Présentation des championnats du monde 2022

 

L'invasion de l'Ukraine par la Russie de Vladimir Poutine - en utilisant le Bélarus comme base logistique de ses troupes - a indubitablement changé la face du monde. On a beaucoup entendu parler d'un retour de la guerre froide, malgré la complète bascule idéologique. La Russie défend aujourd'hui une politique d'extrême-droite, conservatrice et nationaliste (soutenant à l'étranger les partis autrefois les plus anti-communistes), tout en cultivant paradoxalement une nostalgie de l'Union soviétique dont elle n'a gardé que la culture militariste et l'autoritarisme.

Au plus fort de la guerre froide, le hockey sur glace était un vecteur d'échange - et de confrontation par procuration - entre deux blocs. Cette fois, même les relations sportives sont rompues. En menant la guerre pendant la trêve olympique - toujours votée de manière consensuelle par l'Assemblée Générale des Nations Unies - la Russie s'est elle-même mise au ban du sport mondial, emportant le Bélarus - devenu son vassal depuis qu'elle est intervenue pour sauver le régime du soulèvement de la population - dans sa chute. Les deux pays ont été exclus des championnats du monde, remplacés par la France et l'Autriche, les deux nations les mieux classées au ranking IIHF, afin de conserver la formule et le calendrier de la compétition dont les billets étaient déjà en vente. 10 euros de chaque place déjà vendue pour un match de la Russie ont d'ailleurs été reversés par les organisateurs finlandais en soutien à la fédération ukrainienne, un véritable pied-de-nez car ces billets avaient été achetés en bonne partie par des supporters russes...

Cette exclusion pourrait être durable. Poutine n'admettra jamais l'échec de ses objectifs politico-militaires et est enfermé dans un certain jusqu'au-boutisme. Un retour à la normale et à la paix ne semble pas pour demain. Si le dernier de chaque groupe descendra à l'issue de ce Mondial, la Slovénie et la Hongrie ont déjà été officiellement promues pour remplacer les deux futurs relégués. Il n'y a donc plus de place pour les exclus. Le scénario d'un Mondial à 18 équipes paraît très improbable. Le retrait de l'organisation 2023 à la Russie enlève déjà l'hypothèse d'un retour dans l'élite en tant que pays-hôte.

La Finlande, qui accueille ce championnat du monde, est concernée au premier chef par les évènements en Russie. Elle a tout d'abord été affectée en tant qu'organisatrice. La toute nouvelle Nokia Arena de Tampere (photo de droite), ultra-moderne, en est le site principal. Mais la deuxième patinoire devait être la Hartwall Arena de Helsinki, rachetée par des capitaux russes depuis que les Jokerit avaient intégré la KHL. Ses principaux propriétaires sont des oligarques très proches du Kremlin, Gennadi Timchenko et Roman Rotenberg, qui ont vu leurs avoirs gelés par les sanctions internationales. Elle est donc non exploitable et a été remplacée par l'ancienne Helsingin Jäähalli, construite en 1966.

La Suède et la Finlande sont en pointe sur les sanctions contre la Russie. Leurs fédérations ont notamment annoncé que tout joueur qui signerait un nouveau contrat en KHL ne serait plus sélectionnable. Ce sont historiquement deux pays neutres, dont l'adhésion à l'OTAN devient de plus en plus probable compte tenu de la menace russe. Poutine aurait ainsi provoqué l'inverse de ses buts initiaux, une extension et un renforcement de l'alliance militaire occidentale. Or, le processus d'adhésion de la Finlande coïncide avec le championnat du monde. Le président doit rendre publique sa position officielle le jeudi 12 mai, la veille du début du tournoi. Une telle décision de la Finlande contrarierait fortement les Russes qui ne resteraient pas sans réaction. Certains experts estiment qu'ils pourraient tenter d'occuper une zone finlandaise inhabitée et sans enjeu stratégique, sur les 1340 kilomètres de frontière avec la Russie, afin de provoquer l'OTAN et de l'entraîner officiellement dans le conflit.

Dans ce contexte, l'international suédois Lucas Wallmark - qui a choisi de quitter le CSKA Moscou après le déclenchement de guerre et qui est présent avec son équipe nationale à Helsinki - a tenu des propos pessimistes à la télévision suédoise SVT : "Je n'ai pas envie de lister le pour et le contre et de prendre position [sur l'adhésion de la Suède à l'OTAN]. Mais je ne pense pas que le championnat du monde se jouera en cas d'escalade de la tension." Les Finlandais ont réagi à ces propos en indiquant que la compétition n'était pas directement menacée. Il est fort improbable que la Russie recoure au terrorisme ou menace la sécurité des participants. On peut s'attendre en revanche à ce qu'elle utilise tous les ressorts de sa nouvelle spécialité, la guerre hybride : trolls sur les réseaux sociaux, cyber-piratage, atteinte à la réputation des joueurs ayant évolué en KHL, etc.

Groupe A (à Helsinki) : Canada, Suisse, Slovaquie, Allemagne, Danemark, Kazakhstan, France, Italie.

Groupe B (à Tampere) : Finlande, Suède, Tchéquie, États-Unis, Lettonie, Norvège, Autriche, Grande-Bretagne.

La saison internationale.

 

 

Groupe A (à Helsinki)

 

La prolongation de la saison régulière de NHL jusqu'en mai, en raison des reports liés au Covid-19, a raccourci le temps de constitution de l'équipe du Canada. Comme le premier tour des play-offs n'est pas - ou pas entièrement - fini avant le début de la compétition, sa base de sélection ne comprend que la moitié des joueurs NHL, contre les trois quarts lors d'une année classique. Les Canadiens en sont néanmoins persuadés : c'est bien suffisant pour remporter le tournoi.

L'entraîneur Claude Julien conduira l'équipe comme aux Jeux olympiques. Avec le manager Shane Doan, ils ont repris trois joueurs vus à Pékin : Eric O'Dell et Kent Johnson avaient été parmi les meilleurs joueurs canadiens aux JO, Matt Tomkins avait fini gardien titulaire. Tous les autres viennent de NHL pour occuper des rôles habituels : des joueurs créatifs comme Mat Barzal pour les premières lignes, des besogneux à haute intensité pour les lignes de soutien. Personne ne paraît à contre-emploi.

Sans avoir le talent offensif des équipes du monde d'avant (pré-2020), cet effectif a des gabarits nettement au-dessus de la moyenne qui doivent pouvoir dominer physiquement. Il est sans conteste bien plus solide que celui de l'an passé, avec une défense bien plus expérimentée, emmenée par une valeur sûre (un Thomas Chabot nommé capitaine). Mais l'année dernière est un étalon de mesure très incertain : on parle d'une équipe qui avait certes fini avec l'or autour du cou - grâce à un Maxime Comtois décisif en finale et de nouveau présent - mais qui n'avait plus son destin en mains en phase de poules et était proche d'une élimination historique. De plus, un secteur-clé est plus faible que les autres : le poste de gardien, sans véritable numéro 1.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     % 
36 DRIEDGER Chris       193  94  18/05/1994  Seattle Kraken        NHL   27  1478   2,96   89,9%
60 THOMPSON Logan       191  82  25/02/1997  Vegas Golden Knights  NHL   19  1098   2,68   91,4%
                                             Henderson Silver Kn.  AHL   26  1492   2,77   92,0%
90 TOMKINS Matthew      191  88  16/09/1994  Frölunda Göteborg    SUE-1  41  2367   2,51   90,4%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 WHITECLOUD Zach      188  95  28/11/1996  Vegas Golden Knights  NHL   59    8  11   19    20'
 5 HOLDEN Nick          193  98  15/05/1987  Ottawa Senators       NHL   76    5  14   19    12'
 6 SANHEIM Travis       191  82  29/03/1996  Philadelphia Flyers   NHL   80    7  24   31    34'
28 SEVERSON Damon       188  93  07/08/1994  New Jersey Devils     NHL   80   11  35   46    57'
33 GRAVES Ryan          195 100  21/05/1995  New Jersey Devils     NHL   75    6  22   28    24'
61 MAYO Dysin           188  86  17/08/1996  Arizona Coyotes       NHL   67    4   8   12    27'
72 CHABOT Thomas        188  89  30/01/1997  Ottawa Senators       NHL   59    7  31   38    26'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
10 ROY Nicolas          193  94  05/02/1997  Vegas Golden Knights  NHL   78   15  24   39    51'
13 BARZAL Mathew        185  85  26/05/1997  New York Islanders    NHL   73   15  44   59    18'
16 GEEKIE Morgan        191  87  20/07/1998  Seattle Kraken        NHL   73    7  15   22    18'
17 LOWRY Adam           195  95  29/03/1993  Winnipeg Jets         NHL   79   13   8   21    59'
18 MERCER Dawson        183  81  27/10/2001  New Jersey Devils     NHL   82   17  25   42    28'
19 BATHERSON Drake      191  93  27/04/1998  Ottawa Senators       NHL   46   17  27   44    32'
22 O'DELL Eric          181  93  21/06/1990  Dynamo Moscou         KHL   54   15  25   40    38'
24 COZENS Dylan         191  85  09/02/2001  Buffalo Sabres        NHL   79   13  25   38    55'
34 SILLINGER Cole       183  85  16/05/2003  Columbus Blue Jackets NHL   79   16  15   31    37'
44 COMTOIS Maxime       189  98  08/01/1999  Anaheim Ducks         NHL   52    6  10   16    46'
73 GREGOR Noah          184  86  28/07/1998  San José Sharks       NHL   63    8  15   23    25'
                                             San José Barracuda    AHL    8    4   8   12     7'
77 ANDERSON Josh        191 103  07/05/1994  Montréal Canadiens    NHL   69   19  13   32    65'
80 DUBOIS Pierre-Luc    189  99  24/06/1998  Winnipeg Jets         NHL   81   28  32   60   106'
93 JOHNSON Kent         186  75  18/10/2002  Univ. of Michigan     NCAA  32    8  29   37     6'
                                             Columbus Blue Jackets NHL    9    0   3    3     2'

Une place reste libre et les joueurs en italiques ne sont pas encore déclarés, donc substituables

Absents notables : Bo Horvat (A, fracture du tibia), Mark Scheifele (A, épaule), Travis Konecny (A, refus), Nick Suzuki (A, blessé) et les joueurs en play-offs NHL.

 

 

On reproche souvent à certains pays de retarder le changement de génération jusqu'à se trouver au pied du mur. La Suisse a fait le contraire et a pris le risque d'avancer l'échéance. Lors des derniers Mondiaux puis du cuisant échec olympique, Patrick Fischer a constaté que certains joueurs n'avaient plus la même vivacité. Il ne compte donc plus sur eux et souhaite que la nouvelle génération prenne ainsi le relais.

Il ne s'agit pas d'une limite d'âge fixe : Andres Ambühl est toujours là car son énergie et son intense sont toujours au meilleur niveau à 38 ans. Mais c'est peut-être ce qui rend la décision encore plus dure à accepter pour les joueurs concernés, Simon Moser (33 ans) et surtout le capitaine Raphael Diaz (36 ans), qui ne s'attendaient pas à un couperet aussi rapide. Le directeur sportif Lars Weibel a justifié ce choix : "Nous n'avons pas le temps d'attendre, on le doit à nos fans et aux jeunes joueurs. Nous avons une idée claire, dont nous sommes convaincus. Mais ce n'est pas évident de savoir quand c'est le bon moment. Il n'y a aucune garantie."

Cette obsession de la vitesse est tout à fait compréhensible : la Suisse est au niveau des tout meilleurs quand elle est l'équipe la plus rapide du monde. C'est avec ce leitmotiv qu'elle peut encore réussir de grandes performances, voire l'aboutissement suprême. Confier les clés à la nouvelle génération n'a rien d'une folie quand celle-ci est menée par des attaquants de la trempe de Nico Hischier et Timo Meier. Trouver le rythme juste pour assurer la transition générationnelle en défense est peut-être un équilibre plus délicat. Savoir progressivement introduire Sandro Aeschlimann entre les deux glorieux vétérans est un dosage encore plus savant...

