Présentation de la D1 française 2014/15

 

Au sortir d'une saison qui les a vus finir en finale de D1 sans avoir eu de préparation estivale, Bordeaux apparaissait comme un favori logique pour le nouvel exercice. Quand les bruits de couloirs envoyaient Villard en D2 et que Brest resterait donc logiquement en Magnus, le statut s'est solidifié un peu plus. Enfin, lorsque lors d'une conférence de presse, le club a présenté son passage en SASP, un budget avoisinant les 800 000  et son recrutement, il est devenu dès lors le favori désigné qui permettait à tous les autres de se défausser de leurs ambitions, comme cela avait été le cas avec Lyon la saison passée. Bordeaux entre donc dans une nouvelle ère, marquée par la professionnalisation de la structure mais surtout avec une ambition affichée de rejoindre la Magnus sous deux ans.

Après une première arrivée tardive, Martin Lacroix peut enfin donner à l'équipe sa marque de fabrique. Ce n'est pas dans les buts qu'il révolutionnera l'effectif. Il ne pouvait en être autrement tant le duo de la saison précédente s'est montré performant et à la hauteur des ambitions. Sebastian Ylönen arrivait en droite ligne de la Magnus et n'a pas mis longtemps à s'accaparer le poste de portier numéro 1 des Boxers, débutant 24 des 26 matchs de saison régulière. Lorsqu'Ylönen s'est blessé à l'issue du premier match des demi-finales, Mickaël Gasnier a montré qu'il était plus qu'un simple substitut, n'encaissant qu'un but à l'issue des deux rencontres contre Mulhouse, affichant un affolant pourcentage d'arrêts de 98,7%, maintenant une moyenne à 86,5% malgré une finale que les Lyonnais eurent tôt fait de transformer en ballade de santé. Le duo est donc reconduit et devrait une nouvelle fois apparaître comme le plus solide de la division.

La défense ne devait pas subir de profondes modifications à l'intersaison. La première paire composée de François Paquin et de Fredrik Dratzén apparaissait incontournable sur les bords de la Garonne. Las, le puissant Suédois s'est blessé à la main durant l'été, laissant le feu follet offensif québécois seul. Si Paquin reste une des figures de proue de l'équipe bordelaise, il fallait tout de même lui trouver un alter ego défensif capable de compléter idéalement la paire. Très rapidement, un CV s'est imposé de lui-même. En effet, comment ne pas sauter immédiatement sur l'opportunité que représentait Andrey Esipov (photo). Ce vétéran de 34 ans compte pas moins de 14 saisons dans le championnat élite russe, réputé le plus relevé après la NHL. Ce joueur défensif, sobre et discret ne peut être qu'un élément incontournable de n'importe quelle défense de l'hexagone.

Pour la seconde paire de défenseurs, Aymeric Gillet retrouve Bordeaux qu'il avait connu la mauvaise saison, celle où les Boxers durent lutter pour éviter le maintien. Mais depuis, de l'eau a coulé sous les ponts des deux parties : Bordeaux s'est remis à jouer le haut du tableau et Gillet sort de deux saisons de très bonnes factures avec les Lions. Sans faire de bruit, Martin Obuch prend de plus en plus de place dans la défensive bordelaise. Des similitudes avec Aymeric Gillet existent d'ailleurs : ce sont deux joueurs offensifs qui se caractérisent plus par leur lancer ou leur présence devant le but que par une propension à porter le palet et l'un comme l'autre ne sont pas des machines à mises en échec, préférant utiliser leur amplitude pour embarquer l'attaquant loin du but.

Si vous cherchez un adepte des montées lointaines, des shoots puissants et des mises en échec, Ján Majercák peut être l'homme qu'il vous faut. Son avancée dans l'âge le rend plus sage que par le passé mais il reste capable de débloquer une situation compromise par un apport offensif souvent déroutant. Les deux autres joueurs de la défensive présentent aussi un profil assez similaire : joueurs solides, parfois excessifs, portés sur l'homme et n'hésitant pas à faire visiter les plexis, Cyril Boubé et Antoine Picot reste deux joueurs de devoir. À 27 ans, le premier nommé arrive à l'âge de maturité et doit devenir un homme de base des infériorités numériques. Le second n'a encore que 22 ans et une marge de progression intéressante.

En attaque, là aussi, l'été s'est avéré plus agité que prévu. Très tôt dans l'année, le patineur Francis Desrosiers et le buteur Étienne Brodeur avaient donné leur accord pour revenir une seconde saison. Mais le meilleur buteur de l'exercice précédent a finalement choisi de rester au Québec pour y lancer sa nouvelle vie. Après l'intermède George Lovatsis, finalement non conservé (et qui a depuis tenté sa chance à Morzine, Cholet et bientôt Tours !), Bordeaux enrôle un visage connu de la D1. Karl Fournier est en effet déjà passé par Neuilly (alors en Magnus) puis Toulouse il y a deux ans. Désormais posé et apaisé, l'attaquant canadien espère de nouveau pouvoir jouer la montée plutôt que le maintien qu'il avait manqué lors de son dernier passage en France. Mais le plus gros coup est peut-être la signature de l'attaquant français Thomas Decock. Celui qui ne cessait de progresser dans le classement des joueurs français de Magnus a choisi de s'engager auprès du projet bordelais pour une durée de deux ans. Nul doute que Decock deviendra vite un rouage incontournable de l'escouade offensive.

Auteur d'une excellente fin de saison, le joueur de centre Luká Zeliska était naturellement reconduit au milieu d'un second trio. À ses côtés, Bordeaux avait vite fait de repérer le joueur du voisin angloy, Zbynek Hampl. Puissant et doté de bonnes mains, Hampl paraissait un très bon profil d'autant que son amitié avec Zeliska allait faciliter son intégration. Pour jouer à leur côté, Martin Lacroix s'est assuré les services d'un vétéran bien connu en Slovaquie : Martin Kulha. Ce joueur de 38 ans a un CV qui parle pour lui : plus de 800 matchs d'Extraliga slovaque pour 668 points (dont 363 buts), deux titres de champion, deux de meilleur buteur et un de meilleur pointeur pour un joueur dont le lancer devrait dévaster pas mal de filets français.

Pour compléter ses lignes offensives, Martin Lacroix a choisi de confier les clefs de la boutique à des joueurs qui connaissent tous déjà Bordeaux. Et histoire d'être le plus complet possible, il a préféré s'attacher les services de treize attaquants, même si Thomas Paradis et Aina Rambelo (formé à Bordeaux avant de partir à Amiens puis Brest) peuvent aussi filer un coup de main en défense. Au centre, Bordeaux pourra compter sur le sens du jeu du passeur slovène Dejan Zemva ainsi que sur Vincent Cadren, travailleur infatigable. Pour compter des buts, il pourra compter sur les mains de l'ex-international de roller Romain Horrut ainsi que sur Nicolas Mariage qui a, en plus, la faculté de marquer dans les moments importants. Enfin, il pourra compter sur le physique de Gautier Lafrancesca, de retour à Bordeaux après quatre années passées à Anglet.

Sur le papier, Bordeaux présente une équipe séduisante, remplie d'expérience et de talent. Il reste néanmoins à transformer cette somme d'individualités en une équipe capable d'accrocher le titre. Bordeaux sera attendu partout et ne peut plus se cacher, et ça, c'est nouveau pour le club girondin. Enfin, il restera à voir comment va se comporter le vestiaire car en quelques semaines, le club a perdu ses deux derniers capitaines et un des assistants (Raphaël Larrieu, retraité, Jean-François Savage, non reconduit, Fredrik Dratzén, blessé).

Gardiens

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   Moy.
29 GASNIER Mickaël      21/05/1987  174  72  Rouen             Bordeaux    FRA-2   15   3,47
37 YLÖNEN Sebastian     03/07/1991  186  84  Rouen             Bordeaux    FRA-2   28   2,72

Défenseurs

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 5 MAJERCAK Jan         14/11/1982  183  90        (Slovaque)  Bordeaux    FRA-2   33   5  18  23   46'
 7 ESIPOV Andrei        09/05/1980  181  92           (Russe)  Krasnoïarsk RUS-2   50   2   1   3   16'
 8 BOUBÉ Cyril          17/03/1987  181  87  Anglet            Bordeaux    FRA-2   33   1   6   7  103'
27 OBUCH Martin         08/10/1991  191  85        (Slovaque)  Bordeaux    FRA-2   35   5  16  21   54'
55 PAQUIN François      11/03/1989  178  79        (Canadien)  Bordeaux    FRA-2   26   5  10  15   20'
61 JAFFEUX Robin        19/07/1995  180  63  Bordeaux          Bordeaux    FRA-2   17   0   1   1    0'
66 ARDOUIN Eliot        03/11/1995  180  73  Bordeaux          Bordeaux    FRA-2    4   0   0   0    0'
92 PICOT Antoine        16/03/1992  180  83  Tours             Bordeaux    FRA-2   35   1   6   7   34'
97 GILLET Aymeric       29/02/1980  190  90  Meudon            Lyon        FRA-2   32  12  19  31   68'

Attaquants

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 9 KULHA Martin         07/08/1976  188  86        (Slovaque)  Skalica     SVK-1   25   9   7  16   20'
                                                               Csíkszereda HON-1    6   2   0   2    2'
11 MARIAGE Nicolas      01/05/1988  180  81  St Médard         Bordeaux    FRA-2   35   6  10  16    8'
17 HORRUT Romain        17/07/1987  178  72  Bordeaux          Bordeaux    FRA-2   30   6  20  26   60'
19 CADREN Vincent       18/11/1988  171  76  Bordeaux          Bordeaux    FRA-2   35   8   8  16   52'
21 ZEMVA Dejan          08/10/1982  170  82         (Slovène)  Bordeaux    FRA-2   35  10  19  29   30'
22 DECOCK Thomas        10/08/1986  180  82  Anglet            Dijon       FRA-1   34  15  17  32   55'
32 LAFRANCESCA Gautier  15/02/1984  178  75  Mantes            Anglet      FRA-2   24   6   2   8   45'
38 ZELISKA Lukas        08/01/1988  180  82        (Slovaque)  Bordeaux    FRA-2   35  16  29  45   32'
63 DESROSIERS Francis   27/06/1989  178  82        (Canadien)  Bordeaux    FRA-2   31  25  26  51   68'
76 RAMBELO Aina         31/01/1991  183  87  Bordeaux          Brest       FRA-1   33   2   4   6   14'
79 FOURNIER Karl        04/01/1983  176  82        (Canadien)  Laval/Sorel  LNAH   14   6   8  14    8'
91 PARADIS Thomas       22/02/1991  163  67  Font-Romeu        Bordeaux    FRA-2   35   6   4  10   12'
95 HAMPL Zbynek         22/03/1988  187  91         (Tchèque)  Anglet      FRA-2   25  13  27  40   80'

Entraîneur : Martin Lacroix (46 ans).

Partis : Fredrik Dratzen (D, 2+8), Maximilien Tromeur (D, 0+5, Nantes), Étienne Brodeur (A, 32+29, Sorel-Tracy, LNAH), Jean-François Savage (A, 8+16), Cyril Lambert (A, 6+4, Toulouse-Blagnac), Raphaël Larrieu (A, 3+5, arrêt), Andrej Zidan (A, 2+2, Jesenice, SLO/AUT-2).

 

La vie d'un club de hockey est tout sauf un long fleuve tranquille. Notamment à Mulhouse. Au sortir d'une saison convaincante après sa redescente en Division 1, avec une troisième place à la clé, les préoccupations dans le club haut-rhinois ne se sont pas limitées à la constitution d'un effectif compétitif. La patinoire de l'Illberg doit en effet subir une mise aux normes et elle est indisponible pour cause de longs travaux. Commencés au mois d'avril, ils doivent se poursuivre jusqu'à la fin de l'année. C'est donc la patinoire de Colmar que les Scorpions appelleront "domicile" pour les semaines à venir. Une situation qui pourrait donc handicaper l'équipe en début de saison. Ils profiteront néanmoins d'une glace provisoire pour s'entraîner dans l'agglomération mulhousienne.

À la barre de l'équipe, le tandem Christer Eriksson - Julien Guimard continuera à manuvrer un effectif fourni et constitué de quatre lignes. L'apport de Julien Guimard a notamment permis de transfigurer le powerplay des Scorpions, et l'on peut s'attendre à ce que les systèmes de jeu soient assimilés rapidement cette saison. Les cadres de l'équipe ont tous prolongé et on ne dénombre "que" huit nouveaux joueurs.

Le gardien Guillaume Richard a réalisé le doublé en étant nommé par les entraîneurs en 2013 puis en 2014 dans l'équipe-type Hockey Archives de Division 1. Après un début de saison correct, il était véritablement devenu décisif lors de la deuxième partie de saison. Cette saison, nul besoin de période d'adaptation et il sera dans les meilleures conditions pour exprimer son plein potentiel dès les premières joutes. Il sera à nouveau accompagné par Michaël Muller, qui a fait ses preuves comme une doublure de confiance à ce niveau. Limité à quatre apparitions en championnat, il a principalement joué en Coupe de la Ligue. Mathilde Bopp effectue son retour, pour pallier le départ de Baptiste Goetz, et sera le troisième cerbère du groupe. Elle avait fait partie de l'effectif champion il y a trois saisons.

De l'expérience, voilà ce qu'il était nécessaire d'ajouter à la brigade défensive des Scorpions. C'est précisément ce que vont apporter Ruslan Borysenko et Daniel Villadsen. L'Ukrainien est le seul trentenaire de l'effectif, au profil défensif. Le Danois est rompu aux joutes de l'AL-Bank Ligaen, c'est-à-dire le plus haut niveau dans son pays. Il sort d'une saison difficile, passée sur la touche à cause d'une blessure contractée il y a plus d'un an et demi. Ces deux renforts défensifs ont également en commun d'avoir été sélectionnés dans leur équipe nationale senior.

La première paire défensive de la saison passée a été conservée. Les deux compères Ondrej Pozivil et Ondrej Martinka (photo) ont fait partie de la première - large - salve de prolongations arrivée au début du mois d'avril. Aussi à l'aise sur la glace que dans le vestiaire ou encore face à la caméra, ils n'ont pas tardé à convaincre le public de l'Illberg en formant un duo parfaitement complémentaire. Aleksandrs Galkins avait commencé la saison passée avec une étiquette de joueur rugueux et indiscipliné, mais il est parvenu à prouver que la première impression n'était pas la bonne. Le Letton a montré de bonnes aptitudes offensives et dispose d'une bonne marge de progression.

Nicolas Lehericey et Mathieu Chevalier seront à nouveau en concurrence pour le sixième poste de défenseur. Après des débuts difficiles, Lehericey avait effectué une fin de saison de bonne facture, de quoi reprendre la place de titulaire à son collègue. Un troisième homme a les outils pour jouer les trouble-fêtes pour intégrer le top-6, il s'agit d'Arnaud Lazzaroni qui évoluait depuis deux saisons avec le Mont-Blanc.

Christer Eriksson comptera à nouveau sur quatre lignes compétitives en attaque. Le capitaine Lucas Bini continue l'aventure. Il a été exemplaire sur et en dehors de la glace pour sa première année de capitanat, qu'il soit aligné en première comme en troisième ligne. Il a terminé la saison avec le duo tchécoslovaque composé du très complet Michal Klejna et de l'imprévisible Pavel Mrna, véritable poil à gratter pour les défenseurs.

Seul Joé Dubé a été prolongé parmi le trio d'attaquants canadiens, sauveur de Scorpions bien mal embarqués dans le match décisif des quarts-de-finale face à Nice. Il sera d'ailleurs le seul Nord-Américain du contingent. Le prometteur Maxime Joly a prolongé et pourrait gagner en responsabilités s'il continue à progresser. Raphaël Papa sera également de retour.

Assez tôt au printemps, les Scorpions ont mis sous contrat deux joueurs qui devraient compter dans la brigade offensive. Dépourvus de centre de métier la saison passée, Milan Jurik permet de remédier à cette lacune. Il a été champion de Slovaquie en 2013. Doté d'un solide gabarit et rôdé aux tâches défensives, il aura l'opportunité de s'exprimer offensivement en Division 1. L'autre est un revenant : Michal Kapicka avait été un des héros de la montée de 2012. C'est un véritable buteur capable de changer le cours d'un match.

