau la finale. Quant à Riga, elle pourra vraiment s'enthousiasmer pour la compétition, avec la ferveur connue du public balte, ce que la capitale de la Lettonie méritait pour avoir fait l'effort d'accueillir le Mondial 2021 en pleine pandémie de Covid-19 avec des restrictions sanitaires et une quasi-absence de spectateurs.

Championne olympique et championne du monde, la Finlande apparaît plus que jamais favorite à domicile avec son système de jeu, ses hommes-clés et une superstar - Mikko Rantanen - qui s'ajoute sur le gâteau. Mais ce championnat du monde aura aussi un autre enjeu crucial, celui de la qualification pour les Jeux olympiques 2026 à Milan et Cortina.

Le tableau de qualification sera constitué en fonction du classement IIHF à la fin du tournoi. Les huit premières nations devraient être qualifiées d'office, et les trois suivantes devraient organiser le tournoi de qualification à domicile. Si l'exclusion de la Russie des Jeux olympiques pour les sports collectifs est confirmée à la prochaine échéance de décision fixée en mars 2024, cela rassurerait l'Allemagne (actuellement non qualifiée) et placerait comme pays organisateur l'équipe classée douzième.

Cette douzième place IIHF fera l'objet d'un duel à distance entre Norvège et France, dont les routes pourraient de nouveau se croiser. Rappelons que les Bleus ont déjà perdu deux tournois de qualification olympique à Oslo, ils préféreraient donc de loin recevoir les Norvégiens. Dans ce possible tableau de qualification sans Russie et Bélarus, les deux autres adversaires au TQO du probable duo Norvège/France seront la Grande-Bretagne - ou la Hongrie si elle finit bonne dernière de ce Mondial - et le vainqueur du tour précédent de qualification qui s'annonce intéressant entre Corée du Sud, Chine et Ukraine.

Le classement IIHF actualisé avant la compétition est le suivant : 1 Finlande 2660, 2 Canada 2550, 3 Russie 2530 [position neutralisée], 4 États-Unis 2440, 5 Suède 2360, 6 République tchèque 2335, 7 Slovaquie 2330, 8 Suisse 2315, 9 Allemagne 2275, 10 Danemark 2160, 11 Lettonie 2090, 12 Norvège 1990, 13 France 1940, 14 Bélarus 1915 [position neutralisée], 15 Autriche 1875, 16 Kazakhstan 1850, 17 Slovénie 1770...

Pour l'évolution des positions, chaque place d'écart au classement final de ce championnat du monde vaut 20 points (plus un bonus de 20 points supplémentaires pour l'accès au quart de finale et pour chaque tour passé ensuite).

Groupe A (à Tampere, FIN) : Finlande, Suède, États-Unis, Allemagne, Danemark, France, Autriche, Hongrie.

Groupe B (à Riga, LET) : Tchéquie, Canada, Suisse, Slovaquie, Lettonie, Norvège, Kazakhstan, Slovénie.

La saison internationale / le calendrier du championnat du monde.

 

 

Groupe A (à Tampere)

 

La Finlande roule sur l'or, et pas seulement à cause des médailles de ce métal qu'elle a obtenues en 2022 aux Jeux olympiques puis aux championnats du monde. Le bilan financier de ce dernier tournoi a également dépassé les espérances avec un coquet bénéfice de 13,9 millions d'euros (36,6 millions de recettes pour 22,7 millions de dépenses). La fédération finlandaise peut déjà se réjouir de la manne que représente l'organisation récupérée du Mondial 2023. Comme elle ne paie pas de TVA en tant qu'organisation à but non lucratif selon la loi finlandaise, elle peut se permettre des billets moins chers que dans l'autre ville organisatrice Riga, où le niveau de vie est pourtant bien plus bas et où les Lettons peinent à remplir leur patinoire et ne sont pas sûrs de rentrer dans leurs frais. Un écart de situation dans la co-organisation qui n'est pas sans rappeler le cas Allemagne/France de 2017...

Gagner deux ans de suite, la Finlande ne l'a jamais fait. Cela peut constituer un défi pour ce petit pays que rien n'arrête. Il a mis tous les atouts de son côté. Les joueurs finlandais savent comment parvenir à la victoire, et ils ont même encore plus de talent offensif que dans leurs précédentes campagnes. Mikko Rantanen a lui aussi appris à gagner en 2022, puisqu'il a soulevé la Coupe Stanley avec l'Avalanche du Colorado. C'est la troisième fois dans l'histoire que la Finlande compte dans ses rangs au Mondial un joueur ayant franchi la barre mythique des 100 points lors de la saison régulière de NHL, après Kurri en 1989 et Selänne en 1999. Héritier des plus grandes légendes du hockey finlandais, Rantanen est une star capable de se mettre au service du collectif et d'appliquer le plan tactique, un joueur qui devrait parfaitement convenir à l'entraîneur Jukka Jalonen. Les experts finlandais sont bien plus sceptiques au sujet d'un Kasperi Kapanen décrit comme lunatique. Mais s'il n'y a qu'un seul joueur dans ce cas, le risque reste assez limité.

Les joueurs ont appris à être attachés à l'équipe nationale : pour venir, Sakari Manninen a ainsi envoyé paître les Vegas Golden Knights qui voulaient l'appeler en réserve pour les play-offs NHL après lui avoir fait des promesses creuses ("Plusieurs fois ils m'ont dit 'tu as bien joué et demain tu seras appelé' (en NHL) mais cet appel n'est jamais venu. Est-ce que ça fait partie de leur culture de parler chaleureusement ? Si c'est leur façon de faire, c'est ainsi. C'est agréable d'être ici avec les Leijonat parce qu'il y a de la franchise dans les actes. C'est ce que j'aime."). Manninen est indispensable au centre, ce qui fait de lui un des piliers avec Mikko Lehtonen, précieux comme défenseur offensif numéro 1, et le capitaine Marko Anttila, qui jouit d'un immense respect dans le vestiaire comme dans la population. Mais les autres cadres peuvent se vanter d'avoir leur place assurée, ce qui est la garantie que la satiété de victoires n'est pas encore atteinte.

Le gardien champion du monde Jussi Olkinuora, qui a connu une saison compliquée achevée par une relégation avec Brynäs, pourrait ainsi être mis en concurrence par Christian Heljanko et surtout par Emil Larmi, deux gardiens qui ne peuvent pas se vanter des mêmes mérites sous le maillot finlandais : ils n'ont jamais joué un match aux Mondiaux juniors et ne comptaient chacun qu'une seule apparition en équipe de Finlande senior avant d'être appelés la semaine dernière lors de la dernière manche de l'Euro Hockey Tour, parce qu'ils ont conduit leurs clubs respectifs au titre. Larmi devrait débuter.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     %
30 HELJANKO Christian    182  76  02/04/1997  Tappara Tampere     FIN-1   54  3308   2,00   90,4%
32 LARMI Emil            182  84  28/09/1996  Växjö Lakers HC     SUE-1   49  3001   1,50   93,5%
45 OLKINUORA Jussi       189  91  04/11/1990  Grand Rapids Griff.  AHL    15   784   3,75   86,8%
                                              Brynäs IF           SUE-1   12   717   2,59   89,3%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 2 POKKA Ville           183  89  03/06/1994  Färjestad BK        SUE-1   49    4  18   22    45'
 3 MÄÄTTÄ Olli           188  93  22/08/1994  Detroit Red Wings    NHL    78    6  17   23    14'
 4 LEHTONEN Mikko        182  89  16/01/1994  Zurich SC Lions     SUI-1   61    9  26   35    24'
 6 FRIMAN Niklas         189  88  30/08/1993  Brynäs IF           SUE-1   56    3   7   10    16'
23 MATINPALO Nikolas     190  94  05/10/1998  Ässät Pori          FIN-1   59    7  13   20    24'
50 KOIVISTO Miika        184  88  20/07/1990  Växjö Lakers HC     SUE-1   67    3  15   18     4'
52 SEPPÄLÄ Mikael        188  91  08/03/1994  Tappara Tampere     FIN-1   72    4  15   19    40'
55 OHTAMAA Atte          188  92  06/11/1987  Kärpät Oulu         FIN-1   57    4  13   17    20'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
10 ARMIA Joel            191  99  31/05/1993  Montréal Canadiens   NHL    43    7   7   14    22'
12 ANTTILA Marko         203 104  27/05/1985  Kärpät Oulu         FIN-1   61   13   5   18    20'
19 MERELÄ Waltteri       188  89  06/07/1998  Tappara Tampere     FIN-1   55   23  24   47    51'
24 BJÖRNINEN Hannes      185  86  19/10/1995  Brynäs IF           SUE-1   57   12  14   26    24'
29 OKSANEN Ahti          191  94  10/03/1993  IK Oskarshamn       SUE-1   55   23  24   47    10'
42 KAPANEN Kasperi       185  88  23/07/1996  Pittsburgh/St.Louis  NHL    66   15  19   34    18'
65 MANNINEN Sakari       170  71  10/02/1992  Henderson S. Knights AHL    53   14  26   40    24'
70 HARTIKAINEN Teemu     186  99  03/05/1990  Genève-Servette HC  SUI-1   66   36  19   55    30'
74 SUOMELA Antti         183  81  17/03/1994  IK Oskarshamn       SUE-1   54   39  33   72    47'
76 SALLINEN Jere         187  90  26/10/1990  EHC Biel-Bienne     SUI-1   68   22  23   45    28'
82 PESONEN Harri         180  88  06/08/1988  SC Langnau Tigers   SUI-1   58   22  19   41    30'
84 KAKKO Kaapo           187  82  13/02/2001  New York Rangers     NHL    89   19  23   42     8'
91 LAMMIKKO Juho         188  87  29/01/1996  Zurich SC Lions     SUI-1   60   26  18   44    36'
96 RANTANEN Mikko        193  95  29/10/1996  Colorado Avalanche   NHL    89   62  53  115    92'

Les deux joueurs en italiques ne sont pas encore déclarés et sont donc substituables par deux éventuels renforts de NHL

Absents notables : Juuse Saros (G, vieille blessure à la jambe), Miro Heiskanen (D, play-offs NHL), Esa Lindell (D, play-offs NHL), Sami Vatanen (D, genou), Aleksander Barkov (A, play-offs NHL), Patrik Laine (A, élongation du triceps), Sebastian Aho (A, play-offs NHL).

 

 

Après deux années d'échecs répétés durant le mandat de Johan Garpenlöv, la Suède, le nouveau sélectionneur Sam Hallam a bien commencé son contrat de 4 ans de de sélectionneur en remportant l'Euro Hockey Tour. Il jouit pour l'instant de la confiance du public, mais cela peut évidemment changer en cas de contre-performances. Or, il n'a pas un meilleur effectif à sa disposition que ses prédécesseurs. Les excuses arrivant vite quand il s'agit de se dérober à l'appel de la Tre Kronor...

Un cas a beaucoup interpellé, celui d'Elias Pettersson, meilleur marqueur suédois de la saison NHL (102 points). C'est en effet la première fois de l'histoire - officiellement du moins - qu'un joueur manque le championnat du monde parce que sa fédération n'a pas les moyens de payer son assurance (évaluée à 250 000 euros pour la quinzaine). Le coût des assurances a beaucoup augmenté ces dernières années, cela signifie-t-il que cela empêchera les stars de venir aux Mondiaux ? Ce serait terrible pour le hockey international, et la preuve d'un système vicié si les sommes versées par la NHL pour la formation ne permettaient même pas de couvrir ces coûts. La fédération suédoise a dû se justifier. En fait, les Canucks de Vancouver ont en effet exigé avec leur joueur que l'assurance couvre non pas son contrat en cours (jusqu'en 2024), mais aussi celui qu'il signerait ensuite dans un an. Or, assurer un contrat qui n'existe pas encore, et dont on ne connaît ni le montant ni la durée, c'est forcément très difficile et ça mène à des hypothèses exorbitantes. L'avenir dira si ce cas Pettersson crée un précédent dangereux.

