Championnats du monde 1937

 

Après avoir remporté les Jeux Olympiques, la Grande-Bretagne accueille les championnats du monde sur les patinoires londoniennes de Wembley et Harringay. Onze nations participent, l'Autriche ayant déclaré forfait pour la première fois parce qu'elle ne pouvait pas payer le voyage et qu'elle ne voulait pas concurrencer le jubilé du WEV. La Tchécoslovaquie doit quant à elle abandonner son bus à Ostende en découvrant qu'il ne rentre pas dans le ferry utilisé pour traverser la Manche. Les équipes sont autorisées à avoir des effectifs de quatorze joueurs, qui se répartissent le plus souvent en deux gardiens, trois défenseurs et trois lignes d'attaque. Au cours des rencontres, sauf blessure, les deux arrières font tout le match tandis que deux trios offensifs se relaient.

 

Premier tour (du 17 au 19 février 1937)

Groupe A

Hongrie - Roumanie 4-1 (2-1,0-0,2-0)
  Miklos, Gergely, Margo, Miklos / Anastasiu
Grande-Bretagne - Allemagne 6-0 (1-0,1-0,4-0)
  Dailley (McQuade), Devey (McQuade), Stinchcombe (Kelly), Archer (Kelly), Kelly, Archer
Allemagne - Roumanie 4-2 (0-0,1-0,3-2)
  Kögel 2, Lang, Schenk / ?? 
Grande-Bretagne - Hongrie 7-0 (0-0,2-0,5-0)
  Dailley (Anderson), Dailley (Archer), Brenchley, Stinchcombe, Brenchley, Anderson, Dailley
Allemagne - Hongrie 2-2 a.p. (0-1,1-0,0-0,0-0,1-1,0-0)
  Wild, Orbanowski / Miklos 2
Grande-Bretagne - Roumanie 11-0 (3-0,5-0,3-0) 
  Dailley, McQuade 2, Archer 3, Brenchley 2, McPhail, Davey

Classement : 1 Grande-Bretagne 6, 2 Allemagne et Hongrie 3, 4 Roumanie 0.

La Grande-Bretagne est encouragée dès son premier match par dix mille personnes dans une atmosphère chaude et enthousiaste, mais les autres rencontres n'attirent guère plus de deux mille spectateurs.

 

Groupe B

Tchécoslovaquie - Norvège 7-0 (2-0,3-0,2-0)
  O. Kucera 3, Malecek 2, Trojak, Cisar
Suisse - Norvège 13-2 (3-1,6-1,4-0)
  Rüedi, Torriani 4, Lohrer 4, H. Cattini, F. Cattini 3 / Brodahl, Skalleberg
Tchécoslovaquie - Suisse 2-2 a.p. (0-0,2-1,0-1)
  Malecek, Trojak / F. Cattini, H. Kessler

Classement : 1 Suisse 3 (+11), 2 Tchécoslovaquie 3 (+7), 3 Norvège 0.

Après avoir encaissé deux buts coup sur coup, la Suisse réussit à remonter pour arracher la première place du groupe aux Tchécoslovaques grâce à l'égalisation de Herbert Kessler à deux minutes de la fin. Les deux équipes se mettent d'accord pour qu'il n'y ait pas de prolongation.

Même si les débuts internationaux de la Norvège sont difficiles, on notera que c'est Ole Brodahl qui a marqué le premier but de l'histoire de cette équipe nationale, sous les applaudissements d'une petite colonie norvégienne résidant à Londres.

 

Groupe C

Pologne - Suède 3-0 (0-0,3-0,0-0)
  Kowalski, Burda, Wolkowski
Canada - France 12-0 (2-0,5-0,5-0)
  Kemp, Redding (Keiver), Kemp, Kemp, Keiver (Goble), Wilson, Botteril, Kozak (Gable), Kemp, Burnett, Kemp (Burnett), Burnett
France - Suède 2-1 (0-1,1-0,1-0)
  Boyard, Payot (Lacarrière) / Lfinberg
Canada - Pologne 8-2 (3-1,3-0,2-1)
  Reding 3, Wilson 3, Burnett, Kemp / Marchewczyk 2
Pologne - France 7-1 (2-1,3-0,2-0)
  Lambert (c.s.c.), Wolkowski 3, Przedpelski 2, ? / Couttet (Revoyaz)
Canada - Suède 9-0 (4-0,2-0,3-0)
  Redding, Forfay, Botteril 3, Goble, Burnett 3

Classement : 1 Canada 6, 2 Pologne 4, 3 France 2, 4 Suède 0.

La France élimine la Suède, un véritable exploit tant le collectif scandinave paraissait supérieur. Mais les Français laissent leur gardien Michel Paccard, leur capitaine Jacques Lacarrière et le jeune De Mézières au repos contre les Polonais. Ils le paient cher car leur gardien remplaçant, l'architecte Gérard Lambert, alias le "rouge-gorge", a encore trop peu de sûreté technique, lui qui s'est mis tardivement au hockey sur glace.

 

Seuls les derniers de chaque groupe sont éliminés. Une poule de consolation est prévue pour eux mais la Roumanie a eu son compte, et la Suède et la Norvège préfèrent rentrer chez elles que de disputer un duel scandinave à l'étranger.

 

 

Deuxième tour (du 20 au 23 février 1937)

Les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés pour la poule finale.

