Amiens - Rouen (2 novembre 2004)

 

Match comptant pour la douzième journée de Ligue Magnus.

C'est un choc de titan qui attend les Gothiques ce soir. Battus à Mulhouse samedi soir, ils affrontent les dragons rouennais, l'éternel "ennemi". Pour ce match, Amiens est privé de Richard Aimonetto et Élie Marcos, blessés. Côté rouennais, aucun absent à déplorer.

Le match démarre sur une période d'observation, où les deux équipes s'appliquent à bien défendre. La première banderille est rouennaise, Éric Doucet reçoit le palet dans l'enclave et tente le shoot. Mindjimba s'interpose avec brio. Le gardien amiénois se retrouve dans la foulée sanctionnée pour un coup de crosse sur Bellemare (04'31). Le jeu de puissance play rouennais s'installe difficilement, et Jonathan Zwikel récupère la rondelle en zone neutre puis transmet à François Rozenthal qui dribble Raymond pour inscrire le premier but amiénois (1-0 à 06'27). Les Gothiques semblent pleins de bonnes volontés en ce début de match. Cette impression se confirme lorsque Brice Chauvel double la marque d'un tir à mi-distance (2-0 à 07'10). Les Amiénois sont euphoriques et semblent largement dominer les Rouennais. Pour preuve, les locaux tiennent en double infériorité numérique. Une dernière action de Rozenthal manque de donner un avantage plus conséquent aux rouges et noirs. 2 à 0 pour les Amiénois à la fin de la première période. Les affaires semblent bien engagées pour les locaux.

Vexés, les Rouennais se rebiffent et dominent leurs hôtes du soir. Logiquement, Guillaume Karrer rejoint le cachot pour un coup de coude. Les Dragons ne laissent pas passer l'occasion de revenir au score. C'est logiquement ce diable de Doucet qui convertit une offrande de Ludek Broz (2-1 à 23'23). Ce but donne un coup de massue aux Amiénois et Guillaume Besse trouve la lucarne de Mindjimba d'un tir de la bleue (2-2 à 26'06). Les Rouennais ont renversé la tendance en moins de trois minutes. Incroyable, la force mentale de cette équipe. Amiens tente de réagir par un tir lointain de Willman (30'22). Malheureusement cette timide réaction ne change rien et Doucet conclut un nouveau mouvement de Broz pour porter la marque à 3 à 2 en faveur des dragons. Les Gothiques sont abattus et vont tenter de régir dans l'ultime période.

Ce dernier tiers commence sur une bonne action rouennaise de Broz, qui ne parvient pas à tromper la vigilance du gardien picard. Amiens tente de réagir en supériorité numérique, par l'intermède de Rozenthal puis de Willman. En vain, la confiance semble absente pour les locaux. Pire, les Rouennais aggravent la marque sur un nouveau filet gagnant d'un Besse retrouvé (50'33). Et ce n'est pas fini, alors que les Gothiques tentent de revenir à la marque, Arnaud Briand (53'11) envoie une mine de la bleue, qui trompe Mindjimba. Là, c'en est trop pour les Amiénois, qui rendent les armes face à leurs meilleurs ennemis. Rouen remporte ce choc et conforte sa bonne place au classement. Pour les Gothiques, c'est une cruelle désillusion, et les supporters n'apprécient que moyennement cette saison.

Élus meilleurs joueurs du match : Laurent Gras pour Amiens et Ludek Broz pour Rouen.

Compte rendu signé Nicolas Ravier

 

Commentaire d'après-match (dans Le Courrier Picard)

Antoine Richer (entraîneur d'Amiens) : "On atteint le seuil critique du joueur qui a envie ou pas. On peut se trouver des milliers d'excuses mais si on n'a pas d'âme, pas de cur, pas de tripes, on ne peut pas avancer. Qu'est ce qui se passe ? Pas grand-chose sur la glace. Défensivement, on a fait de mauvaises relances, on a manqué d'agressivité. Si on n'est pas capable de tenir trois tiers, je vais m'arranger pour qu'on y arrive et les joueurs vont en baver. On ne peut pas gagner en étant gentil. Il ne faut pas faire semblant mais s'engager vraiment. Laisser deux points comme ça à Rouen, c'est être petits et merdeux. Perdre de cette façon, c'est trahir la confiance qui a été placée en nous. Pour moi, c'est simple, celui qui n'a pas envie de jouer reste à la maison et on ira à Dijon à dix ou à douze."

 

Amiens - Rouen 2-5 (2-0, 0-3, 0-2)

Mardi 2 novembre 2004 à 20h00 au Coliseum. 3200 spectateurs.

Arbitrage d'Alexandre Bourreau assisté d'Éric Bouguin et Steve Bataillie.

Pénalités : Amiens 18' (8', 8', 2'), Rouen 14' (0', 10', 4').

Évolution du score :

1-0 à 06'27" : Rozenthal assisté de Zwikel (inf. num.)

2-0 à 07'10" : B. Chauvel assisté de J. Marcos et Karrer

2-1 à 23'23" : Doucet assisté de Broz et Besse (sup. num.)

2-2 à 26'06" : Besse

3-2 à 33'19" : Doucet assisté de Broz et Briand

4-2 à 50'33" : Broz assisté de Besse et Doucet

5-2 à 53'15" : Briand

 

Amiens

Gardien : Antoine Mindjimba.

Défenseurs : Vincent Bachet - Guillaume Karrer ; Benjamin Dieude-Fauvel - Timo Willman ; Denis Perez - Mathieu Jestin.

Attaquants : Lionel Wiotte - Jonathan Zwikel - François Rozenthal ; Julian Marcos - Anthony Mortas (A) - Simon Petit ; Brice Chauvel - Laurent Gras (A) - Luc Chauvel (C) ; Julien Lefranc.

Remplaçants : Jérôme Plumejeau (G), David Hennebert, Thomas Roussel. Absents : Richard Aimonetto (genou), Élie Marcos (dos).

Rouen

Gardien : Éric Raymond.

Défenseurs : Arnaud Briand (A) - Daniel Carlsson ; Benoît Quessandier - Stéphane Robitaille ; Nicolas Besch - Jonas Elofsson.

Attaquants : Guillaume Besse (A) - Ludek Broz - Éric Doucet (C) ; Pierre-Édouard Bellemare - Sami Karjalainen - Kimmo Salminen ; Tristan Lemoine - Jean-Philippe Paré - Alexandre Lefebvre.

Remplaçants : Stéphane Burnet (G), Adrien Dufournet, Benoît Pourtanel, Simon Doreille.

 

Retour à la Ligue Magnus