Présentation des championnats du monde 2014

 

Malgré les demandes du parlement du Congrès américain, du Bundestag allemand ou du Parlement européen de retirer l'organisation au Bélarus pour ses violations des droits de l'homme, l'IIHF a maintenu les championnats du monde dans ce pays, et on n'imaginait pas qu'elle fasse autrement. D'abord parce qu'elle aurait renié son propre vote d'attribution sans véritable élément nouveau. Ensuite parce qu'elle ne pouvait pas se couper d'un pays qui développe le hockey sur glace et construit moult patinoires. Et enfin parce que cela aurait été peu cohérent deux mois après les Jeux olympiques de Sotchi qui n'ont pas déclenché la même indignation : quelle est la frontière de l'acceptabilité démocratique d'un pays ?

Le président Loukachenko bénéficie d'une certaine diversion avec la crise du voisin ukrainien, puisque son "copain de hockey" Poutine semble le remplacer actuellement dans le rôle du grand méchant. Et si le Bélarus est un des rares pays à avoir validé le rattachement de la Crimée à la Russie, il a aussi reçu le président ukrainien, souhaitant l'apaisement car n'ayant ni envie d'une contagion, ni de voir l'allié russe - dont il est très dépendant - trop s'immiscer dans ses propres affaires.

Ce championnat du monde marque une date historique pour le Bélarus : les étrangers pourront accéder sans visa pour la première fois, à condition de présenter un billet valable pour un match (et de "respecter les lois et coutumes du pays"). Cette exemption durera un mois pour que les "hockey-touristes" puissent éventuellement rester dans le pays avant et après le tournoi. L'accueil a été soigné. Sept ou huit nouveaux hôtels ont été construits. Les rues de la capitale sont propres (et l'ont toujours été). Le Ministère de l'Intérieur a organisé des cours de langues et distribué des milliers de bréviaires avec des phrases-types dans plusieurs langues. Les chauffeurs de taxi ont reçu des entraînements spéciaux. Les panneaux du métro ont été traduits en anglais pour que les visiteurs ne se perdent pas. Le Ministère a aussi relevé le niveau de sécurité "au plus haut" avec des policiers en uniforme mais aussi en civil dans toute la ville. Comme il n'y a pas autant de risque terroriste qu'à Sotchi, le principal "danger" recensé ici, ce sont les Femen, mais si ces militantes féministes pointent le bout d'un sein, il n'est pas sûr qu'il reste visible très longtemps... Outre les manifestations "indésirables", le principal couac potentiel, ce sont les queues à l'entrée des patinoires du fait des mesures de sécurité renforcées.

Après la double co-organisation Stockholm-Helsinki, le championnat du monde aura lieu cette fois dans une même ville, avec deux patinoires reliées par une ligne de bus spéciale pour l'évènement. cela simplifiera les déplacements et redonnera l'impression d'une compétition unifiée. Une compétition plus ouverte que jamais en cette année olympique, avec quelques grandes nations affaiblies et des outsiders qui ont perdu leurs complexes et rêvent d'imiter la Suisse l'an passé. La Russie du néo-capitaine Ovechkin reste néanmoins favorite, pour venger sa débâcle olympique.

 

 

Groupe A (Chizhovka Arena)

 

"Nous aurions pu remporter l'or l'an passé sans les jumeaux Sedin". Que penser de cette récente déclaration du sélectionneur Pär Mårts ? Un manque d'humilité et/ou de lucidité ? Ou simplement une volonté de remotiver une Suède déçue par une cascade de forfaits ? Quand les Sedin ont annoncé le mois dernier qu'ils n'étaient pas motivés, ils ont envoyé un bien mauvais signal et les mauvaises nouvelles n'ont fait que s'accumuler. Maintenant que toute une génération est partie en Amérique du nord, elle peine à se rassembler autour de la bannière "Tre Kronor" autrefois sacrée. Pour la première fois, la Suède a même recours à des joueurs d'AHL.

Calle Järnkrok, qui a joué un rôle très marginal ces deux dernières années (une assistance), doit ainsi mener cette fois une ligne offensive majeure avec les deux vice-champions olympiques encore présents trois mois plus tard, Gustav Nyquist et Jimmie Ericsson. La deuxième ligne comptera sur Oscar Möller et Joakim Lindström, deux ailiers d'un Skellefteå devenu ultra-dominateur en élite suédoise. Leur centre sera Mikael Backlund, qui retrouve ainsi une très vieille connaissance. "Pires ennemis" de 8 à 10 ans quand le premier jouait à Västerås et l'autre à Spånga, Backlund et Möller sont devenus camarades de chambre et enfin de ligne chez les moins de 20 ans, lors des titres de vice-champion du monde juniors 2009 et 2010 sous la houlette de... Pär Mårts.

La Suède compte aussi d'autres atouts qui densifient son attaque : le gratteur Simon Hjalmarsson, le shooteur Nicklas Danielsson, le dribbleur Dick Axelsson, et bien sûr le besogneux Joel Lundqvist pour centrer la quatrième ligne. Mais on se souvient bien que, l'an passé, tous ces joueurs n'arrivaient pas à marquer avant que n'arrivent les fameux jumeaux (et Loui Eriksson). Si ces jokers n'avaient pas apporté ce plus de créativité, surtout en supériorité numérique, les Suédois auraient-ils vraiment pu gagner comme le prétend leur coach ? À Mårts et ses hommes de le démontrer cette année en l'absence de stars.

En défense, deux champions du monde reviennent, Johan Fransson et Erik Gustafsson, et ils avaient tenu une place importante. Cette défense inexpérimentée a cependant peu de repères, et il faudra vite intégrer la fiabilité de passe d'Ekholm, l'apport offensif de Tim Erixon, le lancer de Nygren en jeu de puissance, ainsi que le jeu physique d'Andersen, Ahnelöv et Daniel Rahimi, ce dernier devant démontrer le surnom de "Rambo" que lui donne le staff pour son attitude devant sa cage. Les gardiens très jeunes sont une autre inconnue.

Cette fois, on est certain qu'aucune superstar ne débarquera pour ranimer le jeu de puissance. La Suède devra démontrer qu'elle a elle-même les clés pour rendre sa tactique efficace.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
 1 ERIKSSON Joacim       186  86  09/04/1990  Vancouver Canucks    NHL     1  10,00   80,6%
                                              Utica Comets         AHL    52   2,61   91,1%
30 ULLMARK Linus         191  88  31/07/1993  MODO Örnsköldsvik   SUE-1   37   2,32   92,9%
69 NILSSON Anders        195 103  19/03/1990  New York Islanders   NHL    19   3,11   89,6%
                                              Bridgeport Sound T.  AHL    29   2,81   90,1%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 ERIXON Tim            189  93  24/02/1991  Columbus B. Jackets  NHL     2    0   0    0     2'
                                              Springfield Falcons  AHL    44    6  33   39    20'
 9 ANDERSÉN Niclas       185  95  28/04/1988  Severs. Cherepovets  KHL    50    3   5    8    32'
10 FRANSSON Johan        187  88  18/02/1985  Luleå HF            SUE-1   40    5  10   15    22'
14 EKHOLM Mattias        193  93  24/05/1990  Nashville Predators  NHL    62    1   8    9    10'
29 GUSTAFSSON Erik       179  82  15/12/1988  Philadelphia Flyers  NHL    33    3   8   11     8'
32 NYGREN Magnus         185  87  07/06/1990  Hamilton Bulldogs    AHL    16    1   7    8    14'
                                              Färjestad           SUE-1   40   14  11   25    14'
48 RAHIMI Daniel         190  98  28/04/1987  Linköping           SUE-1   62    1   9   10    66'
51 AHNELÖV Jonas         190  97  11/12/1987  Frölunda Göteborg   SUE-1   59    5  11   16    63'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
11 HJALMARSSON Simon     183  76  01/02/1989  Linköping           SUE-1   69   32  34   66    89'
12 LINDSTRÖM Joakim      184  92  05/12/1983  Skellefteå          SUE-1   69   29  52   81    82'
15 SJÖGREN Mattias       189  97  27/11/1987  Linköping           SUE-1   66    9  37   46    52'
17 RASMUSSEN Dennis      191  91  03/07/1990  Växjö Lakers        SUE-1   64   18  28   46    26'
19 JÄRNKROK Calle        183  80  25/09/1991  Nashville Predators  NHL    12    2   5    7     4'
                                              Grand R. / Milwaukee AHL    66   19  28   47    16'
20 LUNDQVIST Joel        185  91  02/03/1982  Frölunda Göteborg   SUE-1   53    4  16   20    63'
21 ERICSSON Jimmie       188  92  22/02/1980  Skellefteå          SUE-1   62   25  18   43    80'
28 AXELSSON Dick         191  93  25/04/1987  Frölunda Göteborg   SUE-1   55   11  27   38    58'
41 NYQUIST Gustav        180  84  01/09/1989  Detroit Red Wings    NHL    62   28  20   48    10'
                                              Gd Rapids Griffins   AHL    15    7  14   21     6'
44 DANIELSSON Nicklas    184  83  07/12/1984  Lev Prague           KHL    14    1   1    2     6'
                                              Rapperswil-Jona     SUI-1   43   17  12   29   100'
45 MÖLLER Oscar          188  92  22/02/1980  Skellefteå          SUE-1   62   32  31   63    16'
53 THURESSON Andreas     185  92  18/11/1987  Brynäs Gävle        SUE-1   56   17  22   39    65'
60 BACKLUND Mikael       184  90  17/03/1989  Calgary Flames       NHL    76   18  21   39    32'
86 KLASEN Linus          176  82  19/02/1986  Luleå               SUE-1   60   30  31   61    45'