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ  Min.   Moy.     %
20 BERRA Reto            194  93  03/01/1987  Fribourg-Gottéron   SUI-1   52  3210   2,19   92,6%
26 AESCHLIMANN Sandro    184  84  26/12/1994  HC Davos            SUI-1   45  2621   1,92   93,8%
63 GENONI Leonardo       180  86  28/08/1987  EV Zoug             SUI-1   55  3308   2,10   93,0%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
14 KUKAN Dean            187  90  08/07/1993  Columbus B. Jackets  NHL    41    3   8   11    16'
24 GEISSER Tobias        193  91  13/02/1999  Hershey Bears        AHL    68    3  10   13    20'
38 FRICK Lukas           188  87  15/09/1994  Lausanne HC         SUI-1   59    7  25   32    10'
43 GLAUSER Andrea        182  86  03/04/1996  Lausanne HC         SUI-1   57    7  12   19    44'
45 FORA Michael          190  97  30/10/1995  HC Ambrì-Piotta     SUI-1   42    5  13   18    24'
54 MARTI Christian       192  95  29/03/1993  Zurich SC Lions     SUI-1   69    3  17   20    38'
72 EGLI Dominik          174  79  20/08/1998  HC Davos            SUI-1   57    7  21   28    22'
86 MOSER Janis Jerome    185  78  06/06/2000  Tucson Roadrunners   AHL    18    5   7   12    11'
                                              Arizona Coyotes      NHL    43    4  11   15    16'
97 SIEGENTHALER Jonas    189  99  06/05/1997  New Jersey Devils    NHL    70    1  13   14    42'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 RIAT Damien           183  78  26/02/1997  Lausanne HC         SUI-1   43   12  18   30    14'
10 AMBÜHL Andres         177  87  14/09/1983  HC Davos            SUI-1   60   17  22   39    80'
13 HISCHIER Nico         186  79  04/01/1999  New Jersey Devils    NHL    70   21  39   60    17'
23 KURASHEV Philipp      183  87  12/10/1999  Chicago Blackhawks   NHL    54    8   8   16    12'
28 MEIER Timo            186  98  08/10/1996  San José Sharks      NHL    77   35  41   76    54'
44 SUTER Pius            180  79  24/05/1996  Detroit Red Wings    NHL    82   15  21   36    22'
58 SIMION Dario          190  87  22/05/1994  EV Zoug             SUI-1   50   19  20   39    12'
60 SCHERWEY Tristan      176  83  07/05/1991  SC Berne            SUI-1   35    9  15   24    22'
61 HERZOG Fabrice        189  87  09/12/1994  EV Zoug             SUI-1   53   22  18   40    22'
62 MALGIN Denis          175  80  18/01/1997  Zurich SC Lions     SUI-1   65   30  40   70    51'
71 CORVI Enzo            183  86  23/12/1992  HC Davos            SUI-1   56    9  31   40    25'
79 THÜRKAUF Calvin       188  96  27/06/1997  HC Lugano           SUI-1   56   17  22   39    69'
88 BERTSCHY Christoph    178  84  05/04/1994  Lausanne HC         SUI-1   59   15  18   33    32'
98 MIRANDA Marco         190  94  02/06/1998  Genève-Servette HC  SUI-1   27    1   7    8     4'

Absents notables : Roman Josi (D, femme enceinte bientôt à terme), Raphael Diaz (D, choix du sélectionneur), Santeri Alatalo (D, choix du sélectionneur), Romain Loeffel (D, choix du sélectionneur), Yannick Weber (D, pied), Fabian Heldner (D, blessé), Mirco Müller (D, blessé), Lukas Frick (choix du sélectionneur), Simon Moser (A, choix du sélectionneur), Sven Andrighetto (A, hanche), Denis Hollenstein (A, genou), Gaëtan Haas (A, "vidé physiquement et mentalement"), Grégory Hofmann (A, pause décidée avec le sélectionneur), Kevin Fiala (A, play-offs NHL), Nino Niederreiter (A, play-offs NHL).

 

 

La Slovaquie a été le rayon de soleil du tournoi olympique avec son jeu offensif, enthousiaste et conquérant. La médaille de bronze aux cinq anneaux scintille à jamais au firmament du hockey slovaque. Le vingtième anniversaire du titre mondial 2002 ne donne donc pas lieu à une séquence nostalgie qui verserait une larme sur une génération dorée à jamais perdue, mais à un rappel effectué avec le sourire, comme un lien avec la nouvelle génération "bronzée" qui est trop jeune pour s'en souvenir.

L'effectif slovaque est encore plus jeune que l'an passé, où c'était déjà un record. Un joueur de 17 ans a été inclus, Adam Sýkora, imitant les exemples de Šimon Nemec et Juraj Slafkovský l'an dernier. Ils sont à peine majeurs, pas draftés, et ont déjà disputé deux compétitions internationales majeures. Slafkovský a même été élu meilleur joueur des JO, alors qu'il a encore un rôle secondaire en club. N'est-ce pas l'effet de la confiance témoignée par le sélectionneur Craig Ramsay qui rejaillit sur tout un groupe ? On le saura dans ce Mondial où les deux gamins devraient avoir des responsabilités encore plus importantes en l'absence du duo offensif Hrivik-Cehlarik et de plusieurs défenseurs-cadres.

Les élections à la fédération slovaque de hockey, organisées quatre jours avant le début du Mondial (parce que le quorum n'avait pas été atteint en mars !), auraient pu être une étape-piège et l'occasion d'un nouveau déchirement. Mais l'aura d'ancien joueur de Miroslav Šatan a été amplifiée en février quand il s'est associé comme manager au succès de l'équipe nationale : il a été réélu pour quatre ans de plus, par 232 voix contre 139 à son concurrent Ludovít Jurinyi (le directeur du club de Poprad). Le championnat du monde est donc abordé l'esprit libre avec l'insouciance de la jeunesse.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ  Min.   Moy.     % 
 2 TOMEK Matej          190  82  24/05/1997  Kometa Brno         TCH-1   30  1679   2,68   90,6%
24 RYBAR Patrik         190  80  09/11/1993  Dynamo Minsk         KHL    26  1491   2,94   90,0%
35 HUSKA Adam           192  91  12/05/1997  New York Rangers     NHL     1    60   7,04   82,1%
                                             Hartford Wolf Pack   AHL    29  1674   2,80   90,2%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts   Pén 
 3 JANOSIK Adam          180  83  07/09/1992  BK Mladá Boleslav   TCH-1   63    5   4    9    47'
 5 NEMEC Simon          185  87  15/02/2004  HK Nitra            SVK-1   58    6  37   43   34'
 7 GRMAN Mário          185  89  11/04/1997  HPK Hämeenlinna     FIN-1   40    1   2    3   42'
14 CERESNAK Peter       191  95  26/01/1993  Plzen               TCH-1   55    7  38   45   26'
29 IVAN Michal          186  83  18/11/1999  Trinec              TCH-1   66    5   8   13   14'
44 ROSANDIC Mislav      180  87  26/01/1995  Liberec             TCH-1   54    4  18   22   38'
48 GACHULINEC Daniel    180  83  16/02/1994  Slovan Bratislava   SVK-1   63    5  21   26   24'
65 BUCKO Martin         188  83  13/05/2000  Ceské Budejovice    TCH-1   42    1   3    4    4'
                                             Stadion Vrchlabí    TCH-2    8    0   1    1    0'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
13 KRISTOF Michal       176  72  11/03/1993  Kometa Brno         TCH-1   47   11  22   33    10'
15 MINARIK Jakub        191  95  06/07/2000  Dukla Trencín       SVK-1   42    7   8   15    12'
16 LANTOSI Robert       180  84  24/09/1995  Rögle/Linköping     SUE-1   48   11  12   23    31'
20 SLAFKOVSKY Juraj     182  80  30/03/2004  TPS Turku           FIN-1   49    7  10   17    41'
23 LISKA Adam           179  84  14/10/1999  Sever. Cherepovets   KHL    54    9  12   21    12'
25 TAMASI Alex          184  92  25/03/1998  HC Banská Bystrica  SVK-1   53    9  15   24     6'
40 ROMAN Milos          182  86  06/11/1999  Trinec              TCH-1   60   12  17   29    18'
47 LUNTER Mário         182  88  20/06/1994  BK Mladá Boleslav   TCH-1   59    6   7   13    20'
49 TAKAC Samuel         184  91  03/12/1991  Slovan Bratislava   SVK-1   53   21  42   63    38'
72 KOLLAR Andrej        187  86  04/11/1999  Kometa Brno         TCH-1   38    8   8   16    10'
87 REGENDA Pavol        192  96  07/12/1999  Dukla Michalovce    SVK-1   49   20  25   45    63'
88 POSPISIL Kristian    187  81  22/04/1996  Lukko Rauma         FIN-1   18    5   5   10    18'
                                             HC Davos            SUI-1   12    3   2    5    12'
90 TATAR Tomas          179  84  01/12/1990  New Jersey Devils    NHL    76   15  15   30    22'
91 SYKORA Adam          180  78  07/09/2004  HK Nitra            SVK-1   65   12  10   22     8'

en italiques, les joueurs pouvant éventuellement être remplacés par les jokers NHL Martin Fehérváry ou Erik Cernák s'ils sont éliminés des play-offs

Absents notables : Michal Cajkovský (D, risque de blessure non couvert par son contrat en... KHL), Christián Jaroš (D, opéré de la cheville), Martin Marincin (D, blessé), Martin Gernát (D, cheville), Marek Hrivík (A, blessé), Peter Cehlárik (A, raisons familiales), Libor Hudácek (A, vis retirées de sa jambe + femme enceinte), Tomáš Jurco (A, dos), Milos Kelemen (A, genou), Marko Dano (A, blessé).

 

 

Dans la catégorie "j'organise les élections une semaine avant le championnat du monde", la Slovaquie n'est pas seule, la DEB a fait pareil en Allemagne. Il s'agissait d'élire le successeur de Franz Reindl, dont tout le monde imaginait il y a un an qu'il présiderait aujourd'hui la fédération internationale. Mais c'est Luc Tardif qui a pris la tête de l'IIHF, en partie parce que le favori Reindl a été fragilisé par des accusateurs de son propre pays. Une seule liste s'est présentée pour diriger la DEB, mais la journée fut houleuse. 50 minutes d'explication et un rapport de cabinet d'avocats (qui a coûté 175 000 euros pour dire qu'il n'ayait pas de faute répréhensible) n'ont pas calmé les trois dirigeants de petites fédérations régionales qui réclamaient plus de transparence et qui ont été traités de "pharisiens". On leur reproche d'avoir trahi la "famille" du hockey allemand et de ne plus en faire partie à cause de leurs questionnements soupçonneux incessants. Si Reindl a été salué par une standing ovation et des messages vidéo de soutien des anciens sélectionneurs, le nouveau président Peter Merten devra faire preuve de diplomatie pour recoller les pots cassés. Les opposants disent lui faire a priori confiance.

Merten se veut plus en retrait des fonctions opérationnelles : le travail de Reindl, qui faisait beaucoup de choses et décidait de tout, devra se répartir entre plusieurs personnes. Le président a fixé le cap : redresser les finances qui sont déficitaires chaque année et organiser en 2027 un nouveau Mondial à domicile, dont les recettes renflouent la fédération en constituant des réserves pour de longues années. Sur l'aspect sportif, le bilan des huit années Reindl est très positif : le programme "Powerplay 26" a été une réussite et l'entraîneur finlandais Toni Söderholm a prolongé son contrat fin mars jusqu'en 2026.

Mais après des années de succès et la médaille d'argent olympique de 2018, les JO 2022 ont marqué un premier échec, l'Allemagne peinant à trouver ses repères sur ces petites glaces de dimension NHL qui devaient devenir la règle selon la volonté de l'ancien président de l'IIHF René Fasel. Voilà encore un héritage abandonné de Fasel, un homme aujourd'hui honni pour sa proximité parfois tendancieuse avec la Russie. Ce championnat du monde se déroulera sur les dimensions finlandaises de 60 mètres par 28, un intermédiaire entre la largeur NHL (26 mètres) et les dimensions traditionnelles européennes (30 mètres). L'Allemagne - qui a fini sa préparation sur la petite glace de Schwenningen alors qu'on lui avait reproché de ne pas y avoir pensé avant les JO - accueille cela comme une bonne nouvelle après sa récente mésaventure chinoise. Mais en fait, la Helsingin jäähälli fait un peu moins de 28 mètres, c'est la plus étroite des patinoires finlandaises... Les Allemands doivent donc se méfier car le groupe a priori plus facile par le retrait de la Russie rend la qualification en quart de finale presque obligatoire.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ  Min.   Moy.     % 
 1 STRAHLMEIER Dustin    193  87  17/05/1992  Schwenningen        ALL-1   48  2915   2,10   92,8%
30 GRUBAUER Philipp      185  87  25/11/1991  Seattle Kraken       NHL    55  3111   3,16   88,9%
35 NIEDERBERGER Mathias  180  80  26/11/1992  Eisbären Berlin     ALL-1   49  2979   1,93   93,2%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 3 BITTNER Dominik       180  80  10/06/1992  Wolfsburg           ALL-1   54    3  17   20    34'
 5 HOLZER Korbinian      190  94  16/02/1988  Adler Mannheim      ALL-1   46    7   7   14    50'
 6 WISSMANN Kai          194  94  22/10/1996  Eisbären Berlin     ALL-1   67    5  22   27    32'
38 WAGNER Fabio          183  85  17/09/1995  ERC Ingolstadt      ALL-1   57    2  15   17    34'
41 MÜLLER Jonas          183  88  19/11/1995  Eisbären Berlin     ALL-1   67    7  19   26    44'
55 ZIMMERMANN Mario      177  75  26/04/2001  Straubing Tigers    ALL-1   31    2   5    7     6'
53 SEIDER Moritz         192  90  06/04/2001  Detroit Red Wings    NHL    82    7  43   50    34'
91 MÜLLER Moritz         187  92  19/11/1986  Cologne             ALL-1   55    7  24   31    24'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 7 KASTNER Maximilian    180  85  03/01/1993  EHC Munich          ALL-1   57   10  20   30    49'
10 JENTZSCH Taro         188  75  11/06/2000  Iserlohn Roosters   ALL-1   53   11  18   29    15'
15 LOIBL Stefan          188  84  24/06/1996  Skellefteå AIK      SUE-1   48    4   6   10     6'
18 STÜTZLE Tim           183  86  15/01/2002  Ottawa Senators      NHL    79   22  36   58    37'
22 PLACHTA Matthias      188 100  16/05/1991  Adler Mannheim      ALL-1   47   14  24   38    30'
25 SCHMÖLZ Daniel        180  91  25/01/1992  Nuremberg           ALL-1   57   16  27   43    22'
26 SORAMIES Samuel       185  88  30/06/1988  ERC Ingolstadt      ALL-1   56    7   4   11    20'
40 EHL Alexander         175  76  28/11/1999  Düsseldorf          ALL-1   63   11  18   29     8'
42 EHLIZ Yasin           177  85  30/12/1992  EHC Munich          ALL-1   56   14  29   43    26'
65 MICHAELIS Marc        177  79  31/07/1995  Toronto Marlies      AHL    22    5   8   13     2'
77 FISCHBUCH Daniel      180  81  19/08/1993  Düsseldorf          ALL-1   53   13  38   51    34'
83 PFÖDERL Leonhard      184  88  01/09/1993  Eisbären Berlin     ALL-1   51   22  30   52    16'
92 NOEBELS Marcel        189  87  14/03/1992  Eisbären Berlin     ALL-1   62   21  45   66    14'
94 KARACHUN Alexander    188  99  03/03/1995  Schwenningen        ALL-1   51   18  12   30    27'

