Montpellier - Gap (28 août 2004)

 

Match de pré-saison.

Si le match aller avait surtout permis à la défense montpelliéraine de s'illustrer, à l'image du solide défenseur canadien McGee, royal, ce match retour donne le loisir à l'attaque de vite faire parler la poudre. L'attaquant japonais Junji Sakata donne des aperçus de son talents, même si ce n'est pas lui qui marque.

Ce sont les joueurs français qui font rapidement basculer la rencontre en faveur de l'équipe locale, tout d'abord Yann Fornaguera sur un bon service de Nilsson, puis Thomas Appert. Les Languedociens portés par leur public - la gratuité des matches amicaux a permis d'attirer un nombre de spectateurs très appréciable pour la saison - ont su étouffer d'entrée des Gapençais qui sont bloqués en zone neutre et ne parviennent à construire leur jeu. En fin de premier tiers-temps, le dernier arrivé à Gap, Mickaël Perez (qui ne sera pas resté blessé bien longtemps, tant pis pour Briançon avec qui il y a eu clash pour cette raison), feinte Franck Laures, mais ce but intervient alors que les Vipers en ont déjà inscrit quatre.

Montpellier maîtrise son sujet en défense comme en attaque, alors que ses gardiens se relaient. Fabrice Agnel rentre pour la seconde moitié du match et arrête toutes les tentatives gapençaises. Pourtant, les visiteurs ont bien essayé de se révolter en rendant les débats plus physiques, mais ce défi-là non plus ne tourne pas à leur avantage. Les défenseurs héraultais n'attendaient que ça pour répondre par leurs propres mises en échec, sûrement pas moins efficaces. Même face à une formation qui pourrait faire des dégâts en D1, l'impuissance de Gap est inquiétante de la part d'un représentant de la Ligue Magnus, qui n'a pas encore rencontré d'équipes de sa division et qui peut s'attendre à une rentrée difficile le 11 septembre.

 

Commentaire d'après-match

Pascal Ryser (entraîneur de Montpellier) : "Les leçons sont faites pour être apprises ! Nous avions laissé aux Gapençais le loisir d'ajuster leur jeu dans le dernier tiers-temps d'Orcières. Ce n'a plus été le cas à Végapolis où ils n'ont jamais pu lancer leurs attaquants. Dans le même temps, les nôtres ont commencé à se trouver. Ce n'est, bien sûr, qu'un match de préparation pour les deux équipes, fait pour tester des combinaisons et des joueurs. Ces matchs n'ont pas de valeur particulière, il y a encore beaucoup de travail pour que l'on soit au top..."

 

Montpellier - Gap 6-1 (4-1, 2-0, 0-0)

Samedi 28 août 2004 à 19h30 à Végapolis. 500 spectateurs.

Évolution du score :

1-0 à 05'35" : Fornaguera assisté de Nilsson

2-0 à 08'27" : Appert assisté de Michalovic et Rojko

3-0 à 08'45" : Lindell assisté de Fornaguera

4-0 à 12'16" : Mettler

4-1 à 17'19" : M. Perez assisté de Masson

5-1 à 29'59" : Fornaguera assisté de Nilsson et Lindell

6-1 à 35'16" : Ctvrtnicek assisté de Gaulier et Ozorak

 

Retour aux matches amicaux