Les joueurs en italique ne sont pas encore déclarés et pourraient être remplacés par des renforts NHL

Absents notables : Henrik Lundqvist (G, play-offs NHL), Jhonas Enroth (G, jambe), Viktor Fasth (G, famille pas vue après échange NHL), Erik Karlsson (D, refus), Niklas Hjalmarsson (D, play-offs NHL), Alexander Edler (D, refus), Henrik Tallinder (D, famille), Jonathan Ericsson (D, doigt cassé), Oliver Ekman-Larsson (D, blessé), Niklas Kronwall (D, jeune papa), Staffan Kronwall (D, femme sur le point d'accoucher), Nicklas Grossman (D, cheville), Henrik et Daniel Sedin (A, refus), Loui Eriksson (A, play-offs NHL), Niklas Bäckström (A, refus), Marcus Krüger (A, play-offs NHL), Jacob Silfverberg (A, play-offs NHL), Patric Hörnqvist (A, femme enceinte), Henrik Zetterberg (A, nerfs du pied gauche), Patrick Berglund (A, épaule), Gabriel Landeskog (A, main), Marcus Johansson (A, "blessé"), Alexander Steen (A, douleurs dans tout le corps), Martin Thörnberg (A, refus).

 

 

On se doutait un peu que le Canada serait repu après sa deuxième médaille d'or olympique d'affilée, même si certains pointent que c'est l'arbre qui cache la forêt. Le Team Canada ne gagne plus chez les juniors, et il est systématiquement éliminé en quart de finale des championnats du monde depuis quatre ans.

L'effectif est peut-être le plus faible que les Canadiens aient envoyé dans ce siècle, pâlissant même pour une année olympique. Aucun des médaillés d'or ne s'est déplacé, et il manque aussi les valeurs sûres de ces dernières années comme Jeff Skinner (ongle incarné) et Jordan Eberle (poignet). Philadelphie, dont le propriétaire avait critiqué la non-sélection de Claude Giroux aux Jeux olympiques, a refusé de le libérer. Quant à l'ailier Taylor Hall, il a peu apprécié son expérience de l'an passé (Lindy Ruff l'avait même cloué sur le banc à un moment) et n'est guère pressé de revenir.

Cela signifie-t-il une cinquième élimination en quart de finale de suite ? Pas si sûr. Tout est relatif, et un Canada plus faible reste quand même le Canada. Sur le papier, l'effectif vaut sans doute le top-4, et comme on l'attend moins, il n'aura justement rien à perdre. Cette équipe jeune et physiquement solide pourrait réussir collectivement sur une grande glace si le coach Dave Tippett trouve la bonne formule. il peut compter le leadership de Ward et Chimera, les deux principaux joueurs à fiche positive de Washington (quand Ovechkin a fini à -35). Ces jeunes sont censés tous patiner fort, même si leur mobilité sur grande glace sera à vérifier dans les faits.

L'attraction sera Nathan MacKinnon, qui devrait être le premier n°1 de draft depuis Patrick Kane à recevoir le trophée Calder de meilleur rookie de NHL. Compte tenu de l'abondance de centres, MacKinnon jouera à l'aile et devrait être bien encadré en première ligne avec deux joueurs défensivement responsables, Kyle Turris et Alexandre Burrows.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                               MJ   Moy.     % 
30 SCRIVENS Ben         188  87  11/09/1986  L.A. / Edmonton      NHL    40   2,55   92,2%
34 REIMER James         190  94  15/03/1988  Toronto Maple Leafs  NHL    36   3,29   91,1%
35 PETERS Justin        185  97  30/08/1986  Carolina Hurricanes  NHL    21   2,50   91,9%
                                             Charlotte Checkers   AHL     6   2,14   93,2%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 4 ELLIS Ryan           178  79  03/01/1991  Nashville Predators  NHL    80    6  21   27    24'
 5 GARRISON Jason       188 100  13/11/1984  Vancouver Canucks    NHL    81    7  26   33    57'
 6 BIEKSA Kevin         185  90  16/06/1981  Vancouver Canucks    NHL    76    4  20   24   104'
24 RIELLY Morgan        184  88  09/03/1994  Toronto Maple Leafs  NHL    73    2  25   27    12'
27 COBURN Braydon       196 103  27/02/1985  Philadelphia Flyers  NHL    89    5  15   20    67'
44 GUDBRANSON Erik      193  91  07/01/1992  Florida Panthers     NHL    65    3   6    9   114'
57 MYERS Tyler          203 103  01/02/1990  Buffalo Sabres       NHL    62    9  13   22    58'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                             MJ    B   A  Pts    Pén 
 7 TURRIS Kyle          185  82  14/08/1989  Ottawa Senators      NHL    82   26  31   57    39'
10 SCHENN Brayden       184  88  22/08/1991  Philadelphia Flyers  NHL    89   20  24   44    62'
11 HUBERDEAU Jonathan   185  80  04/06/1993  Florida Panthers     NHL    69    9  19   28    37'
14 BURROWS Alexandre    185  86  11/04/1981  Vancouver Canucks    NHL    49    5  10   15    71'
19 HODGSON Cody         183  86  18/02/1990  Buffalo Sabres       NHL    72   20  24   44    20'
20 BROUWER Troy         188  97  17/08/1985  Washington Capitals  NHL    82   25  18   43    92'
21 READ Matt            178  84  14/06/1986  Philadelphia Flyers  NHL    82   23  20   43    20'
23 MONAHAN Sean         188  85  12/10/1994  Calgary Flames       NHL    75   22  12   34     8'
25 CHIMERA Jason        183  98  02/05/1979  Washington Capitals  NHL    82   15  27   42    36'
29 MacKINNON Nathan     183  83  01/09/1995  Colorado Avalanche   NHL    89   26  47   73    30'
42 WARD Joel            185 102  02/12/1980  Washington Capitals  NHL    82   24  25   49    32'
43 KADRI Nazem          183  84  06/10/1990  Toronto Maple Leafs  NHL    78   20  30   50    67'
55 SCHEIFELE Mark       190  84  15/03/1993  Winnipeg Jets        NHL    63   13  21   34    14'

Les deux places de réservistes sont libres

Absents notables : Marc Methot (D, aine) et David Perron (A, hanche) ont dû déclarer forfait par rapport à la liste initiale.