En attendant, la Suède se console avec un meneur de jeu encore plus jeune, Lucas Raymond, qui a déjà été nommé assistant-capitaine à 21 ans après avoir mis 3 buts et 3 assists lors de ses 3 premières sélections le week-end dernier (le capitaine étant Silfverberg). En supériorité numérique, il a été utilisé dans deux positions différentes, sur le côté gauche pour son lancer de droitier ou sur la droite pour organiser le jeu, et a été efficace dans les deux configurations. Cela ouvre des options au coach Hallam, qui n'hésite pas à donner des responsabilités à ses jeunes, et à aligner aussi le grand talent de 18 ans Leo Carlsson en jeu de puissance. En plus de ces créateurs, la Tre Kronor a aussi ajouté des joueurs très physiques avec les renforts nord-américains Patrik Nemeth et Carl Grundström.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     %
30 WALLSTEDT Jesper      191  97  14/11/2002  Iowa Wild            AHL    40  2388   2,71   90,8%
31 JOHANSSON Lars        185  90  11/07/1987  Frölunda Göteborg   SUE-1   53  3002   2,32   91,4%
35 JOHANSSON Jacob       188  88  10/09/1993  Timrå IK            SUE-1   54  3228   2,42   90,8%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 2 FOLIN Christian       191  97  09/02/1991  Frölunda Göteborg   SUE-1   50    0   9    9    33'
 7 TÖMMERNES Henrik      186  84  28/08/1990  Genève-Servette HC  SUI-1   69   21  35   56    38'
12 NEMETH Patrik         193 104  08/02/1992  Arizona Coyotes      NHL    75    0   5    5    30'
32 BENGTSSON Lukas       178  82  14/04/1994  Växjö Lakers HC     SUE-1   66   13  26   39    12'
38 SANDIN Rasmus         180  83  07/03/2000  Toronto/Washington   NHL    71    7  28   35    39'
54 LINDHOLM Anton        181  90  29/11/1994  Leksands IF         SUE-1   53    7  16   23    37'
64 PUDAS Jonathan        179  79  26/04/1993  Skellefteå AIK      SUE-1   67   14  43   57    40'
94 PERSSON Joel          186  87  04/03/1994  Växjö Lakers HC     SUE-1   69    8  36   44    14'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
17 LINDHOLM Pär          181  83  05/10/1991  Skellefteå AIK      SUE-1   67   14  22   36    81'
18 EVERBERG Dennis       193  95  31/12/1991  Rögle BK            SUE-1   29    5   7   12    12'
19 SÖRENSEN Marcus       181  75  07/04/1992  Fribourg-Gottéron   SUI-1   37   15  16   31    22'
20 PETERSSON André       177  80  11/09/1990  HV 71 Jönköping     SUE-1   47   21  21   42    16'
21 CARLSSON Leo          190  88  26/12/2004  Örebro HK           SUE-1   57   11  23   34    10'
23 RAYMOND Lucas         180  83  28/03/2002  Detroit Red Wings    NHL    74   17  28   45    24'
24 LINDBERG Oscar        184  88  29/10/1991  SC Berne            SUI-1   60   17  32   49    52'
33 SILFVERBERG Jakob     185  94  13/10/1990  Anaheim Ducks        NHL    81   10  16   26    32'
48 BERGGREN Jonatan      180  88  16/07/2000  Detroit Red Wings    NHL    67   15  13   28    16'
                                              Grand Rapids Griff.  AHL     7    4   3    7     2'
49 ZETTERLUND Fabian     180 100  25/08/1999  N. Jersey / S. José  NHL    67    6  17   23    14'
59 JOHANSSON Linus       190  91  30/11/1992  Färjestad BK        SUE-1   44    5  23   28    46'
91 GRUNDSTRÖM Carl       184  88  01/12/1997  Los Angeles Kings    NHL    63   12   8   20    20'
95 DE LA ROSE Jacob      189  97  20/05/1995  Fribourg-Gottéron   SUI-1   51   13  11   24    20'
98 NYLANDER Alexander    185  87  02/03/1998  Pittsburgh Penguins  NHL     9    1   1    2     6'

La Suède a laissé 5 places libres (3 de plus que la Finlande) car les 5 joueurs en italiques ne sont pas encore déclarés et donc substituables par des renforts de NHL

Absents notables : Linus Ullmark (G, refus), Marcus Högberg (G, raisons personnelles), Magnus Hellberg (G, ?), Erik Karlsson (D, refus), Rasmus Dahlin (D, blessé), Victor Hedman (D, blessé), Oliver Ekman-Larsson (D, cheville), Hampus Lindholm (D, fracture du pied), Rasmus Andersson (D, blessé), Elias Pettersson (A, assurance), Joel Eriksson Ek (A, jambe cassée), Gabriel Landeskog (A, opération du genou, saison blanche), Adrian Kempe (A, se sent épuisé), Rickard Rakell (A, "petits soucis de santé"), Mika Zibanejad (A, femme enceinte), Marcus Johansson (A, famille), Elias Lindholm (A, raisons personnelles), Mikael Backlund (A, famille), William Nylander (A, play-offs NHL).

 

 

Après l'élimination frustrante aux tirs au but en quart de finale olympique et la quatrième place aux derniers Mondiaux, David Quinn a été confirmé à son poste d'entraîneur des États-Unis. Il aura comme l'an passé l'entraîneur de Detroit comme adjoint (il s'agit cette année de Derek Lalonde, assistant-coach des deux coupes Stanley de Tampa Bay) mais il a aussi pu emmener le staff qui a travaillé toute la saison à ses côtés à San José.

Les Américains ont choisi comme capitaine Nick Bonino, qui a ramené deux médailles de bronze à ses deux participations (2015 et 2018) qui encadraient ses deux victoires en Coupe Stanley. Les deux joueurs-clés de la troisième place au Mondial 2021 sont présents, le vif Conor Garland (qui avait été élu dans l'équipe-type) mais aussi Cal Petersen qui avait alors été élu meilleur gardien. Aujourd'hui dans le doute, Petersen a perdu sa place à Los Angeles et, aussi sympathique que soit son rappel pour services rendus, il ne paraît guère prétendre à un poste de titulaire qui devrait plutôt échoir à Casey DeSmith.

Le meneur offensif de cette équipe doit être l'ailier droit au physique puissant Alex Tuch, qui a dépassé un point par match cette saison à Buffalo et qui peut jouer pour la première fois de sa carrière avec son frère cadet Luke (ce seront donc les Tuch, 1 et 2). Mais son profil, très utile en powerplay, n'est pas le plus représentatif de cette équipe américaine qui dispose de nombreux petits gabarits très rapides et parfois tourbillonnants. Comme souvent, les États-Unis ont fait de la vitesse leur atout majeur pour réussir dans le jeu international.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     %
 1 DeSMITH Casey        183  82  13/08/1991  Pittsburgh Penguins   NHL   38  2066   3,17   90,5%
29 COMMESSO Drew        188  82  19/07/2002  Boston University     NCAA  34  1925   2,46   91,3%
40 PETERSEN Cal         185  82  19/10/1994  Los Angeles Kings     NHL   10   543   3,75   86,8%
                                             Ontario Reign         AHL   42  2519   2,93   90,2%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 THRUN Henry          188  88  12/03/2001  Harvard University    NCAA  33    7  24   31    14'
                                             San José Sharks       NHL    8    0   2    2     0'
 4 MACKEY Connor        188  89  12/09/1996  Calgary / Arizona     NHL   30    3   4    7    48'
 7 ATTARD Ronnie        193  94  20/03/1999  Philadelphia Flyers   NHL    2    0   0    0     0'
                                             Lehigh Val. Phantoms  AHL   71   12  21   33    45'
12 SAMBERG Dylan        193  99  24/01/1999  Winnipeg Jets         NHL   68    2   6    8    33'
15 PERUNOVICH Scott     178  79  18/08/1988  Springfield Thunderb. AHL   24    2  18   20    12'
20 HUTSON Lane          175  70  14/02/2004  Boston University     NCAA  39   15  33   48    26'
26 PERBIX Nick          188  87  15/06/1998  Tampa Bay Lightning   NHL   75    5  18   23    22'
                                             Syracuse Crunch       AHL    2    0   0    0     0'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 WALKER Sammy         178  79  07/09/1999  Minnesota Wild        NHL    9    1   1    2     0'
                                             Iowa Wild             AHL   57   27  22   49    23'
10 O'CONNOR Drew        191  91  09/06/1998  Pittsburgh Penguins   NHL   46    5   6   11    12'
                                             Wilkes-Barre/Scranton AHL   20    8  14   22    18'  
11 TUCH Luke            188  95  07/03/2002  Boston University     NCAA  40    9  11   20    21'
13 BONINO Nick          185  88  20/04/1988  San José / Pittsburgh NHL   62   10   9   19    28'
17 TYNAN T.J.           175  75  25/02/1992  Ontario Reign         AHL   74    8  74   82    46'
19 GAUTHIER Cutter      188  88  19/01/2004  Boston College        NCAA  32   16  21   37    37'
21 FARRELL Sean         175  79  02/11/2001  Harvard University    NCAA  34   20  33   53    12'
                                             Montréal Canadiens    NHL    6    1   0    1     0'
22 BJORK Anders         183  86  05/08/1996  Buffalo / Chicago     NHL   14    2   6    8     2'
                                             Rochester Americans   AHL   42    8  17   25    16'
23 EYSSIMONT Mikey      183  82  09/09/1996  Winn. / S.J. / Tampa  NHL   57    6  11   17    63'
                                             Manitoba Moose        AHL    9    2   7    9    27'
27 CORONATO Matt        178  83  14/11/2002  Harvard University    NCAA  34   20  16   36    14'
                                             Calgary Flames        NHL    1    0   0    0     2'
56 GRIMALDI Rocco       168  82  08/02/1993  San Diego / Rockford  AHL   75   34  43   77    45'
83 GARLAND Conor        178  75  11/03/1996  Vancouver Canucks     NHL   81   17  29   46    31'
89 TUCH Alex            193  99  10/05/1996  Buffalo Sabres        NHL   74   36  43   79    20'
91 MAZUR Carter         183  78  28/03/2002  University of Denver  NCAA  40   22  15   37    32'
                                             Grand Rapids Griffins AHL    6    3   3    6     0'

Il reste une place libre

Absents notables : Quinn Hughes (D, regarde et soutient ses frères pendant les play-offs NHL), Tage Thompson (A, contusion à la hanche), Patrick Kane (A, possible opération), Jake Guentzel (A, blessé), Trevor Moore (A, jeune papa).

 

 

Moins de huit mois après avoir prolongé son contrat jusqu'en 2026, Toni Söderholm a quitté son poste d'entraîneur de l'Allemagne en novembre pour un contrat à Berne (il a déjà quitté le club suisse pour retourner la saison prochaine dans le club où il a commencé sa reconversion, Munich). La DEB a donc dû trouver en urgence un successeur. Un favori s'est vite cristallisé : Harold Kreis, qui dispose des qualités tactiques et humaines requises. En plus, il serait bien moins cher que Söderholm... Le directeur sportif Christian Künast a qualifié Harold Kreis de "gentleman" et dit avoir choisi le nouvel adjoint Alexander Sulzer pour sa capacité d'innovation. Si Söderholm était un relatif débutant entouré d'assistants de métier, Kreis est un entraîneur de grande expérience qu'il faut peut-être contrebalancer par une vision plus moderne car il garde une réputation de coach "défensif".

Or, l'Allemagne s'était un peu départie de son jeu traditionnel pour prendre un peu de plus risques ces dernières années. Au lieu de se reposer sur de bons soldats, elle a aujourd'hui des profils plus techniques comme Dominik Kahun (absent du dernier Mondial pour une blessure récurrente au pied) et le jeune J.J. Peterka, mais aussi Dominik Bokk. Or, celui-ci est très amer car il n'a pas été retenu dans la sélection finale, malgré ses trois buts en préparation, pas plus que le centre Max Kammerer : ces gros marqueurs de DEL n'ont pas été jugés assez fiables défensivement par Kreis, même si le public allemand ne le comprend pas forcément. Plus que ces joueurs offensifs sans expérience internationale, ce sont surtout les forfaits des joueurs de Mannheim (surtout Matthias Plachta), de Pföderl et du meilleur joueur de la saison de DEL Yasin Ehliz qui affaiblissent une offensive sans pur buteur. Il y a beaucoup de jeunes joueurs, certains en forme (les révélations Wojciech Stachowiak et Filip Varejcka), d'autres moins (Justin Schütz que Munich n'a pas conservé en jugeant qu'il stagnait).

La défense incorpore aussi deux nouveaux jeunes, le physique Maksymilian Szuber (qui vient de signer un contrat de trois ans en NHL avec les Arizona Coyotes) et le relanceur Leon Hüttl, et c'est vraiment un choix fort du sélectionneur car tous les candidats sont disponibles à ce poste. Tout le monde avait pourtant tenu pour acquis le forfait de Moritz Seider, mais il a changé d'avis après avoir soigné sa blessure et s'est déclaré apte à jouer à moins d'une semaine du début de la compétition. Ce sera sa quatrième présence consécutive en championnat du monde, et cette fidélité à toute épreuve d'une jeune star de NHL - surtout à son poste-clé de défenseur offensif - donne un vrai surcroît de confiance à cette équipe d'Allemagne. Difficile de se dérober à une qualification en quart de finale que ses supporters considèrent comme obligatoire.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ  Min.   Moy.     % 
 1 STRAHLMEIER Dustin    193  87  17/05/1992  Schwenningen        ALL-1   48  2915   2,10   92,8%
35 NIEDERBERGER Mathias  180  80  26/11/1992  EHC Munich          ALL-1   56  3062   2,21   91,3%
37 FRANZREB Maximilian   184  89  18/08/1996  Bremerhaven         ALL-1   40  2392   2,31   92,4%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 6 WISSMANN Kai          194  94  22/10/1996  Providence Bruins    AHL    31    1   8    9    18'
 9 GAWANKE Leon          186  90  31/05/1999  Manitoba Moose       AHL    73   20  26   46    57'
27 SZUBER Maksymilian    191  91  25/08/2002  EHC Munich          ALL-1   61    3   9   12    16'
38 WAGNER Fabio          183  85  17/09/1995  ERC Ingolstadt      ALL-1   72    3  15   18    64'
41 MÜLLER Jonas          183  88  19/11/1995  Eisbären Berlin     ALL-1   54    5   9   14    29'
53 SEIDER Moritz         192  90  06/04/2001  Detroit Red Wings    NHL    82    5  37   42    40'
57 HÜTTL Leon            182  80  21/11/2000  ERC Ingolstadt      ALL-1   69    8  20   28    22'
91 MÜLLER Moritz         187  92  19/11/1986  Cologne             ALL-1   53    4  16   20    18'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 7 KASTNER Maximilian    180  85  03/01/1993  EHC Munich          ALL-1   74   15  16   31    51'
26 SORAMIES Samuel       185  88  30/06/1988  Augsbourg           ALL-1   53    6   6   12    17'
33 PETERKA John Jason    183  86  14/01/2002  Buffalo Sabres       NHL    77   12  20   32    26'
40 EHL Alexander         175  76  28/11/1999  Düsseldorf          ALL-1   63   16   7   23     6'
56 WIEDERER Manuel       184  82  21/11/1996  Eisbären Berlin     ALL-1   43    6   3    9    22'
60 STACHOWIAK Wojciech   183  85  03/07/1999  ERC Ingolstadt      ALL-1   72   19  20   39    15'
62 TUOMIE Parker         178  84  31/10/1995  Straubing Tigers    ALL-1   58   13  16   29    18'
72 KAHUN Dominik         180  78  02/07/1995  SC Berne            SUI-1   32   10  20   30     6'
74 SCHÜTZ Justin         180  82  24/06/2000  EHC Munich          ALL-1   73   15   8   23    28'
77 FISCHBUCH Daniel      180  81  19/08/1993  Düsseldorf          ALL-1   63   19  24   43    61'
78 STURM Nico            191  95  03/05/1995  San José Sharks      NHL    74   14  12   26    23'
92 NOEBELS Marcel        189  87  14/03/1992  Eisbären Berlin     ALL-1   55   16  40   56    12'
95 TIFFELS Frederik      185  91  20/05/1995  EHC Munich          ALL-1   68    7  25   32    22'
97 VAREJCKA Filip        182  86  09/01/2001  EHC Munich          ALL-1   56   11  11   22    43'

Absents notables : Philipp Grubauer (G, play-offs NHL), Leon Draisaitl (A, play-offs NHL), Tim Stützle (A, venue bloquée par les Ottawa Senators), Marc Michaelis (A, thrombose), Leo Pföderl (A, pubalgie), Lukas Reichel (A, blessé), Yasin Ehliz (A, blessé), Andreas Eder (A, blessé au dernier match de préparation), Alexander Karachun (A, pied), Dominik Bokk (A, choix du coach).

