Briançon remeublé à la suédoise

 

Un an après le départ de Luciano Basile, son ancien adjoint et successeur désigné, Edo Terglav, est parti à son tour, malgré un contrat qui courait encore pour deux années, en négociant à l'insu de son club avec Grenoble. Voir une figure du hockey briançonnais - présent depuis onze ans comme joueur puis entraîneur - s'en aller dans ces conditions a fait un choc aux dirigeants ! Le président Luc Rougny en a tiré les leçons et en a conclu que le mieux était de repartir de zéro, sans trop s'attacher.

La conséquence est le plus grand chambardement que la Ligue Magnus ait connu (égalé uniquement par certaines intersaisons morzinoises). Dans le secteur défensif, il n'y a plus qu'un rescapé, Kévin Igier. Et la saison commence même sans lui puisque le rugueux arrière a été suspendu 5 matchs (plus 3 avec sursis) pour avoir chargé à la tête le capitaine gapençais Teddy Trabichet dans un derby haut-alpin, mi-août au "tournoi des Alpes" organisé - et remporté - par Briançon. Un derby qui aura fait couler beaucoup d'encre (et que l'on évoquera dans la présentation consacrée à Gap)...

En attaque, il ne reste plus que trois joueurs : le valeureux Devin, le local Di Dio Balsamo et bien sûr Norbert Abramov, qui a pris une toute autre dimension en une saison à Briançon puisqu'il a fini troisième meilleur marqueur du club. Un quatrième attaquant a déjà été aperçu la saison dernière ; le junior Loïc Farnier, qui avait quitté Grenoble pour Briançon à 16 ans. Il a même mis un but en play-offs sur un tir dévié.

Il y avait donc une impression de grand vide dans la maison briançonnaise. Quand il s'agit de meubler rapidement, c'est bien connu, on achète suédois. En matière de hockey, ce n'est pas du bas de gamme. Reste à savoir si c'est facile à monter...

Le bricoleur chargé de construire la nouvelle équipe s'appelle Patric Wener. Ce Suédois était joueur à un niveau relativement modeste, mais sa carrière d'entraîneur commencée en Autriche a rapidement progressé et l'a conduit en Allsvenskan. Il a été coach et directeur sportif de Mora, avant de démissionner de la première fonction car le cumul était trop prenant. Il est alors devenu "co-entraîneur" avec Björklöven avec un collègue prestigieux, Mats Waltin, en se répartissant les rôles ; travail quotidien individuel auprès de l'équipe pour Wener, fonction plus globale pour Waltin. Les deux hommes ont bien travaillé, puisque le candidat au maintien a fini sixième, mais tous deux ont choisi de partir en même temps. Au lieu d'activer une option de prolongation de deux ans, Wener a signé en France, pour une seule saison puisque les dirigeants briançonnais sont devenus méfiants en la matière.

Outre Wener, les principales recrues sont aussi suédoises, à commencer par le gardien. Sebastian Idoff est un petit gabarit rapide, qui était très populaire à Södertälje, où il progressait régulièrement et amusait même le public par ses danses. Tout s'est dégradé en quelques semaines avec l'entraîneur Janne Karlsson, qui a fini par convoquer Idoff et virer ce gardien qu'il juge trop peu calme. Les deux hommes ont continué à s'envoyer des amabilités en interviews. Les propos publics d'Idoff, tenus à chaud et parfois démentis ensuite, l'ont d'ailleurs sûrement desservi dans sa carrière. Il n'a pas la réputation d'un caractère facile, mais son entraîneur, qui fréquentait le même championnat, le sait mieux que quiconque ; Wener l'a donc embauché en connaissance de cause, et dans un pays étranger, Idoff se tiendra plus éloigné des polémiques. Il est aussi protégé de la concurrence, avec un remplaçant très jeune, et néanmoins prometteur ; Julian Junca était le seul gardien de 1998 à intégrer le groupe de l'équipe de France U18 l'an passé, et il pourrait bien en être le titulaire cette année.

La défense reçoit également deux Suédois. Otto Jaksch était le capitaine des juniors de Frölunda, champions de Suède U20 en 2011 après des play-offs renversants. Il se présente comme un colosse au jeu physique, mais a aussi une relance propre et un tir puissant. Christopher Aspeqvist a fait le tour des clubs de Stockholm, formé à Huddinge et champion de Suède en U18 avec Djurgården avant de jouer en élite avec l'AIK jusqu'à sa relégation. C'est un profil offensif avec un patinage explosif et capable de remonter rapidement le palet.

