Présentation des championnats du monde 2016

 

La Russie n'avait pas su gérer la pression de tout un pays durant les Jeux Olympiques de Sotchi, elle devra cette fois y parvenir dans sa capitale enfiévrée, Moscou. Depuis trente ans et la victoire de l'URSS dans cette même ville en 1986, un seul pays est devenu champion du monde à domicile, la Suède en 2013. Les deux bêtes noires des Russes ces dernières années devraient être ses principaux opposants : le Canada, qui lui avait donné la leçon en finale l'an passé, et la Finlande, revigorée par une exceptionnelle génération montante. Mais ces deux pays sont dans l'autre poule, à Saint-Pétersbourg.

La protection dont bénéficient l'Allemagne et la France, pays organisateurs l'an prochain, complique un peu la situation pour la relégation. Si l'un d'eux termine dernier de sa poule, c'est le moins bon avant-dernier qui sera relégué : le groupe de Moscou, où le bas de tableau apparaît le plus fort de l'histoire, pourrait ainsi voir deux équipes reléguées ! Si Allemands et Français terminent carrément aux deux dernières places de leur groupe, il n'y aura en revanche aucun relégué, et l'Italie (deuxième du Mondial de Division I A et muée en spectatrice attentive) ne montera pas.

Groupe A (à Moscou) : Russie, Suède, Tchéquie, Suisse, Norvège, Danemark, Lettonie, Kazakhstan.

Groupe B (à Saint-Pétersbourg) : Canada, Finlande, États-Unis, Slovaquie, Bélarus, Allemagne, France, Hongrie.

La saison internationale.

 

 

Groupe A (à Moscou)

 

Pour faire oublier l'affront des JO de Sotchi, on savait bien que la Russie mobilisée pour ces Mondiaux à domicile. La sélection s'annonçait donc difficile. Mais pour l'instant, l'entraîneur national Oleg Znarok n'a écarté qu'un joueur notable, Viktor Tikhonov, même s'il est habituellement meilleur en sélection qu'en club. Le déclinant Kovalchuk n'avait pas même été invité à faire ses preuves. Les "individualistes" dont l'inclusion pouvait faire débat (Syomin et Yakupov) se sont blessés dans les derniers jours du camp et ont facilité une décision qui n'aurait peut-être pas été en leur faveur.

Znarok est en fait en position d'attente car la Russie observe les play-offs NHL - et en particulier un Ovechkin au bord de l'élimination - pour compléter son effectif. Elle n'a pour l'instant qu'une ligne sûre, le trio étincelant de la saison passée Panarin-Shipachyov-Dadonov. Le buteur Sergei Mozyakin et le centre Pavel Datsyuk attendent encore leur ailier droit. Ce devait être Aleksandr Radulov, mais après son escapade (pas du tout) discrète, il s'est déchiré un muscle abdominal. Il pourrait revenir d'ici le quart de finale. Quatre places au total seront laissées libres pour son retour et pour les renforts de NHL.

Il est donc possible que la Russie cache un peu son jeu et monte en puissance au fil du tournoi. Ses résultats cette saison n'ont pas franchement été brillants. Znarok est pourtant théoriquement un adepte d'un collectif homogène et intense, mais il n'est pas sûr qu'il ait trouvé les joueurs pour s'insérer dans son système. Même s'il a sorti du chapeau Roman Lyubimov qui a été rappelé de la sélection "olympique" (la Russie B) et se retrouve titulaire à la surprise générale, Znarok semble plutôt remettre peu à peu les clés - comme son prédécesseur Bilyaletdinov - à ses vedettes pour qu'elles sauvent la patrie.

Pour une fois, la Russie a presque plus de certitudes derrière. Le second gardien Semyon Varlamov - blanchi par la justice américaine - a aggravé un étirement à l'aine lors du dernier match de préparation et ne reviendra pas concurrencer un Sergei Bobrovsky fermement considéré comme le numéro 1 le plus fiable.

En revanche, Vyacheslav Voïnov, chassé de NHL par une affaire de violence conjugale plus avérée, a gagné sa place pendant sa préparation alors que ses performances à Saint-Pétersbourg ne le rendaient guère incontournable. Il aura comme Chudinov un rôle de relanceur, dans des lignes arrières qui ne manqueront pas de physique dans leur zone avec le duo Emelin-Marchenko. Si la Russie ne ressemble pas encore à un rouleau-compresseur, elle pourrait quand même démarrer à tout moment...

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
30 SHESTYORKIN Ilya      185  85  30/12/1995  SKA St-Pétersbourg   KHL     7   2,58   91,2%
31 SOROKIN Ilya          188  78  04/08/1995  CSKA Moscou          KHL    48   1,18   94,9%
72 BOBROVSKY Sergei      186  86  20/09/1988  Columbus B. Jackets  NHL    51   2,69   91,8%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 6 DENISOV Denis         183  88  31/12/1981  CSKA Moscou          KHL    64    5  21   26    34'
 9 ANTIPIN Viktor        181  80  06/12/1992  Metal. Magnitogorsk  KHL    79    9  13   22    16'
15 BEREGLAZOV Aleksei    194  92  20/04/1994  Metal. Magnitogorsk  KHL    80    5  11   16    41'
22 ZAITSEV Nikita        189  89  29/10/1991  CSKA Moscou          KHL    66   12  27   39    30'
26 VOINOV Vyacheslav     182  88  15/01/1990  SKA St-Pétersbourg   KHL    38    0   9    9    23'
53 MARCHENKO Aleksei     189  95  02/01/1992  Detroit Red Wings    NHL    69    2   9   11    20'
73 CHUDINOV Maksim       180  92  25/03/1990  SKA St-Pétersbourg   KHL    71    9  14   23    93'
74 EMELIN Aleksei        186  98  25/04/1986  Montréal Canadiens   NHL    72    0  12   12    71'
77 BELOV Anton           193  98  26/07/1986  SKA St-Pétersbourg   KHL    61    5   9   14    14'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 7 TELEGIN Ivan          188  84  28/02/1992  CSKA Moscou          KHL    59    9   8   17    30'
10 MOZYAKIN Sergei       180  81  30/03/1981  Metal. Magnitogorsk  KHL    80   43  49   92     2'
11 ANDRONOV Sergei       189  95  19/07/1989  CSKA Moscou          KHL    69    9   6   15    66'
13 DATSYUK Pavel         180  88  20/07/1978  Detroit Red Wings    NHL    71   16  33   49    18'
16 PLOTNIKOV Sergei      188  90  03/06/1990  Pittsburgh/Arizona   NHL    45    0   3    3    24'
23 LYUBIMOV Roman        188  94  06/01/1992  CSKA Moscou          KHL    67   11  11   22    33'
27 PANARIN Artemi        180  77  30/01/1991  Chicago Blackhawks   NHL    87   32  52   84    46'
29 AVERIN Yegor          181  89  25/08/1989  Lokomotiv Yaroslavl  KHL    54   21  15   36    40'
39 SANNIKOV Stepan       183  91  25/09/1990  Sibir Novosibirsk    KHL    70    8  21   29    44'
40 KALININ Sergei        190  91  17/03/1991  New Jersey Devils    NHL    78    8   7   15    33'
47 RADULOV Aleksandr     186  93  05/07/1986  CSKA Moscou          KHL    73   27  54   81    99'
52 SHIROKOV Sergei       178  89  10/03/1986  Omsk / Saint-Péter.  KHL    74   15  21   36    44'
63 DADONOV Evgeni        179  76  12/03/1989  SKA St-Pétersbourg   KHL    74   26  29   55     6'
87 SHIPACHYOV Vadim      184  82  12/03/1987  SKA St-Pétersbourg   KHL    69   24  52   76    75'
96 BURMISTROV Aleksandr  185  82  21/10/1991  Winnipeg Jets        NHL    81    7  14   21    32'
   APALKOV Daniil        185  90  01/01/1992  Lokomotiv Yaroslavl  KHL    59   16  27   43    48'

Les joueurs en italique, sur place, sont réservistes et peuvent éventuellement être remplacés dans la limite de 3 gardiens et 22 joueurs

Absents notables : Semyon Varlamov (G, aine), Andrei Markov (D, raisons familiales), Dmitri Kulikov (D, épaule), Ilya Kovalchuk (A, non sélectionné), Artyom Anisimov (A, opération du poignet droit), Evgeni Malkin (A, play-offs NHL), Aleksandr Ovechkin (A, play-offs NHL), Evgeni Kuznetsov (A, play-offs NHL), Nikolaï Kulyomin (A, play-offs NHL), Vladimir Tarasenko (A, play-offs NHL), Nikita Kucherov (A, play-offs NHL).

 

 

C'est devenu une triste habitude de la Suède ces dernières années à l'approche des Championnats du monde : les sollicitations outre-Atlantique ont encore été peu efficaces. En premier lieu les jumeaux Sedin, souvent critiqués à Vancouver pour leur manque d'engagement. Après l'excuse de la blessure, Henrik & Daniel ont cette fois-ci fait savoir clairement qu'ils ne partageaient pas les méthodes de Mårts, préférant celles de Rikard Grönborg. Ça tombe bien, ce dernier lui succédera derrière le banc après les Mondiaux...

Ils sont finalement six joueurs NHL - alors que Mårts prévoyait le double - à avoir accepté de faire le voyage jusqu'en Russie : le gardien Jacob Markström, les défenseurs Adam Larsson et Erik Gustafsson - à ne pas confondre avec son homonyme présent dans cette même sélection (!) et qui évoluait dernièrement à Kloten - les attaquants Mikael Backlund, Alexander Wennberg et Gustav Nyquist. Six NHLers, le contingent était aussi faible en 2013... l'année du dernier titre mondial pour les Suédois ! Mais ce total comprenait alors la ligne des Sedin et de Loui Eriksson, bientôt papa.

Pär Mårts a une particularité : il fait souvent confiance aux mêmes joueurs. Mais c'est parfois à double tranchant. Prenez Viktor Fasth, régulièrement appelé en dehors de son séjour en NHL, qui a très peu joué cette saison au CSKA, mis au placard par Ilya Sorokin. Mårts a néanmoins fait le choix de le sélectionner, une décision devenu d'autant plus discutable que Fasth était entre les poteaux du dernier revers contre les Tchèques, un cinglant 7-1 !

Mais même avant ce fiasco qui a scellé la préparation suédoise, Jacob Markström était déjà désigné titulaire pour la compétition. Il a une revanche à prendre car, même s'il s'agit de son troisième Mondial à 26 ans, il aura la lourde tâche d'amener cette fois-ci le bateau suédois jusqu'au bout. À condition que Mårts tire le meilleur d'un effectif moins clinquant qu'à l'habitude.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
25 MARKSTRÖM Jacob       198  89  31/01/1990  Vancouver Canucks    NHL    33   2,73   91,5%
30 FASTH Viktor          183  87  08/08/1982  CSKA Moscou          KHL    20   1,66   92,1%
35 LASSINANTTI Joel      175  80  08/01/1993  Luleå               SUE-1   44   2,10   92,0%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 BURSTRÖM Niclas       178  76  25/01/1991  Skellefteå AIK      SUE-1   66   10  28   38    50'
 5 LARSSON Adam          190  93  12/11/1992  New Jersey Devils    NHL    82    3  15   18    77'
 6 FANTENBERG Oscar      184  92  07/10/1991  Frölunda Göteborg   SUE-1   59    6  21   27    20'
10 FRANSSON Johan        187  90  18/02/1985  Genève-Servette     SUI-1   50    7  16   23    30'
29 GUSTAFSSON Erik       179  82  15/12/1988  Kloten              SUI-1   52    3  26   29    18'
32 NYGREN Magnus         184  88  07/06/1990  Färjestad           SUE-1   52    9  19   28    28'
54 LINDHOLM Anton        181  88  29/11/1994  Skellefteå AIK      SUE-1   46    0   5    5    24'
56 GUSTAFSSON Erik       184  80  14/03/1992  Chicago Blackhawks   NHL    46    0  15   15     4'
                                              Rockford Ice Hogs    AHL    27    3   8   11    38'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 7 CEHLIN Patrick        180  79  27/07/1991  Rögle BK            SUE-1   52   20  16   36    52'
13 RITOLA Mattias        183  93  14/03/1987  Skellefteå AIK      SUE-1   49   14  31   45    26'
14 NYQUIST Gustav        180  83  01/09/1989  Detroit Red Wings    NHL    87   18  26   44    40'
15 SJÖGREN Mattias       188  97  27/11/1987  Ak Bars Kazan        KHL    61    6  13   19    36'
18 BACKLUND Mikael       184  90  17/03/1989  Calgary Flames       NHL    82   21  26   47    28'
21 ERICSSON Jimmie       187  94  22/02/1980  Skellefteå AIK      SUE-1   52   11  22   33    79'
23 WALLMARK Lucas        183  80  05/09/1995  Luleå HF            SUE-1   59   15  26   41    24'
27 LUNDBERG Martin       184  93  07/06/1990  Skellefteå AIK      SUE-1   60   17  10   27    30'
28 SUNDSTRÖM Johan       190  93  21/09/1992  Frölunda Göteborg   SUE-1   67   20  25   45    30'
37 NORMAN John           180  83  06/01/1991  Skellefteå AIK      SUE-1   63   22  33   55    22'
41 WENNBERG Alexander    186  89  22/09/1994  Columbus B. Jackets  NHL    69    8  32   40     2'
67 OMARK Linus           179  82  05/02/1987  Salavat Yulaev Ufa   KHL    79   23  50   73    60'
86 KLASEN Linus          175  80  19/02/1986  HC Lugano           SUI-1   64   19  47   66    26'
87 ROSÉN Robert          180  80  25/06/1987  Växjö Lakers        SUE-1   65   20  28   48    28'

Les joueurs en italique, sur place, sont réservistes et peuvent éventuellement être remplacés dans la limite de 3 gardiens et 22 joueurs

Absents notables : Henrik Lundqvist (G, refus), Eddie Läck (G, non-sélectionné), Jhonas Enroth (G, non-sélectionné), Erik Karlsson (D, refus), Niklas Kronwall (D, douleurs aux genoux), Jonathan Ericsson (D, refus), Niklas Hjalmarsson (D, refus), Oliver Ekman-Larsson (D, blessé), Henrik et Daniel Sedin (A, refus), Niklas Bäckström (A, play-offs NHL), Patric Hörnqvist (A, play-offs NHL), Patrik Berglund (A, play-offs NHL), Alexander Steen (A, play-offs NHL), Henrik Zetterberg (A, refus), Elias Lindholm (A, chirurgie), Filip Forsberg (A, play-offs NHL), Victor Rask (A, chirurgie), Loui Eriksson (A, refus), Gabriel Landeskog (A, refus).