en italiques, les joueurs pouvant éventuellement être remplacés par les jokers d'outre-Atlantique

Absents notables : Felix Brückmann (G, grossesse de sa femme à terme), Leon Gawanke (D, play-offs AHL), Leon Draisaitl (A, play-offs NHL), Nico Sturm (A, play-offs NHL), Dominik Kahun (A, pied), Lukas Reichel (A, play-offs AHL).

 

 

Le Danemark a réussi à augmenter le nombre de hockeyeurs dans le pays malgré le Covid qui a affecté la pratique sportive dans le monde entier. Le pays ne compte que 17 clubs mais ceux-ci comptent 360 licenciés en moyenne ! Aucune nation ne peut se vanter de maximiser autant ses implantations. Tous les équipes sont pleines dans toutes les catégories de jeunes. Les Danois fêtent le vingtième anniversaire de leur montée dans l'élite mondiale, et ils y sont aujourd'hui fermement établis.

Le quart de finale obtenu pour la première participation olympique a été une formidable récompense. Le système défensif de l'entraîneur Heinz Ehlers est un modèle du genre, et l'abnégation de ses hommes aussi. Comme dans le reste de la société, le Danemark met les meilleures structures en place pour former ses jeunes, et ceux-ci en sont reconnaissants. La volonté de Frederik Storm pour revenir au jeu pour l'équipe nationale après son opération d'une fracture de la main a forcé le respect alors que tout le monde pensait sa saison terminée.

Malgré sa volonté, Nicklas Jensen se ressent toutefois encore de sa fracture des côtes survenue aux JO. Il était la perle rare de l'attaque, le buteur redoutable de précision. Sans lui, les Danois devront avoir un alignement de planètes pour arriver encore en quarts de finale. Néanmoins, deux attaquants arrivés d'Amérique du Nord pourraient pallier les carences offensives dans des styles différents : Nikolaj Ehlers, dont le tir peut être aussi fulgurant que son patinage, et le petit nouveau Joachim Blichfeld a un bon tir, un renard de slot qui a le sens du but et qui a fait trembler les filets 5 fois en deux matches de préparation en Grande-Bretagne.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     % 
 1 DICHOW Frederik      195  87  01/03/2001  Kristianstad        SUE-2   34  1917   2,44   92,5%
31 SELDRUP Mathias      185  93  21/10/1996  Frederikshavn       DAN-1   29  1407   2,22   92,9%
32 DAHM Sebastian       182  80  28/02/1987  Klagenfurter AC     AUT-1   48  2938   2,02   92,2%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
12 WEICHEL Nicolai      185  92  06/11/1997  Odense              DAN-1   53    7  15   22    22'
15 LASSEN Matias        182  82  15/03/1996  Malmö Redhawks      SUE-1   38    1  11   12     6'
22 LAURIDSEN Markus     188  91  28/02/1991  Malmö Redhawks      SUE-1   40    2  17   19     6'
25 LAURIDSEN Oliver     197 104  24/03/1989  Malmö Redhawks      SUE-1   42    3   0    3    41'
28 KRISTENSEN Emil      184  81  20/09/1992  HC Val Pusteria     AUT-1   44   10   9   19    22'
34 JENSEN Morten        183  82  01/03/1997  Rungsted            DAN-1   61   15  44   59    38'
41 JENSEN AABO Jesper   184  84  30/07/1991  Krefeld             ALL-1   38    5  20   25     6'
47 LARSEN Oliver        186  94  25/12/1998  IK Oskarshamn       SUE-1    1    0   0    0     0'
                                             Jukurit Mikkeli     FIN-1   49    2  17   19    61'
48 JENSEN Nicholas B.   189  99  08/04/1989  Eisbären Berlin     ALL-1   58    2  12   14    73'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 9 STORM Frederik       180  86  20/02/1989  ERC Ingolstadt      ALL-1   43   16  29   45    16'
11 BJORKSTRAND Patrick  184  87  01/07/1992  Aalborg             DAN-1   50   20  29   49    22'
19 ASPERUP Matthias     182  84  03/03/1995  Herlev              DAN-1   42   17  25   42     8'
23 BLICHFELD Joachim    187  89  17/07/1998  San José Barracuda   AHL    61   24  21   45    18'
24 EHLERS Nikolaj       182  78  14/02/1996  Winnipeg Jets        NHL    62   28  27   55    20'
38 POULSEN Morten H.    185  88  09/09/1988  Herning             DAN-1   44   19  19   38     6'
42 AAGAARD Mikkel       184  81  18/10/1995  MoDo Örnsköldsvik   SUE-2   59   28  18   46    55'
50 BAU HANSEN Mathias   200 108  03/07/1993  Herning             DAN-1   41   26  23   49    26'
51 NIELSEN Frans        183  84  24/04/1984  Eisbären Berlin     ALL-1   45   16  18   34    10'
54 SCHEEL Felix         183  89  01/09/1992  Esbjerg             DAN-1   58   32  35   67    38'
61 JAKOBSEN Julian      184  87  11/07/1987  Aalborg             DAN-1   49   22  28   50    59'
65 WEJSE Christian      186  92  04/12/1998  Bremerhaven         ALL-1   56    8  18   26    61'
72 MEYER Nicolai        181  82  21/07/1993  Vienna Capitals     AUT-1   45   22  31   53    12'
75 FROM Mathias         186  85  16/12/1997  Västerås IK         SUE-2   47   12  10   22    32'
93 REGIN Peter          187  90  16/04/1986  HC Ambrì-Piotta     SUI-1   41    3  20   23     6'
95 OLESEN Nick          185  84  14/11/1995  Brynäs IF           SUE-1   52    8  10   18     6'

Absents notables : Frederik Andersen (G, aine), Mikkel Bødker (A, famille), Patrick Russell (A, opéré de la main), Oliver Bjorkstrand (A, hanche), Jonas Røndbjerg (A, poignet), Nicklas Jensen (A, côtes), Morten Madsen (A, retraite internationale).

 

 

Il reste un seul pays de la "sphère KHL" (résiduelle) dans l'élite mondiale : le Kazakhstan. Ce pays d'Asie centrale a réprimé en janvier les manifestations les plus violentes de son histoire (10 000 arrestations et 225 morts selon les chiffres officiels) avec l'aide de son allié russe qui avait envoyé des "forces de maintien de la paix". Mais depuis, il s'efforce de prendre juste assez ses distances avec les Russes pour ménager ses relations internationales. Il s'est abstenu dans la résolution de l'ONU contre la guerre en Ukraine, a ensuite voté contre la suspension de la Russie du Conseil des droits de l'homme... tout en appliquant les sanctions occidentales contre la Russie.

Dans le hockey sur glace, la fédération du Kazakhstan prend bien soin de rester dans le giron des compétitions internationales. C'est sans doute pour cela qu'il a refusé de participer au tournoi organisé par la FHR début mai à Saint-Pétersbourg, où les deux bannis (Russie et Bélarus) ont donc été tout seuls. On l'a appris par la presse russe car l'invitation déclinée a été passée sous silence au Kazakhstan. L'équipe nationale se préparera donc comme l'an dernier, avec pour seul adversaire en préparation la Lettonie, un pays résolument ancré dans l'Union européenne.

Le contexte diplomatique ne risque-t-il pas pour autant d'influencer la politique de naturalisation ? C'est déjà le cas : Jakob Lilja, un Suédois recruté par le Barys Nursultan pour porter ensuite le maillot du Kazakhstan, ne souhaite plus rester dans la ligue russe et a donc décliné la convocation avec l'équipe nationale. Commentaire officiel du directeur général de la fédération Gleb Karatev : "Ni la fédération ni le Barys n'ont jamais forcé les joueurs étrangers à jouer pour l'équipe nationale du Kazakhstan, ou à obtenir la citoyenneté. Les hockeyeurs eux-mêmes en expriment le désir. Mais en lien avec les évènements géopolitiques des deux derniers mois, nous observons que certains joueurs décident de ne plus jouer en KHL, et de ne plus poursuivre la coopération avec l'équipe nationale. Jakob Lilja a donné son accord l'an passé. Il y a quelques mois, nous avons envoyé une requête à l'IIHF pour changer sa citoyenneté sportive et reçu la permission. Mais le joueur a changé sa position et nous n'avons pas le droit d'influencer en aucune manière une telle situation. Toute décision repose sur les joueurs, nous respectons toujours leur choix."

Le Kazakhstan est de fait dans un statu quo : il a toujours des naturalisés, mais les mêmes que l'an passé. L'effectif est d'ailleurs très semblable. Il y a un an, cette équipe créait la surprise en échouant aux portes des quarts de finale. Elle pourrait s'imaginer en faire autant dans un groupe théoriquement plus faible. Mais l'effet de surprise ne fonctionnera plus. La préparation à Riga a été une douche froide (0-5 et 1-5 avec une équipe pas dans le rythme). En plus, le héros impromptu de 2021, le gardien Nikita Boyarkin, s'est blessé dans les play-offs du championnat du Kazakhstan et a déclaré forfait.

Gardiens

                           cm  kg  Naissance                               MJ   Min.   Moy.     % 
20 KUDRYAVTSEV Sergei     185  86  05/04/1995  Yuzhny Ural Orsk    RUS-2   38   2057   2,54   91,5%
30 RUMYANTSEV Ilya        176  76  15/10/1995  Arlan Kokshetau     KAZ-1   54   3140   1,91   94,5%
43 SHUTOV Andrei          188  83  04/03/1998  Barys Nur-Sultan     KHL     1          2,89   92,5%
                                               Nomad / Saryarka    KAZ-1   19   1122   1,28   94,7%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 SHALAPOV Egor          179  89  27/01/1995  Barys Nur-Sultan     KHL    47    1   4    5    12'
 7 METALNIKOV Leonid      184  86  25/04/1990  Admiral Vladivostok  KHL    38    0   3    3    16'
 9 BLACKER Jesse          188  83  19/04/1991  Avto. Ekaterinburg   KHL    42    5  19   24    20'
28 OREKHOV Valeri         186  88  17/07/1999  Barys Nur-Sultan     KHL    46    1   6    7    22'
                                               Nomad Nur-Sultan    KAZ-1   17    2  12   14    10'
44 DIETZ Darren           187  91  17/07/1993  Barys / CSKA Moscou  KHL    62   11  16   27    41'
58 SVEDBERG Viktor        201 106  24/05/1991  CSKA / Avangard      KHL    54    2   5    7    26'
65 DANIYAR Samat          182  77  24/01/1999  Barys Nur-Sultan     KHL    43    0   6    6    16'
                                               Nomad Nur-Sultan    KAZ-1   15    1   7    8    16'
87 BEKETAYEV Adil         192  87  23/04/1998  Barys Nur-Sultan     KHL     1    0   0    0     0'
                                               Nomad Nur-Sultan    KAZ-1   40   10  18   28    41'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
10 MIKHAILIS Nikita       175  73  18/06/1995  Barys Nur-Sultan     KHL    52   19  27   46    12'
14 VALK Curtis            175  77  08/02/1993  Barys Nur-Sultan     KHL    52   13  32   45    18'
15 PETUKHOV Egor          177  77  28/02/1994  Barys Nur-Sultan     KHL    44    4   3    7    10'
                                               Nomad Nur-Sultan    KAZ-1    3    1   3    4     4'
18 AKOLZIN Pavel          196 102  25/11/1990  Met. Magnitogorsk    KHL    64    5   8   13    34'
22 PANYUKHOV Kirill       186  87  22/05/1997  Ak Bars Kazan        KHL    35    9   4   13    14'
27 RAKHMANOV Mikhail      176  75  27/05/1992  Saryarka Karaganda  KAZ-1   55   35  36   71    32'
48 STARCHENKO Roman       178  84  12/05/1986  Barys Nur-Sultan     KHL    41    9  15   24    35'
64 SHESTAKOV Arkadi       180  85  24/03/1995  Barys Nur-Sultan     KHL    42    4   4    8    10'
                                               Nomad Nur-Sultan    KAZ-1   13    7   5   12    41'
68 GURKOV Dmitri          181  78  03/06/1996  Barys Nur-Sultan     KHL    38    2   5    7    12'
                                               Nomad Nur-Sultan    KAZ-1    3    0   3    3     2'
77 DANIYAR Sayan          182  72  05/10/1999  Saryarka Karaganda  KAZ-1   53   19  17   36    35'
84 SAVITSKY Kirill        183  89  09/03/1995  Barys Nur-Sultan     KHL    46    6  12   18     8'
89 SAGADEEV Anton         182  85  06/09/1993  Lokomotiv / Barys    KHL    28    3   1    4    14'
95 SHEVCHENKO Dmitri      195 101  15/12/1995  Avangard Omsk        KHL    23    1   0    1     2'
96 ASETOV Alikhan         186  94  26/08/1996  Barys Nur-Sultan     KHL    37    4   5    9    10'
                                               Nomad Nur-Sultan    KAZ-1   12    2   4    6     6'

