Présentation des championnats du monde 2015

 

Les Tchèques ont bon espoir de récupérer le record d'affluence des Mondiaux, établi l'an passé par Minsk dans la nouvelle formule à deux poules de huit. Déjà plus de 500 000 billets ont été vendus, et l'annonce de la venue de la star du hockey mondial Sidney Crosby a encore accru l'enthousiasme dans la dernière semaine. D'Evgeni Malkin à Anze Kopitar, ce championnat du monde réunit les étoiles du hockey mondial, et l'idole locale Jaromir Jagr avait enclenché le mouvement en revenant - de nouveau - sur sa retraite internationale annoncée un an plus tôt.

La présence des meilleurs joueurs limitera-t-elle les surprises ? Ou la tendance à la compétitivité accrue des nations de "seconde zone" se confirmera-t-elle ? Au vu des effectifs, comme le Canada et la Russie sortent du lot. C'est souvent le cas, mais si les Russes sont régulièrement champions, les Canadiens ne dépassent plus les quarts de finale depuis longtemps. Autant dire que Crosby pourrait écrire une page de plus à sa légende s'il emmène son équipe vers l'or...

Groupe A (à Prague) : Canada, Suède, Tchéquie, Suisse, Allemagne, France, Lettonie, Autriche.

Groupe B (à Ostrava) : Russie, Finlande, États-Unis, Slovaquie, Norvège, Danemark, Bélarus, Slovénie.

 

 

Groupe A (à Prague)

 

Sidney Crosby, évidemment désigné capitaine, intègrera-t-il le "Triple Gold Club" en ajoutant le titre du champion du monde qui lui manque à l'or olympique et à la Coupe Stanley ? Le défi est beau, mais on ne saurait résumer une équipe à un défi personnel. Avant même que Crosby dise oui et prenne la dernière place, le Canada avait déjà complété une attaque impressionnante.

Quand beaucoup d'autres pays se plaignent d'un déficit au centre, les Canadiens sont insolents avec leur profondeur dans ce poste-clé. Les trois joueurs de Philadelphie (même si Schenn a pu évoluer pas mal du temps à l'aile gauche de Giroux), les trois joueurs de Colorado (mais MacKinnon a évolué cette saison à l'aile droite de O'Reilly) et les trois joueurs de Dallas (même si Seguin a passé la saison sur l'aile droite de Spezza avec le grand absent Jamie Benn à gauche) sont tous des centres ! Compte tenu de cette abondance, y aura-t-il des lignes complète de centres, peut-être avec des joueurs issus de la même équipe pour augmenter les complémentarités ?

L'entraîneur Todd McLellan a en tout cas un sacré challenge pour gérer les temps de jeu parmi ses 14 attaquants, tous habitués à jouer en première ou en deuxième ligne en NHL, et à évoluer en supériorité numérique. Certains devront se contenter de rôles de l'ombre, voire du banc, ou même de la tribune...

Cette gestion des égos s'annonce plus facile en défense. Hormis les deux hommes d'expérience, l'offensif Brent Burns et le défensif Dan Hamhuis, les autres débutent tous en sénior avec l'équipe nationale du Canada. Hormis le très prometteur rookie Aaron Ekblad, ce ne sont pourtant plus des gamins, mais des joueurs qui ont déjà un solide vécu. Jake Muzzin a ainsi grandement contribué à la conquête de la dernière Coupe Stanley et est porté aux nues par les partisans des "stats avancées" : il a encore eu cette saison le meilleur "Corsi" des arrières en NHL, traduisant que son équipe est plus fréquemment en possession du palet quand il est sur la glace.

Il n'y a que dans les cages où le Canada n'est pas le plus fort sur le papier. Mike Smith reste sur une saison assez moyenne, surtout à cause d'un départ catastrophique. Il vient d'ailleurs de promettre de changer son programme d'intersaison pour ne plus vivre ce genre de mésaventure. Ses performances sont cependant allées crescendo (sous les 87% d'arrêts en octobre, au-dessus de 93% en mars !) et il arrive donc en bonne forme, comme il l'avait été au Mondial 2013.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
31 JONES Martin         193  85  10/01/1990  Los Angeles Kings    NHL    15   2,25   90,6%
41 SMITH Mike           193  98  22/03/1982  Arizona Coyotes      NHL    62   3,16   90,4%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 2 HAMHUIS Dan          185  95  13/12/1982  Vancouver Canucks    NHL    65    1  23   24    60'
 5 EKBLAD Aaron         193  98  07/02/1996  Florida Panthers     NHL    81   12  27   39    32'
 6 MUZZIN Jake          191  97  21/02/1989  Los Angeles Kings    NHL    76   10  31   41    22'
22 BARRIE Tyson         178  86  26/07/1991  Colorado Avalanche   NHL    80   12  41   53    26'
46 WIERCIOCH Patrick    198  86  12/09/1990  Ottawa Senators      NHL    62    5  12   17    32'
58 SAVARD David         188  99  22/10/1990  Columbus B. Jackets  NHL    82   11  25   36    71'
88 BURNS Brent          195 105  09/03/1985  San José Sharks      NHL    82   17  43   60    65'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 HALL Taylor          185  90  14/11/1991  Edmonton Oilers      NHL    53   14  24   38    40'
 7 COUTURIER Sean       186  89  07/12/1992  Philadelphia Flyers  NHL    82   15  22   37    28'
 9 DUCHENE Matt         185  90  16/01/1991  Colorado Avalanche   NHL    82   21  34   55    16'
10 SCHENN Brayden       185  85  22/08/1991  Philadelphia Flyers  NHL    82   18  29   47    34'
14 EBERLE Jordan        182  85  15/05/1990  Edmonton Oilers      NHL    81   24  39   63    24'
20 EAKIN Cody           183  87  24/05/1991  Dallas Stars         NHL    78   19  21   40    26'
28 GIROUX Claude        180  83  12/01/1988  Philadelphia Flyers  NHL    81   25  48   73    36'
29 MACKINNON Nathan     182  85  01/09/1995  Colorado Avalanche   NHL    64   14  24   38    34'
63 ENNIS Tyler          175  77  06/10/1989  Buffalo Sabres       NHL    78   20  26   46    37'
73 TOFFOLI Tyler        186  89  24/04/1992  Los Angeles Kings    NHL    76   23  26   49    37'
79 O'REILLY Ryan        183  96  07/02/1991  Colorado Avalanche   NHL    82   17  38   55    12'
87 CROSBY Sidney        180  90  07/08/1987  Pittsburgh Penguins  NHL    82   30  58   88    47'
90 SPEZZA Jason         191  99  13/06/1983  Dallas Stars         NHL    82   17  45   62    28'
91 SEGUIN Tyler         185  91  31/01/1992  Dallas Stars         NHL    71   37  40   77    20'

Deux places de réservistes sont libres, dont un gardien

Absents notables : Carey Price (G, play-offs NHL), Shea Weber (D, sub-luxation du genou), P.K. Subban (D, play-offs NHL), Duncan Keith (D, play-offs NHL), Drew Doughty (D), Mark Giordano (D, déchirure du biceps), Steven Stamkos (A, play-offs NHL), Jamie Benn (A, hanche), Jonathan Toews (A, play-offs NHL), John Tavares (A, équipe déjà complète).

 

 

La Suède, qui se plaignait de forfaits à gogo en mai dernier, a cette fois l'embarras du choix. Pär Mårts peut se permettre de faire la fine bouche avant de choisir ses renforts NHL. Patric Hörnqvist s'est dit disponible mais s'est plaint dans la presse de ne pas avoir eu de réponse et a dit de ne plus compter sur lui... En fait, les sélectionneurs ont voulu attendre que toutes les séries du premier tour NHL se terminent pour avoir une vue complète de la situation. Et Mårts a dit ne rien regretter de cette stratégie.

Des joueurs de NHL, oui, mais lesquels ? Les seuls qui ont fait la différence dans ce siècle pour couvrir d'or mondial la Tre Kronor, les jumeaux Sedin, ont encore décliné l'invitation, se disant blessés, comme chaque année sauf quand on jouait à Stockholm. L'autre meneur de jeu capable de porter le jeu de possession, Henrik Zetterberg, a lui aussi dit non. Il manque donc toujours aux Suédois un vrai centre numéro 1.

Qui mettra en bonne position Loui Eriksson, le buteur si efficace avec les Sedin dans le titre 2013 ? Qui alimentera l'ailier Filip Forsberg, qui était favori pour le trophée Calder de meilleur rookie NHL à l'automne mais n'est plus dans les trois finalistes après avoir calé offensivement juste avant la désignation ? C'est maintenant que l'on saura qui est prêt à prendre des responsabilités parmi la jeune génération suédoise. Dans les lignes arrières, on a confiance en Oliver Ekman-Larsson pour remonter les palets avec sa vitesse. Chez les avants, le meneur doit encore se faire connaître.

Ces joueurs de NHL sont complétés par la révélation de la saison dernière (le gardien Anders Nilsson et l'ailier Oscar Möller), les déménageurs défensifs (Daniel Rahimi et Staffan Kronwall), l'inévitable Jimmie Ericsson et les habituels joueurs de devoir pour l'infériorité numérique (Matthias Sjögren et Joel Lundqvist).

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
 1 ENROTH Jhonas         180  75  25/06/1988  Buffalo / Dallas     NHL    50   3,04   90,4%
31 NILSSON Anders        196 106  19/03/1990  Ak Bars Kazan        KHL    58   1,65   93,5%
   SVENSSON Markus       184  87  09/07/1984  Skellefteå          SUE-1   45   1,87   92,0%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 KLINGBERG John        188  82  14/08/1992  Dallas Stars         NHL    65   11  29   40    32'
                                              Texas Stars          AHL    10    4   8   12     6'
 4 KRONWALL Staffan      195 105  10/09/1982  Lokomotiv Yaroslavl  KHL    66    5  21   26    31'
14 EKHOLM Mattias        193  93  24/05/1990  Nashville Predators  NHL    86    8  11   19    54'
23 EKMAN-LARSSON Oliver  188  91  17/07/1991  Arizona Coyotes      NHL    82   23  20   43    40'
48 RAHIMI Daniel         190  98  28/04/1987  Linköping           SUE-1   65    3  14   17    79'
51 AHNELÖV Jonas         190  97  11/12/1987  MODO Örnsköldsvik   SUE-1   41    4   8   12    12'
84 KLEFBOM Oscar         191  95  20/07/1993  Edmonton Oilers      NHL    60    2  18   20     4'
                                              Oklahoma City Barons AHL     9    1   7    8     4'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 FORSBERG Filip        187  88  13/08/1994  Nashville Predators  NHL    88   30  39   69    28'
10 LINDSTRÖM Joakim      184  89  05/12/1983  St. Louis / Toronto  NHL    53    4   6   10    12'
11 HJALMARSSON Simon     183  76  01/02/1989  CSKA Moscou          KHL    49   16  19   35    10'
15 SJÖGREN Mattias       189  97  27/11/1987  Linköping           SUE-1   54   10  23   33    42'
16 JOSEFSON Jacob        185  86  02/03/1991  New Jersey Devils    NHL    62    6   5   11    24'
20 LUNDQVIST Joel        185  91  02/03/1982  Frölunda Göteborg   SUE-1   68    8  19   27    22'
21 ERIKSSON Loui         188  89  17/07/1985  Boston Bruins        NHL    81   22  25   47    14'
27 ERICSSON Jimmie       188  92  22/02/1980  SKA St-Pétersbourg   KHL    78   16  14   30    56'
28 LINDHOLM Elias        185  87  02/12/1994  Carolina Hurricanes  NHL    81   17  22   39    14'
45 MÖLLER Oscar          188  92  22/02/1980  Ak Bars Kazan        KHL    74   23  21   44    10'
49 RASK Victor           188  91  01/03/1993  Carolina Hurricanes  NHL    80   11  22   33    16'
58 LANDER Anton          183  85  24/04/1991  Edmonton Oilers      NHL    38    6  14   20    14'
                                              Oklahoma City Barons AHL    29    9  22   31    20'

Absents notables : Henrik Lundqvist (G, play-offs NHL), Erik Karlsson (D, refus), Niklas Hjalmarsson (D, play-offs NHL), Jonathan Ericsson (D, orteil), Niklas Kronwall (D, hanche), Henrik et Daniel Sedin (A, "blessures"), Niklas Bäckström (A, play-offs NHL), Patric Hörnqvist (A, refus), Henrik Zetterberg (A, légèrement blessé), Patrick Berglund (A, refus), Gustav Nyquist (A, hanche), Alexander Steen (A, refus), Gabriel Landeskog (A, opération du poignet), Marcus Krüger (A, play-offs NHL).

 

 

Ce championnat du monde représente énormément pour la République Tchèque, qui doit démontrer qu'elle est encore une nation d'élite du hockey alors que le déclin semble net chez ses jeunes générations. Mais juste avant cette échéance capitale, une affaire a frappé le sélectionneur Vladimir Ruzicka : une séquence en caméra cachée dans laquelle il dément avoir promis une place en équipe première du Slavia Prague au père d'un joueur, mais avoue en revanche avoir reçu de l'argent pour qu'il intègre l'équipe junior deux ans plus tôt. Ce genre d'affaire illustre d'ailleurs de manière criante les problèmes de la formation des jeunes dans l'ancienne Europe de l'Est, où le système est dévoyé par le népotisme ou par ces riches parents qui "achètent" leur place.