 

 

Depuis la mort de l'inoubliable Ivan Hlinka, la République Tchéque oscillait entre deux entraîneurs, le charismatique Vladimir Ruzicka, dont l'image a été écornée par l'affaire de pots-de-vin réclamés aux parents de jeunes joueurs par le Slavia Prague, et le provincial et mal-aimé Alois Hadamczik. Cette année, enfin une tierce partie. Parler de "nouvelle tête" serait exagéré puisqu'il s'agit de Vladimír Vujtek, 67 ans, qui dirigeait la Slovaquie pendant les quatre années précédentes (avec une médaille d'argent en 2012, contre aucune finale aux Tchèques).

Vujtek a plus de points communs avec Hadamczik : morave, austère, tristoune, n'incarnant pas vraiment connu un hockey très vivant. Il a surpris en annonçant dès l'hiver qu'il ne se voyait pas rester en poste plus d'un an. La fédération tchèque a donc annoncé dès le mois de janvier, par un communique de presse laconique (jugé peu professionnel par les journalistes qui se seraient attendus à une conférence de presse pour une annonce si importante), que son adjoint Josef Jandac, coach du Sparta Prague, prendrait la suite : c'est donc plutôt lui qui incarne le visage de l'avenir.

Jágr a pris sa retraite internationale, Voracek se dit en panne de confiance et mal remis de sa blessure au pied : les nouveaux visages, il y en a pas mal sur la glace. David Pastrnák suit les traces de Hertl en cumulant Mondiaux juniors et seniors la même année, et il prend même directement place en première ligne aux côtés des habitués de l'équipe nationale que sont le capitaine Tomas Plekanec et le polyvalent Roman Cervenka, c'est-à-dire les partenaires les plus habituels de... Jágr.

Montée en puissance pendant la saison, la principale paire défensive (Kempný-Kundratek) n'a encore jamais participé à un championnat du monde, tout comme les trois gardiens après les forfaits inattendus de Pavelec et de Kovar. Non appelé après avoir conduit Litvínov au titre de champion tchèque l'an passé, Pavel Francouz se retrouve un an plus tard (après une saison de KHL difficile car perturbée par une blessure) en concurrence avec son ancien collègue des sélections juniors Dominik Furch. Le staff attend les deux premières rencontres avant de commencer à dégager un titulaire.

Après un Mondial de Prague réussi sur le plan de l'ambiance mais un peu frustrant sur le plan du résultat final (4e), la Tchéquie - dénomination courte officielle depuis le mois dernier que les autorités préfèrent à "République Tchèque" même si le débat fait rage dans le pays - aborde donc cette compétition sans pression, en simple outsider. Cela faisait des années qu'elle n'avait pas aligné autant de joueurs de son Extraliga nationale, relativement peu cotée et n'abritant plus - pour caricaturer - que des vétérans en fin de carrière ou quelques jeunes sur le départ. Ils auront sûrement à cœur de montrer qu'ils valent mieux que ça et de déjouer les pronostics.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
33 FRANCOUZ Pavel       182  81  03/06/1990  Traktor Chelyabinsk  KHL    18   2,21   92,4%
35 MACHOVSKY Matej      189  85  25/07/1993  Plzen               TCH-1   59   2,43   92,2%
38 FURCH Dominik        188  91  19/04/1990  Avangard Omsk        KHL    60   1,79   93,4%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 5 JERABEK Jakub        180  89  12/05/1991  Plzen               TCH-1   63    4  34   38    76'
 6 KEMPNY Michal        184  90  08/09/1990  Avangard Omsk        KHL    70    7  18   25    58'
24 ZAMORSKY Petr        180  86  03/08/1992  Hartford Wolf Pack   AHL    10    1   1    2     6'
                                             Örebro HK           SUE-1   32    4  13   17    39'
29 KOLAR Jan            190  92  22/11/1986  Amur Khabarovsk      KHL    60    1  11   12    55'
45 SIMEK Radim          180  89  20/09/1992  Liberec             TCH-1   65   12  19   31    36'
47 JORDAN Michal        185  86  17/07/1990  Carolina Hurricanes  NHL    36    1   0    1    12'
                                             Charlotte Checkers   AHL     4    3   0    3     0'
52 DOUDERA Milan        183  90  01/01/1993  Trinec              TCH-1   50    2   8   10    35'
61 POLASEK Adam         191  97  12/07/1988  Sparta Prague       TCH-1   66   12  22   34    44'
84 KUNDRATEK Tomas      187  91  26/12/1989  Riga / Bratislava    KHL    60    6  18   24    57'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
10 CERVENKA Roman       182  89  10/12/1985  Chomutov            TCH-1   57   26  44   70   108'
14 PLEKANEC Tomas       180  89  31/10/1982  Montréal Canadiens   NHL    82   14  40   54    36'
16 BIRNER Michal        183  83  02/03/1986  Liberec             TCH-1   64   15  35   50    87'
18 KUBALIK Dominik      187  86  21/08/1995  Plzen               TCH-1   59   26  18   44    28'
22 KASPAR Lukas         189  97  23/09/1985  Slovan Bratislava    KHL    62   16  33   49    41'
24 ZATOVIC Martin       179  90  21/01/1985  Lada Togliatti       KHL    56    8  13   21    20'
41 FILIPPI Tomas        185  85  04/05/1992  Metal. Magnitogorsk  KHL    83   15  24   39    40'
42 KOUKAL Petr          177  87  16/08/1982  Avto. Ekaterinbourg  KHL    65   11  28   39    52'
43 KOVAR Jan            180  75  20/03/1990  Metal. Magnitogorsk  KHL    81   28  47   75    71'
62 REPIK Michal         179  85  31/12/1988  Liberec             TCH-1   54   28  21   49    48'
64 SEKAC Jiri           185  84  10/06/1992  Anaheim/Chic./Ariz.  NHL    39    1   5    6    16'
79 ZOHORNA Tomas        185  91  03/01/1988  Amur Khabarovsk      KHL    55    9  15   24    28'
88 PASTRNAK David       182  82  25/05/1996  Boston Bruins        NHL    51   15  11   26    20'
                                             Providence Bruins    AHL     3    1   3    4     2'
90 KOUSAL Robert        186  89  07/10/1990  Metal. Novokuznetsk  KHL    55    9  18   27    38'
96 JARUSEK Richard      189  98  08/08/1991  Mlada Boleslav      TCH-1   60   18  17   35    40'

Les joueurs en italique, sur place, sont réservistes et peuvent éventuellement être remplacés ; il ne reste que 3 places dont 1 gardien

Absents notables : Ondrej Pavelec (G, genou), Jakub Kovar (G, famille), Zbynek Michalek (D, famille), Jakub Nakladal (D, jambe), David Krejci (A, opération de la hanche), Vladimir Sobotka (A, dos), Tomas Hertl (A, play-offs NHL), Ondrej Palat (A, play-offs NHL), Jakub Voracek (A, pied).

 

 

La Suisse a très mal géré la situation de son équipe nationale. Après le dernier championnat du monde décevant dans la manière, elle n'a pas osé démettre son sélectionneur Glen Hanlon, mais en même temps celui-ci a très bien compris que l'on attendait simplement la fin de son contrat pour se séparer de lui. Les deux parties qui ne s'aimaient plus ont donc fini par anticiper leur divorce à l'octobre... sans avoir un plan B.

La fédération tenait absolument à avoir un entraîneur suisse, mais les deux premiers choix étaient sous contrat avec des clubs. Bienne n'était pas prêt à se séparer de Kevin Schläpfer après avoir tout misé sur lui, et Arno del Curto ne se voyait toujours pas quitter Davos. La circulation de leurs noms de la presse n'a fait que des mécontents et n'a rien résolu. Il a fallu deux mois pour confirmer la rumeur et engager Patrick Fischer, récemment licencié de Lugano où il a passé ses deux seules années d'expérience comme coach principal. Il est entouré d'un adjoint de métier, Felix Hollenstein, et de Reto von Arx, ce qui est piquant lorsqu'on sait que ce dernier a longtemps boudé la sélection nationale.

Ancien adjoint de Sean Simpson lors du titre de vice-champion du monde 2013, Patrick Fischer s'inscrit clairement dans la filiation de ce dernier et prône un hockey agressif et intense avec beaucoup de forechecking. Pour autant, il aura le même problème que tous ses prédécesseurs : trouver des joueurs au moins aussi efficaces que lui devant le but (Fischer compte 79 buts en 184 sélections). Il y a en effet une constante dans la Nati. Sous Ralph Krueger et sous Hanlon, elle essayait de tenir défensivement le plus longtemps possible en espérant prendre sa chance quand elle se présenterait. Sous Simpson, elle cherchait à contraire prendre tout de suite ses adversaires à la gorge. Mais dans les deux cas, quand son plan de jeu initial échouait et qu'elle se retrouvait menée au score, elle était incapable de réagir et de changer le cours de son destin... C'est ce que l'on avait vu dans la finale mondiale 2013. Depuis quinze ans, la Suisse n'avait ainsi jamais renversé un match après avoir compté deux buts de retard. Pourtant, dans ces deux dernières rencontres de préparation, elle a remonté des déficits de 2 buts (face à la Lettonie) et même de 3 buts (face à l'Allemagne) ! Le déclic ?

L'auteur de ce dernier retournement de situation, c'était le treizième attaquant (!), un "joker" habitué à renverser... les préjugés ! Beaucoup estiment que Lino Martschini, 1 mètre 65, ne peut pas s'imposer dans le hockey international, mais il a déjà entendu les mêmes discours partout où il est passé. Martschini a inscrit 8 buts en équipe de Suisse cette saison, une performance qui vaut le coup de l'essayer.

Hormis la ligne Moser-Haas-Hoffmann qui a fonctionné en préparation, la Nati arrive en effet avec peu de certitudes. La profondeur au centre est limitée, surtout avec le choix de se priver de Cunti qui n'a certes pas connu une grande saison. Andres Ambühl, dont la vitesse a souvent été utilisée à l'aile, jouera donc au centre aux côtés de Denis Hollenstein. Mais les autres centres Schäppi et Trachsler sont plus défensifs. Avec qui employer au mieux la vedette Nino Niederreiter ? Et comment utiliser l'autre attaquant de NHL, l'espoir Sven Andrighetto, qui a peu brillé en préparation pour ses débuts avec l'équipe nationale ?