Trois autres joueurs ont débarqué chez les Scorpions. Kasper Gommesen a joué avec Daniel Villadsen au Danemark et avait été lancé chez les seniors par... Christer Eriksson à Esbjerg en 2005-2006. Son maniement de rondelle devrait lui permettre de mettre à mal les défenses françaises. Rolands Vigners est bien connu en Division 1, puisqu'il est passé par Reims, Valence, Bordeaux et Montpellier. Ailier exclusivement offensif, il justifie de plus d'un point par match en carrière et n'est âgé que de vingt-trois ans. Après cinq saisons de Ligue Magnus avec Mont-Blanc et Villard-de-Lans, Quentin Jacquier découvre la Division 1. Proche de le faire en 2010 en signant à Reims, il avait finalement rejoint le club du Vercors.

Sur le papier, tous les départs ont été avantageusement remplacés. L'effectif perd quelque peu en gabarit mais gagne sensiblement en expérience, ce qui devrait être précieux dans l'optique des playoffs. Avoir un groupe qui ne part pas de zéro et gagner en expérience sera d'autant plus précieux qu'il faudra bien négocier la première moitié de saison loin du chaudron mulhousien !

Gardiens

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   Moy.
 1 BOPP Mathilde        05/07/1993  167  64  Mulhouse
29 RICHARD Guillaume    29/07/1987  174  78  Anglet            Mulhouse    FRA-2   34   3,12
67 MULLER Michaël       12/04/1990  178  78  Mulhouse          Mulhouse    FRA-2   10   4,43

Défenseurs

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 3 LEHERICEY Nicolas    11/09/1990  182  78  Rouen             Mulhouse    FRA-2   36   0   4   4   14'
 5 CHEVALIER Mathieu    28/02/1991  182  78  Nantes            Mulhouse    FRA-2   37   0   4   4   34'
15 BORYSENKO Ruslan     11/01/1983  184  92       (Ukrainien)  Komp. Kiev  UKR-1   25   1   5   6   14'
23 LAZZARONI Arnaud     19/05/1992  183  75  Valence           Mont-Blanc  FRA-2   21   0   6   6   28'
                                                               HCMAG       FRA-1    3   0   0   0    0'
33 GALKINS Aleksandrs   27/04/1990  191  92          (Letton)  Mulhouse    FRA-2   33   2  17  19   32'
41 LUTZ Maxime          05/09/1996  185  89  Colmar            Mulhouse    FRA-2    4   0   0   0    0'
51 POZIVIL Ondrej       22/04/1987  178  80         (Tchèque)  Mulhouse    FRA-2   36   3  20  23   72'
61 MARTINKA Ondrej      03/05/1987  193 101         (Tchèque)  Mulhouse    FRA-2   34   1  16  17   46'
73 VILLADSEN Daniel     22/09/1985  178  82          (Danois)  Esbjerg     DAN-1    3   0   0   0    0'

Attaquants

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 9 VIGNERS Rolands      07/03/1991  187  89          (Letton)  Montpellier FRA-2   24  12  16  28   81'
10 KAPICKA Michal       28/12/1985  178  82         (Tchèque)  Nice        FRA-2   28  12  24  36   16'
11 PAPA Raphaël         26/02/1990  182  76  Grenoble          Mulhouse    FRA-2   37   4   4   8    6'
17 KERN William         17/09/1994  184  88  Mulhouse          Mulhouse    FRA-2   25   0   1   1    0'
19 JOLY Maxime          29/02/1992  180  80  Saint-Gervais     Mulhouse    FRA-2   37   7   4  11    0'
22 GOMMESEN Kasper      22/03/1989  186  79          (Danois)  Esbjerg     DAN-1   48   7  15  22   24'
26 KLEJNA Michal        08/10/1987  185  88        (Slovaque)  Mulhouse    FRA-2   37  16  18  34   40'
37 JURIK Milan          28/02/1988  190  92        (Slovaque)  Zvolen      SVQ-1   59   3  13  16   16'
44 CROTEAU David        15/07/1983  182  82        (Canadien)  Brest       FRA-1   33  16  18  34   70'
56 BINI Lucas           31/10/1987  184  86  Roanne            Mulhouse    FRA-2   38   5   8  13   74'
69 MRNA Pavel           01/08/1988  187  89         (Tchèque)  Mulhouse    FRA-2   36  19  22  41  100'
91 JACQUIER Quentin     12/02/1991  183  85  Lyon              Villard     FRA-1   37   4  10  14    8'
92 DUBE Joé             27/04/1992  183  86        (Canadien)  Mulhouse    FRA-2   37  19  16  35   44'

Entraîneur : Christer Eriksson (SUE, 51 ans).

Partis : Denis Vydrov (D, 2+15), Aki Uola (D, 3+2, Courbevoie), Marc-André Levasseur (A, 17+16, Saint-Georges, LNAH), Kevin Fiset (A, 8+15, Saint-Georges, LNAH), Niko Uola (A, 10+8, Courbevoie), Tarik Chipaux (9+8, Strasbourg, FRA-1), Mans Papaux (1+3, Tours), Michaël Marchand (A, 0+1, arrêt).

 

Après une première saison délicate ponctuée par une peu enviable dixième position, puis une seconde en amélioration avec une quatrième place, Anglet entame une troisième saison où l'échec ne sera sans doute plus permis. Car si les Basques ont réussi une belle saison régulière, l'élimination d'entrée en play-offs face aux Bisons de Neuilly-sur-Marne a quelque peu terni le bilan. Mais le duo Éric Daramy (directeur sportif) et Olivier Dimet (manager et entraîneur) continue de construire un nouvel Hormadi.

Depuis 2008 et la relégation de Magnus en D3, c'était le même noyau de joueurs qui tenait la baraque et avait redonné à Anglet ses lettres de noblesse. Mais petit à petit, saison après saison, cette génération qui avait sauvé le club se devait de prendre sa retraite, l'âge faisant son uvre. Désormais, ils ne sont plus que trois à avoir connu le club basque en division 3 : l'emblématique capitaine Xavier Daramy, le polyvalent Sébastien Rousselin et le troisième gardien Francky Dessolain. Ainsi, une nouvelle génération prend le pouvoir, plus jeune, venue d'horizons divers, le tout pour atteindre, enfin, le dernier carré du championnat.

Le principal chantier aurait pu concerner les buts. En effet, à 34 ans, Eddy Ferhi a décidé de troquer le masque contre la casquette et a donc mis un terme à une très belle carrière. Ce départ avait déjà été anticipé la saison passée, du fait des nouvelles contraintes professionnelles de Ferhi, avec le recrutement du Finlandais Aku Maikola. Ce dernier aura fait une saison convaincante, mais l'opportunité qui s'est présentée au staff angloy pouvait difficilement être refusée. Contesté dans son club formateur de Grenoble, Sébastien Raibon cherchait à se relancer ailleurs, quitte à redescendre d'un cran. Ancien espoir à son poste et désormais âgé de 23 ans, Raibon rejoint donc un club de D1 ambitieux avec lequel il va tenter de retrouver l'étage au-dessus à sa main. Un choix qui n'est pas sans rappeler celui de Sebastian Ylönen chez le voisin bordelais. Pour seconder Raibon, Anglet voulait recruter un jeune espoir. Car l'équipe angloy U22, en semi-entente avec Bordeaux, a été incorporée au championnat Élite. À tout juste 18 ans, après une formation en Savoie, Olivier Richard arrive sur les bords de l'Adour.

Pour bâtir son six-majeur en défense, Olivier Dimet s'est appuyé sur quatre joueurs qui étaient déjà présents au club la saison passée. Au premier rang de ceux-ci on retrouve l'incontournable Dave Grenier. À 31 ans, celui qui a été élu quatre fois dans l'équipe-type de la division s'apprête à disputer sa dernière saison. Il devrait continuer à allumer le feu à La Barre, histoire de conclure une carrière remarquable en beauté. Tout aussi expérimenté, Sébastien Rousselin, désormais replacé en défense après un intermède offensif, sera là pour encadrer une troupe assez jeune. D'ailleurs, à 25 ans, Thomas Baubriau arrive à un tournant de sa carrière : depuis son arrivée à Anglet il y a deux ans, on lui a donné de plus en plus de responsabilités et il arrive désormais à l'âge de la maturité où il va devoir se montrer incontournable. Dernier élément connu du groupe, le géant Maxime Suzzarini.

Fin juin, l'Hormadi officialise ses arrivées en bloc. Parmi celles-ci figurait Niko Kluuskeri, un Finlandais habitué des championnats suédois. Mais un mois après, ni le club ni l'agent du joueur n'ont de nouvelles de lui, qui décide tout de go de ne pas venir en France. Cela aurait pu être un problème mais le hasard mettra sur la route du club un joueur d'un tout autre calibre : Iiro Vehmanen, un autre Finlandais (mais au sang plutôt chaud celui-là), ne compte pas moins de 197 matchs de Mestis, le second échelon de son pays. Autant le dire, le garçon n'est pas un manchot avec un gabarit de déménageur, il devrait vite trouver une place majeure dans les rotations angloyes. Autre Scandinave de poids, tant au niveau du gabarit que du CV, le Suédois Alexander Eriksson (photo). Avec un championnat du monde U18, deux saisons en OHL et une saison en Allsvenskan (second niveau suédois), Eriksson est aussi un renfort de choix qui devrait stabiliser la défense. Pour apporter de la profondeur de banc, Olivier Dimet a une nouvelle fois exploité son filon grenoblois avec la venue du jeune Mathieu Pons mais a aussi pensé à la formation locale avec la présence de Guillaume Mameri.

En attaque, il a fallu là aussi mixer les cadres déjà en place avec le sang frais nécessaire pour franchir un cap. Hors de question donc de se séparer du duo canadien Luc-Olivier Blain et Alexandre Labonté qui a donné toute satisfaction la saison passée avec 31 buts à eux deux (soit 28% des buts de l'équipe). Impossible également de se passer des services de l'idole du club, Zaza Daramy, qui, malgré une petite baisse de régime, tourne encore à plus d'un point par match en saison régulière. Si Benoît Ladonne n'a pas continué sur sa lancée (6 buts la saison passée contre 15 en 2012-2013) il n'en reste pas moins un attaquant de qualité, apprécié par son coach. Enfin, Florent Neyens continue sa progression et prend chaque année un peu plus de volume de jeu dans une équipe pourtant très dense.

La saison passée, Anglet avait enrôlé Zbynek Hampl, mais étant le seul joueur de l'Est dans l'effectif, celui-ci s'était vite senti isolé et n'avait marché que sur courant alternatif. L'Hormadi semble parti pour réitérer la même erreur puisque Tomá Rube sera à son tour, le seul représentant de l'Est de l'Europe. Mais à la différence de son prédécesseur, ce dernier est plus jeune et peut-être plus à même de s'intégrer à un groupe qui lui est totalement étranger. Si le filon du Junior AAA québécois semble sur le déclin, Anglet n'a pourtant pas hésité à signer Benjamin Lagarde, qui vient de finir troisième meilleur pointeur de cette ligue avec 107 points. La présence de Lagarde en France, avec son gabarit de poids léger, pourrait bien redorer l'image de sa ligue d'origine à un moment où presque toute la division se tourne vers le Junior Majeur ou le hockey universitaire canadien. Enfin, le dernier maillon non-formé en France parmi les recrues est tout de même un visage très connu du hockey hexagonal. Chouchou des supporters lyonnais pendant 6 ans, Alexander Olsson est un joueur de centre complet à même de tirer une ligne vers le haut : capable de marquer comme de passer, il se distingue surtout par son travail de sape constant sur l'adversaire et un jeu dans les deux sens de la patinoire.

Au sortir d'une année difficile marquée par une grave blessure, l'ex-Gapençais Mathieu André souhaitait revenir dans la division qui l'avait révélé. S'il n'est pas un joueur physique, il se distingue surtout par sa vitesse de patinage et sa propension à déborder ses adversaires. Autre joueur français, Leyland Plaire a participé à l'élimination des Angloys avec Neuilly où son coach Frank Spinozzi avait placé de grands espoirs en lui. Pour composer le quatrième trio, la direction du club a logiquement choisi de s'appuyer sur son équipe junior permettant ainsi à Nicolas Thos, Mathieu Vissio, Léo Dutruel (en provenance du Mont-Blanc) et au petit dernier Vincent Ozanne-Breda d'emmagasiner de l'expérience au niveau sénior.

Petit à petit, une nouvelle génération se met en place sur les bords de l'Adour et il se pourrait bien que la patinoire de l'Atlantique se mette de nouveau à rêver à de nouvelles glorieuses années.

Gardiens

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   Moy.    %
32 RICHARD Olivier      26/08/1996  188  76                    Mont-Blanc  FRA-2    0
34 DESSOLAIN Franck     14/05/1987  175  76  Anglet            Anglet      FRA-2    0
39 RAIBON Sébastien     03/11/1990  179  86  Grenoble          Grenoble    FRA-1   12   2,90  88,0%

Défenseurs

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 4 MAMERI Guillaume     13/12/1993  170  60  Meudon            Anglet U22  FRjr2
 6 PONS Mathieu         09/06/1994  180  75  Grenoble          Grenoble    FRA-1   10   0   0   0    0'
                                                               Chambéry    FRA-3   10   0   5   5   25'
 8 BAUBRIAU Thomas      29/04/1989  173  77  Anglet            Anglet      FRA-2   29   2   4   6   46'
14 ROUSSELIN Sébastien  01/07/1982  183  80  Viry              Anglet      FRA-2   25   6   3   9   30'
21 GRENIER Dave         11/10/1983  171  78    (Fra/Canadien)  Anglet      FRA-2   28   8  21  29   44'
60 VEHMANEN Iiro        01/09/1989  191  94      (Finlandais)  SaPKo       FIN-2   53   8  10  18   70'
61 ERIKSSON Alexander   21/03/1989  185  91         (Suédois)  Kallinge/R. SUE-3   25   0   2   2    8'
68 SUZZARINI Maxime     07/12/1991  202 107  Grenoble          Anglet      FRA-2   29   3   5   8   82'

Attaquants

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 3 LAGARDE Benjamin     24/05/1993  178  76        (Canadien)  Mtl/Prince. CANjrA  61  64  57  121  41'
 9 DARAMY Xavier        12/03/1981  178  78  Anglet            Anglet      FRA-2   26  12  15   27 100'
11 DUTRUEL Léo          04/01/1996  182  68  Morzine-Avoriaz   Chamonix    FRA-1    6   0   0    0   0'
16 NEYENS Florent       15/03/1991  170  76  Anglet            Anglet      FRA-2   25   9   5   14  12'
17 VISSIO Matthieu      28/10/1993  170  55  Anglet            Anglet      FRA-2   29   2   3    5  38'
24 ANDRÉ Mathieu        14/02/1990  173  71  Briançon          Gap         FRA-1    9   1   1    2   4'
32 RUBES Tomas          25/09/1992  172  67         (Tchèque)  Litomerice  TCH-2   57   5  14   19  12'
41 OLSSON Alexander     21/12/1984  183  86         (Suédois)  Lyon        FRA-2   34  14  32   54  30'
   OZANNE-BREDA Vincent 29/04/1996                             HC 74       FRAjr    9   0   0    0   2'
64 PLAIRE Leyland       28/01/1994  189  79  Neuilly           Neuilly     FRA-2   32   3   3    6   2'
64 LADONNE Benoît       13/06/1987  177  75  Anglet            Anglet      FRA-2   29   6  13   19  16'
84 LABONTÉ Alexandre    25/04/1988  178  86        (Canadien)  Anglet      FRA-2   26  19  22   41  72'
89 BLAIN Luc-Olivier    16/11/1989  191  88        (Canadien)  Anglet      FRA-2   28  19  32   51  76'
93 THOS Nicolas         21/04/1993  173  63  Cherbourg         Anglet      FRA-2   24   0   2    2  14'

Entraîneur : Olivier Dimet (43 ans).

Partis : Kévin Igier (D, 4+7, Briançon, FRA-1), Valtteri Autio (D, 4+11, Waasa Red Ducks, FIN-3), Jimmy Ferrez (D, 0+1, arrêt), Zbynek Hampl (A, 13+27, Bordeaux), Géraud Maréchal (A, 5+19, Vanoise, FRA-3), Thibaut Sage-Vallier (A, 5+9, Villard-de-Lans, FRA-3), Gautier Lafrancesca (A, 6+2, Bordeaux), Édouard Outin (A, 0+0, Cholet).

