Présentation des championnats du monde 2017

 

La France organisant les championnats du monde de hockey sur glace : le fait aurait paru incongru il y a seulement dix ans. Le pays ne possédait qu'une patinoire potentielle, le Palais Omnisports de Paris-Bercy, et celle-ci ne correspondait pas aux standards de confort et d'infrastructure de la compétition : elle a été rénovée dans l'intervalle. Aucune seconde salle de capacité suffisante ne permettrait d'accueillir un Mondial élite. Mais la co-organisation suédo-finlandaise de 2012 et 2013, même si elle résulte de petits arrangements à visée financière (bénéficier de recettes deux ans de suite) et ne fut pas un grand succès populaire, a ouvert la possibilité à ce qu'un pays n'organise pas seul.

L'Allemagne a alors été courtisée : tendre la main à un voisin représentait pour elle l'intérêt d'accueillir un nouveau Mondial rapidement (après 2010) au lieu d'attendre son tour pendant une décennie. Le Danemark la draguait aussi, mais tenait à accueillir la finale ; il s'est résolu sans peine à patienter un peu pour se présenter tout seul. La France, elle, avait absolument besoin de ce partenariat, politiquement si symbolique à l'heure où la construction européenne est menacée de fissures. Les deux pays ont su partager leurs cultures : l'expérience allemande et la nouveauté française donnent un cachet à cette organisation originale, œuvre de malice et de persévérance. Des vertus illustrées par les mascottes officiels Astérix et Obélix, héros gaulois dont le choix a été suggéré... par les Allemands. Ces derniers rendent quant à eux hommage au regretté gardien Robert Müller, décédé d'une longue maladie après un combat héroïque, qui donne sa silhouette et son numéro au logo de la compétition.

Chaque pays a choisi sa tête de série. La France accueillera le Canada, pays spontanément associé au hockey sur glace dans l'esprit des Parisiens, qui est aussi le double champion du monde en titre. L'Allemagne a opté pour la Russie, qui draine de nombreux supporters installés dans la région rhénane, ainsi que son lot de stars. Toutefois, l'effectif assemblé par la Suède pourrait lui voler la vedette et le statut de favori du côté de Cologne. La récente décision de la NHL de ne pas libérer ses joueurs pour les prochains Jeux olympiques (décision que beaucoup de hockeyeurs ne veulent pas croire et espèrent malgré tout encore réversible) donne finalement encore plus d'importance à ces championnats du monde en tant que rendez-vous majeur.

Le hockey mondial suivra d'un œil curieux la "greffe" du hockey sur glace auprès du public parisien, dans un contexte rendu plus difficile par les attaques terroristes de ces dernières années. Au-delà des progrès accomplis dans sa reconnaissance internationale au sein du milieu, l'enjeu pour la France est de conquérir le grand public - ou au moins le public sportif - et donc de capter l'attention médiatique. Avec un tournoi qui commencera le week-end du second tour de l'élection présidentielle et qui se poursuivra pendant les demi-finales de Coupe d'Europe de football et les finales de Coupe d'Europe de rugby auxquelles participent des clubs français, ce défi s'annonce au moins aussi difficile que celui que veulent relever les Bleus dans leur rêve de quart de finale.

Groupe A (à Cologne, Allemagne) : Russie, Suède, États-Unis, Allemagne, Slovaquie, Danemark, Lettonie, Italie.

Groupe B (à Paris, France) : Canada, Finlande, Tchéquie, Suisse, Norvège, France, Bélarus, Slovénie.

La saison internationale.

 

 

Groupe A (à Cologne)

 

La Russie aime à croire que la KHL lui permet de dominer naturellement le hockey européen. N'était-elle pas la mieux à même d'avoir un plan B avec l'absence des joueurs de NHL aux Jeux olympiques 2018 ? Outre le possible bras de fer sur la venue à tout prix de certaines stars (Ovechkin en tête), elle veut préparer ses joueurs à remporter la médaille d'or dont elle rêve tant et multiplie les rencontres de sa réserve rebaptisée équipe "olympique".

L'équilibre annoncé de l'effectif pour ce championnat du monde, avec une ligne de NHL et trois lignes de KHL, devait s'inscrire dans ce dessein olympique. Cette distinction n'est néanmoins pas si pertinente que ça, car les jeunes défenseurs s'apprêtent massivement à franchir l'Atlantique et à ne plus être disponibles pour les JO. C'est un fait : la KHL est en difficulté financière et en déclin. La puissance des deux grands clubs (SKA et CSKA) déséquilibre plus que jamais la compétition, même si elle retient au moins quelques-uns des meilleurs joueurs et assure un socle à la sélection nationale.

La Russie est extrêmement jeune aussi bien en défense, du fait des blessures des rares cadres, que dans les cages avec des gardiens tous âgés de moins de 23 ans. C'est un choix délibéré de ne pas appeler Bobrovsky afin de laisser Andrei Vasilievsky faire ses preuves comme numéro 1. Elle voit en lui le gardien du futur, même s'il a déclaré qu'il ne risquerait pas de se mettre la NHL à dos et n'irait pas aux JO sans autorisation.

Le talent ne manque jamais en attaque, mais il faut le fondre dans un collectif. La ligne Panarin-Shipachyov-Dadonov n'a plus besoin de démontrer sa complémentarité, mais c'est la seule. Maintenant qu'il faut se résoudre à accepter l'immminente fin de carrière de Datsyuk pour cause de blessures répétées, il est temps pour la Russie de se trouver de nouveaux centres. Le débutant Vladimir Tkachyov pourra-t-il assumer la lourde responsabilité de servir en palets le lancer redoutable de Sergei Mozyakin qui a battu tous les records en KHL et a été désigné capitaine ? Vladislav Namestnikov a-t-il suffisamment de qualités techniques pour soutenir Nikita Kucherov, qui est certes son partenaire de club à Tampa Bay mais qui y a un rôle bien plus important que lui ?

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
30 SHESTYORKIN Ilya      185  85  30/12/1995  SKA St-Pétersbourg   KHL    44   1,66   93,7%
31 SOROKIN Ilya          188  78  04/08/1995  CSKA Moscou          KHL    46   1,68   92,6%
88 VASILEVSKI Andrei     190  92  25/07/1994  Tampa Bay Lightning  NHL    50   2,61   91,7%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 ZUB Artyom            188  90  03/10/1995  Amur / SKA St-Pét.   KHL    70    2  10   12    17'
 4 GAVRIKOV Vladislav    190  97  21/11/1995  Lokomotiv Yaroslavl  KHL    69    4   8   12    52'
 9 ANTIPIN Viktor        181  80  06/12/1992  Metal. Magnitogorsk  KHL    77   13  22   35    10'
15 BEREGLAZOV Aleksei    194  92  20/04/1994  Metal. Magnitogorsk  KHL    73    1  24   25    22'
29 PROVOROV Ivan         185  87  13/01/1997  Philadelphia Flyers  NHL    82    6  24   30    34'
55 KISELEVICH Bogdan     184  94  14/02/1990  CSKA Moscou          KHL    55    4  27   31    63'
77 BELOV Anton           193  98  26/07/1986  SKA St-Pétersbourg   KHL    74   12  29   41    22'
78 NAUMENKOV Mikhaïl     182  87  19/02/1993  CSKA Moscou          KHL    62    2  11   13    62'
94 MIRONOV Andrei        188  90  29/07/1994  Dynamo Moscou        KHL    27    1   6    7    14'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 7 TELEGIN Ivan          188  84  28/02/1992  CSKA Moscou          KHL    53    3  11   14    40'
 8 SVETLAKOV Andrei      182  92  06/04/1996  CSKA Moscou          KHL    47    7  12   19    60'
10 MOZYAKIN Sergei       180  81  30/03/1981  Metal. Magnitogorsk  KHL    77   55  54  109    10'
11 ANDRONOV Sergei       189  95  19/07/1989  CSKA Moscou          KHL    61    8   4   12    47'
16 PLOTNIKOV Sergei      188  90  03/06/1990  SKA St-Pétersbourg   KHL    61   14  21   35    67'
21 BARABANOV Aleksandr   179  89  17/06/1994  SKA St-Pétersbourg   KHL    72   15  14   29    12'
23 LYUBIMOV Roman        188  94  06/01/1992  Philadelphia Flyers  NHL    47    4   2    6     8'
43 NICHUSHKIN Valeri     193  94  04/03/1995  CSKA Moscou          KHL    45   12  17   29    13'
63 DADONOV Evgeni        179  76  12/03/1989  SKA St-Pétersbourg   KHL    71   39  46   85    41'
70 TKACHYOV Vladimir     183  95  05/10/1993  Ak Bars Kazan        KHL    73   17  26   43     8'
72 PANARIN Artemi        180  77  30/01/1991  Chicago Blackhawks   NHL    86   31  44   75    21'
86 KUCHEROV Nikita       183  81  17/06/1993  Tampa Bay Lightning  NHL    74   40  45   85    38'
87 SHIPACHYOV Vadim      184  82  12/03/1987  SKA St-Pétersbourg   KHL    67   30  65   95    30'
90 NAMESTNIKOV Vladislav 181  82  22/11/1992  Tampa Bay Lightning  NHL    74   10  18   28    31'
97 GUSEV Nikita          180  82  08/07/1992  SKA St-Pétersbourg   KHL    75   31  63   94    10'
   KAPRIZOV Kirill       178  87  26/04/1997  Salavat Yulaev Ufa   KHL    54   23  22   45    66'

Ces 28 joueurs sont tous du voyage à Cologne même si 3 sont de trop. Les joueurs en italiques peuvent aussi être remplacés par des renforts de NHL.

Absents notables : Sergei Bobrovsky (G, stratégie du sélectionneur), Nikita Zaitsev (D, commotion), Aleksei Emelin (D, opération du genou droit), Dmitri Orlov (D, play-offs NHL), Vyacheslav Voinov (D, blessé), Pavel Datsyuk (A, blessé), Ilya Kovalchuk (A, opération du genou), Aryom Anisimov (A, cheville), Aleksandr Radulov (A, refus), Evgeni Malkin (A, play-offs NHL), Aleksandr Ovechkin (A, play-offs NHL), Evgeni Kuznetsov (A, play-offs NHL), Vladimir Tarasenko (A, play-offs NHL).

 

 

Malgré la difficulté du poste, très exposé, les sélectionneurs nationaux ont souvent de longs mandats en Suède. Chaque changement est donc un évènement, et l'arrivée cette saison de Rikard Grönborg. En dix ans, il a gravi tous les échelons dans le staff des équipes nationales, de simple recruteur pour les U18 jusqu'au poste le plus prestigieux à la tête de la Tre Kronor. Auparavant, il avait commencé sa carrière d'entraîneur en Amérique du Nord (en université et en junior), et il a la réputation de comprendre le hockey sur les deux rives de l'Atlantique et de parler le même langage que les joueurs de NHL.

Sur le plan de la constitution de l'effectif, le résultat est spectaculaire. Alors que les appels du précédent sélectionneur Pär Mårts sonnaient dans le vide, les hockeyeurs suédois de NHL ont subitement retrouvé leur patriotisme. Grönborg en a rassemblé seize, et pourrait encore en appeler deux de plus après le second tour en ne déclarant pas tous ses joueurs pour laisser des postes "ouverts".

À l'exception d'Erik Karlsson (qui joue en play-offs NHL avec deux fractures au pied et ne viendra pas de toute façon), la Suède a rassemblé pour ainsi dire ses six meilleurs arrières de NHL : Viktor Hedman et Anton Strålman sont censés former une des meilleures paires de la ligue, Klingberg, Ekman-Larsson et Brodin sont de fantastiques patineurs, et Edler complète en amenant un aspect physique. Mais c'est aussi cette super-défense qui a encaissé 8 buts en préparation contre les Tchèques, rappelant les précédentes prestations catastrophiques de Hedman aux Mondiaux... A-t-il mûri depuis pour devenir un grand joueur, ou est-il surcoté sur grande glace ? Ce tournoi le dira

Les attaquants de NHL, quant à eux, ne sont pas forcément des superstars. Deux d'entre eux auront un rôle strictement défensif, Krüger et Nordström. Mais la Suède dispose d'une pépite : son avant le plus talentueux vient de fêter ses 21 ans, c'est William Nylander, fils du légendaire Michael Nylander (double champion du monde). Peut-il déjà mener l'offensive alors qu'il débute en équipe nationale ?

Ce sont surtout les gardiens qui posent question, comme souvent avec la Suède. Deux joueurs qui sont numéros 2 dans leur club (Fasth et Läck) devraient alterner, avec en réserve un portier qui est certes titulaire à Ufa mais qui y est critiqué en permanence (Svedberg).

