Dunkerque - Villard-de-Lans (21 décembre 2004)

 

Match comptant pour la vingtième journée de Ligue Magnus.

Ce dernier match avant la trêve des confiseurs a une importance particulière pour les Dunkerquois. Tout d'abord il doit permettre de laisser la lanterne rouge trop souvent portée cette saison, et d'autre part il doit re-dynamiser moralement un groupe souvent malmené et baissant les bras contre les gros calibres de la ligue Magnus. Avec une défaite 5-2 à Villard à l'aller, tout est possible pour les corsaires sur leur propre glace.

Le match débute tambour battant et il faut un Pascal Favarin bien échauffé pour réduire à néant les attaques de Folcke ou Bardet. On sent que les Corsaires veulent bien faire. Mais suite à un cinglage de Valko, les Villardiens profitent de leur supériorité pour planter une banderille dans un trou de souris par Fougère (0-1 à 07'58"). Malheureux, les Dunkerquois reprennent très vite leurs esprits et sur une passe de Matthieu Bécuwe vers un Jean-Charles Charrette esseulé, et ils nivellent le score (1-1 à 13'59"). Très offensifs, les Corsaires ne mettent qu'une petite minute pour prendre la tête grâce à un slap en pleine lucarne de leur capitaine Karl Dewolf (2-1 à 14'57") en supériorité numérique. Le premier tiers se poursuit avec un jeu assez léché de part et d'autre et très peu de fautes commises dans le jeu.

C'est sur les chapeaux de roues que les Dunkerquois tiennent à remettre le couvert, non contents de leur maigre avantage. Il faut une minute pour que Tomas Valko, bien servi par Saint-Amant, enfonce le clou (3-1 à 21'01"), toujours en supériorité. Le jeu s'équilibre cependant, et malgré des assauts villardiens répétés, Landry Macrez ne faiblit nullement. C'est même Dewolf qui, d'un slap rasant, faillit saler la note. La rondelle vient frapper le poteau droit de Favarin. Les Nordistes savent de mieux en mieux gérer leurs périodes de supériorité numérique. C'est sur une charge avec la crosse de Stéphane Guillot-Diat que les Corsaires scellent le destin du match grâce à une reprise de François Lenière devant les cages iséroises (4-1 à 31'14"). Il faut toute l'ardeur en contre d'un Goncalvès pour que Villard recolle au score, grâce à une petite pichenette entre les jambes de Macrez (4-2 à 37'41"). Le deuxième tiers se termine sur ce score.

Les Ours tentent le tout pour le tout mais le dernier geste est souvent brouillon. Pire ils commencent à voir filer toute possibilité de revenir au score et s'énervent. Témoin, ce coup de crosse au visage perpétré par Franck Billiéras sur Dewolf, ce dernier baignant dans son sang est sorti sur civière (52'36"). Ou bien ce crochetage dangereux de Sami Siltavirta sur un Bardet parti seul en contre. Siltavirta se prend deux minutes mais excédé vient éclater sa crosse sur le plexi (57'44"). Deux gestes d'humeur : deux expulsions. Il était dit que Dunkerque gagnerait son dernier match de l'année, grâce à son enthousiasme et à son envie, peu remarqués, il est vrai, en ce début de saison.

Compte-rendu signé Olivier Houzé

 

Commentaire d'après-match (dans Le Dauphiné Libéré)

James Cruz (attaquant de Villard-de-Lans) : "Les années précédentes, nous jouions en poules géographiques et c'était peut-être plus facile dans la nôtre pour se placer en haut du classement. Maintenant il y a les grosses cylindrées comme Rouen, Mulhouse ou Grenoble, et nous avons en moyenne deux matches par semaine, sans oublier de parler de nos blessés même si ce n'est pas une excuse. Le championnat est très relevé cette année, mais nous faisons tout pour gagner."

 

Dunkerque - Villard-de-Lans 4-2 (2-1, 2-1, 0-0)

Mardi 21 décembre 2004 à 19h15 à la patinoire Michel-Raffoux. 400 spectateurs.

Arbitrage de Jimmy Bergamelli assisté de Damien Bliek et Steve Bataillie.

Pénalités : Dunkerque 16' (2', 6', 8'), Villard-de-Lans 63' (8', 8', 2'+20'+5'+20').

Évolution du score :

1-0 à 07'58" : Fougère assisté de De Murcia et Cruz (sup. num.)

1-1 à 13'59" : Charette assisté de Bardet et Bécuwe (sup. num.)

2-1 à 14'57" : Dewolf assisté de Dubois et Bardet (sup. num.)

3-1 à 21'01" : Valko assisté de Dewolf et Saint-Amant (sup. num.)

4-1 à 31'14" : Lenière assisté de Dewolf et Dubois (sup. num.)

4-2 à 37'41" : Goncalves assisté de Cruz et Fougère (sup. num.)

 

Retour à la Ligue Magnus