 

Finaliste de division 1 en 2012 avant de finir les deux saisons à la sixième place, Nice a entamé une profonde mutation durant l'intersaison. Pas tant au niveau du changement de couleurs du club (le noir remplaçant un bleu déjà on ne peut plus foncé), mais plutôt au niveau du mode de fonctionnement. Eux qui ne voyaient rarement la glace avant début septembre, les Aigles ont ce coup-ci profité d'une préparation aoûtienne ponctuée par l'organisation d'un premier tournoi dans la patinoire Jean-Bouin. La subvention exceptionnelle de 50 000 euros de la municipalité a grandement permis cette évolution, de même qu'elle a permis de créer une équipe réserve en D3, qui servira d'ultime tremplin à des jeunes qui n'avaient plus d'équipe U22 pour s'exprimer. Budget en hausse, public nombreux et bruyant, préparation enfin adéquate, il ne restait plus qu'un chantier (et de taille) : l'équipe ! Et comme Nice n'est pas Calais, ils n'ont pas fait dans la dentelle : 8 départs, la plupart concernant des postes majeurs, histoire de recréer une toute autre émulation dans une équipe qui peinait depuis deux ans à franchir un cap.

La saison dernière, Luká krecko était arrivé avec de solides références (plus de 100 matchs en élite slovaque). Las, le portier s'est souvent montré inconstant, tout du moins, il n'a pas été en mesure de porter son équipe durant l'intégralité de la saison. Forcément, nul n'a été surpris d'apprendre qu'il n'a pas été conservé. Pour le remplacer, on a pris du moins clinquant puisque Vojtech Sedlácek ne compte lui que quatre matchs en élite (mais là on parle de l'élite tchèque, un cran au-dessus donc), mais sa formation au Sparta Prague est un gage de qualité suffisante pour ce portier plus petit mais plus vif que son prédécesseur. Pour seconder Sedlácek, pas besoin de chercher bien loin : pour la sixième saison consécutive, Kévin Fouassier (photo) tiendra ce rôle. L'espoir d'un temps de jeu accru est relativement mince mais "le roi des back-ups" profitera encore des quelques opportunités qui lui seront offertes pour mettre en avant la formation niçoise.

La diversité des nationalités marque le secteur défensif azuréen puisque cinq drapeaux représentent les six défenseurs majeurs de l'équipe. Les Français sont bien entendu les plus nombreux. Révélé à Neuilly puis capable de s'imposer deux ans en Magnus (la seconde à Villard), Stanislas Aubert était revenu la saison passée dans son club formateur de Champigny-sur-Marne. Cette arrivée peut être vue d'un bon il par les Niçois puisque sa seule saison en D1 s'est conclue par un titre avec les Bisons. À ses côtés, un autre ancien Nocéen sera de la partie, en l'occurrence le Picard Alexis Besson, formé à Amiens et qui compte 55 matchs de Magnus et quelques sélections dans les équipes de France de jeunes.

Du côté des renforts étrangers, le Finlandais Joni Räikkönen et le Slovaque Milan Varga étaient déjà dans l'effectif et sont des valeurs sûres de ce championnat, même si le second nommé devra lever le pied sur les pénalités tout en essayant de conserver le même différentiel (+21). Après trois saisons passées chez les Vipers de Montpellier, Bohdan Vinák arrive en terre niçoise après une saison galère où, blessé, il n'a pu assister qu'en tant que spectateur à la lente agonie de son club. Enfin, la recrue vedette, sur le papier du moins, se nomme Kevin Bergin. Ce vétéran canadien de 33 ans connaît déjà bien la France pour avoir évolué trois saisons chez les Gothiques d'Amiens. Ancien attaquant reconverti, il devrait apporter son expérience et son poids pour renforcer, notamment, un powerplay qui n'avait pas été un point fort la saison écoulée.

En attaque, l'expérience canadienne de la saison passée a été jugée concluante et deux nouveaux avants d'outre-Atlantique seront sur la ligne de départ. Petit gabarit ayant flirté avec les 100 points en Junior AAA et comptant plus de 80 matchs de Junior Majeur, Samuel Aquin devrait faire parler sa pointe de vitesse et son sens du but. À peine plus grand et encore plus léger, Alexandre Touchette possède lui un cursus encore plus solide : après quatre saisons pleines en Junior Majeur, il a complété son parcours universitaire et hockeyistique par un passage de trois ans chez les Gee-Gees de l'Université d'Ottawa. Mais Nice ne serait plus Nice s'il ne comptait pas dans ses rangs une bonne dose de joueurs slovaques, chers au coach Stan Sutor. La figure de proue pourrait en être Andrej Brejka : formé à Poprad, il porte les couleurs des Aigles depuis six saisons et semble avoir franchi un cap en étant désormais placé en attaque. Déjà présents l'an passé, Vladimír Kubus (ex-Garges) et Martin Slovak (ex-Montpellier) se sont montrés à la hauteur des espoirs placés en haut et apporteront une stabilité essentielle dans une offensive largement modifiée. Enfin, Martin Vojsovic sera le petit nouveau de la bande. Âgé de 20 ans, il vient de finir sixième pointeur du championnat junior slovaque et aura toutes ses preuves à faire en sénior. Enfin, dernier arrivant, le bien connu tefan Klimek. Après Amnéville et Tours, l'ex-international U17 signe pour une pige de deux mois en faveur des Aigles.

Et le pigiste vient remplacer une autre figure bien connue de D1, le lutin finlandais Karri Koivu. Victime d'une fracture de la clavicule, il manquera donc le début de saison mais reviendra pour donner le tournis aux défenses adverses avec sa pointe de vitesse et son sens du but. Autre figure incontournable, Aurélien Maçon prend une autre envergure. S'il n'a pas encore été capable de réitérer sa saison de 2010 (14 buts, 25 points), il s'est vu remettre cet été le brassard de capitaine du NHCA. Si personne ne désespère de le voir repasser la barre des 20 points, il sait désormais que son rôle sera décuplé par ces nouvelles responsabilités. Autre français qui pourrait avoir un rôle intéressant à jouer, l'ex-Gapençais Yoanne Lacheny descend d'un palier pour accroître son temps de jeu. Symbole de la nouvelle génération locale, Clément Londios est le plus jeune élément du groupe niçois cette saison. Membre du sport-étude niçois, il lui reste une dernière saison U18 à disputer tout en intégrant le plus souvent possible l'équipe sénior. Enfin, Cédric Cheylan et César Fleury complèteront le quatrième trio avec l'espoir de toucher la glace le plus souvent possible, notamment pour le premier nommé, toujours à la recherche de son premier point chez les "grands".

Changer sans bouleverser, grandir sans se brûler les ailes, tels semblent être les mots d'ordre des Aigles pour ce nouvel exercice. Sur le banc, Stan Sutor, plus que jamais soutenu par Pascal Margerit, tentera d'atteindre les demi-finales tandis que le manager Alexandre Duyck devra continuer à développer son club en parallèle.

Gardiens

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ    Min    Moy.
31 SEDLACEK Vojtech     22/04/1992  185  82         (Tchèque)  Litom./H.B. TCH-2   20   2,65   91,8%
91 FOUASSIER Kevin      11/11/1991  173  73  Nice              Nice        FRA-2    3   3,37

Défenseurs

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 3 RÄIKKÖNEN Joni       14/11/1989  189  95      (Finlandais)  Nice        FRA-2   28   6   7  13   64'
 4 SAINT-JAMES Nathan   13/07/1994  176  77  Slavia Sofia      Nice        FRA-2   27   0   0   0    2'
 6 DERUELLE Mathieu     26/11/1995  170  62  Nice              Nice        FRA-2    8   0   0   0    0'
 7 VARGA Milan          01/08/1983  178  83        (Slovaque)  Nice        FRA-2   27   8  19  27   97'
14 AUBERT Stanislas     08/12/1988  190  95  Champigny         Champigny   FRA-3   20   2   6   8   46'
25 BERGIN Kevin         06/11/1981  187  91        (Canadien)  Braehead    GBR-1   46  14  26  40   83'
34 BESSON Alexis        18/11/1993  184  90  Amiens            Nice        FRA-2   29   2   5   7   59'
88 VISNAK Bohdan        03/02/1988  175  80         (Tchèque)  Montpellier FRA-2   16   4   7  11   22'

Attaquants

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 9 KOIVU Karri          12/06/1991  170  70      (Finlandais)  Nice        FRA-2   22  16   7  23    6'
10 KLIMEK Stefan        22/04/1988  175  79        (Slovaque)  Tours       FRA-3   24   8  15  23   18'
12 CHEYLAN Cédric       03/07/1987  175  65  Nice              Nice        FRA-2   29   0   0   0    4'
17 BREJKA Andrej        22/11/1989  170  65        (Slovaque)  Nice        FRA-2   29  13  18  31   12'
21 LACHENY Yoanne       05/06/1992  184  76  FV Paris          Gap         FRA-1   32   0   2   2    2'
23 MAÇON Aurélien       27/08/1988  174  75  Nice              Nice        FRA-2   18   4   2   6   14'
29 KUBUS Vladimír       04/06/1986  181  85        (Slovaque)  Nice        FRA-2   27  11  17  28   32'
71 SLOVAK Martin        24/09/1984  180  81        (Slovaque)  Nice        FRA-2   29  14  28  42   46'
78 FLEURY César         01/08/1992  173  71  Nice              Nice        FRA-2   29   0   0   0    2'
81 TOUCHETTE Alexandre  04/01/1990  178  78        (Canadien)  Uni. Ottawa  CIS    26  13  16  29   20'
87 VOJSOVIC Martin      05/10/1993  178  80        (Slovaque)  Poprad      SVK-1    3   0   0   0    0'
                                                               Poprad      SVKjr   47  22  45  67   34'
93 AQUIN Samuel         06/10/1993  175  86        (Canadien)  St Jérôme   CANjrA  56  44  71 115  144'

Entraîneur : Stan Sutor (SVK, 43 ans).

Partis : Lukas Skrecko (G), Ales Cerny (D, 2+12, Ferencváros, HON-1), Lionel Simon (D, 0+6, Dunkerque), Maxim Belov (D, 0+2, Dunkerque), Michal Kapicka (A, 12+24, Mulhouse), Anthony Courcelles (A, 11+16, Cornwall, LNAH), Jérémie Janneteau (A, 8+18, Laval, LNAH), Jozef Slaninak (A, 5+10, FV Paris, FRA-3), Joakim Arsenault (A, 8+5), Kévin Hamon (A, 4+4).

 

C'est dans l'échec et la difficulté que l'on apprend le plus, dit-on généralement. Après une première partie de saison 2013-2014 de rêve, le nuage portant Nantes est petit à petit redescendu au point de chuter juste sous la barre de qualification pour les playoffs. Le résultat fut cruel mais formateur dans l'apprentissage de la Division 1.

Le hockey gagne en popularité dans la cité des Ducs de Bretagne, les ambitions vont à la hausse et l'on commencerait presque à se sentir à l'étroit dans la patinoire du Petit-Port. Claude Devèze a activé ses réseaux et mis les bouchées doubles pour monter une équipe capable de se qualifier pour les séries éliminatoires et pourquoi pas de s'approcher du podium.

Alors qu'il vient de franchir le cap de la trentaine, Mojmir Bozik garde la confiance de Claude Devèze. Il a signé pour une quatrième saison avec les Corsaires. Si son style est toujours aussi spectaculaire, avec la possibilité de l'observer effectuer un dégagement de la botte occasionnellement, ses meilleures années semblent néanmoins derrière lui. Et il évoluera cette saison sans filet de protection. En effet, Pierre Pochon est parti et ce sera un très jeune gardien formé au club qui secondera le Slovaque. Ewen Le Fur, à peine majeur, vit sa première saison en Division 1.

On attendait Justin Vienneau, mais c'est Hubert Genest qui a porté le costume de patron de la défense nantaise la saison passée. Ses performances ont eu quelques échos à l'échelon supérieur, mais l'ancien de l'Université McGill a prolongé son bail en Loire-Atlantique. Propre et fiable défensivement, il pourrait augmenter sa production offensive après une saison d'adaptation. C'est précisément dans ce domaine que l'expérimenté Samson Samson est efficace, il a dominé les défenseurs nantais au nombre de points lors du dernier exercice. La dernière prolongation défensive est celle de Louis Boucherit.

Pour améliorer sa brigade défensive, le technicien nantais s'est tourné vers deux nouveaux renforts étrangers rodés au jeu nord-américain. Keven Robert est un ancien de l'Université du Québec à Trois-Rivières, où il a côtoyé une saison Alexandre Demers. Joueur de devoir dans ce gros programme du championnat universitaire canadien, il a acquis une certaine polyvalence en évoluant également au centre. Comme son nom l'indique, Patrik Prokop n'a rien de nord-américain. Mais cet ancien international tchèque, ayant participé aux championnats du monde junior U18 et U20, a évolué durant quatre saisons outre-Atlantique. Il a remporté la Coupe du Président (LHJMQ) en 2008 et 2009. Après le Canada, les États-Unis, la Pologne et les Pays-Bas, la France est la prochaine étape de son tour du monde. Ce sera un joueur à surveiller.

L'alignement défensif se complète avec deux tricolores aux profils différents. Maximilien Tromeur a fait son chemin en Division 1 de Gap à Bordeaux en passant par Mulhouse, goûtant également à la Ligue Magnus avec les Scorpions. Jacques Evrard cherche, lui, du temps de jeu. Ce jeune défenseur de vingt ans est un produit de la formation dijonnaise, expatrié à Gap la saison dernière. Il devrait lutter avec Boucherit pour le sixième poste de titulaire.

Pour le retour de Nantes en Division 1, les cadres offensifs ont livré la marchandise. Le capitaine Radek Hovora, Alexandre Demers et Petr Grygar ont naturellement été prolongés. Le revenant de l'été 2013, Rémi Peronnard, a également convaincu. Claude Devèze a surtout cherché à ajouter de l'expérience et des joueurs aux références solides dans l'hexagone. Il peut notamment compter sur deux recrues qui ont de quoi faire des jaloux, car elles auraient sans doute pu prétendre à rester en Ligue Magnus. Deux belles arrivées mais deux choix de carrières motivés différemment. Âgé de 37 ans, Dominic Perna a été séduit par le discours de son ancien coéquipier à Tours entre 2006 et 2008. Il vient jouer le haut de tableau avec les Corsaires et aider les plus jeunes à se développer. Édouard Dufournet était aux portes de l'équipe nationale il y a trois ans, mais plusieurs blessures sont venues enrayer sa progression. Son choix de venir à Nantes a été mûrement réfléchi et lui permettra de suivre une formation tout en continuant à jouer au hockey à un bon niveau, ce qu'il jugeait incompatible avec les exigences de la Ligue Magnus. En tout cas, ces deux arrivées prouvent l'attractivité grandissante du club nantais.

Joonas Parviainen arrive après une saison mitigée du côté de Cholet, bien loin de ce qu'il avait montré à Valence entre 2010 et 2012. Mais il apportera aussi du vécu dans le championnat. Kevyn Richard en a aussi, mais en Ligue Magnus. Gros travailleur, il pourrait aussi davantage contribuer offensivement en descendant d'une division. Pour compléter son alignement, Claude Devèze comptera toujours sur Charley Marcos, au club depuis 2009, Nicolas Le Dren et Bryan Ten Braak, qui a montré de belles choses la saison passée. Dans ce registre, on note l'arrivée de Charly Brugière. L'ancien international U18 revient en Division 1 après un intermède d'une saison à Gap. Il y avait déjà évolué avec le Mont-Blanc.

Un simple coup d'il au tableau des départs et des arrivées permet de constater que les Corsaires devraient être meilleurs que la saison passée. L'ajout de joueurs d'expérience et passés par la Ligue Magnus doit permettre une meilleure gestion des temps faibles et empêcher de retomber dans une spirale de défaites interminable. Difficile d'envisager des playoffs sans la troupe de Claude Devèze cette saison !

