Les Ducs d’Angers retrouvent l’Europe avec appétit

 

Trouver un coach à la veille de la reprise est presque devenu une spécialité angevine. Après une première saison réussie derrière le banc angevin, ponctuée par une Coupe de France et une finale de championnat, et trois mois après avoir prolongé son contrat d’un an, Ethan Goldberg a décidé début août de ne pas revenir en Anjou, prétextant des "raisons personnelles".

Une fois n’est pas coutume, le staff est vite retombé sur ses pieds en embauchant un barbu bien connu en Ligue Magnus, Mario Richer. Les Ducs avaient déjà tenté de recruter le technicien québécois l’été dernier mais il s’était engagé deux jours plus tôt avec Rouen, en tant que manager général du hockey mineur. Le double vainqueur de la Coupe de France avec les Gothiques ne sera finalement resté qu’un an au CHAR, ayant eu des désaccords avec le nouveau président de l'association Franck Pajonkowski.

Le président Michaël Juret explique ainsi ce choix en faveur du Québécois : « J'étais impressionné par le travail qu'il avait fait à Amiens, une patinoire où il est compliqué de coacher car c'est une ville qui a une histoire avec le hockey. Il y a fédéré tout le monde et est allé chercher des résultats alors qu'il n'y en avait plus depuis longtemps. On avait déjà pris attache auprès de lui au sujet des joueurs qu'il avait eu sous ses ordres, il était dans l'environnement du club. Quand le poste s'est libéré, le choix a été naturel et rapide, je n'avais que deux noms sur ma liste dont Mario. »

Si Richer n’a pas pu avoir son mot à dire dans le recrutement, trois aspects vont lui faciliter le travail : il connaît très bien le championnat, il retrouve le duo Halley-Giroux qu’il avait fait venir en France et tous les étrangers du vestiaire angevin sont Nord-Américains.

Les vice-champions de France en titre, comme le champion grenoblois, seront engagés sur trois tableaux cette saison : le championnat, la coupe et la Continental Cup. L’IceParc accueillera d’ailleurs le deuxième tour de la compétition, du 14 au 16 octobre prochain. Les Ducs affronteront les Hongrois de Ferencváros, les Roumains du SC Miercurea Ciuc ainsi qu'un qualifié du premier tour. Pour leur troisième participation, les Angevins, qui avaient atteint la Super Finale en 2015, ont une belle carte à jouer.

Statu quo devant le filet

Evan Cowley est de retour pour une deuxième saison comme titulaire devant le filet angevin. S’il a connu une première saison en Ligue Magnus globalement correcte (quatrième meilleur pourcentage d’arrêts avec 91,68%), il a été bien aidé par la meilleure défense du championnat. Dans un style très sobre et régulier le Canado-Américain a cependant parfois manqué de vivacité, notamment côté mitaine. Surtout, ses piètres performances lors des séances de tirs au but lors des matchs 3 et 4 de la finale à l’IceParc ont laissé un goût amer aux supporters car elles ont probablement coûté le titre aux Ducs. À l’aise avec sa crosse et adepte des relances rapides, il sera probablement frustré par le trapèze qui restreint désormais, comme en NHL, l’aire de jeu des gardiens derrière leur but. Cowley sera encore secondé par Juliàn Barrier, qui n’a fait que six apparitions la saison dernière.

Une nouvelle première paire défensive

Une des surprises de l’intersaison chez les Ducs a été la non-reconduction du capitaine Patrick Coulombe. Le Québécois aurait aimé faire une sixième (et dernière ?) saison sous le maillot angevin, mais le club voulait visiblement rajeunir sa défense. Le président Michaël Juret a indiqué qu’il aimerait le voir intégrer le staff dans le futur… En attendant, "Pat" a pris la direction de Cergy, où il a sans surprise encore une fois hérité du "C" pour montrer la voie aux jeunes et fougueux Jokers.

Hardowa, Smith et Guenther ayant décidé de mettre un terme à leur carrière, les Ducs ont déniché deux nouveaux Canadiens qui arrivent d'Autriche avec une belle expérience en Europe. Matt Prapavessis (31 ans) a fait partie de l'équipe-type du championnat danois 2018/19, et il a totalisé la meilleure fiche +/- du championnat norvégien 2019/20. La saison passée, il avait aussi le meilleur +/- chez les Vienna Capitals, mais n'a pas été exempt de critiques. Lors du début de saison difficile, il a été pointé du doigt pour un manque de condition physique et de mobilité, mais il s'est ensuite amélioré en démontrant sa bonne qualité de relance. Le club autrichien attendait toutefois plus - comme second défenseur offensif désigné - de son tir réputé précis. Il a fait partie des 3 défenseurs étrangers (sur 4) non conservés, mais il était le meilleur des trois.