Absents notables : Aleksei Maklyukov (D, palet reçu dans l'oreille en play-offs KHL), Ivan Stepanenko (D, blessé au premier match en Lettonie), Evgeni Rymarev (A, blessé dans un choc contre la bande au second et dernier match de préparation en Lettonie), Jakob Lilja (A, refus de sélection).

 

 

Revoilà l'équipe de France dans l'élite mondiale, sans que le déshonneur de la relégation de 2019 contre la Grande-Bretagne ait été lavé par une remontée sportive. Ce retour sur tapis vert ne dupe personne à la FFHG, où l'on garde profil bas. Le traumatisme de la non-qualification olympique (sans avoir rien à se reprocher et c'est peut-être là le plus frustrant) est encore présent dans les esprits. L'objectif fixé au sélectionneur Philippe Bozon a de fait changé : il ne s'agit plus "réparer la faute" par une promotion, mais par un maintien. Il s'agit de devancer une des deux équipes à portée (Italie ou Kazakhstan), ce qui n'est pas plus difficile que de mettre derrière soi Autriche ou Slovénie une division plus bas.

C'est la façon d'aborder le reste des rencontres qui change. Au vu des difficultés de l'équipe de France à faire le jeu, c'est peut-être mieux de ne pas mettre ses nerfs à l'épreuve face à des adversaires de division 1A. Il vaut mieux que les Bleus se fortifient face à des nations plus fortes, pour ne pas perdre le contact avec le haut niveau après deux printemps sans grands championnats. Le retour de Yohann Auvitu semble très important, par son vécu de défenseur de haut niveau, et par sa capacité à porter les valeurs qui ont fait les beaux jours de l'équipe de France. Henri-Corentin Buysse aborde son premier tournoi comme numéro 1, et Sebastian Ylönen comme numéro 2 : ils sont encore "jeunes" en termes d'expérience internationale, même s'ils sont tous deux trentenaires.

Le mutisme de l'attaque dans trois des quatre dernières rencontres de préparation inquiète quant à la difficulté des Bleus à retrouver ce peps offensif nécessaire pour qu'ils soient performants. Alexandre Texier suscite beaucoup d'espoirs, peut-être lourds à porter après une saison arrêté par une fracture du doigt en janvier puis par deux décès de proches. Il est rentré en Europe depuis des mois, et a demandé la permission à son équipe de Columbus dont le manager Jarmo Kekäläinen s'est dit "très heureux d'apprendre qu'il se porte bien physiquement et mentalement". Ce sentiment est partagé par tous les amoureux de hockey français mais la charge semble lourde sur ses épaules alors qu'il est tout juste en reprise du jeu. Et on ne pourra sans doute plus lui enlever des responsabilités défensives en le basculant du centre à l'aile comme il y a trois ans car ce poste est en déshérence avec Nicolas Ritz comme seul spécialiste expérimenté. L'éclosion de Louis Boudon y est donc providentielle.

Interview de Philippe Bozon avant le début du camp de préparation et conférence de presse ŕ la fin du camp.

Gardiens

                            cm  kg   Naissance                             MJ   Min   Moy.     % 
32 PAPILLON Quentin       177  82  07/04/1997  Grüner IL           NOR-1   48  2880   3,83   88,7%
35 BUYSSE Henri-Corentin  185  86  18/03/1988  Amiens              FRA-1   41  2346   2,51   91,7%
37 YLÖNEN Sebastian       186  84  03/07/1991  Cergy               FRA-1   37  2115   3,15   90,4%

Défenseurs

                            cm  kg   Naissance                             MJ    B   A  Pts    Pén 
 5 GUEBEY Enzo            184  90  06/05/1999  ZSC Lions           SUI-1   47    0   4    4     6'
                                               GCK Lions           SUI-2   20    1   6    7     6'
 6 LLORCA Vincent         193  93  16/01/1992  Angers              FRA-1   53    9  20   29    22'
 7 CRINON Pierre          195  98  02/08/1995  Dukla Trencin       SVK-1   28    0   3    3    99'
                                               Grenoble            FRA-1   23    3   8   11    92'
 8 GALLET Hugo            192  95  20/06/1997  KalPa Kuopio        FIN-1   59    4  10   14    28'
18 AUVITU Yohann          183  87  27/07/1989  HIFK Helsinki       FIN-1   53    9  22   31     6'
26 BAULT Romain           178  84  29/01/1990  Amiens              FRA-1   43    3   7   10    39'
62 CHAKIACHVILI Florian   186  87  18/03/1992  Rouen               FRA-1   42    1  21   22    54'
74 THIRY Thomas           191  98  09/09/1997  SC Berne            SUI-1   48    2   6    8    51'

Attaquants

                            cm  kg   Naissance                             MJ    B   A  Pts    Pén 
 3 BERTRAND Charles       185  90  05/02/1991  Tappara Tampere     FIN-1   59    7   9   16    14'
 9 FLEURY Damien          180  84  01/02/1986  Grenoble            FRA-1   57   41  47   88    97'
12 CLAIREAUX Valentin     180  90  05/04/1991  M. Boleslav / Zlín  TCH-1   47    7  12   19    20'
                                               EHC Kloten          SUI-2    2    1   0    1     0'
20 COLOTTI Fabien         179  80  27/08/1996  Gap                 FRA-2   50   11  24   35    45'
22 LECLERC Guillaume      173  82  20/02/1996  Olimpija Ljubljana  AUT-1   51   21  29   50    18'
25 RITZ Nicolas           182  87  26/02/1992  Angers              FRA-1   56   13  17   30    26'
42 TEXIER Alexandre       185  87  13/09/1999  Columbus B. Jackets  NHL    36   11   9   20    12'
63 BOUDON Louis           180  78  04/10/1998  Lake Superior S.U.   NCAA   36   15  29   44    31'
72 PERRET Jordann         178  79  15/10/1994  Hradec Králové      TCH-1   54   14  13   27    27'
77 TREILLE Sacha          194  95  06/11/1987  Grenoble            FRA-1   51   31  22   53    69'
81 RECH Anthony           180  87  09/07/1992  Wolfsburg           ALL-1   61   15  21   36    16'
82 FABRE Dylan            179  78  10/11/2000  Grenoble            FRA-1   41   21  17   38    16'
94 BOZON Tim              186  93  24/03/1993  Lausanne HC         SUI-1   57    7  13   20    18'
95 BOZON Kevin            187  88  30/12/1995  Winterthur          SUI-2   50   14  20   34    20'
                                               HC Ajoie            SUI-1    3    0   0    0     2'

Absents notables : Stéphane Da Costa (A, aine), Antoine Roussel (A, blessure/famille), Pierre-Édouard Bellemare (A, play-offs NHL), Cédric Di Dio Balsamo (A, blessé).

 

 

Dernière du tournoi de qualification olympique fin août avec un seul but marqué en trois parties, l'Italie ne paraît pas redoutable si l'on s'en réfère à son talent individuel. Rien de nouveau à l'horizon. Les équipes de jeunes sont en D1B mondiale, loin du haut niveau. On voit juste apparaître un nouveau visage de 23 ans, Dante Hannoun, mais c'est encore un naturalisé, en l'occurrence le cousin d'Alex Petan.

Mais l'Italie a pour elle un système défensif bien en place qui peut la rendre très ennuyeuse à jouer en usant la patience de ses adversaires. Il faut dire que, si elle ne regorge pas de joueurs, elle s'est richement dotée en... entraîneurs. Obligé de suivre l'équipe conduite par Giorgio De Bettin à distance l'an passé pour cause de Covid-19, Greg Ireland a récupéré son poste de coach. Et en plus de De Bettin, il dispose depuis novembre un adjoint très bien connu en France, un certain Larry Huras (l'entraîneur des "années Dragons" avant une belle carrière en Suisse).

Si la dernière semaine de préparation s'est déroulée à Coventry (Grande-Bretagne), c'est parce que la patinoire y a les mêmes dimensions qu'à Helsinki (28 mètres de large). Ireland, dont les joueurs évoluent majoritairement sur des grandes glaces (30 mètres de large), a expliqué dans un communiqué de presse de la FISG : "Dans l'équipe nous avons beaucoup de gars qui n'ont jamais joué sur ce type de glace ou qui n'y sont plus habitués. En août dernier à Riga (qualification olympique) nous avons été surpris par ce facteur et je crois que cela a influé mentalement sur certains de nos joueurs. Être [à Coventry] nous donne la possibilité d'éliminer cet élément de surprise. Notre système s'adapte bien aux deux surfaces, mais il a été conçu et développé sur petite glace, donc si les gars réussissent et à le comprendre et à s'y acclimater, nous pourrons beaucoup nous améliorer."

Gardiens

                           cm  kg  Naissance                               MJ   Min   Moy.     % 
 1 BERNARD Andreas        185  80  09/06/1990  HC Bolzano          AUT-1   32  1850   3,31   89,6%
32 FAZIO Justin           185  87  03/05/1997  HC Bolzano          AUT-1   46  1094   2,80   90,9%
35 FADANI Davide          182  76  03/02/2001  HC Lugano           SUI-1    5   302   3,97   87,1%
                                               HCB Ticino Rockets  SUI-2   13   660   4,27   89,3%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
10 SPORNBERGER Peter      186  90  06/01/1999  Schwenningen        ALL-1   43    2   5    7    16'
15 MIGLIORANZI Enrico     183  83  08/10/1991  Asiago              ALPhl   21    3  10   13     8'
17 CASETTI Lorenzo        190  90  14/09/1993  Asiago              ALPhl   50    5  18   23     4'
21 GLIRA Daniel           188  87  25/03/1994  HC Val Pusteria     AUT-1   46    1   6    7    28'
37 PIETRONIRO Phil        185  80  27/05/1994  Mulhouse            FRA-1   50   23  25   48    79'
44 GIOS Gregorio          183  92  29/06/1999  Asiago              ALPhl   48    0   9    9    57'
53 TRIVELLATO Alex        188  90  05/01/1993  HC Bolzano          AUT-1   44    4   8   12     8'
90 DI PERNA Dylan         188  92  26/04/1996  HC Bolzano          AUT-1   22    1   3    4    10'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 5 SANNA Marco            188  82  18/12/1997  SG Cortina          ALPhl   45   14  13   27    45'
 8 INSAM Marco            188  92  05/06/1989  HC Bolzano          AUT-1   32    5   3    8    10'
 9 MANTENUTO Daniel       175  77  18/10/1997  Asiago              ALPhl   50   16  35   51    10'
19 PETAN Alex             175  82  02/05/1992  Fehérvár AV19       AUT-1   57   17  37   54    30'
22 KOSTNER Diego          183  82  05/08/1992  HC Ambrì-Piotta     SUI-1   50    6   7   13    18'
23 KOSTNER Simon          172  77  30/11/1990  Renon               ALPhl   47   13  27   40    24'
46 DE LUCA Ivan           193  93  28/07/1997  HC Val Pusteria     AUT-1   49    5   5   10    12'
74 McNALLY Brandon        188  94  08/02/1992  Cardiff Devils      GBR-1   41   12   7   19    77'
82 HANNOUN Dante          168  73  02/08/1998  HC Val Pusteria     AUT-1   46    7  23   30    22'
88 TRAVERSA Tommaso       169  75  04/08/1990  HC Val Pusteria     AUT-1   16    0   2    2     8'
                                               Sheffield Steelers  GBR-1   31    5   5   10    26'
91 MANTINGER Matthias     182  87  22/04/1996  HC Val Pusteria     AUT-1   49    6   8   14    10'
93 FRIGO Luca             183  90  30/05/1993  HC Bolzano          AUT-1   44    8  10   18    10'
94 FRANK Daniel           187  90  21/03/1994  HC Bolzano          AUT-1   46    2   5    7    19'
95 MAGNABOSCO Marco       174  73  12/08/1995  Asiago              ALPhl   50   15  37   52    28'

Absents notables : Thomas Larkin (D, opération de la main), Giovanni Morini (A, mariage), Anthony Bardaro (A, ?), Angelo Miceli (A, ?).