Dans les cages, en constatant les forfaits de tous les autres titulaires potentiels (Hiller, Stephan et Genoni), Reto Berra a accepté de décaler l'opération chirurgicale pour être présent. Mais le joueur dont la Suisse a le plus besoin, c'est toujours Roman Josi. Même si Fischer privilégie plutôt des défenseurs mobiles, aucun n'arrive à sa cheville. Le sélectionneur a fait une entorse aux principes qu'il avait lui-même édictés en promettant de laisser la porte ouverte à une arrivée tardive au cas où Josi serait éliminé au deuxième tour des play-offs NHL.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
20 BERRA Reto            194  89  03/01/1987  Colorado Avalanche   NHL    14   2,41   92,2%
                                              San Antonio Rampage  AHL    16   3,39   90,1%
29 MAYER Robert          186  89  09/10/1989  Genève-Servette     SUI-1   57   2,48   92,4%
39 ZURKIRCHEN Sandro     178  75  25/02/1990  Ambrì-Piotta        SUI-1   51   2,87   91,7%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 GEERING Patrick       178  84  12/02/1990  Zurich SC Lions     SUI-1   54    3   9   12    22'
 6 WEBER Yannick         179  89  23/09/1988  Vancouver Canucks    NHL    45    0   7    7    24'
13 DU BOIS Félicien      187  85  18/10/1983  Davos               SUI-1   40    5  16   21    16'
35 SCHNEEBERGER Noah     187  85  23/05/1988  Davos               SUI-1   50    3  15   18    65'
53 MARTI Christian       192  95  29/03/1993  Lehigh Valley        AHL    27    0   1    1    10'
58 BLUM Eric             178  82  13/06/1986  Berne               SUI-1   45    6  25   31    30'
61 DIAZ Raphael          181  89  09/01/1986  Hartford Wolf Pack   AHL    37    6  15   21    16'
                                              New York Rangers     NHL     1    0   1    1     0'
77 GROSSMANN Robin       180  80  17/08/1987  Zoug                SUI-1   53    4  11   15    34'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
10 AMBÜHL Andres         177  87  14/09/1983  Davos               SUI-1   59   20  29   49    40'
15 HOFMANN Gregory       182  80  13/11/1992  Lugano              SUI-1   59   21  17   38    53'
19 SCHÄPPI Reto          194  96  27/01/1991  Zurich SC Lions     SUI-1   54    4   9   13    28'
22 NIEDERREITER Nino     188  95  08/09/1992  Minnesota Wild       NHL    88   21  28   49    40'
43 TRACHSLER Morris      183  89  15/07/1984  Zurich SC Lions     SUI-1   43    3  11   14     6'
56 WIESER Dino           181  83  13/06/1989  Davos               SUI-1   52   11  23   34    81'
65 WIESER Marc           181  83  13/10/1987  Davos               SUI-1   59   28  29   57    32'
70 HOLLENSTEIN Denis     183  85  15/10/1989  Kloten              SUI-1   47   14  25   39    42'
82 MOSER Simon           187  95  10/03/1995  Berne               SUI-1   64   18  23   41    56'
85 ANDRIGHETTO Sven      175  83  21/03/1993  Montréal Canadiens   NHL    44    7  10   17     6'
                                              St. John's IceCaps   AHL    26   10  13   23    22'
92 HAAS Gaëtan           181  80  31/01/1992  Bienne              SUI-1   50   12  18   30    16'
93 MARTSCHINI Lino       168  65  21/01/1993  Zoug                SUI-1   54   26  33   59     6'
94 WALSER Samuel         190  95  05/06/1992  Davos               SUI-1   58   12  13   25    28'
95 WALKER Julian         187  94  10/09/1986  Lugano              SUI-1   59    5   7   12    42'

Absents notables : Jonas Hiller (G, refus), Leonardo Genoni (G, "pause", de retour l'an prochain), Tobias Stephan (G, régénération), Roman Josi (D, play-offs NHL), Severin Blindebancher (D, commotion), Luca Sbisa (D, épaule), Damien Brunner (A, commotion cérébrale), Reto Suri (A, dos), Sven Bärtschi (A, fin de contrat), Luca Cunti (A, non sélectionné), Simon Bodenmann (A, non sélectionné), Mathias Bieber (A, non sélectionné), Kevin Fiala (A, non sélectionné, puni pour avoir boudé la sélection U20).

 

 

Roy Johansen, sélectionneur de la Norvège, cèdera sa place juste après ce championnat du monde (ce qui laissera Dave Henderson comme l'entraîneur national avec la plus grande longévité au poste). La transition se fera à un moment délicat, juste avant la qualification olympique début septembre : ce tournoi capital - face à la concurrence notamment de la France - sera géré par Petter Thoresen, qui a conduit les Stavanger Oilers à de remarquables succès européens.

Les années Roy Johansen - pas tout à fait terminées car ce groupe moscovite ne s'annonce pas de tout repos - auront été marquées par une stabilisation solide dans l'élite mondiale et une philosophie de jeu mêlant un défi physique affirmé et un dynamisme offensif soutenu. Les gardiens, autrefois un point faible, se sont améliorés au fil des années.

La défense reste bâtie sur un petit nombre de joueurs-clés. La blessure d'Alexander Bonsaksen - champion de Finlande avec Tappara - est donc préjudiciable, mais la perte du guerrier Ole-Kristian Tollefsen serait catastrophique, il faudra donc que son genou tienne. Préparant peut-être déjà le passage de témoin, Roy Johansen a incorporé deux arrières de Stavanger, mais on sait qu'il lance avec parcimonie les éléments les moins expérimentés.

Il a aussi ouvert les portes de l'équipe à deux nouveaux attaquants originaires d'Asker. Révélation de la saison d'Allsvenskan, Michael Haga est un très bon patineur qui peut aussi bien construire que finir les actions. Même s'il est semi-pro et travaille dans une entreprise d'électricité, Thomas Valkvæ Olsen pourrait suivre ses traces à l'étranger : rapide et doté d'un bon tir, il a bénéficié cette saison des espaces libérés par son centre d'expérience Anders Bastiansen.

La Norvège est presque au complet en attaque, hormis Patrick Thoresen, le deuxième marqueur du championnat suédois, qui aurait bien aimé retourné en Russie où il a joué mais s'est blessé. Elle peut compter néanmoins sur quatre joueurs-phares avec le peps des frères Olimb, le gros gabarit d'Andreas Martinsen dans le slot (même s'il a toujours autant de problèmes d'efficacité offensive), et bien sûr le magicien du palet Mats Zuccarello, qui vient de signer sa meilleure saison en NHL et que l'on attend enfin au rendez-vous de l'équipe nationale.

Gardiens

                           cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
30 HAUGEN Lars            185  86  19/03/1987  Färjestads BK       SUE-1   31   2,70   90,2%
34 VOLDEN Lars            191  90  26/07/1992  Rögle BK            SUE-1   24   2,98   90,4%
50 SØBERG Steffen         180  79  06/08/1993  Vålerenga Oslo      NOR-1   54   2,27   92,2%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 JOHANNESEN Johannes    181  81  01/03/1997  Stavanger Oilers    NOR-1   60    4  17   21    16'
 6 HOLØS Jonas            180  90  27/08/1987  Färjestad           SUE-1   43    5  12   17     6'
10 NØRSTEBØ Mattias       179  80  03/06/1995  Brynäs IF Gävle     SUE-1   33    2   4    6     6'
14 SVEUM Dennis           185  82  27/11/1986  Stavanger Oilers    NOR-1   56    1  17   18    32'
23 TRYGG Mats             179  83  01/06/1976  Lørenskog           NOR-1   61    7  22   29    32'
42 ØDEGAARD Henrik        179  85  12/02/1988  Lørenskog           NOR-1   57    7   8   15   114'
55 TOLLEFSEN Ole-Kristian 188  94  29/03/1984  Färjestad           SUE-1   45    0   6    6    59'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 8 TRETTENES Mathias      179  78  08/11/1993  Stavanger Oilers    NOR-1   59   19  25   44    12'
11 STENE Andreas          190  91  01/03/1991  Mora IK             SUE-2   56   13  13   26    46'
12 HAGA Michael           178  74  10/03/1992  Almtuna             SUE-2   52   23  22   45    54'
20 BASTIANSEN Anders      190  94  31/10/1980  Frisk Asker         NOR-1   51   14  38   52    40'
21 ASK Morten             185  90  14/05/1980  Vålerenga Oslo      NOR-1   39    4  22   26    58'
22 RØYMARK Martin         184  86  10/11/1986  Färjestad           SUE-1   57    2  14   16     6'
24 MARTINSEN Andreas      190 100  13/06/1990  Colorado Avalanche   NHL    55    4   7   11    47'
                                               San Antonio Rampage  AHL    10    1   1    2     8'
26 FORSBERG Kristian      186  86  05/05/1986  Stavanger Oilers    NOR-1   54    9  14   23    67'
28 ROEST Niklas           174  80  03/08/1986  Sparta Sarpsborg    NOR-1   45   10  22   32    32'
29 DAHLSTRØM Robin        183  98  29/01/1988  Lørenskog           NOR-1   58   24  20   44    44'
36 ZUCCARELLO Mats        171  81  01/09/1987  New York Rangers     NHL    86   27  36   63    38'
40 OLIMB Ken Andre        178  80  21/01/1989  Düsseldorf          ALL-1   57   20  25   45    20'
46 OLIMB Mathis           179  83  01/02/1986  Jokerit Helsinki     KHL    38    7  11   18    20'
                                               Kloten              SUI-1   18    2  11   13     0'
51 ROSSELI OLSEN Mats     180  82  17/02/1981  Frölunda Göteborg   SUE-1   63    8  20   28    67'
93 VALKVAE OLSEN Thomas   186  90  18/05/1993  Frisk Asker         NOR-1   50   24  23   47    24'

Absents notables : Alexander Bonsaksen (D, hanche), Daniel Sørvik (D, commotion), Patrick Thoresen (A, aine).

 

 

Le Danemark s'est toujours maintenu dans l'élite mondiale depuis qu'il l'a intégrée il y a douze ans, mais il n'a pas toujours fait justice au progrès global de ses structures de formation. Sans ses joueurs de NHL, il s'est sauvé petitement l'an dernier. Il faudra que les Danois élèvent leur niveau cette année dans un groupe plus difficile.

Or, les Danois paient souvent la motivation moins nette de leurs joueurs, comparativement aux nations comparables (et particulièrement à leurs rivaux norvégiens). Le gardien Frederik Andersen, toujours impliqué tard en play-offs depuis son départ en NHL, a renoncé parce que son contrat à Anaheim arrive à échéance. Devenu titulaire l'an passé, le gardien Sebastian Dahm a joué un rôle-clé et le tiendra donc encore. Même si Philip Larsen a agacé le staff danois en refusant sans excuse valable pour la seconde année consécutive, la défense reste identique avec le retour précieux de Stefan Lassen.

L'avantage du Danemark est son réservoir de jeunes, bien encadrés dès le plus jeune âge et régulièrement aguerris au plus haut niveau mondial chez les juniors. Le petit Nikolaj Ehlers - fils de l'ex-international Heinz Ehlers et formé essentiellement à Bienne en Suisse - évolue déjà en NHL. Ce talent exceptionnel provoque des occasions par sa vitesse avec le palet sur son aile, et est capable de les conclure avec son tir du poignet précis. Mathias From, qui a pris du temps de jeu en équipe première de Rögle à la faveur de blessures, a étonné pendant l'Euro Challenge pour un joueur de seulement 18 ans.

Le Danemark a toutefois été durement frappé à son poste fort, le centre. Nielsen, Regin, Jakobsen, Jensen et même Anders Poulsen (blessé en début de préparation contre la Lettonie) sont tous absents. Bien sûr, il reste Lars Eller, le centre défensif de Montréal qui devrait reprendre une mission plus créatrice en équipe nationale, et le vétéran Morten Green, qui participera à son 18e championnat du monde consécutif ! Mais il faudra utiliser les polyvalents Morten Madsen et Mads Christensen au centre plutôt qu'à l'aile et/ou s'en remettre au débutant Mikkel Aagaard.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
31 NIELSEN Simon        188  84  27/10/1986  Herning             DAN-1   38   1,93   91,8%
32 DAHM Sebastian       182  80  28/02/1987  Graz 99ers          AUT-1   46   2,52   93,1%
39 SØRENSEN George      178  80  15/05/1995  Frederikshavn       DAN-1   50   2,41   90,4%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 BØDKER Mads          175  80  31/08/1987  SønderjyskE         DAN-1   58    7  16   23    34'
 5 NIELSEN Daniel       183  83  31/10/1980  Herning             DAN-1   64   14  33   47    81'
 6 LASSEN Stefan        190  90  01/11/1985  Pelicans Lahti      FIN-1   62    4  11   15    85'
22 LAURIDSEN Markus     188  89  28/02/1991  AIK Solna           SUE-2   58    8  13   21    28'
25 LAURIDSEN Oliver     197  99  24/03/1989  Frölunda Göteborg   SUE-1   58    2   6    8    77'
28 KRISTENSEN Emil L.   184  81  20/09/1992  Rögle BK            SUE-1   13    2   1    3     0'
                                             IK Oskarshamn       SUE-2   26    4   8   12    14'
41 JENSEN Jesper B.     184  85  30/07/1991  Jokerit Helsinki     KHL    58    5   5   10    63'
48 JENSEN Nicholas B.   189  90  08/04/1989  Esbjerg             DAN-1   52    4  18   22    87'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 STORM Frederik       180  86  20/02/1989  Malmö               SUE-1   46   12  12   24     8'
11 BJORKSTRAND Patrick  184  87  01/07/1992  Medvescak Zagreb     KHL    57   13   9   22    12'
12 CHRISTENSEN Mads     180  85  02/04/1987  EHC Munich          ALL-1   65   15  29   44    76'
13 GREEN Morten         183  88  19/03/1981  Rungsted            DAN-1   49    8  24   32    28'
14 STARKOV Kirill       184  91  31/03/1987  Martigny            SUI-2   54   16  27   43    30'
17 JENSEN Nicklas       191  92  06/03/1993  Utica / Hartford     AHL    68   19  18   37    32'
20 FROM Mathias         185  85  16/12/1997  Rögle BK J20        SUEjr   43    8  17   25    42'
                                             Rögle BK            SUE-1   16    2   2    4     0'
24 EHLERS Nikolaj       182  78  14/02/1996  Winnipeg Jets        NHL    72   15  23   38    21'
29 MADSEN Morten        190  87  16/01/1987  Hambourg            ALL-1   50   11   9   20    10'
36 HANSEN Jannik        186  88  15/03/1986  Vancouver Canucks    NHL    67   22  16   38    32'
38 POULSEN Morten H.    185  84  09/09/1988  Graz 99ers          AUT-1   54   14  17   31     8'
42 AAGAARD Mikkel       184  81  18/10/1995  Niagara / Sudbury    OHL    64   24  29   53    60'
50 BAU HANSEN Mathias   200 108  03/07/1993  Frederikshavn       DAN-1   45   26  40   66    76'
81 ELLER Lars           186  95  08/05/1989  Montréal Canadiens   NHL    79   13  13   26    28'

Absents notables : Frederik Andersen (G, fin de contrat NHL), Patrick Galbraith (G, choix du sélectionneur), Philip Larsen (D, refus), Peter Regin (A, épaule), Frans Nielsen (A, play-offs NHL), Julian Jakobsen (A, refus), Niclas Hardt (A, jeune papa), Jesper Jensen (A, blessé), Anders Poulsen (A, main cassée), Mikkel Bødker (A, fin de contrat NHL).