 

 

Quatre ans après l'improbable titre mondial de 2010, Vladimir Ruzicka revient à la tête de la République Tchèque qui n'a rien gagné en son absence. La majorité du pays se réjouit de retrouver un sélectionneur plus actif et émotionnel sur le banc que Hadamczik. Un homme qui a aussi moins d'inimitiés : Jiri Hudler et Jakub Klepis, deux des joueurs gravement fâchés avec son prédécesseur, font ainsi leur retour.

Ruzicka a rassemblé huit de ses champions de monde de Cologne, dont les deux joueurs-symboles de la victoire : le capitaine Tomas Rolinek et le capitaine-bis, le fort en gueule Jaromír Jágr. Bien sûr, ils ne sont plus tout jeunes. Rolinek s'en rend compte en goûtant peu la musique techno dans le vestiaire alors qu'il préfèrerait des chansons traditionnelles tchèques...

L'entraîneur a surpris en plaçant Jágr sur une ligne avec Klepis - comme en 2010 - et avec Vladimir Sobotka, un centre défensif au jeu physique qui fait enfin ses débuts internationaux après avoir dû renoncer aux Jeux olympiques sur blessure. Le trio devrait également former la première unité de jeu de puissance avec Ondrej Nemec et un quatrième attaquant, le grand espoir Tomas Hertl, révélé aux derniers Mondiaux, et qui a épaté à ses débuts NHL avant malheureusement de se blesser cet hiver.

Cela signifie que les joueurs offensifs sont répartis sur les quatre lignes : Hertl et Cervenka avec Rolinek, les créatifs Ján Kovar et Hudler avec la révélation de la saison Sekac, voire Petruzalek en quatrième ligne avec l'inattendu Zatovic et le valeureux travailleur Novotny. Cette attaque est sur le papier une des plus intéressantes du tournoi.

La défense, qui a enregistré de nombreux forfaits, est par contre inexpérimentée. Si Nemec est un fidèle, les dernières sélections du solide Roman Polak remontent au bail précédent de Ruzicka sur le banc. Quant aux six autres, ils découvrent tous pour la première fois le championnat du monde : certains n'avaient pas trouvé grâce auprès de Hadamczik (Kindl ayant décliné en 2012 un rôle de réserviste), d'autres n'étaient dans les tablettes de personne, tel l'étonnant Vitasek qui était encore prêté en deuxième division tchèque (1. Liga) en début de saison.

La hiérarchie des gardiens a été définie à l'avance, comme les Tchèques le recommandent souvent pour mettre en confiance leur titulaire. Alexander Salak sait donc depuis un mois qu'il est devenu numéro 1 et qu'il peut se préparer en conséquence.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
 1 KOVAR Jakub          184  91  19/07/1988  Avto. Ekaterinburg   KHL    52   2,05   92,8%
33 FRANCOUZ Pavel       182  81  03/06/1990  Litvinov            TCH-1   53   2,54   92,3%
53 SALAK Alexander      186  86  05/01/1987  SKA St-Pétersbourg   KHL    52   2,05   92,8%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 ZAMORSKY Petr        180  86  03/08/1992  Zlín                TCH-1   58   11  16   27   104'
23 NEMEC Ondrej         182  92  18/04/1984  Lev Prague           KHL    73    6  23   26    91'
27 KOLAR Jan            190  92  22/11/1986  Donbass Donetsk      KHL    66    3  11   14    28'
32 JORDAN Michal        185  80  17/07/1990  Charlotte Checkers   AHL    70    4  21   25    20'
55 SEVC Martin          183  89  23/09/1991  Lev Prague           KHL    71    9  20   29    88'
74 VITASEK Ondrej       193  97  04/09/1990  Liberec             TCH-1   34    0   5    5    24'
                                             Benatky n/Jizerou   TCH-2   26    1   6    7    24'
   KINDL Jakub          190  98  10/02/1987  Detroit Red Wings    NHL    70    2  17   19    26'
   POLAK Roman          187 103  28/04/1986  St. Louis Blues      NHL    78    4  10   14    75'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
10 CERVENKA Roman       182  89  10/12/1985  SKA St-Pétersbourg   KHL    63   20  36   56    42'
12 NOVOTNY Jiri         191  97  12/08/1983  Lev Prague           KHL    70   16  20   36    48'
17 SOBOTKA Vladimir     178  83  02/07/1987  St. Louis Blues      NHL    67    9  27   36    76'
20 KLEPIS Jakub         186  91  05/06/1984  Lev Prague           KHL    42    9   9   18    26'
22 KASPAR Lukas         189  87  23/09/1985  Donbass Donetsk      KHL    62   17  23   40    30'
25 HUDLER Jiri          175  84  04/01/1984  Calgary Flames       NHL    75   17  37   54    16'
26 ZATOVIC Martin       179  90  21/01/1985  Karlovy Vary        TCH-1   55   23  19   42    34'
29 RUZICKA Martin       181  79  15/12/1985  Trinec              TCH-1   63   33  33   66    32'
44 GULAS Milan          176  84  30/12/1985  Metal. Magnitogorsk  KHL    22    2   3    5    18'
                                             Färjestad           SUE-1   41   15  15   30    48'
43 KOVAR Jan            180  75  20/03/1990  Metal. Magnitogorsk  KHL    75   31  63   94    62'
60 ROLINEK Tomas        177  84  17/02/1980  Sparta Prague       TCH-1   54   20  21   41    22'
64 SEKAC Jiri           183  79  10/06/1992  Lev Prague           KHL    68   12  24   36    42'
68 JAGR Jaromir         191 104  15/02/1972  New Jersey Devils    NHL    82   24  43   67    46'
82 VONDRKA Michal       185  90  17/05/1982  Slovan Bratislava    KHL    48   12  12   24    18'
88 PETRUZALEK Jakub     176  80  24/04/1985  Khabarovsk / Kazan   KHL    54   14   9   23    26'
90 HERTL Tomas          190  89  12/11/1993  San José Sharks      KHL    44   17  13   30     6'

Les joueurs en italique, arrivés sur place, sont réservistes et pourraient éventuellement être remplacés par des renforts de NHL (il reste trois places à attribuer)

Absents notables : Marek Zidlicky (D, fatigué, "place aux jeunes"), Zbynek Michalek (D, hanche), Radko Gudas (D, genou), Ladislav Smid (D, blessé), Tomas Plekanec (A, play-offs NHL), Jakub Krejci (A, play-offs NHL), Ales Hemsky (A, fin de contrat), Milan Michalek (A, fin de contrat), Michael Frolik (A, fin de contrat), Jiri Tlusty (A, épaule), Jakub Voracek (A, blessé), Radim Vrbata (A, femme enceinte), Ondrej Palat (A, fin de contrat).

 

Après la déconvenue olympique, l'entraîneur Vladimir Vujtek a renoué les liens avec Miroslav Šatan, non sélectionné aux JO car impossible à mettre dans le même vestiaire que Zdeno Chára, qui lui avait infligé une commotion cérébrale par une charge à la tête. La Slovaquie se retrouve donc dans une situation étrange, avec deux capitaines incompatibles : Chara d'un côté, Satan de l'autre, ce dernier ayant été invité à prendre les rênes parce que le staff faisait le pari que le géant irait loin en play-offs NHL avec Boston et ne serait pas disponible.

En plus de Šatan, un autre ancien joueur de NHL fait son retour, Ladislav Nagy, qui avait pourtant été banni de l'équipe nationale après avoir refusé une convocation deux fois de suite la même saison. Les deux vétérans joueront à l'aile de la première ligne, autour d'un gamin qui a débuté la semaine dernière en sélection, Marek Hrivik.

Car si l'on exclut ces deux grognards, la sélection slovaque est incroyablement jeune. Aucun autre attaquant ne dépasse 27 ans. Le changement de générations maintes fois repoussé a enfin lieu, et en plus de la génération Panik/Tatar, la suivante est déjà représentée, en particulier par le junior Martin Reway, qui n'était même pas né à l'époque où Šatan jouait son premier championnat du monde.