 

 

Groupe B (à Tampere)

 

Championne olympique il y a trois mois, la Finlande a démontré qu'elle maîtrise parfaitement son sujet. Elle déroule son hockey comme un élève très consciencieux, qui connaît sa leçon sur le bout des doigts, jusqu'à en devenir ennuyeux ou agaçant. Les rôles-clés sont tous tenus par des cadres qui ne font jamais de fautes à leur dictée et rendent une copie parfaite. Ne comptez pas sur les arrivées d'outre-Atlantique pour déstabiliser l'édifice : si Jukka Jalonen a rappelé Henri Jokiharju et Juho Lammikko, c'est que ce sont justement les deux joueurs de NHL qui avaient été champions du monde avec "l'effectif sans star" de 2019, des parfaits rouages de son système.

Le sélectionneur à qui tout réussit emmènera-t-il l'équipe nationale à une quatrième finale de suite ? Ce serait une consécration à domicile devant son public, ce qui est le dernier rêve restant à exaucer pour la Finlande, une espèce de fiesta géante dans laquelle nos diplômés en école tactique supérieure du palet se lâcheraient totalement dans le plus pur style suomi... Mais une fête trop attendu manquerait de spontanéité et gâcherait un peu le plaisir. Les dernières semaines ont semé le doute. La machine si parfaite s'est soudain grippée, concédant quatre défaites consécutives. Juste ce qu'il faut pour que les Leijonat retrouvent leur mordant et ne se complaisent pas en rois trop vite sacrés ?

Si les quelques erreurs défensives peuvent être corrigées et prouvent qu'il y a toujours quelque chose à apprendre, la Finlande a tout de même une fragilité. Le petit passeur intelligent Sakari Manninen et le puissant ailier finisseur Teemu Hartikainen sont toujours à l'origine de la grande majorité des buts. Les autres lignes sont désespérément muettes. Certes, jusqu'ici, les joueurs de l'ombre (un terme un peu galvaudé pour Marko Anttila car c'est plutôt lui qui fait de l'ombre vu sa taille) ont eu le chic pour planter des buts décisifs le jour J malgré leurs fiches statistiques peu impressionnantes. Mais cela se produira-t-il toujours ? Les Finlandais auraient bien besoin qu'un marqueur secondaire inattendu se révèle. Le débutant tardif Joel Armia après une saison montréalaise si désastreuse que les Canadiens l'ont laissé y mettre fin avant terme en rentrant au pays pour la naissance de son enfant ? Encore une fois, il faudra que l'équipe de Finlande soit plus forte que la somme de ses parties... pour avoir droit à la plus grande party de l'histoire du pays.

PS : l'arrivée du joker Mikael Granlund pourrait apporter ce second souffle offensif si, au lieu de simplement pallier l'absence de son frère blessé sur la ligne du Salavat Yulaev d'Oufa (ce que suggè le fait qu'il remplace dans l'effectif l'ailier gauche Miro Aaltonen), il était utilisé comme centre pour constituer une deuxième ligne d'impact. Mauvaise nouvelle en revanche : la Finlande a renoncé à Jokiharju parce qu'il a contracté le Covid-19.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     %
29 SÄTERI Harri          185  91  29/12/1989  Sibir Novosibirsk    KHL    39  2226   2,02   92,6%
                                              Arizona Coyotes      NHL     6   298   4,22   86,6%
35 TUOHIMAA Frans        188  88  19/08/1991  Neftekh. Nijnekamsk  KHL    26  1373   2,53   90,6%
45 OLKINUORA Jussi       189  91  04/11/1990  Metal. Magnitogorsk  KHL    37  2093   2,47   91,5%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 POKKA Ville           183  89  03/06/1994  Avangard Omsk        KHL    41    3   9   12    18'
 3 FRIMAN Niklas         189  88  30/08/1993  Jokerit Helsinki     KHL    43    5  11   16    10'
                                              HPK Hämeenlinna     FIN-1   13    1   3    4     6'
 4 LEHTONEN Mikko        182  89  16/01/1994  SKA St-Pétersbourg   KHL    30    2  13   15     4'
28 JOKIHARJU Henri       183  87  17/06/1999  Buffalo Sabres       NHL    60    3  16   19    20'
38 HIETANEN Juuso        180  85  14/06/1985  HC Ambrì-Piotta     SUI-1   53    2  18   20    12'
42 VATANEN Sami          178  84  03/06/1991  Genève-Servette     SUI-1   40   10  30   40    12'
52 SEPPÄLÄ Mikael        188  91  08/03/1994  Tappara Tampere     FIN-1   61    3  10   13    30'
55 OHTAMAA Atte          188  92  06/11/1987  Kärpät Oulu         FIN-1   53    8  19   27    22'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
10 ARMIA Joel            191  99  31/05/1993  Montréal Canadiens   NHL    60    6   8   14    14'
12 ANTTILA Marko         203 104  27/05/1985  Jokerit Helsinki     KHL    40    6   5   11    17'
                                              Ilves Tampere       FIN-1   24    3   3    6     8'
21 INNALA Jere           174  78  17/03/1998  HIFK Helsinki       FIN-1   60   21  35   56    32'
24 BJÖRNINEN Hannes      185  86  19/10/1995  Jokerit Helsinki     KHL    43   10  11   21    16'
                                              Pelicans Lahti      FIN-1   13    4   3    7     0'
25 RAJALA Toni           179  76  29/03/1991  EHC Biel/Bienne     SUI-1   58   24  29   53    14'
51 FILPPULA Valtteri     182  85  20/03/1984  Genève-Servette     SUI-1   50   19  29   48    10'
61 NURMI Markus          195  89  29/06/1998  TPS Turku           FIN-1   74   24  34   58    53'
64 GRANLUND Mikael       179  83  26/02/1992  Nashville Predators  NHL    84   11  56   67    33'
65 MANNINEN Sakari       170  71  10/02/1992  Salavat Yulaev Ufa   KHL    39   19  13   32    12'
70 HARTIKAINEN Teemu     186  99  03/05/1990  Salavat Yulaev Ufa   KHL    42   13  12   25     4'
76 SALLINEN Jere         187  90  26/10/1990  EHC Biel-Bienne     SUI-1   38   12   8   20    20'
80 MÄENALANEN Saku       190  87  29/05/1994  Kärpät Oulu         FIN-1   54   14  28   42    71'
82 PESONEN Harri         180  88  06/08/1988  SC Langnau Tigers   SUI-1   50   21  23   44    67'
91 LAMMIKKO Juho         188  87  29/01/1996  Vancouver Canucks    NHL    75    7   8   15    14'

Une place libre en défense, voire deux car Nurmi n'est pas encore enregistré

Absents notables : Patrik Laine (A, haut du corps), Markus Granlund (A, blessé), Iiro Pakarinen (A, raisons personnelles).

 

 

Un an après son "fiasko" historique qui l'a vu manquer les quarts de finale, la Suède aimerait se réhabiliter chez son voisin et rival de toujours. Pour le sélectionneur en partance Johan Garpenlöv (il passera la main à Sam Hallam cet été), c'est la dernière chance de décrocher une médaille et d'effacer la tache indélébile qui macule son costume d'entraîneur.

Il a les meilleurs atouts en défense pour cela. Le créatif Henrik Tömmernes n'est plus seul à la ligne bleue, la Tre Kronor a récupéré des défenseurs offensifs comme Rasmus Dahlin et Oliver Ekman-Larsson, mais aussi un solide complément défensif avec Adam Larsson. La Suède regorge d'arrières de qualité, c'est plus que jamais le grand point fort de ce pays et il est de nouveau apparent.

Cette multiplicité de talents est moins évidente en attaque. Garpenlöv avait essayé des profils relativement techniques l'an passé et des profils plus travailleurs aux JO. Le résultat a été le même : un terrible manque d'idées. Contrairement aux défenseurs, les renforts NHL qui auraient pu faire la différence brillent par leur absence. Et contrairement à la Finlande, la Tre Kronor n'a plus de cadres stables évoluant en Europe, hormis Carl Klingberg (champion suisse avec Zoug mais avec 0 point en playoffs où il a passé la moitié du temps comme étranger surnuméraire). Lucas Wallmark - qui a mis 5 des 13 buts suédois aux JO - aura-t-il la même réussite cette fois ? Ou tout viendra-t-il de ligne bleue, au point de voir plusieurs défenseurs en meilleurs compteurs ?

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     % 
35 DANSK Oscar           189  87  28/02/1994  Spartak Moscou       KHL    22  1278   2,44   91,5%
45 HELLBERG Magnus       197  95  04/04/1991  HK Sotchi            KHL    37  2134   2,42   91,7%
                                              Detroit Red Wings    NHL     1    60   3,00   87,0%
63 HÖGBERG Marcus        192  89  25/11/1994  Linköping HC        SUE-1   41  2426   2,40   91,0%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 2 FOLIN Christian       191  97  09/02/1991  Frölunda Göteborg   SUE-1   56    5  11   16    49'
 6 LARSSON Adam          190  93  12/11/1992  Seattle Kraken       NHL    82    8  17   25    55'
 7 TÖMMERNES Henrik      186  84  28/08/1990  Genève-Servette HC  SUI-1   53   10  49   59    42'
23 EKMAN-LARSSON Oliver  188  91  17/07/1991  Vancouver Canucks    NHL    79    5  24   29    52'
26 DAHLIN Rasmus         191  94  13/04/2000  Buffalo Sabres       NHL    80   13  40   53    68'
54 LINDHOLM Anton        181  90  29/11/1994  HC Dynamo Minsk      KHL    36    0   8    8    18'
56 GUSTAFSSON Erik       184  80  14/03/1992  Chicago Blackhawks   NHL    59    3  15   18    14'
64 PUDAS Jonathan        179  79  26/04/1993  Skellefteå AIK      SUE-1   48    9  38   47    36'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 KARLSSON Linus        186  88  16/11/1999  Skellefteå AIK      SUE-1   58   26  21   47    24'
12 FRIBERG Max           179  91  20/11/1992  Frölunda HC         SUE-1   50   12  16   28    10'
17 LANG Oskar            170  75  04/12/1996  Leksand IF          SUE-1   53   10   6   16     6'
25 SÖDERBLOM Elmer       202 113  05/07/2001  Frölunda Göteborg   SUE-1   61   24  15   39    10'
28 BENGTSSON Anton       186  88  13/05/1993  Rögle BK            SUE-1   62   25  20   45    16'
32 WALLMARK Lucas        183  83  05/09/1995  CSKA Moscou         SUE-1   33    8  11   19    18'
42 NORDSTRÖM Joakim      188  93  25/02/1992  CSKA Moscou         SUE-1   29    3  11   14    12'
48 KLINGBERG Carl        190  93  28/01/1991  EV Zoug             SUI-1   52   15  17   32    45'
62 KELLMAN Joel          179  85  25/05/1994  Växjö Lakers HC     SUE-1   29    7  14   21    16'
66 ÅMAN Nils             189  84  07/02/2000  Leksand IF          SUE-1   54    6   8   14    10'
72 BEMSTRÖM Emil         183  88  01/06/1999  Columbus B. Jackets  NHL    41    6   5   11     4'
                                              Cleveland Monsters   AHL     4    2   0    2     2'
74 ASPLUND Rasmus        180  86  03/12/1997  Buffalo Sabres       NHL    80    8  19   27    10'
86 BROMÉ Mathias         182  82  29/07/1994  HC Davos            SUI-1   52   16  38   54    18'

Une place est libre et les joueurs en italiques ne sont pas encore déclarés donc substituables

Absents notables : Erik Karlsson (D, blessé), Elias Pettersson (A, refus), Lucas Raymond (A, refus), Jesper Bratt (A, fin de contrat), Jakob Silfverberg (A, blessé), Gustav Nyquist (A, refus), Alexander Wennberg (A, refus), Jonatan Berggren (A, Covid-19).