 

 

L'objectif officiel de la Lettonie est le top-10. C'est celui qu'a fixé le président de la fédération Kirovs Lipmans, très intrusif au point de parler presque tous les jours au sélectionneur national Leonids Beresnevs. Mais l'an dernier déjà, l'objectif était identique, et la Lettonie avait échappé in extremis à la relégation, essentiellement grâce à trois joueurs : le duo offensif Daugavins-Darzins et le gardien Masalskis.

Or, Lauris Darzins ne sera plus là, et même s'il se repose parfois trop sur sa technique, c'est le joueur dont le rendement offensif est le plus net pour l'équipe balte. Il a précisé que son absence est uniquement due à la naissance de sa fille en décembre dernier. Les rumeurs couraient en effet sur d'éventuels conflits avec Lipmans (qui avait révélé son salaire annuel de 400 000 euros dans les médias) ou avec Beresnevs, un entraîneur autoritaire qui n'aime guère qu'on déroge à ses systèmes. Kaspars Daugavins, lui, est bien présent... après avoir présenté ses excuses pour avoir osé critiqué le président Lipmans ! Il mènera la première ligne avec le centre de NHL Zemgus Girgensons et sans doute le vigoureux Ronalds Kenins. Mais y aura-t-il plus d'une ligne capable de marquer cette fois ?

La bonne surprise est venue du trio Abols-Dzerins-Bukarts, parmi les meilleurs marqueurs de l'Euro Hockey Challenge au cours du mois d'avril. Le junior Rodrigo Abols, qui a sans doute débuté trop tôt l'an passé, s'est ainsi réhabilité, même s'il a dû quitter la deuxième ligne à la fin du camp. Roberts Bukarts, en revanche, devrait garder sa place aux côtés de son ex-partenaire Dzerins, et c'est une grande revanche pour cet ailier qui a réussi sa saison en Extraliga tchèque et veut prouver qu'il aurait mérité plus de temps de jeu au Dinamo Riga.

Cette volonté, Ralfs Freibergs et Vitalijs Pavlovs l'auront également après la fin de leur pénitence pour contrôle anti-dopage positif aux JO de Sotchi. Freibergs avait alors dû arrêter ses études universitaires pour s'engager dans les ligues mineures américaines où la suspension ne s'applique pas. Il a demandé à son club d'ECHL de le laisser partir avant les play-offs pour pouvoir rejouer en équipe nationale. En tant que défenseur offensif, il constitue même un profil précieux et devra faire oublier Krisjanis Redlihs, qui a tenté de rechausser les patins il y a trois semaines mais ne pouvait pas effacer si vite trois mois de convalescence.

Avec quelques joueurs-clés en moins, la Lettonie s'en remettra-t-elle donc encore à son sauveur Masalskis ? Celui-ci n'est pas éternel, mais un très bon recours arrive avec le spectaculaire Elvis Merzlikins, plus grand, tout aussi rapide, et surtout très joueur et habile avec le palet. Il a emballé la LNA suisse en amenant Lugano en finale, et il a enfin été convaincant en équipe nationale, méritant bien son premier championnat du monde.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
 1 KALNINS Janis         182  87  13/12/1991  Székesfehérvár II   HON-1   35   2,48   92,3%
31 MASALSKIS Edgars      178  79  31/03/1980  Lada Togliatti       KHL    38   2,22   92,5%
33 MERZLIKINS Elvis      191  85  13/04/1994  Lugano              SUI-1   61   2,65   92,6%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 JEROFEJEVS Aleksandrs 190  86  12/04/1984  Dinamo Riga          KHL    31    0   2    2    10'
 3 ANDERSONS Janis       187  88  07/10/1986  HKM Zvolen          SVK-1   51    3  12   15    14'
 5 SIKSNA Edgars         186  93  15/01/1993  Saryarka Karaganda  RUS-2   58    5   6   11    32'
 8 FREIBERGS Ralfs       180  87  17/05/1991  Toledo Walleye      ECHL    61    2  27   29    61'
11 SOTNIEKS Kristaps     183  87  29/01/1987  Dinamo Riga          KHL    60    2  12   14    26'
13 GALVINS Guntis        186  87  25/01/1986  Dinamo Riga          KHL    59    3  17   20    39'
44 CIBULSKIS Oskars      188  86  09/04/1988  Dinamo Riga          KHL    39    1   2    3    20'
88 SIROKOVS Maksims      181  87  13/12/1982  Vipiteno            ITA-1   51   10  27   37    59'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
16 DAUGAVINS Kaspars     185  93  18/05/1988  Dy.Mo. / Torpedo NN  KHL    69   17  23   40    37'
18 ABOLS Rodrigo         191  81  05/01/1996  Portland Winterhawks WHL    66   20  30   50    46'
20 PAVLOVS Vitalijs      195  98  17/06/1989  Dinamo Riga          KHL    34    6   3    9    16'
24 REDLIHS Mikelis       181  81  01/07/1984  Dinamo Riga          KHL    59   15  10   25    38'
25 DZERINS Andris        185  85  14/02/1988  Dinamo Riga          KHL    50   10   5   15    24'
28 GIRGENSONS Zemgus     185  92  05/01/1994  Buffalo Sabres       NHL    71    7  11   18    20'
35 KULDA Edgars          183  87  13/11/1994  Dinamo Riga          KHL    39    4   3    7    23'
70 INDRASIS Miks         190  85  30/09/1990  Dinamo Riga          KHL    58   14  19   33    26'
71 BUKARTS Roberts       184  84  27/06/1990  Dinamo Riga          KHL     7    2   0    2     0'
                                              Zlin                TCH-1   46   21  17   38    16'
73 SKVORCOVS Gunars      186  86  13/01/1990  Dinamo Riga          KHL    60    9  11   20    37'
77 SIROKOVS Aleksejs     180  89  20/02/1981  Chekhov/Almetievsk  RUS-2   63    9  20   29    65'
87 MEIJA Gints           185  80  04/09/1987  Dinamo Riga          KHL    53    5  11   16    37'
91 KENINS Ronalds        182  91  28/02/1991  Vancouver Canucks    NHL     8    0   0    0     6'
                                              Utica Comets         AHL    45    5  20   25    46'
96 BICEVSKIS Maris       180  79  03/08/1991  Dinamo Riga          KHL    36    1   1    2    12'

Absents notables : Kristers Gudlevskis (G, play-offs NHL), Krisjanis Redlihs (D, jambe), Oskars Bartulis (D, aine), Arturs Kulda (D, genou), Lauris Darzins (A, famille), Martins Karsums (A, épaule), Janis Sprukts (A, non sélectionné), Martins Cipulis (A, non sélectionné).

 

 

Cela fait dix ans que le Kazakhstan essaie de s'installer dans l'élite mondiale. La naturalisation complète de la première ligne nord-américaine du Barys Astana, Dawes-Boyd-Bochenski, le rend plus redoutable que jamais. Ses adversaires pour le maintien le craignent... et les organisateurs du Mondial franco-allemand 2017 aussi, car il ramène beaucoup moins de spectateurs que la Lettonie et ses colonies de supporters enthousiastes !

Le Kazakhstan a l'avantage supplémentaire d'être quasiment une équipe du club. L'entraîneur Andrei Nazarov a pu travailler avec ses hommes en continu depuis octobre, après s'être frotté en début de saison à la gestion du SKA Saint-Pétersbourg. S'il n'a pas su gérer le contexte d'un grand club, la recette Nazarov s'est en revanche appliquée au gré de ses autres pérégrinations en KHL : se répandre aux louanges sur les joueurs locaux et leur mettre le pied à l'étrier. La double fonction de sélectionneur national lui va donc comme un gant. Si ses projets ont avorté en Ukraine pour cause de guerre civile, Nazarov a trouvé un terrain de jeu idéal au Kazakhstan.

Andrei Nazarov a rajeuni une équipe vieillissante, et il a manifesté l'intérêt qu'on lui connaît sur les gabarits robustes et musclés. Il s'est aussi adonné à sa pratique fétiche des parallèles audacieux (Shipachyov/Crosby...) en comparant le style de jeu de son invité-surprise Maksim Ivanov à Eric Lindros. À ce poste de centre qu'il considère crucial, Nazarov a donc placé Ivanov, aux côtés des ailiers au jeu plus subtil que sont Evgeni Rymarev et le capitaine Roman Starchenko. Il sera important de trouver a minima une deuxième ligne efficace pour éviter que, comme au Barys, les joueurs locaux restent dans l'ombre et "laissent faire" tout le travail offensif aux Nord-Américains. Les adversaires auraient alors plus de facilité à neutraliser un seul trio.

Un seul trio - a fortiori avec des passeports de complaisance - peut-il vraiment changer le destin du Kazakhstan et précipiter en enfer un pays avec un meilleur travail de fond ? Ce ne serait pas forcément bon signe, mais c'est loin d'être fait. Le Kazakhstan semble plus faible en défense, surtout que le naturalisé de plus longue date Kevin Dallman a dû rentrer très précipitamment au Canada auprès de son père. Ce que l'équipe a gagné en impact offensif, elle l'a donc en partie perdu en direction de jeu depuis l'arrière. En tout cas, ce pays n'aura jamais fait autant parler de lui...

Gardiens

                           cm  kg  Naissance                               MJ   Moy.     %
 1 POLUEKTOV Pavel        181  82  20/01/1992  Barys Astana         KHL    20   3,08   91,4%
                                               Nomad Astana        KAZ-1   11   2,67   90,5%
20 KOLESNIK Vitali        190  92  20/08/1979  Lokomotiv Yaroslavl  KHL    26   1,99   91,9%
28 MALGIN Dmitri          186  83  28/07/1987  Barys Astana         KHL     1   5,16   72,7%
                                               Nomad Astana        KAZ-1   30   1,87   91,4%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 SAVCHENKO Roman        189  87  28/07/1988  Barys Astana         KHL    52    9   8   17    38'
 3 TRYASUNOV Vyacheslav   182  86  24/06/1985  Barys Astana         KHL    53    1   5    6    16'
                                               Nomad Astana        KAZ-1    7    0   0    0     6'
 5 KORABEINIKOV Andrei    182  81  01/04/1987  Toros Neftekamsk    RUS-2   41    3   4    7    38'
 7 SEMYONOV Maksim        182  82  09/02/1984  Barys Astana         KHL    59    2   4    6    40'
46 LIPIN Aleksandr        187  99  19/12/1985  Barys Astana         KHL    26    1   1    2    59'
                                               Kulager / Nomad     KAZ-1   30    1   3    4    12'
69 LOBANOV Ilya           199  95  01/12/1996  Barys Astana         KHL    20    1   1    2    12'
                                               Nomad Astana        KAZ-1    5    0   1    1     4'
87 LAKIZA Artemi          176  80  02/07/1987  Barys Astana         KHL     1    0   0    0     0'
                                               Nomad Astana        KAZ-1   43    5  17   22    18'
94 KAIROV Daniar          182  95  05/04/1994  Barys Astana         KHL     2    0   0    0     2'
                                               Nomad Astana        KAZ-1   47    3   9   12    40'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 DAWES Nigel            172  89  09/02/1985  Barys Astana         KHL    55   31  22   53    16'
15 KHUDYAKOV Maksim       170  76  18/08/1986  Barys Astana         KHL    34    8  13   21     8'
                                               Beibarys / Nomad    KAZ-1   22    5  11   16     4'
16 MARKELOV Vladimir      174  72  31/08/1987  Barys Astana         KHL    19    0   0    0     0'
                                               Arlan Kokshetau     KAZ-1   43   16  15   31    10'
17 PANSHIN Mikhaïl        182  86  02/05/1983  Barys Astana         KHL    30    0   2    2    46'
                                               Ertis / Nomad       KAZ-1   20    8   7   15     8'
22 STARCHENKO Roman       178  84  12/05/1986  Barys Astana         KHL    41   16   9   25    16'
25 RYSPAYEV Damir         187  92  25/04/1995  Barys Astana         KHL    16    0   0    0   111'
                                               Nomad Astana        KAZ-1   14    0   1    1    37'
27 BOCHENSKI Brandon      185  88  04/04/1982  Barys Astana         KHL    60   20  41   61    48'
41 BOYD Dustin            183  85  16/07/1986  Barys Astana         KHL    51   20  21   41    45'
49 SHIN Aleksandr         184  75  21/11/1985  T. Ust-Kamenogorsk  RUS-2   53   15  27   42     4'
52 SOLAREV Ilya           192  92  02/08/1982  Barys Astana         KHL    27    0   1    1    43'
                                               Ertis / Nomad       KAZ-1   32    9  10   19    18'
62 KRASNOSLOBODTSEV Vadim 189  90  16/08/1983  Barys Astana         KHL    54    9  11   20    22'
81 PUSHKARYOV Konstantin  183  80  12/02/1985  Barys Astana         KHL    55    7  10   17    77'
                                               Nomad Astana        KAZ-1    5    3   3    6     2'
88 RYMAREV Evgeni         175  76  09/09/1988  Barys Astana         KHL    27    2   3    5     2'
91 IVANOV Maksim          193  95  31/03/1989  Saryarka Karaganda  RUS-2   55    4  11   15    82'
                                               HK Temirtau         KAZ-1   45    8  10   18    24'

Absents notables : Kevin Dallman (D, raisons familiales), Aleksei Litvinenko (D, blessé), Konstantin Rudenko (A, blessé).