Gardiens

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   Moy.
33 BOZIK Mojmir         04/02/1984  175  79        (Slovaque)  Nantes      FRA-2   24   3,22
40 LE FUR Ewen          18/06/1996  172  70  Nantes            Nantes 2    FRA-4    7

Défenseurs

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 5 PROKOP Patrik        16/01/1988  183  90         (Tchèque)  Herentals   HOL-1   41   4   9  13   69'
11 ROBERT Keven         11/01/1990  180  83        (Canadien)  Trois-Rivi.  CIS    21   4   4   8   29'
13 TROMEUR Maximilien   19/03/1987  182  82  Rouen             Bordeaux    FRA-2   31   0   5   5   26'
18 SAMSON Samson        22/07/1982  188  97  Cherbourg         Nantes      FRA-2   24   6   8  14   14'
44 GENEST Hubert        07/10/1989  186  88        (Canadien)  Nantes      FRA-2   22   4   5   9   16'
52 BOUCHERIT Louis      12/05/1992  175  70  Amiens            Nantes      FRA-2   26   0   0   0    0'
94 EVRARD Jacques       14/01/1994  184  86  Dijon             Gap         FRA-1   28   1   0   1    0'

Attaquants

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 4 PERNA Dominic        16/01/1977  165  76    (Ita-Canadien)  Épinal      FRA-1   36  20  27  47   12'
10 LE DREN Nicolas      28/04/1994  183  72  Nantes            Nantes      FRA-2   24   0   1   1   22'
17 BRUGIERE Charly      11/01/1994  188  82  Morzine           Gap         FRA-1   33   0   0   0    0'
19 PARVIAINEN Joonas    28/03/1986  176  79      (Finlandais)  Cholet      FRA-2   28   5  10  15   32'
22 HOVORA Radek         20/01/1977  182  80         (Tchèque)  Nantes      FRA-2   24   9  12  21   30'
38 PERONNARD Rémi       15/07/1985  190  87  Grenoble          Nantes      FRA-2   26   8   7  15   14'
61 RICHARD Kevyn        01/04/1988  178  81  Grenoble          Villard     FRA-1   36   2   4   6   24'
70 GRYGAR Petr          28/10/1983  181  78         (Tchèque)  Nantes      FRA-2   25   9   8  17   12'
77 TEN BRAAK Bryan      24/02/1990  188  72  Dammarie          Nantes      FRA-2   24   5   7  12    6'
87 DUFOURNET Édouard    30/01/1987  172  75  Rennes            Strasbourg  FRA-1   28   9  17  26    4'
91 MARCOS Charley       19/07/1987  179  85  Amiens            Nantes      FRA-2   25   0   0   0    0'
95 DEMERS Alexandre     25/08/1986  174  84        (Canadien)  Nantes      FRA-2   25  10  18  28   77'

Entraîneur : Claude Devèze (44 ans).

Partis : Pierre Pochon (G), Alan Dana (D, 4+9, Neuilly), François Trouvé (D, 0+3), Justin Vienneau (D, 3+7, La Roche-sur-Yon, FRA-3), Jan Kudrna (D, 2+6), Josef Slavik (A, 10+10), Magnus Lindgren (A, 5+10, La Roche-sur-Yon, FRA-3), Julien Le Gall (A, 1+6, La Roche-sur-Yon, FRA-3), Mickaël Mahaut (A, 4+2), Nathan Bernier (A, 0+0, Neuiilly), Benjamin Valère (A, 0+0).

 

Après un début de saison mitigé, Neuilly-sur-Marne avait été un redoutable adversaire dans la deuxième moitié d'exercice et peut se targuer d'avoir fait trembler Lyon en playoffs avec une victoire au premier match en demi-finales.

Frank Spinozzi (photo) a été reconduit à la tête de l'équipe, et cette saison le technicien canadien sera sur le banc dès le début. Il avait en effet purgé une longue suspension l'an passé, sans doute pas étrangère aux débuts difficiles des Nocéens. C'est ce qu'il faudra corriger pour tenter de retrouver un podium qui leur fuit depuis deux campagnes.

Regroupement familial, saison 2. Lyon avait regroupé les frères Kristin, attaquant et gardien de but. Neuilly-sur-Marne regroupe les frères Pek, également attaquant et gardien de but. Avec le même succès ? Il y a une marche que nous ne franchirons pas. Tomas Pek arrive des Pays-Bas, où il a passé - quasiment - les trois dernières saisons. C'est un gardien de grand gabarit, pur produit du Slovan Bratislava et ancien international U18 slovaque. Il est le premier gardien non nord-américain à commencer une saison devant le filet des Bisons depuis 2008 ! Pour le seconder, le jeune gardien francilien Rémi Husson a signé pour une troisième saison en Seine-Saint-Denis, lui qui fêtera son vingtième anniversaire au mois de novembre. Il a griffé la glace pour six rencontres de Division 1 la saison passée.

Pour améliorer sa défense, Frank Spinozzi a fait le pari de la jeunesse et des centimètres. Commençons par une petite exception à cette règle en la personne de Rémi Colotti. L'Isérois arrive d'Annecy, où il a été l'un des rayons de soleil d'une saison douloureuse. Après avoir cherché sa voie en Ligue Magnus, il pourrait bien l'avoir trouvée à l'échelon inférieur. Colotti sera le seul défenseur nocéen ne présentant pas un mètre quatre-vingt-cinq, ou plus. Joonas Karvonen a des centimètres, et surtout des kilogrammes à revendre. Cet arrière suédo-finlandais a passé les quatre dernières saisons au troisième échelon suédois, où il a démontré certaines aptitudes offensives. Neuilly-sur-Marne sera le quatrième club de Division 1 d'Alan Dana en trois saisons. C'est aussi un retour en Ile-de-France pour ce natif de Boulogne-Billancourt. Au-delà de son grand gabarit, il apportera son gros lancer et du caractère à l'arrière-garde. Un caractère qu'il faudra néanmoins canaliser, Dana a été le joueur le plus pénalisé du dernier championnat !

Maxime Dubuc et Jozef Wagenhoffer, deux valeurs sûres du championnat, seront de retour. Ils étaient les deux meilleurs pointeurs chez les défenseurs des Bisons la saison passée. Arthur Cuzin prend le dernier poste de titulaire, et Frank Spinozzi a prévu d'essayer de donner trois présences par tiers-temps à Jérémy Fritsch quand les circonstances le permettent.

La philosophie est inverse à l'offensive. Seuls deux joueurs dépassent le mètre quatre-vingt-cinq, comme la saison dernière d'ailleurs. L'un d'eux est Lukas Pek, meilleur pointeur des Bisons la saison dernière. Julius Sinkovic a également prolongé, Spinozzi garde donc ses deux meilleures gâchettes sous la main. C'est l'Américain Zachary Vit qui est l'autre joueur de grande taille dans l'attaque nocéenne. Joueur adroit devant le but, il a été nommé meilleur joueur de sa conférence en NCAA division III la saison passée.

Trois autres joueurs ont prolongé l'aventure, et il s'agit de trois tricolores. Loïc Sadoun ne semble pas ressentir le poids des ans, alors qu'il a soufflé sa trente-septième bougie au mois de mai dernier. Il a franchi la barre des vingt points lors des trois dernières saisons. Kevin Guimbard et Marc Slupski présentent des profils de travailleurs, mais Frank Spinozzi donne un rôle prépondérant à sa ligne de cols bleus, et n'hésite pas à la lancer face aux meilleurs attaquants adverses pour les neutraliser. Guimbard et Slupski postuleront à un tel rôle.

La brigade offensive est complétée avec cinq nouveaux noms. Nathan Bernier arrive de Nantes sans avoir marqué le moindre point la saison passée. L'arrivée de Hugo Vinatier est en fait un retour. C'était même programmé avant même son départ il y a un an pour l'Université Concordia à Montréal. Il a déjà fait ses preuves en Division 1 et l'entraîneur des Bisons sait comment l'utiliser. Frank Spinozzi a sans doute réalisé un bon coup sur le marché en engageant Stephen Sanza. Le Canadien a passé trois saisons à l'Université Saint-Thomas et il est surtout l'ancien capitaine des Knights de London, une très grosse écurie de la ligue junior de l'Ontario. C'est un ailier de petit gabarit, lançant à droite et très adroit face au but. Matus Hanes est bien connu après quatre saisons à Courbevoie, toutes conclues avec 25 points minimum. Le dernier nom est Juho Suomaa, attaquant arrivant de Finlande qui n'a pas convaincu et n'a pas été conservé.

C'est donc avec un effectif rajeuni et une brigade défensive plus imposante que les Bisons abordent la saison 2014/2015. La régularité de l'équipe, et notamment du nouveau gardien, sera prépondérante pour la retrouver tout en haut de l'affiche. Attention néanmoins au manque d'expérience dans les moments clés, avec seulement quatre joueurs nés avant 1988.

Gardiens

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   Moy. 
 1 PEK Tomas            30/05/1991  193  78        (Slovaque)  La Haye     HOL-1   47
30 HUSSON Rémi          04/11/1994  182  67  Fontenay          Neuilly     FRA-2    6   4,91

Défenseurs

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 4 DUBUC Maxime         16/08/1988  189  90        (Canadien)  Neuilly     FRA-2   32   4  30  34   34'
 5 COLOTTI Rémi         30/10/1990  178  82  Grenoble          Annecy      FRA-2   26   4  11  15   59'
12 WAGENHOFFER Jozef    11/05/1986  194  95        (Slovaque)  Neuilly     FRA-2   31   9  16  25   98'
16 DANA Alan            23/02/1989  192  92  Athis-Paray       Nantes      FRA-2   25   4   9  13  133'
20 CUZIN Arthur         23/09/1989  194  83  Asnières          Neuilly     FRA-2   31   1   2   3   97'
46 KARVONEN Joonas      01/06/1990  185 103     (Fin/Suédois)  Teg         SUE-3   44   7  16  23   38'
94 FRITSCH Jérémy       16/06/1994  186  76  Champigny         Neuilly     FRA-2   32   0   1   1    0'

Attaquants

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 8 GUIMBARD Kévin       16/09/1989  183  86  Saint-Ouen        Neuilly     FRA-2   32   5   4   9   46'
10 SINKOVIC Julius      24/03/1988  180  78      (Slovaque)    Neuilly     FRA-2   32  22  16  38   42'
11 BERNIER Nathan       06/02/1990  179  82  Grenoble          Nantes      FRA-2   23   0   0   0    2'
14 TURLURE Benjamin     20/09/1994  176  67  Fontenay          ------------- n'a pas joué -------------
15 VINATIER Hugo        02/02/1992  183  78  Viry              Concordia    CIS    24   1   0   1    2'
17 PEK Lukas            02/09/1987  189  85      (Slovaque)    Neuilly     FRA-2   32  12  26  38   26'
19 SADOUN Loïc          26/05/1977  178  82  FV Paris          Neuilly     FRA-2   32   8  17  25   18'
22 TOMASEK Martin       02/09/1978  187  88       (Tchèque)    Feldkirch   AUT-2   41  37  23  60   54'
71 SLUPSKI Marc         14/01/1989  182  75  Cergy             Neuilly     FRA-2   32  11   6  17    4'
77 SANZA Stephen        08/03/1990  175  79      (Canadien)    St. Thomas   CIS    27  10   7  17   27'
91 VIT Zachary          29/03/1990  191  91     (Américain)    Geneseo     NCAAd3  30  18  13  31   10'

Entraîneur : Frank Spinozzi (47 ans).

Partis : Kevin Beech (G, Sonthofen, ALL-3), Jonathan Lafrance (D, 3+13, Reims), David Vsetecka (D, 2+10), Denis Kadic (A, 10+24, Dunkerque), Stanislav Polodna (A, 6+15, Grästorp, SUE-3), Zach Hervato (A, 13+6, Hull, GBR-1), Léo Cuzin (A, 8+7, Cergy, FRA-3), Leyland Plaire (A, 3+3, Anglet), Gabriel Da Costa (A, 2+7, Dijon II, FRA-4), Clément Rey (A, 2+4, arrêt).

 

La saison dernière a été un véritable calvaire pour Reims, entre fermeture soudaine de la patinoire Bocquaine et recrutement raté alors que le club devait à tout prix à faire des économies. L'an 1 de l'ère Rousu derrière le banc rémois ne laissera donc pas un souvenir impérissable, mettant fin à une série de quatre présences consécutives dans le dernier carré.

Pour l'an 2, le technicien finlandais a changé de fusil d'épaule dans son recrutement. Le nombre de Finlandais a été revu à la baisse. Mais le club commencera la saison comme il l'a terminée : sans pouvoir jouer à domicile. Quelques matches seront délocalisés à Châlons en attendant la mise en place d'une structure provisoire, capable d'accueillir du public, prévue pour le mois de décembre.

Après cinq saisons devant le filet, Filip Kubis a quitté le club. Une fidélité rare dans le championnat pour un portier étranger. Il part avec un bilan globalement bon, même si sa dernière saison a été plus délicate. Pour le remplacer, on avait fait appel à un gardien tricolore. Lucas Normandon arrive de Caen où il a fait ses gammes dans le costume de titulaire. Dans une équipe de bas de tableau, il a fait face à une pluie de caoutchouc chaque soir de match. Mais voilà, après la campagne de matches amicaux, il n'a guère convaincu Rousu. Ce dernier l'a remercié après la première journée de championnat pour placer Aku Maikola devant le filet, en provenance d'Anglet. Pour une troisième saison consécutive, le back-up sera Dylan Célestin. Avec un temps de jeu réduit chez les seniors, le gardien profitera de sa dernière année d'éligibilité pour continuer sa progression en tant que titulaire de l'équipe U22 élite.

La défense rémoise n'était pas exceptionnelle la saison passée, sans pour autant être catastrophique. Qu'importe, Miikka Rousu a changé cinq de ses six défenseurs titulaires. Le seul rescapé est un pur produit de la formation rémoise. Armand Coustenoble passera sa huitième saison en Division 1. Il est avant tout un arrière de devoir, doté d'un grand gabarit et rompu aux tâches purement défensives.

Si le technicien finlandais a fait un ménage complet parmi ses compatriotes, il en comptera trois tout de même en défense, comme l'an passé. Son plus beau coup est probablement d'avoir débauché Jussi Laine à Dunkerque. C'est d'ailleurs Rousu qui l'avait engagé chez les Corsaires il y a deux saisons. Il a été récompensé de sa belle saison passée en étant nommé par les entraîneurs dans l'équipe-type Hockey Archives. Les deux autres sont le très offensif Henri Joki-Erkkilä et le très défensif Matti Kangas, qui ont en commun des références relativement modestes. Miikka Rousu a croisé leurs routes alors qu'il entraînait le club de Rovaniemi lors de la saison 2008/2009.

Brice Mansouri s'était engagé avec Nice au printemps, avant de rompre l'accord avec le club azuréen. Si certains s'attendaient alors à le voir continuer sa carrière en Ligue Magnus, ils ont été surpris de le voir rejoindre les Phénix. L'imposant joueur formé à Briançon est en quête de responsabilités et d'un temps de jeu accru. Le Québécois de poche Jonathan Lafrance complète l'arrière-garde champenoise. La surprise du chef est venue à la reprise de l'entraînement avec la présence du Slovaque Martin Zajicek, 33 ans, et dont les derniers matches remontent à la saison 2008/2009 avec les Phénix. Difficile de juger quel sera son rôle et ce qu'il peut apporter après une si longue parenthèse.

Les Phénix avaient la deuxième moins bonne attaque de Division 1, à égalité avec Courbevoie. Soixante-quatorze buts inscrits seulement, c'est moins de trois par match en moyenne. Et pourtant, Miikka Rousu semble faire confiance à ses attaquants. Il a ainsi prolongé six éléments, tous français. C'est donc plus de la moitié de ses trois lignes d'attaque. Valère Vrielynck, capitaine depuis trois saisons, sera sans surprise de retour. Sa production offensive a nettement diminué depuis deux saisons, mais il reste un joueur important dans le vestiaire. Jérémy et Florian Sabatier n'ont jamais semblé aussi proches d'un départ avec des contacts ailleurs en Division 1 ou en Ligue Magnus. Ils seront toutefois toujours de l'aventure dans leur club formateur. La production offensive de Yann Diaféria, efficace en début et en fin de saison, pourrait encore croître avec plus de régularité. Les deux autres prolongations concernent des jeunes joueurs. Rémi Houque vient de terminer son passage en U22 et disputera sa première saison uniquement avec l'équipe première. Benoît Valier est plus jeune (19 ans) mais postulera à un poste dans le top-9 après une saison d'apprentissage chez les adultes. Il devrait être en concurrence pour cela avec Louis-Marcel Poidevin, transfuge de Rouen et d'un an son aîné. Il n'est pas un inconnu au club, ayant en effet joué avec les U18 et U22 en 2011/2012.