La recrue la plus expérimentée est cependant slovaque. Marcel Šterbák a été élu dans la défense de l'équipe-type d'Extraliga slovaque 2007 aux côtés d'un certain Daniel Babka (qui a ensuite fini sa carrière à Rouen). À l'époque, il a été appelé à plusieurs reprises en équipe nationale. Défenseur dominant de Košice, il était aligné aussi bien en supériorité qu'en infériorité numérique et a glané deux titres de champion de Slovaquie au passage. Mais il a quitté l'élite depuis un an et on s'interroge forcément sur un risque de déclin à 35 ans. Certains Slovaques ont néanmoins prouvé qu'ils pouvaient briller en France jusqu'à un âge avancé, n'est-ce pas Messieurs Plch et Pardavy ? Šterbák est principalement renommé pour sa vision du jeu et sa relance sûre et rapide. La sobriété discrète, c'est ce qu'incarne son compatriote Andrej Mrena depuis de longues saisons en Ligue Magnus.

La sixième place de défenseur - derrière Igier - se jouera entre deux jeunes Français de grande taille, Brice Mansouri, qui revient dans la région après avoir développé sa capacité de soutien offensif en une saison à Reims, et Paul Bahain, qui est rompu à cette concurrence. Il a fait son trou à force de travail dans la défense angevine sans avoir pourtant un talent prédestiné à un niveau professionnel.

Patric Wener a fait venir encore plus directement deux de ses anciens attaquants, qui sont moins en faveur à Mora depuis qu'il est parti. L'un, Sonny Karlsson, était un jeune issu du club, un bon patineur assez technique en qui son coach a vu un bon potentiel. L'autre est un profil plus particulier : Tomas Larsson est un provocateur qui agace ses adversaires par un jeu très physique, mais qui peut aussi perturber le slot adverse en jeu de puissance. Son moment de gloire est son but égalisateur à la dernière minute, au nez et à la barbe de Drew Doughty, en finale du Mondial junior contre le Canada. Ses maigres stats de l'an passé traduisent un temps de jeu diminué (notamment parce qu'il a mis du temps à se remettre d'une fracture du pied), mais c'est un joueur qui inscrit normalement des points... et beaucoup de pénalités ! Wener a fait de ce joueur-fétiche son capitaine.

Le nouveau centre canadien Steve Reese est tout le contraire, puisqu'il a été élu deux fois le joueur le plus fair-play de sa conférence universitaire. Il mène son équipe d'une autre manière, par sa vitesse et son travail exemplaire. Il a vite trouvé une bonne complémentarité avec Cédric Di Dio Balsamo, et celui-ci figure ainsi sur un trio à vocation offensive qui lui convient bien.

La dernière recrue étrangère a plus l'habitude de jouer en troisième ligne, ce qui lui permet d'apporter toute son énergie. Alors qu'il était l'un des plus grands espoirs de son pays, Bálint Magosi a reçu un choc à l'âge de 19 ans lors d'un test de routine quand les médecins lui ont annoncé qu'il souffrait d'une myocardite et devait arrêter le hockey pendant trois mois (passés à entraîner les enfants pour ne pas perdre contact avec sa passion). Revenu au jeu après un test d'effort rassurant, l'ailier droit est vite devenu un membre stable de l'équipe de Hongrie, qui vient de monter dans l'élite mondiale. Magosi veut saisir sa première opportunité à l'étranger, une perche évidemment tendue par son compatriote Viktor Szélig, l'ancien pilier défensif de Briançon devenu manager cet été. Magosi est un peu sa petite touche dans un recrutement qui porte quand même plus la marque suédoise du coach !

Malgré les nombreux changements, Briançon ne part pas totalement en terrain inconnu car certains "nouveaux" sont en fait des anciens, poursuivant une tradition de retour au pied de la Cité Vauban. Toby Lafrance avait fait merveille en 2012/2013 avant de partir deux années à Grenoble où - comme pour beaucoup de joueurs - son efficacité offensive a diminué. Ce "petit teigneux" a cependant lui aussi été suspendu (4 matchs ferme + 2 avec sursis) après le derby "amical", pour un vilain genou tendu devant Miettinen.

Peter Bourgaut est également de retour au bout de deux ans (à Strasbourg) et retrouve sa place dédiée en troisième ligne travailleuse aux côtés de son habituel coéquipier Pierre-Antoine Devin... mais celui-ci a aussi été suspendu, après un match de Coupe de la ligue. Une nouvelle pause frustrante pour celui qui sort de convalescence après avoir été opéré d'un hématome au rein en janvier.

Ces suspensions font en tout cas l'affaire des jeunes Briançonnais, et en particulier de Kevin Bernillon, très remarqué. Il revient à 21 ans du Canada où il a fini dixième marqueur de la ligue dans le "collégial", ce système pré-universitaire spécifique au Québec où il évoluait dans un collège anglophone. Il faudra également suivre Robin Colomban, deuxième meilleur marqueur du championnat de France U18 (derrière son coéquipier Lucas Bonnardel), et déjà un pilier des équipes de France juniors. On devrait en avoir l'occasion, puisque Briançon a affiché sa volonté de jouer à quatre lignes.

De l'expérience slovaque en défense, de l'énergie canadienne en attaque, des Suédois de caractère un peu partout, et des jeunes qui pourrait redorer la réputation de Briançon comme club formateur ; a priori il ne manque aucune pièce, il s'agit maintenant de les assembler en suivant le mode d'emploi de Wener pour reconstruire un nouveau projet.