 

 

Groupe B (à Saint-Pétersbourg)

 

Dominant l'an passé à Prague, le Canada n'a conservé que trois des champions du monde (Duchene, Hall et O'Reilly). L'équipe comporte moins de grands noms, et en particulier pas Crosby, d'ailleurs en dessous de son niveau habituel cette saison. Mais il faut se méfier de la réputation, car le pays du hockey regorge de grands joueurs plus ou moins célèbres mais tous talentueux.

L'air de rien, sur les statistiques de la saison NHL, cette attaque pèse autant de points et plus de buts (25 par joueur) que celle de l'an passé. Et elle en compterait encore plus si la première saison professionnelle de Connor McDavid n'avait pas été tronquée : celui qui doit vivre avec l'encombrante étiquette du "futur Gretzky" apprivoise le palet avec une dextérité merveilleuse.

Mais le Canada, ce n'est pas que du talent pur. Il compte aussi les deux joueurs que leurs homologues de NHL détestent le plus affronter : Corey Perry et Brad Marchand. Le premier a été nommé capitaine et doit se racheter des éliminations en quart de finale de 2010 et surtout 2012 où il avait été aperçu en boîte de nuit. Le second est aussi réputé pour ses mises en échec parfois douteuses que pour les insanités qu'il profère pour faire sortir les joueurs adverses de leurs gonds. Brendan Gallagher fait lui aussi partie des "agitateurs" les plus réputés outre-Atlantique, et avec ces trois éléments, les adversaires devront avoir les nerfs solides.

Ce qui rend les fans canadiens dubitatifs, c'est surtout la défense. Le staff a apparemment peiné à compléter l'effectif par un septième homme, au point de se rabattre sur Michael Matheson, incorporé en NHL il y a quelques semaines à peine. Certes, il a été très bon en play-offs aux côtés d'Aaron Ekblad, mais les Canadiens auraient préféré voir débarquer ce dernier, qui faisait partie de l'équipe médaillée d'or à Prague. Les défenseurs présents sont mobiles et bons dans le jeu de transition - une clé dans le système de Bill Peters - mais paraissent bien jeunes. Le seul à dépasser 23 ans est Chris Tanev, un joueur qui s'impose dans sa zone non par sa force physique mais par sa force mentale, lisant le jeu et sachant bloquer les tirs. Il devrait former une paire efficace avec le très bon patineur Morgan Rielly.

Ce qui fait faire la fine bouche à un supporter canadien fait souvent saliver toutes les autres nations... Le Canada reste favori, au moins au même titre que le pays-hôte.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
21 PICKARD Calvin       185  89  15/04/1992  San Antonio Rampage  AHL    21   2,75   91,7%
                                             Colorado Avalanche   NHL    20   2,56   92,2%
33 TALBOT Cam           191  81  05/07/1987  Edmonton Oilers      NHL    56   2,55   91,7%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 6 CECI Cody            191  91  21/12/1993  Ottawa Senators      NHL    75   10  16   26    18'
 7 MATHESON Michael     188  87  27/02/1994  Portland Pirates     AHL    57    8  13   21    32'
                                             Florida Panthers     NHL     8    0   1    1     2'
 8 TANEV Christopher    188  84  20/12/1989  Vancouver Canucks    NHL    69    4  14   18     8'
10 HUTTON Ben           188  83  20/04/1993  Vancouver Canucks    NHL    75    1  24   25    14'
14 DUMBA Matt           182  87  25/07/1994  Minnesota Wild       NHL    87   10  18   28    44'
27 MURRAY Ryan          182  89  27/09/1993  Columbus B. Jackets  NHL    82    4  21   25    40'
44 RIELLY Morgan        185  91  09/03/1994  Toronto Maple Leafs  NHL    82    9  27   36    28'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 HALL Taylor          185  90  14/11/1991  Edmonton Oilers      NHL    82   26  39   65    54'
 9 DUCHENE Matt         181  91  16/01/1991  Colorado Avalanche   NHL    76   30  29   59    24'
11 GALLAGHER Brendan    173  80  05/06/1992  Montréal Canadiens   NHL    53   19  21   40    24'
16 DOMI Max             178  90  02/03/1995  Arizona Coyotes      NHL    81   18  34   52    72'
19 BRASSARD Derick      185  93  20/09/1987  New York Rangers     NHL    85   28  34   62    30'
23 REINHART Sam         185  86  06/11/1995  Buffalo Sabres       NHL    79   23  19   42     8'
24 PERRY Corey          190  95  16/05/1985  Anaheim Ducks        NHL    89   34  32   66    74'
38 JENNER Boone         185  89  15/06/1993  Columbus B. Jackets  NHL    82   30  19   49    77'
55 SCHEIFELE Mark       188  84  15/03/1993  Winnipeg Jets        NHL    71   29  32   61    48'
61 STONE Mark           190  89  13/05/1992  Ottawa Senators      NHL    75   23  38   61    38'
63 MARCHAND Brad        175  83  11/05/1988  Boston Bruins        NHL    77   37  23   60    90'
90 O'REILLY Ryan        183  96  07/02/1991  Buffalo Sabres       NHL    71   21  39   60     8'
97 McDAVID Connor       183  82  13/01/1997  Edmonton Oilers      NHL    45   16  32   48    18'

Trois places de réservistes sont libres, dont un gardien

Absents notables : Carey Price (G, blessé), Corey Crawford (G), Drew Doughty (D), Aaron Ekblad (D), P.K. Subban (D), Duncan Keith (D), Brent Burns (D, play-offs NHL), Shea Weber (D, play-offs NHL), Sidney Crosby (A, play-offs NHL), John Tavares (A, play-offs NHL), Nathan McKinnon (A, blessé), Jamie Benn (A, play-offs NHL), Tyler Seguin (A, play-offs NHL), Steven Stamkos (A, opéré d'un caillot), Jonathan Toews (A).

 

 

La Finlande continue de pratiquer les transitions en douceur, connues à l'avance avec ses entraîneurs nationaux. Kari Jalonen et son assistant Ville Peltonen ont signé pour deux ans à Berne, tout frais champion suisse. Mais en attendant, ils ont l'opportunité de finir en beauté leur bail de deux ans.

Les Finlandais se pâment en effet devant leur nouvelle génération exceptionnelle, la plus belle que le pays ait portée. Tous ces talents sont rassemblés et créent un formidable engouement - dans un pays où il était déjà très fort - autour de l'équipe nationale. L'avenir lui appartient. Quid du présent ? La petite Finlande est devenue championne du monde cette saison chez les moins de 20 ans et chez les moins de 18 ans. Peut-elle rêver d'un triplé historique ?

Jamais l'attaque finlandaise n'a paru dotée d'autant de talent. Deux duos bien connus sont là pour mener l'offensive : le capitaine (Mikko Koivu) et le petit génie (Mikael Granlund) du titre 2011, partenaires de ligne avec le Wild du Minnesota. Le duo Barkov-Jokinen a déjà fait ses preuves aux derniers Mondiaux. Diverses options se présentent sur leurs ailes. Teemu Pulkkinen, ancien camarade générationnel de Granlund dans les catégories de jeunes, n'a pas connu la même trajectoire, mais le sens du but ne se perd pas. Patrik Laine, meilleur joueur des play-offs en Finlande, et Sebastian Aho, le junior avec un cerveau de maître du hockey, forment les deux tiers (avec Puljujärvi jugé encore un peu jeune) de la ligne qui a tout explosé aux Mondiaux juniors.

Même si elle a plus de talent brut, la Finlande dispose aussi toujours de ses joueurs de devoir pour compléter ses lignes offensives : le centre physique Koskiranta, l'ailier rapide Antti Pihlström, et bien sûr l'agitateur Leo Komarov qui peut être employé à toutes les sauces, surtout piquantes.

Pendant que l'on bave devant l'attaque, la défense compte trois champions du monde 2011 (Salmela, Jaakola, Kukkonen), les expérimentés Juuso Hietanen et Atte Ohtamaa, plus une paire championne du monde junior 2014 (Lindell-Pokka). Quant au gardien Mikko Koskinen, il est invincible dans ses bons jours, même s'il lui arrive parfois d'encaisser de mauvais buts. Dans ces cas-là, ce sera l'occasion de lancer Juuse Saros, autre prodige à son poste qui ne demande qu'à avoir sa chance.

Le seul ennui pour cette Finlande soudain pourvue de prodigieux talents comme par un don du ciel, c'est que ça commence à se savoir. Or, elle n'est jamais aussi dangereuse que lorsqu'elle est mésestimée et mal placée dans les pronostics. La position du favori ne lui est pas confortable. Mais au vu des générations bénies qui se succèdent, il va bien falloir qu'elle s'y habitue...

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
 1 SAROS Juuse           179  82  19/04/1995  Nashville Predators  NHL     1   3,10   87,0%
                                              Milwaukee Admirals   AHL    40   2,26   91,9%
19 KOSKINEN Mikko        201  87  18/07/1988  SKA St-Pétersbourg   KHL    56   2,14   92,5%
32 BÄCKSTRÖM Niklas      187  85  13/02/1978  Calgary Flames       NHL     4   3,35   88,1%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 2 POKKA Ville           183  89  03/06/1994  Rockford Ice Dogs    AHL    79   10  36   46    24'
 4 KIVISTÖ Tommi         186  89  07/06/1991  Avto. Ekaterinburg   KHL    66    1   7    8    34'
 5 KUKKONEN Lasse        183  85  18/09/1991  Kärpät Oulu         FIN-1   72    8  22   30    58'
 6 JAAKOLA Topi          186  89  15/11/1983  Jokerit Helsinki     KHL    62   10  17   27    70'
 7 LINDELL Esa           191  90  23/05/1994  Dallas Stars         NHL     4    0   0    0     0'
                                              Texas Stars          AHL    77   16  30   46    56'
28 SALMELA Anssi         185  86  13/08/1984  Brynäs IF           SUE-1   27    4  12   16    51'
38 HIETANEN Juuso        180  85  14/06/1985  Dynamo Moscou        KHL    67    9   8   17    45'
55 OHTAMAA Atte          188  92  06/11/1987  Jokerit Helsinki     KHL    63    4   4    8    48'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 KOIVU Mikko           190  96  12/03/1983  Minnesota Wild       NHL    88   20  41   61    42'
15 RANTANEN Mikko        193  95  29/10/1996  Colorado Avalanche   NHL     9    0   0    0     2'
                                              San Antonio Rampage  AHL    52   24  36   60    42'
20 AHO Sebastian         181  78  26/07/1997  Kärpät Oulu         FIN-1   59   24  36   60    10'
24 LAJUNEN Jani          189  94  16/06/1990  Tappara Tampere     FIN-1   76   20  23   43    24'
29 LAINE Patrik          194  95  19/04/1988  Tappara Tampere     FIN-1   64   27  21   48    12'
36 JOKINEN Jussi         182  87  01/04/1983  Florida Panthers     NHL    87   19  45   64    46'
37 PYÖRÄLÄ Mika          182  81  13/07/1981  Kärpät Oulu         FIN-1   63   20  24   44    24'
40 KOSKIRANTA Jarno      192  88  09/12/1986  SKA St-Pétersbourg   KHL    69   19  14   33    26'
41 PIHLSTRÖM Antti       180  82  22/10/1984  CSKA Moscou          KHL    49    3   3    6    16'
51 SALLINEN Tomi         184  80  11/02/1989  Djurgårdens IF      SUE-1   53    8  25   33    30'
56 PULKKINEN Teemu       180  90  02/01/1992  Detroit Red Wings    NHL    36    6   6   12    14'
61 BARKOV Aleksander     191  96  02/09/1995  Florida Panthers     NHL    72   30  32   62    20'
64 GRANLUND Mikael       179  83  26/02/1992  Minnesota Wild       NHL    88   14  33   47    20'
71 KOMAROV Leo           180  97  23/01/1987  Toronto Maple Leafs  NHL    67   19  17   36    40'

Les joueurs en italique, sur place, ne sont pas encore inscrits officiellement et peuvent éventuellement être remplacés

Absents notables : Pekka Rinne (G, play-offs NHL), Tuukka Rask (G, femme enceinte), Olli Määttä (D, play-offs NHL), Rasmus Ristolainen (D), Valtteri Filppula (A, play-offs NHL), Jori Lehterä (A, play-offs NHL).