 

 

La République Tchèque a connu une saison houleuse et sa fédération de hockey sur glace a traversé plusieurs tempêtes. En septembre, le quotidien Sport a révélé que son président Tomáš Král (57 ans) aurait été un informateur des services de sécurité de l'ex-Tchécoslovaquie (StB). Il s'est défendu en disant que, jeune juriste, il avait simplement été chargé d'éclaircir les cas disciplinaires au sein de l'armée et qu'il n'avait été en contact qu'avec les autorités militaires et non la sinistre police secrète. Celle-ci aurait cependant surveillé les soldats sur la base de ces informations. Les médias ont aussitôt sollicité la réaction des légendes tchèques : tandis que Dominik Hasek déclarait que Král avait "moralement failli" et ne "pouvait plus rester à la tête de la fédération", Jaromir Jagr, pourtant connu pour son anti-communisme, confiait son désintérêt pour l'affaire en expliquant "ne plus lire les journaux depuis des années". Le Comité exécutif de la fédération a décidé de maintenir Král par 9 voix à 1. Après ce vote, Král a dit qu'il ne resterait en place que jusqu'à la prochaine Assemblée générale de juin 2022 et qu'il se retirerait ensuite.

Král laisse derrière lui un bon bilan économique, que même ses opposants lui reconnaissent : il a redressé une fédération qui était très endettée. Pour ultime action de son mandat, il a signé un nouvel accord de délégation de gestion de l'Extraliga à l'association des clubs (après une période de reprise en main transitoire quand celle-ci avait failli). Ceux-ci auront une autonomie dans un cadre bien fixé (encadrement du nombre de clubs dans l'élite, existence d'une promotion/relégation) qui empêche de faire n'importe quoi. Mais en dessous de cette façade propre, le reproche majeur fait à Král est l'absence de réforme structurelle de la formation des jeunes. Le népotisme et la corruption - dont le symbole avait été l'ex-sélectionneur respecté Ruzicka pris la main dans le sac à demander un pot-de-vin à un parent pour que son fils intègre l'équipe junior du Slavia - n'ont pas été combattus. Et le championnat national junior avec beaucoup trop de clubs (19 !) illustre la volonté de faire plaisir à tout le monde au détriment du niveau de jeu.

Un homme absolument pas du sérail est pourtant apparu pour redonner espoir : Kari Jalonen. Après être tombé au plus bas niveau de leur histoire aux Jeux olympiques, les Tchèques se sont résolus à faire appel à un entraîneur étranger, en l'occurrence un Finlandais, la référence du moment. Jalonen n'a pas pour mission de réformer en profondeur des structures qu'il connaît évidemment peu. Il a néanmoins vocation à apprendre et essaie déjà de parler tchèque, même s'il s'adresse essentiellement en anglais à ses joueurs. Le nouveau sélectionneur n'est pas du tout arrivé en conquérant, il a tout de suite déclaré vouloir "maintenir l'identité du hockey tchèque". Il n'a même pas cherché à bouleverser la composition d'équipe. Les changements sont principalement dus à des désistements, qui ont notamment obligé à chercher de nouveaux gardiens.

L'énorme changement est dans le discours, toujours encourageant même dans la défaite. Jalonen paraît sécurisant dans une équipe que le langage émotionnel de son prédécesseur Filip Pesán faisait douter. Le contexte paraît idéal pour Tomás Hertl, qui vient de signer le plus gros contrat NHL d'un joueur tchèque (pour 8 ans à San José). Il n'était plus apparu en sélection depuis 2015, quand il était encore un jeune espoir. Il doit maintenant prendre les rênes de l'attaque, en l'absence des habituels leaders offensifs (Voracek ou Kubalik), mais dans un vestiaire rempli de cadres d'expérience (Krejci, Cervenka). Les Tchèques se sont mis subitement à gagner et l'efficacité de cette "positive attitude" aurait de quoi estomaquer même un ancien Premier ministre de la France fan de Lorie. Mais pour savoir si la "négativité" dénoncée cet hiver a subitement disparu des médias tchèques, il faudra attendre le premier écueil... Jalonen ne va pas toujours mener sa barque sur des eaux aussi calmes !

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     %
 2 DOSTAL Lukáš         188  79  22/06/2000  Anaheim Ducks        NHL     4   201   2,98   90,7% 
                                             San Diego Gulls      AHL    42  2299   2,71   91,3%
50 VEJMELKA Karel       192 100  25/05/1996  Arizona Coyotes      NHL    52  2773   3,68   89,8%
94 LANGHAMER Marek      188  86  22/07/1994  Ilves Tampere       FIN-1   39  2353   2,27   91,6%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 5 JIRICEK David        191  80  22/11/2003  Plzen               TCH-1   29    5   6   11    49'
 6 MUSIL David          193  94  09/04/1993  Trinec              TCH-1   62    4   5    9    52'
 9 SKLENICKA David      180  82  08/09/1996  Jokerit Helsinki     KHL    45    5   9   14    34'
                                             Kärpät Oulu         FIN-1   16    0   5    5    16'
17 HRONEK Filip         183  84  20/11/1997  Detroit Red Wings    NHL    78    5  33   38    36'
24 SCOTKA Jan           187  94  20/05/1996  JYP Jyväskylä       FIN-1   51    1   7    8    55'
47 JORDAN Michal        185  86  17/07/1990  Amur Khabarovsk      KHL    37    3   7   10    10'
51 SIMEK Radim          180  89  20/09/1992  San José Sharks      NHL    36    1   1    2     8'
84 KUNDRATEK Tomas      187  91  26/12/1989  Trinec              TCH-1   61   10  22   32    32'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
10 CERVENKA Roman       182  89  10/12/1985  SC Rapperswil-Jona  SUI-1   59   22  48   70    34'
12 CERNOCH Jiri         179  85  01/09/1996  Karlovy Vary        TCH-1   40   16   8   24    22'
19 FLEK Jakub           172  74  24/12/1992  Karlovy Vary        TCH-1   49   15  21   36     4'
20 ZOHORNA Hynek        188  94  01/08/1990  IK Oskarshamn       SUE-1   58   11  21   32    27'
31 VRANA Jakub          182  89  28/02/1996  Detroit Red Wings    NHL    26   13   6   19    16'
44 STRANSKY Matej       188  98  11/07/1993  HC Davos            SUI-1   60   30  23   53    67'
46 KREJCI David         183  84  28/04/1986  HC Olomouc          TCH-1   54   23  28   51    28'
48 HERTL Tomas          190  89  12/11/1993  San José Sharks      NHL    77   35  41   76    54'
52 SPACEK Michael       180  85  09/04/1997  Frölunda Göteborg   SUE-1   57   11  39   50    35'
67 SMEJKAL Jiri         192  93  05/11/1996  Pelicans Lahti      FIN-1   47   26  21   47    54'
88 KODYTEK Petr         168  70  17/08/1998  Plzen               TCH-1   58    6  17   23    45'
91 SIMON Dominik        180  85  08/08/1994  Pittsburgh/Anaheim   NHL    72    3  10   13    34'
92 HOLIK Petr           172  76  03/03/1992  Kometa Brno         TCH-1   53   18  30   48    10'
95 BLÜMEL Matej         183  90  31/05/2000  Dynamo Pardubice    TCH-1   54   12  12   24     8'

En italiques, les joueurs non déclarés qui peuvent encore être substitués par des jokers NHL

Absents notables : Roman Will (G, jeune papa), Simon Hrubec (G, bébé attendu en juin), Lukáš Klok (D, genou), Ronald Knot (D, blessé), Dominik Kubalík (A, fin de contrat), Filip Zadina (A, appendicite), Jan Kovar (A, côtes), Radan Lenc (A, femme enceinte), Lukáš Sedlák (A, blessé), Jakub Vorácek (A, blessé), Vladimir Sobotka (A, poignet), Dmitrij Jaškin (A, genou), Tomáš Zohorna (A, "pas à 100%"), Filip Chytil (A, play-offs NHL), Martin Necas (A, play-offs NHL), David Pastrnak (A, play-offs NHL).

 

Frustrés de l'élimination aux tirs au but contre la Slovaquie en quart de finale des Jeux olympiques, les États-Unis ont annoncé un mois plus tard que l'entraîneur David Quinn resterait en poste pour le championnat du monde. On lui a reconnu un bon travail à Pékin avec une équipe volontairement très jeune et faisant la part belle aux universitaires. Preuve la confiance envers Quinn, son collègue Jeff Blashill, coach des Red Wings de Détroit, a été nommé pour être "seulement" son adjoint. Les 19 victoires de Blashill sont pourtant un record pour un entraîneur-chef des États-Unis aux championnats du monde (de 2017 à 2019 avec la médaille de bronze la deuxième année),.

Les Américains, qui ont obtenu quatre médailles de bronze sur les huit dernières éditions des Mondiaux, veulent viser plus haut et atteindre enfin la finale. Le communiqué annonçant le maintien de Quinn affichait "le but ultime : l'or". Les universitaires sont plus rares, avec principalement Sean Farrell qui avait montré son talent aux JO. Certains ont goûté à la NHL en fin de saison, à l'instar de Thomas Bordeleau, fils et petit-fils d'anciens joueurs de l'équipe de France (Sébastien et Paulin) qui est né à Houston quand son père y jouait. Après avoir joué de malchance en manquant une fois les Mondiaux des moins de 18 ans (annulé) puis deux fois les Mondiaux de moins de 20 ans à cause du Covid (la première en tant que cas contact de son compagnon de chambre et la seconde parce qu'il était lui-même malade), le produit du programme de développement américain pourra enfin porter le maillot des États-Unis en compétition internationale.

Le défenseur-star Seth Jones, sélectionné pour la première fois avec son frère cadet Caleb, s'annonce comme le pilier de l'équipe. Les frangins participent d'ailleurs à la présence inédite de trois natifs de Texas dans l'équipe (avec Bordeleau). Avec Seth Jones mais aussi Nate Schmidt, les Américains disposent d'une expérience défensive qui peut compléter utilement l'allant offensif habituel. Mais il leur manque sans doute un ou deux joueurs tranchants pour percer les défenses adverses.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     % 
31 MANN Strauss         183  79  18/08/1998  Skellefteå AIK       SUE-1  24  1436   2,17   91,5%
32 GILLIES Jon          197 101  22/01/1994  St-L. / New Jersey    NHL   20  1005   3,69   88,7%
                                             Providence / Lehigh   AHL    4   239   1,76   93,9%
                                             Maine Mariners        ECHL   1    58   2,07   92,0%
39 NEDELJKOVIC Alex     183  92  07/01/1996  Detroit Red Wings     NHL   59  3231   3,31   90,1%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 PEEKE Andrew         191  89  17/03/1998  Columbus Blue Jackets NHL   82    2  13   15    60'
 3 JONES Caleb          185  88  06/06/1997  Chicago Blackhawks    NHL   51    5  10   15    18'
 4 JONES Seth           193  93  03/10/1994  Chicago Blackhawks    NHL   78    5  46   51    28'
 7 BLANKENBURG Nick     175  79  12/05/1998  Columbus Blue Jackets NHL    7    1   2    3     4'
                                             Univ. of Michigan     NCAA  38   14  15   29    22'
20 HARRIS Jordan        180  81  07/07/2000  Montréal Canadiens    NHL   10    1   0    1     8'
                                             Northeastern Univ.    NCAA  39    5  15   20    14'
43 HUGHES Luke          188  84  09/09/2003  Univ. of Michigan     NCAA  41   17  22   39    10'
44 MEGNA Jaycob         197 100  10/12/1992  San José Sharks       NHL   44    2   6    8    16'
                                             San José Barracuda    AHL   22    2   8   10    10'
88 SCHMIDT Nate         183  88  16/07/1991  Winnipeg Jets         NHL   77    4  28   32    10'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
11 BARBER Riley         183  93  07/02/1994  Detroit Red Wings     NHL    4    0   0    0     2'
                                             Grand Rapids Griffins AHL   49   28  25   53    24'
15 HAYDEN John          191 101  14/02/1995  Buffalo Sabres        NHL   55    2   2    4    84'
16 WATSON Austin        193  93  13/01/1992  Ottawa Senators       NHL   67   10   6   16    91'
17 GAUDETTE Adam        185  84  03/10/1996  Chicago / Ottawa      NHL   58    5   9   14    17'
22 BELLOWS Kieffer      185  88  10/06/1998  New York Islanders    NHL   45    6  13   19    19'
23 CHMELEVSKI Sasha     183  85  09/06/1999  San José Sharks       NHL   19    0   8    8     4'
                                             San José Barracuda    AHL   47   12  25   37    23'
24 LAFFERTY Sam         185  88  06/03/1995  Pittsburgh / Chicago  NHL   56    5   8   13    33'
25 KUHLMAN Karson       178  86  26/09/1995  Boston / Seattle      NHL   44    3   7   10     6'
26 FARRELL Sean         175  79  02/11/2001  Harvard University    NCAA  24   10  18   28    11'
27 GALCHENYUK Alex      185  88  12/02/1994  Arizona Coyotes       NHL   60    6  15   21    32'
28 LETTIERI Vinni       180  84  06/02/1995  Anaheim Ducks         NHL   31    5   5   10     6'
                                             San Diego Gulls       AHL   24    8  14   22     8'
34 BORDELEAU Thomas     178  79  03/01/2002  San José Sharks       NHL    8    0   5    5     0'
                                             San José Barracuda    AHL    2    0   3    3     0'
                                             Univ. of Michigan     NCAA  37   12  25   37    35'
59 MEYERS Ben           180  91  15/11/1998  Colorado Avalanche    NHL    5    1   0    1     0'
                                             Univ. of Minnesota    NCAA  34   17  24   41    18'

Une place est laissée libre et les joueurs en italiques ne sont pas encore déclarés, donc ils sont substituables

Absents notables : Connor Hellebuyck (G, jeune papa), Jake Sanderson (D, main), Quinn Hughes (D, refus), Dylan Larkin (A, opéré des muscles abdominaux), Trevor Zegras (A, refus), Jack Hughes (A, genou), Conor Garland (A, refus), Auston Matthews (A, play-offs NHL).

