Championnats du monde 1976

 

Mondial A (du 8 au 25 avril 1976 à Katowice, Pologne)

8 avril
Allemagne de l'ouest - Suède 1-4 (0-1,0-1,1-2)
Tchécoslovaquie - Allemagne de l'est 10-0 (2-0,2-0,6-0)
États-Unis - Finlande 3-3 (0-2,2-0,1-1)
Pologne - URSS 6-4 (2-0,3-2,1-2)
9 avril
Pologne - Tchécoslovaquie 0-12 (0-2,0-2,0-8)
URSS - Allemagne de l'est 4-0 (1-0,1-0,2-0)
10 avril
Allemagne de l'ouest - Finlande 2-5 (1-0,1-3,0-2)
Suède - États-Unis 0-2 (0-1,0-0,0-1)
11 avril
Pologne - Allemagne de l'est 6-4 (3-0,2-2,1-2)
Finlande - URSS 1-8 (0-1,1-3,0-4)
Tchécoslovaquie - Suède 3-1 (0-0,2-0,1-1)
12 avril
Pologne - Allemagne de l'ouest 3-5 (1-2,1-1,1-2)
Allemagne de l'est - États-Unis 2-1 (0-0,0-0,2-1)
13 avril
Tchécoslovaquie - Finlande 7-1 (1-1,4-0,2-0)
URSS - Suède 6-1 (2-0,2-0,2-1)
14 avril
Pologne - États-Unis 2-4 (0-2,1-1,1-1)
Allemagne de l'est - Allemagne de l'ouest 1-7 (0-3,0-4,1-0)
15 avril
Finlande - Suède 3-4 (0-1,2-1,1-2)
États-Unis - Tchécoslovaquie 2-10 (0-4,1-4,1-2)
Allemagne de l'ouest - URSS 2-8 (1-3,1-3,0-2)
17 avril
Suède - Allemagne de l'est 8-2 (4-1,2-1,2-0)
Pologne - Finlande 3-3 (2-1,1-2,0-0)
URSS - Tchécoslovaquie 2-3 (0-1,1-0,1-2)
18 avril
États-Unis - Allemagne de l'ouest 5-1 (1-0,2-0,2-1)
Finlande - Allemagne de l'est 1-2 (1-1,0-1,0-0)
19 avril
Tchécoslovaquie - Allemagne de l'ouest 9-1 (5-0,3-0,1-1)
Pologne - Suède 1-4 (0-2,0-0,1-2)
URSS - États-Unis 5-2 (2-0,2-1,1-1)

Classement (7 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Tchécoslovaquie   14   7  0  0   54-7   +47
2 URSS              10   5  0  2   37-15  +22
3 Suède              8   4  0  3   22-18  +4
4 États-Unis         7   3  1  3   19-23  -4
5 Pologne            5   2  1  4   21-36  -15
6 RFA                4   2  0  5   19-35  -16
7 Finlande           4   1  2  4   17-29  -12
8 RDA                4   2  0  5   11-37  -26

Les professionnels sont désormais autorisés à participer aux championnat du monde, ce qui aboutira au retour du Canada l'année suivante. Repêchés de la relégation grâce à l'élargissement du groupe A à huit équipes, les États-Unis profitent déjà du nouveau règlement en utilisant sept joueurs de NHL ou de WHA. Malgré son jeu assez rustre, cette équipe américaine prend un bon départ qui lui permet de se glisser dans la poule finale.

La nation qui recule le plus est la Finlande. Le meilleur défenseur du précédent Mondial, Pekka Marjamäki, a boycotté la compétition avec tous ses coéquipiers du Tappara Tampere parce qu'ils sont en colère contre la fédération finlandaise.

La vraie sensation est réalisée par le pays-hôte, la Pologne, qui réussit la plus grande surprise de l'histoire des championnats du monde en cueillant à froid une équipe d'URSS en reconstruction qui compte six débutants dans cette compétition et qui, trop arrogante, ne suit plus les consignes de ses entraîneurs avec autant de zèle qu'autrefois, elle qui jouait toujours avec autant de sérieux face aux "petites équipes". Les Soviétiques avaient battu les Polonais 16-1 deux mois plus tôt aux JO et font un complexe de supériorité face à cette équipe désargentée qui joue sur des patins hors d'âge. Ils dominent le match mais n'arrivent pas à franchir la muraille polonaise Andrzej Tkacz, qui réussit le match de sa vie après avoir passé de longues années comme doublure du très bon Walery Kosyl. L'autre héros de Katowice est Wieslaw Jobczyk avec son triplé. Le pauvre gardien russe Aleksandr Sidelnikov est sorti après avoir encaissé quatre buts.

