Rouen rajeunit sans renoncer à l'ambition

 

Après une saison 2017 marquée par deux échecs en finale (coupe de France et Magnus), et donc aucun titre, situation inédite depuis la saison 2008-2009, le Rouen Hockey Élite entame une petite reconstruction : alors que le club privilégiait plutôt l'expérience, une nouvelle stratégie portée vers le futur a été mise en place. La moyenne d'âge, de 25,1 ans, n'avait plus été aussi basse depuis la saison 2007-2008. Un savant mélange entre cette nouvelle vague et l'apport de joueurs d'expérience peut-il permettre aux Dragons de partir à la reconquête de la Ligue ?

Après l'arrêt de Sabourin l'an passé, les jaune et noir se devaient de trouver un gardien digne de ce nom. C'est chose faite avec l'arrivée du gardien international slovène Matija Pintaric, passé au cours des deux dernières saisons par Dijon et Lyon. En 2015-2016, il avait réalisé une bonne saison (91,1%) et surtout été d'une aide précieuse pour les Ducs dans la poule de relégation avec 93,2% d'arrêts. Mais c'est la saison passée qu'il a tapé dans l'œil du Dragon. 93,3% d'arrêts (et même 96% en play-off) : il a logiquement été élu meilleur gardien de la Ligue. Un atout indéniable pour un club qui présente de telles ambitions. Il a également joué trois matches avec la Slovénie lors du Mondial en France, sans pouvoir sauver les Slovènes de la relégation.

Élu homme du match 6 de la finale perdue contre Gap l'an passé, Quentin Papillon reste bien sûr sur les bords de Seine comme deuxième gardien, mais fera également parti de l'effectif des Drakkars de Cean en D1 grâce à une licence bleue, dans le but d'emmagasiner de l'expérience et d'acquérir du temps de jeu chez le voisin normand. Il avait déjà lors de la saison passée participé à quatre rencontres dans le cadre de ce partenariat. De ce fait, un troisième gardien vient également se joindre à l'effectif : Raphaël Garnier. Ce portier dynamique évoluait jusqu'à l'année dernière dans la section mineure du Hockey Club Fribourg-Gottéron en Suisse. Né en 1997 comme Papillon, il a partagé la cage avec lui au dernier Mondial U20. Rouen a donc rassemblé les deux meilleurs gardiens de leur génération.

Au niveau de la défense aussi, c'est le grand chambardement : exit les Dorey (Nice), Matheson (Sheffield), Raux (Gap), Coulombe (Angers), Dame-Malka (Banska Bystrica) et Pat Koudys, seuls Chad Langlais et Florian Chakiachvili restent, forts de leur fiches positives de +11 pour l'Américain et +15 pour son coéquipier. Pour combler le vide, Rouen est allé chercher des joueurs d'expérience.

Mathieu Roy est un atout incontestable pour l'équipe : 66 matchs de NHL avec Edmonton, Columbus et Tampa Bay entre 2005 et 2013, avec un pic à 31 matchs en 2009-2010, auxquels s'ajoutent 363 matchs d'AHL ou, plus proche de nous, 179 matchs de DEL. Un défenseur costaud (1,88m pour 95kg) au jeu physique, drafté au septième tour par les Oileurs en 2003. Malheureusement, il n'a pas pu disputer la saison passée, alors qu'il était engagé avec Salzbourg, à cause d'une blessure au visage.

Philippe Paquet présente lui aussi un physique avantageux : 1,91m pour 97kg. Drafté comme Roy au septième tour, en 2005 par les Canadiens, il arrive en Europe en 2011 après avoir principalement évolué en NCAA et en ECHL. Il commence son aventure sur le vieux continent au Danemark, puis prend la direction de la Norvège et atterrit finalement en Angleterre, pays dans lequel il dispute 101 matchs de championnat et inscrit 53 points. Droitier comme Paquet, il se distingue par un bon patinage pour son gabarit.