 

 

"Le président de la fédération de Lettonie, Aigars Kalvitis, a annoncé dans la conférence de presse de présentation de l'équipe que le premier objectif était d'atteindre les quarts de finale. Pour un pays qui dispose d'une marge sur la relégation, surtout cette année dans sa poule, c'est tout à fait logique de se fixer cet objectif. Mais il semble compliqué à atteindre. Les quatre "grands" paraissent un peu trop solides pour les faire tomber avec une équipe en renouvellement. Le sélectionneur Harijs Vitolins a assuré l'essentiel de l'héritage de Bob Hartley en qualifiant son équipe aux Jeux olympiques, mais il a repris une équipe un peu en fin de cycle qui aura du mal à rééditer le quart de finale de 2018.

Martins Karsums, Gints Meija mais surtout les deux derniers capitaines Lauris Darzins et Kaspars Daugavins ont tous pris leur retraite internationale après les Jeux olympiques. En plus, Miks Indrasis s'est blessé contre la Suisse en match de préparation et n'a pu être rétabli à temps. Vitolins a nommé comme nouveau capitaine Rodrigo Abols, joueur-clé de la nouvelle génération, mais la profondeur offensive a diminué. La défense est encore plus inexpérimentée et Janis Jaks est un peu seul comme défenseur offensif (et droitier).

Autant dire qu'Elvis Merzlikins a intérêt à être le "King" devant les filets... Il a expliqué qu'il porterait désormais le numéro 80 en l'honneur de Matiss Kivlenieks, qui a joué le dernier match de sa vie sous le maillot letton aux derniers Mondiaux : "Quand Matiss est décédé, j'ai demandé si je pouvais prendre son maillot. Bien sûr, il n'avait pas joué beaucoup de matches en équipe nationale. J'ai décidé qu'un jour son numéro et mon nom seraient accrochés au plafond, et que nous serions ensemble sous le même maillot. Quand Merzlikins est présent, les autres gardiens ne jouent généralement presque pas (la Lettonie a souvent fonctionné avec des titulaires indéboulonnables, Irbe puis Masalskis). C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Gudlevskis - avec un accord pour venir dépanner uniquement si Merzlikins était forfait de dernière minute - et Kalnins sont absents : ils ne voulaient pas faire banquette. Mais Merzlikins a beaucoup joué pour un portier de NHL, 59 matches. Il faudra donc qu'il ait la force d'enchaîner les parties à haut niveau. La Lettonie en aura besoin si elle veut réussir à se qualifier pour la phase finale.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     % 
31 SILOVS Arturs         191  98  22/03/2001  Abbotsford Canucks   AHL    10   542   3,10   88,8%
                                              Trois-Rivières Lions ECHL   10   609   2,37   92,0%
80 MERZLIKINS Elvis      191  87  13/04/1994  Columbus B. Jackets  NHL    59  3320   3,22   90,7%
88 GRIGALS Gustavs Davis 187  84  22/07/1998  Alaksa-Fairbanks    NCAA    31  1792   2,41   91,9%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 CUKSTE Karlis         193  99  17/06/1997  Dinamo Riga          KHL    34    0   2    2    39'
                                              Pelicans Lahti      FIN-1   18    1   5    6     8'
11 SOTNIEKS Kristaps     183  87  29/01/1987  Dinamo Riga          KHL    27    1   1    2    10'
32 KULDA Arturs          188  97  25/07/1988  Krefeld             ALL-1   55    4   9   13    30'
55 MAMCICS Roberts       196 105  06/04/1995  Dinamo Riga          KHL     2    0   0    0     0'
                                              HC Zlín             TCH-1   24    0   7    7    33'
                                              Linköping HC        SUE-1   12    0   1    1     6'
65 BERGMANIS Arvils      180  83  29/12/1999  Alaksa-Fairbanks     NCAA   34    1   7    8    26'
72 JAKS Janis            183  86  22/08/1995  HK Sotchi            KHL    41    6  12   18    22'
77 ZILE Kristaps         185  79  24/12/1997  Dinamo Riga          KHL    18    0   4    4     4'
                                              Örebro HK           SUE-1   55   21  23   44     6'
90 SMONS Sandis          174  69  19/05/1999  Genève-Servette     SUI-1   32    0   3    3     0'
                                              La Chaux-de-Fonds   SUI-2   26    2  10   12    12'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 9 KRASTENBERGS Renars   182  81  26/12/1998  VSV Villach         AUT-1   43   19  21   40    32'
12 MARENIS Rihards       185  91  18/04/1993  Vita Hästen         SUE-2   33   21  15   36    40'
14 BUKARTS Rihards       178  84  31/12/1995  Admiral Vladivostok  KHL    25    6   3    9    12'
17 DZIERKALS Martins     181  84  04/04/1997  Plzen               TCH-1   54   10  22   32    38'
18 ABOLS Rodrigo         191  81  05/01/1996  Örebro HK           SUE-1   55   21  23   44     6'
25 DZERINS Andris        185  85  14/02/1988  Black Wings Linz    AUT-1   22    6   5   11     6'
37 LAPINSKIS Oskars      176  77  03/05/2002  SC Langnau Tigers   SUI-1   20    1   0    1     2'
69 JELISEJEVS Nikolajs   180  86  07/07/1994  Dinamo Riga          KHL    29   13   7   20    12'
                                              MoDo Örnsköldsvik   SUE-2   20    3   7   10     6'
71 BUKARTS Roberts       184  84  27/06/1990  HC Vítkovice        TCH-1   32    8  18   26     6'
73 SMIRNOVS Deniss       175  66  07/03/1999  Genève-Servette     SUI-1   54    2   9   11    10'
83 VEINBERGS Klavs       191  90  27/03/2003  HK Riga             MHLjr   47   16   8   24    36'
                                              Zemgale Jelgava     LET-1   14    5   7   12    10'
91 KENINS Ronalds        182  91  28/02/1991  Lausanne HC         SUI-1   51    8  15   23    34'
92 BALCERS Rudolfs       180  78  08/04/1997  San José Sharks      NHL    61   11  12   23    20'
95 BATNA Oskars          194  89  07/05/1995  Anglet              FRA-1    6    1   4    5     8'
                                              Jukurit Mikkeli     FIN-1   38    2   5    7    41'

Deux places seront laissées en réserve - en italiques - au cas où Kristians Rubins (D) et Teodors Blugers (A) débarqueraient des play-offs NHL

Absents notables : Uvis Balinskis (D, opération de l'épaule), Zemgus Girgensons (A, femme enceinte), Miks Indrasis (A, épaule).

 

 

Quelques semaines seulement après l'échec de la qualification olympique, qui a mis fin à trois participations consécutives, le secrétaire général de la fédération Ottar Eide s'est projeté vers l'avenir. Il a annoncé que la Norvège se porterait candidate à l'organisation du Mondial 2027 (le prochain créneau disponible car l'attribution de 2026 à la Suisse paraît quasi-certain en compensation de l'annulation de 2020). Parmi les nations qui passent la majorité du temps dans l'élite mondiale, la Norvège est le seul pays avec les États-Unis à ne pas avoir accueilli la compétition dans ce siècle. Ses infrastructures datées ne le permettaient pas. Après la récente rénovation du Jordal Amfi d'Oslo, Bergen - zone où le hockey sur glace était très peu développé - pourrait servir de seconde ville-hôte grâce à une nouvelle patinoire prévue pour 2026. Mais l'échéance de 2027 est aussi l'objectif affiché de la puissante Allemagne...

2027, c'est loin. À plus court terme, un cycle touche à sa fin, et la non-qualification olympique l'a sanctionné. Les négociations pour la prolongation de contrat de Petter Thoresen ont échoué, parce qu'il voulait un contrat de longue durée. Il redeviendra donc entraîneur de Storhamar, sachant qu'il habite toujours à côté de leur patinoire. Il a signé en mars, et son contrat démarrera 1er juin. Son successeur Tobias Johansson (un Suédois) est le sélectionneur de l'équipe de Norvège des moins de 20 ans et directeur du développement des joueurs pour la fédération. Anders Gjøse prendra sa place d'entraîneur des juniors norvégiens alors qu'il était jusqu'ici... entraîneur de Storhamar ! Un étonnant jeu de chaises musicales à trois !

Pour sa fin de mandat, Petter Thoresen a appris la fin de carrière internationale de son fils Patrick, qui s'est justifié ainsi : "Beaucoup de choses sont arrivées entre 36 ans et 38 ans. Jouer sept matches en 11 jours dans un championnat du monde n'est pas idéal. J'aurais probablement pu contribuer comme une sorte de leader, mais ça n'est pas assez pour moi. Si je dois en faire partie, je dois être capable de donner tout mon possible. Je souhaiterais avoir 30 ans et être aussi rapide." Son père a dit qu'il s'attendait à cette décision, et au choix similaire de Bonsaksen, en précisant à TV 2 : "Cela fait longtemps que je ne lui donne plus de conseils sportifs, Patrick est un gars indépendant et m'a dit que son corps ne lui permettait plus."

La retraite internationale d'Alexander Bonsaksen est sans doute plus gênante car elle coïncide avec le forfait de Jonas Holøs : les examens de son genou opéré en août montrent qu'il reste trop de cartilage et qu'une seconde intervention sera nécessaire. Holøs et Bonsaksen seront à Tampere en tant qu'experts pour la télévision finlandaise, avec Patrick Thoresen et l'ex-sélectionneur Roy Johansen. Mais sans ces deux cadres, et sans le meilleur arrière restant Erlend Lesund blessé, la qualité de la défense pose question et la profondeur de banc y est plus douteuse que jamais. Heureusement que le gardien Henrik Haukeland est en forme depuis son arrivée en Allemagne...

Gardiens

                             cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     % 
33 HAUKELAND Henrik         188  83  06/12/1994  Färjestad BK        SUE-1   12   684   3,33   88,7%
                                                 EHC Munich          ALL-1   30  1785   1,65   93,7%
31 ARNTZEN Jonas            191  86  21/11/1997  Örebro HK           SUE-1   13   676   3,11   88,6%
38 HOLM Henrik              186  83  06/09/1990  Stavanger Oilers    NOR-1   53         1,72   92,1%

Défenseurs

                             cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 3 KLAVESTAD Andreas        185  86  29/11/1995  Stavanger Oilers    NOR-1   53    7  27   34    51'
 4 JOHANNESEN Johannes      181  81  01/03/1997  Västervik           SUE-2   58    3  25   28    24'
10 NØRSTEBØ Mattias         179  80  03/06/1995  IF Björklöven       SUE-2   66    6  22   28    16'
12 ROKSETH Daniel Bøen      183  85  15/08/1991  Stavanger Oilers    NOR-1   58    5  18   23    18'
21 BULL Christian           186  90  13/08/1996  HC Nové Zámky       SVK-1   49    4  15   19    38'
43 KROGDAHL Max             188 100  21/10/1998  Västervik           SUE-2   56    1  14   15    73'
49 KÅSASTUL Christian       178  90  09/04/1997  Ontario Reign        AHL    25    1   7    8    12'
                                                 Greenville Swamp R.  ECHL   17    1   5    6    14'
76 LILLEBERG Emil Martinsen 187  94  02/02/2001  IK Oskarshamn       SUE-1   57    0   7    7    18'

Attaquants

                             cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 8 TRETTENES Mathias        179  78  08/11/1993  La Chaux-de-Fonds   SUI-2   61   20  44   64    24'
                                                 EHC Biel-Bienne     SUI-1    4    0   1    1     0'
16 BREKKE HENRIKSEN Magnus  190  85  17/04/1996  Vålerenga Oslo      NOR-1   42    2   6    8    63'
19 SALSTEN Eirik            182  91  17/06/1994  Storhamar IL        NOR-1   57   16  25   41    30'
20 HOFF Ludvig              178  89  16/10/1996  Stavanger Oilers    NOR-1   52   16  22   38    43'
22 RØYMARK Martin           184  86  10/11/1986  Vålerenga Oslo      NOR-1   43   10  17   27    16'
23 RONNILD Martin           184  89  24/01/1996  Storhamar IL        NOR-1   34   12   8   20    51'
24 JAKOBSSON Kristian       177  85  18/01/1996  Sparta Sarpsborg    NOR-1   58   32  45   77    32'
27 MARTINSEN Andreas        190 104  13/06/1990  Lillehammer IK      NOR-1   19    8   9   17    61'
28 GEHEB Magnus             181  78  20/08/1998  Frisk Asker         NOR-1   49    7  14   21    32'
40 OLIMB Ken Andre          178  80  21/01/1989  Schwenningen        ALL-1   50    9  22   31     6'
44 FLADEBY Tobias           182  87  20/05/1996  Tingsryd            SUE-2   50   17  18   35    10'
46 OLIMB Mathis             179  83  01/02/1986  Vålerenga Oslo      NOR-1   46   14  34   48    24'
51 ROSSELI OLSEN Mats       180  82  29/04/1991  Frölunda Göteborg   SUE-1   60    4  12   16    41'
85 HAGA Michael             178  76  10/03/1992  Lukko Rauma         FIN-1   52    5  13   18    18'

Absents notables : Jonas Holøs (D, genou), Alexander Bonsaksen (D, retraite internationale), Erlend Lesund (D, opération de l'épaule), Mats Zuccarello (A, play-offs NHL), Patrick Thoresen (A, retraite internationale), Sondre Olden (A, épaule).