 

 

Poule finale (21, 23 et 25 avril 1976)

Tchécoslovaquie - États-Unis 5-1 (2-0,3-1,0-0)
URSS - Suède 3-4 (0-1,1-3,2-0)
Suède - Tchécoslovaquie 3-5 (0-3,2-0,1-2)
États-Unis - URSS 1-7 (1-1,0-3,0-3)
Suède - États-Unis 7-3 (3-1,3-2,1-0)
Tchécoslovaquie - URSS 3-3 (1-3,1-0,1-0)

Classement (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Tchécoslovaquie   19   9  1  0   67-14  +53
2 URSS              13   6  1  3   50-23  +27
3 Suède             12   6  0  4   36-29  +7
4 États-Unis         7   3  1  6   24-42  -18

La Tchécoslovaquie est championne du monde grâce au parfait équilibre atteint par les entraîneurs Karel Gut et Jano Starsi. Les hommes d'expérience comme Jirí Holecek, Jirí Holík, ainsi que le duo défensif Oldrich Machac - František Pospíšil présent dans toutes les situations critiques, ont été rejoints par la nouvelle génération emmenée par Marian et Peter Štastný, ou encore Milan Nový. L'URSS, privée de sa super-troïka par la mise à l'écart de Vladimir Petrov pour raisons disciplinaires, ne peut faire mieux que sauver sa médaille d'argent bien loin de ses habitudes de domination.

 

Poule de maintien (20, 22 et 24 avril 1976)

Pologne - Allemagne de l'est 5-4 (0-1,1-2,4-1)
Finlande - Allemagne de l'ouest 4-4 (2-1,1-1,1-2)
Pologne - Finlande 5-5 (2-1,1-2,2-2)
Allemagne de l'est - Allemagne de l'ouest 1-1 (1-0,0-1,0-0)
Finlande - Allemagne de l'est 9-3 (3-2,4-1,2-0)
Pologne - Allemagne de l'ouest 1-2 (0-1,1-0,0-1)

Classement (10 matches)

                    Pts  V  N  D   BP-BC  Diff
5 Finlande           8   2  4  4   35-41  -6
6 RFA                8   3  2  5   26-41  -15
7 Pologne            8   3  2  5   32-47  -15
8 RDA                5   2  1  7   19-52  -33

Avec deux relégués, la poule de maintien est impitoyable pour les Polonais, qui ne méritaient pas un tel dénouement après leur exploit inaugural. Mais ils sont victimes de la chance de cocu de cette équipe allemande déjà médaillée de bronze olympique dans une incroyable égalité à trois. Après avoir accroché le nul face aux Finlandais à vingt-huit secondes de la fin, c'est à vingt et une secondes de la sirène que la RFA crucifie les espoirs du pays organisateur, sur un lancer à l'aveugle du capitaine Alois Schloder dévié opportunément par la crosse de Rainer Philipp. La Pologne et l'Allemagne de l'est sont donc reléguées dans le groupe B.

 

 

Meilleurs marqueurs

                             B  A Pts
 1 Vladimír Martinec   TCH   9 11  20
 2 Jirí Novák          TCH   9  7  16
 3 Milan Nový          TCH   9  6  15
 4 Roland Eriksson     SUE   8  7  15
 5 Ivan Hlinka         TCH   7  8  15
 6 Valeri Kharlamov    URS   4 10  14
 7 Boris Mikhaïlov     URS   7  6  13
 8 Peter Štastný       TCH   8  4  12
 9 Jirí Holík          TCH   7  5  12
10 Tapio Koskinen      FIN   7  4  11

Meilleur gardien : Jirí Holecek (Tchécoslovaquie).

Meilleur défenseur : Mats Waltin (Suède).

Meilleur attaquant : Valeri Kharlamov (URSS).

Équipe-type élue par les journalistes : Jirí Holecek (TCH) ; Mats Waltin (SUE) - František Pospíšil (TCH) ; Valeri Kharlamov (URSS) - Milan Nový (TCH) - Vladimír Martinec (TCH).

 

 

 

Mondial B (du 18 au 27 mars 1976 à Aarau et Bienne, Suisse)

Le premier ou les deux premiers matchs cités par journée sont joués à Aarau, le suivant ou les deux suivants à Bienne.

18 mars
Pays-Bas - Norvège 4-3 (1-3,1-0,2-0)
Suisse - Bulgarie 5-1 (3-0,1-0,1-1)
Italie - Yougoslavie 2-8 (2-4,0-1,0-3)
Roumanie - Japon 7-5 (1-3,2-2,4-0)

19 mars 
Italie - Bulgarie 8-3 (2-1,1-2,5-0)
Suisse - Yougoslavie 5-4 (2-1,2-0,1-3)
20 mars
Japon - Pays-Bas 4-0 (1-0,1-0,2-0)
Roumanie - Norvège 2-1 (0-0,1-1,1-0)