Pendant que les centres défensifs Andrej Stastny et Tomas Marcinko muscleront la quatrième ligne, la Slovaquie aura donc une jeunesse insolente pour mener les trois trios offensifs (avec les deux papys). Elle aura ainsi une équipe beaucoup plus rapide, avec plus d'envie, ce qui devrait lui permettre de pratiquer un style plus agressif. Par contre, sa défense est inexpérimentée après quelques forfaits préjudiciables, notamment celui de Sekera qui a toujours mené l'équipe sur la glace et dans le vestiaire.

En dépit de ses bons résultats depuis un mois, la Slovaquie se veut prudente. Vujtek relativise car il se souvient avoir connu sept défaites en préparation avant de finir vice-champion du monde en 2012. L'objectif est simplement la quatrième place de groupe, qualificative en quart de finale. Une place qu'il faudra défendre face à la France, à la Norvège et au Danemark. Autant d'équipes qui sont, sur le papier, inférieures à ces Slovaques rajeunis.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
32 JANUS Jaroslav       183  85  21/09/1989  Slovan Bratislava    KHL    41   2,86   89,8%
33 HUDACEK Julius       186  83  09/08/1988  Sibir Novosibirsk    KHL     1   3,08   82,4%
                                             Pardubice           TCH-1   38   2,36   92,4%
50 LACO Jan             181  83  01/12/1981  Donbass Donetsk      KHL    22   1,57   93,9%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts   Pén 
 8 DALOGA Marek         193  83  10/03/1989  Pardubice           TCH-1   53    6  16   22   20'
12 SVARNY Ivan          187  95  30/10/1984  Medvescak Zagreb     KHL    57    2   6    8   54'
14 VALACH Juraj         202 100  01/02/1989  Slavia Prague       TCH-1   52   11  11   22   60'
22 SLOBODA Karol        186  90  16/05/1983  Vitkovice           TCH-1   59    9  13   22   52'
52 MARINCIN Martin      194  86  18/02/1992  Edmonton Oilers      NHL    44    0   6    6   16'
                                             Oklahoma C. Barons   AHL    24    3   4    7    4'
56 MIHALIK Vladimir     202 111  29/01/1987  Slovan Bratislava    KHL    38    2   3    5   20'
78 CERESNAK Peter       191  94  26/01/1993  Dukla Trencin       SVK-1   56    3  16   19   24'
   BREJCAK Jan          196  82  29/06/1989  Slovan Bratislava    KHL    20    0   2    2   14'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
10 REWAY Martin         178  79  24/01/1995  Gatineau            LHJMQ   52   25  52   77    64'
18 SATAN Miroslav       188  87  22/10/1974  Slovan Bratislava    KHL    23    9   3   12     8'
19 SKOKAN David         184  92  06/12/1988  Slavia Prague       TCH-1   52    9  10   19    40'
21 TYBOR Radoslav       184  83  23/11/1989  Pardubice           TCH-1   53   23  11   34    10'
23 HRIVIK Marek         186  85  28/08/1991  Hartford Wolf Pack   AHL    74   13  14   27    22'
25 VIEDENSKY Marek      192  88  18/08/1990  Worcester Sharks     AHL    54    6  17   23    27'
27 NAGY Ladislav        180  86  01/06/1979  Kosice              SVK-1   22    9  14   23    34'
                                             Jokerit Helsinki    FIN-1   36   12  20   32    45'
28 PANIK Richard        187  92  07/02/1991  Tampa Bay Lightning  NHL    52    3  10   13    25'
                                             Syracuse Crunch      AHL    13    3   8   11     6'
59 STASTNY Andrej       191  97  24/01/1991  Slovan Bratislava    KHL    39    4   6   10    30'
65 MARCINKO Tomas       193  91  11/04/1988  Kosice              SVK-1   44   10  18   28    58'
71 MIKUS Juraj          187  90  22/02/1987  Slovan Bratislava    KHL    47    7   8   15    28'
87 HASCAK Marcel        183  87  03/02/1987  Dinamo Riga          KHL    36    6   7   13    19'
90 TATAR Tomas          178  80  01/12/1990  Detroit Red Wings    NHL    78   19  20   39    38'
91 MIKLIK Michel        184  90  31/07/1982  Slovan Bratislava    KHL    54   14  18   32    10'

Absents notables : Jaroslav Halak (G, fin de contrat, conseil de son agent), Zdeno Chara (D, play-offs NHL), Andrej Sekera (D, opération d'un muscle abdominal), Dominik Granak (D, cheville), Andrej Meszaros (D, play-offs NHL), Ivan Baranka (D, pas de contrat), Marian Gaborik (A, play-offs NHL), Marian Hossa (A, play-offs NHL), Michal Handzus (A, play-offs NHL), Tomas Jurco (A, play-offs AHL), Tomas Kopecky (A, commotion aux JO), Tomas Surovy (A, dos), Tomas Zaborsky (blessé).

 

 

Depuis treize ans, Roy Johansen entraîne la Norvège sans se faire trop de souci. Il avait tant fait remonter le pays dans la hiérarchie mondiale que son maintien en poste allait de soi. Mais la nation scandinave cale maintenant un peu, pendant que certains cadres prennent de l'âge. Alors que le sort de Johansen devait être réglé après les Jeux olympiques, la dernière place à Sotchi a changé la donne et les négociations ont été reportées après les championnats du monde.

Si Johansen a pour la première fois été contesté, il s'est aussi lui-même agacé de la lenteur que mettait la fédération à lui faire une offre. Alors qu'il se contentait ces dernières années de prolonger d'une saison à la fois, il demanderait maintenant un contrat de deux ans...

Le moment n'est pas forcément idéal pour un bras de fer. La Norvège devra se passer de ses deux vedettes Patrick Thoresen et Mats Zuccarello, et elle se retrouve en quelque sorte sans première ligne. Il n'est pas très nouveau que la deuxième ligne Olimb-Bastiansen-Olimb soit la plus en vue, par contre, la semaine dernière en Slovaquie, Johansen a carrément aligné un premier trio Røymark-Hansen-Forsberg, trois joueurs d'expérience à vocation plutôt défensive. Une nouvelle tactique visant à neutraliser les joueurs-clés de l'adversaire ?

Si c'est le cas, cela pourrait faire l'affaire des autres joueurs, jusqu'ici confinés à du maigre temps de jeu. Les jeunes ont en effet énormément de mal à se faire une place au milieu d'une équipe très établie, et les quelques absences sont surtout une aubaine pour Sondre Olden, le grand espoir du pays, qui rejoindra l'an prochain Brynäs en élite suédoise : déjà entr'aperçu aux Jeux olympiques, il peut espérer un temps de jeu un peu plus important cette fois.

Les jeunes Norvégiens doivent apprendre la patience. Malgré deux titulaires absents en défense (Solberg et surtout le capitaine Tollefsen), le junior Mattias Norstebø a été le dernier joueur retranché de l'effectif : ce n'est pas à 18 ans que l'on débute en équipe nationale sous Johansen, surtout pas à l'arrière. Il y a forcément deux débutants, mais ils sont plus âgés. Bryhnisveen risque de peu jouer, mais dans ce contexte, le relanceur au gros lancer Stefan Espeland aura aussi sa chance, mais probablement avec une prise de risque minimale comme consigne.

La performance finale risque de dépendre du "régional de l'étape", Lars Haugen, gardien du Dynamo Minsk qui pourrait bénéficier des faveurs du public biélorusse et attirer quelque soutien à cette équipe de Norvège privée de ses trois principales vedettes.