 

 

L'an passé, la relégation avait été abolie à cause de la pandémie et les divisions inférieures avaient été annulées. Néanmoins, le Bélarus avait perdu son "match pour le maintien" virtuel face à la Grande-Bretagne. C'est finalement un retour à la normale de voir cet adversaire remplacé par l'Autriche, virtuellement "promue" quant à elle dans un tournoi "Covid" lui-même sans enjeu (elle avait fini deuxième derrière la Slovénie mais devant la France).

Ce retour dans l'élite est arrivé de manière impromptue alors que le sélectionneur suisse Roger Bader a mis en place une politique de rajeunissement. Lorsque Konstantin Komarek - joueur d'élite suédoise à Luleå et théoriquement individuellement supérieur à la majorité des internationaux autrichiens - n'avait pas été convoqué au tournoi de qualification olympique l'été dernier, certains évoquaient des conflits au sein de l'équipe, d'autres des raisons sportives. Mais ce n'est pas un cas isolé. Raphael Herburger (Lugano), Fabio Hofer (Bienne) et Thomas Hundertpfund (Klagenfurt) ne font plus partie de la sélection. Bader évoque le sujet avec tranquillité : "Il y a toujours des joueurs de plus de 30 ans qui n'ont peut-être plus le mordant pour être loin de chez eux pendant des semaines. C'est le cas dans chaque pays. Et on doit aussi mettre en place un changement de générations."

L'Autriche a emmené 6 joueurs nés dans les années 2000, plus que tous ses concurrents. C'est plus que les Slovaques avec leurs super-ados (5) et largement au-dessus des équipes qui jouent le maintien (qui sont entre 0 et 2). Elle pourrait ainsi profiter des circonstances pour réussir un "en même temps" qui rendrait envieux un Président de la République en marche : à la fois se maintenir dans l'élite (face à une Grande-Bretagne plus faible) et préparer l'avenir en intégrant des jeunes. Et ceux-ci ne sont pas là pour faire de la figuration. Alors qu'il avait seulement 17 ans, Marco Kasper a mis son premier but en équipe nationale en novembre contre la France puis est devenu champion d'Europe avec Rögle. Il a atteint sa majorité le mois dernier.

Gardiens

                          cm  kg  Naissance                               MJ   Min   Moy.     %
29 STARKBAUM Bernhard    186  91  19/02/1986  Vienna Capitals     AUT-1   32  1917   2,35   92,1%
30 KICKERT David         188  81  16/03/1994  Vienna Capitals     AUT-1   23  1358   2,70   91,0%
31 MADLENER David        187  88  31/03/1992  Dornbirn            AUT-1   19  1102   3,97   86,6%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 4 HACKL Dominic         186  86  08/11/1996  Vienna Capitals     AUT-1   45    0   6    6    14'
12 MAIER David           187  83  12/01/2000  Klagenfurter AC     AUT-1   48    2   4    6    21'
13 WIMMER Philipp        193  93  13/12/2001  EC Salzbourg        AUT-1   10    0   0    0     4'
                                              EC Salzbourg 2      ALPhl   31    7  13   20    24'
14 ZÜNDEL Kilian         179  75  17/01/2001  EC Salzbourg        AUT-1   60    1   5    6    12'
20 BRUNNER Nico          180  78  17/09/1992  VSV Villach         AUT-1   51    2   8   10     4'
25 UNTERWEGER Clemens    183  85  01/04/1992  Klagenfurter AC     AUT-1   53    5  22   27    14'
28 KIRCHSCHLÄGER Erik    178  79  04/02/1996  Graz 99ers          AUT-1   50    3   9   12    20'
32 WOLF Bernd            178  84  23/02/1997  HC Lugano           SUI-1   57    1   2    3    16'
                                              HCB Ticino          SUI-2    4    0   3    3     2'
91 HEINRICH Dominique    175  76  31/07/1990  EC Salzbourg        AUT-1   47    2  23   25     4'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 3 SCHNEIDER Peter       183  91  04/04/1991  EC Salzbourg        AUT-1   57   32  32   64     8'
 5 RAFFL Thomas          194 104  19/06/1986  EC Salzbourg        AUT-1   50   21  25   46    31'
 7 LEBLER Brian          191  96  16/07/1988  Black Wings Linz    AUT-1   60   32  23   55    54'
 8 WUKOVITS Ali          184  83  09/05/1996  EC Salzbourg        AUT-1   37    9  19   28    15'
11 KASPER Marco          184  80  08/04/2004  Rögle BK            SUE-1   59   10   7   17    26'
15 SCHWINGER Simeon      182  75  07/10/1997  Dornbirn            AUT-1   58    9  10   19    17'
16 ZWERGER Dominic       183  93  16/07/1996  HC Ambrì-Piotta     SUI-1   49    9  20   29    57'
17 GANAHL Manuel         182  81  12/07/1990  Klagenfurter AC     AUT-1   57   14  26   40    52'
18 BAUMGARTNER Benjamin  176  78  22/04/2000  Lausanne HC         SUI-1   52    9   6   15    10'
21 HAUDUM Lukas          183  84  21/05/1997  Klagenfurter AC     AUT-1   56   14  24   38    14'
22 FELDNER Nico          188  88  11/10/1998  HC Innsbruck        AUT-1   44   10  14   24    14'
24 HUBER Paul            193 101  10/06/2000  EC Salzbourg        AUT-1   57    6   7   13    16'
26 ACHERMANN Oliver      195  93  16/01/1994  La Chaux-de-Fonds   SUI-2   57   28  23   51    18'
27 NISSNER Benjamin      181  80  30/11/1997  EC Salzbourg        AUT-1   60   18  35   53    22'

Absents notables : Stefan Ulmer (D, dos), Steven Strong (D, victime d'une grosse charge à la tête de Dodro en play-offs autrichiens), Michael Raffl (A, play-offs NHL), Marco Rossi (A, blessé), Dominic Zwerger (A, commotion après une charge de Moritz Seider au dernier match de préparation), Fabio Hofer (A, retraite internationale), Alexander Pallestrang (A, déménagement/famille), Konstantin Komarek (A, choix du sélectionneur).

 

 

Après son bon tournoi l'an passé, la Grande-Bretagne est persuadée de pouvoir s'établir plus durablement au plus haut niveau. Elle ose même intégrer des débutants comme Josh Waller et Cade Neilson (le fils de l'entraîneur adjoint de l'équipe nationale Corey Neilson, un Canadien naturalisé). Mais la jeune vedette qui avait fait son trou dans l'équipe-type du Mondial 2021, Liam Kirk, ne sera plus là. Il a signé en juin dernier un contrat de trois ans avec les Arizona Coyotes, mais sa saison en AHL s'est arrêtée au bout de seulement 8 matches après une grave blessure au genou.

Ce n'est pas le seul absent. Meilleur marqueur de la Grande-Bretagne en 2019 et deuxième marqueur en 2021, Mike Hammond a lui aussi dû déclarer forfait. Il a laissé un vide sur les deux premières lignes qui a permis de rappeler Luke Ferrara, un joueur au rôle très offensif (12 buts en avantage numérique cette saison) qui avait été sacrifié pour des profils plus défensifs dans la liste initiale. 10 des 13 buts inscrits à Riga l'an passé l'ont été par des joueurs blessés cette saison (Kirk, Hammond et Connolly). Autant dire que les Britanniques vont devoir chercher d'autres meneurs offensifs. Tous les espoirs des fans se reportent sur Scott Conway. Fils de l'ancien international Kevin Conway (un Canadien naturalisé), ce centre a quitté l'Angleterre à 14 ans. Il a gravi les échelons en Amérique du Nord et a joué en AHL et ECHL avant de faire parler la poudre cette saison avec le champion d'EIHL Belfast. Il avait fait une apparition sous le maillot britannique lors d'un tournoi de préqualification olympique il y a deux ans.

De retour aussi, le sélectionneur Peter Russell, après son désistement familial de l'an passé. Il s'est taillé une si bonne réputation en Allemagne qu'après avoir fait ses preuves pendant trois ans en DEL2, il vient d'être nommé coach d'Augsbourg (DEL). S'il s'était fait connaître à l'étranger par le maintien de 2019, il n'a donc plus besoin de ça pour la suite de sa carrière personnelle. C'est pour le bien de l'équipe que l'Écossais a repris son poste.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Min   Moy.     % 
 1 WHISTLE Jackson      185  87  09/06/1995  Belfast Giants      GBR-1   15   836   2,30   91,7%
33 BOWNS Ben            188  96  21/01/1991  Dukla Trencín       SVK-1   25  1322   2,68   90,9%
34 HEDLEY Jordan        191  88  07/08/1996  Coventry Blaze      GBR-1   10   293   3,48   87,9%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 2 EHRHARDT Dallas      193 102  31/07/1992  Manchester Storm    GBR-1   54   11  21   32    65'
13 PHILLIPS David       191  88  14/08/1987  Sheffield Steelers  GBR-1   52    2  10   12    50'
17 RICHARDSON Mark      183  88  03/10/1986  Cardiff Devils      GBR-1   58    4  17   21    10'
24 TETLOW Joshua        198 103  12/01/1998  Nottingham Panthers GBR-1   56    3   4    7    30'
26 MOSEY Evan           180  84  17/03/1989  Sheffield Steelers  GBR-1   53   17  28   45    26'
28 O'CONNOR Ben         185  90  21/12/1988  Cardiff Devils      GBR-1   16    1   3    4     4'
                                             SC Miercurea Ciuc   HON-1   27    5  15   20    10'
                                             SC Miercurea Ciuc   ROU-1   13    4   9   13     4'
41 BATCH Josh           193 100  15/01/1991  Cardiff Devils      GBR-1   58    5  14   19    38'
44 JONES Sam            188  86  11/11/1997  Sheffield Steelers  GBR-1   56    3  13   16    47'
58 CLEMENTS David       185  84  20/09/1994  Coventry Blaze      GBR-1   52    4  11   15    28'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 5 DAVIES Ben           173  81  18/01/1991  Cardiff Devils      GBR-1   58    5  10   15    18'
 7 LACHOWICZ Robert     178  80  08/02/1990  Guildford Flames    GBR-1   54    6  11   17     6'
 8 MYERS Matthew        188  93  06/11/1984  Nottingham Panthers GBR-1   56   15  22   37    45'
 9 PERLINI Brett        188  91  14/06/1990  Ringerike           NOR-1   41   23  12   35    10'
10 CONWAY Scott         183  86  09/04/1995  Belfast Giants      GBR-1   57   34  45   79    56'
16 DUGGAN Samuel        187  90  13/07/1998  Cardiff Devils      GBR-1   54    6   9   15    25'
18 HOOK Lewis           183  80  18/08/1996  Belfast Giants      GBR-1   58   16  19   35    20'
19 FERRARA Luke         180  89  07/06/1993  Coventry Blaze      GBR-1   54   25  24   49    18'
20 PHILLIPS Jonathan    181  82  14/07/1982  Sheffield Steelers  GBR-1   53    3   7   10    17'
62 WALLER Joshua        178  73  02/06/1999  Cardiff Devils      GBR-1   52    9  15   24    14'
75 DOWD Robert          178  80  26/05/1988  Sheffield Steelers  GBR-1   56   29  27   56    35'
91 LAKE Ben             180  77  03/05/1990  Belfast Giants      GBR-1   54   18  27   45    31'
94 NEILSON Cade         183  89  15/05/2001  Aberdeen Wings      NAHL    61   27  51   78    92'

Absents notables sur blessure : Stephen Lee (D), Liam Kirk (A), Mike Hammond (A), Brendan Connolly (A), Ollie Betteridge (A).

 

Marc Branchu

 

 

Retour à la rubrique articles