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
30 FASTH Viktor          183  87  08/08/1982  CSKA Moscou          KHL    25   1,82   92,4%
31 LÄCK Eddie            193  85  05/01/1988  Carolina Hurricanes  NHL    20   2,64   90,2%
35 SVEDBERG Niklas       186  80  04/09/1989  Salavat Yulaev Ufa   KHL    53   2,87   90,0%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 KLINGBERG John        188  82  14/08/1992  Dallas Stars         NHL    80   13  36   49    34'
 5 HOLM Philip           187  88  08/12/1991  Växjö Lakers HC     SUE-1   58    4  17   21    30'
 6 STRÅLMAN Anton        180  86  01/08/1986  Tampa Bay Lightning  NHL    73    5  17   22    20'
 9 ROSÉN Calle           185  80  02/02/1994  Växjö Lakers HC     SUE-1   47    6  13   19    12'
23 EKMAN-LARSSON Oliver  188  91  17/07/1991  Arizona Coyotes      NHL    79   12  27   39    48'
24 EDLER Alexander       192  97  21/04/1986  Vancouver Canucks    NHL    68    6  15   21    36'
25 BRODIN Jonas          185  88  12/07/1993  Minnesota Wild       NHL    73    3  23   26    20'
77 HEDMAN Victor         198 101  18/12/1990  Tampa Bay Lightning  NHL    79   16  56   72    47'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
16 KRÜGER Marcus         183  84  27/05/1990  Chicago Blackhawks   NHL    74    5  13   18    36'
18 EVERBERG Dennis       193  95  31/12/1991  Växjö Lakers HC     SUE-1   58   18  22   40    80'
20 LUNDQVIST Joel        185  91  02/03/1982  Frölunda Göteborg   SUE-1   65   11  27   38    30'
22 ERIKSSON EK Joel      189  92  29/01/1997  Minnesota Wild       NHL    18    3   4    7     4'
                                              Färjestad           SUE-1   33   11  11   22    12'
28 LINDHOLM Elias        185  87  02/12/1994  Carolina Hurricanes  NHL    72   11  34   45    16'
29 NYLANDER William      183  86  01/05/1996  Toronto Maple Leafs  NHL    87   23  42   65    34'
34 SÖDERBERG Carl        191  95  12/10/1985  Colorado Avalanche   NHL    80    6   8   14    22'
42 NORDSTRÖM Joakim      185  86  25/02/1992  Carolina Hurricanes  NHL    82    7   5   12    17'
48 KLINGBERG Carl        190  93  28/01/1991  EV Zoug             SUI-1   63   17  18   35    60'
49 RASK Victor           188  91  01/03/1993  Carolina Hurricanes  NHL    82   16  29   45    16'
67 OMARK Linus           179  82  05/02/1987  Salavat Yulaev Ufa   KHL    60   15  45   60    40'
70 KEMPE Mario           184  84  19/09/1988  Vityaz Podolsk       KHL    60   14  21   35    28'
71 KARLSSON William      185  86  08/01/1993  Columbus B. Jackets  NHL    86    8  20   28    10'
92 LANDESKOG Gabriel     185  98  23/11/1992  Colorado Avalanche   NHL    72   18  15   33    62'

Les joueurs en italiques pourraient être remplacés par d'autres renforts venus des play-offs NHL.

Absents notables : Henrik Lundqvist (G, play-offs NHL), Jacob Markström (G, genou), Anders Nilsson (G, refus), Erik Karlsson (D, play-offs NHL / pied), Niklas Hjalmarsson (D, refus), Henrik et Daniel Sedin (A, retraite internationale), Niklas Bäckström (A, play-offs NHL), Henrik Zetterberg (A, refus), Mikael Backlund (A, dos), Filip Forsberg (A, play-offs NHL).

 

 

Champions du monde en U20, en U18 et chez les féminines, les États-Unis pourraient viser le Grand Chelem mais ont toujours le même malentendu vis-à-vis des principaux Mondiaux, ceux des adultes. Maintenant que la sélection ne servira même plus de tremplin vers l'équipe olympique, l'Amérique de Trump va-t-elle se replier sur soi et délaisser encore plus ces championnats du monde étrangers à sa culture ?

On a plutôt assisté à un mouvement contraire. Dylan Larkin s'est fait fort d'envoyer des SMS aux autres hockeyeurs américains pour les mobiliser et s'assurer de faire partie d'un meilleur effectif. Des voix ont commencé à critiquer les dirigeants de USA Hockey et le manager Jim Johannson : les annonces précoces de sélection de joueurs universitaires - même s'ils sont très talentueux - auraient un effet dissuasif sur les joueurs de NHL, qui se sentent passer au second plan. Tout est affaire de dynamique... Certains ont même expliqué qu'ils auraient été prêts à venir mais qu'on n'avait même pas essayé de leur demander ! Cette année encore, interrogé à ce sujet, Kyle Palmieri a expliqué ne pas avoir été contacté.

C'est comme si les Américains se concentraient sur les jeunes et "partaient battus" quant à l'idée d'inviter des joueurs plus confirmés. Avec le renfort d'anciens joueurs comme Bill Guerin dans le comité de sélection, on a senti cette année l'intention de composer une meilleure équipe. Et elle a failli se concrétiser par l'arrivée de la superstar américaine Patrick Kane. Il s'est donné quelques jours pour y réfléchir sérieusement, les médias avaient déjà interprété sa venue... et il a finalement décliné l'invitation, presque au même moment que le prodige Auston Matthews. Leur présence aurait totalement changé la perception de l'équipe américaine, au point de pouvoir vraiment viser le titre.

Même si le changement est moins spectaculaire sans "effet Kane", les États-Unis ont quand même une meilleure équipe. Les deux joueurs-clés qui ont amené la médaille de bronze en 2015, le gardien Connor Hellebuyck et l'attaquant Brock Nelson, sont de nouveau présents, et les deux jeunes stars Jack Eichel et Johnny Gaudreau sont là pour mener l'équipe. Un finisseur patenté est présent avec Anders Lee : après sa saison de 25 buts en 2014/15, il n'en avait planté qu'un seul au Mondial. Fera-t-il mieux après une exceptionnelle saison de 34 buts sur la première ligne des Islanders ?

Ajoutez-y trois champions du monde juniors en janvier dernier, tous au talent exceptionnel : Clayton Keller, Jordan Greenway et la sensation Charlie McAvoy, défenseur qui a débuté en NHL à 19 ans, directement au premier match de play-offs avec 24 minutes de temps de jeu, deux jours après avoir signé son contrat avec Boston ! Le coach Jeff Blashill, contrairement à ce qu'il vit dans une équipe de Detroit en reconstruction, dispose d'une équipe à fort potentiel qui pourrait encore atteindre le dernier carré. Méfiez-vous des jeunes... On l'a vu à la Coupe du monde, les vétérans américains ont totalement échoué, mais les jeunes incorporés dans la sélection nord-américaine des moins de 23 ans ont épaté.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
35 HOWARD Jimmy         185  99  26/03/1984  Detroit Red Wings    NHL    26   2,10   92,7%
37 HELLEBUYCK Connor    193  91  19/05/1993  Winnipeg Jets        NHL    56   2,89   90,7%
40 PETERSEN Cal         191  86  19/10/1994  Univ. of Notre Dame  NCAA   40   2,22   92,6%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 VAN RIEMSDYK Trevor  188  85  24/07/1991  Chicago Blackhawks   NHL    62    5  11   16    29'
 5 MURPHY Connor        193  96  26/03/1993  Arizona Coyotes      NHL    77    2  15   17    45'
 6 BRICKLEY Daniel      191  93  30/03/1995  Minnesota State      NCAA   31    8  23   31    20'
 8 TROUBA Jacob         188  89  26/02/1994  Winnipeg Jets        NHL    65   10  19   29    43'
25 McAVOY Charlie       185  96  21/12/1997  Boston University    NCAA   38    5  21   26    51'
                                             Boston Bruins        NHL     6    0   3    3     2'
55 HANIFIN Noah         191  93  25/01/1997  Carolina Hurricanes  NHL    81    4  25   29    26'
65 DeKEYSER Danny       191  87  07/03/1990  Detroit Red Wings    NHL    82    4   8   12    33'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 7 COMPHER J.T.         180  87  08/04/1995  San Antonio Rampage  AHL    41   13  17   30    22'
                                             Colorado Avalanche   NHL    21    3   2    5     4'
 9 COPP Andrew          185  93  08/07/1994  Winnipeg Jets        NHL    64    9   8   17    18'
10 BJORK Anders         183  84  05/08/1996  Univ. of Notre Dame  NCAA   39   21  31   52    16'
12 GREENWAY Jordan      196 104  16/02/1997  Boston University    NCAA   37   10  21   31    82'
14 BJUGSTAD Nick        197  99  17/07/1992  Florida Panthers     NHL    54    7   7   14    22'
15 EICHEL Jack          185  87  28/10/1996  Buffalo Sabres       NHL    61   24  33   57    22'
16 GAUDREAU Johnny      173  72  13/08/1993  Calgary Flames       NHL    76   18  45   63     4'
18 DVORAK Christian     183  85  02/02/1996  Arizona Coyotes      NHL    78   15  18   33    22'
19 KELLER Clayton       178  76  29/07/1998  Boston University    NCAA   31   21  24   45    26'
                                             Arizona Coyotes      NHL     3    0   2    2     0'
21 LARKIN Dylan         185  86  30/07/1996  Detroit Red Wings    NHL    80   17  15   32    37'
22 SCHMALTZ Nick        183  80  23/02/1996  Chicago Blackhawks   NHL    65    6  22   28     8'
27 LEE Anders           191 103  03/07/1990  New York Islanders   NHL    81   34  18   52    56'
29 NELSON Brock         193  87  15/10/1991  New York Islanders   NHL    81   20  25   45    36'

Deux places restent libres.

Absents notables : Justin Faulk (D, refus), Zach Werenski (D, fractures au visage), Patrick Kane (A, refus), Auston Matthews (A, "besoin d'une pause"), Kyle Palmieri (A, pas invité), James Van Riemsdyk (A, refus), Nick Foligno (A, pied).

 

 

Le précédent Mondial à domicile en 2010 a laissé des souvenirs inoubliables en Allemagne, avec une demi-finale historique, mais l'héritage financier et médiatique a été assez vite dilapidé par une fédération discréditée. Franz Reindl, président du comité d'organisation aujourd'hui comme à l'époque, a entre-temps pris la présidence de la fédération allemande (DEB) et lancé un programme à dix ans appelé "Powerplay 2026" pour consolider en particulier les structures de formation. L'Allemagne repart de loin en la matière car ses équipes des moins de 20 ans et des moins de 18 ans n'arrivent même plus à remonter dans l'élite mondiale.

L'équipe nationale peut encore porter le flambeau bien haut, car tout réussit à Marco Sturm depuis son entrée en fonction il y a deux ans. Tous les supporters veulent la qualification en quart de finale, comme l'an passé. Mais l'Allemagne a le calendrier des équipes classées 9 et 10 dans l'élite, et commencera par affronter tous les gros. Si elle réussit un exploit d'entrée (comme face aux Américains dans le stade de Schalke en 2010), elle peut lancer une vague. Mais sinon, elle se retrouvera en mauvaise posture sans droit à l'erreur, et déjà dos au mur au quatrième match contre la Slovaquie.

Les Allemands s'appuient sur une assise défensive solide. Le gardien Thomas Greiss jouit de la pleine confiance de son coach et de ses équipiers. Dennis Seidenberg a fait son grand retour en équipe nationale lors de la qualification olympique, Justin Krueger a effectué une saison solide chez le champion suisse Berne, et un nouveau colosse est arrivé, Konrad Abeltshauser, élu défenseur de l'année en DEL. Reste la problématique des défenseurs offensifs : Christian Ehrhoff a toujours tenu bravement ce rôle, bien seul, mais il semble en déclin à bientôt 35 ans.

