Pierre Claret

 

Claret, Pierre Jean Marcel

Position : D/RW

01-07-1911 Chamonix, FRA
xx-xx-xxxx

Youth team / club formateur : Chamonix

 
Played mostly as a left defenseman. Uncle of Maurice and Roger Chappot. His brothers Marcel and Jean Claret also represented France.
Came from the prominent Claret family who carved out a legendary sports legacy in Chamonix. All five Claret siblings (three brothers and two sisters) were prominent winter athletes. Sisters Ida and Berthe played on the women's team in Chamonix named Edelweiss. Ida captained the team. She later moved to Switzerland and had two children, Maurice and Roger Chappot, who later both represented Switzerland and France.
Now if that wasn’t enough, the second sister, Berthe, had a son, Jean-Claude Guennelon who won a record 15 league titles and represented France as well. Pierre Claret was a versatile player who played both on the wing and as a defenseman.
On September 15, 1943 he was arrested together with his brother by the Gestapo and sent to the Mont-Luc prison in Lyon, ran by Klaus Barbie. After that they were sent to the Compiègne camp and later were deported to the Buchenwald concentration camp. Their next deportation went to Mittelbau-Dora. Pierre was liberated by the Allies on June 1, 1945 and returned to France on June 24, 1945.
The entire Claret family is inducted into the French Hockey Hall of Fame.
PH-FBH

 
Surtout employé comme défenseur côté gauche, il pouvait aussi dépanner sur l'aile. Il est l'oncle de Maurice et Roger Chappot, le premier international pour les Bleus, le second pour la Nati. Ses propres frères, Marcel et Jean, ont eux aussi porté le chandail au coq..
Bref, la famille Claret est inévitable dans le territoire chamoniard et, surtout, dans l'histoire des sports d'hiver français où tous ses membres ont excellé, notamment les cinq enfants Claret. N'oublions pas les filles du clan. L'Edelweiss Chamonix, équipe féminine de hockey sur glace qui connut une brève gloire pendant les Années folles, était menée par les soeurs Ida (capitaine) and Berthe. Ida qui, suite à un déménagement en Suisse, épousa un local et conçut... les frères Chappot!
Berthe resta en France et son fils Jean-Claude Guennelon devint lui aussi international. Il détient encore le record de France du nombre de championnats remportés avec quinze éditions. Ce qui relie Pierre à Gérald... Sacrée parenté !
Sa carrière s'interrompit, comme pour beaucoup de jeunes gens de sa génération, avec la Seconde Guerre mondiale. Le 15 septembre 1943, il était arrêté par la Gestapo avec son frère Marcel et envoyé dans les prisons de Klaus Barbie à Lyon. Celle de Mont-Luc, en l'occurrence. S'ensuivit un terrible périple passant par le camp de détention de Compiègne et les camps de concentration de Buchenwald, Mittelbau-Dora et Bergen-Belsen. Pierre survécut pourtant et fut libéré par les Alliés le 1er juin 1945, quelques semaines après Marcel. Il regagna la France le 24 juin suivant.
Inutile de préciser que l'intégralité de la famille Claret figure au Temple de la renommée du hockey français. Sans doute un cas unique en son genre.
PH-FBH

 


1936 OG   FRA   3   0   0   0   2'   HC Chamonix
1937 WC   FRA   8   1   0   1   3'   HC Chamonix

               11   1   0   1   5'

 

 

Back to player register - Retour au registre des hockeyeurs internationaux