21 mars
Yougoslavie - Roumanie 5-2 (3-1,1-0,1-1)
Suisse - Pays-Bas 4-2 (1-1,3-1,0-0)
Italie - Norvège 4-2 (0-1,3-1,1-0)
Bulgarie - Japon 3-4 (2-0,0-1,1-3)

22 mars
Yougoslavie - Bulgarie 9-7 (4-1,0-5,5-1)
Suisse - Italie 4-1 (2-0,1-0,1-1)
23 mars
Roumanie - Pays-Bas 8-1 (3-0,1-1,4-0)
Norvège - Japon 3-2 (1-2,2-0,0-0)

24 mars
Roumanie - Italie 5-5 (2-1,1-1,2-3)
Japon - Yougoslavie 3-2 (1-0,1-1,1-1)
Pays-Bas - Bulgarie 5-3 (0-0,2-2,3-1)
Suisse - Norvège 3-7 (1-1,2-2,0-4)

26 mars
Japon - Italie 10-0 (1-0,5-0,4-0)
Norvège - Bulgarie 7-2 (4-2,3-0,0-0)
Pays-Bas - Yougoslavie 1-5 (1-2,0-3,0-0)
Suisse - Roumanie 2-7 (0-4,0-3,2-0)

27 mars
Norvège - Yougoslavie 6-4 (3-0,1-2,2-2)
Suisse - Japon 2-6 (0-2,1-2,1-2)
Roumanie - Bulgarie 9-4 (3-0,3-1,3-3)
Pays-Bas - Italie 9-3 (3-0,2-0,4-3)

Classement (7 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Roumanie          11   5  1  1   40-23  +17
2 Japon             10   5  0  2   34-17  +17
3 Norvège            8   4  0  3   29-21  +8
4 Suisse             8   4  0  3   25-28  -3
5 Yougoslavie        8   4  0  3   37-26  +11
6 Pays-Bas           6   3  0  4   22-30  -8
7 Italie             5   2  1  4   23-41  -18
8 Bulgarie           0   0  0  7   23-47  -24

Avec ses 1500 joueurs et ses onze patinoires artificielles, dont seulement deux couvertes, la Roumanie fera office de surprenant novice dans le groupe A. L'Italie et la Bulgarie sont reléguées en groupe C.

 

Meilleurs marqueurs

                              B  A Pts
 1 Eduard Pana         ROU   10  5  15
 2 Hideo Sakurai       JAP    5  7  12
 3 Morten Sethereng    NOR    8  3  11
 4 Marian Pisaru       ROU    7  4  11
 5 Franc Zbontar       YOU    6  5  11
   Corky de Graauw     HOL    6  5  11
 7 Adolf Insam         ITA    7  2   9
   Silvo Poljansek     YOU    7  2   9
 9 Marian Costea       ROU    5  4   9
10 Sadaki Homma        JAP    6  2   8
   Gorazd Hiti         YOU    6  2   8

Trophée du fair-play : Roumanie.

 

 

 

Mondial C (du 8 au 13 mars 1976 à Gdansk, Pologne)

8 mars
Autriche - Danemark 4-3 (3-0,1-0,0-3)
Hongrie - Grande-Bretagne 11-0 (2-0,4-0,5-0)
9 mars
Grande-Bretagne - Autriche 2-21 (1-7,0-7,1-7)
Hongrie - France 6-1 (2-0,2-0,2-1)
10 mars
France - Danemark 7-4 (3-1,1-2,3-1)
11 mars
Danemark - Grande-Bretagne 7-3 (1-2,2-0,4-1)
Autriche - Hongrie 6-3 (3-2,1-0,2-1)
12 mars
France - Grande-Bretagne 5-1 (2-0,2-0,1-1)
13 mars
Hongrie - Danemark 10-2 (2-0,2-1,6-1)
Autriche - France 7-1 (0-1,2-0,5-0)

Classement (4 matches)

                    Pts  V  N  D   BP-BC  Diff
1 Autriche           8   4  0  0   38-9   +29
2 Hongrie            6   3  0  1   30-9   +21
3 France             4   2  0  2   14-18  -4
4 Danemark           2   1  0  3   16-24  -8
5 Grande-Bretagne    0   0  0  4    6-44  -38

L'Autriche et la Hongrie sont promues dans le groupe B.

 

Meilleur gardien : Franz Schilcher (Autriche).

Meilleur défenseur : Per Holten Møller (Danemark).

Meilleur attaquant : Peter Zini (Autriche).

Meilleurs marqueurs

                             B  A  Pts
1 Yvan Guryca         FRA    6  3   9
2 Attila Balint       HON    5  4   9
3 Herbert Pöck        AUT    2  7   9
4 Peter Zini          AUT    8  0   8
5 Rudolf König        AUT    4  4   8
6 Andres Meszloy      HON    3  5   8
  Adam Kerszty        HON    3  5   8

 

 

Les précédents championnats du monde (1975)

Les championnats du monde suivants (1977)

 

Retour aux archives