Tournée l'année dernière, la vidéo est pourtant sortie comme une coïncidence à moins d'un mois du Mondial, éclaboussant de plein fouet l'équipe nationale. Le président de la fédération TomᚠKrál s'est dit "terriblement déçu", a rappelé la présomption d'innocence, et a dit que toute enquête prenait au moins trente jours. Il sous-entendait clairement que, si l'affaire était sortie en novembre, il aurait changé de sélectionneur, mais qu'il ne pouvait rien faire alors que le camp d'entraînement avait déjà commencé, sinon subir les évènements et la tempête médiatique. Son "[Ruzicka] est un excellent joueur et entraîneur, mais pas un excellent économiste" est la litote de l'année... Le fond du problème est qu'on ne sait pas si Ruzicka a mis l'argent dans sa poche ou s'il a servi à financer le club. Les déclarations sont contradictoires. D'anciens dirigeants du Slavia disent qu'ils étaient au courant, alors que la direction actuelle - brouillée avec Ruzicka - s'est désolidarisée.

Vladimir Ruzicka, capitaine de l'équipe olympique de Nagano, conserve néanmoins le soutien de ses joueurs qui l'ont toujours beaucoup apprécié, voire qui, comme le revenant Jágr, l'ont eu comme coéquipier. Ruzicka a aussi fait revenir le défenseur Jan Hejda, fâché avec son prédécesseur Hadamczik.

Mais même si Jágr capte les regards et poussera sans doute encore des coups de gueule dans le vestiaire ou devant les caméras, ce n'est plus lui qui est le leader de l'équipe tchèque. L'ailier droit n°1 au grand gabarit, c'est maintenant Jakub Voracek, le nouveau capitaine. Cinquième marqueur de NHL cette saison, il a pris une autre dimension, et il l'a confirmé pendant la préparation où sa première ligne avec Martin Erat et Vladimir Sobotka a dominé. Jágr devra se contenter du deuxième trio en compagnie du centre Jan Kovár, aussi redoutable en club qu'inoffensif en équipe nationale jusqu'ici. Le jeune espoir Hertl est sur la troisième ligne avec le valeureux Novotny, tandis que Petr Koukal est le parfait homme de confiance pour l'infériorité numérique et la quatrième ligne, où un nouveau jeune, Dominik Simon, a gagné sa place.

Ruzicka, qui a désigné Alexander Salák comme gardien titulaire, pense que sa défense "pourrait être plus forte que l'an passé", mais sait qu'il faut diminuer les erreurs commises sous pression en zone défensive. La pression, elle viendra de l'adversaire, mais aussi de l'intérieur, car tout un pays qui attend la victoire des siens. Au dernier Mondial à Prague en 2004, les Tchèques avaient chuté aux tirs au but en quart de finale contre les Américains. Le scénario-catastrophe qu'ils veulent absolument éviter.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
 1 KOVAR Jakub          184  91  19/07/1988  Avto. Ekaterinburg   KHL    65   2,20   92,3%
31 PAVELEC Ondrej       189  98  31/08/1987  Winnipeg Jets        NHL    54   2,40   91,7%
53 SALAK Alexander      186  86  05/01/1987  SKA / Sibir Novos.   KHL    54   1,87   93,4%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 6 KEMPNY Michal        184  90  08/09/1990  Kometa Brno         TCH-1   45    9  21   30    96'
 8 HEJDA Jan            190  95  18/06/1978  Colorado Avalanche   NHL    81    1  12   13    42'
23 NEMEC Ondrej         182  92  18/04/1984  Atlant Mytishchi     KHL    37    3  10   13    26'
29 KOLAR Jan            190  92  22/11/1986  Admiral Vladivostok  KHL    56    8  15   23    59'
30 KREJCIK Jakub        187  87  25/06/1991  Örebro HK           SUE-1   50    0  13   13    10'
36 CASLAVA Petr         193  99  03/09/1979  Pardubice           TCH-1   59    8  15   23    36'
47 JORDAN Michal        185  80  17/07/1990  Carolina Hurricanes  NHL    38    2   4    6     4'
                                             Charlotte Checkers   AHL    30    2   9   11     4'
65 MOZIK Vojtech        189  89  26/12/1992  HC Plzen            TCH-1   55   11  20   31   100'
87 NAKLADAL Jakub       187  90  30/12/1987  TPS Turku           FIN-1   50    3  12   15    63' 

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
10 CERVENKA Roman       182  89  10/12/1985  SKA St-Pétersbourg   KHL    77   15  28   43    32'
12 NOVOTNY Jiri         191  97  12/08/1983  Lokomotiv Yaroslavl  KHL    65    8  25   33    46'
17 SOBOTKA Vladimir     178  83  02/07/1987  Avangard Omsk        KHL    57   11  29   40    51'
20 KLEPIS Jakub         186  91  05/06/1984  Färjestad           SUE-1   21    6   5   11    18'
                                             Trinec              TCH-1   35   11  19   30    26'
24 ZATOVIC Martin       179  90  21/01/1985  Lada Togliatti       KHL    58   12   8   20    22'
42 KOUKAL Petr          177  87  16/08/1982  Jokerit Helsinki     KHL    66   14  22   36    44'
43 KOVAR Jan            180  75  20/03/1990  Metal. Magnitogorsk  KHL    70   26  51   77    66'
48 HERTL Tomas          190  89  12/11/1993  San José Sharks      NHL    82   13  18   31    16'
68 JAGR Jaromir         191 104  15/02/1972  New Jersey / Florida NHL    77   17  30   47    48'
69 RADIL Lukas          190  89  05/08/1990  Pardubice           TCH-1   61   13  32   45    24'
70 SMOLENAK Radek       190  95  03/12/1986  TPS Turku           FIN-1   31   13  10   23    45'
                                             MODO Örnsköldsvik   SUE-1   23    4   5    9    12'
82 VONDRKA Michal       185  90  17/05/1982  Slovan Bratislava    KHL    45    7  12   19    28'
                                             Sparta Prague       TCH-1   15    1   3    4     8'
91 ERAT Martin          182  91  29/08/1981  Arizona Coyotes      NHL    79    9  23   32    48'
93 VORACEK Jakub        189  93  15/08/1989  Philadelphia Flyers  NHL    82   22  59   81    78'
94 SIMON Dominik        180  80  08/08/1994  HC Plzen            TCH-1   56   19  14   33    24'

Les joueurs en italique, sur place, sont réservistes et peuvent éventuellement être remplacés (il ne reste que trois places à attribuer, outre le gardien)

Absents notables : Miroslav Blaták (D, caillot dans la cuisse), Zbynek Michalek (D, famille), Tomas Plekanec (A, play-offs NHL), Jiri Hudler (A, play-offs NHL), Ondrej Palat (A, play-offs NHL), David Krejci (A, genou), Ales Hemsky (A, hanche), Michael Frolik (A, fin de contrat).

 

 

Glen Hanlon, le nouvel entraîneur de la Suisse, a mis en place un système plus défensif que celui de Sean Simpson, mais plus agressif qu'à l'époque de Ralph Krueger. Est-ce le juste compromis qui permettra à la Nati d'être à la fois capable d'exploits et régulière dans ses performances ? Il le faut, surtout cette année. Les Helvètes ne veulent pas rater le quart de finale cette fois, car il faut être dans le top-8 du classement IIHF à la fin de la compétition pour être directement qualifié pour les Jeux olympiques.

Si Hanlon a changé le système, il n'a pas changé les hommes. Il tient à conserver l'alchimie des lignes constituées dans les précédents tournois. Le duo Romy-Brunner en particulier est chargé de l'offensive. La réputation du quatrième trio Bieber-Trachsler-Walker n'est plus à faire pour ce qui est des tâches défensives et de l'impact physique. Entre les deux, la Suisse a tout de même un petit hiatus maintenant que Martin Plüss a annoncé sa retraite internationale. C'est pourquoi un Canadien naturalisé, Cody Almond, qui a passé trois ans à Genève après quelques passages en NHL, se retrouve au centre de la deuxième ligne.

Le joueur-clé sera une fois de plus Roman Josi, qui a l'habitude en NHL de disposer d'un grand temps de jeu et d'importantes responsabilités. Le jeune Dean Kukan, au jeu simple et sûr, a été choisi à ses côtés en première ligne. Le vétéran Mark Streit fait également son retour, et cela fait du bien à cause des forfaits des cadres défensifs habituels (Blindenbacher et le vieux Seger). Blum et Grossmann donnent satisfaction dans les tâches défensives, même si la vitesse de Helbling est parfois suspecte par rapport aux qualités de patinage requises par le jeu de la Nati.

Les absences permettent d'introduire Patrick Geering en championnat du monde : capable de remonter le palet à propos avec une bonne vision du jeu, il a normalement les atouts pour s'imposer. À chaque fois que la Suisse fait débuter de nouveaux joueurs depuis deux ans (Bodenmann, Cunti, Suri, Fiala, etc), c'est généralement un succès. La récente demi-finale au Mondial U18 prouve que le renouvellement des générations et la présence continue dans le top-8 ne sont pas des objectifs incompatibles, bien au contraire.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
20 BERRA Reto            194  89  03/01/1987  Colorado Avalanche   NHL    19   2,65   91,8%
                                              Lake Erie Monsters   AHL     5   2,57   91,4%
63 GENONI Leonardo       180  86  28/08/1987  Davos               SUI-1   64   2,30   92,6%
79 MANZATO Daniel        184  84  17/01/1984  Lugano              SUI-1   34   2,36   92,8%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 GEERING Patrick       178  84  12/02/1990  Zurich SC Lions     SUI-1   43    5  12   17     6'
 6 HELBLING Timo         190  99  21/07/1981  Fribourg-Gottéron   SUI-1   49    2  11   13    86'
 7 STREIT Mark           181  93  11/12/1977  Philadelphia Flyers  NHL    81    9  43   52    36'
13 DU BOIS Félicien      187  85  18/10/1983  Davos               SUI-1   61    9  14   23    20'
34 KUKAN Dean            187  90  08/07/1993  Luleå               SUE-1   61    3  12   15    14'
58 BLUM Eric             178  82  13/06/1986  Berne               SUI-1   61    4  26   30    28'
77 GROSSMANN Robin       180  80  17/08/1987  Zoug                SUI-1   56    4  23   27    85'
90 JOSI Roman            188  90  01/06/1990  Nashville Predators  NHL    87   16  40   56    26'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
10 AMBÜHL Andres         177  87  14/09/1983  Davos               SUI-1   64   15  22   37    38'
13 FIALA Kevin           180  88  22/07/1996  HV 71 Jönköping     SUE-1   20    5   9   14    14'
                                              Milwaukee Admirals   AHL    33   11   9   20    18'
                                              Nashville Predators  NHL     2    0   0    0     0'
19 SCHÄPPI Reto          194  96  27/01/1991  Zurich SC Lions     SUI-1   68   10  16   26    30'
23 BODENMANN Simon       178  83  02/03/1988  Kloten              SUI-1   55    9   7   16    38'
26 SURI Reto             183  84  25/03/1989  Zoug                SUI-1   56   15  26   41    52'
43 TRACHSLER Morris      183  89  15/07/1984  Zurich SC Lions     SUI-1   68   11  22   33    32'
48 BIEBER Matthias       181  85  14/03/1986  Kloten              SUI-1   55   17   7   24    12'
56 WIESER Dino           181  83  13/06/1989  Davos               SUI-1   53    9  13   22    89'
60 SCHERWEY Tristan      176  80  07/05/1991  Berne               SUI-1   56    7  17   24    72'
70 HOLLENSTEIN Denis     183  85  15/10/1989  Kloten              SUI-1   41    9  23   32    34'
88 ROMY Kevin            182  88  31/01/1985  Genève-Servette     SUI-1   54   18  16   34    16'
89 ALMOND Cody           188  90  24/07/1989  Iowa Wild            AHL     5    0   0    0     6'
                                              Genève-Servette     SUI-1   32    8  12   20    40'
95 WALKER Julian         187  94  10/09/1986  Lugano              SUI-1   53    5  13   18    59'
96 BRUNNER Damien        180  85  09/03/1986  New Jersey Devils    NHL    17    2   5    7     8'
                                              Lugano              SUI-1   23   11   6   17    30'

Absents notables : Jonas Hiller (G, play-offs NHL), Tobias Stephan (G, commotion), Raphaël Diaz (D, play-offs NHL), Luca Sbisa (D, refus), Mathias Seger (D, bras), Severin Blindenbacher (D, dos), Philippe Furrer (D, jumeaux en bas âge), Martin Plüss (A, retraite internationale), Nino Niederreiter (A, play-offs NHL), Luca Cunti (A).

