Nantes - Bordeaux (8 janvier 2005)

 

Match comptant pour la treizième journée de la division 2, poule ouest.

Match plus facile que prévu ce soir pour les Boxers au Petit Port pour l'avant-dernière journée de la première phase. Alors que les Corsaires n'ont besoin que d'un point pour accéder aux play-offs, Bordeaux a encore besoin de plus d'une victoire (avec un match en retard). Les visiteurs, qui évoluent déjà sans Labayle depuis son retrait de licence, sont privés de Ludovic Hardouin, suspendu deux matches ferme pour avoir provoqué une bagarre avec Fabien Tanguy la semaine dernière au lieu de se rendre sur le banc des pénalités comme l'arbitre l'y avait convié pour une charge contre la bande.

Le premier tiers-temps ne voit pas les gardiens à l'épreuve, le jeu bloqué entre les deux lignes bleues ne laisse aux attaquants que quelques tirs de loin. Les Corsaires montrent toutefois leur faiblesses en supériorité numérique, ne délivrant qu'un tir en cinquante seconde à cinq contre trois. C'est Bordeaux qui débloque les compteurs par Stéphane Tartari sur un cafouillage devant le but de Nantes (qui égalise sur un écran trente secondes plus tard).

Au retour des vestiaires, les Boxers sont plus agressifs et Julien Barthélémy marque rapidement un soft-goal bizarre à Charret. Leur domination fait faire des fautes à Nantes, un surnombre est puni du troisième but à cinq contre trois. Et après la réduction du score de Fortin, c'est encore en jeu de puissance que Thomas Decock creuse l'écart.

Les Corsaires ont perdu leur application, font des passes dans le vide, ne se trouvent pas, sont fébriles même derrière leur but. Ils patinent beaucoup pendant le troisième tiers, mais sans la moindre efficacité devant le but. Stéphane Tartari inscrit le dernier but, son troisième de la soirée.

Compte-rendu signé Mickaël Blanchard

 

Commentaire d'après-match

Dany Fortin (entraîneur-joueur du NAHG) : "On a accepté le duel, qu'on a perdu. On n'arrive pas individuellement à faire la différence. On va rectifier le tir tout de suite, on va faire en sorte de remanier tout ça."

 

Nantes - Bordeaux 2-5 (1-1, 1-3, 0-1)

Samedi 8 janvier 2005 à la patinoire du Petit-Port. 500 spectateurs.

Pénalités : Nantes 12' (0', 10', 2'), Bordeaux 14' (4', 8', 2').

Tirs : Nantes 34 (10, 11, 13), Bordeaux 35 (12, 15, 8).

Évolution du score :

0-1 à 15'08" : Tartari assisté de Lamandé et Szabados

1-1 à 15'46" : Tuffereau assisté de Mézière

1-2 à 21'40" : Barthélémy assisté d'Arnould

1-3 à 30'12" : Tartari assisté de Szabados (double sup. num.)

2-3 à 36'26" : Fortin assisté de Lechêne

2-4 à 39'11" : Decock assisté d'Arnould et Szabados (sup. num.)

2-5 à 50'46" : Tartari assisté du n23

 

Nantes

Gardien : Paul Charret.

Défenseurs : Romain Rulleau - Emmanuel Colliot ; Louis Crime - Reynald Bataillie ; Blaise Greau - Gabriel Piou.

Attaquants : Mike Lechêne - Dany Fortin - Yohan Bidet (C) ; Charles Tuffereau - Gaëtan Mezière - Thomas Charret ; Benjamin Baptiste - David Page - Kévin Savin.

Bordeaux

Gardien : n35.

Défenseurs : Ludovic Hardouin - n23 ; Martial Esnal - Julien Hortholary ; Guillaume Arnould.

Attaquants : Igor Szabados - Étienne Lamandé - Stéphane Tartari ; Julien Barthélémy - Jill Cauly - Guillaume Herraiz ; Thomas Decock - n22.

 

Retour au championnat de France de division 2