Le renforcement de la défense se poursuit avec le retour au bercail de Kevin Dusseau, qui avait quitté son club formateur alors qu'il évoluant encore dans le hockey mineur, en 2008. Passé pro à Briançon en 2010, il poursuit sa carrière exclusivement en Ligue Magnus, successivement à Grenoble, Amiens puis enfin Bordeaux. Dusseau dispose d'une bonne expérience dans notre championnat avec près de 200 matchs disputés, et a participé à 34 matchs en équipe de France, bien qu'il n'ait encore été retenu pour aucune grande compétition.

Quatrième recrue à vocation défensive, Richard Stehlik fait partie de ces nombreux défenseurs slovaques pas très mobiles mais extrêmement imposant : 1,95m pour 109kg. Il était international il y a encore trois ans. Drafté au troisième tour à 19 ans par les Predators de Nashville, il a tenté l'aventure américaine il y a bientôt dix ans mais dispose avant tout d'un solide CV en Extraliga tchèque, plus des apparitions en KHL, en Liiga ou en SHL. Très travailleur, il joue près des bandes et effectue de solides mises en échec.

S'ajoutent à ces arrières les jeunes Camil Durand et Enzo Cantagallo, ainsi que le benjamin du groupe Jules Lefebvre, né en 1999. Ils bénéficieront tous trois d'une licence bleue leur permettant d'évoluer aux côtés de Papillon à Caen.

Penchons-nous du côté offensif désormais, qui lui non plus n'est pas avare en changements. Bien évidemment, l'indéboulonnable Marc-André Thinel reste fidèle au poste, pour une treizième saison. Très précieux l'an passé avec 43 points en 44 matchs (même si son ratio est moins bon qu'auparavant), il tentera de glaner un huitième titre de champion.

Des titres de champion, Loïc Lampérier en compte déjà quatre avec Rouen. International confirmé (147 sélections et 6 championnats du monde), il n'a plus rien à prouver. 41 points pour lui en 2016-2017, et une excellente fiche de +18.

Mais il a fallu combler la retraite de François-Pierre Guénette et les départs des joueurs majeurs qu'étaient les frères Treille, à Mulhouse pour Yorick et en République Tchèque pour Sacha... qui a été de plus accompagné par Jordan Perret dont le départ était imprévu.

Premier renfort, l'Américain David Wohlberg. Drafté par les New Jersey Devils en 2008, il participe à quatre saisons AHL, disputant au total pas moins de 228 matchs dans l'antichambre de la NHL. Il n'arrive en Europe que l'an passé, en deuxième division allemande, ligue dans laquelle il marque 41 points en 50 matchs. Il a tapé dans l'œil du staff normand pour ses facultés à la fois défensives et offensives ainsi que son aptitude à jouer en 4 contre 5. Même s'il a des capacités pour un top-6 offensif, le manager Guy Fournier le voit ainsi comme un centre capable d'encadrer des jeunes - en particulier Joris Bedin - sur une troisième ligne, comme le faisaient un Coqueux ou un Stefanka en leurs temps.

Arrive ensuite Petr Hubacek, 37 ans. Malgré son âge, le Tchèque reste un joueur rapide et technique. Il dispute à ses débuts quelques matchs NHL et une centaine en AHL, mais c'est sur notre continent qu'il marque les esprits : 537 matchs en Extraliga tchèque, pas moins de 226 en Liiga, qu'il a quitté la saison passée seulement. L'an dernier, son équipe de Pardubice a fini en dernière position de son championnat national, mais s'est sauvée en poule de promotion/relégation. Le point d'orgue de sa carrière reste le titre de champion du monde acquis en 2010, où il avait été parmi les joueurs cités par la star Jagr après la victoire pour son fighting spirit.

C'est désormais d'un Français que nous allons parler. Après s'être exilé au Danemark puis en Norvège depuis deux ans, Nicolas Ritz revient au pays. Champion de France avec Gap en 2015 et formé à Dijon, il compte à seulement 25 ans la bagatelle de 138 sélections en équipe nationale, et a déjà participé à quatre Mondiaux. Meilleur espoir de la Magnus en 2013, il présente de très bonnes qualités de patinage et a inscrit 20 buts en 45 matchs avec son précédent club de Herning. Mais un Bourguignon peut en cacher un autre. Également originaire de Dijon, Anthony Guttig se joint à l'attaque rouennaise. Alors que ses bonnes performances en Mestis lui avaient valu une place en élite finlandaise, il a perdu au même moment sa place en équipe nationale. Il est revenu l'an passé terminer le championnat avec les Ducs après un arrêt pour raisons personnelles.