 

 

Les États-Unis ont remporté la médaille de bronze l'an passé avec une équipe jeune, et ils sont donc capables de le refaire. Ils ont le même capitaine (Matt Hendricks) et ils comptent encore plus de joueurs universitaires. Or, ceux-ci, comptant parmi les plus grands talents de leur génération, avaient mené le bal l'an passé. Si l'équipe américaine inspire méfiance, c'est aussi parce que son jeune entraîneur John Hynes, qui coache une équipe de New Jersey en reconstruction depuis un an, est lui même tenu en haute estime.

Il faut quand même modérer les comparaisons. La défense de l'an passé comptait Seth Jones et Justin Faulk, aucun des arrières cette année ne paraît s'approcher. En fait, les États-Unis ont les yeux braqués vers la "Coupe du monde" organisée en septembre par la NHL, compétition qui risque malheureusement de servir de prétexte à se "substituer" aux Jeux olympiques - qui ne leur rapportent rien - dans l'esprit des dirigeants de la NHL. Comme si un tournoi sur invitation pouvait remplacer la valeur sportive universelle des Jeux olympiques... Le président de l'IIHF René Fasel a récemment estimé à 40% les chances de voir la NHL laisser ses joueurs aller aux JO 2018...

Aucun joueur ne devrait donc avoir à revêtir le maillot des États-Unis deux fois dans la même année (c'était déjà le cas en année olympique). Certains joueurs pourraient en revanche faire partie des "Young Guns", cette sélection de jeunes joueurs nord-américains qui - avec le "Team Europe" - discréditent la Coupe du monde même aux yeux des puristes nord-américains qui ne jurent que par les tournois dits "best-on-best" impliquant théoriquement sans faille tous les meilleurs joueurs NHL.

Si Jack Eichel a prétexté la fatigue, un autre médaillé de bronze, Dylan Larkin, qui avait brillé dans les tâches défensives, est de retour et devrait avoir un rôle plus étendu après avoir brillé dans toutes les situations de jeu pour les Detroit Red Wings. Il est le meilleur "vrai" rookie de NHL de la saison (on ne compte pas Panarin qui en est un officiellement mais était un joueur établi de KHL).

Les autres clés de l'équipe américaine seront Nick Foligno, le capitaine de Columbus qui amènera un peu de métier, Mike Condon, le gardien non drafté qui est passé en deux ans de l'ECHL à la NHL où il a dû remplacer Carey Price blessé dans la cage des Canadiens de Montréal, et - bien sûr - le super-talent Auston Matthews, futur numéro 1 de draft qui a enchanté les patinoires suisses cette saison, avant toutefois de plafonner en play-offs. En tant que "réponse" promise des États-Unis au prodige canadien McDavid, Matthews doit démontrer sa capacité à gagner et est attendu pour un choc au sommet des futures superstars.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
 1 KINKAID Keith        191  88  04/07/1989  New Jersey Devils    NHL    23   2,81   90,4%
31 DEMKO Thatcher       193  95  08/12/1995  Boston College       NCAA   39   1,88   93,5%
39 CONDON Mike          188  89  27/04/1990  Montréal Canadiens   NHL    55   2,71   90,3%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 2 SKJEI Brady          191  93  26/03/1994  New York Rangers     NHL    12    0   2    2     6'
                                             Hartford Wolf Pack   AHL    68    4  24   28    36'
 5 MURPHY Connor        193  96  26/03/1993  Arizona Coyotes      NHL    78    6  11   17    48'
15 HANIFIN Noah         191  93  25/01/1997  Carolina Hurricanes  NHL    79    4  18   22    22'
16 SANTINI Steven       188  94  07/03/1995  Boston College       NCAA   41    1  18   19    50'
                                             New Jersey Devils    NHL     1    0   0    0     2'
29 McCABE Jake          183  97  12/10/1993  Buffalo Sabres       NHL    77    4  10   14    51'
45 WIDEMAN Chris        178  82  07/01/1990  Ottawa Senators      NHL    64    6   7   13    34'
55 WARSOFSKY David      175  77  30/05/1990  Pittsburgh / NJ      NHL    22    1   1    2     2'
                                             Wilkes-Barre Peng.   AHL    17    2   4    6     6'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 7 COMPHER J.T.         180  87  08/04/1995  Univ. of Michigan    NCAA   38   16  47   63    28'
10 SCHROEDER Jordan     175  83  29/09/1990  Minnesota Wild       NHL    28    3   2    5     2'
                                             Iowa Wild            AHL    40   14  20   34    12'
14 MOTTE Tyler          175  86  10/03/1995  Univ. of Michigan    NCAA   38   32  24   56    36'
                                             Rockford Ice Hogs    AHL     8    4   3    7     2'
17 LARKIN Dylan         185  86  30/07/1996  Detroit Red Wings    NHL    85   24  22   46    52'
18 CONNOR Kyle          185  79  09/12/1996  Univ. of Michigan    NCAA   38   35  36   71     6'
19 MAROON Patrick       191 104  23/04/1988  Anaheim / Edmonton   NHL    72   12  15   27    88'
23 HENDRICKS Matt       183  94  17/06/1981  Edmonton Oilers      NHL    68    5   7   12    82'
27 GLENDENING Luke      180  88  28/07/1989  Detroit Red Wings    NHL    86    8  14   22    46'
28 WOOD Miles           185  88  13/09/1995  Boston College       NCAA   37   10  25   35    76'
                                             New Jersey Devils    NHL     1    0   0    0     0'
34 MATTHEWS Auston      188  88  17/09/1997  Zurich SC Lions     SUI-1   40   24  25   49     8'
52 FASCHING Hudson      188  98  28/07/1995  Univ. of Minnesota   NCAA   37   20  18   38    16'
                                             Buffalo Sabres       NHL     7    1   1    2     4'
53 HINOSTROZA Vincent   178  82  03/04/1994  Chicago Blackhawks   NHL     7    0   0    0     0'
                                             Rockford Ice Hogs    AHL    69   18  33   51    26'
71 FOLIGNO Nick         183  95  31/10/1987  Columbus B. Jackets  NHL    72   12  25   37    53'

 

 

La Slovaquie a une sélection presque normale, et c'est en soi presque un évènement. La réélection d'Igor Nemecek à la tête de la fédération en juin 2015 n'a en effet pas calmé la fronde. Les joueurs et anciens joueurs ont continué le combat, désormais menés par Michal Handzus. Ils ont dit ne plus vouloir être liés à la SZLH (la fédération slovaque) et menaçaient ainsi plus ou moins implicitement de boycotter l'équipe nationale. En juin ils étaient 27, surtout des vétérans ou retraités, mais en septembre ils étaient 52, et avaient rassemblé tellement de titulaires potentiels qu'une sélection sans eux n'auraient eu aucun sens.

En octobre 2015, Handzus a donc négocié avec Nemecek. Celui-ci a dû concéder le changement des statuts pour que le mode de scrutin ne permette plus aux membres de la fédération (désignés par le pouvoir sortant) de voter à l'élection suivante, un frein évident au changement. Il a juré qu'une nouvelle élection aurait lieu avant juin 2016. L'accord prévoyait aussi que le manager de l'équipe nationale (Robert Švehla, un fidèle de Nemecek) et l'entraîneur (Zdeno Ciger, qui avait soutenu l'opposant Lintner) ne nommeraient les joueurs qu'en fonction des critères sportifs.

On peut se rassurer, la sélection a semble-t-il été faite sans arrière-pensée politique. Le staff a simplement pataugé dans sa communication. Annoncer que les joueurs de NHL qui avaient peu de temps de jeu n'auraient pas leur place garantie a été mal perçu. Jurco - qui était souvent en tribune au moment de ces déclarations - est venu, mais Richard Panik a décliné pour blessure, vexé que personne ne lui ait jamais parlé avant le coup de fil de Švehla une fois sa saison finie et énervé de la manière dont on parlait de lui. Le pompon, c'est le cas Marek Hrivik : après les déclarations publiques et privées (à son agent qui avait posé la question) selon lesquelles on ne compterait pas sur lui, le joueur était déjà parti en vacances quand Ciger a changé d'avis et l'a appelé !

Ces péripéties sont dommageables car le staff s'est fermé des portes avant de découvrir que l'attaque n'aurait pas souffert d'une ou deux options offensives supplémentaires. Elle reste clairement en dessous du niveau de la génération dorée, en faisant plus ou moins le deuil des derniers super-talents Gaborik et Hossa (le staff avait vite fait une croix sur l'éventualité de les revoir sachant qu'ils avaient des blessures). L'équipe reflète la nouvelle réalité du hockey slovaque : des attaquants de qualité mais pas exceptionnels, et par contre une défense qui a fière allure, même sans Chara et Daloga, avec en meneur Andrej Sekera toujours remarquable en équipe nationale. Au poste de gardien, Branislav Konrad a supplanté le titulaire présumé Hudacek au cours de l'Euro Challenge.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
42 KONRAD Branislav     188  87  10/10/1987  HC Olomouc          TCH-1   47   1,88   92,7%
88 HUDACEK Julius       186  83  09/08/1988  Örebro HK           SUE-1   44   2,54   90,7%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts   Pén
 2 SEKERA Andrej        183  87  08/06/1986  Edmonton Oilers      NHL    81    6  24   30   12'
 8 SERSEN Michal        188  92  28/12/1985  Slovan Bratislava    KHL    61    4   8   12   86'
14 MESZAROS Andrej      188  99  13/10/1985  Sibir Novosibirsk    KHL    37    7   6   13   46'
15 SVARNY Ivan          187  95  31/10/1984  Slovan Bratislava    KHL    63    1   9   10   38'
26 MIKUS Juraj          194  99  30/11/1988  Sparta Prague       TCH-1   67    5  22   27   60'
51 GRANAK Dominik       182  81  11/06/1983  Rögle BK            SUE-1   52    6  15   21   40'
52 MARINCIN Martin      192  88  18/02/1992  Toronto Maple Leafs  NHL    65    1   6    7   34'
62 JAROS Christian      192  93  02/04/1996  Luleå HF            SUE-1   35    0   8    8   65'
                                             Asplöven HC         SUE-2   22    2   3    5   53'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
10 REWAY Martin         178  79  24/01/1995  Sparta Prague       TCH-1   14    5  10   15     6'
                                             Fribourg-Gottéron   SUI-1   19    8  13   21    14'
13 JURCO Tomas          188  88  28/12/1992  Detroit Red Wings    NHL    44    4   2    6    16'
                                             Grand Rapids Griff.  AHL     5    5   4    9     4'
21 CEHLARIK Peter       188  91  02/08/1995  Luleå HF            SUE-1   57   14  11   25     4'
22 DRAVECKY Vladimir    182  90  03/06/1985  Trinec              TCH-1   56   16  16   32    42'
25 VIEDENSKY Marek      192  88  18/08/1990  Slovan Bratislava    KHL    60   11  13   24    28'
28 SKALICKY Pavol       195  94  09/10/1995  Slovan Bratislava    KHL    64    6   2    8    27'
41 LUSNAK Patrik        183  83  06/11/1988  Slovan Bratislava    KHL    59    4   3    7    20'
56 DANO Marko           181  83  30/11/1994  Rockford Ice Hogs    AHL    34    4  19   23    40'
                                             Chicago / Winnipeg   NHL    34    5   5   10    10'
59 STASTNY Andrej       191  99  24/01/1991  Slovan Bratislava    KHL    47   13   9   22    86'
61 BARTANUS Marek       190  99  13/02/1987  Kosice              SVK-1   47   12  19   31    28'
65 MARCINKO Tomas       193  97  11/04/1988  Pardubice           TCH-1   57    7  25   32    82'
79 HUDACEK Libor        175  77  07/11/1990  Örebro HK           SUE-1   50   14  14   28    44'
80 HRNKA Tomas          196  97  11/11/1991  Kosice              SVK-1   52   18  11   29    14'
83 BAKOS Martin         188  90  18/04/1990  Liberec             TCH-1   66   22  22   44    38'

Absents notables : Jaroslav Halak (G, play-offs NHL), Zdeno Chara (D, refus), Marek Daloga (D, blessé), Marian Gaborik (A, genou), Marian Hossa (A, jambe), Richard Panik (blessé/mécontent), Tomas Tatar (A, épaule), Marek Hrivik (A, appelé trop tard), Tomas Zaborsky (refus, toujours fâché de non-sélections passées), Tomas Kopecky (A, non sélectionné).