 

 

Ce championnat du monde marque la fin du mandat de sélectionneur du Danemark, Heinz Ehlers. Il avait évoqué son envie de reprendre en mains un club au quotidien. Il a donc signé avec Viège début mars en déclarant privilégier la Suisse où "la vie est ordrée et structurée" selon ses déclarations au Nouvelliste. "Ordrée", mot français usité uniquement en Suisse, sied bien pour qualifier le style de hockey d'Ehlers... Chaque joueur y connaît exactement son rôle et le système de jeu a neutralisé et frustré bien des adversaires.

La fédération a dissipé les craintes mi-avril en choisissant - à l'unanimité - le successeur. Ce sera Mikael Gath, un Suédois de 46 ans qui a signé pour trois saisons, donc en incluant le Mondial 2025 au Danemark et les prochains Jeux olympiques. Gath habitera de l'autre côté du pont qui traverse la Mer Baltique, à Ängelholm en Scanie. Reconnu pour son travail avec un petit budget à Kristianstad (en deuxième division suédoise), il connaît le championnat danois pour avoir auparavant entraîné Odense.

Le futur entraîneur récupèrera une équipe solide qui, comme la France, doit se renouveler après les arrêts de cadres importants. Jesper Jensen Aabo, admirable leader par l'exemple dans le travail défensif ces dernières années, a logiquement été nommé capitaine après la retraite de Peter Regin. Mais c'est surtout dans les cages que la transition est la plus brutale. Le vétéran Dahm, qui jouait quasiment tous les matches, a fait ses adieux à l'équipe nationale. Heinz Ehlers continue de fonctionner avec un gardien titulaire indéboulonnable et a systématiquement aligné Fredrik Dichow en préparation. Mais le jeune portier de 22 ans - dont l'expérience actuelle en compétition internationale est de cinq tiers-temps - pourra-t-il enchaîner 6 ou 7 matches ? C'est le risque majeur, mais s'il est levé, le Danemark pourra voir venir pour longtemps car Dichow est un talent reconnu. C'est actuellement le deuxième gardien de Frölunda, et auparavant, il évoluait à Kristianstad... avec comme coach le futur sélectionneur Gath !

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     % 
 1 DICHOW Frederik      195  87  01/03/2001  Frölunda Göteborg   SUE-1   17   929   2,78   89,8%
31 SELDRUP Mathias      185  93  21/10/1996  Esbjerg             DAN-1   49  2887   2,60   91,8%
   SØRENSEN George      175  84  15/05/1995  Aalborg             DAN-1   49         1,88   91,2%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 8 KROGSGAARD Anders    185  82  19/04/1996  Innsbruck           AUT-1   53    3  28   31    14'
14 GAMMELGAARD Jacob    192  94  23/12/1995  Rungsted            DAN-1   40    4   6   10    55'
15 LASSEN Matias        182  82  15/03/1996  Malmö Redhawks      SUE-1   38    2   9   11     8'
22 LAURIDSEN Markus     188  91  28/02/1991  Malmö Redhawks      SUE-1   45    4   5    9    10'
25 LAURIDSEN Oliver     197 104  24/03/1989  Malmö Redhawks      SUE-1   54    5   9   14    43'
34 JENSEN Morten        183  82  01/03/1997  HC Val Pusteria     AUT-1    8    1   0    1    11'
                                             Rungsted            DAN-1    7    1   3    4    10'
40 KOCH Anders          188  85  02/10/1997  Aalborg             DAN-1   64    7  18   25    26'
41 JENSEN AABO Jesper   184  84  30/07/1991  Klagenfurt          AUT-1   41    5  12   17    20'
47 LARSEN Oliver        186  94  25/12/1998  Jukurit Mikkeli     FIN-1   36    2  17   19    12'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 STORM Frederik       180  86  20/02/1989  ERC Ingolstadt      ALL-1   65   23  26   49    20'
11 BJORKSTRAND Patrick  184  87  01/07/1992  Aalborg             DAN-1   51   15  16   31     8'
12 MØLGAARD Oscar F.    183  74  18/02/2005  HV 71 Jönköping     SUE-1   41    4   3    7     2'
17 JENSEN Nicklas       191  96  06/03/1993  SC Rapperswil-Jona  SUI-1   12    6   5   11    29'
19 ASPERUP Matthias     182  84  03/03/1995  Herlev              DAN-1   55   24  39   63    20'
24 EHLERS Nikolaj       182  78  14/02/1996  Winnipeg Jets        NHL    46   12  26   38    11'
38 POULSEN Morten H.    185  88  09/09/1988  Herning             DAN-1   64   23  31   54     2'
42 AAGAARD Mikkel       184  81  18/10/1995  MoDo Örnsköldsvik   SUE-2   67   37  21   58    45'
50 BAU HANSEN Mathias   200 108  03/07/1993  Herning             DAN-1   38   22  18   40    14'
54 SCHEEL Felix         183  89  01/09/1992  EHC Viège           SUI-2   47   18  37   55    41'
63 RUSSELL Patrick      186  93  04/01/1993  Linköping HC        SUE-1   52   10  16   26    24'
65 WEJSE Christian      186  92  04/12/1998  Bremerhaven         ALL-1   61   16  10   26    67'
71 ANDERSEN Niklas      180  86  20/11/1997  Bremerhaven         ALL-1   49   11  12   23     4'
72 MEYER Nicolai        181  82  21/07/1993  Plzen               TCH-1    6    0   0    0     0'
                                             Salzbourg           AUT-1   45    9  24   33    12'
75 FROM Mathias         186  85  16/12/1997  Västerås IK         SUE-2    3    0   0    0     2'
                                             Herning             DAN-1   52   21  34   55    20'
89 BØDKER Mikkel        182  93  16/12/1989  HV 71 Jönköping     SUE-1   41    5   6   11     8'
95 OLESEN Nick          185  84  14/11/1995  Brynäs IF           SUE-1   57   14   3   17    28'

Absents notables : Frederik Andersen (G, play-offs NHL), Nicholas B. Jensen (D, blessé), Oliver Bjorkstrand (A, play-offs NHL), Lars Eller (A, famille et fin de contrat).

 

 

Le départ de toute une génération s'accélère en équipe de France. L'arrêt de Damien Fleury n'était pas dans les plans du staff qui comptait sur lui, mais le joueur de Grenoble avait comme priorité personnelle la gestion de sa situation familiale compliquée. Après avoir quitté le Mondial en cours de tournoi l'an passé, il ne s'est pas présenté lors de sa convocation en février. La FFHG a finalement communiqué sur la fin de la carrière internationale de Fleury, mais on peut regretter cette sortie en catimini du capitaine, qui mériterait une cérémonie pour saluer son long apport à l'équipe de France (il n'était pas présent à Cergy quand les jeunes retraités ont été honorés). Et en parlant de capitaine, on risque fort de ne plus revoir Pierre-Édouard Bellemare en bleu, maintenant qu'il a renoncé pour la première fois - hors blessure - à rejoindre la sélection nationale, à 38 ans.

Henri-Corentin Buysse ne sera resté qu'une année gardien numéro 1 de l'équipe de France, il a subi une commotion en janvier qui l'a forcé à arrêter sa carrière. Sebastian Ylönen est donc actuellement le seul gardien français à avoir disputé un match de championnat du monde ! Pour ses collègues Quentin Papillon et Julian Junca, ce sera donc un apprentissage accéléré. Ce poste constitue donc le principal défi des Bleus dans ce championnat du monde.

Le sujet des hockeyeurs en KHL a aussi occupé les dirigeants fédéraux, qui avaient organisé par ailleurs des actions de soutien à des enfants hockeyeurs ukrainiens réfugiés. Le président de FFHG Pierre-Yves Gerbeau se voulait prudent en septembre, ne voulant pas prendre de position officielle sans consigne claire de ses autorités de tutelle, mais aussi pour attendre de voir la situation au printemps. À cette époque, la sélection de Stéphane Da Costa, dont le contrat avec l'Avtomobilist Ekaterinbourg avait été signé avant la guerre, semblait plus défendable que celle de Yohann Auvitu, parti en Russie contre l'avis de tous. Mais entre-temps, la seconde aventure d'Auvitu en KHL s'est terminée à mi-saison comme la première et il a fini la saison à Genève comme étranger surnuméraire (et champion). Da Costa, ouvertement désireux de prolonger son contrat dans son club russe, n'était alorsplus sélectionnable, Auvitu l'était redevenu. Néanmoins, Yohann Auvitu a finalement renoncé au voyage à Tampere. Il craignait la réaction médiatique en Finlande, un pays où il a longtemps joué et où il a pu constater qu'il était persona non grata quand il a envisagé d'y rentrer en décembre dernier. La France est donc privée à la fois de son meilleur défenseur et de son meilleur centre, ce qui fait deux vides de plus à occuper.

C'est ainsi que Justin Addamo, parti aux États-Unis à 18 ans et qui vient de finir sa première saison pro à sa sortie d'université, se retrouve propulsé directement au centre de la première ligne ! Son profil n'a évidemment rien à voir avec Da Costa, mais son gabarit impressionnant peut amener de la percussion dans le slot adverse, alors que les Bleus ne pouvaient compter récemment que sur le seul Sacha Treille pour masquer le gardien. D'autres attaquants sont là pour l'habileté technique, en particulier les deux pépites de la formation grenobloise : Alexandre Texier a retrouvé le goût du jeu lors d'une année de retour en Europe pour être près de sa famille affectée par le deuil et Dylan Fabre est très attendu après nous avoir régalés en play-offs de Ligue Magnus.

La défense sans Auvitu suscite sans doute plus d'interrogations. Elle a bien plus de gabarits que d'habitude mais c'est sa vitesse qui pourrait être prise en défaut. Dans leur apport offensif et dans la relance, les lignes arrières auront besoin que Florian Chakiachvili soit dans la même forme qu'en play-offs et que le jeune Jules Boscq - en photo - puisse éclore au niveau international.

Lire aussi les interviews du sélectionneur Philippe Bozon et du capitaine Sacha Treille à la veille du début de la compétition.