L'autre point faible de l'Allemagne est le poste de centre. Le capitaine Marcel Goc et Daniel Pietta étant blessés, le manque de profondeur à ce poste reste criante. Meilleur marqueur l'an passé, Patrick Hager est un joueur complet qui fait l'unanimité, mais ses collègues sont jeunes et peu expérimentés. Puisque Leon Draisaitl, dominant à Edmonton aux côtés de Connor McDavid, est en train d'aller loin en play-offs de NHL, ce sont ses deux collègues de la génération 1995 qui occuperont la responsabilité du centre : Dominik Kahun et la révélation du camp de préparation, l'universitaire Frederik Tiffels. Si la jeunesse n'est pas trop un handicap à ce poste-clé, l'Allemagne espère que l'équilibre de ses quatre lignes offensives peut se révéler un atout pour travailler à la victoire.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
 1 GREISS Thomas         185  98  29/01/1986  New York Islanders   NHL    51   2,69   91,3%
31 BRÜCKMANN Felix       180  83  16/12/1990  Wolfsburg           ALL-1   51   2,11   92,3%
33 AUS DEN BIRKEN Danny  186  88  15/02/1985  Munich              ALL-1   42   1,85   93,2%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 REUL Denis            193 110  29/06/1989  Mannheim            ALL-1   59    3  11   14    32'
 3 KRUEGER Justin        190  98  06/10/1986  Berne               SUI-1   63    2   6    8    64'
10 EHRHOFF Christian     188  91  06/07/1982  Cologne             ALL-1   43    9  15   24    30'
16 ABELTSHAUSER Konrad   195  96  02/09/1992  Munich              ALL-1   66   13  25   38    55'
24 SEIDENBERG Dennis     184  92  18/07/1981  New York Islanders   NHL    73    5  17   22    32'
48 HÖRDLER Frank         183  90  26/01/1985  Eisbären Berlin     ALL-1   42    5  16   21    24'
82 AKDAG Sinan           188  89  05/11/1989  Mannheim            ALL-1   58    5  17   22    16'
91 MÜLLER Moritz         187  92  19/11/1986  Cologne             ALL-1   58    0   4    4    42'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 RIEDER Tobias         180  82  10/01/1993  Arizona Coyotes      NHL    80   16  18   34     6'
12 MACEK Brooks          181  82  15/05/1992  Munich              ALL-1   65   23  21   44    16'
17 KINK Marcus           186  96  13/01/1985  Mannheim            ALL-1   58    9  10   19    52'
22 PLACHTA Matthias      188 100  16/05/1991  Mannheim            ALL-1   42   20  16   36    36'
36 SEIDENBERG Yannic     172  82  11/01/1984  Munich              ALL-1   66   15  36   51    18'
37 REIMER Patrick        179  86  10/12/1982  Nuremberg           ALL-1   65   31  31   62    28'
42 EHLIZ Yasin           177  83  30/12/1992  Nuremberg           ALL-1   64   21  39   60    44'
43 FAUSER Gerrit         182  89  13/07/1989  Wolfsburg           ALL-1   68   18  19   37    10'
50 HAGER Patrick         178  80  08/09/1988  Cologne             ALL-1   51   14  30   44   100'
55 SCHÜTZ Felix          179  86  03/11/1987  Rögle BK            SUE-1   54   10  13   23    28'
72 KAHUN Dominik         180  78  02/07/1995  Munich              ALL-1   54   13  28   41     6'
87 GOGULLA Philip        188  87  31/07/1987  Cologne             ALL-1   58   17  33   60    20'
89 WOLF David            191  99  15/09/1989  Mannheim            ALL-1   55   14  27   41   176'
95 TIFFELS Frederik      185  91  20/05/1995  Western Michigan U.  NCAA   37    9  12   21    12'

Absents notables : Korbinian Holzer (D, play-offs NHL), Leon Draisaitl (A, play-offs NHL), Tom Kühnhackl (A, play-offs NHL), Marcel Goc (A, ligaments du genou), Daniel Pietta (A, pubalgie).

 

 

Président de la fédération allemande et du comité d'organisation, Franz Reindl a eu la surprise de recevoir une invitation de l'ambassadeur de Slovaquie à Berlin. Que lui valait cet honneur ? Le diplomate voulait simplement s'informer des préparatifs en expliquant que le hockey sur glace était le sport numéro 1 dans son pays.

Heureusement que c'est un représentant officiel qui le dit, car on vient à en douter en regardant cette équipe. Officiellement, il n'y a plus de crise, plus de boycott, puisque la fédération a mis en place les changements promis. Mais en pratique, les fans se demandent l'équipe nationale n'est pas toujours boudée. La cascade de forfaits ne peut pas être qu'une coïncidence. Comme le plus fidèle et le plus précieux des internationaux (Sekera) est toujours en play-offs, l'équipe slovaque compte autant de joueurs de NHL que l'Italie : zéro ! Cela ne lui était jamais arrivé depuis le Mondial C de 1994...

La seule certitude est dans les cages où Julius Hudacek a été solide en préparation. L'attaque paraît limitée et peu efficace, même si on espère que Michel Miklik soit revenu dans une bonne phase après de solides play-offs en Finlande. Quant à la défense, il lui manque tous ses joueurs-clés. Le comble est que le vétéran et pilier Dominik Granak, qui figurait encore en première ligne après une saison ratée, a quitté l'équipe nationale après avoir effectué toute la préparation ! Il a expliqué se sentir trop fatigué pour un championnat du monde.

Difficile de croire après ça qu'il n'y a pas un malaise. La "pression négative" que les joueurs décrivaient l'an passé pèse sur les esprits, et certains semblent vouloir éviter le naufrage et les critiques. Les spectateurs slovaques ne jurent que par un quart de finale, mais il n'a plus rien d'évident. L'effectif est majoritairement constitué de joueurs d'Extraliga tchèque, dont cinq jouent au Sparta Prague : la Slovaquie pourra-t-elle créer la surprise en prenant exemple sur ce club qui a atteint la finale de Ligue des Champions en déjouant tous les pronostics ? Il le faudra car, après tant d'absences subies, le choix volontaire du staff de se séparer de deux titulaires de l'an passé (Bakos et Lusnak) a fait l'unanimité... contre lui.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
32 JANUS Jaroslav       183  87  21/09/1989  Litvínov            TCH-1   44   2,13   92,7%
50 LACO Jan             181  90  01/12/1981  Chomutov            TCH-1   61   2,54   90,8%
88 HUDACEK Julius       186  83  09/08/1988  Örebro HK           SUE-1   41   2,73   91,5%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts   Pén
 8 SERSEN Michal        188  92  28/12/1985  Slovan Bratislava    KHL    22    1   7    8    10'
                                             Banska Bystrica     SVK-1   25    3   9   12    12'
12 SEDIVY Eduard        176  75  04/01/1992  Kosice              SVK-1   62    8  19   27    46'
14 CERESNAK Peter       191  95  26/01/1993  Plzen               TCH-1   63    4   9   13    20'
26 MIKUS Juraj          194  99  30/11/1988  Sparta Prague       TCH-1   55    7  20   27    38'
28 GERNAT Martin        193  92  11/04/1993  Sparta Prague       TCH-1   45    4  10   14    28'
56 JANOSIK Adam         180  80  07/09/1992  Liberec             TCH-1   58    4   7   11    48'
61 TRSKA Peter          183  79  01/06/1992  Kometa Brno         TCH-1   59    6  13   19    22'
65 CAJKOVSKY Michal     192  99  06/05/1992  Sparta Prague       TCH-1   19    7   5   12    22'
                                             Avto. Ekaterinbourg  KHL    20    5  10   15     6'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 6 CINGEL Lukas         186  88  10/06/1992  Sparta Prague       TCH-1   54    8  13   21    18'
 9 SKOKAN David         182  83  06/12/1988  Chomutov            TCH-1   64   15   9   24    99'
18 KUDRNA Andrej        189  95  11/05/1991  Sparta Prague       TCH-1   50   12   8   20     4'
19 MIKLIK Michel        184  90  31/07/1982  Kosice              SVK-1    8    4   6   10     2'
                                             Kometa Brno         TCH-1    6    0   0    0     4'
                                             JYP Jyväskylä       FIN-1   26   13   6   19    22'
21 MATOUSEK Tomas       190  87  15/06/1992  Banska Bystrica     SVK-1   66   11  10   21    62'
22 DRAVECKY Vladimir    182  90  03/06/1985  Trinec              TCH-1   56   16  16   32    42'
24 SUJA Jakub           184  89  01/11/1988  Kosice              SVK-1   60   18  26   44    14'
55 BLIZNAK Mario        183  89  06/03/1987  Liberec             TCH-1   54    6  11   17    32'
59 STASTNY Andrej       191  99  24/01/1991  Slovan Bratislava    KHL    30    2   8   10    20'
                                             Dukla Trencin       SVK-1   18    4   9   13    10'
79 HUDACEK Libor        175  77  07/11/1990  Örebro HK           SUE-1   49   14  24   38    38'
80 HRNKA Tomas          196  97  11/11/1991  Plzen               TCH-1   54    3   7   10    28'
82 SKALICKÝ Pavol       195  94  09/10/1995  Slovan Bratislava    KHL    35    4   3    7    16'
                                             Banska Bystrica     SVK-1   27    9  13   22    14'
87 HASCAK Marcel        183  87  03/02/1987  Kometa Brno         TCH-1   58   15  19   34    22'
92 ZIGO Tomas           186  85  11/04/1992  Slovan Bratislava    KHL    29    4   4    8    16'
                                             Banska Bystrica     SVK-1   26    6   9   15    38'

Absents notables : Jaroslav Halak (G, refus), Andrej Sekera (D, play-offs NHL), Zdeno Chara (D, refus), Marek Daloga (D, fracture de la main), Martin Marincin (D, dos), Andrej Meszaros (D, opération du genou), Dominik Granak (D, choix du joueur), Juraj Valach (D, genou), Tomas Tatar (A, opération de l'épaule), Marian Gaborík (A, refus/genou), Marian Hossa (A, refus), Richard Panik (A, refus / fin de contrat), Marek Hrivik (A, coude), Tomas Jurco (A, examen médical négatif de fin de saison NHL), Marko Dano (A, refus / fin de contrat), Tomas Marcinko (A, opération du genou), Marek Viedenský (A, opération du genou), Tomas Surový (refus, "fatigue"), Peter Cehlarik (opération de l'épaule).

 

 

Organisateur du championnat du monde pour la première fois de son histoire en 2018, le Danemark espère franchir le cap des 5000 licenciés à la faveur de nouvelles patinoires ouvertes dans la région de Copenhague. À défaut d'une qualification olympique manquée une fois de plus, elle compte sur cette occasion pour consacrer et accélérer le développement spectaculaire qu'a déjà connu le hockey sur glace. Les clubs peu nombreux (une vingtaine) font en effet tous un remarquable travail de formation depuis les plus petites catégories.

La motivation risque d'être moindre cette année car le Danemark est assuré de se maintenir en tant que prochain pays organisateur. On s'attendait à ce que les mobilisation des joueurs serait moindre et que beaucoup pensent déjà l'an prochain. Mais après avoir atteint les quarts de finale l'an passé, les Scandinaves peuvent encore atteindre ce même objectif. Le talent d'exception Nikolaj Ehlers, exceptionnel de vitesse, est déjà le meneur offensif à 21 ans, et il bénéficiera en plus cette fois du métier de Peter Regin à ses côtés. D'autres cadres comme Morten Madsen et Julian Jakobsen sont capitaines en club et sont des piliers d'expérience. Sans parler de Morten Green : à 309 sélections, il ne s'arrête toujours pas et reste précieux en équipe nationale pour piloter la quatrième ligne à vocation défensive.

La défense n'a malheureusement pas la même profondeur : Mads Bødker a arrêté sa carrière, Daniel Nielsen et Stefan Lassen sont blessés. Ces trois hommes représentaient un temps de jeu cumulé de 54 minutes par match au dernier Mondial. Les Danois restent toujours fragiles et dépendants à la moindre absence à l'arrière, d'autant que Philip Larsen manifeste toujours aussi peu d'intérêt pour l'équipe nationale.

C'est un vrai défi pour Tomas Jonsson, l'entraîneur-adjoint chargé des lignes défensives qui est membre du "Triple Gold Club". Seuls cinq arrières ont du vécu à ce niveau, et le temps de jeu va forcément devoir être comblé par des joueurs inexpérimentés. L'expérience internationale de Philipp Bruggisser se limite aux 21 minutes au total des 7 rencontres pendant le Mondial 2014, mais son bon lancer peut servir en jeu de puissance, d'autant qu'il tire de la droite (comme Kristensen, Russell et... c'est tout !). L'alternative est le prometteur Matias Lassen, qui a aidé Leksand à être promu dans l'élite suédoise l'an passé alors qu'il était encore junior... puis s'est fait prêt à Mora et l'a fait monter aux dépens de Leksand cette année ! Quant à Nicolai Weichel, il n'a encore que 19 ans...