Premier Suisse à évoluer sur les bords de Seine, Benjamin Antonietti, 26 ans, formé à Genève, débarque de Lausanne. Excellent patineur, il évoluait depuis six ans à Lausanne, dont quatre en LNA, la première division chez nos voisins helvètes, après avoir remporté le titre en LNB en 2013. International U18 puis U20, il avait réalisé ses débuts chez les pros à seulement 17 ans, en 2008. Il a confié à Planète Hockey les raisons de son exil, si rare chez un hockeyeur helvète : "Pour jouer un rôle qui consiste uniquement à se coucher devant des pucks, à jouer blessé et n'avoir aucune reconnaissance du travail effectué, ce n'est pas la vie que j'ai envie d'avoir. J'étais un joueur de l'ombre et cela ne m'a rien apporté."

Il restait encore à remplacer Guénette en centre numéro 1. Pour clôturer leur recrutement, les Dragons ont donc porté leur dévolu sur Nicolas Deschamps, Canadien de 27 ans, drafté au second tour en 2008 par les Ducks d'Anaheim, et lui aussi rapide sur la glace. Champion du monde U18 la même année, il a passé le plus gros de sa carrière en AHL (près de 300 matchs). Il a disputé trois matchs de NHL il y a quatre ans avec Washington, sans réussir à s'imposer. Il reste sur une assez bonne saison en deuxième division suédoise avec 36 points en 42 matchs et apporte une technique sûre.

Une escouade de jeunes sont également prêts à en découdre : Berard, Colotti, Delbaere, Msumbu, Nadaux, Nesa et Reynaud, tous nés après 1996. Si certains comme Vincent Nesa et le spécialiste d'infériorité Fabien Colotti ont déjà l'habitude de se frotter au gratin du hockey français, d'autres étaient encore couvés en réserve comme le techniquement prometteur Julien Msumbu. Cette année, la quatrième ligne sera entièrement dévolue à ces jeunes, sans repère de métier comme l'an passé à Raux. Il sera donc plus simple de satisfaire tout le monde en temps de jeu. Ceux qui ne joueront pas profiteront pour la plupart de la fameuse licence bleue pour évoluer à Caen, et continueront pour quelques-uns leur apprentissage avec les espoirs et la réserve rouennaise évoluant en D2.

Une équipe largement remaniée se présente donc à l'orée de cette nouvelle saison, pleine d'espoirs, tant au niveau des ambitions que des joueurs. Conformément à la volonté des dirigeants, la disposition de l'équipe paraît plus défensive. Peu importe les nombreux changements, l'objectif des jaune et noir reste le même que les saisons précédentes : le titre.

Valentin Martel

 

 

Effectif :

Gardiens

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2016/17   MJ   Min   Moy.    % 
23 PAPILLON Quentin      07/04/1997  177  80  Rouen             Rouen       FRA-1   11   390   3,23  86,8%
34 GARNIER Raphaël       25/01/1997  185  76  Caen              Frib.-G U20 SUIjr   39         2,81
69 PINTARIC Matija       11/08/1989  181  84         (Slovène)  Dijon       FRA-1   38  2198   2,18  93,5%