Groupe A

Canada - Tchécoslovaquie 3-0 (0-0,2-0,1-0)
  Botteril 2, Forsay
Allemagne - France 5-0 (1-0,3-0,1-0)
  Kessler 2, Kögel, Schilbukat, Schenk
Tchécoslovaquie - France 8-1 (2-1,2-0,4-0)
  Malecek 5, Cetkovsky, Kucera, D. Jirotka / Revoyaz
Canada - Allemagne 5-0 (0-0,3-0,2-0)
  Wilson, Kozak, Kemp 2, Redding (Goble)
Allemagne - Tchécoslovaquie 2-1 a.p. (0-0,0-1,1-0,0-0,0-0,1-0)
  Kogel 2 / Cisar
Canada - France 13-1 (2-0,4-0,7-1)
  Wilson 2, Forsay 4, Goble, Goble (Redding), Wilson (Botteril), Botteril, Redding 2, Burnett / Boyard

Classement : 1 Canada 6, 2 Allemagne 4, 3 Tchécoslovaquie 2, 4 France 0.

Le match décisif pour la qualification dure jusqu'à deux heures du matin et se décide à la troisième prolongation, alors que les deux équipes donnent des signes de grande fatigue, par un tir de douze mètres de Karl Kögel dans la lucarne droite.

 

Groupe B

Grande-Bretagne - Suisse 3-0 (1-0,1-0,1-0)
  Davey (Chappell), Davey, Chappell (Davey)
Pologne - Hongrie 4-0 (1-0,1-0,2-0)
Suisse - Hongrie 4-2 (0-1,2-1,2-0)
  Torriani 2, F. Cattini, Geromini / Geney 2
Grande-Bretagne - Pologne 11-0 (5-0,4-0,2-0) 
  Davey, Brenchley 2, Kelly, McQuade, Stinchcombe 2, Archer 2, Dailley, Anderson
Grande-Bretagne - Hongrie 5-0 (2-0,2-0,1-0)
  Chappell (Dailley), Dailley (Stinchcombe), Chappell (Dailley), Dailley, Kelly
Suisse - Pologne 1-0 (0-0,1-0,0-0)
  Torriani

Classement : 1 Grande-Bretagne 6, 2 Suisse 4, 3 Pologne 2, 4 Hongrie 0.

 

 

Finale (du 25 au 27 février 1937)

Grande-Bretagne - Suisse 2-0 a.p. (0-0,0-0,0-0,0-0,0-0,2-0)
   Davey, Brenchley
Canada - Allemagne 5-0 (1-0,2-0,2-0)
  Forsay, Redding, Kemp (Burnett), Redding, Forsay
Suisse - Allemagne 6-0 (2-0,2-0,2-0)
  F. Cattini, H. Cattini 2, Lohrer (Kessler), Torriani (H. Cattini), H. Cattini
Grande-Bretagne - Canada 0-3 (0-1,0-1,0-1)
  Goble, Redding (Wilson), Redding
Canada - Suisse 2-1 a.p. (1-0,0-1,0-0,0-0,1-0)
  Kemp (Forsay), Goble / C. Kessler (Lohrer)
Grande-Bretagne - Allemagne 5-0 (3-0,1-0,1-0)
  Davey, Brenchley (Archer), Stinchcombe, Dailley, Brenchley

Classement : 1 Canada 6, 2 Grande-Bretagne 4, 3 Suisse 2, 4 Allemagne 0.

Trop modeste, la Suisse ne vise que la médaille de bronze, et pour qu'ils soient fins prêts contre les Allemands, les frères Cattini sont mis au repos contre la Grande-Bretagne. Pourtant, ce n'est qu'à la troisième prolongation que l'équipe locale prend l'avantage. C'est d'autant plus dommage pour les Suisses que l'Allemagne ne représente pas un tel danger. En effet, les Allemands sont bien moins forts quand ils sont privés de leur meilleur joueur Gustav Jaenecke, retenu pour affaires en Suisse, qui n'était arrivé qu'au troisième match et qui est déjà reparti.

La Grande-Bretagne de son côté n'est pas une si grande menace pour le Canada. Le public fait tout le bruit qu'il peut, la partie doit même interrompue plusieurs fois pour évacuer les journaux, programmes de match et pelures d'oranges jetés sur la glace, mais ça n'empêche pas les Canadiens de s'imposer 3-0. Les Kimberley Dynamiters ont plus de mal le lendemain contre la Suisse, qu'ils ne battent qu'après trois minutes de prolongation, mais ils repartent au Canada avec le titre mondial.

 

Poule pour la cinquième place (du 25 au 27 février 1937)

Hongrie - France 5-1 (1-0,2-0,2-1)
  Bekesi, Rona, Margo, Jeney 2 / Claret
Tchécoslovaquie - Pologne 1-0 (0-0,0-0,1-0)
  Malecek
Hongrie - Pologne : Pologne forfait
Tchécoslovaquie - France 3-1 (1-0,1-0,1-1)
  Trojak, Pergl, Kucera / Boyard
France - Pologne : Pologne forfait
Tchécoslovaquie - Hongrie 0-0 (0-0,0-0,0-0)

Classement : 1 Hongrie 3 (+4), 2 Tchécoslovaquie 3 (+2), 3 France 0. Pologne disqualifiée.

 

 

Meilleurs buteurs

                          B
1 Ralph Redding    CAN   12
2 Puffy Kemp       CAN   10
3 Gordon Dailley   GBR    9
  Josef Malecek    TCH    9
  Edgar Brenchley  GBR    9
6 Bibi Torriani    SUI    8
  Gordon Wilson    CAN    8
  Jack Forsay      CAN    8

Trophée du fair-play : Suisse.

 

 

Les précédents championnats du monde "seuls" (1935)

Les Jeux Olympiques 1936 (qui comptent également comme championnats du monde)

Les championnats du monde suivants (1938)

 

Retour aux archives