 

 

Ayant réussi à déloger la vieille garde de la fédération, Franz Reindl a pris en mains la destinée du hockey sur glace en Allemagne. Il a déjà réussi une première partie de la mission en sauvant la fédération de la faillite vers laquelle elle se dirigeait, grâce à un compromis arraché in extremis dans une assemblée générale il y a deux semaines : les clubs professionnels réintègrent le giron fédéral, qu'ils avaient quitté à la création de la DEL, et ils contribueront désormais à son financement, en échange de la moitié des droits de vote (avec des minorités de blocage). Un projet de réorganisation a aussi été adopté, avec un directeur sportif chapeautant une pyramide d'entraîneurs nationaux et régionaux.

Les résultats à court terme sont nettement plus problématiques : cette saison, l'Allemagne a vu les moins de 20 ans, les féminines et les moins de 18 ans être relégués tour à tour hors de l'élite mondiale. Cela explique le certain pessimisme qui règne avant ce championnat du monde.

Les Allemands ne craignent pas tant la relégation (ils remonteront de toute façon l'année suivante en tant qu'organisateurs) qu'une mauvaise place qui les priverait du droit d'organiser le tournoi de qualification olympique, même si recevoir ne les avait pas aidés la dernière fois. Le sélectionneur Pat Cortina est en sursis et tout le monde semble considérer que c'est son dernier tournoi sur le banc. Uwe Krupp pourrait bientôt reprendre son ancien poste car la double fonction en équipe nationale et en club, qui lui avait été autrefois interdite, semble une solution adaptée aux nécessaires économies que doit réaliser la fédération.

En plus, les quatre meilleurs défenseurs allemands actuels (Seidenberg, Ehrhoff, Akdag, Hördler) sont tous forfaits pour des blessures plus ou moins sérieuses - surtout dans le cas du récidiviste des défections Dennis Seidenberg. En catastrophe, Pat Cortina a donc fait appel à Patrick Köppchen, qui n'était pas dans les plans initiaux. Le capitaine d'Ingolstadt, remarquable depuis deux ans en play-offs (un titre et une finale), est un vrai marathonien dont on sait qu'il ne se déclarera pas souffrant : il a effectué 485 matches d'affilée en DEL depuis novembre 2007 sans en manquer un seul ! Köppchen a accepté à la seconde même et est respecté pour cet engagement sans faille, mais il reste un pur profil défensif. Ce qui manque à cet effectif allemand, c'est un vrai défenseur offensif, qu'Akdag était peu à peu devenu.

L'attaque, elle aussi, compte peu de gros scoreurs. Heureusement, le productif Patrick Reimer est revenu en équipe nationale. Dans son club de Nuremberg, avec le jeune Yasin Ehliz, ils sont servis par la science du jeu du vétéran canadien Steven Reinprecht. En équipe nationale, ce rôle de centre est tenu par Daniel Pietta, sans doute l'attaquant allemand le plus complet. Ce trio a bien fonctionné en préparation, mais paraît un peu seul pour porter l'offensive. Le seul joueur de NHL présent, Tobias Rieder, a certes établi un record en devenant le premier rookie de l'histoire de la ligue nord-américaine à marquer deux buts lors de la même infériorité numérique ! Il a aussi été élu joueur le plus combatif de son équipe des Arizona Coyotes par les fans. Mais des joueurs de devoir et des spécialistes d'infériorité, l'Allemagne n'en manque pas (Hager, Kink). Elle argue en revanche comme la Suisse d'un manque de centres créatifs, raison pour laquelle elle a eu recours au même biais : utiliser un Canadien naturalisé (Brent Raedeke).

Le poste de gardien n'est généralement pas un problème. Il n'y a toutefois pas de numéro 1 annoncé. Dennis Endras devra reconquérir sa place de titulaire, qui n'est plus aussi évidente que ça sous l'ère Cortina. Le fait d'être enfin devenu champion, avec Mannheim, devrait aider à retrouver la confiance qui le caractérisait en 2010, quand il avait été élu meilleur joueur du championnat du monde.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
33 AUS DEN BIRKEN Danny  186  89  15/02/1985  Cologne             ALL-1   51   2,75   91,0%
44 ENDRAS Dennis         182  80  14/07/1985  Mannheim            ALL-1   66   2,24   92,0%
51 PIELMEIER Timo        183  82  07/07/1989  Ingolstadt          ALL-1   69   2,71   91,2%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 KRUEGER Justin        190  98  06/10/1986  Berne               SUI-1   50    3  14   17    45'
13 DASCHNER Stephan      179  83  05/08/1988  Düsseldorf          ALL-1   53    6  22   28    69'
15 BAXMANN Jens          181  86  24/03/1985  Eisbären Berlin     ALL-1   54    4   5    9    24'
32 MEBUS Oliver          207 105  30/03/1993  Krefeld             ALL-1   48    1   7    8    81'
34 KOHL Benedikt         180  83  31/03/1988  Ingolstadt          ALL-1   68    5  19   24    55'
40 KRUPP Björn           191  95  06/03/1991  Cologne / Wolfsburg ALL-1   62    1   4    5    66'
55 KÖPPCHEN Patrick      180  88  21/06/1980  Ingolstadt          ALL-1   70    3  19   22    44'
77 GOC Nikolai           182  97  17/06/1986  Mannheim            ALL-1   63    1  13   14    24'
91 MÜLLER Moritz         187  92  19/11/1986  Cologne             ALL-1   45    2  10   12    70'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 RIEDER Tobias         180  82  10/01/1993  Portland Pirates     AHL     9    4   1    5    22'
                                              Arizona Coyotes      NHL    72   13   8   21    14'
16 WOLF Michael          178  83  24/01/1981  Munich              ALL-1   55   17  19   36    28'
17 KINK Marcus           186  93  13/01/1985  Mannheim            ALL-1   61   13  18   31   104'
18 HOSPELT Kai           185  85  23/08/1985  Mannheim            ALL-1   67   16  29   45    20'
19 OPPENHEIMER Thomas    186  87  16/12/1988  Hambourg            ALL-1   56   21  15   36    62'
21 KRÄMMER Nicolas       186  94  21/10/1992  Hambourg            ALL-1   52    8   9   17    61'
22 PLACHTA Matthias      188  99  16/05/1991  Mannheim            ALL-1   62   19  25   44    79'
36 SEIDENBERG Yannic     172  82  11/01/1984  Munich              ALL-1   50   12  10   22    40'
37 REIMER Patrick        179  86  10/12/1982  Nuremberg           ALL-1   60   31  36   67    44'
42 EHLIZ Yasin           177  84  30/12/1992  Nuremberg           ALL-1   56   13  39   52    65'
47 ULLMANN Christoph     182  90  19/05/1983  Mannheim            ALL-1   64   15  19   34    42'
50 HAGER Patrick         178  80  08/09/1988  Ingolstadt          ALL-1   68   22  23   45    68'
86 PIETTA Daniel         184  93  09/12/1986  Krefeld             ALL-1   55   19  43   62    42'
93 RAEDEKE Brent         183  86  29/05/1990  Iserlohn            ALL-1   59   15  24   39    72'

Absents notables : Philipp Grubauer (G, play-offs NHL), Thomas Greiss (G, femme enceinte), Rob Zepp (G, femme enceinte), Dennis Seidenberg (D, fatigue/poignet), Sinan Akdag (D, opération de l'épaule), Christian Ehrhoff (D, blessé), Frank Hördler (D, hanche), Denis Reul (D, blessé), Jerome Flaake (A, épaule), Felix Schütz (A, fatigue), Marcel Noebels (A, épaule), Frank Mauer (A, genou), David Wolf (A, play-offs NHL - comme réserviste), Leon Draisaitl (A, play-offs WHL), Marcel Goc (A, fin de contrat)

 

 

Ça y est ! La France a obtenu l'an passé le quart de finale avec lequel elle flirtait depuis quelque temps. Une réédition sera encore plus difficile : les trois premiers du groupe semblent intouchables, et la Suisse reste un cran au-dessus pour la quatrième place même si les Bleus adorent titiller ce rival historique. De toute manière, on sera très vite fixé, avec les trois adversaires "germanophones" d'entrée. Si elle prend le meilleur sur les Allemands ou les Suisses dès le premier week-end, l'équipe de France pourra rêver d'un nouvel exploit. Dans le cas contraire, il faudra se remobiliser pour affronter l'Autriche, l'équipe à battre pour assurer le maintien.

Les Bleus arrivent en confiance car la plupart d'entre eux ont réussi une très bonne saison. Quand on voit les performances de Cristobal Huet avec Lausanne alors qu'il a maintenant l'âge de son maillot (39), on comprend que son intention de poursuivre jusqu'au Mondial 2017 est parfaitement légitime. Ses deux doublures ont maintenant acquis de l'expérience internationale. Florian Hardy n'a pas réussi à s'implanter en DEL, mais il a encore appris et devrait rester numéro 2. Même s'il a survolé la Mestis, Ronan Quemener a laissé passer sa chance de renverser la hiérarchie avec deux mauvais buts dans l'avant-dernier match de préparation.

La défense est au complet. Les deux profils offensifs arrivent en grande forme : le relanceur Yohann Auvitu a connu une saison crescendo et le canonnier Kévin Hecquefeuille est pour beaucoup dans la remontée de Langnau en LNA suisse. Dans le registre plus physique, Benjamin Dieudé-Fauvel a réussi des débuts convaincants l'an passé et est amené à prendre du galon. Le staff tricolore a réussi à trouver ses lignes arrières en gérant les retraites de Bachet puis Amar, et il s'y tient. Le seul petit changement est le poste marginal de huitième défenseur, où Moisand - pourtant lui-même très bon avec Épinal - a été remplacé par Teddy Trabichet, valeureux capitaine de l'étonnant champion Gap, qu'on ne s'attendait plus à revoir en bleu. Même dans ce secteur défensif moins fourni, il commence donc à y avoir du choix, et c'est bon signe.

L'attaque a elle aussi gagné en profondeur, et le renouvellement complet de la quatrième ligne de l'an passé est presque insensible. Un seul nouveau fait son apparition en championnat du monde, mais on l'a vu venir : Valentin Claireaux compte déjà 50 sélections dont le tournoi de qualification olympique, et il a fait tous les matches internationaux de la saison. L'attitude et l'engagement du Saint-Pierrais sont appréciés depuis longtemps des cadres nationaux.

À Minsk, l'équipe de France avait pu compter sur une ligne dominante qui avait impressionné, mais un de ses joueurs-clés, Pierre-Édouard Bellemare, ne sera pas là : blessé à l'entraînement à une semaine de la fin de saison NHL, il sera opéré. Ses deux coéquipiers devront donc faire sans lui. Si le rôle de dynamiteur physique d'Antoine Roussel sur son aile est inchangé, la mission de Stéphane Da Costa est modifiée : il est replacé au centre où les responsabilités défensives sont plus importantes (sa production offensive ne faisant évidemment aucun doute, connue désormais de toute la KHL). Le troisième homme sera le vétéran Julien Desrosiers, qui devra suivre le rythme - ébouriffant l'an dernier - de ses compagnons.

On ne peut pas toujours compter sur une super-ligne, et il faudra donc que les autres lignes progressent. Il y a pour cela un atout : Charles Bertrand. Il a parfaitement rebondi de sa non-sélection de l'an passé en trouvant à Vaasa un club idéal pour avoir un rôle offensif  : le septième marqueur de la Liiga finlandaise prend une place naturelle en deuxième ligne aux côtés de Meunier, qui a changé de frère puisque Sacha Treille, qui a joué avec lui toute la saison à Straubing, succède à Yorick. Le trio Fleury-TDC-Guttig est conservé à l'identique mais devra apporter plus qu'aux Mondiaux précédents (1 seul but et des fiches très négatives).

