Strasbourg - Chamonix (17 janvier 2009)

 

Ligue Magnus, vingt-et-unième journée.

Ce matin, un lapin...

Strasbourg recherche une cinquième victoire d'affilée à domicile face à une équipe de Chamonix qui avait gagné le match aller et qui a fait un grand pas vers le maintien en battant Villard mardi.

Les Alsaciens sont bien en jambes dès le début du match. Pierre-Antoine Devin prend le premier tir dangereux sur une belle relance de son gardien, mais Sami Heinonen capte le palet de la mitaine. Le protégé du coach Alan Jacob est ensuite sauvé par sa transversale sur un lancer de Riendeau. La ligne canadienne finit tout de même par marquer par l'intermédiaire de David Cayer qui reprend la passe de derrière la cage de Benoît Martin (1-0, 06'50"). Un second but est même refusé à Steve Pelletier pour une obstruction de Riendeau sur le gardien.

Cela commence à faire beaucoup d'occasions gâchées pour Strasbourg, surtout quand Yannick Maillot n'exploite pas une bonne feinte de Hugues Cruchandeau en fond de zone. Mbaraga est ensuite pénalisé mais Chamonix égalise contre le cours du jeu : Aram Kevorkian s'échappe et passe au second poteau pour la reprise de son capitaine Richard Aimonetto (1-1, 14'08"). Le doute ne s'installe pas longtemps dans les têtes alsaciennes, car l'avantage numérique est tout de même concrétisé par Juho Lehtisalo en embuscade près de la cage (2-1, 14'50"). L'ex-Chamoniard Yannick Riendeau enfonce ses anciens coéquipiers juste avant la pause par un tir en lucarne (3-1, 19'39").

La domination strasbourgeoise reste aussi nette en deuxième période, toujours avec la première ligne dans tous les bons coups. David Cayer conclut une contre-attaque côté mitaine (4-1, 29'50") et marque même un troisième but logiquement refusé pour une crosse haute. C'est encore Riendeau qui clôt le tiers, avec une reprise rasante (5-1, 37'53").

Chamonix change de gardien pour le dernier tiers-temps, en faisant rentrer Tom Charton, et réduit le score par Vincent Kara sur un palet perdu par Elie Marcos (5-2, 44'09"). Mais Riendeau n'a pas fini de se faire regretter par les supporters chamoniards : il est fait trébucher par Cesky sur une échappée et transforme lui-même l'avantage numérique 6-2, 46'50") puis il compte son cinquième point de la soirée sur le dernier but de Benoît Martin (7-2, 56'45").

À part le gardien remplaçant Gilles Beck, qui a eu le malheur de prendre un palet juste sous l'il, toute l'équipe de Strasbourg peut sourire ce soir. Le portier slovaque Vladimir Hiadlovsky a trouvé cette année des copains pour participer à ses frasques : il s'est ainsi déguisé en lapin pour que le joker Steve Pelletier fasse mine de lui tirer dessus en tenant sa crosse comme une carabine dans la position du tireur couché. Avant de s'en prendre à son partenaire, l'excellent Pelletier avait déjà eu l'occasion de faire admirer sa qualité et sa fréquence de tir au gardien adverse.

Chamonix n'a pas existé pendant quarante minutes. Yannick Riendeau a fait toutes les misères possibles à ses anciens partenaires, qui avaient pourtant eu comme consigne de l'isoler...

 

Strasbourg - Chamonix 7-2 (3-1, 2-0, 2-1)

Samedi 17 janvier 2009 à 17h30 à l'Iceberg. 1052 spectateurs.

Arbitrage d'Alexandre Hauchart assisté de Benjamin Gremion et Adrien Ernecq.

Pénalités : Strasbourg 8' (2', 4', 2'), Chamonix 16' (4', 6', 6').

Tirs : Strasbourg 58 (20, 22, 16), Chamonix 25 (4, 6, 15).

Évolution du score :

1-0 à 06'40" : Cayer assisté de Martin et Pelletier

1-1 à 14'08" : Aimonetto assisté de Kevorkian (inf. num.)

2-1 à 14'50" : Lehtisalo assisté de Resetka et Dirnbach (sup. num.)

3-1 à 19'39" : Riendeau assisté de Martin et Hämäläinen

4-1 à 29'50" : Cayer assisté de Martin et Pelletier

5-1 à 37'53" : Riendeau assisté de Martin et Pelletier

5-2 à 44'09" : Kara assisté de Kovac

6-2 à 46'50" : Riendeau assisté de Cayer et Pelletier (sup. num.)

7-2 à 56'45" : Martin assisté de Cayer et Riendeau (sup. num.)

 

Strasbourg

Gardien : Vladimir Hiadlovsky.

Défenseurs : Michal Cesnek - Steve Pelletier ; Milan Dirnbach - Esa Hämäläinen ; Pavol Resetka - Hugues Cruchandeau.

Attaquants : Yannick Riendeau (A) - Benoît Martin - David Cayer (A) ; Juho Lehtisalo - Elie Marcos - Pierre-Antoine Devin ; Yannick Maillot - Maxime Catelin (C) - Julien Burgert ; Romain Bonnefond.

Remplaçant : Gilles Beck (G).

Chamonix

Gardien : Sami Heinonen puis Tom Charton à 40'00".

Défenseurs : Chad Euverman ou Anders Torgersson - Damien Torfou ; Patrick Mbaraga - Fabien Veydarier ; Kaupo Kaljuste - Maxime Claret-Tournier.

Attaquants : Emil Tobiasson-Harris - Thibault Geffroy - Jaroslav Cesky ; Erwan Pain - Richard Aimonetto (C) - Aram Kevorkian ; Vincent Kara - Alexandre Audibert - Kristian Kovac.

Remplaçants : Dorian Duchosal, Marc Slupski.

 

Retour à la Ligue Magnus