Gardiens

                           cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     % 
32 PAPILLON Quentin       177  82  07/04/1997  Mulhouse            FRA-1   36  2115   2,72   92,4%
33 JUNCA Julian           195  91  15/02/1998  Gap                 FRA-1   44  2576   2,87   91,3%
37 YLÖNEN Sebastian       186  84  03/07/1991  Cergy               FRA-1   29  1665   3,93   89,4%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 5 GUEBEY Enzo            184  90  06/05/1999  ZSC Lions           SUI-1   11    0   0    0     6'
                                               GCK Lions           SUI-2   47    4   7   11    34'
 6 LLORCA Vincent         193  93  16/01/1992  Angers              FRA-1   52    1  16   17    37'
 7 CRINON Pierre          195  98  02/08/1995  Grenoble            FRA-1   36    0  12   12    77'
 8 GALLET Hugo            192  95  20/06/1997  KalPa Kuopio        FIN-1   57    2   6    8    47'
27 BOSCQ Jules            183  83  22/02/2002  Bordeaux            FRA-1   48    5  24   29    20'
28 ONNO Lucien            180  80  12/05/1999  Grenoble            FRA-1   44    2  10   12    35'
62 CHAKIACHVILI Florian   186  87  18/03/1992  Rouen               FRA-1   53   10  29   39    73'
74 THIRY Thomas           191  98  09/09/1997  SC Berne            SUI-1   48    2   6    8    51'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 3 BERTRAND Charles       185  90  05/02/1991  ERC Ingolstadt      ALL-1   60   17  20   37    24'
12 CLAIREAUX Valentin     180  90  05/04/1991  Zlín                TCH-2    8    2   4    6     6'
                                               Rouen               FRA-1   27   10  14   24     4'
21 VALIER Peter           180  82  27/07/1992  Bordeaux            FRA-1   48   19  17   36    22'
22 LECLERC Guillaume      173  82  20/02/1996  Östersunds IK       SUE-2   22    1   9   10    18'
                                               Fehérvár AV19       AUT-1   28    5   7   12     8'
24 ADDAMO Justin          198 113  27/05/1998  Wilkes-Barre/Scr.    AHL    14    5   0    5    10'
                                               Wheeling Nailers     ECHL   42   21  12   33    23'
25 RITZ Nicolas           182  87  26/02/1992  Angers              FRA-1   38    8  14   22    14'
29 BOUDON Louis           180  78  04/10/1998  Lake Superior S.U.   NCAA   36   10  14   24    18'
                                               Rocket de Laval      AHL     1    0   0    0     0'
                                               Iowa Heartlanders    ECHL    3    1   2    3     0'
42 TEXIER Alexandre       185  87  13/09/1999  ZSC Lions           SUI-1   55   15  25   40    32'
72 PERRET Jordann         178  79  15/10/1994  Hradec Králové      TCH-1   43    6  11   17    32'
77 TREILLE Sacha          194  95  06/11/1987  Grenoble            FRA-1   54   27  32   59   105'
78 FABRE Dylan            179  78  10/11/2000  Grenoble            FRA-1   57   33  25   58     8'
81 RECH Anthony           180  87  09/07/1992  TPS Turku           FIN-1   29    7   4   11     4'
                                               Wolfsburg           ALL-1   16    1   1    2     8'
94 BOZON Tim              186  93  24/03/1993  Lausanne HC         SUI-1   46    9   8   17     8'
95 BOZON Kevin            187  88  30/12/1995  HC Ajoie            SUI-1   58    6   8   14    18'

Absents notables : Yohann Auvitu (D, crainte des médias finlandais), Stéphane Da Costa (A, contrat KHL), Pierre-Édouard Bellemare (A, usé physiquement), Damien Fleury (A, retraite internationale), Pierrick Dubé (A, fracture de la malléole).

 

 

Alors que tout le monde voulait son renvoi après la relégation de l'Autriche en 2019, l'entraîneur suisse Roger Bader semble faire aujourd'hui l'unanimité. Il a réussi à la fois le renouvellement de génération qu'il appelait de ses vœux - favorisé par l'arrivée de nouveaux talents comme le défenseur très suivi David Reinbacher - et le rétablissement de l'équipe nationale. Ce Mondial doit servir à poursuivre cette progression : le calendrier est favorable puisque l'Autriche aura toujours au moins un jour de repos avant d'affronter tous ses concurrents directs, que ce soit pour le maintien ou pour la qualification en quart de finale dont elle rêve.

Marco Rossi n'hésite ainsi pas à proclamer que la France et la Hongrie doivent être battues, et que l'Allemagne et le Danemark sont à portée. Autrefois obsédé comme beaucoup de jeunes par son rang à la draft NHL (neuvième en 2020), Rossi a beaucoup mûri en connaissant des périodes de doute. Il a été privé de sport de haut niveau pendant presque un an à cause d'une inflammation du muscle cardiaque après une infection au Covid-19. À l'automne dernier, il fut le meilleur marqueur de toute la pré-saison NHL (9 points) mais fut en panne sèche lorsque la vraie saison débuta pour Minnesota. Connu pour sa conscience défensive précoce, Rossi a dû réapprendre en AHL à plus utiliser son tir et à s'affirmer au cœur de la zone offensive. Dans cette équipe d'Autriche, il peut et doit être le meneur de jeu.

Deux attaquants potentiels de première ligne, Michael Raffl et Marco Kasper, sont en effet blessés. Le meilleur marqueur autrichien l'an passé, Peter Schneider, souffrait pour sa part d'une fracture d'un métacarpien. Il a dû reposer complètement sa main pendant deux semaines. Bader lui avait réservé quoi qu'il arrive sa place dans l'effectif, même s'il n'était capable de rejouer qu'en cours de tournoi. Ce sera inutile : Schneider vient d'annoncer que sa main était guérie et qu'il était pleinement rétabli pour le premier match-clé contre la France...

Gardiens

                          cm  kg  Naissance                               MJ   Min   Moy.     % 
29 STARKBAUM Bernhard    186  91  19/02/1986  Vienna Capitals     AUT-1   33  1941   2,66   89,8%
30 KICKERT David         188  81  16/03/1994  EC Salzbourg        AUT-1   22  1243   1,88   91,4%
31 MADLENER David        187  88  31/03/1992  Voralberg           AUT-1   20  1137   4,12   88,0%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
12 MAIER David           187  83  12/01/2000  Klagenfurter AC     AUT-1   55    1   6    7    18'
13 WIMMER Philipp        193  93  13/12/2001  EC Salzbourg        AUT-1    2    0   0    0     0'
                                              EC Salzbourg 2      ALPhl   16    4   2    6    10'
14 ZÜNDEL Kilian         179  75  17/01/2001  HC Ambrì-Piotta     SUI-1   38    0   1    1     2'
20 BRUNNER Nico          180  78  17/09/1992  Vienna Capitals     AUT-1   55    2  10   12    10'
24 STRONG Steven         183  87  16/02/1993  Klagenfurter AC     AUT-1   57    2  13   15    35'
32 WOLF Bernd            178  84  23/02/1997  HC Lugano           SUI-1   55    1   5    6    20'
64 REINBACHER David      189  85  25/10/2004  EHC Kloten          SUI-1   49    4  20   24    28'
78 NICKL Thimo           188  80  04/12/2001  AIK Solna           SUE-2   50    0   8    8    69'
91 HEINRICH Dominique    175  76  31/07/1990  EC Salzbourg        AUT-1   42    5  15   20    14'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 SCHNEIDER Peter       183  91  04/04/1991  EC Salzbourg        AUT-1   62   25  28   53    10'
 5 RAFFL Thomas          194 104  19/06/1986  EC Salzbourg        AUT-1   44   10  17   27    18'
 6 THALER Lucas          180  76  21/01/2002  EC Salzbourg        AUT-1   58   13   7   20    16'
 9 WUKOVITS Ali          184  83  09/05/1996  EC Salzbourg        AUT-1   57    6  22   28    38'
16 ZWERGER Dominic       183  93  16/07/1996  HC Ambrì-Piotta     SUI-1   52    4  22   26    35'
17 GANAHL Manuel         182  81  12/07/1990  Klagenfurter AC     AUT-1   57    6  26   32    26'
21 HAUDUM Lukas          183  84  21/05/1997  Klagenfurter AC     AUT-1   34   12  15   27    18'
23 ROSSI Marco           175  83  23/09/2001  Minnesota Wild       NHL    19    0   1    1     8'
                                              Iowa Wild            AHL    55   17  36   53    48'
26 ACHERMANN Oliver      195  93  16/01/1994  La Chaux-de-Fonds   SUI-2   58   46  37   83    14'
41 NEUBAUER Henrik       183  90  15/04/1997  Zell am See         ALPhl   43   30  21   51    10'
52 HUBER Paul            193 101  10/06/2000  EC Salzbourg        AUT-1   52   12  11   23    14'
70 NISSNER Benjamin      181  80  30/11/1997  EC Salzbourg        AUT-1   63   22  30   52    28'
96 HUBER Mario           188  85  08/08/1996  EC Salzbourg        AUT-1   62   25  27   52    14'

Absents notables : Michael Raffl (A, épaule), Marco Kasper (A, fracture de la rotule), Raphael Herburger (A, blessé), Benjamin Baumgartner (A, genou).

 

 

Pour cette troisième apparition dans l'élite mondiale, après 2009 et 2016, la Hongrie espère pouvoir démontrer ses progrès. Elle comptait encore sur quatre Nord-Américains naturalisés la dernière fois, elle n'en a plus aucun. Une évolution naturelle car son panel de joueurs s'élargit. Les patinoires ont poussé comme des champignons et le développement du hockey sur glace est indéniable. Comptez le nombre d'équipes engagées en championnat dans la catégorie des moins de 14 ans : de 13 en 2009, on est passé 31 en 2016, puis à 39 l'an passé après une pandémie de Covid-19 qui a pourtant porté un coup sévère à la pratique sportive des jeunes partout dans le monde. Afin de ne déprimer personne, on ne fera pas la comparaison avec certaines régions françaises qui ont connu l'évolution inverse de leurs championnats de hockey mineur...

Les pratiquants sont donc de plus en plus nombreux... et les spectateurs aussi ! L'équipe nationale suscite de l'engouement et devrait être accompagnée à Tampere par une foule de supporters enthousiastes qui rappellent un peu ceux de la Lettonie à son entrée dans l'élite mondiale... Les cas ne sont pas comparables, la tradition du hockey sur glace est moins ancrée en Hongrie, mais le sport en général a toujours occupé une place importante dans le pays.

Avec un développement aussi spectaculaire, les résultats doivent logiquement suivre. Kevin Constantine a été nommé à la tête de l'équipe de Hongrie au début de cette saison parce que, à peine arrivé dans le pays, il avait conduit le club de Fehérvár à la meilleure saison de son histoire, jusqu'en finale de la ligue autrichienne 2022. Mais, nanti d'une double casquette, l'Américain a peiné à confirmer. Après un championnat moyen en club, la préparation aux championnats du monde a été catastrophique : la Hongrie a joué plus de matches que tous ses rivaux - 11 - mais elle n'en a emporté qu'un seul, face au Japon. Elle a donc accumulé dix défaites en six semaines, toutes contre des nations de division inférieure ou contre l'autre promu (la Slovénie) si l'on excepte le dernier match "de gala" face au Canada devant près de 15 000 spectateurs. Ce n'est pas vraiment pas rassurant avant d'affronter des adversaires bien plus forts que les Ukrainiens (qui ont remporté leurs trois confrontations face aux Hongrois cette saison alors qu'ils jouent deux divisions plus bas). Mais en abordant ce Mondial avec le statut d'équipe la plus faible, on peut dire que la Hongrie n'a vraiment rien à perdre...

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     % 
 1 BÁLIZS Bence          191  92  30/05/1990  JKH Jastrzebie      POL-1   46  2693   2,21   92,3%
35 HORVATH Dominik       187  91  08/01/2001  AV19 Fehérvár       AUT-1   11   542   2,66   90,7%
                                              AV19 Fehérvár 2     HON-1    2   131   4,15   91,9%
59 ARANY Gergely         191  89  29/12/1996  Ferencvárosi TC     HON-1   38  2262   2,57   92,5%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 4 POZSGAI Tamás         185  88  26/07/1988  JA Budapest         HON-1   42    1  15   16    12'
 6 SZIRANYI Bence        189  80  17/02/1988  DVTK Miskolc        HON-1   40    6  18   24    32'
 8 SZÁBO Bence           184  89  02/02/1998  JA Budapest         HON-1   44    7  25   32    12'
12 STIPSICZ Bence        186  84  03/02/1997  AV19 Fehérvár       AUT-1   51    6   4   10    16'
17 KISS Roland           184  83  17/04/1999  DVTK Miskolc        HON-1   41    7  10   17    69'
23 HADOBÁS Zétény        187  85  02/03/2003  Västerås IK         SUE-2   22    0   1    1     6'
33 HORVÁTH Milán         186  88  02/02/2001  AV19 Fehérvár       AUT-1   35    2   4    6     4'
44 FEJES Nándor          187  83  16/01/1999  Gyergyói Hoki Klub  HON-1   52    5  16   21    18'
70 GARÁT Zsombor         185  90  27/07/1997  JA Budapest         HON-1   47    7  15   22    30'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
10 NAGY Gergõ            192  96  10/10/1989  Ferencvárosi TC     HON-1   53   26  38   64    16'
14 SEBÕK Balázs          185  90  14/12/1994  Ilves Tampere       FIN-1   63    6  18   24    22'
16 KÓGER Dániel          191  82  10/11/1989  Corona Brasov       ROU-1   36   15  19   34    47'
18 CSÁNYI Karol          183  89  24/01/1991  HKm Zvolen          SVK-1   66    5   6   11    45'
20 SOFRON István         189  91  24/02/1988  SC Csíkszereda      HON-1   37   21  14   35    41'
                                              SC Csíkszereda      ROU-1   21   21  11   32    48'
21 PAPP Kristóf          180  85  27/06/2001  Northern Michigan   NCAA    38   11  15   26    21'
22 GALLO Vilmos          183  86  31/07/1996  Linköping           SUE-1   52   15   4   19    20'
24 NEMETH Kristof               184  79  13/05/2002  AV19 Fehérvár       AUT-1   52    1   3    4     6'
28 BARTALIS István       186  88  07/09/1990  AV19 Fehérvár       AUT-1   46   11  10   21     6'
34 TERBÓCS István        183  92  28/06/1996  AV19 Fehérvár       AUT-1   53    5  12   17    12'
36 ERDÉLY Csanád         188  90  05/04/1996  AV19 Fehérvár       AUT-1   51    8  18   26     0'
61 VINCZE Péter          180  85  16/02/1995  Gyergyói Hoki Klub  HON-1   54   34  16   50    16'
62 HÁRI Janos            175  77  03/05/1992  AV19 Fehérvár       AUT-1   54   14  23   37    30'

Absents notables : Miklós Rajna (G, jambe), Henrik Nilsson (D, blessé), Tamás Sárpátki (A, blessé).