Gardiens

                           cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
33 QUEMENER Ronan         186  86  13/02/1988  Jukurit Mikkeli     FIN-2   53   1,57   92,9%
39 HUET Cristobal         183  93  03/09/1975  Lausanne            SUI-1   43   1,78   93,3%
49 HARDY Florian          183  83  08/08/1985  Munich              ALL-1   28   2,56   90,7%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 MANAVIAN Antonin       191 101  26/04/1987  Rouen               FRA-1   30    4   8   12    42'
18 AUVITU Johan           183  87  27/07/1989  HIFK Helsinki       FIN-1   63   11  10   21    12'
26 DIEUDÉ-FAUVEL Benjamin 188  96  26/08/1986  Iowa Wild            AHL    20    0   1    1    10'
                                               Quad City Mallards   ECHL   33    5   5   10    46'
47 TRABICHET Teddy        179  90  10/03/1987  Gap                 FRA-1   40    4  14   18    36'
55 JANIL Jonathan         189  93  24/09/1987  Rouen               FRA-1   30    8  13   21    18'
62 CHAKIACHVILI Florian   184  76  18/03/1992  Briançon            FRA-1   28    4   8   12    20'
74 BESCH Nicolas          179  82  25/10/1984  GKS Tychy           POL-1   44    8  26   34    50'
84 HECQUEFEUILLE Kévin    181  84  20/11/1984  Langnau             SUI-2   50   18  25   43    54'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 7 TREILLE Yorick       190  93  15/07/1980  Grenoble            FRA-1   23    8   7   15    49'
 9 FLEURY Damien        180  84  01/02/1986  Sport Vaasa         FIN-1   40   15  11   26    61'
                                             Djurgården          SUE-1   18    6   4   10     4'
10 MEUNIER Laurent      182  83  16/01/1979  Straubing           ALL-1   50    5  24   29    32'
12 CLAIREAUX Valentin   180  90  05/04/1991  Leki Lempäälä       FIN-2   51   12   9   21    30'
14 DA COSTA Stéphane    181  82  11/07/1989  CSKA Moscou          KHL    57   34  36   70    20'
21 ROUSSEL Antoine      183  89  21/11/1989  Dallas Stars         NHL    80   13  12   25   148'
24 DESROSIERS Julien    179  80  14/10/1980  Rouen               FRA-1   30    9  39   48    36'
27 LAMPÉRIER Loïc       187  90  07/08/1989  Rouen               FRA-1   30   13  21   34    20'
28 RAUX Damien          179  82  03/11/1984  Briançon            FRA-1   34    7  18   25    18'
71 GUTTIG Anthony       186  87  30/10/1988  Jukurit Mikkeli     FIN-2   57   19  37   56    63'
77 TREILLE Sacha        194  95  06/11/1987  Straubing           ALL-1   49   14   9   23    66'
80 DA COSTA Teddy       179  84  17/02/1986  Tappara / Pelicans  FIN-1   40    4   7   11    34'
                                             Leki Lempäälä       FIN-2   11    4   8   12    10'
81 RECH Anthony         180  87  09/07/1992  Dijon               FRA-1   35   18  13   31    36'
82 BERTRAND Charles     185  92  05/02/1991  Sport Vaasa         FIN-1   60   16  31   47    26'

Absents notables : Pierre-Édouard Bellemare (A, épaule), Nicolas Ritz (A, ligaments de la cheville), Eliot Berthon (A, opéré du ménisque), Brian Henderson (A, commotion), Tim Bozon (A, choix du sélectionneur).

 

 

Après la "modernisation" canadienne, la Lettonie devrait revenir à son style originel car le nouveau sélectionneur Aleksandrs Belavskis est un adepte du même style traditionnel russe que ne l'était Znarok. Les joueurs en grenat devraient donc redevenir plus passifs, mais sûrement pas moins dangereuse en contre-attaque.

Dans les cages, les Baltes se reposent toujours beaucoup sur l'inconstant Edgars Masalskis, l'homme qui n'arrive plus à rester au-delà de quelques mois dans le même club. On peut s'étonner qu'Elvis Merzlikins ne trouve toujours pas grâce aux yeux des sélectionneurs successifs. Le gardien de Lugano a eu le droit à un seul match de préparation avant d'être écarté. Les Lettons lui préfèrent Ervins Mustukovs, longtemps ignoré car loin des yeux au Danemark, et qui sera le gardien de Grenoble la saison prochaine.

La défense est privée de ses poids lourds (Bartulis, Kulda, Pujacs), tous trois blessés. On sait de plus qu'elle ne brille déjà pas par son apport offensif. Krisjanis Redlihs est toujours seul avec ses tirs du poignet à la ligne bleue, où la puissance des slaps des absents peut aussi faire défaut.

En attaque, il manque l'impact physique de Girgensons, Karsums et Kenins. Il y a incertitude sur Indrasis blessé à la clavicule au moins pour le début de tournoi. Roberts Bukarts, techniquement doué mais défensivement faible, a été mis sur la première ligne avec le duo Sprukts-Redlihs, de façon à ce que soit formé parallèlement un deuxième trio offensivement capable autour des ailiers Daugavins et Darzins (habituel troisième larron du premier bloc). L'ailier Gints Meija avait été placé au centre de cette deuxième ligne en début de préparation, mais il s'est cassé la cheville et Lauris Dzerins, dont les stats en championnat du monde sont de 0 but et 9 assists en 30 matchs, se retrouve donc par défaut dans le "top-6"...

Malgré l'infirmerie pleine, la Lettonie a quand même de la ressource. Elle a démontré par le passé sa capacité à faire découvrir des joueurs très jeunes mais épatants. Cette fois, on ne sera même pas surpris de l'avènement annoncé du junior Rodrigo Abols, très intéressant en préparation et déjà en évidence au Mondial U18 de Nice au printemps dernier.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
 1 KALNINS Janis         182  87  13/12/1991  Dab Dunaújváros     HON-1   35   2,29   93,4%
31 MASALSKIS Edgars      178  79  31/03/1980  Dinamo Riga          KHL    12   3,54   87,3%
                                              Ambrì-Piotta        SUI-1   10   2,80   90,7%
33 MUSTUKOVS Ervins      184  88  07/04/1984  Aalborg             DAN-1   40   2,83   91,9%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 2 JEROFEJEVS Aleksandrs 190  86  12/04/1984  Dinamo Riga          KHL    38    1   6    7    14'
 3 ANDERSONS Janis       187  88  07/10/1986  Dukla Trencin       SVK-1   61    2   9   11     6'
 9 REDLIHS Krisjanis     189  86  15/01/1981  Dinamo Riga          KHL    54    4  17   21    22'
11 SOTNIEKS Kristaps     183  87  29/01/1987  Dinamo Riga          KHL    55    4   6   10    34'
13 GALVINS Guntis        186  87  25/01/1986  Bolzano             AUT-1   43    3   9   12     4'
22 JASS Maris            188  90  18/01/1985  Nitra               SVK-1   13    0   2    2    14'
                                              Znojmo              AUT-1   32    1   6    7    26'
44 CIBULSKIS Oskars      188  86  09/04/1988  Dinamo Riga          KHL    56    5  12   17    60'
88 SIROKOVS Maksims      181  87  13/12/1982  Martigny            SUI-2   44    5   7   12    52'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 5 SPRUKTS Janis         190 105  31/01/1982  Lokomotiv Yaroslavl  KHL    16    1   4    5     4'
                                              Fribourg-Gottéron   SUI-1    7    1   1    2     0'
10 DARZINS Lauris        191  91  28/01/1985  Dinamo Riga          KHL    56   13  19   32    22'
16 DAUGAVINS Kaspars     185  93  18/05/1988  Dinamo Riga          KHL    44    4   4    8    25'
20 ABOLS Rodrigo         191  81  05/01/1996  Dinamo Riga          KHL    14    1   4    5     4'
                                              HK Riga (juniors)    MHL    38   20  19   39    63'
21 BERZINS Armands       192  97  27/12/1983  Val Pusteria        ITA-1   47    9  18   27    67'
24 REDLIHS Mikelis       181  81  01/07/1984  Dinamo Riga          KHL    60   11  21   32    28'
25 DZERINS Andris        185  85  14/02/1988  Dinamo Riga          KHL    52    8   3   11    32'
47 CIPULIS Martins       180  85  29/11/1980  Dinamo Riga          KHL    37    2   1    3    14'
59 BAJARUNS Lauris       196  94  31/03/1989  Rungsted            DAN-1   43   19  17   36    40'
70 INDRASIS Miks         190  85  30/09/1990  Dinamo Riga          KHL    59   16  15   31    12'
71 BUKARTS Roberts       184  84  27/06/1990  Dinamo Riga          KHL    43    6   8   14    16'
                                              Liepaja             LET-1    6    7   4   11     0'
73 SKVORCOVS Gunars      186  86  13/01/1990  Dinamo Riga          KHL    57    4   5    9    41'
                                              Liepaja             LET-1    6    2   4    6     4'
90 JASS Koba             183  87  04/05/1990  Liberec             TCH-1   23    2   0    2     6'
                                              Benatky nad Jizerou TCH-2    8    1   2    3     2'
96 JEVPALOVS Nikita      185  95  09/09/1994  Blainville-Boisbr.  LHJMQ   69   50  56  106    34'

Absents notables : Kristers Gudlevskis (G, play-offs NHL/AHL), Elvis Merzlikins (G, choix du sélectionneur), Oskars Bartulis (D, aine), Arturs Kulda (D, blessé), Jekabs Redlihs (D, blessé), Grigorijs Pujacs (D, blessé), Martins Karsums (A, genou), Ronalds Kenins (A, genou), Zemgus Girgensons (A, cheville), Herberts Vasiljevs (A, épaule), Gints Meija (A, cheville).

 

 

La nuit alcoolisée de quelques joueurs à Sotchi (voir bilan olympique) condamne-t-elle pour plusieurs années les tentatives de l'Autriche, de s'établir dans l'élite ? Déjà, les années précédentes, on avait l'impression que ce sont les conflits internes et les caractères difficiles - et pas la valeur intrinsèque de leurs hockeyeurs - qui obligeaient les Autrichiens à faire l'ascenseur. Le séisme des JO a déclenché des répliques et laissé de graves fissures.

En cherchant à protéger les "coupables", la fédération s'est en fait mis à dos la "ligue anti-alcoolique" de l'équipe... ou plus simplement les hockeyeurs qui pensent qu'une discipline de groupe est une condition indispensable à un succès collectif. Sur fond de règlement de comptes généralisé, les meilleurs défenseurs ont notamment annoncé leur retraite internationale. Or, même s'ils sont âgés, ce sont peut-être eux qui seraient les plus utiles aujourd'hui. Florian Iberer et Mario Altmann donc une sacrée responsabilité : présents lors de la fameuse nuit (ils s'étaient dénoncés/excusés), ils se retrouvent à encadrer une défense dont tous les autres joueurs ont 25 ans ou moins !

L'expérience, c'est essentiel à ce niveau. Or, hormis Martin Schumnig, ces jeunes arrières n'en ont aucune dans un Mondial élite. L'offensif Dominique Heinrich a certes excellé l'an dernier pour faire remonter l'Autriche, mais l'exigence physique sera plus rude pour un petit gabarit comme lui, même s'il a l'habitude de détromper les préjugés sur la taille. De manière générale, cette défense paraît bien tendre pour affronter les Canadiens et consorts.

On aurait pu penser que l'Autriche, après ce qu'elle a vécu, prendrait un soin extrême à ne plus susciter la moindre polémique. Raté ! Le gardien Matthias Lange a été prié de rester à la maison car il ne montrait "pas assez de motivation" à venir, une phrase qui a aussitôt provoqué une réaction ulcérée du manager de son club allemand (Iserlohn). En fait, Lange voulait retourner voir sa famille aux États-Unis après sa saison, mais le sélectionneur Dan Ratushny lui a indiqué qu'il ne pourrait pas se contenter de venir à la dernière phase du camp (à partir du 24 avril). Il a donc accepté de venir dès le 14 avril, mais en profitant des quatre jours de pause prévus dans le programme pour faire un aller-retour express outre-Atlantique, sans manquer un jour d'entraînement. Il a alors demandé que la fédération lui paye le billet d'avion anticipé... et cette requête, dont chacun a fait une question de principe, a alors déclenché cette énième "affaire". C'est d'autant plus dommage que Bernhard Starkbaum n'a jamais donné toutes les garanties de stabilité, et qu'un autre gardien de haut niveau (Lange a fait une très bonne saison) n'aurait vraiment pas été un luxe vu ce qui attend l'Autriche...

L'attaque pose, comparativement, moins de souci. Elle pourra compter sur deux vrais talents de finisseurs dans des registres différents : la puissance pour le Canado-Autrichien Brian Lebler, la vitesse pour Michael Raffl, qui sera quoi qu'il arrive seul joueur de NHL présent. Quoi qu'il arrive ? Et oui : Ratushny a expliqué le 23 avril qu'il n'aimait pas incorporer des joueurs en dernière minute, et qu'il n'appellerait pas Thomas Vanek et Michael Grabner même s'ils étaient éliminés tardivement des play-offs. Or, c'est ce qui est arrivé entre-temps à Grabner, qui ne risque pas d'être fatigué vu que les Islanders l'ont peu utilisé. La politique pour le moins originale peut s'expliquer par une volonté de traiter tout le monde sur un pied d'égalité, peut-être histoire de justifier rétroactivement le discours tenu à Lange. Il est aussi possible qu'on veuille éviter de paraître accorder des privilèges aux joueurs de NHL qui, au départ, ont quand mis l'Autriche dans ce pétrin par leurs virées répétées dans les bars de Sotchi ! C'est un peu un engrenage infernal dans lequel l'Autriche ne sait plus comment se dépatouiller...

Le plus "amusant", si l'on veut, c'est que Dan Ratushny n'était lui-même pas là au début du camp de préparation puisqu'il tient une double fonction et menait Salzbourg au titre de champion. De toute façon, l'Autriche a le problème des promus : elle est exclue de l'Euro Challenge et doit donc se préparer contre son homologue (la Slovénie) ou contre des équipes de division inférieure (la Hongrie). Elle a tout de même su contourner ce problème en réussissant à inviter à Vienne à la fois les États-Unis et le Canada pour qu'ils y jouent leur unique match de préparation, avec Ratushny revenu sur le banc. Durant cette préparation hétéroclite, l'Autriche a néanmoins connu cinq défaites en autant de rencontres, et pour ne rien arranger, Mario Altmann, un des trois seuls défenseurs à avoir connu un Mondial élite ailleurs qu'à la télé, a pris une mauvaise charge contre les Américains et a une légère commotion cérébrale. Si jamais il n'est pas rétabli, Robert Lembacher - qui n'a même pas connu de championnat du monde de division inférieure - prendra sa place...