Plus âgé de deux ans, Nick Ross (33 ans) eut le privilège dans sa jeunesse d'être choisi au premier tour de la draft NHL, par les Coyotes de Phoenix en 2007. Les scouts appréciaient alors ce défenseur offensif doté à la fois d'une belle lecture du jeu et d'un bon gabarit, mobile, capable de pratiquer une défense de position ou d'infliger une bonne mise en échec. Mais il ne put jamais concrétiser ces attentes et ne dépassa jamais l'AHL. Au fil des ans, en Europe, tout en restant très solide dans les duels, il est devenu un défenseur très offensif, considéré comme une arme fatale de powerplay, mais réputé moins fiable dans sa zone. Il faut dire que, si Prapavessis a l'habitude de jouer dans des équipes homogènes de haut de tableau, Ross jouait dans des clubs de moindre profondeur (notamment quatre ans à Innsbruck qui jouait un hockey très porté vers l'offensive). Ajoutons que Mario Richer a vu jouer le bonhomme en Autriche comme en DEL2.

Il était séduisant d'apparier le droitier Prapavessis avec le gaucher Ross, mais cette première paire est peut-être trop offensive. Après avoir testé cette option, Richer a séparé les deux Canadiens. Lors du dernier match de préparation contre Amiens, Prapavessis a joué avec le rugueux Kevin Dusseau, tandis que Ross était associé au vieux briscard Antonin Manavian. Une paire ne change jamais en tout cas : l’international français Vincent Llorca, qui a joué son premier Mondial senior en mai dernier, évoluera toujours aux côtés de l’excellent Neil Manning dans un duo inamovible depuis trois ans. Bref, la défensive angevine sera encore très solide cette saison.

De nouvelles têtes en attaque

Si le départ de Patrick Coulombe a surpris, on ne peut pas vraiment en dire autant de celui de Danick Bouchard. Toujours performant en saison régulière, le sniper québécois a encore une fois assez vite disparu en playoffs. À 36 ans, il retrouve Amiens, où il avait évolué en 2013-2014. Pour le remplacer, le staff angevin a misé sur un autre Québécois, Jonathan Charbonneau (28 ans). Cet ailier de poche (1,71m pour 82 kg) arrive d’élite slovaque, où il a inscrit 61 points en 73 matchs ces deux dernières saisons. Avec ses mains rapides et son sens du but, il devrait vite devenir l’un des nouveaux chouchous de l’IceParc.

L’offensive angevine sera encore emmenée par la plus belle moustache de Magnus, Robin Gaborit - qui aura la tâche délicate de succéder à Coulombe au capitanat - mais surtout par l’irrésistible duo québécois Philippe Halley - Tommy Giroux, qui a totalisé 129 points la saison dernière (saison régulière + playoffs). Avec Charbonneau à la place de Gaborit (association qu’on a pu apercevoir en présaison), Angers peut aligner un premier trio 100% québécois redoutable.

Alors que Loïc Farnier a suivi Patrick Coulombe dans l’espoir de se relancer à Cergy, les Ducs peuvent se féliciter d’avoir réussi à conserver Zack Torquato, meilleur pointeur des playoffs et qui a sûrement du être sollicité cet été. Sans oublier Nicolas Ritz ("Monsieur Mises au jeu"), les Ducs possèdent une belle profondeur au centre. Sur les ailes également avec les Français Maurin Bouvet, Cédric Di Dio Balsamo, Marius Serer et Téo Sarliève. Ce dernier a franchi un palier la saison dernière et devra confirmer ses progrès cette année.

Autre arrivée, celle de Cameron Brown (29 ans). Comme Charbonneau, c’est un petit gabarit (1,70m pour 71 kg). Mais le centre américain, passé par l'AHL, a été plutôt productif en élite danoise ces deux dernières saisons (67 points en 71 matchs). Il reste à intégrer dans l'alignement car il n’est arrivé que fin août sur les bords de Maine (dans son pays il a d’ailleurs joué pour l’université du... Maine) mais avait une bonne excuse : il a emporté à Las Vegas la première édition d’une nouvelle ligue d’été professionnelle à 3 contre 3, dotée d’un prize money d’un million de dollars !

Enfin, Baptiste Couturier (22 ans), formé au club et qui a fait dix apparitions la saison dernière, intègre pleinement l’effectif. Les U20 Maxime Corvez, Robin Lebrun, Kylian Fauvel, Samuel Guer et Jean Depetro s’entraînent avec les Ducs et feront peut-être quelques apparitions mais joueront surtout en D1 avec les Dogs de Cholet grâce au dispositif des licences bleues.