Le rôle du dernier rempart sera donc encore essentiel. Les cages sont bien gardées depuis deux ans avec Sebastian Dahm, qui détient les meilleures statistiques de la ligue autrichienne depuis deux saisons.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
31 NIELSEN Simon        188  84  27/10/1986  Herning             DAN-1   50   2,08   91,3%
32 DAHM Sebastian       182  80  28/02/1987  Graz 99ers          AUT-1   52   2,29   93,2%
39 SØRENSEN George      178  80  15/05/1995  Almtuna             SUE-2   19   2,73   89,0%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 BRUGGISSER Phillip   183  85  07/08/1991  Esbjerg             DAN-1   54    9  18   27    54'
 8 WEICHEL Nicolai      185  90  06/11/1997  Rungsted            DAN-1   41    3   7   10    58'
22 LAURIDSEN Markus     188  91  28/02/1991  Leksand             SUE-1   49    4   9   13     4'
25 LAURIDSEN Oliver     197 104  24/03/1989  Jokerit Helsinki     KHL    52    3   6    9    44'
28 KRISTENSEN Emil      184  81  20/09/1992  Linköping           SUE-1   26    4   3    7     6'
36 LASSEN Matias        182  82  15/03/1996  Mora                SUE-2   50    3   6    9    24'
41 JENSEN Jesper B.     184  84  30/07/1991  Jokerit Helsinki     KHL    57    2  14   16    34'
48 JENSEN Nicholas B.   189  96  08/04/1989  Rungsted            DAN-1   39    5  13   18   131'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 STORM Frederik       180  86  20/02/1989  Malmö               SUE-1   58   12  20   32    39'
12 CHRISTENSEN Mads     180  85  02/04/1987  EHC Munich          ALL-1   66   17  27   44    86'
13 GREEN Morten         183  88  19/03/1981  Rungsted            DAN-1   45   16  26   42    53'
19 KLARSKOV NIELSEN St. 178  83  12/03/1991  Rødovre / Herning   DAN-1   50   19  15   34    34'
24 EHLERS Nikolaj       182  78  14/02/1996  Winnipeg Jets        NHL    82   25  39   64    38'
29 MADSEN Morten        190  87  16/01/1987  Karlskrona HK       SUE-1   52    1  14   15    12'
33 JAKOBSEN Julian      184  87  11/07/1987  Aalborg             DAN-1   51    8  38   46    85'
38 POULSEN Morten H.    185  84  09/09/1988  Pelicans Lahti      FIN-1   54    8   7   15     4'
42 AAGAARD Mikkel       179  81  18/10/1995  Stockton Heat        AHL    29    5   7  12     18'
                                             Adirondack Thunder  ECHL    38   13  26  39     51'
43 HARDT Nichlas        177  80  06/07/1988  Malmö               SUE-1   58    9  17   26    22'
50 BAU HANSEN Mathias   200 108  03/07/1993  Frederikshavn       DAN-1   56   20  33   53    89'
60 RUSSELL Patrick      186  93  04/01/1993  Bakersfield          AHL    68    8   9   17    22'
72 MEYER Nicolai        183  82  21/07/1993  Västervik/Tingsryd  SUE-2   48    5  26   31    10'
93 REGIN Peter          187  90  16/04/1986  Jokerit Helsinki     KHL    61   18  31   49    10'

Absents notables : Frederik Andersen (D, refus attendu), Daniel Nielsen (D, blessé), Mathias Lassen (D, blessé), Philip Larsen (D, refus), Oliver Bjørkstrand (A, refus), Lars Eller (A, play-offs NHL), Frans Nielsen (A, refus), Mikkel Bødker (A, refus), Jannik Hansen (A, refus), Jesper Jensen (A, refus).

 

 

La Lettonie a traversé un automne turbulent. Le controversé Kirovs Lipmans, qui régnait sans partage depuis vingt ans, a été évincé de la présidence de la fédération avant la fin de son mandat, par un vote-surprise de défiance. Aigars Kalvitis, ancien Premier Ministre du pays (!) mais aussi président de la compagnie gazière nationale Latvijas Gaze (filiale de Gazprom...), a été élu à sa place, non sans avoir auparavant démissionné de son poste au Dinamo Riga. Cette révolution est l'aboutissement du renversement que cherchait depuis douze ans Viesturs Koziols, devenu vice-président et secrétaire général de la fédération.

Après les intrigues politiques, la Lettonie se devait de retrouver une direction sportive. La sélection nationale naviguait à vue avec des entraîneurs intérimaires, y compris aux qualifications olympiques (perdues). Les nouveaux dirigeants ont frappé fort (et sans doute cher) en engageant Bob Hartley, entraîneur vainqueur de la Coupe Stanley en 2002 et meilleur coach de NHL en 2015. Sans connaissance préalable du hockey letton, Hartley a eu six semaines de camp de préparation pour prendre en main sa nouvelle équipe.

Le changement de génération de l'équipe nationale est bien entamé. Les joueurs qui ont appris le hockey sous l'URSS (comme le vieux centre Sprukts de retour) ne sont plus nombreux. Dans les cages, la transition est déjà complète. Edgars Masalskis a fait d'émouvants adieux internationaux, et Elvis Merzlikins, avec 95% d'arrêts pendant l'Euro Challenge, paraît prêt à assumer la difficile succession.

Mais il n'est pas si facile pour les jeunes de s'adapter au rythme international. On se souvient des difficultés vécues l'an passé par le prometteur junior Rodrigo Abols (qui n'a pas passé le dernier tamisage cette année). Mais avec seulement cinq joueurs confirmés en défense, il faudra bien que la Lettonie compte sur ses deux universitaires de 21 ans, ou sur le capitaine de l'équipe junior de Riga, Uvis Janis Balinskis, qui n'a goûté qu'à une expérience limitée de la KHL.

L'enjeu pour la Lettonie est d'avoir plus d'une ligne capable de marquer, ce qui a rarement été le cas. Le trio Daugavins-Dzerins-Bukarts est le seul à être dangereux. Pour cela, il manque surtout depuis des années un centre à vocation offensive, avec une technique pointue au service de l'intelligence de jeu. C'est exactement le profil de Teodors Blugers, deuxième tour de draft NHL qui vient de terminer sa première saison professionnelle complète (en AHL). Efficace aux mises au jeu, capable de garder le palet collé au crosse, cet espoir saura-t-il répondre aux attentes dès ses premiers pas en équipe nationale ? Malheureusement, l'ambition d'une forte deuxième ligne est grandement affectée par la nouvelle tombée la veille du Mondial : Lauris Darzins s'est étiré le ligament croisé postérieur du genou au dernier match de prépration et sera forfait.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
30 MERZLIKINS Elvis      191  85  13/04/1994  Lugano              SUI-1   52   2,76   92,0%
74 PUNNENOVS Ivars       185  85  30/05/1994  Langnau             SUI-1   32   2,64   91,6%
98 KALNINS Janis         182  87  13/12/1991  Dinamo Riga          KHL    30   2,23   92,5%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 BINDULIS Kristofers   190  82  17/09/1995  Lake Superior State  NCAA   28    1  11   12    20'
11 SOTNIEKS Kristaps     183  87  29/01/1987  Lada Togliatti       KHL    56    6   8   14    24'
26 BALINSKIS Uvis Janis  180  84  01/08/1996  Dinamo Riga          KHL    21    2   3    5     6'
                                              HK Riga (juniors)    MHL    30    3   9   12    24'
27 CIBULSKIS Oskars      188  86  09/04/1988  Dinamo Riga          KHL    48    3   6    9     6'
29 FREIBERGS Ralfs       180  87  17/05/1991  Dinamo Riga          KHL    38    1   5    6    30'
32 KULDA Arturs          188  97  25/07/1988  Jokerit Helsinki     KHL    47    0  12   12    32'
58 GALVINS Guntis        186  87  25/01/1986  Dinamo Riga          KHL    51    7  16   23    20'
72 JAKS Janis            183  86  22/08/1995  American I. College  NCAA   27    5   6   11    10'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 5 SPRUKTS Janis         190 105  31/01/1982  Renon               AUT-2   31   10  16   26    14'
13 SKVORCOVS Gunars      186  86  13/01/1990  Dinamo Riga          KHL    53    2   2    4    14'
14 BUKARTS Rihards       176  84  31/12/1995  Springfield Thund.   AHL    14    0   3    3     4'
                                              Manchester Monarchs  ECHL   37   16  17   33    26'
16 DAUGAVINS Kaspars     185  93  18/05/1988  Torpedo N. Novgorod  KHL    51   11  24   35    43'
23 BLUGERS Teodors       183  88  15/08/1994  Wilkes-Barre Peng.   AHL    59    8  24   32    22'
25 DZERINS Andris        185  85  14/02/1988  Hradec Kralove      TCH-1   43   17   9   26    34'
28 GIRGENSONS Zemgus     185  92  05/01/1994  Buffalo Sabres       NHL    75    7   9   16    18'
41 RAZGALS Frenks        186  81  08/08/1996  Dinamo Riga          KHL     5    0   0    0     2'
                                              HK Riga (juniors)    MHL    50   24  19   43    42'
70 INDRASIS Miks         190  85  30/09/1990  Dinamo Riga          KHL    53   11  12   23    20'
71 BUKARTS Roberts       184  84  27/06/1990  Zlin                TCH-1   54   21  19   40    26'
79 PAVLOVS Vitalijs      195  98  17/06/1989  Dinamo Riga          KHL    53    0   4    4    24'
87 MEIJA Gints           185  80  04/09/1987  Dinamo Riga          KHL    60    7   6   13    22'
91 KENINS Ronalds        182  91  28/02/1991  Zurich SC Lions     SUI-1   51    6  10   16    67'
96 BICEVSKIS Maris       180  79  03/08/1991  Dinamo Riga          KHL    51    8   8   16    26'

Un attaquant reste à retrancher

Absents notables : Oskars Bartulis (D, cheville), Krisjanis Redlihs (D, blessé), Mikelis Redlihs (A, fracture du doigt), Martins Karsums (A, opération du genou), Lauris Darzins (A, genou).

 

 

L'Italie, qui avait décidé de rebâtir sur des jeunes en se passant des vieux naturalisés, est montée plus vite qu'elle ne l'avait prévu. L'entraîneur Stefan Mair a presque trop bien réussi son travail de reconstruction.

Néanmoins, la structure fondamentale du hockey italien reste bien plus important à long terme que la politique de la sélection. Après avoir réduit le championnat national à un week-end et permis aux clubs italiens de participer à une ligue alpine qui est en fait la deuxième division autrichienne élargie, la fédération a en quelque sorte assumé un constat d'échec à organiser elle-même aussi bien ses championnats, tant sur le plan du haut niveau que du développement sur le territoire, et à en assurer la cohérence de l'ensemble.

La cohérence, Stefan Mair la maintient toutefois à l'intérieur de son équipe, avec des joueurs volontaires et motivés pour ce défi, qui s'impliquent physiquement mais risque de souffrir à ce niveau sur la durée du championnat. Peu sont habitués au haut niveau, même si certains commencent à s'expatrier. Il y en a un qui signe des performances remarquables, c'est le gardien Andreas Bernard en Finlande, et cela tombe bien à ce poste capital. Thomas Larkin est capable de stabiliser une défense avec une grosse solidité physique. Pour le reste, les jeunes que l'on présente encore comme tels ne le sont plus tant que ça et n'ont guère progressé. Aucune nouvelle génération miraculeuse ne semble laisser entrevoir une éclaircie, qui serait étonnante dans le contexte.

Compte tenu de l'état global du hockey italien, réussir une fois à se maintenir en élite serait une anomalie. Le pire (ou le mieux, car la lucidité n'est pas un défaut), c'est qu'il en a conscience lui-même. Mais cela n'empêchera pas ses joueurs de tout donner avec fierté. Ils ne prétendent pas être meilleurs qu'on le dit, mais ils se disent que la foi peut parfois renverser des montagnes. L'adversité peut rendre solidaire.

