Roger D'Hendecourt

 


Le Sergeant d'Hendecourt, Roger Louis Marie Joseph Ghislain

Position : D

24-08-1882 Rhisnes, Namur, BEL
20-03-1962 Bruxelles, BEL

 
Born in Rhisnes, a suburb of the Belgian city of Namur located in the Walloon Region. He was a Vicount.
Baron Gustave de Mévius (provincial gouverneur of Namur from 1876 to 1977 and author of a book about 1867 Mentana battle) is his grand-father. Baron David de Mévius, member of Namur provincial council (1884-1910) and senator (from 1910 to his 1936 death) for Catholic party, is his uncle.
Roger d'Hendecourt founded aerial photography for Belgian army during World War I. He built such a good reputation, that he was detached from the Belgian army to help Allied armies operating on the Belgian front.
He received the Croix de guerre in Belgium and in France, but also the British Military cross
D’Hendecourt was quite wealthy and bought the best available photographic equipment in order to obtain high quality pictures. Today his albums are preserved at the Royal Army Museum in Brussels.
After the war he flew commercially in Africa (Congo), flying Belgian passengers to Kinshasa and other cities in the country. He was a very trusted and skilled pilot.
Over the years he had several accidents, but always managed to save himself and his passengers. Once when he crashed, he sustained a deep gash on his forehead, bleeding profusely, making his white uniform look like a butcher’s apron.
He wrote several books about his adventures, including N'gombe (1928), Heures inoubliables (1935), Le royaume des aveugles (1936), and L’élevage au Katanga (1953).
D’Hendecourt was also a very skilled equestrian, and there is a yearly contest named after him.
Passed away in Woluwe-Saint-Pierre, one of 19 municipalities of Brussels.
His first wife Ghislaine died at 40 in 1934. His two sons Jacques and François, members of resistance network Les Amis de Charles, were killed in Flossenbürg concentration camp in 1945. Roger also had four daughters.
PH / MB

 
Né à Rhisnes, une banlieue de Namur en Wallonie. 1m74, cheveux châtains. Son père Octave, député de Bruxelles de 1894 à 1896, était entré dans la noblesse belge en 1890 avec le titre de vicomte, transmis à Roger.
Hendecourt fait référence à une commune du Pas-de-Calais, dont la Seigneurie fut achetée par la famille Le Sergeant en 1578.
Son grand père-maternel, le Baron Gustave de Mévius, fut gouverneur de la province de Namur de 1876 à 1977 et auteur de Histoire de l'invasion des États pontificaux en 1867. Son oncle, le Baron David de Mévius, fut conseiller provincial (1884-1910) puis sénateur (de 1910 à sa mort en 1936) sous la bannière du parti catholique.
Au début du siècle, Roger d'Hendecourt est entré à l’armée belge comme cavalier professionnel au régiment des "Guides" et a participé à de nombreuses compétitions internationales équestres. Il a gagné de nombreux prix.
Pendant la Première Guerre Mondiale, il a fondé la photographie aérienne d'observation pour l’armée belge. Il en a été détaché pour aider les armées alliées qui opéraient sur le front.
Chevalier de l'ordre la couronne et Croix de guerre en Belgique, mais aussi récipiendaire de la Croix de guerre française et de la Military cross britannique.
Il était assez riche et a acheté le meilleur équipement photographique possible pour obtenir des images de grande qualité. Aujourd'hui ses albums ont été préservés au Musée royal de l'Armée et d'Histoire militaire.
Après la guerre, il a quitté l'armée. Il a alors travaillé pour l'Elakat et la Grelco, des sociétés d’élevage chargées d’essayer d’introduire des races de bovins au Congo Belge pour alimenter la population congolaise et belge.
Il a effectué des vols commerciaux en Afrique, emportant les passagers belges vers Kinshasa et d'autres villes du Congo. C'était un pilote très fiable et compétent.
Au fil des années il a eu plusieurs accidents, mais a toujours réussi à se sauver et à sauver ses passagers. Une fois, lors d'un crash, il s'est fait une profonde entaille au front et saignait abondamment, faisant ressembler son uniforme blanc à un tablier de boucher.
Il a écrit plusieurs livres sur ses aventures, dont N'gombe: contes et croquis des ranches du Katanga (1928), Heures inoubliables (1935), Le royaume des aveugles (1936), and L’élevage au Katanga (1953).
Décédé à Woluwe-Saint-Pierre, une des 19 communes de Bruxelles. Une compétition annuelle d'équitation porte son nom.
Sa première épouse Ghislaine décéda à quarante ans en 1934. Ses deux fils Jacques et François, membres du réseau de résistance belge Les Amis de Charles, furent exécutés en 1945 au camp de concentration de Flossenbürg. Roger eut également quatre filles de ses deux mariages.
PH / MB

 


1910 EC   BEL                        Brussels Ice Hockey Club
1911 EC   BEL   1   0   0   0   -    Brussels Ice Hockey Club

                1   0   0   0   -

 

 

Back to player register - Retour au registre des hockeyeurs internationaux