 

 

Groupe B (à Riga)

 

La Tchéquie a enfin retrouvé le succès sportif avec la médaille aux derniers championnats du monde puis une finale aux derniers Mondiaux juniors. Elle paraît enfin stable et régulière sur la glace grâce à la rigueur et à la pondération de l'entraîneur finlandais Kari Jalonen. Mais en coulisses, l'année a été bien plus tourmentée. Il y a eu pas moins de 5 candidats à la présidence de la fédération. Le favori était un temps Jirí Šlégr, dont la candidature fut proposée par le club de Kladno, propriété de Jaromir Jágr. Tout un symbole quand on sait que Šlégr fut député de gauche tandis que le numéro 68 n'a jamais caché son penchant à droite. Justement, Jágr estimait que son ancien coéquipier à Pittsburgh était "la bonne personne pour unir tous ceux qui ont des opinions différentes".

Mais les anciens joueurs n'ont pas été élus, ni Šlégr ni encore moins l'ancien gardien Dominik Hasek qui se fait beaucoup entendre (notamment par ses appels au boycott de tous les hockeyeurs russes) mais qui n'a obtenu que 5 voix. C'est un homme bien plus âgé, Alois Hadamczík, qui a été élu président à 70 ans. Ancien sélectionneur national, Hadamczík a dû faire un compromis notable par rapport à ses déclarations initiales : après avoir dit que les meilleurs joueurs devaient évoluer en équipe nationale peu importe où ils jouent, il a dû se ranger à la décision de son comité exécutif qui a décidé à l'unanimité l'exclusion de tous les joueurs sous contrats en KHL.

En revanche, Hadamczík, qui avait été un des grands critiques de l'ancien dirigeant Tomas Kral, a très vite marqué son territoire dans la gestion quotidienne et a remplacé le directeur financier de la fédération. Un audit commandé au cabinet KPMG a mis en évidence un déficit annuel structurel de 50 millions de couronnes, des achats sans appels d'offres à des prix peu concurrentiels et des cartes de crédit utilisées sans contrôle (par exemple l'achat d'une Porsche Cayenne alors que le constructeur Škoda est le fournisseur officiel de la fédération). Il a surtout mis en cause BPA, partenaire marketing de la fédération depuis quinze ans (et l'arrivée de Kral). Le contrat a été rompu l'été dernier par accord entre les parties, les négociations ayant révélé trop de divergences. Comme BPA continue de travailler pour la ligue professionnelle, des dissensions pourraient encore resurgir dans le monde du hockey tchèque.

L'équipe nationale - prise en photo à son arrivée à Riga par Jan Benes - peut reprendre un rôle fédérateur. Elle n'a pas de superstar en raison du forfait de Pastrnak qui a avoué s'être blessé à l'épaule dès sa première présence en play-offs, mais elle dispose d'une bonne expérience et a un collectif assez homogène qui peut amener du danger sur toutes ses lignes. C'est valable aussi en powerplay, où la capitaine Roman Cervenka sera sur une unité différente de ses partenaires du premier trio Chytil et Kubalík. La Tchéquie étant redevenue pleinement candidate au podium, le discours des déclinologues ayant été soudainement oublié. Kari Jalonen a même pris 12 joueurs d'Extraliga, un choix que le Finlandais assume, un peu comme Craig Ramsay l'avait fait en Slovaquie, comme si un regard étranger permettait parfois de combattre l'auto-flagellation et l'auto-apitoiement.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     % 
30 HRUBEC Simon         186  83  30/06/1991  Zurich SC Lions     SUI-1   42  2489   2,22   92,6%
50 VEJMELKA Karel       192 100  25/05/1996  Arizona Coyotes      NHL    50  2941   3,41   90,0%
94 LANGHAMER Marek      188  86  22/07/1994  Ilves Tampere       FIN-1   49  2894   1,91   92,2%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 KNOT Ronald          193  95  03/08/1994  Tucson Roadrunners   AHL    71    4  14   18    65'
 6 KEMPNY Michal        184  90  08/09/1990  Sparta Prague       TCH-1   41    3  28   31    30'
 7 DVORAK Tomas         193  97  07/05/1995  Pardubice           TCH-1   63    8  13   21    28'
33 KOSTALEK Jan         185  82  17/02/1995  Pardubice           TCH-1   53    8  27   35    40'
47 JORDAN Michal        185  86  17/07/1990  Amur Khabarovsk      KHL    22    2   9   11    16'
                                             Rapperswil-Jona     SUI-1   25    0   5    5    10'
67 ZBORIL Jakub         185  91  21/02/1997  Boston Bruins        NHL    22    1   3    4     6'
77 NEMECEK David        194  94  29/06/1995  Sparta Prague       TCH-1   53    6   3    9    48'
84 KUNDRATEK Tomas      187  91  26/12/1989  Kometa Brno         TCH-1   49    8  14   22    32'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 BERANEK Ondrej       182  89  21/12/1995  Karlovy Vary        TCH-1   55   18  12   30    50'
10 CERVENKA Roman       182  89  10/12/1985  SC Rapperswil-Jona  SUI-1   49   17  45   62    60'
13 SMEJKAL Jiri         192  93  05/11/1996  IK Oskarshamn       SUE-1   52   24  21   45    30'
14 CHLAPIK Filip        188  88  03/06/1997  HC Ambrì-Piotta     SUI-1   50   24  13   37    38'
18 KUBALIK Dominik      187  81  21/08/1995  Detroit Red Wings    NHL    81   20  25   45    24'
19 FLEK Jakub           172  74  24/12/1992  Kometa Brno         TCH-1   62   23  11   33    10'
23 SEDLAK Lukas         182  96  25/02/1993  Philadelphie/Colo.   NHL    30    3   5    8    12'
                                             Pardubice           TCH-1   34   20  15   35    52'
37 KAUT Martin          186  80  02/10/1999  Colorado / San José  NHL    36    4   4    8     4'
                                             Colorado / San José  AHL    29    8  14   22     8'
48 CERNOCH Jiri         179  85  01/09/1996  Karlovy Vary        TCH-1   54   13  23   36    36'
52 SPACEK Michael       180  85  09/04/1997  HC Ambrì-Piotta     SUI-1   50   14  36   50    8'
56 VOZENILEK Daniel     188  91  10/02/1996  HC Trinec           TCH-1   72   14  23   37    66'
71 SOBOTKA Vladimir     178  83  02/07/1987  Sparta Prague       TCH-1   51   15  24   39    18'
72 CHYTIL Filip         184  81  05/09/1999  New York Rangers     NHL    81   23  26   49    30'
96 TOMASEK David        187  85  10/02/1996  Sparta Prague       TCH-1   53   16  23   39    38'

Les deux attaquants en italiques ne sont pas encore déclarés et sont donc substituables

Absents notables : Filip Hronek (D, épaule), David Jiricek (D, cheville), Libor Sulak (D, contrat KHL), LukᚠKlok (D, refus... lié à un contrat KHL en négociation ?), Radim Simek (D, commotion), Jan Rutta (D, opéré des muscles abdominaux), David Sklenicka (D, refus... lié à un contrat KHL en négociation ?), David Pastrnak (A, épaule), Jan Kovár (A, raisons personnelles), Matej Stránský (A, raisons personnelles), Tomas Hertl (A, famille), Filip Zadina (A, jambe), Jakub Vrana (A, choix de l'entraîneur), Dmitrij Jaskin (A, contrat KHL), David Krejci (A, genou et épaule), Pavel Zacha (A, refus), Martin Necas (A, play-offs NHL), Ondrej Palát (A, play-offs NHL), David Kämpf (A, play-offs NHL).

 

 

Depuis un an, Hockey Canada - la fédération nationale de hockey sur glace du Canada - vit la plus grave crise de son histoire. Les valeurs de l'organisation ont été profondément mises en cause depuis qu'on a appris qu'elle avait étouffé une affaire de viol impliquant des membres de l'équipe nationale junior en 2018, et qu'elle avait même constitué des réserves sur fonds publics pour "acheter le silence" des victimes (verser une indemnité négociée entre les parties pour éviter un procès comme c'est d'usage dans le droit nord-américain) lors de scandales de ce type. Une forme d'institutionnalisation de l'omerta autour des agressions sexuelles. Lâchée par ses sponsors, par le public, par les autorités, Hockey Canada a subi énormément de pressions pour changer sa culture que l'on disait viciée.

Le mois dernier, juste avant la finale du championnat du monde féminin, la ministre Pascale Saint-Onge a annoncé le rétablissement avec effet immédiat des subventions publiques pour Hockey Canada, qui a rempli les trois conditions imposées : signer une charte contre la maltraitance dans le sport, appliquer les recommandations de l'enquête indépendante et s'engager à rendre plus fréquemment des comptes au gouvernement. En conséquence, la fédération canadienne s'est engagé à ne plus sélectionner aucun des champions du monde juniors 2018, alors qu'on ne sait toujours pas qui est coupable de quoi. Le staff est donc privé d'une génération entière de talents, parmi laquelle on recense Cale Makar, le MVP des derniers play-off NHL l'an dernier ! Voilà qui rend plus difficile de composer une équipe, alors que les hockeyeurs semblent moins enclins à répondre à l'appel ces dernières années.

Et pourtant, dans ce contexte troublé, le Canada semble toujours avoir la réussite sportive. Il a participé aux trois dernières finales des championnats du monde et montré que ce genre d'effectif sous-estimé et motivé peut aller loin. Les jeunes gardiens sont prometteurs à l'instar du très coté Devin Levi. L'attaque mêle la jeunesse du créatif Adam Fantilli, élu meilleur joueur universitaire de la saison (trophée Hobey Baker), et l'expérience du très rude Milan Lucic, sélectionné avec le Canada pour la première fois de sa carrière professionnelle à 34 ans. Le capitanat reviendra à un joueur plus sûr, le champion du monde 2015 Tyler Toffoli. La défense a du poids mais devra faire les preuves de sa capacité à suivre ses adversaires. MacKenzie Weegar y sera le choix évident à la pointe du jeu de puissance.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     % 
27 LEVI Devon            183  84  27/12/2001  Northeastern Univ.    NCAA  34  2065   2,24   93,3%
                                              Buffalo Sabres        NHL    7   429   2,94   90,5%
30 HOFER Joel            196  81  30/07/2000  St. Louis Blues       NHL    6   317   3,22   90,5%
                                              Springfield Thunderb. AHL   49  2894   2,61   91,8%
35 MONTEMBEAULT Samuel   191  97  30/10/1996  Montréal Canadiens    NHL   40  2334   3,42   90,1%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 5 MIDDLETON Jake        190  98  02/01/1996  Minnesota Wild        NHL   85    3  14   17    80'
 7 JOSEPH Pierre-Olivier 188  84  01/07/1999  Pittsburgh Penguins   NHL   75    5  16   21    44'
20 BARRON Justin         188  91  15/11/2001  Rocket de Laval       AHL   25    7   9   16     6'
                                              Montréal Canadiens    NHL   39    4  11   15    20'
52 WEEGAR MacKenzie      183  93  07/01/1994  Calgary Flames        NHL   81    4  27   31    43'
57 MYERS Tyler           203 103  01/02/1990  Vancouver Canucks     NHL   78    1  16   17    76'
74 BEAR Ethan            180  89  26/06/1997  Vancouver Canucks     NHL   61    3  13   16    25'
77 HUNT Brad             175  80  24/08/1988  Colorado Avalanche    NHL   48    4   6   10    12'
                                              Colorado Eagles       AHL   26    7  15   22    14'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 GLASS Cody            191  93  01/04/1996  Nashville Predators   NHL   72   14  21   35    20'
11 McBAIN Jack           191  91  06/01/2000  Arizona Coyotes       NHL   82   12  14   26    64'
17 LUCIC Milan           191 109  07/06/1988  Calgary Flames        NHL   77    7  12   19    43'
19 KREBS Peyton          183  85  26/01/2001  Buffalo Sabres        NHL   74    9  17   26    50'
21 LAUGHTON Scott        185  86  30/05/1994  Philadelphia Flyers   NHL   78   18  25   43    50'
22 QUINN Jack            185  84  19/09/2001  Buffalo Sabres        NHL   75   14  23   37    15'
53 CARCONE Michael       175  82  19/05/1996  Arizona Coyotes       NHL    9    2   1    3     2'
                                              Tucson Roadrunners    AHL   68   33  56   89   127'
63 NEIGHBOURS Jake       183  91  29/03/2002  St. Louis Blues       NHL   43    6   4   10    24'
                                              Springfield Thunderb. AHL   23    9   7   16     2'
67 CROUSE Lawson         193  98  23/06/1997  Arizona Coyotes       NHL   77   24  21   45    35'
73 TOFFOLI Tyler         183  92  24/04/1992  Calgary Flames        NHL   82   34  39   73    28'
79 BLAIS Sammy           188  93  17/06/1996  NY Rangers / St Louis NHL   71    9  16   25    30'
                                              Hartford Wolf Pack    AHL    5    4   0    4     8'
90 VELENO Joe            186  93  13/01/2000  Detroit Red Wings     NHL   81    9  11   20    30'
91 FANTILLI Adam         188  88  12/10/2004  Univ. of Michigan     NCAA  36   30  35   65    67'

Deux places libres

Absents notables : Josh Morrissey (D, genou droit), Dylan Cozens (A, refus), Claude Giroux (A, refus), Mark Scheifele (A, "haut du corps"), Travis Konecny (A, refus car récente blessure), Nick Suzuki (A, refus).