Gardiens

                           cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
30 HAUGEN Lars            183  83  19/03/1987  Dynamo Minsk         KHL    26   2,63   91,0%
34 VOLDEN Lars            191  90  26/07/1992  Blues Espoo         FIN-1   16   2,59   90,8%
50 SØBERG Steffen         180  79  06/08/1993  Vålerenga Oslo      NOR-1   63   1,97   92,5%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 5 ESPELAND Stefan        184  84  24/03/1989  Vålerenga Oslo      NOR-1   61    8  33   41    32'
 6 HOLØS Jonas            180  90  27/08/1987  Lokomotiv Yaroslavl  KHL    68    6  12   18    17'
23 TRYGG Mats             179  83  01/06/1976  Lørenskog           NOR-1   43    7  23   30    42'
33 BRYHNISVEEN Nicolai    180  85  31/10/1991  Lillehammer         NOR-1   56   10  32   42   116'
42 ØDEGAARD Henrik        179  85  12/02/1988  Chicago Wolves       AHL     1    0   0    2     0'
                                               Missouri Mavericks   CHL    58    1   4    5    70'
47 BONSAKSEN Alexander    180  82  24/01/1987  Vålerenga Oslo      NOR-1   59    5  34   39   122'
90 SØRVIK Daniel          183  83  11/03/1990  Vålerenga Oslo      NOR-1   63   11  27   38    52'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 8 HANSEN Mads            185  88  16/09/1978  Storhamar           NOR-1   55    7  36   43    60'
11 STENE Andreas          190  91  01/03/1991  Sparta Sarpsborg    NOR-1   50    8  30   38    50'
13 OLDEN Sondre           194  86  29/08/1992  Vålerenga Oslo      NOR-1   61   30  41   71    36'
17 DJUPVIK LØVLIE Jonas   189  89  14/10/1990  Sparta Sarpsborg    NOR-1   50   17  26   43    75'
19 SKRØDER Per-Åge        180  95  04/08/1978  MODO Örnsköldsvik   SUE-1   50    8  12   20    61'
20 BASTIANSEN Anders      190  94  31/10/1980  Färjestad           SUE-1   51    3   7   10    18'
21 ASK Morten             185  90  14/05/1980  Vålerenga Oslo      NOR-1   60   21  56   77   124'
22 RØYMARK Martin         184  86  10/11/1986  Färjestad           SUE-1   67    9   7   16    12'
24 MARTINSEN Andreas      190 100  13/06/1990  Düsseldorf          ALL-1   42    9   8   17   124'
26 FORSBERG Kristian      186  86  05/05/1986  MODO Örnsköldsvik   SUE-1   50    6   4   10    20'
28 ROEST Niklas           174  80  03/08/1986  BIK Karlskoga       SUE-2   43    4  10   14    69'
29 DAHLSTRØM Robin        183  98  29/01/1988  Örebro              SUE-1   31    3   1    4    14'
                                               Djurgården          SUE-2    6    0   1    1     6'
40 OLIMB Ken Andre        178  80  21/01/1989  Düsseldorf          ALL-1   39    9  17   26    26'
44 THORESEN Steffen       180  88  03/06/1985  Lørenskog           NOR-1   47   21  18   39    99'
46 OLIMB Mathis           179  83  01/02/1986  Frölunda Göteborg   SUE-1   59   12  29   41    30'

Absents notables : Ole-Kristian Tollefsen (D, ligament interne du genou), Henrik Solberg (D, épaule/motivation), Patrick Thoresen (A, "écoute son corps"), Mats Zuccarello Aasen (A, play-offs NHL), Marius Holtet (A, commotion cérébrale), Mats Rosselli Olsen (A, opéré de la hanche).

 

 

Le Danemark continue de faire confiance aux entraîneurs venus de Suède, et le dernier en date est Janne Karlsson. Il arrivé en voisin, habitant Göteborg, non loin du pont qui relie les deux pays. Son contrat est de un an, avec deux années supplémentaires en option, qui se décideront après les championnats du monde en fonction des résultats obtenus. L'objectif est sans doute d'être plus près des quarts de finale que du maintien.

Karlsson met en place un style un peu plus offensif que son prédécesseur Pär Bäckman. Il compte aussi sur une rotation régulière de ses lignes, et ne concentrera donc pas tous ses marqueurs ensemble comme on l'a vu par le passé. Les armes offensives sont assez bien réparties sur trois lignes, la quatrième ayant un rôle plus défensif avec le bon patineur - débutant - Anders Poulsen en son centre. Le trio Storm-Jensen-Bjorkstrand ayant trouvé une belle entente lors du camp de préparation, les deux ailiers titulaires de NHL - le rapide Mikkel Bødker et le physique Jannik Hansen - seront à placer sans doute autour des deux autres centres Morten Green et Julian Jakobsen.

Le risque est cependant qu'une prise de risques un peu plus importante découvre les lignes arrières. Or, c'est la première fois depuis neuf ans qu'un championnat du monde se jouera sans les cadres Daniel Nielsen et Mads Bødker. La femme de Nielsen doit accoucher incessamment, même si le staff n'exclut pas de ce fait une arrivée tardive de sa part. Quant à l'aîné Bødker, il est suspendu par l'IIHF pour rupture abusive de contrat : il a quitté son club de deuxième division russe (Yuzhny Ural Orsk) sans autorisation. Lui se déclare victime de sa naïveté : il aurait signé un accord de résiliation avec la promesse du club qu'il serait transmis à la fédération, mais sans garder de copie. Il aurait ensuite refusé de se soumettre à un chantage : Orsk lui aurait réclamé 12 500 dollars pour abandonner les poursuites à son endroit...

Du coup, la défense est très jeune, avec un sixième homme (Emil Kristensen ou Phillip Bruggisser) sans expérience internationale. Dans les cages, Simon Nielsen, jusqu'ici fiable sous le maillot national, n'a presque pas joué de la saison et a vécu une année noire, ce qui risque de replacer Patrick Galbraith dans la position de titulaire qu'il occupait dans ses jeunes années (de 2008 à 2010).

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
 1 GALBRAITH Patrick    183  81  11/03/1986  Karlskrona          SUE-2   44   2,23   91,9%
31 NIELSEN Simon        188  84  27/10/1986  Lukko Rauma         FIN-1    3   4,57   80,9%
                                             LeKi Lempäälä       FIN-2    1   4,00   90,7%
32 DAHM Sebastian       182  80  28/02/1987  Rødovre             DAN-1   42   2,90   90,7%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts   Pén 
 2 BRUGISSER Phillip    183  85  07/08/1991  Kristianstad        SUE-3   47   18  19   37    84'
 3 LARSEN Philip        183  86  07/12/1989  Edmonton Oilers      NHL    30    3   9   12     8'
                                             Oklahoma C. Barons   AHL     7    1   6    7     4'
 6 LASSEN Stefan        190  90  01/11/1985  Graz                AUT-1   46    5  10   15    46'
22 LAURIDSEN Markus     188  89  28/02/1991  Lake Erie Monsters   AHL    39    3   9   12    14'
25 LAURIDSEN Oliver     197 104  24/03/1989  Adirondack Phantoms  AHL    63    1  10   11   167'
28 KRISTENSEN Emil L.   184  81  20/09/1992  Oskarshamn          SUE-2   50    3   9   12    18'
41 JENSEN Jesper B.     183  82  30/07/1991  Rögle               SUE-2   60    6  12   18   115'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 8 STORM Frederik       180  86  20/02/1989  Malmö               SUE-2   62   17  20   37    51'
11 BJORKSTRAND Patrick  184  87  01/07/1992  Medvescak Zagreb     KHL    58    4   9   13    14'
13 GREEN Morten         183  88  19/03/1981  Schwenningen        ALL-1   52   13  24   37    14'
17 JENSEN Nicklas       191  92  16/03/1993  Vancouver Canucks    NHL    17    3   3    6    10'
                                             Utica Comets         AHL    53   15   7   22    26'
19 STAAL Kim            182  88  10/03/1978  Rosenheim           ALL-2   47   25  28   53    36'
29 MADSEN Morten        190  87  16/01/1987  Hambourg            ALL-1   62   12  29   41    53'
33 JAKOBSEN Julian      184  85  11/04/1987  Hambourg            ALL-1   63   10  16   26    57'
36 HANSEN Jannik        185  92  15/03/1986  Vancouver Canucks    NHL    71   11   9   20    43'
37 POULSEN Anders H.    182  86  18/01/1991  Herning             DAN-1   52   23  21   44    16'
38 POULSEN Morten H.    185  84  09/09/1988  Oskarshamn          SUE-2   43    9  10   19     6'
40 JENSEN Jesper        183  80  05/02/1987  Karlskrona          SUE-2   52   21  25   46    46'
53 SPELLING Thomas      186  80  09/02/1993  SønderjyskE         DAN-1   56   35  31   66    24'
60 CHRISTENSEN Mads     179  80  02/04/1987  Eisbären Berlin     ALL-1   43   10   8   18    38'
89 BØDKER Mikkel        180  91  16/12/1989  Phoenix Coyotes      NHL    82   19  32   51    20'

Une place libre gardée en réserve pour le premier éliminé des play-offs NHL.