Rousu compte s'appuyer sur trois renforts étrangers pour tirer l'offensive vers le haut. Anthony Brockman a fait ses preuves dans le championnat. Le Québécois a dépassé la barre des trente points deux fois, avec Mont-Blanc puis Montpellier. Une valeur sûre donc, d'autant plus s'il corrige l'indiscipline constatée la saison dernière. Le technicien finlandais a également trouvé en Juraj Petro un centre de grand gabarit formé en Slovaquie. Il présente une centaine de matches en Extraliga à bientôt 23 ans, et il a terminé la saison passée dans le top-10 des pointeurs du deuxième échelon slovaque. Le troisième renfort devait être Stephen Blunden, mais quand ce dernier a demandé au club de terminer la saison en Australie avant d'arriver, il a été décidé de rompre le contrat. Son remplaçant est l'Américain Tommy Fiorentino (photo), mis à l'essai en fin de préparation avec succès. Il sort de quatre saisons au Hobart College en NCAA-III, dont la dernière en tant que capitaine, et où il a fréquenté durant deux saisons l'entraîneur de Dunkerque Carl Michaelson.

Si quantitativement l'effectif est toujours limite - le manque de profondeur se fera ressentir à la moindre absence malgré la présence de plusieurs jeunes rémois - le club a essayé de réunir des éléments qui lui permettront de repartir de l'avant avec la volonté d'également redonner du plaisir à son public. Un mélange de valeurs sûres en France et de nouveaux noms choisis sur le volet. Reims ne voudra pas être absent du bal printanier une deuxième fois consécutive, et la lutte s'annonce acharnée !

Gardiens

N                       Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   Moy.
24 CELESTIN Dylan        30/08/1993  170  72  Dijon             Reims       FRA-2    4   4,52
33 MAIKOLA Aku           08/07/1992  185  75      (Finlandais)  Anglet      FRA-2   16   2,78

Défenseurs

N                       Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 6 LAINE Jussi           27/01/1982  176  80      (Finlandais)  Dunkerque   FRA-2   23   1   8   9   34'
 8 JOKI-ERKKILÄ Henri    12/11/1986  177  85      (Finlandais)  RoKi        FIN-3   34  15  31  46   14'
16 LAFRANCE Jonathan     11/03/1986  173  84        (Canadien)  Neuilly     FRA-2   32   3  13  16   64'
22 ZAJICEK Martin        22/06/1981  182  85        (Slovaque)  ------------- n'a pas joué -------------
41 MANSOURI Brice        01/04/1993  190  80  Briançon          Gap         FRA-1   21   1   2   3   20'
89 COUSTENOBLE Armand    24/05/1989  187  88  Charleville       Reims       FRA-2   25   0   2   2   10'
   CORNETTE Cyprien      06/09/1996           Reims             Reims       FRAjr   16   0   2   2   18'

Attaquants

N                       Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 3 SABATIER Florian      21/03/1990  174  70  Reims             Reims       FRA-2   26  10  18  28   22'
 4 VRIELYNCK Valère      21/12/1987  180  79  Reims             Reims       FRA-2   26   6  12  18   34'
 9 SABATIER Jérémy       19/02/1987  173  73  Reims             Reims       FRA-2   24   3  15  18   26'
11 VALIER Benoît         20/07/1995  175  70  Cergy             Reims       FRA-2   24   2   1   3   12'
14 HOUQUE Rémi           14/03/1992  180  83  Dunkerque         Reims       FRA-2   24   3   6   9   28'
17 SOKOLOV Kirill        17/04/1987  180  80  Charleville       Reims       FRA-2   13   1   0   1    2'
21 BROCKMAN Anthony      01/12/1991  175  78        (Canadien)  Montpellier FRA-2   26  21  16  37   66'
25 FIORENTINO Tommy      14/08/1991  184  77       (Américain)  Hobart      NCAAd3  27   8   6  14   20'
28 VRIELYNCK Hector      10/02/1996           Reims             Reims       FRAjr   17   6   5  11    4'
42 POIDEVIN Louis-Marcel 12/05/1994  175  68  Rennes            Rouen       FRAjr   24   2   8  10   12'
80 DIAFERIA Yann         29/01/1987  170  76  Villard           Reims       FRA-2   26   7  10  17   68'
   NÄTTINEN Jussi        15/07/1987  180  78      (Finlandais)  KooKoo      FIN-2   62   6   8  14   59'
   ROUFFAUD Valentin     26/03/1996  181  80  Reims             Reims       FRAjr   19   2   3   5    6'

Entraîneur : Miikka Rousu (FIN).

Partis : Filip Kubis (G, Tours), Akseli Mattila (D, 6+8, KOOVEE Tampere, FIN-3), Artturi Karjalainen (D, 3+7, Hermes Kokkola, FIN-3), Ekue Tomety (D, 2+5, Hermes Kokkola, FIN-3), Victor Vitton-Mea (D, 2+3, Lyon, FRA-1), Edmunds Kniksts (D, 0+5, Kurbads, LET), Atte Susi (A, 15+15, KOOVEE Tampere, FIN-3), Harri Pälve (A, 7+10, RoKi Rovaniemi, FIN-3), Sami Holappa (A, 6+9, LeKi Lempäälä),

 

Tous les étés, il nous semble entendre ce refrain bien connu nous descendre des alpages : et si ça fusionnait ? Sur fond de guerre de clochers ou de rivalités politiques, on ne sait plus quelle importance accorder à ces bruits. La question est toujours en suspens : le HC Mont-Blanc doit-il fusionner avec le voisin chamoniard ? La redondance est telle que plus grand monde ne tend l'oreille et petit à petit, plus personne ne s'y intéresse. Pourtant, dans les clubs, la question mérite de rester posée. Les problèmes ne datent pas d'hier et empoisonnent toujours la vie d'un des meilleurs clubs formateurs de l'hexagone : un passif qui se traîne d'année en année et un budget qui, du coup, a du plomb dans l'aile. L'équation est simple : comment faire vivre un club de hockey prospère dans deux villages qui, cumulés, peinent à dépasser les 10 000 âmes à temps plein ? Et pourtant, depuis sa chute en D1, Mont-Blanc s'y maintient et semble s'éloigner de la zone rouge un peu plus chaque année. Néanmoins, les problèmes perdurent. Dans l'impossibilité de vivre de leur passion, quatre joueurs - dont le capitaine Romain Orset - ont dû mettre un terme à leur carrière cet été. La moyenne d'âge des quatre retraités ? 25 ans... Dur de former des joueurs pendant des années pour les "perdre" à cet âge-là... Pourtant, Mont-Blanc fait front et parvient à survivre chaque saison.

Dans les buts, le coach Alain Boisson a renouvelé sa confiance en Tom Charton (photo). Souvent mésestimé, Charton a retrouvé un temps de jeu plus en adéquation avec ses capacités en revenant dans ce championnat qu'il connaît bien. Dernier rempart devenu incontournable, c'est logiquement qu'il occupera la première place entre les poteaux de l'entente. D'autant que son ancien second, Pierre Navarro, a quitté la montagne pour la Méditerranée en signant à Marseille. Le troisième larron a lui aussi choisi de rejoindre la mer, mais celle plus tumultueuse d'Anglet. Qu'à cela ne tienne ! Mont-Blanc décide donc de lancer dans le grand bain Jérémy Rava, 18 ans, formé à Annecy avant de rejoindre l'Entente.

Pendant que certains sont contraints de prendre leur retraite à 25 ans, d'autres ne cessent de repousser l'heure de raccrocher les patins. C'est le cas d'Étienne Croz... Là aussi, la chanson est connue : chaque saison est la dernière mais finalement, l'été venu, l'appel de la glace se fait le plus fort et il cède une nouvelle fois aux sirènes de son club de toujours. Et histoire de pousser le sens du sacrifice un peu plus loin, Croz a accepté de redescendre en défense dans le secteur le moins dense. Enfin moins dense, ça dépend de quoi on parle... Parce que pour ce qui est de prendre de la place, Mont-Blanc a trouvé deux jeunes Lettons de derrière les fagots et qui devraient agréablement occuper de la place sur la glace : Raimonds Tubelis, 22 ans, 1m92 et 91 kg et Kalvis Ozols, 20 ans, 1m98 et 97 kg, tous deux anciens internationaux U20 s'approchent plus du déménageur breton - ou en l'occurrence du montagnard alpin - que de la ballerine du Bolchoï !

Pour le reste, pas besoin d'aller chercher bien loin ce qu'on a sous la main. Bien qu'inconstant, Sacha Jean s'impose désormais comme un cadre de niveau D1. Il n'est pas (plus ?) un JFL pour remplir le banc mais bien un titulaire indiscutable. Situation identique pour le francilien Victor Cocar qui sait user sans trop abuser de son physique. Enfin, Quentin Boisson prend un peu plus de galon année après année et s'affirme un peu plus dans un collectif qu'il connaît désormais particulièrement bien.

L'escouade offensive comprend elle aussi son joueur inoxydable qui continue à jouer alors que la maison de retraite lui fait des appels du pied chaque été. Mais pour Richard Aimonetto, la retraite n'est pas d'actualité ! Et il aurait tort de se priver et l'Entente aurait tort de ne pas le retenir ! Malgré ses 41 ans, il a tout de même terminé meilleur pointeur de son équipe, huitième de toute la division et deuxième dans le classement des joueurs formés en France. Indispensable dans le jeu, il est même prépondérant en power-play où son jeu derrière le but fait encore de lourds dégâts. La pierre angulaire étant trouvée, il reste à construire autour de ce joueur, tâche d'autant plus ardue qu'Orset et Revel ont pris leur retraite et que Maxime Charette n'est plus là non plus. Mont-Blanc a même perdu le meilleur défenseur offensif de la ligue puisque Jesse McConney et ses 37 points ont également tiré un trait sur le hockey hexagonal. Pour remplacer tout ce beau monde, Alain Boisson et son staff se sont tournés vers l'Amérique du Nord. Ainsi, le Manitobain Colin McIntosh arrive dans les Alpes. Pointeur reconnu en NCAA III, il aura une pige correcte en CHL avant de se tourner vers l'Europe où ses passages en Allemagne furent appréciés. Son gabarit puissant ne détonera pas et devrait bien s'accommoder de celui de Jordan Draper. L'Albertain s'est révélé la saison passée en terminant dans le top 10 des pointeurs SPHL, petite ligue pro américaine, et ne devrait pas attendre trop longtemps avant de se faire une jolie réputation en France. Ce duo canadien devait à l'origine être un trio nord-américain, mais finalement l'Américain Aran Ward (ex-NCAA III) n'a pas trouvé grâce aux yeux des responsables des Yétis.

Pour le reste, place aux jeunes, place aux Français, place aux locaux ! Valentin Moreau, formé à Megève avant de partir à Rouen et Grenoble est de retour au pays, alors que Romain Portier seront lancés dans le grand bain où le prometteur junior Julien Laplace a déjà été performant l'an passé. Enfin, la révélation de la saison passée, Arthur Coulon, 33 points, sera toujours fidèle à son club formateur alors que Raphaël Ranzoni espère, à son tour, franchir le cap pour devenir un joueur majeur de l'effectif savoyard.

Sans bruit, mais avec malice, l'Entente Saint-Gervais/Megève continue de se faire une place en division 1 et espère secrètement surprendre son monde et franchir le palier qui l'amènera vers les playoffs. Le fait qu'il n'y ait qu'une seule relégation cette saison lui enlèvera en tout cas un poids non négligeable.

Gardiens

N                       Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   Moy.
39 RAVA Jérémy          xx/xx/1996                             HC74        FRAjr
41 CHARTON Tom           15/10/1984  185  93  Reims             Mont-Blanc  FRA-2   26   3,83

Défenseurs

N                       Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 4 TUBELIS Raimonds      19/10/1991  192  91          (Letton)  Eindhoven   HOL-1   36   2  14  16   14'
27 COCAR Victor          27/01/1991  180  78  Le Vésinet        Mont-Blanc  FRA-2   26   2  13  15   58'
44 JEAN Sacha            26/07/1989  167  70  Grenoble          Mont-Blanc  FRA-2   26   0   4   4   12'
73 OZOLS Kalvis          27/10/1993  198  97          (Letton)  Diego/Paso  WSHL    46  25  42  67  146'
79 CROZ Etienne          14/02/1979  193  90  Saint-Gervais     Mont-Blanc  FRA-2   25   6  13  19   91'
84 PÉPIN Henri           19/01/1996                             HC 74       FRAjr   21   1   5   6    8'
88 BOISSON Quentin       12/04/1991  180  80  Megève            Mont-Blanc  FRA-2   26   0   0   0   38'
99 DUFOUR Grégory        17/10/1996                             HC 74       FRAjr   21   1   0   1    0'

Attaquants

N                       Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 8 CROZ Valérian         17/04/1988  170  65  Chamonix          Mont-Blanc  FRA-2   25   5   8  13   32'
12 PORTIER Romain        14/10/1996                             HC 74       FRAjr   19  10   7  17   48'
14 GLÉVÉAU Adrien        07/10/1995  187  90  Megève            Mont-Blanc  FRA-2   15   0   0   0    0'
16 LAPLACE Julien        24/01/1995  174  82  Annecy            Mont-Blanc  FRA-2   21   4   8  12   12'
                                                                Morzine-Av. FRA-1    2   0   0   0    0'
17 MUGNIER Jordan        04/07/1996                             HC 74       FRAjr   11   2   1   3    4'
22 AIMONETTO Richard     24/01/1973  183  86  Chamonix          Mont-Blanc  FRA-2   26  18  24  42   26'
29 COULON Arthur         22/08/1991  172  73  Saint-Gervais     Mont-Blanc  FRA-2   24  12  21  33   30'
82 DRAPER Jordan         12/05/1989  183  84        (Canadien)  Columbus     SPHL   56  20  33  53   47'
85 RANZONI Raphaël       10/08/1991  167  60  Chamonix          Mont-Blanc  FRA-2   26   3   3   6   10'
86 MOREAU Valentin       22/01/1995  181  84  Megève            Grenoble    FRA-1    1   0   0   0    0'
                                                                Chambéry    FRA-3    4   2   0   2    6'
91 MCINTOSH Colin        20/07/1987  184  93        (Canadien)  Pol. Bytom  POL-1    8   0   4   4    2'
                                                                Croco Hamb. ALL-3   10  12  12  24   18'

Entraîneur : Alain Boisson (46 ans).

Partis : Pierre Navarro (G, Marseille, FRA-4), Olivier Richard (G, Anglet), Jesse McConney (D, 6+31, arrêt), Tim Carr (D, 2+14, Caen, FRA-1), Arnaud Lazzaroni (D, 0+6, Mulhouse), Maxime Charette (A, 16+13, Marieville, CANsr), Jordan Revel (A, 15+5, arrêt), Romain Orset (A, 7+13, arrêt), Lou Bogdanoff (A, 3+5, Chamonix), Robin Garnier (A, 3+2, Marseille, FRA-4), David Gaydon (A, 0+1, arrêt).

 

1er mars 2014, 21h58 : le buzzer final de la saison retentit et offre un soulagement à nul autre pareil à Courbevoie. Au terme d'une remontée inespérée, les Franciliens battent Montpellier et parviennent à sauver leur tête en division 1. Et pourtant, que la saison avait mal commencé : 10 matches, 0 point... Difficile de réaliser un pire départ ! Et pourtant, à force de courage et d'abnégation, les hommes de la patinoire Thierry-Monier sont parvenus à aller chercher les 18 points nécessaires au maintien ! Mais il aura fallu beaucoup de recadrage pour arriver à ce résultat.