 

 

La Suisse en est convaincue, elle sera un jour ou l'autre championne du monde. Quand on regarde les forces en présence, il est logique qu'elle ne regarde pas simplement la qualification de quarts de finale mais vise les médailles. Mais à chaque fois qu'elle s'est dit que les circonstances la favorisaient, notamment aux deux derniers tournois olympiques, elle a connu une sévère déconvenue et d'autres (Allemagne et Slovaquie) en ont profité pour monter sur le podium. En sera-t-il de même pendant l'absence de la Russie qui laisse un concurrent en moins ?

Dans cette logique de "fenêtre d'opportunité", l'absence de Roman Josi, pas remis de sa commotion subie en mars, est une mauvaise nouvelle. La Nati attendait l'élimination imminente des New Jersey Devils pour libérer les derniers joueurs-clés de NHL (Siegenthaler en défense et Hischier en attaque, pas Meier récemment blessé). Mais les hockeyeurs du championnat national doivent aussi prendre leurs responsabilités. Avec l'augmentation du nombre d'étrangers et l'afflux de stars rapatriées de KHL, la "National League" suisse a élevé son niveau, mais les joueurs nationaux ont moins de rôles-clés, par exemple en avantage numérique : on comptait 30 Suisses dans les 50 meilleurs marqueurs en 2021/22, on n'en recense plus que 12 cette saison.

La question de la succession au poste de gardien reste toujours ouverte. Pris comme héritier potentiel du vieillissant duo Genoni/Berra l'an passé, Sandro Aeschlimann n'a même pas été conservé dans la sélection définitive. Joren Van Pottelberghe, revenu en janvier d'une convalescence de dix mois après une lésion du ligament croisé antérieur, et Akira Schmid, la surprise des play-offs NHL, incarnent le mieux l'avenir. Pour le poste de titulaire, Patrick Fischer devra faire un choix entre l'expérience de Leonardo Genoni et la forme d'un Robert Mayer longtemps critiqué et pleinement réhabilité après avoir Genève à son premier titre de champion.

Gardiens

                           cm  kg   Naissance                              MJ  Min.   Moy.     %
29 MAYER Robert           186  90  09/10/1989  Genève-Servette HC  SUI-1   40  2389   2,06   92,1%
36 VAN POTTELBERGHE Joren 190  87  05/06/1997  EHC Biel-Bienne     SUI-1   10   570   2,63   91,3%
                                               EHC Winterthur      SUI-2    8   242   1,98   95,0%
63 GENONI Leonardo        180  86  28/08/1987  EV Zoug             SUI-1   54  3166   2,56   90,7%
   SCHMID Akira           195  93  12/05/2000  New Jersey Devils    NHL    27  1361   2,20   92,2%
                                               Utica Comets         AHL    23  1349   2,62   90,5%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
14 KUKAN Dean             187  90  08/07/1993  Zurich SC Lions     SUI-1   58    9  27   36    14'
24 GEISSER Tobias         193  91  13/02/1999  EV Zoug             SUI-1   63    9  17   26    14'
43 GLAUSER Andrea         182  86  03/04/1996  Lausanne HC         SUI-1   26    1   9   10    14'
45 FORA Michael           190  97  30/10/1995  HC Davos            SUI-1   46    4  11   15    22'
54 MARTI Christian        192  95  29/03/1993  Zurich SC Lions     SUI-1   47    1   9   10    26'
55 LOEFFEL Romain         176  81  10/03/1991  SC Berne            SUI-1   50    5  24   29    20'
56 BERNI Tim              183  82  11/02/2000  Columbus B. Jackets  NHL    59    1   2    3    34'
                                               Cleveland Monsters   AHL    17    1   3    4    12'
86 MOSER Janis Jerome     185  78  06/06/2000  Arizona Coyotes      NHL    82    7  24   31    35'
97 SIEGENTHALER Jonas     189  99  06/05/1997  New Jersey Devils    NHL    91    5  19   24    52'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 RIAT Damien            183  78  26/02/1997  Lausanne HC         SUI-1   52    9  16   25    24'
10 AMBÜHL Andres          177  87  14/09/1983  HC Davos            SUI-1   57   12  17   29    20'
11 SENTELER Sven          185  88  11/08/1992  EV Zoug             SUI-1   63   10  11   21    24'
13 HISCHIER Nico          186  79  04/01/1999  New Jersey Devils    NHL    93   32  55   87    12'
17 RICHARD Tanner         182  88  06/04/1993  Genève-Servette HC  SUI-1   67    9  35   44    44'
21 FIALA Kevin            180  88  22/07/1996  Los Angeles Kings    NHL    72   24  54   78    56'
22 NIEDERREITER Nino      188  95  08/09/1992  Nashville/Winnipeg   NHL    83   25  20   45    24'
59 SIMION Dario           190  87  22/05/1994  EV Zoug             SUI-1   62   21  20   41    18'
61 HERZOG Fabrice         189  87  09/12/1994  EV Zoug             SUI-1   63   18  20   38    12'
71 CORVI Enzo             183  86  23/12/1992  HC Davos            SUI-1   54    7  35   42    32'
72 MALGIN Denis           175  80  18/01/1997  Toronto / Colorado   NHL    65   13   8   21     8'
73 KÜNZLE Mike            181  80  31/01/1992  EHC Biel-Bienne     SUI-1   60   17  15   32    92'
79 THÜRKAUF Calvin        188  96  27/06/1997  HC Lugano           SUI-1   60   14  12   26    73'
88 BERTSCHY Christoph     178  84  05/04/1994  Fribourg-Gottéron   SUI-1   54   17  17   34    18'
92 HAAS Gaëtan            181  80  31/01/1992  EHC Biel-Bienne     SUI-1   63   16  28   44    33'
98 MIRANDA Marco          190  94  02/06/1998  Genève-Servette HC  SUI-1   68   11  14   25    16'

Les joueurs en italiques ne sont pas encore déclarés. Van Pottelberghe, Berni, Riat et Künzle sont sur place mais peuvent être remplacés en fonction de l'état du genou de Fiala et des examens médicaux de fin de saison de Schmid, Siegenthaler et Hischier

Absents notables : Reto Berra (G, insuffisamment remis de son opération du dos), Roman Josi (D, commotion cérébrale), Mirco Müller (D, famille), Ramon Untersander (D, retraite internationale), Sven Andrighetto (A, opéré de la main), Philipp Kurashev (A, épaule), Grégory Hofmann (A, blessé), Lino Martschini (A, blessé), Pius Suter (A, blessé), Tristan Scherwey (A, famille), Timo Meier (A, fin de contrat + coups à la tête).

 

 

La Slovaquie est un pays paradoxal. D'un côté, son gouvernement a été le seul - avec la Pologne - à livrer des avions de chasse à l'Ukraine, mais de l'autre, selon les sondages, une majorité de Slovaques se disent plus favorables à une victoire russe lors de la guerre ! Ce clivage, très politique et lié aux liens historiques du parti social-démocrate local avec la Russie (parti qui contrôlait autrefois la fédération avant la révolte des joueurs, pour rappel), traverse toute la société. Longtemps, Miroslav Šatan a cru pouvoir ménager la chèvre et le chou et ne pas prendre position. C'était le seul pays majeur qui n'avait pas banni ses joueurs de KHL. Mais la fédération était menacée de perdre le soutien financier de son ministère de tutelle mais aussi de ses sponsors, dont le numéro 1 est la filiale slovaque d'Orange.

Fin mars, la fédération a donc acté la non-sélection des hockeyeurs sous contrat dans la ligue russe, via un communiqué de presse relayant les propos diplomatique de l'assistant-coach Peter Frühauf : "Dans les dernières semaines, nous avons eu de longues conversations avec les joueurs de KHL qui ont toujours représenté notre pays avec joie et fierté. [...] Au cours des conversations, nous sommes arrivés au consensus que, pour assurer le déroulement calme de la préparation et la concentration à 100% de notre équipe sur le tournoi, ce serait mieux de renoncer aux joueurs de KHL pour le prochain championnat du monde."

Si cette décision a été si difficile à prendre, c'est que la Slovaquie est le pays européen qui a le plus gros contingent de hockeyeurs en Russie, donc celui qui a le plus à perdre. Comme les deux joueurs majeurs évoluant en NHL - Erik Cernak en défense et le jeune Juraj Slafkovsky en attaque - ont été gravement blessés, le sacrifice est d'autant plus grand. Néanmoins, le sélectionneur canadien Craig Ramsay bénéficie encore des attaquants de confiance qui ont redressé l'équipe ces dernières années, même s'il a choisi de séparer l'habituel duo composé du capitaine Hrivík et de son assistant Cehlárik lors de la dernière semaine d'entraînement.

Mais il y a un poste qui est très affecté, et c'est celui qui a très souvent été le point faible de la Slovaquie : celui de gardien de but. Les deux premiers gardiens de l'an passé sont sous contrat en KHL et le troisième - Matej Tomek - s'est blessé pendant la préparation. L'équipe à la Double Croix se retrouve donc avec trois gardiens de son championnat national. Cela n'était pas arrivé depuis 1999, mais à l'époque l'Extraliga slovaque avait un niveau beaucoup plus fort. Ce trio sans références internationales n'inspire pas vraiment confiance et constitue un immense point d'interrogation. Les négociations pour faire revenir le vétéran Halák, qu'on n'a plus vu sous le maillot national depuis neuf ans et qui voudrait négocier un dernier contrat d'un an avant la retraite, ont échoué.

Pour conclure une campagne de préparation inquiétante, la blessure du meilleur défenseur Martin Gernát dans une collision avec la porte du banc autrichien a encore affaibli une équipe dans le doute. On a rappelé à sa place Janosik - en photo par Andrej Galica (SZLH) - qui avait été retranché). La Slovaquie semble loin d'avoir sa qualification en quart de finale acquise, ce qui pourrait ouvrir des appétits et des surprises dans ce groupe B ouvert.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ  Min.   Moy.     % 
31 HLAVAJ Samuel        193  99  29/05/2001  Slovan Bratislava   SVK-1   19  1118   2,58   91,5%
                                             Slovan Bratislava 2 SVK-2    7   430   3,21   91,4%
33 SKORVANEK Stanislav  188  89  31/01/1996  Dukla Michalovce    SVK-1   54  1761   2,19   93,4%
35 RIECICKY Dominik     185  80  09/06/1992  HC Košice           SVK-1   30  1557   1,81   93,7%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 JANOSIK Adam         180  83  07/09/1992  BK Mladá Boleslav   TCH-1   47    2   5    7    34'
 4 MUDRAK David         186  85  13/02/2001  HKm Zvolen          SVK-1   65    8  13   21    93'
 5 NEMEC Simon          185  87  15/02/2004  Utica Comets         AHL    71   13  25   38    24'
 7 GRMAN Mário          185  89  11/04/1997  HC Vítkovice        TCH-1   57    1   3    4    50'
13 GAJDOS Frantisek     183  84  07/06/2001  HK Nitra            SVK-1   58    7  15   22    52'
22 KNAZKO Samuel        181  77  07/08/2002  Columbus B. Jackets  NHL     2    0   0    0     0'
                                             Cleveland Monsters   AHL    50    1  20   21    17'
29 IVAN Michal          186  83  18/11/1999  Liberec             TCH-1   43    2   7    9     2'
44 ROSANDIC Mislav      180  87  26/01/1995  Liberec / Hradec K. TCH-1   65    1  11   12    32'
64 KOCH Patrik          185  84  08/12/1996  HC Vítkovice        TCH-1   59    5  11   16    86'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 CHROMIAK Martin      183  85  20/08/2002  Ontario Reign        AHL    57   15  14   29    12'
12 OKULIAR Oliver       185  83  24/05/2000  Hradec Králové      TCH-1   57   16  25   41    57'
16 LANTOSI Robert       180  84  24/09/1995  BK Mladá Boleslav   TCH-1   50    7  22   93    18'
17 KUDRNA Andrej        189  95  11/05/1991  HC Litvínov         TCH-1   55   22   9   31     4'
21 KELEMEN Milos        188  91  06/07/1999  Arizona Coyotes      NHL    14    1   0    1    23'
                                             Tucson Roadrunners   AHL    62   15  16   31    39'
25 TAMASI Alex          184  92  25/03/1998  HC Banská Bystrica  SVK-1   52   14  16   30    12'
27 HRIVIK Marek         186  85  28/08/1991  Leksands IF         SUE-1   26    2  12   14     4'
28 PANIK Richard        185  94  11/10/1993  Lausanne HC         SUI-1   19    4   5    9    12'
34 CEHLARIK Peter       188  91  02/08/1995  EV Zoug             SUI-1   38    6  18   24    26
                                             Leksands IF         SUE-1   14    3   2    5     8'
47 LUNTER Mário         182  88  20/06/1994  BK Mladá Boleslav   TCH-1   45    4   4    8    10'
48 CACHO Viliam         183  81  14/10/1998  Dukla Trencín       SVK-1   53   11  27   38    28'
79 HUDACEK Libor        175  77  07/11/1990  Liberec             TCH-1   67   26  17   43    36'
87 REGENDA Pavol        192  96  07/12/1999  Anaheim Ducks        NHL    14    1   2    3     4'
                                             San Diego Gulls      AHL    50   13  12   25    66'
91 SUKEL Matus          176  78  23/01/1996  HC Litvínov         TCH-1   55   10  20   30    52'

Il y a un joueur de trop, du fait de l'arrivée tardive de Simon Nemec retenu par New Jersey comme réserviste pour les play-offs NHL (il débarquera samedi). Mudrák lui cèdera probablement la place et ne participera sans doute pas. Les joueurs en italiques ne sont pas encore déclarés et donc substituables

Absents notables : Adam Huska (G, contrat KHL), Patrik Rybar (G, contrat KHL), Jaroslav Halák (G, play-offs NHL), Erik Cernak (D, commotion cérébrale après avoir pris le coude de Bunting dans la tête en play-offs NHL), Martin Gernát (D, déchirure des muscles abdominaux), Michal Cajkovský (D, contrat KHL), Christián Jaroš (D, contrat KHL), Peter Ceresnak (D, refus), Martin Fehervary (D, refus), Juraj Slafkovsky (A, genou gauche), Tomas Tatar (A, play-offs NHL), Marko Dano (A, poignet), Michal Kristof (A, contrat KHL), Adam Liska (A, contrat KHL), TomᚠJurco (A, contrat KHL).