Absents notables : Frederik Andersen (G, play-offs NHL), Mads Bødker (D, suspension IIHF pour rupture de contrat), Daniel Nielsen (D, femme enceinte), Lars Eller (A, play-offs NHL), Peter Regin (A, play-offs NHL), Frans Nielsen (A, poignet), Niklas Hardt (A, jeune papa), Kirill Starkov (A, paris sportifs).

 

 

Suffira-t-il de battre l'Italie au deuxième match pour que l'équipe de France obtienne son maintien ? On peut le penser, mais l'expérience de l'an passé montre qu'il ne faut enterrer aucune équipe avant la fin, même si l'Autriche étant sans doute plus forte que les Transalpins. La formule actuelle du Mondial est un vrai championnat qui récompense la constance sur la durée de sept rencontres, une régularité qui a manqué aux Bleus jusqu'ici pour faire mieux que rêver d'un quart de finale... et parfois aussi pour s'épargner des frayeurs quant à la relégation. Cet entre-deux reste fragile.

Même si elle a de plus en plus de talent technique, la France n'est pas intrinsèquement supérieure à ses adversaires directs (même si elle est maintenant quasi-égale aux Norvégiens et Danois). Si elle peut grimper dans la hiérarchie mondiale, c'est uniquement par les vertus de combativité incarnées par son capitaine Laurent Meunier. Il est néanmoins rassurant de pouvoir compter sur de grands leaders. Quoi de mieux qu'un Pierre-Édouard Bellemare en pleine forme et sans pépin de santé pour mener l'attaque ? Il aura en plus la virtuosité technique de Stéphane Da Costa (absent l'an passé) sur sa ligne.

En plus, Antoine Roussel n'en finit plus d'étonner. Gros travailleur aux mises en échec solides, il s'est fait une réputation d'agitateur dans toute la NHL, au point d'en être le troisième joueur le plus pénalisé cette saison. Un rôle que goûtait à moitié son coach Lindy Ruff, qui lui demandait de réduire ses prisons pour se consacrer à son jeu, ce qu'il a fait en marquant 29 points en saison régulière, battant le record d'un Français en NHL (Bozon était à 25), puis 3 en play-offs où il a eu un bel impact et irrité le géant Getzlaf. Un vrai luxe pour la troisième ligne tricolore.

Si la transition de génération a eu lieu dans les cages, avec Hardy et peut-être bientôt Quemener prêts à relayer Cristobal Huet, la France vit surtout un tournant en défense. Après Bachet l'an passé, l'autre arrière historique, Baptiste Amar, joue son dernier championnat du monde avant de raccrocher définitivement les patins. On a d'autant plus besoin de lui que Kevin Hecquefeuille laisse un grand vide : Yohann Auvitu, l'autre défenseur à atavisme offensif, devra donc donner de nouvelles impulsions après un Mondial 2013 décevant de sa part. Janil doit déjà être un cadre, et deux nouvelles têtes arrivent avec Florian Chakiachvili, la révélation de la saison chez le champion inédit Briançon, et Benjamin Dieudé-Fauvel, qui amène son gros gabarit taillé pour et par les glaces nord-américaines.

L'absence de Hecquefeuille et de son lancer ravageur prive aussi le jeu de puissance tricolore d'une arme reconnue. Les frères Da Costa, qui tirent de la droite, pourront le remplacer à la ligne bleue dans les supériorités numériques. Les unités spéciales seront une des clés de la compétition car il faudra vite les mettre au point après les arrivées tardives des deux joueurs de NHL.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
33 QUEMENER Ronan       184  76  13/02/1988  Briançon            FRA-1   41   1,78   93,3%
39 HUET Cristobal       184  92  03/09/1975  Lausanne            SUI-1   51   2,13   92,6%
49 HARDY Florian        182  76  08/08/1985  Angers              FRA-1   42   2,65   91,4%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
14 DIEUDÉ-FAUVEL Benj.  187 100  26/08/1986  Quad City Mallards   CHL    78   12  30   42    67'
17 CHAKIACHVILI Florian 184  76  18/03/1992  Briançon            FRA-1   41    3  12   15    26'
18 AUVITU Johan         182  85  27/07/1989  JYP Jyväskylä       FIN-1   35    3   6    9    10'
27 AMAR Baptiste        183  87  11/11/1979  Grenoble            FRA-1   31    2  17   19    16'
44 MANAVIAN Antonin     191 100  26/04/1987  Angers / Rouen      FRA-1   27    3   7   10    58'
55 JANIL Jonathan       188  85  24/09/1987  Rouen               FRA-1   35    4  18   22    30'
74 BESCH Nicolas        179  82  25/10/1984  Krynica / Sanok     POL-1   43    5  33   38    93'
90 MOISAND Maxime       177  78  11/06/1990  Astana              KAZ-1   14    1   2    3     0'
                                             Renon               ITA-1   23    3   3    6     0'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 7 TREILLE Yorick       190  89  15/07/1980  Grenoble            FRA-1   31   11  13   24    52'
 9 FLEURY Damien        179  81  01/02/1986  Södertälje          SUE-2   25    6  10   16    68'
                                             Lausanne            SUI-1    8    0   0    0     2'
10 MEUNIER Laurent      183  83  16/01/1979  Straubing           ALL-1   33    5  25   30    46'
13 TARDIF Luc junior    192  94  30/11/1984  Grenoble            FRA-1   22    5   4    9    29'
14 DA COSTA Stéphane    180  82  11/07/1989  Ottawa Senators      NHL    12    3   1    4     2'
                                             Binghamton Senators  AHL    60   20  42   62    36'
20 BERTHON Eliot        174  80  27/04/1992  Genève-Servette     SUI-1   58    3   3    6    18'
21 ROUSSEL Antoine      183  89  21/11/1989  Dallas Stars         NHL    87   14  18   32   236'
22 HENDERSON Brian      180  80  22/11/1986  Angers              FRA-1   36    7  12   19    38'
24 DESROSIERS Julien    180  77  14/10/1980  Rouen               FRA-1   30   24  22   46    42'
25 RITZ Nicolas         180  80  26/02/1992  Dijon               FRA-1   34   22  18   40    46'
28 RAUX Damien          179  82  03/11/1984  Briançon            FRA-1   41   16  16   32    12'
41 BELLEMARE Pierre-Éd. 182  89  06/03/1985  Skellefteå          SUE-1   66   29  20   49    38'
71 GUTTIG Anthony       186  83  30/10/1988  Hokki Kajaani       FIN-2   54   25  41   66    56'
80 DA COSTA Teddy       178  73  17/02/1986  Hokki Kajaani       FIN-2   58   29  26   55   126'

Absents notables : Kévin Hecquefeuille (D), Tim Bozon (A, en convalescence après une méningite), Sacha Treille (A, genou).