Gardiens

                           cm  kg  Naissance                               MJ   Moy.     %
29 STARKBAUM Bernhard     186  89  19/02/1986  Brynäs IF Gävle     SUE-1   55   2,63   92,0%
30 SWETTE René            183  80  21/08/1988  Klagenfurt          AUT-1   20   3,03   90,7%
31 MADLENER David         189  88  31/03/1992  Dornbirn            AUT-1   17   3,21   90,2%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 MITTERDORFER Daniel    182  80  25/07/1989  Linz                AUT-1   66    1  11   12    17'
14 PETER Patrick          185  90  27/01/1994  Vienne              AUT-1   54    3   7   10   128'
28 SCHUMNIG Martin        181  78  28/07/1989  Klagenfurt          AUT-1   49    1   8    9    16'
41 ALTMANN Mario          193  94  04/11/1986  Villach             AUT-1   44    2  11   13    26'
48 IBERER Florian         185  90  07/12/1982  Vienne              AUT-1   69   10  28   38    14'
77 MÜHLSTEIN Florian      183  86  12/11/1990  Salzbourg           AUT-1   39    2   5    7    18'
90 PALLESTRANG Alexander  181  89  04/04/1990  Salzbourg           AUT-1   64    5  12   17    32'
91 HEINRICH Dominique     175  76  31/07/1990  Salzbourg           AUT-1   67   15  32   47    30'
   LEMBACHER Robert       177  82  24/06/1989  Dornbirn            AUT-1   54    1   5    6    32'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 5 RAFFL Thomas           194 106  19/06/1986  Salzbourg           AUT-1   65   31  31   62    28'
 6 ROTTER Rafael          175  79  14/06/1987  Vienne              AUT-1   66    4  36   40    82'
 7 LEBLER Brian           191  96  16/07/1988  Linz                AUT-1   66   41  25   66    76'
12 RAFFL Michael          185  87  01/12/1988  Philadelphia Flyers  NHL    67   21   7   28    34'
15 LATUSA Manuel          181  86  23/01/1984  Salzbourg           AUT-1   65    9  24   33    42'
17 GANAHL Manuel          182  78  12/07/1990  Graz                AUT-1   52   18  20   38    18'
21 GEIER Manuel           178  82  08/01/1988  Klagenfurt          AUT-1   60   15  20   35    34'
22 PETRIK Nikolas         178  85  19/03/1984  Dornbirn            AUT-1   52    4  12   16    61'
27 HUNDERTPFUND Thomas    189  92  14/12/1989  Klagenfurt          AUT-1   60   13  26   39    40'
50 FISCHER Mario          187  90  05/05/1989  Vienne              AUT-1   69    5   7   12    30'
67 KOMAREK Konstantin     181  88  08/11/1992  Salzbourg           AUT-1   66   10  29   39    24'
71 WOGER Daniel           185  82  25/02/1988  Graz                AUT-1   43    5   9   14    14'
89 HERBURGER Raphael      178  75  02/01/1989  EHC Biel/Bienne     SUI-1   48   10  11   21    41'
94 CIJAN Alexander        180  84  16/05/1994  Salzbourg           AUT-1   63    4   2    6    16'

Absents notables : Matthias Lange (G, conflit pour un billet d'avion), Matthias Trattnig (D, retraite internationale), Thomas Pöck (D, retraite internationale), Robert Lukas (D, retraite internationale), André Lakos (D, retraite internationale), Stefan Ulmer (D, blessé), Thomas Vanek (A, play-offs NHL), Michael Grabner (A, éliminé trop tard), Daniel Welser (A, refus), Oliver Setzinger (A, retraite internationale), Matthias Iberer (A, retraite), Thomas Koch (A, blessé), Daniel Oberkofler (A, blessé).

 

 

Groupe B (à Ostrava)

 

La Russie arrive à ce championnat du monde après une série de cinq défaites consécutives, mais cela ne l'inquiète pas pour autant. En effet, l'entraîneur Oleg Znarok est connu pour sa préparation physique très intense, qui met les organismes à rude épreuve mais doit leur permettre d'être en forme au bon moment. L'an passé, les résultats en préparation étaient également médiocres, et cela n'avait pas empêché les Russes de remporter aisément la médaille d'or.

Tous les vainqueurs de Minsk n'ont pas pu être réinvités, Shirokov et Burmistrov ayant par exemple été écartés dans la semaine. Il reste quand même les deux grandes révélations du Mondial 2014, Sergei Plotnikov, encore apparié avec le capitaine (cette fois Kovalchuk et non Ovechkin), et Viktor Tikhonov, qui vient pourtant de finir les play-offs en tribune avec le SKA Saint-Pétersbourg, comme attaquant surnuméraire. Un sort qu'il risque de revivre très bientôt : s'il jouera le premier match entre les duettistes de Magnitogorsk (Mozyakin et Zaripov) grâce à sa polyvalence, il n'est pas sûr que sa place au centre tienne longtemps après l'arrivée de Malkin (et de Datsyuk si sa blessure aux côtes au dernier match NHL ne l'en empêche pas).

La Russie attend en effet du renfort parmi les éliminés tardifs du premier tour NHL. Elle se contentera d'aligner trois lignes d'attaque seulement contre la Norvège, parce que Malkin, Tarasenko et Kulyomin arriveront le jour même ou le lendemain. Evgeni Malkin arrive dans un état d'esprit revanchard. Il a été blessé en fin de saison régulière, il n'a plus marqué de buts depuis deux mois et a inscrit zéro point en play-offs. Certains journaux de Pittsburgh lui ont donc reproché sa venue en équipe nationale, à un moment où les Penguins, eux, ne gagnent plus. Ce n'est pas sans rappeler la campagne de presse de l'an dernier contre Ovechkin, qui avait quand même mené l'équipe russe (mieux que d'habitude)... et n'en est revenu que plus fort avec Washington.

Le cas de Vladimir Tarasenko est différent. Il n'a toujours tenu qu'un rôle très mineur en équipe nationale, mais son explosion est attendue après une excellente deuxième saison en NHL. En l'absence d'Ovechkin, c'est à lui de mettre la pression en zone adverse par son style agressif. Des leaders offensifs, la Russie en regorge, capable d'avoir des dynamiteurs ou des maîtres du palet sur chacune de ses quatre lignes. L'une d'elles est même entièrement formée en club, et quand on dit une ligne, ce n'est pas au sens canadien mais au sens russe, composée de cinq joueurs : Dadonov-Shipachyov-Panarin, avec Chudinov-Belov en défense, ont dominé la KHL avec le SKA.

Le gardien médaillé d'or qui a rassuré la Russie à ce poste compliqué, Sergei Bobrovsky, est aussi de retour. Les défenseurs russes inspirent traditionnellement moins confiance : la Sbornaïa pourront-ils être de nouveau champions du monde "sans que ça se voit", ses qualités offensives masquant des individualités moins saillantes en défense ?

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
 1 KHUDOBIN Anton        180  88  07/05/1986  Carolina Hurricanes  NHL    34   2,72   90,0%
30 BARULIN Konstantin    186  92  04/09/1984  Avangard Omsk        KHL    25   2,12   92,1%
72 BOBROVSKY Sergei      186  86  20/09/1988  Columbus B. Jackets  NHL    51   2,69   91,8%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 GRIGORIEV Mikhaïl     178  81  01/02/1991  Torpedo N. Novgorod  KHL    47    2   2    4    29'
 7 KULIKOV Dmitri        184  92  29/10/1990  Florida Panthers     NHL    73    3  19   22    48'
27 BIRYUKOV Evgeni       186  92  19/04/1986  Metal. Magnitogorsk  KHL    67    4  11   15    28'
44 YAKOVLEV Egor         181  80  17/09/1991  Lokomotiv Yaroslavl  KHL    66    5   5   10    38'
73 CHUDINOV Maksim       180  92  25/03/1990  SKA St-Pétersbourg   KHL    60    7  12   19    55'
77 BELOV Anton           193  98  26/07/1986  SKA St-Pétersbourg   KHL    56    4  11   15    34'
82 MEDVEDEV Evgeni       189  86  27/08/1982  Ak Bars Kazan        KHL    55    4  21   25    86'
93 ANTIPIN Viktor        181  80  06/12/1992  Metal. Magnitogorsk  KHL    64    7  21   28     4'
98 MIRONOV Andrei        188  88  29/07/1994  Dynamo Moscou        KHL    63    5   4    9    26'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
10 MOZYAKIN Sergei       180  81  30/03/1981  Metal. Magnitogorsk  KHL    59   35  32   67    14'
11 MALKIN Evgeni         191  91  22/07/1980  Pittsburgh Penguins  NHL    74   28  42   70    60'
14 TIKHONOV Viktor       188  83  12/05/1988  SKA St-Pétersbourg   KHL    64    9  17   26    33'
16 PLOTNIKOV Sergei      188  90  03/06/1990  Lokomotiv Yaroslavl  KHL    61   16  21   37   104'
25 ZARIPOV Danis         184  88  26/03/1981  Metal. Magnitogorsk  KHL    70   29  46   75    42'
41 KULYOMIN Nikolaï      185  96  14/07/1986  New York Islanders   NHL    89   16  17   33    23'
42 ANISIMOV Artyom       191  84  24/05/1988  Columbus B. Jackets  NHL    52    7  20   27     8'
52 SHIROKOV Sergei       178  89  10/03/1986  Avangard Omsk        KHL    45   24  14   38    28'
63 DADONOV Evgeni        179  76  12/03/1989  SKA St-Pétersbourg   KHL    75   34  32   66    18'
71 KOVALCHUK Ilya        188 104  15/04/1983  SKA St-Pétersbourg   KHL    76   33  41   74    81'
72 PANARIN Artemi        180  77  30/01/1991  SKA St-Pétersbourg   KHL    74   31  51   82    41'
87 SHIPACHYOV Vadim      184  82  12/03/1987  SKA St-Pétersbourg   KHL    71   18  57   75    22'
90 LOKTIONOV Andrei      180  85  30/05/1990  Lokomotiv Yaroslavl  KHL    32    9   7   16    12'
91 TARASENKO Vladimir    184  84  13/12/1991  Saint Louis Blues    NHL    83   43  37   80    31'

Les joueurs en italique ne sont pas encore déclarés. Ils sont en concurrence pour les trois places restantes, qu'ils pourraient aussi céder à Datsyuk ou d'autres jokers issus des play-offs NHL.

Absents notables : Denis Denisov (D, blessé), Nikita Zaïtsev (D, blessé), Aleksei Emelin (D, play-offs NHL), Andrei Markov (D, play-offs NHL), Aleksandr Kutuzov (D, blessé), Sergei Kalinin (A, tête), Aleksandr Radulov (A, blessé), Aleksandr Ovechkin (A, play-offs NHL), Evgeni Kuznetsov (A, play-offs NHL).

 

 

Kari Jalonen, ex-champion de France avec Rouen avant de lancer sa carrière d'entraîneur à succès dans son club du Kärpät Oulu, était attendu pour prendre les rênes de la de Finlande. On espérait qu'il lâche les chevaux... Mais comme ses prédécesseurs, il n'a pas manqué d'être critiqué pour sa sélection.

Dans le rôle du gros gabarit de 20 ans avec impact offensif, on attendait Rasmus Ristolainen, qui a joué 20 minutes par match en NHL cette saison. Jalonen lui a préféré Esa Lindell, qui a juste fait un passage en AHL après l'élimination d'Ässät. Cette éviction de dernière minute reste néanmoins marginale dans la construction de l'équipe. Dans le système finlandais à huit défenseurs, il n'y en a souvent qu'un seul dans le jeu de puissance, qui utilise fréquemment quatre attaquants. Sami Lepistö et Juuso Hietanen sont donc les deux défenseurs offensifs désignés, contrebalancés comme toujours par des profils purement défensifs (Ohtamaa, Jaakola et Jokipakka).

Les autres absents sont des profils de buteur (comme la révélation de l'an dernier Palola), car tous les entraîneurs finlandais sont avant tout sensibles au juste équilibre entre ses lignes. Mais y a-t-il assez de finisseurs ? Tuomo Ruutu semble constituer un bon complément physique au duo offensif du centre Kontiola et du rapide ailier Aaltonen. En deuxième ligne, Kari Jalonen insiste pour apparier le jeune centre complet Aleksander Barkov et l'ailier Jussi Jokinen, alors que les Florida Panthers avaient renoncé à les faire jouer ensemble après avoir testé le duo.