 

 

En ayant atteint les quarts de finale deux années de suite, le Bélarus est au maximum de son potentiel et espère faire aussi bien. Après avoir affronté les trois favoris du groupe, il jouera un match-clé contre la Slovaquie (qui a manqué les quarts depuis deux ans mais compte bien y retourner), mais devra aussi se méfier de l'Allemagne de Marco Sturm : le sélectionneur canadien Dave Lewis se retrouvera face à son ancien joueur, qu'il avait entraîné à Boston en NHL.

Pendant longtemps, le Bélarus avait presque une moitié de joueurs qui n'étaient pas originaires du pays mais étaient en fait des Russes dotés d'un nouveau passeport quand leur carrière les a emmenés dans ce pays. Mais aujourd'hui, certains font le chemin inverse pour garder leur place en KHL, où les Biélorusses sont comptabilisés depuis cette saison comme étrangers : Ugarov est ainsi de nouveau russe après neuf championnats du monde pour le Bélarus. Parallèlement, ce sont les Canadiens du Dynamo Minsk qui ont été naturalisés. Ce n'est donc pas un processus nouveau, mais ça se "voit" plus, car il est plus difficile de dissimuler un patronyme américain au milieu de la composition.

Il a failli y avoir pour la première fois plus de Nord-Américains (4) que de Russes (3 avec Koval, Kovyrshin et Stepanov), puisque le défenseur offensif américain Nick Bailen a passé les deux saisons nécessaires pour être sélectionnable. Mais juste avant de porter pour la première fois le maillot de son nouveau pays en décembre à Arosa, le "néo-Biélorusse" Bailen a été blessé en KHL par une charge contre la bande de "l'ex-Biélorusse" redevenu russe, Sergei Demagin. On reste donc à égalité, 3 partout !

La ligne offensive majeure avec Kalyuzhny et les frères Kostistsyn est toujours présente, et on lui ajoute maintenant un deuxième trio à l'accent canadien avec Geoff Platt et Kevin Lalande autour de Stas. En plus, le troisième trio Gavrus-Kovyrshin-Stepanov s'est montré créatif pendant l'Euro Challenge, que le Bélarus a terminé à une prometteuse deuxième place. Autant dire qu'il a toute confiance en attaque.

Même si aucun gardien n'a connu une grande saison, l'alternance annoncée entre Koval et Lalande n'est pas non plus le sujet d'inquiétude. Les doutes concernent une défense très inexpérimentée, encore plus que l'an passé. Vladimir Denisov, un des leaders de KHL pour les mises en échec distribuées, a dû être opéré et est encore absent. Nikolai Stasenko a été victime d'une horrible blessure en recevant un slap en plein visage en décembre dernier. Dmitri Korobov se retrouve donc doyen des lignes arrières à seulement... 27 ans.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
 1 KOVAL Vitali         188  98  31/03/1980  Neftekhimik Nijnek.  KHL     4   2,73   90,1%
                                             VIK Västerås       SUE-2     4   4,29   85,5%
35 LALANDE Kevin        182  86  19/02/1987  Dynamo Minsk        KHL     18   2,74   90,5%
40 MILCHAKOV Dmitri     185  80  02/03/1986  Dynamo Minsk        KHL     17   2,27   91,0%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 GOTOVETS Kirill      180  80  25/06/1991  Rockford Ice Hogs    AHL    65    2  14   16    37'
 8 SHINKEVICH Ilya      189  86  01/09/1989  Vityaz / D. Minsk    KHL    42    1   3    4    44'
 9 DYUKOV Roman         187  92  29/09/1995  Yunost Minsk        BLR-1   43    2  10   12    48'
14 LISOVETS Evgeni      183  90  12/11/1994  Dynamo Minsk         KHL    55    2   3    5    22'
18 KHENKEL Kristian     182  85  07/11/1995  Yunost Minsk        BLR-1   52    3  19   22    27'
25 YEVENKO Oleg         201 110  21/01/1991  Lake Erie Monsters   AHL    54    1   3    4   152'
26 USTINENKO Nikita     186  78  22/04/1995  Dynamo Minsk         KHL    17    0   0    0     4'
                                             Dynamo-Molodechno   BLR-1   34    2   7    9    26'
89 KOROBOV Dmitri       194 106  12/03/1989  Spartak Moscou       KHL    50    3  10   13    40'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
13 DROZD Sergei         182  77  14/04/1990  Dynamo Minsk         KHL    62    2   1    3    12'
15 DEMKOV Artyom        178  78  26/09/1989  Shakhtior Soligorsk BLR-1   57   20  38   58    16'
16 PLATT Geoff          176  82  10/07/1985  CSKA Moscou          KHL    67   27  18   45    58'
17 KALYUZHNY Aleksei    178  84  13/06/1977  Dynamo Minsk         KHL    53   10  21   31    26'
19 KOMAROV Nikita       188 100  28/06/1988  Dynamo Minsk         KHL    38    3   3    6    49'
23 STAS Andrei          189  88  18/10/1988  Neftekhimik Nijnek.  KHL    50    5   8   13    48'
46 KOSTSITSYN Andrei    193  98  03/02/1985  N.Novgorod / Sotchi  KHL    58   20  21   41    65'
61 STEPANOV Andrei      178  91  14/04/1986  Togliatti/Minsk      KHL    53    7   9   16    39'
70 LINGLET Charles      188  92  22/06/1982  Dynamo Minsk         KHL    16    2   6    8    18'
71 PAVLOVICH Aleksandr  184  88  07/12/1988  Dynamo Minsk         KHL    57    5   4    9    34'
74 KOSTSITSYN Sergei    183  92  20/03/1987  Torpedo N. Novgorod  KHL    62   12  12   24    56'
77 KITAROV Aleksandr    190  96  18/06/1987  Dynamo Minsk         KHL    53    8   7   15    24'
88 KOVYRSHIN Evgeni     178  78  25/01/1986  Sever. Cherepovets   KHL    35    2   7    9    20'
91 GAVRUS Artur         179  84  03/01/1994  Dynamo Minsk         KHL    19    3   7   10     0'

Absents notables : Nikolai Stasenko (D, blessé), Vladimir Denisov (D, blessé), Nick Bailen (D, blessé), Ivan Usenko (D, œil), Mikhaïl Grabovski (A, blessé), Konstantin Koltsov (A, problèmes de dos), Aleksei Ugarov (A, redevenu russe).

 

 

Lorsqu'il avait été annoncé que l'Allemagne cherchait une figure incontournable capable de fédérer l'ensemble des joueurs autour de l'équipe nationale, tout le monde avait interprété cela comme un retour d'Uwe Krupp. En réalité, cela cachait une authentique surprise, l'arrivée de Marco Sturm comme sélectionneur. Si sa carrière NHL impose le respect, il n'avait jamais envisagé de devenir coach (comme Krupp du reste), avant de se prendre au jeu en encadrant l'équipe de son fils. Il a donc accepté la proposition presque indécente qui lui était faite.

La première partie du travail est accompli. Hormis l'incorrigible Dennis Seidenberg, tout le monde a répondu fissa à l'appel de Marco Sturm. Reste maintenant le point essentiel, le coaching. Sturm est totalement novice en la matière, ce qui est tout de même un pari osé à la tête d'une équipe nationale. Pour autant, il est bien entouré, y compris par Geoff Ward, l'entraîneur champion d'Allemagne avec Mannheim l'an passé, qui est revenu à la surprise générale aider l'ex-joueur dont il était &assistant-coach à Boston en NHL.

Le fait de pouvoir compter sur ses meilleurs joueurs doit être une clé pour que l'Allemagne se mêle de nouveau à la lutte pour les quarts de finale, ce qui devrait normalement être son objectif. Les profils purement défensifs (Müller, Ankert et les bûcheronnesques Holzer et Reul) et les attaquants travailleurs et utiles en infériorité numérique (Seidenberg-Hager-Kink) n'ont jamais manqué. Il en va tout autrement des perles rares que sont un défenseur offensif et un centre capable de créer du jeu... Or, justement, ces postes sont enfin pourvus.

Christian Ehrhoff a toujours été le joueur de NHL le plus important pour l'équipe d'Allemagne. Il a certes a connu sa saison la plus délicate et a très peu joué depuis son échange à Chicago, mais son apport est indispensable, y compris en supériorité numérique. Tout comme le meilleur défenseur de DEL Sinan Akdag, il sera à même de projet le jeu rapidement vers l'avant.

Quant au centre créatif, c'est le point faible historique de ce pays. Une confirmation des préjugés sur le manque de créativité et d'imagination du peuple allemand ? Leon Draisaitl s'inscrit comme une exception et possède ces instincts offensifs, comme si son ascendance tchèque avait quelque chose à y voir (en pratique, le fils de l'ex-international Peter Draisaitl est né et a grandi en Allemagne). En début de saison, les Edmonton Oilers avaient renvoyé le numéro 3 de la draft 2014 en AHL "le temps qu'il faudrait" parce qu'il n'était pas assez vif physiquement et mentalement. Ce temps a été très court : il a surmonté sa déception et, dès qu'il a été rappelé, il a chassé tous les doutes à son sujet pour finir à plus de 50 points. L'Allemagne l'attend maintenant en meneur de l'offensive entre l'autre attaquant de NHL Tobias Rieder et le meilleur joueur de DEL, le buteur Patrick Reimer.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
31 BRÜCKMANN Felix       180  83  16/12/1990  Wolfsburg           ALL-1   48   2,13   92,2%
35 NIEDERBERGER Mathias  180  79  26/11/1992  Düsseldorf          ALL-1   47   2,32   92,9%
51 PIELMEIER Timo        183  82  07/07/1989  Ingolstadt          ALL-1   54   2,92   90,7%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 REUL Denis            193 110  29/06/1989  Mannheim            ALL-1   19    0   3    3    28'
 5 HOLZER Korbinian      190  98  16/02/1988  Anaheim Ducks        NHL    29    0   3    3    10'
                                              San Diego Gulls      AHL     9    0   3    3     0'
 7 BOYLE Daryl           185  89  24/02/1987  Munich              ALL-1   66    3  22   25    53'
10 EHRHOFF Christian     188  91  06/07/1982  Ontario Reign        AHL     5    0   3    3     8'
                                              L.A. Kings / Chicago NHL    48    2  11   13    42'
81 ANKERT Torsten        188 100  22/06/1988  Cologne             ALL-1   56    3   7   10    26'
82 AKDAG Sinan           186  91  05/11/1989  Mannheim            ALL-1   55    8  27   35    90'
90 BRAUN Constantin      190  97  11/03/1988  Berlin              ALL-1   59    8  14   22    42'
91 MÜLLER Moritz         187  92  19/11/1986  Cologne             ALL-1   67    3   8   11    84'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 RIEDER Tobias         180  82  10/01/1993  Portland Pirates     AHL     9    4   1    5    22'
                                              Arizona Coyotes      NHL    72   13   8   21    14'
 9 FLAAKE Jerome         189  92  02/03/1990  Hambourg            ALL-1   51   14  21   35    57'
12 MACEK Brooks          181  82  15/05/1992  Iserlohn            ALL-1   58   24  21   45    32'
17 KINK Marcus           186  96  13/01/1985  Mannheim            ALL-1   41    2   8   10    49'
29 DRAISAITL Leon        189  96  27/10/1995  Bakersfield Condors  AHL     6    1   1    2     4'
                                              Edmonton Oilers      NHL    72   19  32   51    20'
36 SEIDENBERG Yannic     172  82  11/01/1984  Munich              ALL-1   41   10  16   26    18'
37 REIMER Patrick        179  86  10/12/1982  Nuremberg           ALL-1   64   30  41   71    92'
43 FAUSER Gerrit         182  89  13/07/1989  Wolfsburg           ALL-1   67   18  16   34    45'
50 HAGER Patrick         178  80  08/09/1988  Cologne             ALL-1   65   21  41   62    85'
55 SCHÜTZ Felix          179  86  03/11/1987  Riga / N.Novgorod    KHL    23    1   3    4    33'
                                              Rögle BK            SUE-1   11    4   2    6     0'
57 GOC Marcel            185  92  24/08/1983  Mannheim            ALL-1    6    1   2    3     8'
74 KAHUN Dominik         180  78  02/07/1995  Munich              ALL-1   56   15  31   46     6'
87 GOGULLA Philip        188  87  31/07/1987  Cologne             ALL-1   67   29  34   63    10'
92 NOEBELS Marcel        189  87  14/03/1992  Berlin              ALL-1   59   12  23   35    45'

Absents notables : Dennis Endras (G, déchirure aux adducteurs), Thomas Greiss (G, play-offs NHL), Dennis Seidenberg (D, refus), Justin Krueger (D, doigt cassé), Benedikt Kohl (D, choix du sélectionneur), Tom Kühnhackl (A, play-offs NHL), Thomas Oppenheimer (A, jeune papa), Kai Hospelt (A, jeune papa), André Rankel (A, nuque), Daniel Pietta (A, non sélectionné), Michael Wolf (A, retraite internationale).