Gardiens

                           cm  kg  Naissance                               MJ   Moy.     %
 1 BERNARD Andreas        185  80  09/06/1990  Ässät Pori          FIN-1   47   2,14   92,3%
29 CLOUTIER Frédéric      183  82  14/05/1991  Asiago              AUT-2   55   2,20   93,0%
35 VALLINI Gianluca       182  78  27/10/1993  Gherdëina           AUT-2   31   3,12   90,0%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 HOFER Armin            184  90  19/03/1987  Val Pusteria        AUT-2   44    8  34   42    18'
15 MIGLIORANZI Enrico     183  86  08/10/1991  Kallinge-Ronneby    SUE-3   12    0   2    2    10'
                                               Asiago              AUT-2   38    3  15   18    44'
17 EGGER Alexander        186  88  22/12/1979  Bolzano             AUT-1   62    6  22   28    38'
25 MARCHETTI Stefano      181  83  11/10/1986  Asiago              AUT-2   55    4  22   26    36'
26 HELFER Armin           188  97  31/05/1980  Val Pusteria        AUT-2   42    8  30   38    36'
27 LARKIN Thomas          196 100  31/12/1990  Medvescak Zagreb     KHL    58    2   3    5    78'
                                               Mannheim            ALL-1   12    0   2    2    14'
28 GLIRA Daniel           188  87  25/03/1994  Bolzano             AUT-1   61    4   4    8     8'
55 ZANATTA Luca           185  90  15/05/1991  Martigny            SUI-2   52    3  20   23    30'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 INSAM Marco           188  92  05/06/1989  Bolzano              AUT-1   63   12  15   27    14'
10 SCANDELLA Giulio      185  83  18/09/1983  Asiago               AUT-2   47   26  30   56    66'
16 MORINI Giovanni       187  90  02/02/1994  Lugano               SUI-1   43    3   0    3    14'
18 BERNARD Anton         178  82  18/04/1989  Bolzano              AUT-1   59   10  13   23    20'
19 ANDERGASSEN Raphael   177  73  14/06/1993  Val Pusteria         AUT-2   44   16  23   39    18'
20 FRANK Daniel          187  90  21/03/1994  Bolzano              AUT-1   57    6  13   19    12'
21 FRIGO Luca            183  90  30/05/1993  Bolzano              AUT-1   63    5  14   19    22'
22 KOSTNER Diego         183  82  05/08/1992  Ambrì-Piotta         SUI-1   55    3   4    7    20'
23 KOSTNER Simon         172  77  30/11/1990  Renon                AUT-2   52   22  23   45    30'
25 MARCHETTI Michele     185  83  27/09/1994  Bolzano              AUT-1   57    3   4    7    46'
57 GANDER Markus         186  90  16/05/1989  Bolzano              AUT-1   48   10  10   20    41'
58 GOI Tommaso           179  74  08/01/1990  Biasca               SUI-2   43    7   7   14    75'
                                              Ambrì-Piotta         SUI-1   18    1   1    2    24'
63 LAMBACHER Alex        191  90  07/10/1996  Kassel               ALL-2   14    0   0    0     0'
                                              Hanovre Indians      ALL-3   11    5   4    9     2'
90 TRAVERSA Tommaso      171  77  04/08/1990  Dundee Stars         GBR-1    5    1   0    1    14'
                                              Renon                AUT-2   42   11  12   23    46'

Absents notables : Alex Trivellato (D, luxation de l'épaule), Joachim Ramoser (A, genou).

 

 

Groupe B (à Paris)

 

Champion olympique en titre, double champion du monde et vainqueur de la Coupe du monde, le Canada est maintenant couvert d'or à ne plus savoir qu'en faire. Mais à l'instar de l'oncle Picsou, il ne se lasse pas de se baigner dans le doux métal et veut encore vivre de telles sensations, à l'instar de Matt Duchene qui a participé à ces quatre victoires.

Comme Picsou, le Canada est très possessif. Quand il a le palet, il le garde et déteste le donner à l'adversaire. Cela lui donne le contrôle du jeu et cette stratégie a largement fait ses preuves depuis trois ans. Il s'appuie avant tout sur une très forte colonne de centres. Claude Giroux et Sean Couturier avaient excellé en 2015, y compris dans les missions défensives. Mark Scheifele avait été imposant l'an passé et aura le même partenaire à ses côtés, Ryan O'Reilly, centre qui sera utilisé à l'aile comme ces deux dernières années. Le quatrième centre sera Brayden Point, un rookie qui a étonné et qui a fini la saison sur la première ligne de Tampa Bay pour pallier les blessures.

La défense a des qualités de mobilité importantes sur grande glace. Mike Matheson, étrangement élu meilleur défenseur l'an passé, et Tyson Barrie sont à la ligne bleue en supériorité numérique. Surtout, c'est Marc-Édouard Vlasic - souvent présenté comme le meilleur défenseur défensif au monde - qui sera chargé du verrouillage défensif, mission qu'il avait accomplie avec brio aux JO et à la coupe du monde.

Champion du monde trois fois de suite ? Personne ne l'a fait depuis l'époque dorée de la République Tchèque au tournant du siècle. L'interrogation majeure concerne le poste de gardien, où ni Chad Johnson ni Calvin Pickard ne semblent donner toute l'assurance requise.

L'autre surprise est la nomination du coach : celui de l'an passé, Bill Peters, n'a pas voulu se ré-engager pour rester auprès de sa fille qui s'apprête à sortir du lycée et prépare ses examens. Le nouveau coach est Jon Cooper : fils d'un Canadien et d'une Américaine, il a lui-même épousé une et vit depuis trente ans aux États-Unis. Il avait parfois travaillé pour USA Hockey, mais jamais pour Hockey Canada avant de se voir offrir ce poste.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
 1 COMRIE Eric          185  79  06/07/1995  Manitoba Moose       AHL    50   2,98   90,4%
                                             Winnipeg Jets        NHL     1   4,05   89,7%
30 JOHNSON Chad         191  89  10/06/1986  Calgary Flames       NHL    37   2,56   91,1%
31 PICKARD Calvin       185  89  15/04/1992  Colorado Avalanche   NHL    50   2,98   90,4%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 BARRIE Tyson         178  86  26/07/1991  Colorado Avalanche   NHL    80   12  41   53    26'
 5 DEMERS Jason         185  91  09/06/1988  Florida Panthers     NHL    81    9  19   28    53'
 7 MORRISSEY Josh       183  88  28/03/1995  Winnipeg Jets        NHL    82    6  14   20    38'
 8 LEE Chris            181  84  03/10/1980  Metal. Magnitogorsk  KHL    78   15  71   86    68'
19 MATHESON Michael     188  87  27/02/1994  Florida Panthers     NHL    81    7  10   17    36'
24 DE HAAN Calvin       185  89  09/05/1991  New York Islanders   NHL    82    5  20   25    36'
44 VLASIC Marc-Édouard  185  93  30/03/1987  San José Sharks      NHL    81    6  25   31    37'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 DUCHENE Matt         181  91  16/01/1991  Colorado Avalanche   NHL    77   18  23   41    12'
10 SCHENN Brayden       185  85  22/08/1991  Philadelphia Flyers  NHL    79   25  30   55    38'
11 KONECNY Travis       179  80  11/03/1997  Philadelphia Flyers  NHL    70   11  17   28    49'
14 COUTURIER Sean       186  89  07/12/1992  Philadelphia Flyers  NHL    82   15  22   37    28'
16 MARNER Mitch         181  77  05/05/1997  Toronto Maple Leafs  NHL    83   20  45   65    38'
17 SIMMONDS Wayne       188  83  26/08/1988  Philadelphia Flyers  NHL    82   31  23   54   122'
21 POINT Brayden        180  75  13/03/1996  Tampa Bay Lightning  NHL    68   18  22   40    14'
28 GIROUX Claude        180  83  12/01/1988  Philadelphia Flyers  NHL    82   14  44   58    38'
29 MACKINNON Nathan     182  85  01/09/1995  Colorado Avalanche   NHL    82   16  37   53    16'
53 SKINNER Jeff         180  91  16/05/1992  Carolina Hurricanes  NHL    79   37  26   63    28'
55 SCHEIFELE Mark       188  84  15/03/1993  Winnipeg Jets        NHL    79   32  50   82    38'
71 KILLORN Alex         188  88  14/09/1989  Tampa Bay Lightning  NHL    81   19  17   36    66'
90 O'REILLY Ryan        183  96  07/02/1991  Buffalo Sabres       NHL    72   20  35   55    10'

Les joueurs en italique, sur place, ne sont pas encore inscrits officiellement et peuvent éventuellement être remplacés ; il reste deux places libres pour des renforts supplémentaires

Absents notables : Carey Price (G, refus), Corey Crawford (G, ?), Duncan Keith (D, refus), Shea Weber (D, refus), Morgan Rielly (D, cheville), T.J. Brodie (D, femme malade), Chris Tanev (D, non invité), Sidney Crosby (A, commotion), Jonathan Toews (A, refus), Patrice Bergeron (A, hernie), Tyler Seguin (A, tendon d'Achille), John Tavares (A, tendon), Steven Stamkos (A, ménisque droit), Jonathan Drouin (A, refus), Sean Monahan (A, opération du poignet).

 

 

Cela faisait bien longtemps que la République Tchéque n'avait pas abordé un championnat du monde avec autant de confiance et d'optimisme. Il n'y a plus d'entraîneur austère ou empêtré dans des affaires. Natif de 1968, le nouveau sélectionneur Josef Jandac incarne peut-être le nouveau printemps du hockey tchèque. Dans sa jeunesse, il pratiquait deux sports en parallèle et avait obtenu un premier contrat dans la section football du Sparta. Mais après un grave accident (triple fracture), son club lui a demandé de choisir. Comme le hockey sur glace, sollicitant des mouvements différents, ne lui occasionnait pas les douleurs ressenties au football, Jandac y a fait carrière jusqu'à obtenir aujourd'hui le poste le plus important dans le pays. Le destin... Passé d'adjoint à chef, Jandac se voit toujours comme le maillon d'un collectif qui prend les décisions, même si c'est évidemment à lui de trancher.

La sélection de Jandac n'a pas suscité de critiques. Il semble avoir trouvé le bon équilibre entre hommes d'expérience et jeunes joueurs prometteurs capables d'amener de l'énergie. Le plus difficile reste néanmoins devant lui. Il a emmené plus de joueurs que nécessaire, selon l'habitude tchèque, et devra encore gérer son groupe. Lorsque viendra l'heure fatidique du quart de finale, ce terrible couperet, il lui faudra opter pour le bon gardien entre Petr Mrazek et Pavel Francouz, qui alterneront en phase de poule.

Les Tchèques ne manquent pas de technique en zone offensive, et leur attaque, en panne ces dernières années, semble s'être débloquée dans une préparation assez enthousiasmante. On peut même espérer que David Pastrnak, qui a approché du point par match en NHL à même pas 21 ans, puisse déjà être un meneur offensif : il reformera exactement la même première ligne qu'aux derniers Mondiaux avec Plekanec et Cervenka. Le meilleur marqueur de l'an passé Michal Birner a reculé en troisième ligne pour laisser sa place au capitaine Jakub Voracek, et le cinquième marqueur Lukas Kaspar n'a même pas trouvé de place dans cet effectif où la concurrence s'est intensifiée. Les Tchèques ayant plutôt eu l'habitude de déjouer les pronostics et l'adversité, il faut se méfier de cette euphorie prématurée. Mais le podium, après quatre ans de disette, leur paraît de nouveau accessible.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
33 FRANCOUZ Pavel       182  81  03/06/1990  Traktor Chelyabinsk  KHL    36   1,55   94,8%
34 MRAZEK Petr          185  70  14/02/1992  Detroit Red Wings    NHL    50   3,04   90,1%
38 FURCH Dominik        188  91  19/04/1990  Avangard Omsk        KHL    65   1,97   92,6%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 GUDAS Radko          182  89  05/06/1990  Philadelphia Flyers  NHL    67    6  17   23    93'
 5 JERABEK Jakub        180  89  12/05/1991  Vityaz Podolsk       KHL    63    6  30   36    64'
 6 KEMPNY Michal        184  90  08/09/1990  Chicago Blackhawks   NHL    51    2   6    8    22'
29 KOLAR Jan            190  92  22/11/1986  Amur Khabarovsk      KHL    60    9   6   15    25'
36 KREJCIK Jakub        187  87  25/06/1991  Medvescak Zagreb     KHL    48    1  15   16    14'
                                             Kometa Brno         TCH-1   15    4   9   13    10'
45 SIMEK Radim          180  89  20/09/1992  Liberec             TCH-1   58   13  19   32    36'
84 KUNDRATEK Tomas      187  91  26/12/1989  Slovan Bratislava    KHL    39    8   5   13    20'
88 SULAK Libor          189  84  04/03/1994  Znojmo              AUT-1   58   13  18   31    43'
90 RUTTA Jan            190  90  29/07/1990  Chomutov            TCH-1   63   10  33   43    36'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
10 CERVENKA Roman       182  89  10/12/1985  Fribourg-Gottéron   SUI-1   54   20  45   65    46'
14 PLEKANEC Tomas       180  89  31/10/1982  Montréal Canadiens   NHL    84   11  20   31    24'
16 BIRNER Michal        183  83  02/03/1986  Fribourg-Gottéron   SUI-1   41   11  31   42    22'
20 VRANA Petr           177  83  29/03/1985  Sparta Prague       TCH-1   54   23  28   51    38'
30 LEV Jakub            184  90  06/12/1990  HC Plzen            TCH-1   63   18  16   34    62'
43 KOVAR Jan            180  75  20/03/1990  Metal. Magnitogorsk  KHL    77   33  55   88    44'
46 KREJCI David         183  84  28/04/1986  Boston Bruins        NHL    85   23  31   54    26'
51 HORAK Roman          182  74  21/05/1991  Vityaz Podolsk       KHL    64   16  16   32    32'
62 REPIK Michal         179  85  31/12/1988  Traktor Chelyabinsk  KHL     2    0   0    0     2'
                                             Sparta Prague       TCH-1   26    8  10   18    43'
69 RADIL Lukas          190  89  05/08/1990  Spartak Moscou       KHL    56   12  21   33    50'
71 HYKA Tomas           182  79  23/03/1993  BK Mladá Boleslav   TCH-1   53   21  22   43    24'
78 HANZL Robin          178  70  10/01/1989  HC Litvínov         TCH-1   49    7  21   28    32'
79 ZOHORNA Tomas        185  91  03/01/1988  Amur Khabarovsk      KHL    59   13  21   34    48'
88 PASTRNAK David       182  82  25/05/1996  Boston Bruins        NHL    81   36  38   74    40'
89 KUBALIK Dominik      187  81  21/08/1995  HC Plzen            TCH-1   62   32  21   53    24'
93 VORACEK Jakub        189  96  15/08/1989  Philadelphia Flyers  NHL    82   20  41   61    56'

9 défenseurs et 15 attaquants ont été emmenés à Paris, soit 24 joueurs pour 22 places ; 20 ont été définitivement déclarés, 4 sont donc réservistes, de même Krejci incertain qui essaie de guérir sa blessure pour pouvoir venir.