Même si Kari Jalonen est censé débrider un peu le style de la Finlande, la force finlandaise de cette équipe réside toujours dans son système défensif et bien sûr dans son gardien. Pekka Rinne a emmené son pays en finale l'an dernier, et il peut certainement le refaire.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
32 SAROS Juuse           179  82  19/04/1995  HPK Hämeenlinna     FIN-1   47   2,14   92,9%
35 ENGREN Atte           185  84  19/02/1988  Atlant Mytishchi     KHL    56   2,50   91,5%
35 RINNE Pekka           195  92  03/11/1982  Nashville Predators  NHL    70   2,23   92,1%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 JOKIPAKKA Jyrki       190  90  20/08/1991  Dallas Stars         NHL    51    0  10   10     8'
                                              Texas Stars          AHL    19    3   2    5     4'
 6 MÄNTYLÄ Tuukka        171  83  25/05/1981  Tappara Tampere     FIN-1   24    1   7    8    16'
                                              Amur Khabarovsk      KHL    25    2   4    6    59'
 7 LINDELL Esa           191  90  23/05/1994  Ässät Pori          FIN-1   59   14  21   35    28'
                                              Texas Stars          AHL     5    0   1    1     2'
18 LEPISTÖ Sami          185  88  17/10/1984  Avto. Ekaterinburg   KHL    65    7  17   24    48'
28 SALMELA Anssi         185  86  13/08/1984  Färjestad           SUE-1   45    7  19   26    32'
38 HIETANEN Juuso        180  85  14/06/1985  T. Nijni Novgorod    KHL    62    8  19   27    32'
55 OHTAMAA Atte          188  92  06/11/1987  Jokerit Helsinki     KHL    65    2  12   14    43'
63 JAAKOLA Topi          188  90  15/11/1983  Jokerit Helsinki     KHL    64    4  12   16    24'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
15 RUUTU Tuomo           184  96  16/02/1983  New Jersey Devils    NHL    77    7   6   13    28'
16 BARKOV Aleksander     191  96  02/09/1995  Florida Panthers     NHL    71   16  20   36    16'
20 PESONEN Janne         180  81  11/05/1982  Ak Bars Kazan        KHL    22    7   3   10     8'
                                              Skellefteå          SUE-1   35   20  16   36    16'
23 LOUHIVAARA Ossi       187  88  31/08/1983  Lausanne HC         SUI-1   53   15  16   31    37'
24 KEMPPAINEN Joonas     188  95  07/04/1988  Kärpät Oulu         FIN-1   78   21  35   56    20'
25 HYTÖNEN Juha-Pekka    178  84  22/05/1981  Lausanne HC         SUI-1   48   11  14   25    14'
26 IMMONEN Jarkko        181  91  19/04/1982  T. Nijni Novgorod    KHL    62   19  24   43    28'
27 KONTIOLA Petri        182  93  04/10/1984  Toronto Marlies      AHL    11    0   0    0     6'
                                              Lokomotiv Yaroslavl  KHL    32    1  10   11    12'
36 JOKINEN Jussi         182  87  01/04/1983  Florida Panthers     NHL    81    8  36   44    34'
41 PIHLSTRÖM Antti       180  82  22/10/1984  Salavat Yulaev Ufa   KHL    65   18  12   30    22'
50 AALTONEN Juhamatti    184  89  04/06/1985  Jokerit Helsinki     KHL    58   14  26   40    50'
58 PESONEN Harri         182  88  06/08/1988  Lausanne HC         SUI-1   55   11  22   33    51'
70 HARTIKAINEN Teemu     186  99  03/05/1990  Salavat Yulaev Ufa   KHL    65   17  27   44    28'
71 KOMAROV Leo           180  97  23/01/1987  Toronto Maple Leafs  NHL    62    8  18   26    18'
72 DONSKOI Joonas        183  85  13/04/1992  Kärpät Oulu         FIN-1   77   25  46   71    16'

Les joueurs en italique ne sont pas déclarés (Komarov est incertain, blessé depuis le début de la préparation) et pourraient céder leur place.

Absents notables : Sami Vatanen (D, play-offs NHL), Olli Määttä (D, épaule), Rasmus Ristolainen (D, choix du coach), Mikko Koivu (A, play-offs NHL), Mikael Granlund (A, play-offs NHL), Jori Lehterä (A, "bas du corps").

 

 

On connaissait la politique des "hommes en forme" pour constituer une sélection, les États-Unis viennent d'inventer la stratégie de "l'entraîneur en forme" : Todd Richards a fait sensation en terminant la saison régulière par 16 victoires en 17 matchs avec Columbus (sans pouvoir rattraper le retard pris à cause de nombreuses blessures), et a été nommé coach de l'équipe américaine. Dan Bylsma, dont il était l'adjoint aux derniers Jeux olympiques, sera cette fois-ci son assistant !

Si les rôles sont inversés sur le banc, l'équipe n'est pas non plus la même qu'à Sotchi. Les vétérans continuent de décliner une sélection mondiale qui ressemble à une formation "espoir". La comparaison est saisissante avec le Canada, et même s'ils collectionnent les titres en catégorie des moins de 18 ans où leur équipe s'entraîne toute l'année ensemble, les Américains sont encore loin d'avoir le même réservoir.

La défense, malgré sa jeunesse, est le net point fort de l'équipe. Seth Jones a déjà impressionné l'an passé, Justin Faulk l'avait fait les années précédentes. On suivra avec intérêt Torey Krug : jamais drafté, jamais apparu en équipe nationale dans aucune catégorie, il a depuis deux ans apport offensif incroyable avec Boston, et s'est maintenant amélioré défensivement. En revanche, malgré leur brillante carrière universitaires, que valent les gardiens Hellebuyck et Lyon, sans expérience NHL ?

La capacité offensive des Américains pose toujours question quand il n'y a pas quelques meneurs. On pourrait bien sûr attendre le plus grand bien de Steve Moses, meilleur buteur de KHL. Mais il ne faut pas oublier que la révélation du Jokerit avait mis moins de buts dans les deux saisons précédentes dans la Liiga finlandaise que cette saison en KHL...

Ce n'est pas cependant lui qui attire les regards. La culture sportive nord-américaine porte parfois très tôt les "prospects" au pinacle. On annonce une draft NHL exceptionnelle avec deux super-talents possibles, (le Canadien) Connor McDavid en numéro 1 et Jack Eichel en numéro 2. On comprend dès lors qu'Eichel constitue une grande attraction, mais le capitaine américain au dernier Mondial junior n'y avait enregistré que 1 but et 3 assists, derrière le meilleur marqueur de son équipe Dylan Larkin (5+2) qu'il avait souvent éclipsé dans ces jeunes années. Le rapide Larkin a déjà été drafté (en quinzième position l'an passé)... mais n'a en pratique que trois mois d'écart avec Eichel. On verra lequel des deux est le plus prêt à se frotter aux adultes.

Les États-Unis ont de la chance de toute manière d'être dans le groupe le plus faible, où leur qualification en quart de finale ne devrait pas être en danger. Un bon tremplin, en somme, pour que ces jeunes gagnent en expérience.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                             MJ   Moy.     %
 1 CAMPBELL Jack        191  83  09/01/1992  Texas Stars          AHL   36   3,03   90,6%
                                             Idaho Steelheads     ECHL   7   1,73   94,5%
34 LYON Alex            185  91  09/12/1992  Yale University      NCAA  52   1,62   93,9%
37 HELLEBUYCK Connor    193  91  19/05/1993  St. John's IceCaps   AHL   58   2,58   92,1%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                             MJ    B   A  Pts    Pén
 3 JONES Seth           193  93  03/10/1994  Nashville Predators  NHL   88    8  23   31    26'
 5 MURPHY Connor        193  96  26/03/1993  Arizona Coyotes      NHL   73    4   3    7    42'
 6 REILLY Mike          185  83  13/07/1993  Univ. of Minnesota   NCAA  39    6  36   42    44'
17 MOORE John           191  92  19/11/1990  NY Rangers / Ariz.   NHL   57    2   9   11    30'
24 REDMOND Zach         188  93  26/07/1988  Colorado Avalanche   NHL   59    5  15   20    24'
27 FAULK Justin         183  98  20/03/1992  Carolina Hurricanes  NHL   82   15  34   49    30'
47 KRUG Torey           175  82  12/04/1991  Boston Bruins        NHL   78   12  27   39    20'
51 GARDINER Jake        184  83  04/07/1990  Toronto Maple Leafs  NHL   79    4  20   24    24'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                             MJ    B   A  Pts    Pén
 9 EICHEL Jack          185  87  28/10/1996  Boston University    NCAA  40   26  45   71    28'
12 SMITH Ben            180  93  11/07/1988  Chicago / San José   NHL   80    7   7   14     2'
13 BONINO Nick          185  89  20/04/1988  Vancouver Canucks    NHL   81   16  26   42    26'
14 MOSES Steve          175  77  09/08/1989  Jokerit Helsinki     KHL   70   41  23   64    26'
19 VESEY Jimmy          191  92  26/05/1993  Harvard University   NCAA  37   32  26   58    21'
21 LARKIN Dylan         183  78  30/07/1996  Univ. of Michigan    NCAA  35   15  32   47    38'
22 LEWIS Trevor         185  90  08/01/1987  Los Angeles Kings    NHL   75    9  16   25    14'
23 HENDRICKS Matt       183  96  17/06/1981  Edmonton Oilers      NHL   71    8   8   16    76'
26 MORIN Jeremy         185  87  16/04/1991  Chicago/Columbus     NHL   43    2   4    6    28'
32 MATTEAU Stefan       188  99  23/02/1994  New Jersey Devils    NHL    7    1   0    1     4'
                                             Albany Devils        AHL   61   12  15   27    40'
36 ARCOBELLO Marc       173  72  12/08/1988  Edm./Nas./Pit./Ari.  NHL   77   17  14   31    20'
42 SEXTON Dan           178  77  29/04/1987  Neftekh. Nijnekamsk  KHL   49   19  28   47    12'

Absents notables : Jack Johnson (D, raisons personnelles), Patrick Kane (A, play-offs NHL), Phil Kessel (A, refus), Brandon Dubinsky (A, refus), Dustin Brown (A, refus), Johnny Gaudreau (A, play-offs NHL).

 

 

La Slovaquie est quasiment à domicile à Ostrava, ville située à seulement une soixantaine de kilomètres de la frontière. Ans une patinoire acquise à sa cause, l'objectif est réaliste et légitime : une qualification en quart de finale. Rappelons par prudence qu'elle a été soufflée par la France l'an passé, et rappelons aussi l'échec olympique vécu contre la Slovénie, un adversaire que l'on croisera à nouveau.

Vladimir Vujtek aimerait partir sur un succès : le Tchèque a annoncé que quatre années au même poste suffisaient et qu'il quitterait le poste d'entraîneur. Mais ce que l'on attend aussi de lui, c'est qu'il "lègue" une équipe qui se sera renouvelée en intégrant des jeunes, un enjeu important dans une nation qui craint le déclin autant que le voisin tchèque. Cette année, cet espoir est porté par Marko Dano, un joueur défensivement responsable qui patine beaucoup et a bien percé en NHL ces derniers mois. Encore faut-il que ces jeunes dépassent le niveau du pétard mouillé... On s'interroge toujours sur Richard Panik, qui devra effacer son zéro pointé de la saison dernière aux JO et aux Mondiaux. Le joker Tomas Tatar, en revanche, est devenu un joueur important à Detroit.

En défense, le toujours utile Granak est de retour. Malgré cette présence expérimentée, Marek Daloga devra confirmer que, grâce à sa mobilité pas partagée par tous ses partenaires, il peut être le leader des lignes arrières en l'absence de Chara et Sekera blessés au genou.

Il est peut-être dommage que Michal Handzus ait considéré que, n'étant pas dominant en Extraliga slovaque, il ne se sentait pas capable de renforcer efficacement l'équipe nationale. Le vétéran est peut-être modeste car il aurait sûrement été utile comme centre défensif, surtout après la blessure de Marcinko en fin de préparation. Hormis Bliznak, la Slovaquie est en déficit de centres naturels et compte sur des profils polyvalents. Nommé capitaine, Marek Kopecky, très peu utilisé en Floride, s'est vu confier la responsabilité de mener la première ligne entre Miklik - en verve offensive l'an passé - et... la star.

En effet, Marian Gáborík revient en équipe nationale pour la première fois sous l'ère Vujtek. Longtemps meurtri par les blessures à répétition, il a semblé renaître au printemps dernier en devenant le meilleur buteur des play-offs NHL dans la conquête de la Coupe Stanley des Kings de Los Angeles. Depuis ses deux médailles de bronze à 16 et 17 ans en U20 et U18, Gaborik n'a plus remporté la moindre breloque pour la Slovaquie. Un atout gagnant ?

