Morzine-Avoriaz - Dijon (6 décembre 2008)

 

Ligue Magnus, quatorzième journée.

Match fermé

Les Pingouins n'ont sans doute pas joué leur plus beau match cette saison mais ils ont assuré l'essentiel face à des Dijonnais venus pour jouer les contres. La victoire a été laborieuse et longue à se dessiner puisqu'il aura fallu attendre la prolongation pour voir les Morzinois inscrire leur second but (seulement) de la soirée qui suffit cependant à leur bonheur.

Dijon n'avait pas l'intention de se découvrir ou de créer du jeu sur la glace du Palais des Sports. Bien regroupés autour de Hurajt, leur gardien auteur d'un gros match, les Ducs ont attendu les contres et les supériorités numériques pour tenter de faire la différence. Technique non récompensée en première période puisque ce sont les locaux qui dominent en terme de possession de palet, d'occupation de la glace et de nombre de lancers. Pourtant, aucune équipe n'arrive à surprendre la vigilance des gardiens. Seulement une pénalité de part et d'autre et quelques occasions franches pour Morzine-Avoriaz avec notamment une échappée de Mickaël Brodin.

Le deuxième tiers-temps est haché par un jeu un peu plus physique et, du même coup, par plus de coup de sifflet de M. Bourreau, l'arbitre du match. Les locaux enchaînent cinq pénalités entre la 24e et la 32e minute et finissent par payer leurs efforts à 4 voire à 3 contre 5. Kevin Dugas concrétise la domination des siens sur le dernier powerplay visiteur et ouvre le score malgré plusieurs arrêts de Florian Hardy qui ne peut rien sur le dernier rebond (0-1, 32'50). Rien d'inquiétant puisque les Dijonnais ne sont vraiment dangereux qu'en situation spéciale. Ce qui l'est en revanche, c'est que les Haut-Savoyards ne le sont pas malgré 3 avantages numériques dans les six dernières minutes. Ils manquent toujours un petit quelque chose face à des Ducs très agressifs en zone neutre et en zone défensive. On rentre donc au vestiaire sur le plus petit des écarts en faveur des Bourguignons.

Le troisième tiers démarre comme le deuxième s'est terminé. Morzine Avoriaz joue avec un homme de plus mais n'en profite pas. Pourtant, sur le premier double avantage numérique local (charge incorrecte de Jancek et retard de jeu de Senko), Mathieu Mille va trouver le chemin des filets. Hascoet est à l'origine de l'action puisqu'il sert Jestin sur la bleue. Celui-ci lance pour une déviation mais ne trouve pas preneur. Cependant, le rebond relâché par Hurajt atterrit dans la crosse du défenseur morzinois posté devant le but (1-1, 43'54). La fin du temps réglementaire voit les deux équipes se resserrer défensivement afin d'éviter d'encaisser un deuxième but synonyme de défaite ou presque au vu de la physionomie du match.

On file donc tout droit vers la "mort subite" qui se prolongera plus de cinq minutes. Les deux pénalités appelées en fin de troisième tiers ne donnent rien de part et d'autre mais la seule pénalité de cette prolongation, un coup de coude de Martin Balcik, oblige les Dijonnais à jouer à 3 contre 4. Des espaces qui font le bonheur des jumeaux Rozenthal qui, après un double "une-deux", libèrent le Palais des Sports qui retenait son souffle. Le buteur se nomme Maurice, idéalement servi par François après une belle feinte de shoot (2-1, 65'26).

Deux points précieux pour les Morzinois qui s'adjugent du même coup la septième place de la Ligue Magnus, leur meilleur classement cette année. Même si la manière n'était pas au rendez-vous, ils sont sortis vainqueurs d'un match très accroché, ce qui n'avait pas été souvent le cas, et surtout ils ont confirmé leur résultat du samedi précédent à Tours. Maintenant il faudra un match de haute volée à Briançon pour s'imposer face au leader, invaincu en championnat à domicile cette année.

Compte-rendu officiel du HCMA

 

Commentaires d'après-match (dans le Bien Public)

Kevin Dugas (attaquant de Dijon) : "Nous n'avions pas spécialement décidé de fermer la baraque. S'il y a 0-0 au bout d'une demi-heure de jeu, c'est que les deux équipes n'ont pas commis d'erreurs. On a respecté les consignes à la lettre. Dans ces conditions, il y a peu de possibilités pour l'adversaire de marquer. Cela faisait un moment que je l'attendais [ce but]. En plus, je pense avoir réalisé un bon match personnel, c'est encourageant pour la suite. À partir de la troisième période, ils ont accéléré. On a commencé à prendre l'eau. On s'est fait siffler des prisons vraiment bêtes, franchement pas utiles. On a bien défendu dans l'ensemble mais on encaisse les deux buts en infériorité. Sur le coup, c'est une frustration. Avec un peu plus de recul, nous sommes satisfaits de la manière dont nous avons évolué. Pour la première fois de la saison, nous n'avons encaissé que deux buts. Habituellement, défensivement nous étions en difficulté, c'est plutôt bon signe. On progresse à chacune de nos sorties."

 

Morzine-Avoriaz - Dijon 2-1 après prolongation (0-0, 0-1, 1-0, 1-0)

Samedi 6 décembre 2008 à 20h30 au Parc des sports de Morzine. 551 spectateurs.

Arbitrage d'Alexandre Bourreau assisté d'Alexis Grabit et Laurent Rouèche.

Pénalités : Morzine 16' (2', 10', 4', 0'), Dijon 20' (2', 8', 8', 2').

Évolution du score :

0-1 à 32'50" : K. Dugas assisté de Mazerolle et Guttig (sup. num.)

1-1 à 43'54" : Mille assisté de Jestin (double sup. num.)

2-1 à 65'26" : M. Rozenthal assisté de F. Rozenthal et Gras (sup. num.)

 

Morzine-Avoriaz

Gardien : Florian Hardy.

Défenseurs : Nicolas Pousset - Benjamin Dieude-Fauvel ; Mathieu Mille (A) - Mathieu Jestin ; Maxime Michaud - Christian Elian.

Attaquants : Julien Lebey - Jonathan Zwikel (C) - François Rozenthal ; Mickaël Brodin - Laurent Gras - Arnaud Hascoët ; Luc Tardif jr - Maurice Rozenthal (A) - Cyril Trabichet ; Nicolas Motreff.

Remplaçants : Olivier Courally (G), Loïc Gaydon, Théophile Mourin.

Dijon

Gardien : Radovan Hurajt.

Défenseurs : Juraj Senko - Vladimir Sabol ; Aymeric Gillet (A) - Martin Balcik ; Marek Jancek.

Attaquants : Stephen Dugas (C) - Erik Bochna - Tomas Janak ; Kévin Dugas (A) - Luc Mazerolle - Anthony Guttig ; David Dauphin - Mathieu Séguy - Antoine Cohen.

Remplaçants : Julien Roullier (G), Thomas Lecoanet. Absents : Miroslav Kristin (déchirure aux adducteurs), Thomas Decock (douleur au pied).

 

Retour à la Ligue Magnus