Absents notables : Jakub Nakladal (D, famille), Roman Polák (D, pied), Michal Jordán (D, genou), Andrej Šustr (D, fin de contrat), Ondrej Palát (A, fin de contrat), Vladimir Sobotka (A, play-offs NHL), Aleš Hemský (A, convalescent, opéré), Michael Frolik (A, poignet), TomᚠHertl (A, blessé, jouait sous infiltrations), Radek Faksa (A, fin de contrat), Martin Hanzal (A, hanche / fin de contrat), TomᚠFilippi (A, épaule), Petr Holik (A, côtes).

 

 

Solide troisième du classement mondial, la Finlande est presque toujours dans le dernier carré. La raison en est un système extrêmement précis et parfaitement intégré par chacun des hockeyeurs. Un système qui restreint les espaces, qui étouffe les ambitions de l'adversaire, mais qui étouffe aussi parfois un peu le jeu. Le spectacle n'est pas forcément au rendez-vous, mais les résultats donnent souvent raison au modèle finlandais.

Le problème est que les résultats ne suivent plus depuis que Lauri Marjamäki a pris en mains la sélection nationale l'été dernier. Non seulement son bilan est pour l'instant négatif, mais en plus il se serait déjà mis plusieurs joueurs à dos. Leo Komarov a annoncé sa retraite internationale après la Coupe du monde en septembre (à 29 ans !). Certains journalistes prétendent que certains joueurs excusés ont simplement prétexté une blessure. Les défections de jeunes joueurs censés incarner l'avenir du hockey finlandais (Ristolainen, Laine, Armia) sont un très mauvais signe.

Comme la roue peut tourner en un an... En 2016, la Finlande avait remporté les Mondiaux des moins de 20 ans avec un super-trio composé de Jesse Puljujärvi (également champion du monde U18), Sebastian Aho et Patrik Laine (vice-champion du monde chez les seniors). L'année 2017 a commencé par un barrage de relégation chez les juniors, une contre-performance historique qui a choqué la Finlande. Que sont devenus les trois prodiges ? Aho est bien là pour mener la première ligne finlandaise aux côtés du centre Valtteri Filppula et du buteur Miro Aaltonen. Laine a vite excellé en NHL... mais est resté chez lui et se dit déjà fatigué.

Quant à Puljujärvi, plus jeune que les deux autres, il est parti si tôt en Amérique du Nord qu'il y a régressé, en manque de temps de jeu. C'est un spectre ayant perdu confiance en lui qui est rentré en équipe de Finlande. Marjamäki, qui l'a fait éclore chez les Kärpät d'Oulu, croit toujours en son potentiel. La confiance est une donnée-clé qui pose également question au sujet de Juhamatti Aaltonen. Le champion du monde 2011 a certes gagné sa place par une bonne prestation au dernier tournoi de l'Euro Hockey Tour, mais c'est un buteur en pleine traversée du désert : il en est à 24 rencontres consécutives sans avoir trouvé le chemin des filets !

Le public finlandais aborde donc ce championnat du monde dans un état d'esprit très pessimiste. Mais c'est souvent dans ces cas-là que son équipe crée la surprise...

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
29 SÄTERI Harri          184  94  29/12/1989  Vityaz Podolsk       KHL    46   2,75   92,3%
31 ORTIO Joni            186  84  16/04/1991  Skellefteå AIK      SUE-1   49   2,19   92,1%
70 KORPISALO Joonas      190  84  28/04/1994  Columbus B. Jackets  NHL    14   2,88   90,5%
                                              Cleveland Monsters   AHL    16   2,69   90,7%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 LEHTONEN Mikko        182  89  16/01/1994  KooKoo Kouvola      FIN-1   43    6  19   25    20'
                                              HV 71 Jönköping     SUE-1   25    0   4   48     4'
 5 KUKKONEN Lasse        183  85  18/09/1981  Kärpät Oulu         FIN-1   50    7  15   22    26'
 6 JAAKOLA Topi          186  89  15/11/1983  Jokerit Helsinki     KHL    59    3  18   21    39'
36 JÄRVINEN Joonas       190  97  05/01/1989  Kunlun Red Star      KHL    47    4   8   12    36'
38 HIETANEN Juuso        180  85  14/06/1985  Dynamo Moscou        KHL    66   13  20   33    28'
47 LAJUNEN Ville         184  84  08/03/1988  Jokerit Helsinki     KHL    57   12   6   18    16'
55 OHTAMAA Atte          188  92  06/11/1987  Ak Bars Kazan        KHL    70    3  11   14    20'
60 HONKA Julius          179  84  03/12/1995  Dallas Stars         NHL    16    1   4    5     4'
                                              Texas Stars          AHL    50    7  24   31    59'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
15 AALTONEN Miro         180  78  07/06/1993  Vityaz Podolsk       KHL    63   19  25   44    45'
19 SAVINAINEN Veli-Matti 182  82  05/01/1986  Tappara Tampere     FIN-1   72   35  32   67    66'
20 AHO Sebastian         181  78  26/07/1997  Carolina Hurricanes  NHL    82   24  25   49    26'
23 KEMPPAINEN Joonas     188  95  07/04/1988  Sibir Novosibirsk    KHL    60   11  12   23    22'
24 LAJUNEN Jani          189  94  16/06/1990  Tappara Tampere     FIN-1   77   16  28   44    30'
33 HÄNNIKÄINEN Markus    188  85  26/03/1993  Columbus B. Jackets  NHL    10    1   1    2     6'
                                              Cleveland Monsters   AHL    57   19  18   37    22'
37 PYÖRÄLÄ Mika          182  81  13/07/1981  Kärpät Oulu         FIN-1   62   26  30   56    20'
39 PULJUJÄRVI Jesse      193  92  07/05/1998  Edmonton Oilers      NHL    28    1   7    8    10'
                                              Bakersfield Condors  AHL    39   12  16   28    10'
40 SALLINEN Tomi         184  80  11/02/1989  Nijnekamsk / Kunlun  KHL    51    8   5   13    18'
41 PIHLSTRÖM Antti       180  82  22/10/1984  Fribourg-Gottéron   SUI-1   10    3   1    4     2'
                                              Jokerit Helsinki     KHL    31    4   5    9    24'
50 AALTONEN Juhamatti    184  89  04/06/1985  HIFK Helsinki       FIN-1   65   19  25   44    30'
51 FILPPULA Valtteri     182  85  20/03/1984  Tampa Bay / Phil.    NHL    79   12  30   42    26'
62 OSALA Oskar           194 100  26/12/1987  Metal. Magnitogorsk  KHL    78   20  15   35    82'
96 RANTANEN Mikko        193  95  29/10/1996  Colorado Avalanche   NHL    75   20  18   38    22'

Les joueurs en italique, sur place, ne sont pas encore inscrits officiellement et peuvent éventuellement être remplacés

Absents notables : Pekka Rinne (G, play-offs NHL), Tuukka Rask (G, refus), Rasmus Ristolainen (D, refus), Olli Määttä (D, play-offs NHL), Sami Vatanen (D, play-offs NHL), Anssi Salmela (D, blessé), Mikko Koivu (A), Mikael Granlund (A, poignet), Jussi Jokinen (A, poignet), Aleksander Barkov (A, "haut du corps"), Patrik Laine (A, fatigue), Jussi Jokinen (A, genou), Joel Armia (A, cheville), Jori Lehterä (A, play-offs NHL).

 

 

La Suisse peine toujours à égaler sa finale de 2013. Les quarts de finale restent l'objectif minimal, mais ils n'ont été atteints qu'une fois en trois ans. L'an dernier, la Nati avait perdu d'entrée contre le promu (Kazakhstan) puis contre la Norvège, des points lâchés en route qu'elle n'était jamais parvenue à rattraper. Patrick Fischer a été maintenu en poste malgré cet échec, confirmant la volonté de faire confiance à un entraîneur suisse.

Les résultats se sont améliorés : la Nati a remporté deux tournois en décembre et en février, et est même devenue la première nation hors du top-4 européen à être classée première de l'Euro Hockey Challenge. Le dernier match préparatoire contre le Canada l'a fait redescendre sur terre. Avant de rêver face au gros, il faudra être sérieux face... au promu (Slovénie) et à la Norvège, un programme qui rappelle quelque chose...

Les trois meilleurs marqueurs de l'an passé (Andrighetto, Moser et Niederreiter) ne sont plus là, mais les lignes Hollenstein-Haas-Praplan voire Ambühl-Malgin-Brunner ont semblé trouver une certaine efficacité en préparation. Les autres centres Tanner Richard, Cody Almond et Reto Schäppi semblent capables de ratisser des palets. Le capitaine Raphael Diaz emmène une défense un peu inexpérimentée qui doit faire ses preuves.

Les succès de la Suisse n'ont jamais été obtenus sans un grand gardien. Un certain dilemme s'est instauré entre Leonardo Genoni, qui a réalisé une excellente saison en club, et Jonas Hiller, beaucoup plus convaincant lors de la préparation.

Cette formation est capable de battre de grosses équipes, mais n'a pas pour autant une grande marge sur ses poursuivants dans un hockey international plus resserré que jamais.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
 1 HILLER Jonas          187  87  12/02/1982  Bienne              SUI-1   52   2,72   91,6%
26 SCHLEGEL Niklas       180  67  03/08/1994  Zurich SC Lions     SUI-1   24   2,02   92,0%
63 GENONI Leonardo       180  88  28/08/1987  Berne               SUI-1   66   1,97   93,9%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
16 DIAZ Raphael          181  89  09/01/1986  Zoug                SUI-1   62   13  31   44    28'
27 SCHLUMPF Dominik      182  79  03/03/1991  Zoug                SUI-1   57    1  11   12    49'
34 KUKAN Dean            187  90  08/07/1993  Cleveland Monsters   AHL    72    4  25   29    43'
53 MARTI Christian       192  95  29/03/1993  Zurich SC Lions     SUI-1   54    3   8   11    51'
54 FURRER Philippe       186  92  16/06/1985  Lugano              SUI-1   49    4  13   17    36'
55 LOEFFEL Romain        176  81  10/03/1991  Genève-Servette     SUI-1   54   11  26   37    18'
65 UNTERSANDER Ramon     183  90  21/01/1991  Berne               SUI-1   66   17  24   41    41'
76 GENAZZI Joël          185  90  10/02/1988  Lausanne            SUI-1   51   18  17   35    22'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 PRAPLAN Vincent       181  84  10/06/1994  Kloten              SUI-1   56   15  29   44    20'
 9 RÜFENACHT Thomas      180  85  22/02/1985  Berne               SUI-1   52   14  26   40    71'
10 AMBÜHL Andres         177  87  14/09/1983  Davos               SUI-1   58   18  30   48    57'
19 SCHÄPPI Reto          194  96  27/01/1991  Zurich SC Lions     SUI-1   51    4   7   11    24'
23 BODENMANN Simon       178  83  02/03/1988  Berne               SUI-1   48   10  17   27    36'
24 SURI Reto             183  84  25/03/1989  Zoug                SUI-1   61    6  14   20    44
44 SUTER Pius            180  80  24/05/1996  Zurich SC Lions     SUI-1   44   19  13   32    16'
61 HERZOG Fabrice        189  87  09/12/1994  Zurich SC Lions     SUI-1   50   11  12   23    18'
70 HOLLENSTEIN Denis     183  85  15/10/1989  Kloten              SUI-1   54   23  22   45   105'
71 RICHARD Tanner        182  88  06/04/1993  Tampa Bay Lightning  NHL     3    0   0    0     2'
                                              Syracuse Crunch      AHL    47   14  20   34    50'
72 MALGIN Denis          175  80  18/01/1997  Florida Panthers     NHL    47    6   4   10     8'
                                              Springfield Thund.   AHL    15    3   9   12    14'
89 ALMOND Cody           188  90  24/07/1989  Genève-Servette     SUI-1   42   12  16   28    56'
92 HAAS Gaëtan           181  80  31/01/1992  Bienne              SUI-1   45   11  22   33     4'
96 BRUNNER Damien        180  85  09/03/1986  Lugano              SUI-1   35    8  19   27    47'

Absents notables : Roman Josi (D, play-offs NHL), Eric Blum (D, main), Sven Andrighetto (A, aine), Sven Bärtschi (A, nuque), Kevin Fiala (A, fracture du fémur gauche), Simon Moser (A, blessé), Nino Niederreiter (A, fin de contrat).