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
42 KONRAD Branislav     188  87  10/10/1987  Dukla Trencin       SVK-1   56   2,09   93,2%
50 LACO Jan             181  90  01/12/1981  Barys Astana         KHL    50   2,52   92,6%
88 HUDACEK Julius       186  83  09/08/1988  Örebro HK           SUE-1   50   2,02   92,7%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts   Pén
 3 JANOSIK Adam         180  80  07/09/1992  HC Kosice           SVK-1   73   10  17   27   77'
 7 BARANKA Ivan         188  92  19/05/1985  Slovan Bratislava    KHL    45    4   8   12   46'
 8 SERSEN Michal        188  92  28/12/1985  Slovan Bratislava    KHL    59    5  17   22   79'
14 MESZAROS Andrej      188  99  13/10/1985  Buffalo Sabres       NHL    60    7   7   14   36'
51 GRANAK Dominik       182  81  11/06/1983  Linköping           SUE-1   16    1   2    3    8'
                                             Fribourg            SUI-1   19    1   5    6    6'
68 JURCINA Milan        194 110  07/06/1983  Dinamo Riga          KHL    46    5   5   10   46'
71 DALOGA Marek         193  83  10/03/1989  Sparta Prague       TCH-1   58    6  19   25   52'
88 MIKUS Juraj          194  99  30/11/1988  Sparta Prague       TCH-1   62    8  15   23   70'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
12 GABORIK Marian       186  92  14/02/1982  Los Angeles Kings    NHL    69   27  20   47    16'
13 JURCO Tomas          188  88  28/12/1992  Detroit Red Wings    NHL    70    4  16   20    16'
19 MIKLIK Michel        184  90  31/07/1982  Amur Khabarovsk      KHL    59   13  15   28    26'
22 DRAVECKY Vladimir    182  90  03/06/1985  Trinec              TCH-1   68   11  24   35    48'
25 VIEDENSKY Marek      192  88  18/08/1990  HPK Hämeenlinna     FIN-1   56   11  21   32    12'
28 PANIK Richard        187  92  07/02/1991  Toronto Maple Leafs  NHL    76   11   6   17    49'
43 SUROVY Tomas         184  95  24/09/1981  Slovan Bratislava    KHL    56    7   6   13    55'
                                             Banska Bystrica     SVK-1   22    8   6   14    12'
55 BLIZNAK Mario        183  89  06/03/1987  Slovan Bratislava    KHL    28    0   2    2     6'
                                             HC Plzen            TCH-1   26    7   5   12    12'
56 DANO Marko           181  83  30/11/1994  Sprinfield Falcons   AHL    38   11   8   19    30'
                                             Columbus B. Jackets  NHL    35    8  13   21    14'
61 BARTOVIC Milan       182  88  09/04/1981  Slovan Bratislava    KHL    54   10  11   21    22'
77 REWAY Martin         178  79  24/01/1995  Sparta Prague       TCH-1   42   10  34   44    74'
79 HUDACEK Libor        175  77  07/11/1990  Slovan Bratislava    KHL    45   10  10   20    20'
                                             Banska Bystrica     SVK-1   11    6   4   10     4'
82 KOPECKY Tomas        190  91  05/02/1982  Florida Panthers     NHL    64    2   6    8    28'
90 TATAR Tomas          178  80  01/12/1990  Detroit Red Wings    NHL    89   32  28   60    30
97 LUSNAK Patrik        183  83  06/11/1988  Yunost Minsk        BLR-1   65   25  37   62    35'

Absents notables : Jaroslav Halak (G, fatigue), Zdeno Chara (D, genou), Andrej Sekera (D, déchirure ligamentaire au genou), Marian Hossa (A, play-offs NHL), Tomas Marcinko (A, commotion), Ladislav Nagy (A, cuisse).

 

 

Ce qui fait la force de la Norvège - comme de la France - c'est le vrai sentiment d'appartenance qui règne autour de la sélection nationale. Elle reste fidèle à ses membres. Marius Holtet, éloigné des patinoires depuis un an et demi des suites d'une commotion cérébrale, a ainsi été invité à Ostrava pour partager l'évènement avec ses anciens coéquipiers.

Le revers de la médaille, c'est que cette équipe donne certes parfois l'apparence d'un groupe fermé, qui se renouvelle peu. Petit à petit, et sans perturber la vie du vestiaire ni les habitudes, les jeunes commencent tout de même à pointer le bout de leur nez : l'attaquant Mathias Trettenes et le défenseur junior Mattias Nørstebø font ainsi leur apparition. Mais être sélectionné ne veut pas dire avoir du temps de jeu. Roy Johansen le réserve souvent à ses cadres majeurs, qui sont donc essentiels.

C'est en effet la grande différence avec l'an passé, lorsque la Norvège n'avait pu réussi à se mêler à la lutte pour le quart de finale échu à la France : les deux vedettes sont désormais de retour. Patrick Thoresen, qui quitte la KHL sur un titre et baissera de 90% son salaire en retournant à Djurgården, revient mener l'offensive. Le rugueux défenseur Ole-Kristian Tollefsen ne pouvait plus bouger en mars en raison de douleurs au cou, mais il s'est remis juste à temps et mérite bien son statut de capitaine.

Si l'alignement change peu, le poste de gardien semble plus ouvert. L'an passé, Steffen Søberg s'était révélé en supplantant l'expérimenté Lars Haugen. Mais cette année, l'homme en forme paraît plutôt être Lars Volden, qui a fait monter Rögle en élite suédoise et a été le plus performant pendant le camp de préparation.

Gardiens

                           cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
30 HAUGEN Lars            185  86  19/03/1987  Dynamo Minsk         KHL    26   2,53   91,9%
34 VOLDEN Lars            191  90  26/07/1992  Rögle BK            SUE-2   51   2,47   92,1%
50 SØBERG Steffen         180  79  06/08/1993  Vålerenga Oslo      NOR-1   51   2,71   89,7%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 5 ESPELAND Stefan        184  84  24/03/1989  Vålerenga Oslo      NOR-1   55    7  23   30    32'
 6 HOLØS Jonas            180  90  27/08/1987  Lokomotiv Yaroslavl  KHL    66   10  10   20    12'
10 NØRSTEBØ Mattias       179  80  03/06/1995  Mora IK             SUE-2   21    3   4    7     8'
                                               Brynäs IF Gävle     SUE-1   27    0   2    2     8'
23 TRYGG Mats             179  83  01/06/1976  Lørenskog           NOR-1   46    6  25   31    57'
42 ØDEGAARD Henrik        179  85  12/02/1988  Lørenskog           NOR-1   39    0   4    4   133'
47 BONSAKSEN Alexander    180  82  24/01/1987  Vålerenga Oslo      NOR-1   21    2   7    9    22'
                                               Tappara Tampere     FIN-1   56    2   8   10    26'
55 TOLLEFSEN Ole-Kristian 188  94  29/03/1984  Färjestad           SUE-1   47    2   3    5    88'
90 SØRVIK Daniel          183  83  11/03/1990  Vålerenga Oslo      NOR-1   55   23  42   65    68'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 TRETTENES Mathias      179  78  08/11/1993  Stavanger Oilers    NOR-1   52   19  32   51    28'
11 STENE Andreas          190  91  01/03/1991  Vålerenga Oslo      NOR-1   54    8  16   24    66'
17 DJUPVIK LØVLIE Jonas   189  89  14/10/1990  Södetrtälje SK      SUE-2   59    2   5    7    20'
20 BASTIANSEN Anders      190  94  31/10/1980  Graz                AUT-1   54   15  13   28    22'
21 ASK Morten             185  90  14/05/1980  Vålerenga Oslo      NOR-1   40   11  26   37   137'
22 RØYMARK Martin         184  86  10/11/1986  Färjestad           SUE-1   58    6   8   14    14'
24 MARTINSEN Andreas      190 100  13/06/1990  Düsseldorf          ALL-1   62   19  27   46   107'
26 FORSBERG Kristian      186  86  05/05/1986  Stavanger Oilers    NOR-1   53   16  26   42    24'
28 ROEST Niklas           174  80  03/08/1986  Sparta Sarpsborg    NOR-1   52   20  27   47    96'
29 DAHLSTRØM Robin        183  98  29/01/1988  Örebro              SUE-1    7    0   0    0     4'
                                               Vita Hästen         SUE-2   46    3  12   15    41'
40 OLIMB Ken Andre        178  80  21/01/1989  Düsseldorf          ALL-1   63   15  45   60    20'
41 THORESEN Patrick       180  84  07/11/1983  SKA St-Pétersbourg   KHL    70   26  28   54    42'
46 OLIMB Mathis           179  83  01/02/1986  Frölunda Göteborg   SUE-1   64    8  44   52    98'
51 ROSSELI OLSEN Mats     180  82  17/02/1981  Frölunda Göteborg   SUE-1   53    8  12   20    37'

Absents notables : Mats Zuccarello Aasen (A, play-offs NHL), Marius Holtet (A, commotion cérébrale), Tommy Kristiansen (A, épaule), Sondre Olden (A, blessé).

 

 

Battre la Norvège, c'est un peu le rêve absolu pour le Danemark, qui ne l'a pas fait depuis 13 ans aux Mondiaux. Pour l'instant, et malgré les nombreux talents du hockey qu'il forme, il reste obstinément classé derrière son rival scandinave. L'esprit de corps de son rival peut le laisser envieux.

Il ne sert à rien d'avoir plus de joueurs en NHL si aucun d'eux ne vient, pour des raisons diverses. Un communiqué des New York Islanders indiquant qu'ils ne libéraient pas Frans Nielsen récemment blessé a anéanti le dernier espoir. Le grand espoir Nikolaj Ehlers s'est dit déjà fatigué de sa longue saison en junior : ça promet pour l'avenir.

Curieusement, la seule polémique a éclaté avec un joueur qui était venu ces cinq dernières années : le défenseur Philip Larsen a décliné sur les conseils de son agent, parce qu'il est sans contrat en KHL et ne veut pas se blesser en cherchant un club. Pour le coup, le coach suédois Jan Karlsson a rappelé que les joueurs avaient la responsabilité de rendre au hockey danois ce qu'il leur avait donné.

Il y en a un qui se transcende avec le maillot national, c'est le gardien Simon Nielsen, mais on comprendrait quand même mal qu'il puisse encore s'imposer en numéro 1 alors que Kassel a conclu en quelques semaines qu'il n'avait pas le niveau de la deuxième division allemande, et qu'il n'a pas plus convaincu en... Norvège. Patrick Galbraith, en grande forme au point de promouvoir le petit club de Karlskrona en élite suédoise, devrait cette fois redevenir titulaire.

L'effectif amoindri est inquiétant, car le Danemark n'est pas à l'abri d'une relégation qu'il n'a encore jamais vécue. Malgré leur manque de mobilité, les frères Lauridsen sont indispensables car le reste de la défense manque énormément de physique (surtout sans Lassen).

Il serait aussi de bon ton cette année que le trio offensif Storm-Jensen-Bjorkstrand ne se contente pas d'être performant en Euro Challenge, mais aussi aux championnats du monde. Il est temps de ne plus laisser la production offensive aux vétérans Kim Staal et Morten Green, sur lesquels les jeunes "prospects" montés au pinacle feraient bien de prendre exemple.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
 1 GALBRAITH Patrick    183  81  11/03/1986  Karlskrona          SUE-2   47   2,20   92,1%
32 DAHM Sebastian       182  80  28/02/1987  Rødovre             DAN-1   39   2,57   91,8%
33 NIELSEN Simon        188  84  27/10/1986  Kassel              ALL-2    2   5,51
                                             Lørenskog           NOR-1    7   3,15   88,5%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 BØDKER Mads          175  80  31/08/1987  SønderjyskE         DAN-1   51    3  15   18    41'
 5 NIELSEN Daniel       183  83  31/10/1980  Herning             DAN-1   49   12  41   53    44'
 8 ULDALL Bjørn         178  82  10/04/1994  Herning             DAN-1   51    2  17   19    10'
22 LAURIDSEN Markus     188  89  28/02/1991  Lake Erie Monsters   AHL    61    5  12   17    22'
25 LAURIDSEN Oliver     197 104  24/03/1989  Philadelphia Flyers  NHL     1    0   0    0    10'
                                             Leigh V. Phantoms    AHL    73    3   8   11   140'
28 KRISTENSEN Emil L.   184  81  20/09/1992  Oskarshamn          SUE-2   50    8   8   16    26'
41 JENSEN Jesper B.     184  85  30/07/1991  Färjestad           SUE-1   53    0   6    6    43'
48 JENSEN Nicholas B.   189  90  08/04/1989  Aalborg             DAN-1   41    4  13   17    77'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 STORM Frederik       180  86  20/02/1989  Malmö               SUE-2   62   22  24   46    16'
11 BJORKSTRAND Patrick  184  87  01/07/1992  Medvescak Zagreb     KHL    55    7   8   15     2'
                                             SaiPa Lappeenranta  FIN-1   18    3   2    5     2'
13 GREEN Morten         183  88  19/03/1981  Schwenningen        ALL-1   52    2  12   14    26'
14 STARKOV Kirill       184  91  31/03/1987  Martigny            SUI-2   51   11  20   31    24'
19 STAAL Kim            182  88  10/03/1978  Tokohu Free Blades  ASIE    53   42  41   83    44'
29 MADSEN Morten        190  87  16/01/1987  Hambourg            ALL-1   56   19  18   37    18'
33 JAKOBSEN Julian      184  85  11/04/1987  Hambourg            ALL-1   54    4  15   19    59'
37 POULSEN Anders H.    182  86  18/01/1991  Oskarshamn          SUE-2   52    2   1    3    10'
38 POULSEN Morten H.    185  84  09/09/1988  Oskarshamn          SUE-2   47   16  12   28     4'
40 JENSEN Jesper        183  80  05/02/1987  Rögle               SUE-2   59   19  38   57    22'
44 HARDT Nichlas        177  80  06/07/1988  Linköping           SUE-1   58   13  18   31    22'
50 BAU HANSEN Mathias   200 108  03/07/1993  Frederikshavn       DAN-1   39   21  11   32    36'
53 SPELLING Thomas      186  80  09/02/1993  SønderjyskE         DAN-1   51   32  39   71    28'

Absents notables : Fredrik Andersen (G, play-offs NHL), Philip Larsen (D, refus), Stefan Lassen (D, paternité), Lars Eller (A, play-offs NHL), Peter Regin (A, play-offs NHL/AHL), Frans Nielsen (A, cheville), Mikkel Bødker (A, ablation de la rate), Mads Christensen (A, jambe), Nikolaj Ehlers (A, refus), Jannik Hansen (A, aine), Nicklas Jensen (A, play-offs AHL).