L'exemple le plus flagrant restera "l'affaire Hanes". Lors du match à Bordeaux, courant du match, Matus Hanes prend l'initiative de se déséquiper, déçu du rendement de son équipe et du rôle qui lui était attribué... À un coup de Trafalgar, Rishi Ovide-Étienne répond par un coup de tonnerre ! Au moment de monter dans le bus, le coach francilien intercepte l'avant slovaque et lui intime l'ordre de rentrer sur Paris par ses propres moyens ! À partir de là, les bases sont posées, la discipline s'instaure et la marche en avant peut démarrer, avec le succès que l'on sait. Néanmoins, hors de question de revivre une saison aussi stressante, alors on bâtit une équipe performante plus rapidement, plutôt que d'attendre le courant de la saison pour enrôler des joueurs capables de sauver les meubles.

Pas de changements dans les buts, où les prestations individuelles du Slovène Jure Verlic ont permis de sauver quelques matchs et quelques points. Comme à Courbevoie on a de la mémoire, on n'hésite pas à se prémunir contre l'absence de gardiens (en 2011-12 c'est l'attaquant Marc-André Tourigny qui avait dû jouer les playoffs en tant que gardien) et on enrôle pas moins de trois doublures. Celle qui possède le plus de références est sans doute Julien Leclerc. Déjà passé par le COC en 2006-07, il devait signer la saison suivante à Limoges avant que ce club ne dépose le bilan. Rattrapé par Bordeaux pour évoluer en Espoirs Élite, il passera finalement cinq saisons chez les Boxers avant d'être remercié et de trouver une place chez les Aloses de Bordeaux, au roller. Derrière ce duo, Thibault Hiret est un habitué des rôles de gardien à temps partiel et il sera rejoint à ce poste par le Suisse Marc-Antoine Fourcade (sans lien de parenté avec Nicolas, ex-portier des Coqs).

La défense, par contre, subit un profond changement. Les seuls survivants de l'exercice précédent sont tous français : Luc Tanésie, ex-Magnusien présent au club pour une quatrième saison, Thomas Giorgi, grand espoir du club à ce poste, et Nicolas Domalain, rentré réellement dans le groupe la saison passée. Pour le reste, Courbevoie enregistre le retour d'Udo Marie qui avait tenté de retrouver la Ligue Magnus après une première saison convaincante en Île-de-France. D'ailleurs, Marie n'est pas venu seul, mais ce sera à lire plus loin... Autre joueur déjà connu de la division 1, le Finlandais Aki Uola. Passé par le NCAA III, il débarquait en France à Amiens, mais après un essai infructueux, il trouvait refuge à Val Vanoise. De là, il signait à Mulhouse où il fit une saison de bonne facture. Ce sont ses études qui l'amènent en région parisienne. D'ailleurs, Aki Uola n'est pas venu seul, mais ce sera à lire plus loin...

Pour renforcer ses blocs, Rishi Ovide-Etienne devait absolument trouver des joueurs aptes à remplacer les partants. Car, oui, plus de Prindis ou de Matejicek dans l'alignement de Courbevoie et pas plus de Konopka qui après dix ans en France semble avoir tiré un trait sur sa carrière de hockeyeur. Aux départs de deux Tchèques et d'un Slovaque, Courbevoie répond par la signature de deux Tchèques. Les deux ont été annoncés ensemble mais proviennent de deux horizons différents. Le plus connu en France est Jan Soldán qui évoluait l'an passé à Val Vanoise. Défenseur purement défensif, ne comptez pas trop sur lui pour remonter le palet à travers toute la glace, mais il reste difficilement prenable en un contre un. Son compatriote Tomá Mrkvicka peut présenter un profil plus offensif mais pour cela, il faut regarder ses stats dans les ligues inférieures de République Tchèque. Quel sera son rôle en France, telle sera la mission de son coach.

Pour commencer l'offensive, on va revenir sur "ce qui devait être lu plus loin". En plus d'Udo Marie, Courbevoie bénéficie d'un autre transfuge de Caen, à savoir Charles Geslain. Il avait gravi tous les échelons de son club formateur avant de se faire sa place dans l'équipe première. Il sort de sa meilleure saison comptable en Magnus (18 points) et devrait devenir un élément majeur. Autre "venu avec", Niko Uola, joueur de centre qui excelle dans la prise de mises en jeu. Passé par le NCAA III, il débarquait en France à Amiens mais après un essai infructueux, il trouvait refuge à Val Vanoise. De là, il signait à Mulhouse où il fit une saison de bonne facture. Ce sont ses études qui l'amènent en région parisienne. D'ailleurs, Niko Uola n'est pas venu seul, mais c'était à lire plus tôt...

En attaque aussi, Courbevoie n'hésite pas à se pencher sur des profils slovaques. L'un d'eux est très connu localement puisque Daniel Sevcik, sans doute le seul joueur à pouvoir plus tirer au but que Pierre-Yves Albert, fait son retour après deux saisons à Champigny. Pour lui distribuer des palets exploitables, son compatriote Juraj Dancsak semble le préposé idéal. Joueur de centre, excellent passeur, leader d'équipe - comme en témoigne son capitanat passé - il devrait être également un pion important dans le dispositif des unités spéciales. Autre joueur majeur qui peut évoluer au centre, le Slovène Davor Rakanovic rempile après une première saison satisfaisante. Le Franco-Américain André Ménardphoto) peut également évoluer au centre, mais vu le nombre de joueurs à ce poste il pourrait se retrouver à une aile. Pour Alexandre Motte, on sait qu'il évoluera à l'aile et cela pour une quinzième année de rang. Sa retraite de 2009 n'aura été qu'un feu de paille et il reste la figure la plus connue de l'équipe francilienne. Le Canadien Eddy Martin-Whalen était arrivé en cours de saison passée et a amplement participé au redressement des Coqs, il est donc logique de le retrouver, de même que les traditionnels Arnaud Bougaran et Alexandre Capet. Enfin, pour compléter l'effectif, Ovide-Étienne pourra continuer sur l'ex-Palois (oui, oui !) Cyril Wolff ainsi que sur Alexandre Leroux.

Si les Coqs de Courbevoie n'envisagent pas de rejouer les premiers rôles dans la division comme ce fut le cas en 2007, mais ils aspirent avant tout à ne pas revivre une autre saison cauchemardesque !

Gardiens

N                       Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   Moy.
 1 LECLERC Julien        15/04/1986  184  68  FV Paris          -------- n'a pas joué --------
29 VERLIC Jure           12/05/1987  188  88         (Slovène)  Courbevoie  FRA-2   22   4,06
89 HIRET Thibault        01/06/1989  181  70  Courbevoie        Courbevoie  FRA-2   0
   FOURCADE Marc-Antoine 24/10/1991  185  70          (Suisse)  -------- n'a pas joué --------

Défenseurs

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
12 TANESIE Luc          12/02/1987  174  78  Amiens            Courbevoie  FRA-2   26   0   1   1   26'
14 MRKVICKA Tomas       22/12/1987  176  82         (Tchèque)  Jablonec    TCH-3   33   9  21  30   56'
15 GIORGI Thomas        12/12/1992  182  85  FV Paris          Courbevoie  FRA-2   26   0   6   6   40'
22 DOMALAIN Nicolas     25/07/1994                             Courbevoie  FRA-2   24   0   0   0    2'
44 UOLA Aki             17/11/1987  179  87      (Finlandais)  Mulhouse    FRA-2   32   3   2   5   36'
59 MARIE Udo            22/12/1989  173  73  Caen              Vil./Caen   FRA-1   30   2   0   2   34'
77 SOLDÁN Jan           28/06/1988  185  84         (Tchèque)  Vanoise     FRA-3   21   1   6   7   12'

Attaquants

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 3 SEVCIK Daniel        08/07/1977  178  83        (Slovaque)  Champigny   FRA-3   20  10  12  22   32'
 7 GESLAIN Charles      04/08/1988  176  75  Caen              Caen        FRA-1   33   6  13  19   46'
10 UOLA Niko            17/11/1987  179  84      (Finlandais)  Mulhouse    FRA-2   25  10   8  18   10'
11 WOLFF Cyril          30/01/1988  177  75  Courbevoie        Courbevoie  FRA-2    5   0   0   0    0'
13 LEROUX Alexandre     11/07/1990  177  85  Courbevoie        Courbevoie  FRA-2   25   2   7   9    8'
17 BOUGARAN Arnaud      17/08/1987  187  90  Asnières          Courbevoie  FRA-2   25   4   4   8   10'
19 DANCSAK Juraj        05/09/1983  171  64        (Slovaque)  Bardejov    SVK-2   61  21  21  42   18'
20 MENARD Andre         25/04/1989  175  82   (Fra-Américain)  Courbevoie  FRA-2   26   7  12  19   38'
21 MOTTE Alexandre      06/12/1981  181  70  Courbevoie        Courbevoie  FRA-2   25   4  14  16   48'
27 MARTIN-WHALEN Eddy   27/01/1988  175  84        (Canadien)  Courbevoie  FRA-2   22  11   9  20   70'
33 RAKANOVIC Davor      06/07/1990  186  85         (Slovène)  Courbevoie  FRA-2   26  12  12  24   44'
62 CAPET Alexandre      20/07/1986  178  71  Le Vésinet        Courbevoie  FRA-2   12   0   1   1    4'
91 VERDIER Émilien      26/08/1988  173  70  Courbevoie        Courbevoie2 FRA-4   13   7  11  18   44'

Entraîneur : Rishi Ovide-Étienne (36 ans).

Partis : Jiri Matejicek (D, 7+8, Vanoise), Petr Prindis (D, 3+11, Sokolov, TCH-3), Vladimir Konopka (D, 0+1, arrêt), Matus Hanes (A, 15+12, Évry), Juho Iloviita (A, 6+9), Adrien Sebag (A, 3+4, Bracebridge, GMHL), Mickaël Denis (A, 0+2).

 

Pour sa seconde saison dans l'antichambre de la Magnus, Cholet continue de jouer à fond la carte "Maine-et-Loire" puisque l'entente avec le grand voisin angevin se poursuit. Depuis la saison dernière en effet, la filiation géographique entre les deux clubs est de plus en plus visible : Licences Bleues permettant le prêt de joueurs, Julien Pihant jouant la casquette de coach à Cholet et d'assistant de Simon Lacroix à Angers, et même sur les réseaux sociaux, le club choletais annonce le début de la saison par l'affiche du Trophée des Champions... disputé par Angers ! Les liens entre les deux clubs sont donc bien visibles et permettent à de jeunes joueurs d'emmagasiner de l'expérience à un niveau de jeu intermédiaire entre les U22 Élite et la Ligue Magnus.

D'ailleurs, dès l'alignement de gardiens, cela se ressent. Si Thibault Saez a confirmé ses bonnes dispositions en intégrant le Top 5 des gardiens à la moyenne de buts alloués, les Dogs ne disposent plus de backup local avec le départ à la retraite du vétéran Roman Svaty. Le second portier de service est Alexis Neau, déjà aligné fréquemment la saison passée où il a démontré qu'il était plus qu'un pompier de service, remportant deux des trois matchs durant lesquels il joua. Pour compléter l'alignement, Cholet pourra compter sur le jeune Julien Gaubert, 17 ans, formé à Niort et qui sera la doublure de Neau chez les Juniors angevins.

Pas de départ à signaler dans la défensive des Dogs, si ce n'est qu'Aubé n'est plus U22 et ne bénéficiera donc plus du dispositif des Licences Bleues. Cette stabilité à ce niveau n'est guère étonnante vu que la défense a été le point fort des Choletais durant leur premier exercice en D1. C'est ainsi que tout le monde est reconduit : le Slovaque Jan Tomaska a trouvé sa place sur les unités spéciales alors que Guillaume Drozdz est lui aussi parvenu à inscrire son quota de buts. Martin Borovsky et Gabriel Cadoret ont fini leur saison avec un ratio positif alors que le vétéran Pavol Mihalik a apporté l'expérience attendue en se positionnant sur tous les secteurs de jeu.

Pour garnir cette défense et lui apporter un peu de profondeur, les Dogs continuent de bénéficier du soutien ponctuel de l'Angevin Paul Bahain alors qu'Ivan Bohin arrive en provenance de Montpellier. Assistant-capitaine des Vipers, Bohin a quitté le navire sombrant de l'Hérault pour rejoindre le Maine-et-Loire malgré son attachement à la capitale héraultaise.

A contrario, l'attaque, elle, subit une multitude de changements... On commence par les deux meilleurs pointeurs de la saison passée, Tomas Marcinek et Lukas Bacul, qui prennent tous les deux la direction de la Division 2. Exit aussi le magicien finlandais Joonas Parviainen : sa rentabilité ayant tendance à s'étioler saison après saison, il s'en ira se relancer du côté de Nantes. Enfin, Radim Herman et Raphael Rohwedder n'ayant pas eu le rendement escompté (encore que le dernier nommé n'a jamais été un top-scorer), on leur a également prié de se trouver un autre point de chute. Si on compte bien, cela fait 5 départs, 5 joueurs étrangers, qui sont à remplacer.

Et c'est là que Julien Pihant a surpris son monde en francisant de nouveau son effectif, un peu à l'image de ce qu'était Cholet lorsqu'il y était arrivé. Car sur les six recrues, la moitié est française et JFL. Ces trois-là sont d'ailleurs venus chercher un nouveau souffle dans le Maine-et-Loire, pour une raison ou pour une autre. Nicolas Hébert est un habitué des lieux : il a longuement évolué avec les équipes de jeunes d'Angers, tâtant même de la Magnus (64 matchs) et ayant déjà bénéficié d'une licence bleue pour évoluer avec Cholet. Il avait choisi l'an passé de reculer d'un cran en signant en D1, mais sa saison avec Annecy ne fut qu'un long chemin de croix. Cette fois, pas de surprise, il choisit une valeur sûre pour s'établir durablement à ce niveau. Quentin Garcia a connu une saison assez. Déjà passé par Montpellier, il y était revenu après deux années dans des ligues séniors au Québec. Mais il ne devait pas se douter que le club héraultais était transfiguré et qu'au lieu de jouer les premiers rôles, il devrait subir l'affront de la relégation. Là aussi, Garcia vient se relancer dans un club moins tourmenté. Enfin, le dernier cas, celui d'Édouard Outin, est différent car il reste le cas d'un éternel espoir qui n'a jamais su franchir le cap. Remarqué lors de la dernière saison d'existence des Anges du Vésinet, il signera une saison de toute beauté avec les Jokers de Cergy. Dès lors, les portes de la Magnus s'ouvrent à lui à Gap, mais elles se refermeront aussi vite. Depuis, le dernier des Outin ne parvient plus à retrouver ce niveau qui était le sien, accumulant déceptions et blessures. Néanmoins, à 26 ans, le garçon n'est pas fini et se voir offrir une (dernière ?) chance de faire ses preuves en D1.

Pour renforcer son attaque, Cholet s'est attaché les services de Nord-Américains. Le premier de cordée sera Alexandre Beauregard qui se distingue plus par sa colonne "pénalités" que par ses points. À vrai dire, à défaut de points, on est certain que ses poings sont au point ! 113 points en carrière, c'est honorable mais 710 minutes de pénalités en 323 matchs, c'est tout de suite très parlant. Autant dire que c'est le genre de joueur qu'on préfère avoir dans son équipe. D'autant qu'avec 59 combats recensés en 6 saisons (près de 10 par an !), il vaut mieux lui sourire que de vouloir tester son uppercut. Plus lisse, Alexis Piette présentait un profil de "dur-au-mal" (il a été coaché par Richard Martel) et un gabarit intéressant (1m91, 95 kg) mais il ne fut pas conservé, permettant ainsi le retour de Milan Cutt et l'arrivée de Sébastien Huberdeau (frère de Jonathan, NHLer à Florida) qui sort d'une longue pause hockey pour cause d'études. Dernière recrue, l'Américain Colin Dowey présente de très belles stats pour sa dernière saison en NCAA III.

Aux côtés des nouveaux, on retrouver l'éternel Pierre-Yves Albert, qui n'a même pas fini meilleur buteur choletais l'an passé, ainsi que les locaux Quentin Guineberteau, promu capitaine cette saison, et Arnaud Tharreau. Enfin, Tomas Grofek sera présent pour une troisième saison alors que le groupe sera complété par les Licences Bleues angevines que sont l'excellent Alexis Crosnier et l'espoir franco-canadien Maxime Griet.

Avec un effectif moins "clinquant" mais sans doute plus équilibré, Cholet a sans doute les moyens de faire aussi bien que la saison passée et d'accrocher de nouveau les playoffs.