 

 

La Norvège est un pays qui a bon nombre de points communs avec la France en ce qui concerne le hockey sur glace : elle a mené du bon travail depuis une douzaine d'années, elle s'est développée et consolidée, elle dispose d'un cadre d'internationaux fiables, mais elle souffre encore d'un déficit d'image auprès du grand public. L'atout de l'organisation du Mondial en moins : elle va bientôt être le seul participant stable de l'élite mondiale - avec les États-Unis - à ne pas avoir accueilli la compétition dans ce siècle.

Jamais descendue en dessous de la douzième place mondiale depuis neuf ans, la Norvège est toutefois un peu au-dessus de la France. Un peu, mais juste ce qu'il faut pour la devancer au classement mondial, ce qui lui a permis d'organiser le tournoi de qualification olympique et d'y frustrer les Bleus. C'est la récompense de la grande régularité, obtenue avec une équipe très stable. Un très gros morceau qui se dressera encore sur la route de l'équipe de France samedi soir dans un match-clé pour la suite du tournoi.

Le nouveau sélectionneur Petter Thoresen n'a pas fait de révolution après les quinze ans de mandat de Roy Johansen. Il a simplement continué le travail et suit la même politique de stabilité. Quand un joueur intégre la sélection, c'est en général qu'il l'a mérité et qu'il est prêt. Pour son premier Mondial, Alexander Reichenberg arrive ainsi directement en première ligne avec les meneurs offensifs Ken André Olimb et Patrick Thoresen. Il n'a certes jamais quitté le championnat norvégien, mais vient de signer pour la saison prochaine au Sparta Prague, qu'il avait affronté en CHL.

La Norvège continue de sortir de bons joueurs, elle a des gabarits solides et des éléments qui excellent dans le contrôle du palet. La défense, dont la jeune génération progresse en Suède, n'est plus un point faible.

Ce travail solide est encore moins mis en lumière que celui de la France. La principale chaîne privée TV2, qui retransmet toute l'année les rencontres de l'équipe nationale, risque d'être privée de Bercy en raison d'un conflit avec la chaîne Discovery, qui veut que TV2 arrête de diffuser une émission de football avec de larges extraits des buts du championnat norvégien. En tant que détenteur des droits de diffusion des championnats du monde, Discovery contrôle les accréditations des chaînes de son pays et a promis de mettre des bâtons dans les roues à TV2 dans tous les sports (notamment aux prochains Jeux olympiques d'hiver) à cause de cette guerre du football. Le hockey norvégien est le dindon de la farce.

Gardiens

                           cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
25 HAUKELAND Henrik       186  83  06/12/1994  Leksands IF         SUE-1   24   2,94   89,9%
30 HAUGEN Lars            185  86  19/03/1987  Färjestad BK        SUE-1   36   2,14   92,5%
50 SØBERG Steffen         180  79  06/08/1993  Vålerenga Oslo      NOR-1   49   2,39   91,3%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 JOHANNESEN Johannes    181  81  01/03/1997  Frölunda Göteborg   SUE-1   10    1   2    3     2'
                                               IK Oskarshamn       SUE-2   26    1   1    2     6'
 5 LESUND Erlend          190  95  11/12/1994  Mora IK             SUE-2   55    0  11   11    32'
 6 HOLØS Jonas            180  90  27/08/1987  Färjestad BK        SUE-1   58    9  11   20    12'
10 NØRSTEBØ Mattias       179  80  03/06/1995  Frölunda Göteborg   SUE-1   56    2   7    9     6'
14 SVEUM Dennis           185  82  27/11/1986  Stavanger Oilers    NOR-1   51    2  18   20    52'
42 ØDEGAARD Henrik        179  85  12/02/1988  Frisk Asker         NOR-1   51    4  16   20    54'
47 BONSAKSEN Alexander    180  82  24/01/1987  Tappara Tampere     FIN-1   67    4  14   18    58'
90 SØRVIK Daniel          183  87  11/03/1990  HC Litvinov         TCH-1   45    6  10   16    28'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 TRETTENES Mathias      179  78  08/11/1993  Almtuna IS          SUE-2   50    7   8   15    14'
13 OLDEN Sondre           194  83  29/08/1992  Leksands IF         SUE-1   52    4   3    7     6'
20 BASTIANSEN Anders      190  94  31/10/1980  Frisk Asker         NOR-1   62   24  32   56    54'
22 RØYMARK Martin         184  86  10/11/1986  Tappara Tampere     FIN-1   74    9   8   17     8'
24 MARTINSEN Andreas      190 100  13/06/1990  Colorado/Montréal    NHL    66    3   4    7    32'
26 FORSBERG Kristian      186  86  05/05/1986  Stavanger Oilers    NOR-1   57    9  14   23    34'
28 ROEST Niklas           174  80  03/08/1986  Sparta Sarpsborg    NOR-1   56   24  23   47    85'
37 KARTERUD Jørgen        196  88  06/05/1994  Västervik           SUE-2   39    8   6   14    18'
                                               Linköping           SUE-1   17    0   0    0     2'
40 OLIMB Ken Andre        178  80  21/01/1989  Linköping           SUE-1   45   10  13   23     4'
41 THORESEN Patrick       180  84  07/11/1983  Zurich SC Lions     SUE-1   54   19  30   49    40'
46 OLIMB Mathis           179  83  01/02/1986  Linköping           SUE-1   46    8  14   22    37'
51 ROSSELI OLSEN Mats     180  82  17/02/1981  Frölunda Göteborg   SUE-1   64    8   9   17    34'
61 REICHENBERG Alexander  186  79  13/06/1992  Storhamar           NOR-1   51   20  19   39    28'
93 VALKVAE OLSEN Thomas   186  90  18/05/1993  BIK Karlskoga       SUE-2   58   17  11   28    14'

Absents notables : Ole-Kristian Tollefsen (D, commotion), Mats Zuccarello (A, play-offs NHL), Tommy Kristiansen (A, aine).

 

 

Pour la France, c'est l'aboutissement de douze années de travail. Pour la fédération française de hockey sur glace, bien sûr, car l'organisation de ces championnats du monde couronne le chemin accompli depuis qu'elle a pris son indépendance. Mais aussi pour les entraîneurs Dave Henderson et Pierre Pousse : pour mieux mesurer le parcours, rappelons que les premières rencontres de championnat du monde du sélectionneur Henderson furent un 5-3 contre la Lituanie et un 3-3 contre l'Estonie... Oui, la mémoire fait parfois un choc.

Aujourd'hui, les plus grandes nations du hockey mondial se méfient de l'équipe de France. La Russie et le Canada ont trébuché face à elle. Elle a passé dix ans dans l'élite mondiale, et atteint les quarts de finale en 2014 grâce à une formidable ligne Antoine Roussel - Pierre-Édouard Bellemare - Stéphane Da Costa. C'est la première fois depuis ce Mondial de Minsk que les trois hommes sont de nouveau réunis ensemble sous le maillot bleu, sans que l'un soit blessé. Alors que la plupart des vedettes tricolores ont connu des blessures en fin de saison, elles sont finalement toutes au rendez-vous de Paris.

L'équipe est au complet (sauf malheureusement pour lui le prodige Texier que l'on rêvait de voir se frotter au gratin mondial), ce qui a donné lieu à une concurrence encore inédite pour pouvoir faire partie du groupe. La France n'a sans doute jamais été aussi forte. C'est vrai. Mais la Norvège, premier adversaire décisif pour la suite de la compétition, n'a elle non plus jamais eu d'équipe aussi dense et solide dans toutes ses lignes...

Après ce premier match qui conditionnera beaucoup de choses, le calendrier est infernal. Les Bleus joueront 7 matchs en 10 jours. C'est l'enchaînement le plus dur de tous les participants (avec le Danemark à Cologne, qui avait déjà connu le même calendrier l'an dernier... et atteint quand même le quart de finale !). Par le passé, certains joueurs français avaient peiné à tenir la distance. Le rythme plus soutenu de la Ligue Magnus réduite à douze clubs, avec deux matches par semaine, aidera certes les joueurs du championnat de France à opérer la transition, mais pour tous, l'intensité du hockey international est sans équivalent avec ce qu'ils connaissent en club, du moins pas à temps de jeu comparable. L'effort sera considérable, à la hauteur du défi historique. Le public de Bercy doit mesurer sa chance et réserver les acclamations que ces joueurs méritent. Y compris le capitaine Laurent Meunier et le phénoménal gardien Cristobal Huet, à qui l'on souhaite de terminer en beauté leur carrière internationale.

Gardiens

                           cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
33 QUEMENER Ronan         186  86  13/02/1988  Aalborg             DAN-1   51   2,04   91,9%
39 HUET Cristobal         183  93  03/09/1975  Lausanne            SUI-1   44   2,52   91,8%
49 HARDY Florian          183  83  08/08/1985  Dornbirn            AUT-1   52   2,96   91,0%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 JANIL Jonathan         189  93  24/09/1987  Bordeaux            FRA-1   55    3   9   12    16'
 4 MANAVIAN Antonin       191 101  26/04/1987  Székesfehérvár      AUT-1   54   11  14   25    81'
18 AUVITU Yohann          183  87  27/07/1989  New Jersey Devils    NHL    25    2   2    4     2'
                                               Albany Devils        AHL    29    5   8   13     2'
28 RAUX Damien            179  82  03/11/1984  Rouen               FRA-1   63    9  11   20    26'
44 DAME-MALKA Olivier     179  87  30/05/1990  Rouen               FRA-1   59   12  13   25   111'
62 CHAKIACHVILI Florian   186  87  18/03/1992  Rouen               FRA-1   61    5  19   24   101'
74 BESCH Nicolas          179  82  25/10/1984  Bordeaux            FRA-1   50    4  18   22    54'
84 HECQUEFEUILLE Kévin    181  84  20/11/1984  Amiens              FRA-1    5    0   5    5     6'
                                               Kloten              SUI-1   11    1   1    2     8'
                                               La Chaux-de-Fonds   SUI-2   16    4  14   18    24'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 FLEURY Damien          180  84  01/02/1986  Kunlun Red Star      KHL    57    9   7   16    24'
10 MEUNIER Laurent        182  83  16/01/1979  La Chaux-de-Fonds   SUI-2   50   18  34   52    46'
12 CLAIREAUX Valentin     180  90  05/04/1991  Lukko Rauma         FIN-1   53    6  14   20    28'
14 DA COSTA Stéphane      181  82  11/07/1989  CSKA Moscou          KHL    34   13  15   28    12'
18 RECH Anthony           180  87  09/07/1992  EV Zoug Academy     SUI-2    8    2   1    3    25'
                                               Gap                 FRA-1   44   26  37   63    34'
21 ROUSSEL Antoine        183  89  21/11/1989  Dallas Stars         NHL    60   12  15   27   115'
23 BOUVET Maurin          183  83  28/05/1995  Gap                 FRA-1   60   20  18   38    22'
25 RITZ Nicolas           182  87  26/02/1992  Herning             DAN-1   51   12  11   23    47'
27 LAMPÉRIER Loïc         187  90  07/08/1989  Rouen               FRA-1   63   15  43   58   116'
29 DOUAY Floran           190  88  07/02/1995  Genève-Servette     SUI-1   30    1   1    2    51'
41 BELLEMARE Pierre-Éd.   182  90  06/03/1985  Philadelphia Flyers  NHL    82    4   4    8    20'
72 PERRET Jordann         178  79  15/10/1994  Rouen               FRA-1   63   20  30   50    76'
77 TREILLE Sacha          194  95  06/11/1987  Rouen               FRA-1   63   33  22   55   122'
80 DA COSTA Teddy         179  84  17/02/1986  Znojmo              AUT-1   31    3  10   13    32'

Absents notables : Alexandre Texier (A, épaule), Yorick Treille (A, non sélectionné), Charles Bertrand (A, non sélectionné).