 

 

La priorité nationale, l'organisation du championnat du monde au Bélarus, a été réussie. Mais maintenant, le hockey sur glace ne risque-t-il pas de repasser au second plan dans un pays en difficulté financière ? La fédération est déjà retombée dans ses vieux travers avec un changement de sélectionneur rocambolesque en milieu de saison, et le retour à un entraîneur nord-américain après avoir fait appel à un Russe pendant trois mois. On peine à percevoir une stratégie... Dave Lewis, "moins cher" que Hanlon ou Krikunov, a au moins quelque chose de biélorusse : la moustache présidentielle !

Plus sérieusement, le nouvel entraîneur a une tâche difficile car le quart de finale à la maison a mis la barre haut. Ce résultat ne saurait faire oublier que, auparavant, le Bélarus ne cessait de glisser dans la hiérarchie mondiale, et que sa vraie place n'est certainement pas dans le top-8. Certains fondamentaux lui manquent : cela fait trois championnats du monde qu'elle est dernière ou avant-dernière en supériorité numérique... Un sujet qui reflète aussi les tâtonnements du staff : l'adjoint spécialisé annoncé en décembre (Andrei Kovalev) n'est plus là, et ce sont les nouveaux assistants Oleg Antonenko (sur la glace) et Craig Woodcroft (en vidéo) qui doivent s'occuper de cette phase de jeu. Dave Lewis demande évidemment de masquer le gardien, de lancer autant que possible et de ne pas chercher le beau jeu, mais ces consignes contrarient la culture fondamentale des hockeyeurs biélorusses, et le jeu de puissance est le symptôme le plus net de cette contradiction.

Certains joueurs sont quand même moulés dans le style nord-américain. C'est le cas du colosse de deux mètres Oleg Yevenko, qui a joué sur grande glace à l'université de Massachussets, mais qui avait déjà souffert l'an passé au niveau international par sa lenteur.

Il n'y a pas que les moyens financiers qui ont baissé par rapport au Mondial à domicile. Peut-être que la motivation aussi. Le naturalisé Jeff Platt ne vient pas parce qu'il a programmé son mariage en mai, premier accroc dans la popularité de l'ancien chouchou de Minsk. Konstantin Koltsov ne s'est même fatigué à donner de raisons.

La créativité offensive reste une question majeure. Mikhaïl Grabovski a été bloqué par les New York Islanders après la visite médicale de fin de saison.  L'autre meneur de jeu possible Aleksei Kalyuzhny, nommé capitaine, a été installé au centre même s'il joue à l'aile au Dynamo afin d'utiliser sa vision du jeu. Malheureusement, le vétéran est blessé et ne pourra pas jouer le premier match contre les Slovènes. Un match-clé pour le maintien...

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
 1 KOVAL Vitali         188  98  31/03/1980  Salavat Yulaev Ufa   KHL    11   2,03   93,4%
31 BRIKUN Igor          180  80  06/09/1986  Saryarka Karaganda  RUS-2    3   2,29   91,6%
                                             HK Gomel             BLR    32   1,81   92,4%
35 LALANDE Kevin        182  86  19/02/1987  CSKA Moscou          KHL    34   1,48   93,2%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 5 STASENKO Nikolaï     195  99  15/02/1987  Sever. Cherepovets   KHL    58    4   3    7    58'
 8 SHINKEVICH Ilya      189  86  01/09/1989  Dynamo Minsk         KHL    61    2   7    9    26'
14 LISOVETS Evgeni      183  90  12/11/1994  Dynamo Minsk         KHL    65    0   1    1    28'
25 YEVENKO Oleg         201 110  21/01/1991  UMass Amherst        NCAA   36    0   5    5    51'
                                             Adirondack Flames    AHL     4    0   0    0    14'
26 USTINENKO Nikita     186  78  22/04/1995  HK Gomel            BLR-1   10    2   1    3     6'
                                             Dinamo-Sh. Bobruisk  MHL    38    5   6   11    24'
57 USENKO Ivan          184  92  12/02/1983  Shakhtior Soligorsk BLR-1   63   14  16   30    52'
89 KOROBOV Dmitri       194 106  12/03/1989  Atlant Mytishchi     KHL    46    1   8    9    53'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
11 KULAKOV Aleksandr    182  91  15/05/1983  Dynamo Minsk         KHL    61    7   9   16    16'
13 DROZD Sergei         182  77  14/04/1990  Dynamo Minsk         KHL    62    2   1    3    12'
15 DEMKOV Artyom        178  78  26/09/1989  Sotchi / Minsk       KHL    25    0   1    1     4'
                                             Shakhtior Soligorsk BLR-1   26   15  16   31     6'
17 KALYUZHNY Alekseï    178  84  13/06/1977  Dynamo Minsk         KHL    52    7  28   35    38'
23 STAS Andreï          189  88  18/10/1988  CSKA Moscou          KHL    56    6   5   11    31'
46 KOSTSITSYN Andrei    193  98  03/02/1985  Chelyabinsk/Sotchi   KHL    54   13  23   36    47'
61 STEPANOV Andreï      178  91  14/04/1986  Nijnekamsk/Minsk     KHL    51    6   4   10    18'
                                             Shakhtior Soligorsk BLR-1    3    1   3    4     0'
74 KOSTSITSYN Sergei    183  92  20/03/1987  Ak Bars Kazan        KHL    61    8  22   30    26'
77 KITAROV Aleksandr    190  96  18/06/1987  Dynamo Minsk         KHL    26    0   1    1    32'
85 VOLKOV Artyom        183  84  28/01/1985  Yunost Minsk        BLR-1   25   10  14   24    18'
                                             Avangard Omsk        KHL    23    1   1    2     4'
88 KOVYRSHIN Evgeni     178  78  25/01/1986  Sever. Cherepovets   KHL    50    4   5    9    28'
91 GAVRUS Artur         179  84  03/01/1994  Dynamo Minsk         KHL    36    5   4    9    12'
                                             Dynamo Molodechno   BLR-1    4    2   4    6     2'

Absents notables : Vladimir Denisov (D), Roman Graborenko (D, décision des New Jersey Devils après examen médical), Konstantin Kolstov (A, refus), Jeff Platt (A, mariage), Mikhaïl Grabovsky (A, décision des New York Islanders après examen médical).

 

 

Quart de finaliste aux Jeux olympiques, la Slovénie a démontré à tout le monde qu'elle était compétitive au plus haut niveau. C'était déjà de plus en plus sensible à ses deux derniers passages dans l'élite, mais elle n'avait pas réussir à se maintenir pour autant. Elle a néanmoins un atout de plus qui manquait ces deux fois-là, et quel atout : Anze Kopitar.

Kopitar est la superstar la plus sous-estimée de NHL, du moins par le grand public mais pas par les experts. Il est dans les trois nominés à la fois pour le trophée Lady Byng du joueur le plus fair-play et pour le trophée Selke de meilleur attaquant défensif de NHL : étonnante combinaison ! Cela veut dire qu'il tient l'adversaire en respect sans jamais recourir à des actions illicites. Et cela sans nuire à son impact offensif : il a fini meilleur marqueur de Los Angeles pour la huitième année consécutive (avec deux Coupes Stanley récoltées au passage).

En équipe nationale, Kopitar sait se fondre dans le paysage avec son jeu complet. Il démultiplie les atouts en formant avec les inconstants mais dangereux Mursak et Urbas une autre ligne offensive redoutable, ce qui libère encore plus le trio des "inséparables" Jeglic-Ticar-Sabolic.

La défense est le point faible, d'autant qu'Ales Kranjc semble sur la pente déclinante. Les autres vétérans Mitja Robar et Andrej Tavzelj (champion en VHL avec un rôle important dans les phases défensives) ont néanmoins encore connu une bonne saison.

Dans un pays qui a un réservoir minuscule comparé aux autres, le renouvellement se fait forcément au compte-gouttes. On compte un nouveau par ligne. Gasper Kroselj, auteur d'une solide saison en Suède, a supplanté Hocevar comme troisième gardien. Luka Vidmar débute "à la maison" - puisqu'il joue en Extraliga tchèque - en défense. Et enfin, Ken Ograjensek intègre l'attaque, même s'il n'a peut-être pas encore exprimé tout son potentiel à Épinal.

En affrontant le Bélarus dès samedi, la Slovénie joue un match capital d'entrée pour son maintien. Le second, elle le jouera en dernier, face au Danemark, si elle a encore son destin en mains...

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
32 KROSELJ Gasper        188  87  09/02/1987  Oskarshamn          SUE-2   44   2,47   91,9%
33 KRISTAN Robert        183  82  04/04/1983  Pardubice           TCH-1   46   2,81   91,3%
40 GRACNAR Luka          179  82  31/10/1993  Salzbourg           AUT-1   40   2,06   93,0%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 TAVZELJ Andrej        188  95  14/03/1984  Toros Neftekamsk    RUS-2   64    2   9   11    38'
 7 PRETNAR Klemen        180  80  31/08/1986  Villach             AUT-1   52    6  11   17    30'
14 STEBIH Miha           190  91  07/04/1992  Mlada Boleslav      TCH-1    1    0   0    0     0'
                                              Dukla Jihlava       TCH-2   51    6  19   25    34'
15 GREGORC Blaz          190  95  18/01/1990  Pardubice           TCH-1   60    1  15   16    40'
17 PAVLIN Ziga           193  97  30/04/1985  Saryarka Karaganda  RUS-2   22    1   6    7    19'
                                              AIK Solna           SUE-2   28    1   2    3    18'
23 VIDMAR Luka           186  87  17/05/1986  Mlada Boleslav      TCH-1   33    0   2    2    30'
28 KRANJC Ales           182  91  29/07/1981  Kuban Krasnodar     RUS-2    5    1   0    1     6'
                                              Södertälje SK       SUE-2   11    1   0    1     4'
51 ROBAR Mitja           177  86  04/01/1983  Mlada Boleslav      TCH-1   55    9  20   29    44'
86 KOVACEVIC Sabahudin   190  95  26/02/1986  Krasnodar/Karaganda RUS-2   30    0   7    7     8'
                                              Graz                AUT-1   13    0   2    2     6'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 8 JEGLIC Ziga           185  80  24/02/1988  Slovan Bratislava    KHL    57    8  15   23    39'
 9 RAZINGAR Tomaz        184  89  25/04/1979  Dukla Trencin       SVK-1   25    3   4    7    14'
10 KOPITAR Anze          193  98  24/08/1987  Los Angeles Kings    NHL    79   16  48   64    10'
16 MUSIC Ales            176  83  28/06/1982  Olimpija Ljubljana  AUT-1   50   12  12   24    24'
18 OGRAJENSEK Ken        175  82  30/08/1991  Épinal              FRA-1   48   13  21   34    62'
19 PANCE Ziga            185  84  01/01/1989  Bolzano             AUT-1   61   23  21   44    20'
22 RODMAN Marcel         186  85  25/09/1981  Medvescak Zagreb     KHL     9    0   0    0    39'
                                              Klagenfurt          AUT-1   21    5   6   11    12'
23 VERLIC Miha           194  86  21/08/1991  Graz                AUT-1   28    6   5   11    31'
24 TICAR Rok             180  82  03/05/1989  Slovan Bratislava    KHL    59   11  19   30    30'
26 URBAS Jan             192  98  26/01/1989  Klagenfurt          AUT-1   10    4   1    5     2'
                                              Västerås            SUE-1   39   10  16   26     6'
39 MURSAK Jan            180  85  20/01/1988  CSKA Moscou          KHL    69   20  33   53    22'
55 SABOLIC Robert        183  90  18/09/1988  Sparta Prague       TCH-1   61   18  16   34    66'
71 GOLICIC Bostjan       183  88  12/06/1989  Gap                 FRA-1   39   23  13   36    38'

Absent : David Rodman (A, fracture de l'avant-bras).

 

Marc Branchu

 

Retour à la rubrique articles