Morzine-Avoriaz - Amiens (26 décembre 2008)

 

Ligue Magnus, seizième journée.

Pas concernées par les quarts de finale de la Coupe de France, les deux équipes jouent donc ce soir leur match de reprise après la trêve internationale, devant les caméras de Sport+. La pression pèse en particulier sur les épaules d'Adrien Fénart, qui a obtenu un blanchissage pour sa première titularisation en Magnus contre Épinal (11-0) mais qui doit maintenant affronter son premier déplacement sur la petite glace morzinoise. Buysse est présent mais son genou est ménagé par sécurité.

Zwikel est pénalisé après seulement trente secondes de jeu, mais ce sont Arnaud Hascoët puis Mickaël Brodin qui vont récupérer le palet en infériorité au fond de la zone adverse. Le ton est donné, car les Gothiques ont du mal à construire et à sortir de la pression adverse. Sur un palet perdu en zone neutre, ils voient ainsi Nicolas Pousset entrer en zone sur la gauche et glisser le palet à Julien Lebey qui marque d'un tir croisé (1-0, 03'31"). Ce soir, en l'absence de Kowalczyk et de Glaude, la défense amiénoise compte surtout sur son unique leader d'expérience Vincent Bachet... mais c'est lui qui commet une grosse erreur par une passe en retrait à sa ligne bleue défensive que Maurice Rozenthal anticipe pour un deuxième but "cadeau", après une feinte de lancer pour faire se coucher Fénart (2-0, 05'08").

Amiens connaît énormément de problèmes dans ses sorties de zone et est à la merci de contre-attaques morzinoises très rapides. Ce n'est qu'à partir de la treizième minute que le jeu s'équilibre : les Morzinois ne lancent plus aussi facilement leurs banderilles, ils concèdent leurs deux premiers dégagements interdits et voient également Kevin Hamon intercepter un palet assez haut. Maxim Belov est pénalisé pour avoir retenu un adversaire dans la bande : c'est la première supériorité numérique pour Morzine, mais le bloc amiénois est bien compact et Pazak parvient à contrer Pousset à la bleue. Matt Amado termine mal la première période, puisqu'il gâche une situation de 3 contre 1 par un hors-jeu avant d'être pénalisé pour un coup de poing. Dans les toutes dernières secondes, Pierre-Luc Émond s'échappe en infériorité, mais sa tentative échoue dans les jambières de Florian Hardy. François Rozenthal concède cependant une pénalité sur le rebond : on reprendra le jeu à 4 contre 4.

En plus des sorties de zone, il est un autre domaine où les Morzinois dominent depuis le début du match, ce sont les mises au jeu. Maurice Rozenthal, placé au centre depuis qu'il est séparé de son frère, ne se débrouille pas si mal à ce poste qui ne lui est pas naturel. C'est en remportant un engagement dans la zone offensive qu'il sert Benjamin Dieude-Fauvel à la bleue pour le troisième but (3-0, 22'22"). Pousset se fait cependant pénaliser cinquante secondes plus tard, et le powerplay ramène Amiens dans le match : reprise de Bachet entre les cercles et rebond de Pazak côté droit (3-1, 23'52").

Juste avant la mi-match, Julian Marcos fait trébucher Arnaud Hascoët qui s'était relevé de sa grosse charge contre la bande. Les Morzinois ne parviennent à s'installer qu'en toute fin de supériorité numérique. Matt Amado part ensuite en contre-attaque et son tir ricoche sur l'épaule gauche de Fénart. C'est ensuite au tour de Zwikel de partir en prison, et Amiens en profite pour réduire le score grâce à un débordement sur la droite d'Émond qui passe au second poteau pour Pazak (3-2, 34'22"). Sur une belle action collective de la première ligne, Matt Amado croit marquer entre les bottes de Hardy, mais le défenseur morzinois a couvert.

Amiens aborde bien mieux le troisième tiers-temps. Le tir du revers de Laurent Gras est déjà tout près d'égaliser. Et c'est finalement Matt Amado, entre les cercles, qui remet les équipes à parité (3-3, 44'37"). C'est même un total retournement de situation puisque Miroslav Pazak, après un premier tir contré, envoie un slap exactement au même en droit qu'Amado, à mi-hauteur côté mitaine de Hardy (3-4, 45'27"). C'est une vraie douche froide pour Morzine, et Stéphane Gros demande son temps mort pour passer un savon à ses joueurs.

Ce sont donc des Pingouins tout propres qui reviennent sur la glace... et marquent aussitôt. Jon Zwikel convertit le centre de Hascoët, dans la lucarne gauche (4-4, 46'21"). Adrien Fénart est sous pression, il détourne un palet sous la barre et laisse des rebonds. Pazak commet une faute inutile en zone offensive et Morzine se retrouve en supériorité numérique sur son élan. En persistant dans sa présence dans le demi-cercle du gardien malgré l'avertissement de l'arbitre, Zwikel oblige son équipe à repartir de zéro. Fénart ne laisse plus de rebond sur le dernier tir en angle de Brodin avec Lebey en embuscade.