 

 

Ce championnat du monde à domicile est une chance unique pour la Lettonie de raviver la flamme d'un public qui n'a plus tout à fait le même enthousiasme juvénile qu'au moment de l'arrivée dans l'élite mondiale, dans les premières années après l'indépendance. Les amateurs baltes de sport se sont un peu lassés de voir leur équipe rester dans le ventre mou. Jamais de relégation, jamais non plus de grand exploit : la stagnation peut lasser un public sans cesse en quête de nouveauté, qui peine à respecter à sa juste valeur la constance à haut niveau. Certains accusent l'entraîneur depuis deux ans, Harijs Vitolins, d'entretenir cette lassitude à cause de son style ennuyeux et défensif.

Vitolins s'est effacé dans le choix du capitaine et a laissé les joueurs voter. Sans surprise, Kaspars Daugavins a été choisi : celui qui avait commencé sa carrière à 17 ans par le premier championnat du monde organisé en Lettonie (2006) est revenu sur sa retraite internationale annoncée après le dernier tournoi olympique pour jouer ce Mondial à domicile. Renfort précieux, Rudolfs Balcers fut le meilleur marqueur balte dans chacun trois des Mondiaux auxquels il a participé. Échangé de Florida à Tampa Bay à l'automne, Balcers a perdu sa place avec le Lightning sur blessure car l'équipe fonctionnait ensuite sans lui, d'autant que le plafond salarial gênait son rappel d'AHL, mais il reste essentiel pour l'équipe parce que c'est un centre et par sa qualité de tir.

En revanche, Elvis Merzlikins, après une saison très médiocre à Columbus, a tourné la page en annonçant préparer déjà la suivante. C'est peut-être, étonnamment, un mal pour un bien. Merzlikins est à l'évidence loin de sa meilleure forme, et il avait mal vécu d'être supplanté au cours des derniers Mondiaux par le jeune Arturs Silovs. Il n'y aura plus de problèmes de susceptibilités cette année, le gardien plus en forme pourra jouer, et le portier lausannois Ivars Punnenovs fait donc son retour avec l'objectif d'être celui-là.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     % 
31 SILOVS Arturs         191  98  22/03/2001  Vancouver Canucks    NHL     5   306   2,75   90,8%
                                              Abbotsford Canucks   AHL    46  2680   2,46   90,9%
50 GUDLEVSKIS Kristers   192  94  31/06/1992  MoDo                SUE-2   54  3312   1,94   92,0%
74 PUNNENOVS Ivars       185  85  30/05/1994  Lausanne HC         SUI-1   34  1894   2,91   91,0%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 CUKSTE Karlis         193  99  17/06/1997  Trinec              TCH-1   58    4   7   11    18'
26 BALINSKIS Uvis Janis  181  84  01/08/1996  Liberec             TCH-1   60   12  30   42    26'
27 CIBULSKIS Oskars      188  86  09/04/1988  Kladno              TCH-1   54    2  10   12    19'
29 FREIBERGS Ralfs       180  87  17/05/1991  Litvínov            TCH-1   46    2  12   14    53'
55 MAMCICS Roberts       196 105  06/04/1995  HC Nové Zamky       SVK-1   39    1  10   11    41'
65 BERGMANIS Arvils      180  83  29/12/1999  Alaksa-Fairbanks     NCAA   34    3   8   11    79'
72 JAKS Janis            183  86  22/08/1995  Litvínov            TCH-1   50    8  19   27    28'
77 ZILE Kristaps         186  87  24/12/1997  Litvínov            TCH-1   53    2  16   18    18'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 KRASTENBERGS Renars   182  81  26/12/1998  Södertälje / AIK    SUE-2   53    8  19   27    28'
13 BUKARTS Rihards       178  84  31/12/1995  Klagenfurt          AUT-1   33   14  14   28     8'
16 DAUGAVINS Kaspars     185  93  18/05/1988  Iserlohn Roosters   ALL-1   55   21  28   49    14'
17 DZIERKALS Martins     181  84  04/04/1997  Ceské Budejovice    TCH-1   52    7  14   21    16'
18 ABOLS Rodrigo         191  81  05/01/1996  Örebro HK           SUE-1   64   19  28   47    14'
21 BALCERS Rudolfs       180  78  08/04/1997  Florida / Tampa Bay  NHL    17    3   2    5     4'
                                              Syracuse Crunch      AHL    41    8   8   16    24'
22 ANDERSONS Toms        185  90  25/11/1993  La Chaux-de-Fonds   SUI-2   64   26  68   94    34'
25 DZERINS Andris        185  85  14/02/1988  Herning             DAN-1   64   11  27   38    32'
70 INDRASIS Miks         190  85  30/09/1990  Schwenningen        ALL-1   53    9  20   29     4'
71 BUKARTS Roberts       184  84  27/06/1990  HC Vítkovice        TCH-1   62   24  27   51    12'
73 SMIRNOVS Deniss       175  66  07/03/1999  Genève-Servette     SUI-1   64    5   7   12     6'
85 LOCMELIS Dans         184  77  21/01/2004  Luleå HF J20        SUEjr   50   29  37   66    24'
91 KENINS Ronalds        182  91  28/02/1991  Lausanne HC         SUI-1   46    3   2    5    32'
                                              HC Sierre           SUI-2    2    0   2    2     0'
95 BATNA Oskars          194  89  07/05/1995  Jukurit Mikkeli     FIN-1   57    4  10   14    86'

Deux places seront laissées en réserve - en italiques - dans l'hypothèse d'une arrivée de Rubins et/ou Blugers.

Absents notables : Elvis Merzlikins (G, refus), Kristians Rubins (D, play-offs AHL), Teodors Blugers (A, play-offs NHL), Nikolajs Jelisejevs (A, contrat KHL), Zemgus Girgensons (A, micro-blessures), Rihards Marenis (A, jambe), Oskars Lapinskis (doigt cassé et ongle arraché en bloquant un tir au dernier match de préparation).

 

 

La candidature de la Norvège à l'organisation du Mondial devra encore attendre un peu. La fédération avait d'abord reçu une délégation de la fédération allemande - favorite pour 2027 - et discuté d'un possible décalage d'un an de sa candidature. Un mois plus tard, elle s'est officiellement retirée de la course en justifiant ce choix par le rejet par le Ministère de la Culture d'une demande de subvention de 80 millions de couronnes (7,5 millions d'euros) sur un budget de 300 millions. La candidature 2028 reste toutefois à l'étude, et ce serait cette fois en concurrence avec la France, décidément un adversaire-clé, comme probablement pour la prochaine qualification olympique.

Or, la Norvège semble avoir pris les devants sur la France - et sur ses autres concurrents directs habituels - dans le domaine de la formation. Ses moins de 20 ans sont montés dans l'élite mondiale (avec des joueurs presque tous éligibles l'an prochain), ses moins de 18 ans s'y sont maintenus clairement en battant deux fois les Allemands. Ces nouvelles générations se distinguent surtout par leur plus grande profondeur, au lieu de se reposer sur un ou deux talents par an. Pour qu'elles réussissent à intégrer une équipe nationale aux portes longtemps fermées, c'est un entraîneur presque sans expérience avec les seniors, Tobias Johansson, qui a été engagé. Il est tourné vers la formation et son staff partage sa philosophie. L'adjoint en charge des arrières, Pär Johansson, est un Suédois qui a arrêté sa carrière de joueur à 19 ans après une blessure au genou. L'adjoint en charge des attaquants, John Riley, est un Américain qui a été "development coach" pour les Flyers de Philadelphie. Le seul Norvégien est l'entraîneur des gardiens, Daniel Jørgensen, lui aussi reconverti quand une blessure (à la hanche) a mis fin à sa carrière.

Ce staff étranger bouscule les habitudes d'un pays qui a vécu deux décennies avec des figures du hockey national (Roy Johansen et Petter Thoresen). Les critiques risquent donc de fuser extrêmement vite en cas de mauvais résultats. Mais le moment est idéal pour un rajeunissement volontaire et assumé. Le doyen de la défense a 27 ans à peine, ce qui est rare dans un secteur où l'expérience prime ! Mais c'est aussi parce que la transition avait été peu préparée. Les deux piliers qui phagocytaient le temps de jeu appartiennent définitivement au passé. L'ancien capitaine Jonas Holøs, dont la carrière est polluée depuis deux ans par des blessures à répétition, n'a joué qu'un tiers-temps dans toute la saison. Après avoir fait un retour en sélection en cours de saison, Alexander Bonsaksen a finalement confirmé sa retraite internationale. L'arrière avec la plus grande présence physique, Erlend Lesund, s'est blessé en préparation.

Les lignes arrières ont donc exactement les mêmes absents que l'an passé, mais le nouveau sélectionneur suédois Tobias Johansson y réagit différemment, en introduisant encore plus de jeunes, y compris un invité-surprise encore junior (Isak Hansen). L'attaquant Philip Granath semble déjà rompu aux joutes internationales car déjà double vainqueur de la CHL (avec Rögle puis Tappara) à 20 ans à peine ! Un talent de 18 ans, Petter Vesterheim, a même été sélectionné. Retardé pendant des années, le renouvellement s'est accéléré avec pas moins de 10 débutants et paraît maintenant bien engagé.

Gardiens

                             cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     % 
30 NORMANN Tobias           184  85  03/08/2001  Sparta Sarpsborg    NOR-1   36  1843   2,18   92,3%
31 ARNTZEN Jonas            191  86  21/11/1997  Örebro HK           SUE-1   65   965   2,73   90,2%
33 HAUKELAND Henrik         188  83  06/12/1994  Düsseldorfer EG     ALL-1   58  3553   2,20   91,9%

Défenseurs

                             cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 HANSEN Isak              189  95  02/10/2003  Leksand U20         SUEjr   47    5  10   15    20'
 4 JOHANNESEN Johannes      181  81  01/03/1997  Mora IK             SUE-2   59    4  20   24     6'
10 NØRSTEBØ Mattias         179  80  03/06/1995  IF Björklöven       SUE-2   60    3  14   17    24'
16 ANDERSEN Ole Einar       183  82  10/03/1999  Stjernen            NOR-1   49   17  38   55    45'
24 HOLM Ole Julian Bjørgvik 188  86  23/05/2002  Cleveland Monsters   AHL    25    0   2    2     6'
                                                 Kalamazoo Wings     ECHL    19    1   3    4    23'
43 KROGDAHL Max             188 100  21/10/1998  Västervik           SUE-2   52    0   3    3    67'
49 KÅSASTUL Christian       178  90  09/04/1997  Greenville S. Rabb. ECHL     7    0   1    1     2'
                                                 HIFK Helsinki       FIN-1   45    1  12   13    24'
76 LILLEBERG Emil Martinsen 187  94  02/02/2001  IK Oskarshamn       SUE-1   49    3   9   12    43'

Attaquants

                             cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 TRETTENES Mathias        179  78  08/11/1993  HPK Hämeenlinna     FIN-1   40    5  13   18    37'
12 STEEN Noah               185  85  16/08/2004  Mora IK             SUE-2    5    3   0    3     0'
                                                 Mora IK U20         SUEjr   45   17  11   28    78'
13 OLDEN Sondre             194  83  29/08/1992  La Chaux-de-Fonds   SUI-2   35   25  33   57     4'
17 ØSTREM SALSTEN Eirik     182  91  17/06/1994  Storhamar IL        NOR-1   53   15  30   45    29'
18 OLSEN Thomas                      25/06/1995  Vålerenga Oslo      NOR-1   44   24   6   30    22'
19 ØSTREM SALSTEN Håvard    187  85  19/08/2000  Sparta Sarpsborg    NOR-1   52   14  16   30    14'
20 HOFF Ludvig              178  89  16/10/1996  Stavanger Oilers    NOR-1   55   16  31   47    24'
23 BERG-PAULSEN Thomas      187  83  06/08/1999  Stavanger Oilers    NOR-1   56   19  24   43    37'
27 MARTINSEN Andreas        190 104  13/06/1990  Lilleh./ Vålerenga  NOR-1   41   10  12   22    42'
37 VIKINGSTAD Markus        191  93  27/10/1999  Bremerhaven         ALL-1   56   13  12   25    10'
40 OLIMB Ken Andre          178  80  21/01/1989  Schwenningen        ALL-1   56    4  17   21    18'
42 VESTERHEIM Petter        181  75  30/09/2004  Mora IK             SUE-2   19    2   1    3     0'
85 HAGA Michael             178  76  10/03/1992  Black Wings Linz    AUT-1   51   16  34   50    24'
86 GRANATH Philip           170  72  05/10/2002  Tappara Tampere     FIN-1   69    4  11   15    12'

Absents notables : Erlend Lesund (D, blessé), Mats Rosseli Olsen (A, commotion), Martin Røymark (A, naissance récente d'une petite fille), Mats Zuccarello (A, blessure mineure), Mathis Olimb (A, blessé), Emilio Pettersen (A, play-offs AHL).