Marc Branchu (photos Mathilde Grosjean et Philippe Crouzet)

 

 

Effectif :

Gardiens

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur     Club & Ch 2014/15   MJ  Min.  Moy.    %
30 JUNCA Julian          05/12/1998  193  80  Briançon           Brian. U18  FRAcd   17
43 IDOFF Sebastian       02/12/1990  178  87          (Suédois)  Söd./Asplö. SUE-2   38  2153  2,81  90,0%

Défenseurs

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur     Club & Ch 2014/15   MJ   B   A Pts  +/-  Pén
 7 JAKSCH Otto           17/05/1992  193  99          (Suédois)  Varberg     SUE-3   30   1   3   4  -6   40'
 8 IGIER Kévin           04/03/1987  181  85  Asnières           Briançon    FRA-1   34   4   8  12  +3   75'
13 BAHAIN Paul           13/12/1993  190  89  Angers             Angers      FRA-1   35   0   1   1   0   10'
14 MANSOURI Brice        01/04/1993  189  83  Briançon           Reims       FRA-2   28   2  10  12  -9   70'
55 ASPEQVIST Christopher 09/11/1990  183  90          (Suédois)  Söder./Alm. SUE-2   31   0   1   1  -10  18'
64 RICHARD Kevin         13/03/1997  186  95  Briançon           Brian. U18  FRAcd   19   6   6  12       57'
71 STERBAK Marcel        18/08/1980  185  94         (Slovaque)  Michalovce  SVK-2   44   7  25  32  +22  46'
88 MRENA Andrej          03/03/1981  175  85         (Slovaque)  Angers      FRA-1   35   2   4   6  +12  14'

Attaquants

N° NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur     Club & Ch 2014/15   MJ   B   A Pts  +/-  Pén
10 BOURGAUT Peter        17/05/1987  175  75  Tours              Strasbourg  FRA-1   31   3   8  11  -11  12'
18 FARNIER Loïc          28/04/1996  182  83  Grenoble           Briançon    FRA-1   15   1   0   1   0    0'
19 DEVIN Pierre-Antoine  29/10/1985  185  85  Caen               Briançon    FRA-1   18   3   4   7  -4   50'
23 DI DIO BALSAMO Céd.   27/03/1994  178  73  Briançon           Briançon    FRA-1   34   5   6  11  +1    2'
24 LARSSON Tomas         16/01/1988  186  94          (Suédois)  Mora/Aspl.  SUE-2   24   0   0   0  -4   16'
25 REESE Steve           09/01/1989  177  73         (Canadien)  W. Ontario   CIS    27   9  23  32       10'
29 LAFRANCE Toby         17/06/1987  175  79         (Canadien)  Grenoble    FRA-1   31   7  18  25  +10  22'
67 COLOMBAN Robin        18/11/1997  189  80  Briançon           Brian. U18  FRAcd   22  26  34  60       46'
74 BERNILLON Kevin       21/07/1994  190  83  Briançon           Champlain   CANcol  41  30  25  55  +32  38'
79 ABRAMOV Norbert       09/01/1993  185  79  Cergy              Briançon    FRA-1   33  14  16  30  +9    6'
82 MAGOSI Balint         15/08/1989  188  90         (Hongrois)  Fehérvár    AUT-1   52   5   8  13  -1   93'   
93 KARLSSON Sonny        14/03/1993  182  77          (Suédois)  Mora        SUE-2   24   1   0   1  +1    2'
                                                                 Hudiksvall  SUE-3   12   6   4  10  +5   33'
                                                                 Manglerud   NOR-1    4   0   0   0  -2    2'

Entraîneur : Patric Wener (SUE, 46 ans).

Partis : Edo Terglav (entraîneur, Grenoble), Shane Madolora (G, 27 MJ et 91,5%), Antoine Bonvalot (G, 9 MJ et 86,9%, Brest), Florian Chakiachvili (D, 4+8, Rouen), Andreas Frisk (D, 2+9, Vålerenga, NOR), Cory Pritz (D, 3+5, Dundee, GBR-1), Viktor Szélig (D, 0+4, devient manager), Gasper Cerkovnik (D, 2+4, Jesenice, SLO/AUT-2), Cédric Custosse (D, 0+5, Lyon), Thibaut Farina (D/A, 1+2, Épinal), Dave Labrecque (A, 9+27, Grenoble), Damien Raux (A, 7+18, Rouen), Ian McDonald (A, 13+11, MAC Budapest, HON-1), Michal Jeslinek (A, 7+7, Mulhouse, FRA-2), Jaka Ankerst (A, 8+18, Jesenice, SLO/AUT-2), Jimmy Jensen (A, 12+9, Ferencvaros, HON), Lionel Tarantino (A, 4+4, Bordeaux), Marc-André Bernier (A, 13+18, Gap).

 

Revoir la présentation 2014/15

 

Retour à la rubrique articles