Rouen - Villard-de-Lans (6 novembre 2004)

 

Match comptant pour la douzième journée de ligue Magnus 2004/2005.

Après avoir transformé, mardi, le Coliseum gothique en Disneyland, les Dragons ont joué sur la continuité du match d'Amiens. Les joueurs de Guy Fournier ont d'abord fait preuve de beaucoup de cœur et de volonté collective à l'image d'un Guillaume Besse recouvré (et ça fait vraiment plaisir) pour venir à bout des batailleurs (jusqu'à la mi-match) Ours de Villard.

Acculés sur leur but jusqu'à l'ouverture du score rouennaise acquise en supériorité numérique, les visiteurs, diminués par de nombreuses absences, n'avaient, jusque là, pu se montrer dangereux que lors de contres joués sur des infériorités numériques (Pierre Bourgey à 5'19 et Jamie Herrington à 6'36). Il faut dire que M. Bocquet n'a guère eu l'intention de laisser jouer en ce début de partie. Et comme les Villardiens sont dominés, ce sont eux qui s'exposent le plus aux fautes. C'est sur le quatrième (en onze minutes) jeu de puissance rouennais que Guillaume Besse perfore le mur alpin sur un retour de tir d'Éric Doucet (1-0 à 11'27). L'ailier droit vient à bout d'un Pascal Favarin toujours attentif et inspiré depuis l'engagement, malgré un casque explosé sur un lancer de Kimmo Salminen (8'41).

Guillaume Besse renaît depuis son spectaculaire et salvateur but d'Amiens. En ce début de match, lui et sa ligne mettent le feu sur la cage adverse. Le futur ex-international est déjà à l'origine de la première alerte rouennaise avec une belle passe pour Briand (0'24). Il est présent sur le premier jeu de puissance et prend une bonne chance (2'12). Puis, il récidive mais ne cadre pas (3'58) et, après, trouve Pascal Favarin qui parade bien son envoi (4'56). Ses compères ne chôment pas non plus, majoritairement - mais pas exclusivement - sur les nombreux avantages d'un homme accordés aux Rouennais. Ludek Broz au tir par exemple (2'01 et 10'34) ou à la passe, pour un bon lancer du remplaçant de Daniel Carlsson laissé au repos, Benoît Pourtanel (4'10). L'emblématique capitaine Éric Doucet n'est pas en reste. Un peu plus "diesel" ce soir que ses camarades de ligne, il tentera plus tard qu'eux des lancers menaçants (7'06, 7'50 et 10'43). Néanmoins, c'est lui qui fera un gros travail sur l'ouverture du score. Guillaume Besse lui rendra la politesse sur le cinquième but normand ! Le premier alignement rouennais créera aussi la cassure. Éric Doucet (encore) passe en retrait pour Arnaud Briand qui peut lancer de loin à ras la glace. Ludek Broz, placé juste devant Pascal Favarin, dévie la rondelle dans les filets villardiens (2-0 à 16'01).

Si le bloc majeur s'est beaucoup mis en évidence, le troisième trident a aussi su tirer "sa crosse du jeu". Ainsi Pierre-Édouard Bellemare manque un peu de tranchant spontané sur une accélération de Tristan Lemoine, très bien relayé par Alexandre Lefebvre. Pascal Favarin détourne l'énorme occasion des apprentis Dragons (10'13). Tout comme, plus tard, le gardien des Ours repousse la non moins formidable opportunité de Lemoine, trouvé magistralement par Stéphane Robitaille (15'33). En fin de période, avant le relâchement normand, Tristan Lemoine joue un mini break sans réussite face au portier du Vercors (17'38). Deux indisciplines coûtent la cassure aux Dragons. En effet, sur une double supériorité numérique, Villard revient au score à la faveur du cinquième lancer usant de Sami Siltavirta (2-1 à 19'34).