 

 

Avec l'impossibilité de descendre et la qualification olympique en ligne de mire, on pressentait comme un danger de relâchement pour la France dans ce qui paraissait être un championnat du monde de transition. Maintien ou quarts de finale, le staff tricolore ne veut pas poser d'objectif sinon celui de se mettre en position de gagner chaque match. Cet état d'esprit qui a bien réussi aux Bleus, il faudra le garder en occultant le contexte.

L'équipe de France n'a jamais vécu une préparation aussi difficile que cette année. Rien ne pouvait de toute façon être aussi tragique que la collision frontale (avec une voiture roulant à contresens sur autoroute) dont a été victime Pierre Pousse et qui a coûté la vie à sa compagne Violette Mazza. Dave Henderson devait donc diriger l'équipe en l'absence de son fidèle ami, remplacé comme entraîneur-adjoint par Stéphane Barin, mais toujours présent dans les cœurs et qui continue de suivre de près le hockey français, parce que la vie doit continuer.

Le reste n'est que le lot quotidien d'une équipe de hockey. La France avait souvent perdu des joueurs sur blessure pendant la compétition, mais jamais autant pendant la préparation. Le nombre de forfaits n'est pas spécialement plus élevé que celui usuellement rencontré par les autres pays, mais le problème est qu'ils sont survenus tard et ont touché le secteur faible de la défense.

On sait que Henderson prête une attention particulière à la qualité de la première passe. En l'absence de Besch et Hecquefeuille, qui sont deux autres joueurs importants dans ce domaine, Yohann Auvitu - élu meilleur défenseur de la Liiga finlandaise - devient la clé de voûte de l'équipe. Sixième ou septième arrière l'an passé, Florian Chakiachvili, joueur apprécié pour ses progrès continus et constants, doit également gagner en importance, malgré une préparation tronquée par une entorse du genou. Grégory Béron, dont l'accès aux Bleus était bouché en attaque, a été bien inspiré de suivre le précédent Hecquefeuille en se reconvertissant à l'arrière : le voilà en équipe de France dès sa première saison. Toujours prêt à s'impliquer là où le staff décide de l'utiliser, Damien Raux s'est même essayé en défense pendant le camp. Mais ce n'est pas tout : Antonin Manavian a dû déclarer forfait pour une déchirure intercostale, et il a fallu rappeler en urgence un autre guerrier, Teddy Trabichet, qui avait été retranché deux semaines plus tôt à cause d'une blessure persistante au poignet !

Et ce n'est pas Cristobal Huet qui peut rassurer cette équipe de France accablée par les pépins de santé : gêné par sa cuisse, le gardien numéro 1 de l'équipe de France, désormais quarantenaire, n'a joué qu'un seul match au cours de la préparation.

En attaque, deux des trois attaquants majeurs (Antoine Roussel et Stéphane Da Costa) sont pour la première fois absents. Le troisième, Pierre-Édouard Bellemare, sera donc très attendu, notamment pour alimenter un Damien Fleury dont le sens du but avait fait mouche l'an passé, mais aussi toute la saison en Allemagne. On espère que le jeune Jordan Perret, qui a apporté son dynamisme au duo Meunier-Treille pendant la préparation, continuera à surprendre, et plus généralement que les Bleus sauront faire front dans l'adversité. Cette année a en tout cas un avantage : ils n'ont vraiment rien à perdre...

Gardiens

                           cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
33 QUEMENER Ronan         186  86  13/02/1988  Asplöven            SUE-2   53   3,00   90,3%
39 HUET Cristobal         183  93  03/09/1975  Lausanne            SUI-1   49   2,38   91,1%
49 HARDY Florian          183  83  08/08/1985  Dornbirn            AUT-1   43   2,33   92,2%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 JANIL Jonathan         189  93  24/09/1987  Bordeaux            FRA-1   36    3  15   18    55'
18 AUVITU Yohann          183  87  27/07/1989  HIFK Helsinki       FIN-1   66   12  22   34    20'
26 DIEUDÉ-FAUVEL Benjamin 188  96  26/08/1986  Evans./R.City/Kal.  ECHL    35    5   5   10    41'
46 BÉRON Grégory          181  87  31/07/1989  Amiens              FRA-1   31    4  11   15    46'
47 TRABICHET Teddy        179  90  10/03/1987  Gap                 FRA-1   27    3   9   12    32'
62 CHAKIACHVILI Florian   186  87  18/03/1992  Rouen               FRA-1   41    5  12   17    46'
90 MOISAND Maxime         176  82  11/06/1990  Épinal              FRA-1   36    7  17   24    37'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 7 TREILLE Yorick         190  95  15/07/1980  Rouen               FRA-1   41   12  26   38    24'
 9 FLEURY Damien          180  84  01/02/1986  Schwenningen        ALL-1   52   25  15   40    55'
10 MEUNIER Laurent        182  83  16/01/1979  La Chaux-de-Fonds   SUI-2   38    8  30   38    65'
12 CLAIREAUX Valentin     180  90  05/04/1991  Angers              FRA-1    6    2   4    6    10'
                                               KeuPa Keuruu        FIN-2   45    8  14   22    38'
15 BOZON Timothé          186  88  24/03/1994  St. John's IceCaps   AHL    41    5   3    8    14'
                                               Brampton Beast      ECHL    15    3   6    9     2'
20 BERTHON Eliot          171  83  27/04/1992  Bienne              SUI-1   28    3   4    7    33'
25 RITZ Nicolas           182  87  26/02/1992  Lillehammer         NOR-1   44   14  16   30    24'
27 LAMPÉRIER Loïc         187  90  07/08/1989  Rouen               FRA-1   41   15  23   38    22'
28 RAUX Damien            179  82  03/11/1984  Rouen               FRA-1   41   10  10   20     4'
41 BELLEMARE Pierre-Éd.   182  90  06/03/1985  Philadelphia Flyers  NHL    79    7   8   15    42'
42 DESROSIERS Julien      179  81  14/10/1980  Bordeaux            FRA-1   35   19  28   47    14'
72 PERRET Jordann         178  79  15/10/1994  Grenoble            FRA-1   28    8  13   21    18'
77 TREILLE Sacha          194  95  06/11/1987  Rouen               FRA-1   37   19  13   32    82'
80 DA COSTA Teddy         179  84  17/02/1986  Lahti / Vaasa       FIN-1   48    7  17   24    36'
82 BERTRAND Charles       185  92  05/02/1991  Sport Vaasa         FIN-1   54   20  20   40    16'

Absents notables : Kévin Hecquefeuille (D, commotion), Nicolas Besch (D, commotion), Antonin Manavian (D, déchirure intercostale), Antoine Roussel (A, play-offs NHL), Stéphane Da Costa (A, entrejambe), Maxime Lacroix (A, raisons familiales), Brian Henderson (A, sterno-claviculaire), Anthony Guttig (A, non sélectionné).

 

 

Si la Hongrie est remontée dans l'élite mondiale, c'est principalement parce que l'Italie a préparé l'avenir en diminuant le nombre de ses naturalisés, alors qu'elle-même avait fait le chemin inverse. Les Magyars semblent en effet bien plus ouverts pour donner des passeports à des hockeyeurs nord-américains que pour accueillir des migrants venus d'Afrique ou du Moyen-Orient...

Pour autant, contrairement au Kazakhstan, ces renforts ne semblent pas changer fondamentalement la donne. Andrew Sarauer et Frank Banham ont été invités en équipe nationale : pour amener la puissance physique qui manque souvent aux joueurs hongrois. Pour autant, il s'agit de joueurs déclinants, et même carrément retraités dans le cas de Banham : intégré en équipe de Hongrie l'an passé à l'âge de 40 ans (!), le vétéran joue en effet ce championnat du monde comme un dernier bal d'adieu avant de raccrocher les patins !

La défense compte carrément trois Nord-Américains, et il très aisé d'expliquer pourquoi : la seule fois où la Hongrie est passée dans l'élite mondiale, en 2009, sa défense avait une moyenne d'âge de 34 ans ! On ne s'étonnera donc pas de ne retrouver aucun joueur de l'époque. Ou presque : Marton Vás était encore attaquant en 2009, aujourd'hui il s'est reconverti en défense et est devenu capitaine. Il n'y a guère de risque que les Nord-Américains prennent la place des joueurs hongrois et les empêche de se développer, car il n'y en a tout simplement pas. Ce sont des juniors de 19 et 18 ans (Stipsicz et Garát) qui ont été pris comme septième et huitième défenseurs, et ils seront là pour emmagasiner de l'expérience vis-à-vis de l'environnement en championnat du monde. Pour ce qui est de l'expérience en match, l'élite mondiale arrive sans doute trop tôt pour eux.

En plus du vieux Marton Vás, les sept joueurs les plus jeunes du Mondial 2009 sont toujours là. Cela fait à peine six joueurs, le gardien Zoltán Hetényi - qui se disputera la place de titulaire avec Rajna - et les attaquants Janos Vas, Csaba Kovács, András Benk, Gergõ Nagy et Daniel Kóger. Ils avaient tous entre 20 et 25 ans. Ceux qui représentent l'avenir de la Hongrie, après des générations plus creuses, ce sont eux qui sont aujourd'hui dans cette tranche d'âge. Balázs Sebõk évolue en élite finlandaise, et le très prometteur junior Vilmos Gallo joue déjà en élite suédoise, où vient de remonter János Hári avec Leksand. Malheureusement, Hári s'est cassé la main et ratera ce Mondial qui aurait été une belle expérience.

Même sans la protection de la France et l'Allemagne qui compliquent un peu plus sa tâche, la Hongrie aurait eu peu de chances de se maintenir a priori. Elle est cependant susceptible de faire des apparitions plus fréquentes dans l'élite mondiale pour se frotter plus régulièrement au haut niveau et constater ce qui lui manque. Par exemple, des défenseurs...

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
29 HETENYI Zoltan        188  86  18/02/1988  Székesfehérvár      AUT-1   28   2,77   91,5%
30 VAY Ádám              196  95  22/03/1994  Debrecen            HON-1   42   2,89   92,3%
31 RAJNA Miklos          178  85  22/06/1991  Székesfehérvár      AUT-1   33   2,77   92,1%
                                              Székesfehérvár II   HON-1    6   3,00   92,3%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 5 STIPSICZ Bence        186  84  03/02/1997  MAC Budapest        HON-1   53    4  10   14     2'
 6 SZIRANYI Bence        189  80  17/02/1988  AV19 Székesfehérvár AUT-1   47    5  10   15    24'
26 WEHRS Kevin           178  77  07/04/1988  AV19 Székesfehérvár AUT-1   54    6  15   21    56'
42 VAS Márton            189  92  02/03/1980  Fassa               ITA-1   47   11  28   39    44'
52 DUDAS Jesse           188  98  31/03/1988  Miskolc             HON-1   39   14  43   57    14'
61 MESTYÁN István        189  91  31/03/1991  MAC Budapest        HON-1   57   10   9   19     8'
65 SAGERT Kalvin         189 100  20/01/1987  Miskolc             HON-1   53   16  35   51     6'
70 GARÁT Zsombor         185  90  27/07/1997  Seacoast Prep       USHS    58   12  36   48
                                              MAC Budapest U20    HONjr    6    0   0    0     4'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 KOVÁCS Csaba          178  83  18/03/1984  AV19 Székesfehérvár AUT-1   52    7  13   20    18'
 9 BENK András           189  93  03/09/1987  AV19 Székesfehérvár AUT-1   51    1   5    6    16'
10 NAGY Gergõ            192  96  10/10/1989  AV19 Székesfehérvár AUT-1   52   12  20   32    76'
13 NAGY Krisztián        178  84  28/07/1994  MAC Budapest        HON-1   56   20  27   47     2'
16 KÓGER Dániel          191  82  10/11/1989  AV19 Székesfehérvár AUT-1   53   15  19   34    90'
20 SOFRON István         189  91  24/02/1988  Krefeld             ALL-1   27    2   5    7    20'
                                              Klagenfurt          AUT-1   16    1   3    4    12'
21 VAS János             186  89  29/01/1984  Slavia Prague       TCH-2   38   11  15   26    26'
22 GALLO Vilmos          183  86  31/07/1996  Linköping           SUE-1   45    5   4    9    12'
                                              Linköping U20       SUEjr   26   13  14   27    22'
25 MAGOSI Balint         188  90  15/08/1989  Briançon            FRA-1   23    6   6   12    38'
28 BARTALIS István       186  88  07/09/1990  AV19 Székesfehérvár AUT-1   22    6   5   11    10'
36 ERDÉLY Csanád         188  90  05/04/1996  Sioux Falls         USHL    58    6   8   14    30'
38 BANHAM Frank          185  88  14/04/1975  AV19 Székesfehérvár AUT-1   26    8  10   18    22'
41 SEBÕK Balázs          185  90  14/12/1994  KalPa Kuopio        FIN-1   49    5   9   14    10'
55 SARAUER Andrew        194  93  17/11/1984  AV19 Székesfehérvár AUT-1   34    6  13   19    25'

Absent notable : János Hári (main cassée)

 

Marc Branchu (avec Nicolas Jacquet pour la Suède)

 

 

Retour à la rubrique articles