Dunkerque - Rouen (22 septembre 2004)

 

Match comptant pour la troisième journée de Ligue Magnus 2004/2005.

Intraitable leader

Sauf à cultiver des pulsations sadiques, il n'y a rien de jubilatoire à voir le grand costaud martyriser l'un des plus petits de la cour de récréation. Ce soir, Rouen a écrasé de toute sa puissance une équipe de Dunkerque bien trop tendre dans tous les domaines du jeu pour résister correctement à peine un tiers-temps à la détermination des Dragons.

La manière rouennaise est admirable car la majorité des buts inscrits par le RHE ne sont pas le fruit d'erreurs directes des Corsaires, mais celui d'une volonté continue d'aller de l'avant pour tuer rapidement tout les doutes pouvant s'installer en cas de performance dans la cage de l'ancien remplaçant d'Éric Raymond, Landry Macrez. Après vingt minutes, le match était plié grâce à une force de frappe offensive remarquable, une rigoureuse organisation et une puissance athlétique nettement supérieure aux Dunkerquois, qui avaient pourtant un nouveau renfort letton, Vadims Mahnevs, qualifié deux heures avant le coup d'envoi.

Jouer un "petit" ne coupe plus l'appétit des Normands, désormais habités d'un désir de victoire qui s'exprime à travers des performances individuelles (trois buts de Kimmo Salminen et d'Éric Doucet), à travers une grande lucidité (mentions d'aide de Paré, Besse, Broz et Robitaille). Une volonté aussi caractérisée par la faim des jeunes du contingent de Franck Pajonkowski (Besch, Lemoine et Dufournet aux honneurs) ainsi que par la rigueur (Quessandier, Carlsson et Elofsson) permettant un blanchissage d'un attentif Éric Raymond (Stéphane Burnet encaissera les deux buts marqués par Dunkerque après avoir remplacé le portier canadien à la mi-match).

Les autres gardiens, ceux de Dunkerque, ont subi une véritable calvaire que Landry Macrez a bien du mal à supporter malgré un meilleur rendement que son remplaçant Julien Peyre, qui n'a fait qu'une petite présence sur la glace de Michel-Raffoux.

Il sera très difficile à Gap - le prochain adversaire des Dragons - de bousculer dans sa forteresse l'équipe entraînée par Guy Fournier sur ce qu'elle a démontré depuis trois journées. Maintenant leader à la différence de buts, Rouen a faim.

Compte-rendu signé Thierry Frechon

 

Dunkerque - Rouen 2-14 (0-3, 0-8, 2-3)

Mercredi 22 septembre 2004 à 19h15 à la patinoire Michel-Raffoux. 360 spectateurs.

Arbitrage de Didier Bocquet assisté de Steve Bataillie et Éric Bouguin.

Pénalités : Dunkerque 14' (6', 4', 4'), Rouen 12' (4', 2', 6').

Évolution du score :

0-1 à 02'49" : Salminen assisté de Elofsson et Paré (sup. num.)

0-2 à 13'05" : Salminen assisté de Robitaille et Bellemare

0-3 à 19'41" : Doucet assisté de Carlsson et Robitaille (sup. num.)

0-4 à 21'37" : Salminen assisté de Paré et Bellemare

0-5 à 25'08" : Lemoine assisté de Paré

0-6 à 28'08" : Broz assisté de Besse

0-7 à 28'57" : Bellemare assisté de Robitaille et Salminen

0-8 à 30'56" : Doucet assisté de Besse et Broz (sup. num.)

0-9 à 34'09" : Lemoine assisté de Dufournet et Besch

0-10 à 35'14" : Doucet assisté de Besch et Elofsson

0-11 à 36'59" : Paré assisté de Besse

0-12 à 40'40" : Besse assisté de Broz et Pourtanel

1-12 à 49'37" : Dewolf assisté de Saint-Amant

1-13 à 53'19" : Paré assisté d'Elofsson et Besch

1-14 à 57'10" : Besse assisté de Paré

2-14 à 58'59" : Gordon assisté de Dewolf et Saint-Amant

 

Dunkerque

Gardien : Landry Macrez (remplacé par Julien Peyre de 30'19" à 40'00").

Défenseurs : Scott Gordon - Karl Dewolf ; Clément Derepper - Grégory Dubois (C) ; Ghislain Folcke - Benoît Guillemot.

Attaquants : Mathieu Bécuwe (A) - Denis Martindale - Michaël Bardet ; Clément Thomas - Daniel Saint-Amant (A) - Vadims Mahnevs ; François Lenière - Arnaud Péan - Christophe Eichenholc.

Remplaçant : Julien Peyre (G). Absents : Benjamin N'Guyen (opéré de l'épaule), Jean-Charles Charrette.

Rouen

Gardien : Éric Raymond puis Stéphane Burnet à 30'23".

Défenseurs : Benoît Pourtanel - Daniel Carlsson ; Benoît Quessandier - Stéphane Robitaille ; Jonas Elofsson - Nicolas Besch.

Attaquants : Éric Doucet - Ludek Broz - Guillaume Besse ; Kimmo Salminen - Sami Karjalainen - Pierre-Édouard Bellemare ; Adrien Dufournet - Jean-Philippe Paré - Tristan Lemoine ; Alexandre Lefebvre.

Absents : Arnaud Briand (déchirure au muscle couturier de la cuisse), Simon Doreille (il).

 

Retour à la Ligue Magnus