Quand la pénalité se termine, c'est Julien Lebey qui se fait sanctionner pour une crosse haute en tombant près de la cage picarde. Loïc Sadoun redonne l'avantage à Amiens d'un tir du poignet du côté de la plaque (4-5, 51'53"). Cela fait un taux de réussite de 50% (3 sur 6) en supériorité numérique pour les Gothiques.

Au tour des Morzinois de bénéficier de leur sixième jeu de puissance, quand Martin Paquet met sa crosse entre les patins de Maurice Rozenthal. En une minute et demie, on compte un tir cadré... de Grégory Beron pour Amiens ! On se dirige vers un 0 sur 6 en powerplay, et il n'est pas besoin de chercher plus loin la différence au score... mais Julian Marcos commet un cinglage. Le palet circule forcément mieux à 5 contre 3, et le tir de l'enclave de Jon Zwikel est malencontreusement dévié dans ses propres filets par Vincent Bachet, au marquage de Gras (5-5, 56'09"). La technique tranquille de Pazak tue le reste de l'infériorité.

La prolongation à 4 contre 4 se joue à haut rythme, et semble avantager les patineurs morzinois. Les frères Rozenthal sont réunis ensemble et se créent la meilleure occasion, avec un tir à mi-distance de François et un rebond non cadré par Maurice du revers. Les jumeaux, de plus, coupent parfaitement les initiatives picardes. Les Gothiques ont toujours du mal à construire, et sur un palet perdu, Mickaël Brodin manque la cage ouverte... Sur l'action suivante, un jeu en triangle initié par Bachet et relayé par Emond à droite est repris par Amado qui plonge dans le slot (5-6, 65'58").

Amiens atteint son meilleur classement de la saison en se retrouvant quatrième, même si ce n'est peut-être que pour 24 heures puisqu'Angers peut la récupérer demain à Chamonix. C'est important pour le moral des Gothiques d'avoir remporté ce succès malgré un début de match catastrophique et malgré les absences de Glaude, Kowalczyk, Buysse et Henderson.

Compte-rendu signé Marc Branchu

 

Commentaires d'après-match (sur Sport +)

Antoine Richer (entraîneur d'Amiens) : "On a eu une entame de match un peu difficile, un peu molle. Morzine patinait fort, dur, et nous a pris à froid. Les joueurs sont restés solides dans la tête, et ont continué à produire du jeu. Le rythme n'était pas énorme, Morzine s'est un peu étouffé et on a su utiliser nos supériorités numériques. Adrien Fénart a fait son match. Il a deux buts pour lui, cela fait partie de l'expérience, c'est un jeune gardien. À partir du moment où les joueurs ont été plus agressifs devant lui, cela nous a permis de stabiliser le jeu."

 

Morzine-Avoriaz - Amiens 5-6 (2-0, 1-2, 2-3, 0-1)

Vendredi 26 décembre 2008 à 20h30 au Parc des sports de Morzine. 1204 spectateurs.

Arbitrage de Damien Velay assisté de Geoffrey Barcelo et Gwilherm Margry.

Pénalités : Morzine 12' (4', 6', 2'), Amiens 14' (4', 4', 6').

Évolution du score :

1-0 à 03'31" : Lebey assisté de Pousset

2-0 à 05'08" : M. Rozenthal

3-0 à 22'22" : Dieude-Fauvel assisté de M. Rozenthal

3-1 à 23'52" : Mortas assisté de Bachet et Sadoun (sup. num.)

3-2 à 34'22" : Pazak assisté d'Émond et Paquet (sup. num.)

3-3 à 44'37" : Amado assisté de Béron et Bachet

3-4 à 45'27" : Pazak assisté de Mortas et Sadoun

4-4 à 46'21" : Zwikel assisté de Hascoët

4-5 à 51'53" : Sadoun assisté de Petit et Bachet (sup. num.)

5-5 à 56'09" : Zwikel assisté de F. Rozenthal et M. Rozenthal (double sup. num.)

5-6 à 65'58" : Amado assisté d'Émond et Bachet

 

Morzine-Avoriaz

Gardien : Florian Hardy.

Défenseurs : Nicolas Motreff - Nicolas Pousset ; Christian Elian - Benjamin Dieude-Fauvel ; Mathieu Mille (A) - Mathieu Jestin.

Attaquants : Julien Lebey - Jonathan Zwikel (C) - François Rozenthal ; Mickaël Brodin - Laurent Gras - Arnaud Hascoët ; Luc Tardif jr - Maurice Rozenthal (A) - Cyril Trabichet.

Remplaçants : Olivier Courally (G), Maxime Michaud, Loïc Gaydon, Théophile Mourin.

Amiens

Gardien : Adrien Fénart.

Défenseurs : Grégory Béron - Thomas Roussel (A) ; Vincent Bachet (C) - Maxim Belov ; Julian Marcos (A).

Attaquants : Matt Amado - Pierre-Luc Émond - Martin Paquet ; Loïc Sadoun - Anthony Mortas - Miroslav Pazak ; Simon Petit - Kévin Hamon - Yannick Offret.

Remplaçants : Henri-Corentin Buysse (G), Jonathan Boehrer. Absents : Pavel Kowalczyk (pubalgie), Jean-Philippe Glaude (clavicule), Brian Henderson.

 

Retour à la Ligue Magnus