 

 

Le Bélarus reste sur un Mondial raté, sauvé in extremis par une victoire contre la France, et sur une frustrante élimination des JO à domicile. On se demandait si les Nord-Américains naturalisés resteraient longtemps en équipe nationale une fois leur rêve olympique envolé. La réponse est variée. Viré du Dynamo Minsk, le défenseur Nick Bailen semble en garder une rancune et les Biélorusses semblent résignés à ne plus le revoir. Platt est annoncé blessé alors qu'il a fini la saison en club. En revanche, même s'il poursuit sa carrière en Allemagne, Charles Linglet est toujours motivé pour rendre la confiance que lui a témoigné ce pays. Quant au gardien Kevin Lalande, il est plus que jamais là puisque Dave Lewis l'a encore désigné comme son numéro 1 alors qu'il est troisème gardien au Dynamo Minsk.

Mais le choix qui déclenché la plus grosse polémique, c'est la décision de se séparer d'Andrei Stepanov, meilleur marqueur du Bélarus au dernier Mondial. Malgré son jeu plein d'énergie qui plaît aux fans, Dave Lewis a jugé qu'il ne travaillait pas assez défensivement dans les trois zones. Les frères Kostitsyn montrent l'exemple quand ça leur chante, mais eux, Lewis les a juste recadrés dans son bureau... Difficile de se passer d'eux. Dans ce contexte, on s'attendait donc plutôt à voir arriver une équipe en tension. Depuis l'éviction inattendue de Stepanov, certains joueurs semblent ne plus être en phase avec les jugements de leur coach et tiennent des discours divergents...

Le Bélarus a peut-être trouvé un incident pour oublier ses propres dissensions et se souder : un contrôle de police en Gare Montparnasse, où il revenait de son dernier match de préparation à Bordeaux. Vingt minutes durant lesquelles les bagages ont été fouillés devant tout le monde, celui du médecin bénéficiant d'une attention particulière en détaillant chaque médicament. Tout était en ordre. "Procédure de routine", pour les forces de l'ordre. Pas pour les autorités politiques biélorusses, qui ont demandé un "traitement équitable" des participants.

Le ministre biélorusse des sports Aleksandr Shamko a son explication : "oui, le Tribunal Arbitral des Sports à Lausanne a annulé la disqualification de l'équipe du Bélarus de canoë-kayak [après le contrôle positif au meldonium de quatre kayakistes biélorusses dans le Lot-et-Garonne en avril, 2016 et parce que la preuve n'avait pas été apportée que la substance avait été prise après la date de son interdiction au 1er janvier], mais les Français nous ont causés des dommages irréparables. Il est possible qu'ils n'aient pas accepté le jugement et continuent de chercher des raisons d'ennuyer les Biélorusses. Au moins dans la forme, cette fouille était étrange et arrogante.

Le championnat du monde de Paris a donc commencé par un incident diplomatique. L'ambassadeur de France à Minsk a été convoqué pour subir un sermon. L'IIHF a dû envoyer une lettre d'excuses contresignée du président de la fédération française Luc Tardif, qui a promis de "choyer" ses hôtes pour leur faire oublier l'incident. Qu'on se rassure : même au Bélarus, bien des amateurs de hockey soupçonnent que les policiers de faction n'ont jamais entendu parler de ces kayakistes et que l'incident est un peu monté en épingle... Mais dans l'entourage de l'équipe, on indique forcément trouver là une motivation supplémentaire pour le match contre la France.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
35 LALANDE Kevin        182  86  19/02/1987  Dynamo Minsk         KHL     7   2,55   88,0%
69 KARNAUKHOV Mikhail   184  80  22/02/1994  Dynamo Minsk         KHL     4   5,12   75,0%
                                             Dynamo Molodechno   BLR-1   28   2,48   89,7%
79 TRUS Vitali          183  78  24/06/1988  Neman Grodno        BLR-1   35   1,45   94,6%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 7 DENISOV Vladimir     181  94  29/06/1984  Traktor Chelyabinsk  KHL    50    1   2    3    72'
 8 SHINKEVICH Ilya      189  86  01/09/1989  Dynamo Minsk         KHL    59    5   4    9    72'
14 LISOVETS Evgeni      183  90  12/11/1994  Dynamo Minsk         KHL    65    8  12   20    59'
18 KHENKEL Kristian     182  85  07/11/1995  Dynamo Minsk         KHL    57    0   4    4    18'
25 YEVENKO Oleg         201 110  21/01/1991  Cleveland Monsters   AHL    49    0   6    6    90'
55 VOROBEI Pavel        190  90  10/09/1997  U20 / Molodechno    BLR-1   41    7  16   23    12'
89 KOROBOV Dmitri       194 106  12/03/1989  Dynamo Minsk         KHL    38    3   5    8    63'
92 GRABORENKO Roman     188  96  24/08/1992  Dynamo Minsk         KHL    17    2   6    8    23'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
10 STEFANOVICH Mikhail  188  93  27/11/1989  Neman Grodno        BLR-1   38   16  13   29    18'
11 KULAKOV Aleksandr    182  91  15/05/1983  Dynamo Minsk         KHL    51    5  10   15    24'
13 DROZD Sergei         182  77  14/04/1990  Dynamo Minsk         KHL    51    1   7    8    20'
15 DEMKOV Artyom        178  78  26/09/1989  Shakhtior Soligorsk BLR-1   50   14  24   38    33'
17 SHARANGOVICH Yegor   182  80  06/06/1988  Belarus U20         BLR-1   40   15  13   28    18'
22 KARABAN Danila       179  77  26/07/1996  Dynamo Minsk         KHL    
23 STAS Andrei          189  88  18/10/1988  Dynamo Minsk         KHL    38    4   7   11    25'
46 KOSTSITSYN Andrei    193  98  03/02/1985  HK Sotchi            KHL    51   16  18   34    49'
70 LINGLET Charles      188  92  22/06/1982  Dynamo Minsk         KHL    23    0   8    8    12'
                                             Tappara Tampere     FIN-1   11    2   3    5     4'
                                             Eisbären Berlin     ALL-1   21    5   7   12     4'
71 PAVLOVICH Aleksandr  184  88  07/12/1988  Dynamo Minsk         KHL    63   11  10   21    24'
74 KOSTSITSYN Sergei    183  92  20/03/1987  Dynamo Minsk         KHL    50    5  23   28    46'
85 VOLKOV Artyom        180  78  28/01/1985  Dynamo Minsk         KHL    23    0   3    3    38'
88 KOVYRSHIN Evgeni     178  78  25/01/1986  Dynamo Minsk         KHL    47    8  10   18    18'
95 KOGALEV Aleksandr    182  78  02/05/1994  Yunost Minsk        BLR-1   42   11  15   26    43'

Absents notables : Kirill Gotovets (D, blessé), Nick Bailen (D, refus), Andrei Stepanov (A, choix du coach), Mikhaïl Grabovski (A, commotion, saison blanche), Geoff Platt (A, "blessé").

 

 

Le paradoxe s'agrandit. Qualifiée deux fois de suite pour les Jeux olympiques, la Slovénie n'a maintenant même plus de véritable club professionnel de haut niveau. En grande détresse financière depuis plusieurs années, l'Olimpija Ljubljana vient à son tour de se retirer de la ligue autrichienne (EBEL).

Il n'y aura pas forcément d'impact sur l'équipe nationale à court terme. Les hockeyeurs slovènes ont déjà l'habitude depuis longtemps de chercher fortune à l'étranger. Y compris, et de plus en plus, en France. Est-ce parce que le championnat du monde a lieu à Paris ? En tout cas, la Ligue Magnus semble revenue à la mode en équipe de Slovénie. Il y avait un seul joueur du championnat de France à la qualification olympique, Anze Kuralt (deuxième marqueur de la préparation slovène avec 3 buts et 2 assists derrière Miha Verlic avec 4+1). Ils sont maintenant six.

Le vétéran Andrej Tavzelj, absent l'an passé après huit Mondiaux de suite, a été rappelé en équipe nationale, de même que Bostjan Golicic, qui vient de franchir le cap des 100 sélections. Les bonnes prestations en France de David Rodman et Matic Podlipnik ne sont pas passées inaperçues puisqu'ils font leur retour trois ans après leurs dernières grandes compétitions qui remontent à la dernière année olympique. Quant au gardien Matija Pintaric, remarquable cette saison à Lyon au point d'être engagé par Rouen, il pourrait jouer son premier match en championnat du monde.

Anze Kopitar, qui a connu sa pire saison de NHL l'année où il a pris le capitanat des Kings de Los Angeles, n'est pas présent cette fois, se concentrant sur le travail estival en hors-saison. Il avait participé en début de saison à une qualification pour des JO... auxquels il ne pourra pas participer du fait de la décision de la KHL (c'était le contraire il y a quatre ans, ses coéquipiers s'étaient qualifiés sans lui). La première ligne de la Slovénie sera de toute façon toujours la même, le trio Jeglic-Ticar-Sabolic biberonné ensemble à Jesenice.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
32 KROSELJ Gasper        188  87  09/02/1987  Oskarshamn          SUE-2   31   2,40   91,2%
40 GRACNAR Luka          179  82  31/10/1993  Salzbourg           AUT-1   29   2,36   91,9%
69 PINTARIC Matija       181  84  11/08/1989  Lyon                FRA-1   43   2,18   93,5%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 TAVZELJ Andrej        188  95  14/03/1984  Angers              FRA-1   50    4  12   16    32'
 7 PRETNAR Klemen        180  80  31/08/1986  Yunost Minsk        BLR-1   51   10  30   40    28'
15 GREGORC Blaz          190  95  18/01/1990  Hradec Kralove      TCH-1   63    5  19   24    28'
23 VIDMAR Luka           186  87  17/05/1986  Frederikshavn       DAN-1   60    5  30   35    26'
28 KRANJC Ales           182  91  29/07/1981  Kuban Krasnodar     RUS-2    5    1   0    1     6'
                                              Södertälje SK       SUE-2   11    1   0    1     4'
51 ROBAR Mitja           177  86  04/01/1983  Klagenfurt          AUT-1   62    6  14   20    73'
61 REPE Jurij            187  90  17/09/1994  Kladno              TCH-1   53    1   4    5    57'
86 KOVACEVIC Sabahudin   190  95  26/02/1986  Yunost Minsk        BLR-1   35    3  12   15    34'
92 PODLIPNIK Matic       183  87  09/08/1992  Lyon                FRA-1   42    8  24   32    36'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 JEGLIC Ziga           185  80  24/02/1988  Slovan Bratislava    KHL    58   11  16   27    30'
12 RODMAN David          185  83  10/09/1983  Grenoble            FRA-1   37   12  30   42    20'
16 MUSIC Ales            176  83  28/06/1982  Olimpija Ljubljana  AUT-1   45   13  21   34    28'
18 OGRAJENSEK Ken        175  82  30/08/1991  Graz                AUT-1   58    7  22   29    16'
19 PANCE Ziga            185  84  01/01/1989  Klagenfurt          AUT-1   68   14  17   31    20'
24 TICAR Rok             180  82  03/05/1989  Avto. Ekaterinburg   KHL    55   15   8   23    22'
26 URBAS Jan             192  98  26/01/1989  Villach             AUT-1   44   27  19   46    28'
39 MURSAK Jan            180  85  20/01/1988  CSKA Moscou          KHL    42    8  15   23    68'
55 SABOLIC Robert        183  90  18/09/1988  Admiral Vladivostok  KHL    60   19  25   44    48'
71 GOLICIC Bostjan       183  88  12/06/1989  Grenoble            FRA-1   39   23  13   36    38'
76 PEM Nik               184  84  30/08/1995  Olimpija Ljubljana  AUT-1   47    4  11   15    12'
                                              Heilbronn           ALL-2   14    4   3    7     2'
91 VERLIC Miha           194  86  21/08/1991  Villach             AUT-1   53   21  11   32     9'
92 KURALT Anze           175  80  31/10/1991  Grenoble            FRA-1   56   15  16   31    30'

Absent notable : Anze Kopitar (A).

 

Marc Branchu

 

 

Retour à la rubrique articles