Gardiens

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   Moy.    %
30 SAEZ Thibault        02/03/1988  188  75  Cholet            Cholet      FRA-2   24   3,12
31 GAUBERT Julien       14/10/1996  180  73  Niort             Angers      FRAcd
37 NEAU Alexis          26/05/1993  176  70  Angers            Angers      FRA-1    3   4,25  86,8%

Défenseurs

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 4 BOHIN Ivan           14/06/1989  180  79  Chambéry          Montpellier FRA-2   26   1   6   7   58'
 8 MIHÁLIK Pavol        18/11/1976  178  84        (Slovaque)  Cholet      FRA-2   28   0   5   5   48'
10 CADORET Gabriel      17/09/1979  178  91  Cholet            Cholet      FRA-2   28   1   5   6   18'
20 TOMASKA Ján          20/10/1984  184  90        (Slovaque)  Cholet      FRA-2   26   4  13  17   18'
38 BAHAIN Paul          13/12/1993  190  89  Angers            Angers      FRA-1   33   0   2   2    8'
                                                               Cholet      FRA-2   11   0   1   1   20'
71 DROZDZ Guillaume     07/08/1981  187  90  Valenciennes      Cholet      FRA-2   28   3  10  13   65'
77 BOROVSKY Martin      16/02/1988  180  75        (Slovaque)  Cholet      FRA-2   28   2   3   5   38'

Attaquants

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 9 BENDAHAN Gabriel     15/05/1996  169  65    (Fra-Finland.)  Ässät Pori  FINcd   18   1   1   2    0'
11 HUBERDEAU Sébastien  06/05/1990  183  71        (Canadien)  ------------- n'a pas joué -------------
12 HEBERT Nicolas       19/04/1991  176  74  Le Havre          Annecy      FRA-2   26   6   8  14   22'
14 ALBERT Pierre-Yves   06/05/1983  172  85  Angers            Cholet      FRA-2   28  12   7  19   16'
15 CROSNIER Alexis      14/10/1994  181  83  Tours             Angers      FRA-1   36   0   0   0    0'
                                                               Cholet      FRA-2    9   0   0   0    0'
17 DOWNEY Colin         16/09/1989  178  79       (Américain)  Bowdoin     NCAAd3  28  21  17  38   14'
18 GRIET Maxime         15/02/1994  181  75    (Fra-Canadien)  Gap         FRA-1   15   0   0   0    0'
25 BEAUREGARD Alexandre 06/06/1991  185  81        (Canadien)  Tulsa        CHL    20   2   0   2   46'
                                                               Thetford     LNAH   16   1   4   5   33'
26 GARCIA Quentin       26/05/1987  172  72  Dammarie          Montpellier FRA-2   26   3  11  14   54'
27 CUTT Milan           17/02/1984  181  87        (Slovaque)  Cholet      FRA-2   38   3   2   5   16'
33 OUTIN Édouard        24/06/1988  182  82  Mantes            Anglet      FRA-2    8   0   0   0    0'
57 THARREAU Arnaud      14/02/1988  173  65  Cholet            Cholet      FRA-2   27   4   4   8   20'
87 GUINEBERTEAU Quentin 06/02/1988  182  85  Cholet            Cholet      FRA-2   28   5  13  18   40'
88 GROFEK Tomas         10/04/1988  178  93         (Tchèque)  Cholet      FRA-2   28  12   9  21   18'

En italiques, les licences bleues d'Angers

Entraîneur : Julien Pihant (36 ans).

Partis : Roman Svaty (G, arrêt), Tomas Marcinek (A, 8+17, Vanoise, FRA-3), Lukas Bacul (A, 16+7, Cergy, FRA-3), Joonas Parviainen (A, 5+10, Nantes), Radim Herman (A, 5+7, Amnéville, FRA-3), Raphael Rohwedder (A, 3+3, Limoges, FRA-3).

 

Il a fallu une saison de Division 3 et trois autres en Division 2 avant de voir Tours, dans l'ère de la reconstruction des Remparts, atteindre la Division 1. C'est au terme de ces quatre premières années du club que son fondateur Stéphane Mariano a décidé de quitter la présidence, en soutenant pour sa succession une liste conduite par Dominique Pawlik, dans la continuité. Mais c'est la liste dissidente menée par l'ancien joueur Thomas Lhomme qui a été élue début juin lors de l'assemblée générale. Un coup de théâtre qui mettait en cause le maintien de l'entraîneur Jérôme Pourtanel, qui avait lié son destin à celui de l'élection.

Si Jérôme Pourtanel a accepté de rester entraîneur après deux semaines d'incertitudes, c'est qu'il obtenu des garanties financières grâce à la nomination de Philippe Quinsac, président du club entreprises, et de Pawlik comme vice-présidents. Tous travaillent donc ensemble. Pourtanel, qui a hissé Neuilly-sur-Marne au sommet en partant du bas de l'échelle, aura comme premier objectif de maintenir les Remparts. Il sera assisté dans sa tâche par Yvon Bourgaut, emblématique personnage du hockey tourangeau, et pourra également compter sur Christophe Blanchet pour entraîner les gardiens de buts. Un luxe rare en France.

Pour remplacer François Lacerte, retourné à ses études au Canada, l'entraîneur des Remparts avait jeté son dévolu sur Russ Stein, gardien américain dont les qualités lui avaient été vantées mais en manque de temps de jeu depuis plusieurs saisons. Fébrile en préparation, aucun risque n'a été pris et il a été remercié à quelques jours du début du championnat. C'est donc à Filip Kubis que revient la tâche de protéger le filet. Fort de cinq saisons à Reims, il a l'expérience pour rassurer toute une équipe prête à lutter pour sauver sa peau. Sa doublure est Thomas Picot, qui occupe également des responsabilités au club désormais, en tant que responsable de la communication. Il présente peu de garanties à ce niveau de jeu, ce qui ajoute de la pression sur Kubis.

Pour commander sa défense, Jérôme Pourtanel a notamment fait appel au Canadien Ryan Delorme. À vingt-cinq ans, il sort de quatre années de hockey universitaire et découvre l'Europe. Leadership, contribution offensive et assurance défensive sont attendus de celui qui pourrait bien être la tour de contrôle de cette brigade défensive. Alexis Birolini est une valeur sûre, que Pourtanel a déjà dirigé en Ligue Magnus avec Neuilly. Sa seule saison en D1 avait été convaincante avec à la clé quinze points, il doit devenir un rouage important du jeu de puissance à la ligne bleue. Il connaît de plus les combats pour le maintien après deux saisons à Caen.

Le sobre mais fragile Slovaque Robert Kirner (photo) a prolongé pour une troisième saison. Il devra confirmer les dispositions aperçues en Divison 2 à l'échelon supérieur. Kirk Golden, vu avec Toulouse-Blagnac en D1 entre 2010 et 2012, arrive au club avec son costume de joueur polyvalent. Capable de jouer à l'avant, il a été recruté en défense. Il n'est pas le seul dans ce cas puisque Thomas Eischen arrive également avec cette casquette en provenance de Montpellier. Ajoutons Christophe Colombel et Romain Bournand, et l'on compte quatre joueurs de la brigade défensive qui sont capables d'évoluer en attaque. On peut donc attendre d'eux de bonnes aptitudes à porter le palet et délivrer de bonnes premières passes, même s'ils devront prioriser le travail défensif.

Si vous regardez l'escouade offensive des Remparts, vous trouverez quelques noms connus dans l'hexagone mais aucune vedette désignée. Le salut passera par le travail collectif plus que par le récital de l'un ou l'autre soliste. Petr Domin et Matej Kiska sont les deux rescapés étrangers. Le premier n'a joué qu'en D2 en France mais doit franchir la marche sans souci vu son expérience. Le deuxième a déjà été performant à ce niveau avec Brest et Mulhouse mais risque de s'être habitué à une opposition plus faible. Deux autres imports devront les aider à porter l'attaque. Chris Jones est un gros travailleur, qui a eu une production offensive intéressante en Ligue Magnus alors qu'il débarquait de Division 2. Il apportera également du leadership. Ville Vepsäläinen n'a jamais évolué avec les adultes et arrive directement des juniors des Jokerit Helsinki, où il était capitaine. C'est un petit gabarit qui pourrait bien être une des découvertes du championnat.

Deux joueurs formés à Viry-Châtillon arrivent d'Alsace. Mans Papaux en est à son cinquième club de D1 après Caen, Mulhouse (deux fois), Anglet et Brest. Capable d'être positionné sur un trio offensif comme défensif, s'il retrouve son efficacité brestoise il sera une excellente pioche. Le jeune Damien Bourguignon était lui à Strasbourg, il est en quête de responsabilités et risque d'amener de la bonne humeur dans le vestiaire.

Le capitaine Geoffrey Paillet continuera à apporter son expérience mais aussi quelques points par ci, par là. Thomas Saint-André aurait dû jouer en D1 avec Nice en 2011 mais était finalement resté à Orléans. Cette fois c'est la bonne pour ce joueur de vingt-trois ans, qui a une bonne marge de progression. Pour compléter l'alignement, Jérôme Pourtanel aura à disposition Mickaël Lamothe, Maxime et Thomas Boulianne (internationaux jeunes) et Yoann Coubret qui arrive de Rouen.

L'équipe des Remparts de Tours présente donc un profil très travailleur, avec des joueurs de caractère pour une saison qui s'annonce intense et riche en émotions. L'objectif numéro un sera d'éviter la dernière place, synonyme de relégation en Division 2. Avec un bon début de saison, l'équipe pourrait envisager une qualification en playoffs, mais il ne faudra pas se perdre en chemin. Avant de trop penser au bal printanier, il faudra rapidement distancer les concurrents au maintien tout en gardant en permanence un il dans la meurtrière... ou plutôt le rétroviseur !

Gardiens

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   Moy.
31 PICOT Thomas         18/07/1987  175  73  Tours             Tours       FRA-3    2   1,82
35 KUBIS Filip          05/07/1983  175  79         (Tchèque)  Reims       FRA-2   24   3,44

Défenseurs

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 5 COLOMBEL Christophe  03/03/1992  182  94  Tours             Tours       FRA-3   24   5   5  10   51'
10 HAMARD Amaury        04/07/1995  180  75  Tours             Tours       FRA-3   20   0   1   1    8'
19 BOURNAND Romain      15/01/1996  185  75  Tours             Tours       FRAcdB  23  21  33  54   48'
21 GOLDEN Kirk          09/11/1984  178  78       (Américain)  Boden       SUE-4   17   6  10  16   14'
25 BIROLINI Alexis      25/12/1988  177  82  Neuilly           Caen        FRA-1   38   2   7   9   32'
55 KIRNER Robert        15/11/1991  183  94        (Slovaque)  Tours       FRA-3   21   1  10  11   48'
65 DELORME Ryan         12/08/1989  185  93        (Canadien)  Castlet.    NCAAd3  27   1  12  13   12'
75 EISCHEN Thomas       07/08/1989  185  90  Annecy            Montpellier FRA-2   14   0   4   4   26'
                                                               HCMAG       FRA-1   12   1   0   1    4'

Attaquants

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 4 BOULIANNE Maxime     22/02/1994  179  75  Tours             Tours       FRA-3   16   1   3   4   52'
 7 BARDET Gatien        27/02/1996  176  67  Tours             Tours       FRAcdB  22  13  20  33   48'
 8 PAILLET Geoffrey     22/12/1986  176  71  Amiens            Tours       FRA-3   22  11   9  20   52'
 9 LAMOTHE Mickaël      25/08/1991  177  86  Tours             Tours       FRA-3   21   6   5  11   40'
11 BOURGUIGNON Damien   05/07/1992  176  78  Viry              Strasbourg  FRA-1   36   2   1   3   28'
12 JONES Chris          09/08/1985  194 102   (Brit/Canadien)  HCMAG       FRA-1   41   9  14  23   24'
18 COUBRET Yoann        17/08/1996  178  73  Orléans           Rouen       FRAjr    9   0   1   1    0'
20 VEPSÄLÄINEN Ville    19/05/1993  174  70      (Finlandais)  Jokerit     FINjr   40  10  10  20   28'
61 KISKA Matej          15/10/1984  175  85        (Slovaque)  Tours       FRA-3   24  26  21  47   26'
77 DOMIN Petr           02/01/1983  191  94         (Tchèque)  Tours       FRA-3   23  21  19  40   30'
79 SAINT-ANDRÉ Thomas   07/01/1991  176  69  Orléans           Tours       FRA-3   23   9   9  18   72'
91 PAPAUX Mans          26/03/1988  190 104  Viry              Mulhouse    FRA-2   38   1   5   6   20'
97 BOULIANNE Thomas     13/06/1997  175  68  Tours             Tours       FRAjrB  17  15  16  31   80'
   PUREN Alexis         05/11/1993  169  65  Tours             Tours       FRA-3   19   1   1   2    2'
   LOVATSIS George      30/11/1989  181  88        (Canadien)  Concordia    CIS    28  11  18  29   18'

Entraîneur : Jérôme Pourtanel (52 ans).

Partis : François Lacerte (G, Laval, LNAH), Marko Kettunen (D, 8+12, Hunters Porvoo, FIN-3), Mike White (D, 3+14), William Lamothe (D, 2+1, Roanne), François Gleize (D, 1+4, arrêt), Tomas Kukucka (A, 13+30, Chambéry, FRA-3), Stefan Klimek (A, 8+25, Nice),

 

La saison dernière fut celle de l'adaptation, de la découverte pour Carl Michaelson. Qu'il s'agisse de Dunkerque ou de la Division 1, derrière le banc, pour sa première mission d'entraîneur-chef en Europe. Le Canadien n'a, en effet, que 33 ans. Et s'il est encore peu expérimenté, il compense par une insatiable soif d'apprendre. La saison passée, il a pu mettre doucement en place son système de jeu. Cet été, il a pu s'atteler à choisir les joueurs correspondant à sa philosophie. Avec de nombreux blessés au cours du dernier exercice et le constat de lacunes en préparation physique, gageons que la préparation a évolué pour cette nouvelle cuvée.

L'effectif a une nouvelle fois subi des départs à la retraite. Il y avait eu les jumeaux Rozenthal l'été dernier. Il y a eu Ghislain Folcke, Grégory Dubois et Benjamin N'Guyen cet été. Ces deux derniers évolueront finalement avec Wasquehal en Division 3. Michaelson a donc été contraint de recruter des joueurs français capables de tenir un rôle de titulaire.

Marc-André Martel a gagné la confiance de son entraîneur tout au long de la saison. Il aurait pu trembler avec la mise en concurrence face à Mike Dizgun, recrue estampillée Michaelson. Il s'est sublimé dans cette situation. Dominant sur la glace et dans les statistiques, il a prouvé qu'il était parmi les meilleurs gardiens de Division 1. Il est le titulaire en puissance. Dizgun parti, le technicien québécois a jeté son dévolu sur une recrue française. Mais nul ne sera surpris de savoir que Niels-Erik Ravn a fait ses armes en Amérique du Nord. Il a passé les quatre dernières saisons en NCAA à la Lake Superior State University, mais avec un temps de jeu proche du néant. Il n'a en effet disputé que deux rencontres officielles.

Un simple coup d'il à la composition de la brigade défensive maritime permet de réaliser que tout est à reconstruire. Seul Francis Ballet reste parmi les défenseurs de top-6. Benjamin Bataille a également prolongé et part avec le costume de septième défenseur. Il faudra donc faire sans Jussi Laine, élu dans l'équipe-type Hockey Archives par les entraîneurs. Carl Michaelson a reconstitué la troisième ligne défensive des Aigles de Nice. Il est allé chercher deux défenseurs sobres et peu fantaisistes en Maxim Belov et Lionel Simon. Leurs automatismes déjà existants faciliteront le travail de l'entraîneur.

Pour diriger la défense, le technicien canadien comptera fortement sur l'expérience de Kai Öhberg. L'arrière finlandais a disputé plusieurs saisons en Ligue Magnus, avec Rouen et Briançon notamment, mais reste sur deux saisons quasiment blanches. Sa mobilité et son apport offensif pourraient être précieux mais il devra dissiper les incertitudes sur sa santé. Les deux derniers défenseurs recrutés portent le sceau Michaelson et arrivent de la NCAA division III aux États-Unis. Adam Young et Ryan Heavey peuvent tous deux contribuer offensivement. Le premier nommé est un petit gabarit doué techniquement. Le second est un peu plus robuste, à l'aise dans les deux sens de la patinoire. Carl Michaelson comptera donc sur une défensive mobile, mais qui pourrait avoir un léger déficit en taille.

