Matches internationaux 1951/52

 

Le 17/08/1951 à Berlin-est, Allemagne de l'est - Tchécoslovaquie 2-25 (0-10,1-7,1-8)
Le 19/08/1951 à Berlin-est, Allemagne de l'est - Tchécoslovaquie 1-19 (0-7,0-4,1-8)
Le 18/11/1951 à Berlin-ouest, Allemagne de l'ouest - Suède 1-15 (0-5,0-4,1-6)
Le 21/11/1951 à Krefeld, Allemagne de l'ouest - Suède 5-8 (3-4,0-3,2-1)
Le 23/11/1951 à Stockholm, Suède - Tchécoslovaquie 2-5 (0-2,1-2,1-1)
Le 25/11/1951 à Stockholm, Suède - Tchécoslovaquie 1-3 (1-1,0-2,0-0)
Le 12/12/1951 à Oslo, Norvège - Suède 2-6 (1-1,1-2,1-3)
Le 25/12/1951 à Berlin-est, Allemagne de l'est - Pologne 1-10
Le 26/12/1951 à Berlin-est, Allemagne de l'est - Pologne 2-7
Le 30/12/1951 à Berlin-est, Allemagne de l'est - Pologne 5-12
Le 01/01/1952 à Berlin-est, Allemagne de l'est - Pologne 3-14
Le 03/01/1952 à Gstaad, Suisse B - Italie 4-1 (2-0,1-1,1-0)
Le 11/01/1952 à Paris, France - Suisse B 1-4 (0-2,0-1,1-1)
Le 16/01/1952 à Gstaad, Suisse B - France 6-1 (1-0,1-1,3-0)
Le 11/01/1952 à Zurich, Suisse - Allemagne de l'ouest 5-6 (1-3,3-1,1-2)
Le 13/01/1952 à Bâle, Suisse - Allemagne de l'ouest 15-3 (5-0,5-1,5-2)
Le 15/01/1952 à Milan, Italie - France 5-1 (2-0,2-1,1-0)
Le 20/01/1952 à Liège, Belgique - Pays-Bas 12-4

 

Coupe Jean Potin (les 25 et 26 janvier 1952 à Paris)

Sélection France - États-Unis 4-5 (2-0,2-2,0-3)
Canada - Angleterre 14-0 (3-0,4-0,7-0)

Match pour la troisième place

Sélection France - Angleterre 4-3 (2-0,2-2,0-1)

Finale

Canada - États-Unis 6-3 (2-1,3-1,1-1)

La sélection française, certes renforcé de trois Canadiens qui habitent Paris (l'étudiant Perrault, le grand Davies et le vétéran de 45 ans Louis Holmes), surprend en tenant tête aux Américains qui préparent le tournoi olympique. Le gardien Bruno Ranzoni brille dans les cages françaises.

 

Le 26/01/1952 à Prague, Tchécoslovaquie - Pologne 9-0 (1-0,3-0,5-0)
Le 30/01/1952 à Prague, Tchécoslovaquie - Suède 3-1 (1-1,0-0,2-0)
Le 01/02/1952 à Prague, Tchécoslovaquie - Suède 3-2 (2-1,0-0,1-1)
Le 01/02/1952 à Bâle, Suisse - États-Unis 3-4 (1-0,0-3,2-1)
Le 03/02/1952 à Zurich, Suisse - États-Unis 4-6 (1-2,1-2,2-2)
Le 13/02/1952 à Oslo (NOR), Canada - États-Unis 3-2

 

Jeux olympiques 1952

 

Coupe Ahearne (du 27 février au 2 mars 1952 à Stockholm)

Suède - États-Unis 6-6 (3-4,2-1,1-1)
Canada - Stockholm Lions 12-2 (5-0,3-1,4-1)
Canada - États-Unis 7-1 (2-0,2-1,3-0)
Suède - Stockholm Lions 5-1 (0-1,2-0,3-0)
Stockholm Lions - États-Unis 3-2 (1-0,1-1,1-1)
Suède - Canada 1-4 (1-2,0-2,0-0)

Classement : 1 Canada 6, 2 Suède 3, 3 Stockholm Lions (SUE) 2, 4 États-Unis 1.

 

Le 04/03/1952 à Zurich, Suisse - Canada 5-4 (2-0,0-2,3-2)
Le 09/03/1952 à Lausanne, Suisse - Canada 3-5 (2-3,0-1,1-1)
Le 10/03/1952 à Stockholm, Suède - États-Unis 5-6 (1-2,1-2,3-2)
Le 12/03/1952 à Milan, Italie - Canada 0-8 (0-4,0-2,0-2)
Le 14/03/1952 à Munich, Allemagne de l'ouest - Suisse 6-5 (2-3,1-1,3-1)
Le 15/03/1952 à Füssen, Allemagne de l'ouest - Suisse 4-3 (2-1,2-2,0-0)
Le 22/03/1952 à Paris (FRA), Canada - Suède 5-2 (1-1,3-0,1-1)

Les Edmonton Mercurys, qui représentent le Canada aux JO, sont arrivés en Europe début janvier et ont rencontré au total plus d'une quarantaine de clubs et sélections. Ils ont commencé leur tournée par l'Écosse et par l'Allemagne, après la Coupe Jean Potin, ils ont continué en Belgique, aux Pays-Bas, avant une dernière escale en Suède avant le tournoi olympique. Nantis de leur médaille d'or, et avant un détour en Angleterre, ils ont continué leur chemin jusqu'à une escale par Paris, où, ils battent la Suède même sans leur meilleur joueur Bill Gibson.

 

 

La saison précédente (1950/51)

La saison suivante (1952/53)

 

Retour aux archives