Voilà les Ours remis dans le bain au premier retour sur la glace. Ce sont eux les premiers à se lancer dans de bonnes offensives. James Cruz (23'23), Sami Siltavirta (25'05) et Franck Billieras (25'28) manquent de peu l'égalisation face à Éric Raymond très concerné. Mais ces trois étincelles ne mettent pas le feu à la cage normande. Le jeu de puissance villardien qui suit est joué sans aucun tir, même non cadré (27'45). Même si Jamie Herrington donne de légères inquiétudes à Stéphane Robitaille bien revenu (32'21), la domination est de nouveau rouennaise. Éric Doucet bien servi par Briand (29'05), Jonas Elofsson (30'30) et Arnaud Briand (34'15) maintiennent la pression sur le but des visiteurs. Sur un mauvais changement de ligne villardien, Benoît Pourtanel d'une bonne passe trouve Arnaud Briand qui peut démarquer Éric Doucet. Le capitaine rouennais exécute une de ses œuvres et trompe Pascal Favarin (3-1 à 34'33). Après ce but, le match se joue sur un faux rythme au bénéfice des Dragons. En fin de tiers, Tristan Lemoine est à la conclusion d'un beau mouvement entre Elofsson et Paré (4-1 à 18'56).

Le troisième tiers, après quatre minutes et six secondes d'infériorité consécutives dont deux minutes à trois contre cinq, n'est qu'une formalité pour les Rouennais, malgré le remplacement chez les Ours du gardien titulaire par Nicolas Nogaretto (40'00). Une blessure de Ludek Broz - à l'épaule ? - permet l'entrée en jeu d'Adrien Dufournet, et la pénalité de dix minutes infligé à Jonas Elofsson permet le grand retour de Simon Doreille en équipe senior de Rouen (45'48). Le dernier vingt est animé par deux buts festifs. L'un d'Éric Doucet (5-1 à 51'52). L'autre typique de Guillaume Besse (6-1 à 17'41), comme pour saluer son grand retour en forme (internationale). 

Compte-rendu signé Thierry Frechon

 

Rouen - Villard-de-Lans 6-1 (2-1, 2-0, 2-0)

Samedi 6 novembre 2004 à 20h00 au centre sportif du Docteur Duchêne. 2500 spectateurs.

Arbitrage de Didier Bocquet assisté de Yann Ruault et Thibaud Juret.

Pénalités : Rouen 28' (4', 4', 10'+10'), Villard-de-Lans 12' (10', 0', 2').

Tirs : Rouen 52 (21, 15, 16), Villard-de-Lans 20 (10, 4, 6).

Occasions de but : Rouen 27 (15, 6, 6), Villard-de-Lans 12 (5, 5, 2).

Évolution du score :

1-0 à 11'27" : Besse assisté de Doucet (sup. num.)

2-0 à 16'01" : Broz assisté de Briand et Doucet

2-1 à 19'34" : Siltavirta assisté de Roh et Tardif jr (double sup. num.)

3-1 à 34'33" : Doucet assisté de Briand et Raymond

4-1 à 38'56" : Lemoine assisté de Paré et Elofsson

5-1 à 51'52" : Doucet assisté de Besse (inf. num.)

6-1 à 57'41" : Besse assisté d'Elofsson et Pourtanel

 

Rouen

Gardien : Éric Raymond 19/20 (95%).

Défenseurs : Benoît Pourtanel - Arnaud Briand ; Stéphane Robitaille - Benoît Quessandier ; Jonas Elofsson - Nicolas Besch ; Simon Doreille [de 45'48" à 60'00"].

Attaquants : Éric Doucet - Ludek Broz [puis Besse de 45'48" à 60'00"] - Guillaume Besse [puis Adrien Dufournet de 45'48" à 60'00"] ; Kimmo Salminen - Sami Karjalainen - Pierre-Édouard Bellemare ; Alexandre Lefebvre - Jean-Philippe Paré - Tristan Lemoine.

Remplaçant : Stéphane Burnet (G). Absent : Daniel Carlsson (légère entorse, ménagé).

Villard-de-Lans

Gardien : Pascal Favarin 32/36 (89%) puis Nicolas Nogaretto 14/16 (88%).

Défenseurs : Sami Siltavirta - Stéphane Guillot-Diat ; Martin Roh - Roland Fougère ; Christopher Lepers - Fabrice Gornisecz.

Attaquants : Luc Tardif junior - Jamie Herrington - Pierre Bourgey ; Franck Billieras - Mathieu Denise - James Cruz ; David Pereira - Xavier De Murcia - Jeremy Borie.

Absents : Jarret Reid (claquage), Richard Metro (côte cassée), Damien Chalons (fracture articulaire de l'épaule), Christophe Negro (déchirure musculaire), Alexandre Goncalves, Mathieu Guidoux, Jean-Marc Girard.

 

Retour à la Ligue Magnus