Les Corsaires sont parvenus à prolonger les baux de la plupart de leurs cadres en attaque. Mathieu Cyr continuera à donner le tempo à l'équipe, accompagné des locaux Maxime Brachet, François Moretti, Clément Thomas et Loïc Destoop. Tous sortent d'une saison à plus de dix points. Et sans une blessure à l'épaule, Brachet aurait probablement réalisé la meilleure saison de sa jeune carrière. Brendan Martial a convaincu dans son rôle de col bleu et Victor Thery continuera son apprentissage.

Le départ de Tommy Latouche-Gauvin a laissé les Corsaires orphelins d'un redoutable buteur, bien que parfois discret dans le jeu. Il n'est pas aisé de trouver un marqueur de vingt buts en Division 1 mais c'est pourtant ce qu'ils sont parvenus à recruter en la personne de Miroslav Kristin ! Si Latouche-Gauvin a atteint ce palier la saison passée, Kristin l'a atteint au cours des trois dernières saisons. Il était le meilleur pointeur du championnat. C'est en tout cas un joueur qui ne laisse pas indifférent qui débarque sur les bords de la mer du Nord...

Carl Michaelson a aussi étoffé son offensive avec deux joueurs de centre, tous deux âgés de 23 ans et ayant évolué une saison en Ligue Magnus. On peut même pousser la comparaison en évoquant que les deux y ont tenu des rôles de bottom-6 avec une production offensive très limitée. L'ancien international junior finlandais Toni Kluuskeri était à Morzine-Avoriaz il y a deux ans. L'imposant Suédois Niklas Nilsson est passé par Gap la saison dernière, il excelle lorsqu'il s'agit de prendre des mises au jeu. La dernière recrue offensive est française et arrive de Grenoble. César Joffre vient chercher en Division 1 les responsabilités qu'il ne peut obtenir dans l'élite du hockey français. C'est un autre élément capable de jouer rapidement et avec l'intensité tant appréciée par l'entraîneur des Corsaires. Nilsson a cependant été remplacé par l'Italo-canadien Nicholas Parisella, en provenance du junior AAA québécois, au cours du premier mois de compétition. Michaelson a également pu mettre une cerise sur son gâteau au cours du mois de septembre. Denis Kadic apportera de l'expérience et de la technique, après avoir démontré à Neuilly et Reims qu'il peut être un marqueur de plus d'un point par match en D1.

Les Corsaires de Dunkerque regardent vers l'avant et deviennent petit à petit ambitieux. Carl Michaelson voit l'avenir en grand et imagine ses troupes lutter pour les toutes premières places dans quelques années, avec une nouvelle patinoire à Dunkerque et des moyens financiers potentiellement accrus. La Ligue Magnus n'est plus un tabou dans la cité de Jean Bart, et s'il reste du chemin à parcourir avant de l'espérer, les Corsaires connaissent le cap à suivre !

Gardiens

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ    Moy.
 1 RAVN Niels-Erik      15/08/1989  185  86  Le Vésinet        Lake Sup.    NCAA    0
50 MARTEL Marc-André    01/07/1986  190  80        (Canadien)  Dunkerque   FRA-2   19   3,48
   BOUDOT Pierrick      09/07/1987  181  70  Clermont          Dunkerque 2 FRA-4

Défenseurs

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén 
 3 BALLET Francis       03/12/1983  182  88  Viry              Dunkerque   FRA-2   39   5  16  21   50'
 7 YOUNG Adam           31/01/1989  175  77   (Brit/Canadien)  Man. Co.    NCAAd3  27   5   2   7   27'
10 HEAVEY Ryan          03/06/1991  183  86       (Américain)  Babson      NCAAd3  29   1  11  12   26'
13 ÖHBERG Kai           13/10/1979  180  87      (Finlandais)  Bewe Tuski  FIN-3    3   0   4   4    0'
                                                               HCK/Vantaa  FIN-2    7   0   0   0    2'
27 SIMON Lionel         18/09/1980  181  78  Grenoble          Nice        FRA-2   29   0   6   6   28'
47 BATAILLE Benjamin    10/05/1993  187  80  Dunkerque         Dunkerque   FRA-2   25   0   1   1    4'
55 BELOV Maxim          11/05/1988  179  80  Amiens            Nice        FRA-2   29   0   2   2   32'

Attaquants

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 8 BRACHET Maxime       20/11/1991  177  76  Dunkerque         Dunkerque   FRA-2   17   5   9  14   32'
15 MORETTI François     05/10/1989  180  75  Dunkerque         Dunkerque   FRA-2   28   4   6  10   20'
16 THOMAS Clément       25/12/1983  177  70  Dunkerque         Dunkerque   FRA-2   26  11   9  20   73'
19 JOFFRE César         21/10/1990  186  80  Grenoble          Grenoble    FRA-1   31   0   2   2   22'
22 DESTOOP Loïc         14/04/1988  183  80  Dunkerque         Dunkerque   FRA-2   29   7   3  10   32'
38 THERY Victor         XX/XX/1995  XXX  XX  Dunkerque         Dunkerque   FRA-2   11   0   0   0    0'
46 KLUUSKERI Toni       07/04/1991  180  75      (Finlandais)  Nittorp     SUE-3   52   9  20  29   20'
61 KRISTIN Miroslav     22/01/1982  180  83        (Slovaque)  Lyon        FRA-2   34  30  37  67   88'
73 CYR Mathieu          28/06/1985  175  75        (Canadien)  Dunkerque   FRA-2   27  13  21  34   39'
94 MARTIAL Brendan      27/02/1989  185  86  FV Paris          Dunkerque   FRA-2   28   1   3   4   39'
77 KADIC Denis          09/09/1983  180  84         (Slovène)  Neuilly     FRA-2   32  10  24  34   64'

Entraîneur : Carl Michaelson (CAN, 33 ans).

Partis : Jakub Bradac (D, 7+7), Jussi Laine (D, 1+8, Reims), Kristian Krajcik (D, 0+9, Piestany, SVK), Grégory Dubois (D, 0+3, Wasquehal, FRA-4), Ghislain Folcke (D, 1+0, arrêt), Tommy Latouche-Gauvin (A, 23+13, Järfälla, SUE-5), Daniel Pettersson (8+16), Esben Nielsen (A, 4+12, Esbjerg, DAN), Benjamin N'Guyen (A, 1+0, Wasquehal, FRA-4), Antoine Vanwormhoudt (A, 0+1).

 

Lors de leur dernier séjour en Division 1, les Bélougas n'avaient pas connu la qualification pour les playoffs en trois saisons. Un an après avoir été relégués, ils ont acquis leur retour. Benoît Pourtanel est toujours aux manettes et sait ce que ça prend de sauver sa peau en D1. Et pour ajouter du piment à ce challenge, dans un championnat à treize équipes et de facto une seule équipe reléguée, il se pourrait bien qu'un des adversaires pour le maintien se nomme Tours dont l'entraîneur est Jérôme Pourtanel. L'effectif a été formé majoritairement avec des artisans du titre de Division 2. Plusieurs recrues ont été greffées à l'effectif, dont la plupart sont connues des championnats hexagonaux. Cette recette a fonctionné pour les précédents promus Nantes et Cholet, qu'en sera-t-il pour Toulouse-Blagnac ?

Le retour de Niklas Lehti chez les Bélougas a été un succès, il fut impérial en séries éliminatoires. Il a déjà joué une saison avec le club en Division 1 et aurait donc pu rester... Son départ a forcé à trouver un remplaçant, en se tournant sans surprise vers la filière finlandaise. Le nouveau cerbère se nomme Niklas Kekki (photo). C'est un gardien de petite taille, formé aux Ässät Pori où il a eu l'occasion de prendre place sur le banc pour quelques rencontres de Liiga. Il a porté le maillot national finlandais des U16 aux U18. Avec l'arrivée de Steven Catelin en provenance de Montpellier, la doublette de cerbères est totalement remaniée. Le gardien tricolore entame sa cinquième saison en D1.

Existe-t-il un meilleur signal à ses défenseurs que de reconduire - presque - intégralement la brigade championne de Division 2 ? C'est en tout cas ce qu'a fait Benoît Pourtanel, visiblement satisfait de l'alchimie qui régnait au sein de la deuxième arrière-garde la plus efficace du dernier exercice. Une des deux seules modifications concerne un poste de défenseur étranger. Henri Tissari, arrivé en cours de saison du club Boro-Vetlanda, est remplacé par Juho Autio qui arrive de... Boro/Vetlanda ! Il est, à 28 ans, le doyen de la défense pour cette saison et tiendra donc un rôle majeur. Évoluant depuis cinq saisons au quatrième échelon suédois, il devra s'adapter à un niveau de jeu supérieur. Gageons que son jeune frère Valtteri, ancien joueur des Bélougas et d'Anglet, l'aura averti du calibre de jeu.

Trois défenseurs finlandais ont prolongé leur bail sur les bords de la Garonne. À l'aise en D2, ils devront franchir un cap pour être performants en D1. Jussi Korvakangas est probablement celui qui possède le meilleur outillage pour s'adapter à un niveau supérieur. Il a terminé troisième pointeur, et évidemment premier parmi les arrières, du club. Aleksi Laine et Jani Laine seront également de retour. Ces trois défenseurs ont tous inscrit au moins cinq buts la saison passée, mais les Bélougas auront absolument besoin qu'ils soient intraitables dans leur zone défensive dans l'optique du maintien.

Trois tricolores complètent la brigade défensive. Yann Pflieger arrive de Strasbourg, où il a principalement évolué avec l'équipe réserve. Kévin Codevelle était de l'équipe reléguée il y a deux ans et a, depuis, pu s'aguerrir en Division 2. Sébastien Pommier a pu goûter aux plaisirs de la D1 avec Avignon et Reims mais cette saison sera celle de ses véritables débuts à un poste de titulaire. Son gabarit sera précieux pour faire du ménage devant le gardien dans une défensive de taille plutôt moyenne.

Pour son recrutement offensif, Benoît Pourtanel a tenté de réduire au minimum les incertitudes. Il avait dû faire quelques retouches dans son effectif à l'automne dernier et ne veut probablement pas avoir à reproduire cela. L'effectif a donc un parfum de Division 2 très prononcé, et sur les cinq recrues, seule une est nouvelle en France.

Daniel Bell arrive de Champigny-sur-Marne où il a maintenu une moyenne de deux points par match. Il y a montré qu'il était capable aussi bien de marquer que de passer. Antoine Leblanc était lui du côté de Compiègne. Adroit devant le but, le Québécois a eu quelques soucis avec la discipline. Ces deux Canadiens seront les deux seuls étrangers pour soutenir le Finlandais Santeri Halme en attaque. Le meilleur pointeur des Bélougas sera de retour, il était l'un des meilleurs attaquants de D2.

Thybaud Rouillard débarque fraîchement sacré champion de Ligue Magnus avec Briançon, où il a tenu un rôle de complément. Membre des Phénix de Reims dans ses années juniors, il connaît le championnat et aura ici des responsabilités accrues. S'il explose comme Kévin Marias-Magill, ce sera une superbe addition à l'équipe. Marias-Magill a terminé deuxième pointeur de l'équipe pour sa première saison loin de Rouen. Sébastien Savajol aurait pu prendre sa retraite en beauté sur le titre de champion acquis au printemps passé... Le capitaine connaît bien la D1 et sera un atout d'expérience important dans la lutte pour se maintenir.

Rémi Doroginsky est de retour après une saison blanche en raison d'une grave blessure. L'effectif est complété par des joueurs issus du club. Alexis Codevelle fait figure d'exception avec ses 28 ans car les autres sont âgés de 22 ans et moins. Il s'agit de Maxime Faup, Clément Blaser, Fabrice Faure et Marvin Krukoff. Une arrivée de dernière minute est à signaler avec Cyril Lambert, en provenance de Bordeaux suite à un départ vers le Canada avorté.

Benoît Pourtanel mise donc sur la continuité et des valeurs sûres, à quelques exceptions près, pour renforcer un effectif fourni quantitativement. Si la priorité absolue du technicien toulousain sera d'éviter la dernière place synonyme de relégation, il n'a pas caché sa volonté de lorgner les playoffs. Les Bélougas ne veulent pas faire l'ascenseur en sens inverse !

Gardiens

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   Moy.     %
 1 GIGOMAS Paul         04/09/1995           Toulouse-Blagnac  Toulouse-B. FRA-3    0
35 KEKKI Niklas         26/02/1993  174  71      (Finlandais)  Ässät       FINjr   33   2,36   91,2%
38 CATELIN Steven       05/06/1992  177  71  Villard           Montpellier FRA-2    7   6,37

Défenseurs

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 5 LAINE Jani           04/08/1989  180  86      (Finlandais)  Toulouse-B. FRA-3   23   7  14  21   14'
 6 CODEVELLE Kévin      09/05/1989           Toulouse-Blagnac  Toulouse-B. FRA-3   24   0   0   0   38'
10 LAINE Aleksi         20/02/1992  183  85      (Finlandais)  Toulouse-B. FRA-3   24  10   5  15   28'
15 POMMIER Sébastien    11/03/1993  188  85  Épinal            Toulouse-B. FRA-3   24   0   0   0   14'
18 KORVAKANGAS Jussi    20/09/1991  179  73      (Finlandais)  Toulouse-B. FRA-3   24   8  19  27   28'
21 PFLIEGER Yann        06/12/1992  182  80  Colmar            Strasbourg  FRA-1    9   0   0   0    0'
24 AUTIO Juho           19/08/1986  179  85      (Finlandais)  Boro/Vetla. SUE-4   34   8  11  19   60'

Attaquants

N                      Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2013/14   MJ   B   A Pts   Pén
 4 BOULIANNE Maxime     22/02/1994  179  75  Tours             Tours       FRA-3   16   1   3   4   52'
 7 MARIAS-MAGILL Kévin  22/02/1989  176  68  Rouen             Toulouse-B. FRA-3   23  11  18  29   36'
 8 DOROGINSKY Rémi      13/11/1991  180  73  Toulouse-Blagnac  Vanoise     FRA-3    0   0   0   0    0'
 9 FAURE Fabrice        15/06/1992           Toulouse-Blagnac  Toulouse-B. FRA-3   24   1   1   2   10'
11 BLASER Clément       21/02/1993           Toulouse-Blagnac  Toulouse-B. FRA-3   22   0   1   1   10'
13 KRUKOFF Marvin       28/01/1993  186  74  Toulouse-Blagnac  Toulouse-B. FRA-3   24   3   2   5   10'
14 SAVAJOL Sébastien    25/03/1982  172  70  Toulouse-Blagnac  Toulouse-B. FRA-3   24   6  17  23    6'
16 HALME Santeri        07/06/1991  178  70      (Finlandais)  Toulouse-B. FRA-3   24  24  30  54   20'
17 CODEVELLE Alexis     30/06/1986  180  65  Toulouse-Blagnac  Toulouse-B. FRA-3   24   8  10  18   24'
19 BELL Daniel          02/09/1988  180  81        (Canadien)  Champigny   FRA-3   20  17  20  37   22'
20 LAMBERT Cyril        23/03/1989  179  78  Bordeaux          Bordeaux    FRA-2   30   6   4  10   20'
26 ROUILLARD Thybaud    27/05/1991  171  73  Briançon          Briançon    FRA-1   35   1   1   2    4'
48 LEBLANC Antoine      04/08/1992  175  70        (Canadien)  Compiègne   FRA-3   21  18  18  36  106'
92 FAUP Maxime          31/05/1992  178  72  Toulouse-Blagnac  Toulouse-B. FRA-3   21   2   3   5    4'

Entraîneur : Benoît Pourtanel (40 ans).

Partis : Niklas Lehti (G, Satakunta, FIN-3), Henri Tissari (D, 0+5), Jussi Viitanen (A, 14+14, KeuPa Keuruu, FIN-2), Manuel Plamondon-Ratté (A, 12+9).

 

Alex Mondin et Philippe Biller (photos Nini Calimoutou)

 

Retour à la rubrique articles