 

 

Malgré la concurrence allemande, le Kazakhstan n'a pas émis sa candidature au Mondial 2027 à la légère. Le chef de l'État en personne a reçu le président de l'IIHF Luc Tardif (tout en faisant par ailleurs des promesses de réformes intérieures qui peuvent rendre la photo moins compromettantes que certaines poignées de main de René Fasel). Le Kazakhstan a annoncé vouloir devenir un vrai pays de hockey et s'appuyer plus sur des joueurs qu'il a effectivement formés.

Une volonté qui fait écho à l'initiative d'un groupe de supporters, créé l'été dernier à l'occasion d'une pétition pour demander la démission des dirigeants du Barys Astana. Ces supporters ont déposé une requête officielle auprès de la police de l'immigration pour demander de vérifier la double nationalité (normalement interdite au Kazakhstan) de Dmitri Shevchenko, un Russe ayant obtenu son passeport en jouant pour le Barys. Les autorités ont reconnu le problème et lui ont enlevé son passeport. Ce n'était qu'un premier pas. La pression populaire a mis un terme définitif à la politique de distribution de passeports - illégale selon les lois du pays - qui avait été mise en place sous la protection Askar Mamin, président de la fédération de hockey sur glace et... Premier Ministre de 2019 à sa démission en janvier 2022 lors du mouvement inédit de contestation qui frisait avec l'insurrection. L'exigence inédite de transparence ne rendait plus tenable cette impossible double citoyenneté. Certains partis s'inquiètent de la déstabilisation de l'équilibre du pays à cause des 400 000 Russes exilés au Kazakhstan pour fuir la mobilisation dans l'armée (ils n'ont besoin d'aucun passeport pour franchir la frontière).

Chacun a donc dû faire un choix. Les étrangers "lointains", le Suédois Svedberg et les Nord-Américains Dietz, Blacker et Valk, n'ont finalement pas voulu renoncer à leur nationalité d'origine quand ils ont compris que c'était le seul moyen de conserver ce passeport du Kazakhstan (précieux sésame qui leur permettait de jouer en KHL sans le statut d'étranger). Seuls deux des joueurs russes, Dmitri Gurkov et Emil Nurgaliyev, ont choisi d'abandonner leur passeport russe pour devenir uniquement citoyens du Kazakhstan... mais le processus administratif prend du temps et ils n'ont donc pas été retenus. Par conséquent, l'équipe sera 100% originaire du pays.

À cette question des passeports s'est ajouté un problème de visas lié au pays organisateur. Même si la Russie et le Bélarus sont suspendus, l'IIHF n'interdit pas qu'un entraîneur puisse être russe ou biélorusse. Si les Russes sont clairement interdits de visa en Lettonie (avec la même crainte qu'au Kazakhstan de voir grande la communauté russophone qui pourrait constituer une cinquième colonne), on pensait qu'Andrei Skabelka - en tant que biélorusse - pourrait en obtenir. Mais ni l'entraîneur du Barys ni ses trois adjoints n'ont vu leur demande validée. Le Kazakhstan a donc dû faire appel en dernier recours à Galym Mambetaliyev, le coach du Nomad Astana, c'est-à-dire la réserve de l'équipe de KHL du Barys ! Sa connaissance du haut niveau international est évidemment limitée, même s'il avait déjà dirigé l'équipe nationale aux Mondiaux de D1A en 2018 (le Kazakhstan avait raté de peu la remontée). Un changement d'entraîneur au cours de la préparation et l'absence soudaine des naturalisés : cela fait beaucoup de handicaps d'un coup pour le Kazakhstan. La priorité sera d'assurer le maintien face à la Slovénie.

Gardiens

                           cm  kg  Naissance                               MJ   Min.   Moy.     %
 1 BOYARKIN Nikita        190  96  07/10/1998  Barys Astana         KHL    33   1630   2,72   90,3%
43 SHUTOV Andrei          188  83  04/03/1998  Barys Astana         KHL     5    202   4,15   87,9%
                                               Nomad Astana        KAZ-1   40   2513   1,93   93,5%
73 PAVLENKO Maksim        195  82  04/06/2002  Barsy/Nomad Astana  KAZ-1   15    580   2,17   93,3%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
21 POLOKHOV Kirill        191  91  23/03/1998  Arlan Kokshetau     KAZ-1   41    2  22   24    20'
25 BUTENKO Danil          181  76  06/09/2001  Saryarka / Nomad    KAZ-1   43    6  11   17    91'
28 OREKHOV Valeri         186  88  17/07/1999  Magnit./Vladivostok  KHL    50    2   1    3    26'
31 KOROLYOV Artyom        185  84  20/09/2001  Nomad Astana        KAZ-1   53    5  16   21    14'
55 GAITAMIROV Tamirlan    193  92  23/08/2000  Barys Astana         KHL    30    1   3    4     6'
                                               Nomad Astana        KAZ-1   14    1   2    3    14
65 DANIYAR Samat          182  77  24/01/1999  Barys Astana         KHL    44    2   3    5     6'
                                               Nomad Astana        KAZ-1   11    1   7    8     4'
71 DIKHANBEK Madi         182  76  11/01/2001  Nomad Astana        KAZ-1   56    4  18   22    22'
87 BEKETAYEV Adil         193  88  23/04/1998  Barys Astana         KHL    64    3  18   21    38'
                                               Nomad Astana        KAZ-1    5    1   0    1     4'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
10 MIKHAILIS Nikita       175  73  18/06/1995  Barys Astana         KHL    58   15  26   41     8'
13 KAIYRZHAN Dinmukhamed  181  79  27/06/2003  Barys Astana         KHL    47    2   1    3     4'
                                               Nomad Astana        KAZ-1    4    0   2    2     0'
17 OMIRBEKOV Alikhan      175  65  14/06/2001  Nomad Astana        KAZ-1   59   14  26   40    24'
23 MUKHAMETOV Maksim      181  73  30/04/1999  Nomad Astana        KAZ-1   54   27  32   59    59'
48 STARCHENKO Roman       178  87  12/05/1986  Spartak Moscou       KHL    52    7   8   15    16'
64 SHESTAKOV Arkadi       180  85  24/03/1995  Barys Astana         KHL    67    9   5   14    28'
72 MUSOROV Maksim         181  82  29/05/2001  Khimik Voskresensk  RUS-2   44    6   4   10     6'
79 RAKHMANOV Mikhail      176  75  27/05/1992  Barys Astana         KHL    33    2   7    9     6'
                                               Nomad Astana        KAZ-1   17    4   9   13     2'
81 MURATOV Batyrlan       184  77  01/02/1999  Barys Astana         KHL    11    0   1    1     0'
                                               Nomad Astana        KAZ-1   29    8  24   32    12'
84 SAVITSKY Kirill        183  89  09/03/1995  Barys Astana         KHL    54   11   8   19    12'
86 MANGISBAYEV Abay       196 100  09/01/2002  Nomad Astana        KAZ-1   36    3   2    5     6'
88 RYMAREV Evgeni         175  76  09/09/1988  AKM Tula            RUS-2   62   18  27   45     6'
92 GRENTS Dmitri          185  88  10/06/1996  Zvezda Moscou       RUS-2   42    9  12   21    24'
                                               Arlan Kokshetau     KAZ-1    9    3   3    6     2'
96 ASETOV Alikhan         186  94  26/08/1996  Barys Astana         KHL    58    3   1    4    19'

Absents notables : Leonid Metalnikov (D), Darren Dietz (D, abandon de nationalité), Aleksei Maklyukov (D, abandon de nationalité), Jesse Blacker (D, abandon de nationalité), Viktor Svedberg (D, abandon de nationalité), Curtis Valk (A, abandon de nationalité), Dmitri Shevchenko (A, abandon de nationalité), Pavel Akolzin (A, abandon de nationalité), Kirill Panyukov (A, blessé).

 

 

Si la longue suspension des divisions inférieures a été une épreuve de patience pour la France et l'Autriche, on a oublié qu'elle le fut aussi pour la Slovénie. Ce pays a passé cinq ans hors de l'élite, une durée record depuis que le Mondial A est passé à 16 équipes. Champion de D1A haut la main à domicile l'an passé, il n'a pas envie de rater son retour. Sitôt la remontée obtenue, le manager de l'équipe nationale Dejan Kontrec a eu pour tâche de mettre "la plus longue préparation dont il ait eu le souvenir", y compris pendant sa carrière de joueur.

Ce que souhaitait le sélectionneur Matjaz Kopitar, c'était au moins un match à la fin de chaque semaine de préparation pour une évaluation réelle du travail accompli. Pendant ces six semaines, l'équipe de Slovénie a montré des progrès visibles. Kopitar indique n'avoir connu "aucune mauvaise session d'entraînement". Il témoigne aussi de sa totale confiance en son premier trio Urbas-Jeglic-Verlic ("Ce sont des professionnels, ils savent ce qu'ils ont à faire").

Néanmoins, il ne pourra pas compter sur son fils : Anze Kopitar a déclaré forfait, expliquant qu'il n'était plus tout jeune (35 ans) et qu'il devait prendre le temps de soigner son corps. Certains fans slovènes de sport n'ont pas tardé à faire remarquer que Luka Doncic, lui, répond présent pour l'équipe nationale. Ce basketteur-vedette de la NBA est la nouvelle vedette du pays. Les deux Coupes Stanley de Kopitar semblent déjà loin, on passe vite dans l'oubli.

De toute manière, ce n'est plus Kopitar qui incarne l'avenir de l'équipe nationale. Mais qui est-ce ? Pendant l'intervalle de six ans depuis sa dernière apparition aux championnats du monde élite, la Slovénie a surtout... vieilli. Bine Masic, défenseur de 20 ans qui joue déjà en Liiga finlandaise, constitue une heureuse exception isolée. Jan Drozg, un des plus jeunes, est peut-être le meilleur élément de cette nouvelle génération. Mais comme il évolue en KHL (sujet qui n'a pas fait débat dans la petite Slovénie), il ne va pas forcément le clamer sur tous les toits à Riga. Il comptera plutôt sur la discrétion de l'équipe slovène puisqu'il sera le seul hockeyeur de KHL de ce Mondial, si l'on excepte l'équipe du Kazakhstan...

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
32 KROSELJ Gasper        188  87  09/02/1987  BK Mladá Boleslav   TCH-1   26   1482   2,43   91,5%
33 US Zan                180  83  10/06/1996  Olimpija Ljubljana  AUT-1   31   1701   3,70   88,4%
35 GRACNAR Luka          179  82  31/10/1993  EV Landshut         ALL-2   20   1139   2,90   90,1%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 MAGOVAC Aleksandar    182  92  09/02/1991  Olimpija Ljubljana  AUT-1   41    3   8   11     6'
 6 STEBIH Miha           190  91  07/04/1992  Nice                FRA-1   48    4  20   24    23'
15 GREGORC Blaz          190  95  18/01/1990  Hradec Králové      TCH-1   63    5  19   24    28'
17 PAVLIN Ziga           193  97  30/04/1985  Banská Bystrica     SVK-1   26    2   3    5    12'
                                              Pustertal           AUT-1   12    1   2    3     4'
76 CEPON Kristjan        195 100  12/11/1995  Olimpija Ljubljana  AUT-1   46    4  12   16    32'
92 PODLIPNIK Matic       183  87  09/08/1992  S.N.V. / Poprad     SVK-1   18    0   5    5    12'
95 CRNOVIC Aljosa        193  93  16/04/1999  Olimpija Ljubljana  AUT-1   42    1  10   11    12'
96 MASIC Bine            178  75  14/11/2002  Sport Vaasa         FIN-1   14    0   3    3     2'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 JEGLIC Ziga           185  80  24/02/1988  Bremerhaven         ALL-1   54    7  36   43    32'
12 SIMSIC Nik            182  90  12/03/1997  Olimpija Ljubljana  AUT-1   39    9  15   24    18'
                                              Angers              FRA-1    9    1   4    5    27'
18 OGRAJENSEK Ken        175  82  30/08/1991  Graz                AUT-1   32    7  11   18    16'
19 PANCE Ziga            185  84  01/01/1989  Olimpija Ljubljana  AUT-1   48   10   8   18    15'
21 DROZG Jan             188  79  01/04/1999  Amur Khabarovsk      KHL    40    8  13   21    18'
24 TICAR Rok             180  82  03/05/1989  Klagenfurt          AUT-1   55   18  25   43    20'
26 URBAS Jan             192  98  26/01/1989  Bremerhaven         ALL-1   46   18  13   31     6'
45 MAVER Luka            190  87  25/10/1997  Voralberg           AUT-1   45    8   7   15    42'
55 SABOLIC Robert        183  90  18/09/1988  Villacher SV        AUT-1   53   18  33   51    22'
81 CIMZAR Tadej          185  80  21/04/1992  Olimpija Ljubljana  AUT-1   37    3   5    8    10'
88 ZAJC Miha             188  91  08/12/1996  Olimpija Ljubljana  AUT-1   41    7   8   15    16'
91 VERLIC Miha           194  86  21/08/1991  Bremerhaven         ALL-1   60   11  17   28    12'
92 KURALT Anze           175  80  31/10/1991  AV19 Fehérvár       AUT-1   54   12  17   29    27'
98 TOMAZEVIC Blaz        180  82  14/10/1997  Villacher SV        AUT-1   51    7  20   27     6'

Absents notables : Matija Pintaric (G, problèmes de santé non précisés), Anze Kopitar (A, petites blessures).

 

Marc Branchu

 

 

Retour à la rubrique articles