Strasbourg - Morzine-Avoriaz (11 octobre 2008)

 

Ligue Magnus, sixième journée.

Jusqu'au bout les Pingouins ont essayé de tromper Vladimir Hiadlovsky, vigilant et en réussite sur sa ligne. Jusqu'au bout ils ont été inefficaces offensivement et surtout en supériorité numérique (11 en tout). Et surtout, jusqu'au bout ils ne seront pas épargnés par les blessures puisque François Rozenthal s'est luxé l'épaule (juste avant la fin du premier tiers). Il "prend la place" laissée vacante par son frère Maurice et par Arnaud Hascoët qui venaient juste de reprendre le chemin de la glace. Ce sera peut-être le tournant du match puisque ce fait de jeu va obliger Stéphane Gros à changer ses plans et ses lignes. Il jouait avec 3 lignes complètes (ce qui n'était pas arrivé depuis le premier match de la saison contre Chamonix) et va passer à 3 lignes offensives et seulement 5 défenseurs.

Avant cela, les Morzinois ont eu un peu de difficultés à rentrer dans ce match puis ont vite repris les choses en main pour se procurer plusieurs occasions franches et notamment une échappée de Mickaël Brodin bien stoppée par Hiadlovsky.

Le deuxième tiers démarre mal pour les Morzinois qui semblent subir les assauts des Strasbourgeois. Pourtant ils tiennent bon défensivement et Hardy reste maître dans ses buts. Jusqu'à un contre bien emmené par Yannick Riendeau qui sert sur un plateau David Cayer après une mésentente des Pingouins à la ligne bleue offensive (1-0, 27'45). De leur côté les visiteurs ne convertissent pas leurs contres comme par exemple Cyril Trabichet qui se présente seul devant le dernier rempart alsacien sans réussite. Puis l'Étoile Noire va doubler la mise avec pas mal de réussite. En supériorité numérique, Pavol Resetka se retrouve seul à la ligne bleue. Il manque alors son lancer mais le palet heurte la balustrade, fait le tour de la cage et atterrit dans la crosse de Riendeau posté au poteau. Il tente sa chance dans un angle impossible et son tir frappe la jambière de Hardy et finit sa course au fond des filets morzinois (2-0, 37'06). Dur à encaisser juste avant la pause pour les Pingouins et leur gardien qui ne peut rien sur les deux buts encaissés.

Le troisième tiers est à mettre à l'actif des Morzinois qui, faute d'avoir la réussite, ont le mérite d'avoir tout tenté pour revenir au score. Malheureusement, avec un effectif réduit et la fatigue, qui aide rarement dans les moments importants, ils se sont fait finalement surprendre en toute fin de match. Après avoir eu plusieurs autres occasions en power play et, notamment, un 2 contre 0 proche du but, Elie Marcos scelle le score du match à 3-0 entre les bottes de Hardy tandis que les Pingouins tentent vainement de débloquer leur compteur.

Les Strasbourgeois plus réalistes et opportunistes remportent leur quatrième victoire de la saison et s'adjugent du même coup (grâce à la défaite des Rouennais à domicile contre Épinal !) la quatrième place de la Ligue Magnus. Les Morzinois chutent à la onzième place avant de recevoir les Dragons de Rouen qui auront à cur de laver l'affront subit contre les Vosgiens.

Compte-rendu officiel du HCMA

 

Commentaires d'après-match (dans les Dernières Nouvelles d'Alsace)

Daniel Bourdages (entraîneur de Strasbourg) : "Benoît Martin avait le droit d'attendre encore quinze jours, mais ce n'était plus possible pour lui. Il en veut, il a tout fait pour revenir au plus vite. Il faut lui tirer le chapeau bas, très bas même."

 

Strasbourg - Morzine-Avoriaz 3-0 (0-0, 2-0, 1-0)

Samedi 11 octobre 2008 à 17h30 au Iceberg. 1023 spectateurs.

Arbitrage de Damien Velay assisté d'Adrien Ernecq et Benjamin Gremion.

Pénalités : Strasbourg 22' (6', 6', 10'), Morzine 12' (4', 2', 6').

Tirs : Strasbourg 33 (11, 11, 11), Morzine 29 (13, 6, 10).

Engagements : Strasbourg 54 (17, 21, 16), Morzine 36 (16, 8, 12).

Évolution du score :

1-0 à 27'45" : Cayer assisté de Riendeau et Marcos

2-0 à 37'06" : Riendeau assisté de Resetka et Cayer (sup. num.)

3-0 à 57'28" : Marcos assisté de Cayer et Riendeau

 

Strasbourg

Gardien : Vladimir Hiadlovsky.

Défenseurs : Milan Dirnbach - Pavol Resetka ; Hugues Cruchandeau - Esa Hämäläinen ; Julien Burgert - Michal Cesnek.

Attaquants : Élie Marcos - Yannick Riendeau (A) - David Cayer (A) ; Juha Silvander - Juho Lehtisalo - Pierre-Antoine Devin ; Maxime Catelin (C) - Benoît Martin - Yannick Maillot.

Remplaçants : Gilles Beck (G), Romain Bonnefond.

Morzine-Avoriaz

Gardien : Florian Hardy.

Défenseurs : Nicolas Pousset - Benjamin Dieude-Fauvel ; Mathieu Jestin - Mathieu Mille (A) ; Nicolas Motreff [jusqu'à 20'] - Christian Elian.

Attaquants : Maurice Rozenthal (A) - Jonathan Zwikel (C) - François Rozenthal [puis Motreff à 20'] ; Luc Tardif - Laurent Gras - Arnaud Hascoët ; Julien Lebey - Cyril Trabichet - Mickaël Brodin.

Remplaçants : Olivier Courally (G), Théophile Mourin, Maxime Michaud, Loïc Gaydon.

 

Retour à la Ligue Magnus