Sur le papier, les Ducs se placent juste derrière les Brûleurs de Loups. Les recrues Prapavessis, Ross et Charbonneau se sont mises en évidence en présaison, en attendant Brown. Est-ce que le style et la méthode Richer permettront aux Ducs de soulever une première coupe Magnus ? Si l’effectif grenoblois semble taillé pour la CHL et bien parti pour conserver sa suprématie hexagonale, les Angevins ont les moyens de s’offrir une belle aventure européenne.

Charles Dubré-Beduneau

 

Effectif :

Gardiens

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2021/22   MJ   Min   Moy.    %
30 BARRIER Julian        28/01/1993  180  82  Saint-Nazaire     Angers      FRA-1    6   362   1,99   91,5%
31 COWLEY Evan           31/07/1995  193  91  (Can./Américain)  Angers      FRA-1   54  3316   1,99   92,2%

Défenseurs

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2021/22   MJ   B   A Pts   +/-   Pén
 4 MANAVIAN Antonin      26/04/1987  191 101  Courbevoie        Angers      FRA-1   33   4   4   8   +13   42'
 5 LEBRUN-GILBERT Robin  07/12/2002  170  70  Montpellier       Angers 2    FRA-3   19   3   7  10         20'
 7 PRAPAVESSIS Matthew   01/06/1991  188  91        (Canadien)  Vienne      AUT-1   51   7  22  29   +8     8'
 8 MANNING Neil          12/05/1991  179  84        (Canadien)  Angers      FRA-1   60   6  28  34   +19   54'
17 LLORCA Vincent        16/01/1992  192  92  Mont-Dore         Angers      FRA-1   53   9  20  29   +16   22'
20 DUSSEAU Kévin         24/07/1991  186  97  Cherbourg         Angers      FRA-1   60   4  15  19   +13   21'
81 ROSS Nicholas         10/02/1989  185  94        (Canadien)  Dornbirn    AUT-1   39   0  19  19   -5    16'
                                                                Michalovce  SVK-1   20   3  12  15   -1    12'
   CORVEZ Maxime         02/02/2002  176  78  Grenoble          Grenoble    FRA-1    9   1   1   2   +8     0'
                                                                Chambéry    FRA-2    7   0   0   0   -6     2'
                                                                Vaujany     FRA-3   13   4   6  10          4'

Attaquants

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2021/22   MJ   B   A Pts   +/-   Pén
10 RITZ Nicolas          26/02/1992  180  80  Dijon             Angers      FRA-1   56  13  17  30   +3    26'
11 GABORIT Robin         10/01/1991  185  86  Rouen             Angers      FRA-1   58  22  14  36   +10   66'
12 BROWN Cameron         25/03/1993  170  71       (Américain)  Troja-Lj.   SUE-2    4   0   1   1    0     0'
                                                                SønderjyskE DAN-1   38  11  26  37   +23   37'
13 GIROUX Tommy          26/05/1992  174  81        (Canadien)  Angers      FRA-1   60  24  41  65   +35    6'
14 SERER Marius          03/04/1993  173  86  Amiens            Angers      FRA-1   49   1   5   6   -1    41'
15 BOUVET Maurin         28/05/1995  181  83  Amiens            Angers      FRA-1   60  22  24  46   +29   22'
16 DI DIO BALSAMO Cédric 27/03/1994  178  73  Briançon          Angers      FRA-1   55   6  14  20   +13    8'
22 CHARBONNEAU Jonathan  02/07/1994  171  82        (Canadien)  Presov      SVK-1   28  11  14  25   -2    14'
51 TORQUATO Zack         08/10/1989  183  88        (Canadien)  Angers      FRA-1   60  15  32  47   +19   32'
57 COUTURIER Baptiste    14/07/2000  178  78  Angers            Angers      FRA-1   10   0   1   1   +1     2'
                                                                Cholet      FRA-2   38   7   9  16   +5    18'
71 HALLEY Philippe       08/09/1992  177  78        (Canadien)  Angers      FRA-1   58  28  36  64   +36   24'
72 SARLIÈVE Téo          16/06/1999  177  78  Clermont          Angers      FRA-1   60   9  15  24   +16   16'
   GUER Samuel           06/05/2001  181  75  Megève            Chamonix    FRA-1   45   1   5   6   -3     4'

Entraîneur : Mario Richer (CAN, 57 ans).

Départs : Patrick Coulombe (D, 4+25, Cergy-Pontoise), Jerret Smith (D, 4+14, arrêt), Connor Hardowa (D, 2+8, arrêt), Danick Bouchard (A, 22+18, Amiens), Loïc Farnier (A, 7+8, Cergy-Pontoise), Axel Tarabusi (A, 0+3, Gap), Riley Guenther (D/A, 6+6, arrêt).

 

Revoir la présentation 2020/21

 

Retour à la Ligue Magnus 2021/2022