Défenseurs

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2016/17   MJ   B   A Pts   +/-   Pén 
 7 PAQUET Philippe       12/03/1987  191  97        (Canadien)  Fife Flyers GBR-1   51   9  16  25         82'
19 DURAND Camil          05/01/1996  186  90  Chamonix          Rouen       FRA-1   17   0   0   0   +1     0'
                                                                Caen        FRA-2   17   0   1   1   -4    14'
20 DUSSEAU Kévin         24/07/1991  185 101  Cherbourg         Bordeaux    FRA-1   54   2   6   8   +2    40'
36 ROY Mathieu           10/08/1983  188  95        (Canadien)  Salzbourg   AUT-1    1   0   0   0    0     0'
41 CANTAGALLO Enzo       19/10/1998  180  83  Villard           Rouen II    FRA-3   19   2   5   7         24
62 CHAKIACHVILI Florian  18/03/1992  186  87  Briançon          Rouen       FRA-1   61   5  19  24   +18  101'
72 LANGLAIS Chad         01/08/1986  173  77       (Américain)  Rouen       FRA-1   61   8  31  39   +18   44'
75 STEHLIK Richard       22/06/1984  195 109        (Slovaque)  L. Mikulas  SVK-1   43   4   6  10   -2    54'

Attaquants

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2016/17   MJ   B   A Pts   +/-   Pén 
 5 REYNAUD Joran         08/05/1997  178  72  Deuil             Rouen II    FRA-3   13   2   3   5         16'
                                                                Caen        FRA-2   11   0   2   2   -3    20'
 6 NESA Vincent          19/06/1996  172  66  Meudon            Rouen       FRA-1   52   0   1   1   -3     6'
 8 MSUMBU Julien         17/02/1997  182  72  Nantes            Rouen II    FRA-3   14   4   1   5         18'
 9 DELBAERE Jérémy       06/02/1996  173  80  Cergy             Rouen       FRA-1    8   0   0   0   -1     0'
                                                                Caen        FRA-2   22   1   4   5   -7     8'
10 HUBACEK Petr          02/09/1979  184  90         (Tchèque)  Pardubice   TCH-1   65   9  11  20   -19   26'
11 BERARD Benjamin       24/03/1999  177  76  Grenoble          Grenob. U20 FRAjr   25   7  17  24         26'
                                                                Valence     FRA-3   10   4   1   5         14'
17 DESCHAMPS Nicolas     06/01/1990  185  93        (Canadien)  Oskarsahmn  SUE-2   42  16  20  36   +12   24'
24 THINEL Marc-André     24/03/1981  183  81        (Canadien)  Rouen       FRA-1   63  32  31  63   +14   26'
25 WOHLBERG David        18/07/1990  185  87       (Américain)  Bayreuth    ALL-2   56  21  23  44   -9    60'
27 LAMPÉRIER Loïc        07/08/1989  185  83  Rouen             Rouen       FRA-1   63  15  43  58   +18  116'
37 BEDIN Joris           04/02/1993  172  80  Grenoble          Rouen       FRA-1   63  11   8  19   +6    14'
46 ANTONIETTI Benjamin   07/07/1991  179  79          (Suisse)  Lausanne    SUI-1   44   3   5   8   -15   12'
71 GUTTIG Anthony        30/10/1988  186  82  Dijon             Dijon       FRA-1   23   4  11  15    0     6'
90 COLOTTI Fabien        27/08/1996  179  75  Grenoble          Rouen       FRA-1   58   8   2  10   +1    22'
91 RITZ Nicolas          26/02/1992  180  80  Dijon             Herning     DAN-1   51  12  11  23   +6    47'

Entraîneur : Fabrice Lhenry (45 ans).

Partis : Dany Sabourin (G, 60 MJ à 90,7%, arrêt), Olivier Dame-Malka (D, 12+13, Banska Bystrica, SVK-1), Mark Matheson (D, 4+20, Sheffield, GBR-1), Patrick Coulombe (D, 8+19, Angers), Aurélien Dorey (D, 3+0, Nice), Patrick Koudys (D, 2+6), François-Pierre Guénette (A, 22+43, arrêt), Sacha Treille (A, 33+22, Pardubice, TCH-1), Jordann Perret (A, Pardubice, 20+30, TCH-1), Yorick Treille (A, 6+19, Mulhouse), Damien Raux (A, 9+11, Gap), Matt Hussey (A, 10+16), Adam Miller (A, 12+46), Dan Koudys (A, 9+13).

 

Revoir la présentation 2016/17

 

Retour à la rubrique articles