Michel Claret-Tournier

 

Claret-Tournier, Michel Joseph

Position : G

26-03-1911 Chamonix, FRA
12-04-1940 Chamonix, FRA

Youth team / club formateur : Chamonix

 
Granduncle of Michel Caux.
He was the son of Alfred Édouard Claret-Tournier [1883-1922] and Sophie Esther Farini [1888-1955]. He had three sisters, one older and two younger. Alfred Claret-Tournier was a well respected mountain guide in Chamonix and was the first one in 1904, together with three other climbers to ascend Aiguille de la République, a 3.305 m high Mont Blanc mountain.
His son Michel Claret-Tournier followed in his footsteps and became an accomplished mountaineer and skier from an early age. In 1927, at the age of 16, he became the youngest ever to ascent Aiguille du Dru, a 3.754 m high mountain in the Mont Blanc massif.
He also had a passion for ice hockey. He represented France on several occasions in friendly games, but only was a backup at the World Championships.
The newspapers always referred to him as "Tournier" only in the newspapers during his hockey career.
During the 1931/32 season, former French goaltending legend Robert George and L’Auto’s hockey journalist Maxime Lanet both ranked him as the third best goaltender in France behind Philippe Lefébure and Jacques Morisson.
Claret-Tournier was a corporal in WW II and was part of the 199e BCHM, a high altitude specialist ski troop battalion. He died in a fall at Mont-Blanc, at the col du Midi glacier (3532m). An impressive turnout of more than 3000 people attended his funeral, this in a town of 5000 people at that time.
PH / MB

 
Grand-oncle de Michel Caux.
Il était le fils d'Alfred Édouard Claret-Tournier [1883-1922] et de Sophie Esther Farini [1888-1955]. Il avait trois soeurs, une aînée et deux plus jeunes. Alfred Claret-Tournier était un guide de montagne respecté à Chamonix et fut le premier en 1904 avec trois autres alpinistes à réaliser l'ascension de l'Aiguille de la République (3 305 m).
Son fils Michel Claret-Tournier a suivi ses pas en devenant un montagnard et un skieur accomplis à un âge précoce. En 1927, à 16 ans, il est devenu le plus jeune de l'histoire à gravir l'Aiguille du Dru (3 754 m) dans le massif du Mont-Blanc.
Il avait aussi une passion pour le hockey sur glace. Il a représenté en plusieurs occasions la France dans des matches amicaux, mais n'était que second gardien aux championnats du monde 1930.
Les journaux de l'époque l'appelaient "Tournier" seulement durant sa carrière de hockeyeur.
En 1931/32, l'ancien gardien français Robert George et le journaliste hockey de L'Auto Maxime Lanet l'ont tous deux classé comme le troisième meilleur gardien en France derrière Philippe Lefébure et Jacques Morisson.
Claret-Tournier était caporal-chef pendant la Seconde Guerre Mondiale au sein du 199e bataillon de chasseurs de haute montagne qui était chargé de préparer la défense du Mont-Blanc en cas d'entrée en guerre de l'Italie. Il est mort dans une chute sur le glacier du col du Midi (3532m). Ses funérailles ont réuni une foule impressionnante de 3000 personnes, dans une ville qui ne comptait alors que 5000 habitants.
PH / MB

 


1930 WC   FRA    0                    Chamonix HC

Elite            0

 

 

Back to player register - Retour au registre des hockeyeurs internationaux