 

 

L'Italie, au niveau de l'équipe nationale, mérite plus de crédit que ce qu'on pourrait déduire de ses championnats, qui se sont quelque peu délités. Tom Pokel, le coach qui a conduit Bolzano à remporter l'EBEL (la ligue autrichienne) à ses débuts, et son assistant Fabio Polloni, ont bien travaillé en revenant dans l'élite et en effleurant la qualification olympique. Le groupe A est prohibitif et beaucoup de commentateurs indiquent le match contre la France comme une rencontre décisive pour le maintien, mais après les Jeux olympiques, beaucoup d'équipes renouvellent leurs effectifs et les surprises ne manquent jamais ; il vaut mieux jouer toutes les parties et peut-être arracher un point là où on ne pensait pas que ce fût possible.

À Minsk, l'Italie s'appuiera encore sur Daniel Bellissimo et Andreas Bernard devant la cage : tous deux évoluent à l'étranger (Suède et Finlande) mais restent sur une saison peu brillante qui leur impose de se ressaisir sur la scène mondiale. Bellissimo n'a plus joué un match officiel depuis l'automne.

En défense, Thomas Larkin est devenu disponible à l'ultime minute, mais on déplore l'importante défection de Armin Helfer blessé : une absence de poids parce que Helfer est toujours dans les meilleurs pour ce qui est de l'engagement et de la combativité. On suivra avec grand intérêt pour le futur les débuts à ce niveau d'Alex Trivellato, qui a joué un excellent championnat en DEL avec les Eisbären Berlin.

L'attaque a un bon équilibre entre jeunesse et expérience mais, s'il n'y aura aucun problème dans la construction du jeu avec des joueurs de métier (Borrelli, DiCasmirro, Bona, Rocco et surtout Tudin, un des hommes décisifs dans le titre de Renon), une certaine perplexité subsiste pour ce qui est des marqueurs. Scandella et Ihnacak sont d'excellents réalisateurs qui ne doivent pas être laissés seuls, et beaucoup dépendra de la dangerosité face au but de Kostner, qui a connu une bonne saison à Lugano, Fontanive et Insam. Parmi les paris importants figurent Anton Bernard, Markus Gander et Joachim Ramoser. Ce dernier, très jeune, devra confirmer les progrès vus en MHL (la ligue junior pan-russe) avec Salzbourg.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
 1 BERNARD Andreas       183  80  09/06/1990  SaiPa Lappeenr.   FIN-1   14   2,40   89,8%
                                              SaPKo / KooKoo    FIN-2    6   1,67   93,7%
30 BELLISSIMO Daniel     187  81  15/08/1984  Luleå             SUE-1    9   2,85   87,1%
                                              Västerås          SUE-2    0
34 CAFFI Alex            185  85  12/08/1990  Egna              AUT-2   47   1,97   93,0%
                                              Egna              ITA-2    5   1,58   92,3%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                            MJ    B   A  Pts    Pén
 4 SULLIVAN Daniel       181  85  26/04/1987  Asiago            ITA-1   50   13  22   35    56'
 7 HOFER Armin           184  90  19/03/1987  Val Pusteria      ITA-1   58   10  18   28    16'
17 EGGER Alexander       186  88  22/12/1979  Bolzano           AUT-1   65    3  28   31    38'
24 JOHNSON Trevor        179  87  25/01/1982  Valpellice        ITA-1   45    3  48   51    60'
27 LARKIN Thomas         196 100  31/12/1990  Springfield F.     AHL    19    0   2    2    48'
                                              Evansville Icemen  ECHL   33    3  17   20    60'
50 BORGATELLO Christian  174  79  10/02/1982  Val Pusteria      ITA-1   58    6  28   34    26'
53 TRIVELLATO Alex       186  83  05/01/1993  Eisbären Berlin   ALL-1   54    3   3    6     6'
74 NICOLETTI Davide      197  97  22/03/1986  Bolzano           AUT-1   65   10  19   29    66'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                             MJ    B   A  Pts    Pén
 3 GANDER Markus         186  90  16/05/1989  Bolzano           AUT-1   67    6  15   21    30'
 8 INSAM Marco           188  92  05/06/1989  Bolzano           AUT-1   54   14   4   18    14'
10 SCANDELLA Giulio      186  88  18/09/1983  Val Pusteria      ITA-1   45   24  39   63    76'
13 DiCASMIRRO Nate       179  88  27/09/1978  Sheffield         GBR-1   58    7  37   44    36'
15 FELICETTI Luca        166  84  18/08/1981  Cortina           ITA-1   51   12  24   36    18'
18 BERNARD Anton         178  82  18/04/1989  Bolzano           AUT-1   67    6  16   22    30'
19 TUDIN Dan             184  92  03/08/1978  Renon             ITA-1   57   20  34   54    50'
21 BONA Patrick          175  85  14/02/1981  Val Pusteria      ITA-1   57   11  25   36    26'
22 KOSTNER Diego         183  82  05/08/1992  Lugano            SUI-1   46    6  13   19    16'
25 RAMOSER Joachim       178  88  22/02/1995  Salzbourg         RUSjr   24    1   3    4    50'
41 BORRELLI David        176  81  14/01/1981  Asiago            ITA-1   49   23  33   56    78'
64 IHNACAK Brian         183  86  10/04/1985  Valpellice        ITA-1   36   35  46   81    56'
                                              Malmö             SUE-2   17    4   3    7     8'
87 FONTANIVE Nicola      167  74  25/10/1985  Milan             ITA-1   44   21  33   54    42'
88 ROCCO Vincent         178  85  26/06/1987  Troja-Ljungby     SUE-2   62   14  12   26    20'

Absents notables : Adam Dennis (G, hanche), Armin Helfer (D, blessé), Nick Plastino (D, non convoqué après son refus de l'an passé en division I), Sean Bentivoglio (A, rentré au Canada pour son mariage).

 

 

Groupe B (Minsk Arena)

 

Le traumatisme de Sotchi est encore présent dans toutes les mémoires et la Russie aura besoin de beaucoup de victoires pour le laver. L'entraîneur Zinetula Bilyaletdinov a bien sûr été voué aux gémonies, et son successeur Oleg Znarok aussitôt déifié : il a remporté deux fois la KHL avec le Dynamo Moscou et est de ce fait considéré comme l'alpha et l'oméga du moment parmi les entraîneurs russes. De style moustachu et soviétique dans l'attitude, Znarok n'est pas un parangon de modernité, son passage à la tête de la Lettonie l'a prouvé. Mais il correspond à l'esprit du moment, alors que la Russie se braque contre la menace occidentale, se gargarise de l'annexion de la Crimée et se drape dans une nostalgie patriotique.

Ses deux victoires en KHL, Znarok les a obtenues en forgeant un collectif dans lequel tout le monde se range (même Ovechkin le temps du lock-out). On peut donc imaginer qu'il saura trouver le bon équilibre sans remettre le destin de l'équipe entre les mains de quelques vedettes. Mais ceux qui espéraient un grand chambardement après le départ de Bilyaletdinov en sont pour leurs frais. Dans la sélection, on ne voit guère la différence. Seules victimes : les deux défenseurs de Columbus, Tyutin et Nikitin, qui ne figurent plus dans les plans après leurs erreurs olympiques. Mais en attaque, Znarok a rappelé les joueurs de NHL qui avaient déçu sous son prédécesseur : Loktionov, qui a repris confiance depuis son échange dans la Caroline et veut se racheter de son Mondial 2013 raté, et le duo Kulyomin-Anisimov qui formait une troisième ligne si critiquée aux JO.

Znarok, qui ne parle pas anglais, ne peut pourtant pas être soupçonné d'être un agent de l'ouest ! S'il s'en remet aux joueurs de NHL, c'est qu'il n'a guère le choix. La convalescence et l'indisponibilité des leaders habituels Kovalchuk et Radulov est connue depuis plusieurs mois. L'ancien capitaine Ilya Nikulin, inamovible depuis une décennie en défense, s'est blessé au dernier tiers-temps du dernier match de préparation. Trois des quatre grandes vedettes de la KHL sont donc absentes... et toute la Russie misait donc sur le quatrième larron, Sergei Mozyakin. Le marqueur de 106 points. L'homme qui a dominé le championnat russe de la tête et des épaules. Celui dont Bilyaletdinov avait dit qu'il ne serait pas approché du but s'il l'avait pris à Sotchi, et qui devait enfin démontrer à la face du monde que son talent de buteur était transposable au niveau international...

