Chamonix - Tours (23 septembre 2008)

 

Ligue Magnus, troisième journée.

Les deux équipes comptent une victoire et une défaite, mais n'ont pas les mêmes ambitions a priori. À Chamonix de prouver le contraire.

Les combinaisons offensives locales contrastent avec le jeu physique et direct des Tourangeaux. L'ensemble est plutôt équilibré, jusqu'à la dixième minute, où Olivier Filion intercepte une mauvaise passe de Todd Paul et s'échappe. Son tir trop axial ne gêne pas Heinonen, mais le défenseur chamoniard a commis un cinglage en tentant de rattraper son erreur. La pénalité sera sans conséquence, sinon une échappée de Jaroslav Cesky qui, gêné par le défenseur, manque une fois de plus le cadre. Tours ouvre finalement le score au quart d'heure de jeu. Steven Kaye se présente devant Heinonen, le force à un arrêt de la jambière et lève son propre rebond du revers (0-1, 14'35"). Un surnombre de Tours et une faute de Saul qui accroche Kevorkian ne permettent pas à Chamonix de revenir malgré les slaps de Paul et quelques actions très chaudes devant la cage adverse.

Tours attend de revenir au complet et passe à l'action. Sami Heinonen, masqué, ne voit pas partir le faible tir de Nicholas Romano qui file entre ses jambières (0-2, 23'43"). Pat Gannon est pénalisé treize secondes plus tard, mais ce sont les Diables noirs qui creusent l'écart malgré l'infériorité numérique. Michael Tessier envoie en échappée Olivier Filion qui finit le travail d'un tir du poignet précis (0-3, 24'58"). Les Chamoniards sont toujours présents dans le jeu mais n'arrivent pas à débloquer la situation. Alexandre Audibert a la meilleure situation en solitaire, mais le jeune attaquant haut-savoyard n'arrive pas à embarquer Adam Russo qui ferme l'angle.

Andy Corran passe tout près du quatrième but au début du troisième tiers-temps, avant que les Chamois ne repartent de l'avant. La réussite n'est toujours pas au rendez-vous. Tobiasson-Harris ne cadre pas ses tirs, Aimonetto, Kara et Audibert ne sont pas récompensés de leurs efforts offensifs, et rien ne veut réussir à Jaroslav Cesky, buteur en plein doute. Quant au dernier renfort Michal Pinc, il a été assez transparent.

Adam Russo repart avec son premier blanchissage en France, et une mention d'assistance en bonus. Les Tourangeaux ont bien mérité leur "cure thermale". En effet, le calendrier ayant réservé à ses hommes deux déplacements en Haute-Savoie à quatre jours d'intervalle, Robert Millette a préféré éviter le double aller-retour en bus. Pour continuer à profiter de l'air de la montagne, il a mis en place un stage dans la station thermale suisse de Loèche-les-Bains, où il avait déjà organisé un camp de préparation lors des travaux de la patinoire de Tours il y a quelques années. Au programme : des bains pour régénérer les organismes, de l'oxygénation en altitude "pour nos globules" (coach Bob), et bien sûr quatre séances de glace pour que le second match se passe aussi bien que celui-ci.

 

Commentaires d'après-match (dans la Nouvelle République)

Bob Millette (entraîneur de Tours) : "On vit vraiment quelque chose de grand. Ce n'était pas facile, pourtant, d'aller gagner ce match à Chamonix trois jours après avoir rencontré Grenoble chez nous. Nous sommes partis à 8h30 et arrivés deux heures seulement avant le coup d'envoi. C'était court, mais ils l'ont fait, en réalisant un gros match en défense. Bravo. Ils ont compris qu'on avait mis de gros moyens en oeuvre pour eux et ils nous l'ont bien rendu. Ce qui nous permet d'en profiter un maximum."

 

Chamonix - Tours 0-3 (0-1, 0-2, 0-0)

Mardi 23 septembre 2008 à la patinoire Richard-Bozon. 372 spectateurs.

Arbitrage de Marc Mendlowictz assisté d'Anne-Sophie Boniface et Geoffrey Barcelo.

Pénalités : Chamonix 10' (2', 4', 4'), Tours 14' (4', 4', 6').

Évolution du score :

0-1 à 14'35" : Kaye assisté de Stepan et Proulx

0-2 à 23'43" : Romano assisté de Drzik et Saul

0-3 à 24'58" : Filion assisté de Tessier et Russo (inf. num.)

 

Chamonix

Gardien : Sami Heinonen.

Défenseurs : Maxime Claret-Tournier - Todd Paul ; Anders Torgersson - Damien Torfou ; Patrick Mbaraga - Fabien Veydarier.

Attaquants : Jaroslav Cesky - Richard Aimonetto (C) - Aram Kevorkian (A) ; Thibault Geffroy - Emil Tobiasson-Harris (A) - Michal Pinc ; Vincent Kara - Erwan Pain - Alexandre Audibert ; Dorian Duchosal.

Remplaçants : Tom Charton (G), Valerian Croz. Absent : Marc Slupski.

Tours

Gardien : Adam Russo.

Défenseurs : Radek Stepan (A) - Michael Novosad ; Jozef Drzik - Mathieu Wathier ; Omar Ennaffati - Michael Clarke.

Attaquants : Olivier Proulx - Olivier Filion - Michaël Tessier ; Adrian Saul - Dominic Noël - Nicholas Romano ; Andy Corran - Patrick Gannon - Steven Kaye (C) ; Vincent Ouellette [substitut].

Remplaçants : Pierre Pochon (G), Alexis Ouellette. Absent : Nolan Boike (non qualifié, mais a fait le voyage).

 

Retour à la Ligue Magnus