Patatras ! Mozyakin, attendu comme le messie, n'est pas arrivé. Il ne se sent plus la force, alors même que son coéquipier sur la ligne fatale de Magnitogorsk, Danis Zaripov, est finalement venu malgré sa blessure à l'aine après avoir joué la finale de KHL sous infiltrations. Cette absence de Mozyakin sans le moindre certificat médical a choqué la Russie et le président de la fédération Vladislav Tretiak, qui a évoqué à chaud de possibles sanctions comme une suspension au début de la saison prochaine, avant d'essayer de tasser l'affaire.

Le staff de l'équipe a même publié un communiqué spécial aux journalistes, auquel on a demandé de ne plus distraire l'équipe de son objectif en posant de questions sur "des histoires de joueurs qui ne sont pas venus" (Mozyakin) et "des évènements liés à la saison régulière de NHL". Cette dernière phrase fait allusion à Aleksandr Ovechkin, qui a fait exploser les ratios négatifs à Washington tout en dépassant encore une fois la barre des 50 buts. Alors que certains médias américains remettent en cause son statut de capitaine des Capitals, le voilà nommé... capitaine de la Russie. Un moment crucial pour démontrer enfin qu'il peut être un leader, sur une ligne dont il sera la vedette incontestée aux côtés du meneur de jeu Shipachev et de l'énergique Plotnikov, peut-être les deux joueurs qui ont le plus à gagner de cette nouvelle donne.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
 1 KHUDOBIN Anton        180  88  07/05/1986  Carolina Hurricanes  NHL    36   2,30   92,6%
35 VASILEVSKY Andrei     190  91  25/07/1994  Salavat Yulaev Ufa  RUS-1   46   2,12   92,8%
   BOBROVSKY Sergei      186  86  20/09/1988  Columbus B. Jackets  NHL    64   2,46   92,1%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 ZUBAREV Andrei        185  97  03/03/1987  Salavat Yulaev Ufa   KHL    71    3  16   19    32'
 6 DENISOV Denis         185  87  31/12/1981  CSKA Moscou          KHL    48    5   6   11    24'
14 KUTUZOV Aleksandr     183  94  23/11/1985  Sibir Novosibirsk    KHL    62    4  14   18    18'
22 ZAITSEV Nikita        185  82  29/10/1991  Sibir Novosibirsk    KHL    37    5   9   14    45'
23 ORLOV Dmitri          183  95  23/07/1991  Washington Capitals  NHL    54    3   8   11    19'
                                              Hershey Bears        AHL    11    3   6    9     4'
44 YAKOVLEV Egor         181  80  17/09/1991  Lokomotiv Yaroslavl  KHL    66    5   5   10    38'
73 CHUDINOV Maksim       180  92  25/03/1990  SKA St-Pétersbourg   KHL    60    7  12   19    55'
77 BELOV Anton           193  98  26/07/1986  Edmonton Oilers      NHL    57    1   6    7    34'
82 MEDVEDEV Evgeni       189  86  27/08/1982  Ak Bars Kazan        KHL    55    4  21   25    86'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 OVECHKIN Aleksandr    189 101  17/09/1985  Washington Capitals  NHL    78   51  28   79    48'
10 TIKHONOV Viktor       188  83  12/05/1988  SKA St-Pétersbourg   KHL    62   20  17   37    22'
16 PLOTNIKOV Sergei      188  90  03/06/1990  Lokomotiv Yaroslavl  KHL    71   19  30   49   118'
25 ZARIPOV Danis         184  88  26/03/1981  Metal. Magnitogorsk  KHL    74   36  54   90    66'
38 ZUBOV Ilya            182  89  14/02/1987  CSKA / Vladivostok   KHL    41    7  15   22    32'
40 KALININ Sergei        190  86  17/03/1991  Avangard Omsk        KHL    51    8   9   17    32'
41 KULYOMIN Nikolaï      185  96  14/07/1986  Toronto Maple Leafs  NHL    70    9  11   20    24'
42 ANISIMOV Artyom       191  84  24/05/1988  Columbus B. Jackets  NHL    87   23  19   42    24'
52 SHIROKOV Sergei       178  89  10/03/1986  CSKA / Omsk          KHL    54   10  23   33    35'
63 DADONOV Evgeni        179  76  12/03/1989  Donbass Donetsk      KHL    67   22  19   41    28'
69 BURMISTROV Aleksandr  180  72  21/10/1991  Ak Bars Kazan        KHL    60   10  29   39    41'
87 SHIPACHYOV Vadim      184  82  12/03/1987  SKA St-Pétersbourg   KHL    62   13  20   33    12'
90 LOKTIONOV Andrei      179  82  30/05/1990  N.J. / Carolina      NHL    68    7  15   22    14'
92 KUZNETSOV Evgeni      187  89  19/05/1992  Traktor Chelyabinsk  KHL    31    8  13   21    12'
                                              Washington Capitals  NHL    17    3   6    9     6'

Les trois joueurs en italique ne sont pas encore déclarés. Ils sont en concurrence pour les deux places restantes, qu'ils pourraient aussi céder à d'éventuels jokers issus des play-offs NHL.

Absents notables : Vasili Koshechkin (G, refus), Ilya Nikulin (D, blessé), Aleksei Emelin (D, play-offs NHL), Andrei Markov (D, play-offs NHL), Ilya Kovalchuk (A, genou), Aleksandr Radulov (A, commotion cérébral), Evgeni Malkin (A, play-offs NHL), Pavel Datsyuk (A, genou), Vladimir Tarasenko (A, doigt cassé), Aleksandr Svitov (A, ménisque), Sergei Mozyakin (A, refus).

 

 

Après avoir dominé l'Euro Hockey Tour toute la saison et obtenu une médaille de bronze olympique, on imaginerait que tout va bien en équipe de Finlande. Pourtant, la sélection est aujourd'hui troublée, en dépit ou plutôt à cause d'un changement d'entraîneur annoncé avec six mois d'avance.

On sait déjà que Kari Jalonen remplacera Erkka Westerlund après ce tournoi. L'avantage, c'est que la question de la pérennité du sélectionneur ne pollue pas les esprits. L'inconvénient, c'est que les choses peuvent changer en six mois. Dans cet intervalle, Jalonen a conduit le Lev Prague à une étonnante finale de KHL, et les dirigeants tchéco-russes veulent du coup absolument le garder. Kari Jalonen a calmé les spéculations en expliquant qu'il respecterait les engagements pris et s'occuperait à plein temps de la Finlande.

En revanche, le cas de Westerlund est plus problématique. Il quitte son poste pour devenir le coach des Jokerit Helsinki qui passeront l'an prochain en KHL. Or, sa sélection est soupçonnée d'être sous influence. Quatre des huit défenseurs choisis joueront l'an prochain aux Jokerit (!), or les Korpikari, Ohtamaa et Lajunen ne sont pas vraiment indiscutables. Envie de préparer déjà la future saison ? Voire, pire, "récompense" pour les joueurs qui ont accepté les offres de son futur employeur ? La Finlande est sourcilleuse, d'autant que les attaquants Huhtala et Jere Sallinen, deux autres futurs joueurs des Jokerit, ont aussi été invités pour la première fois à un championnat du monde.

Il y a donc beaucoup d'interrogations autour de cette équipe finlandaise. Le gardien Pekka Rinne, rentré de blessure en février, essaie de revenir parmi les meilleurs gardiens du monde, dont il faisait partie il y a trois-quatre ans, mais peut-il encore revenir à son niveau d'antan ? Les doutes majeurs concernent la défense "demi-Jokerit", sans l'offensif Vatanen (qu'Anaheim a préféré envoyer en AHL au lieu de le mettre à disposition) et sans les cadres défensifs que sont Kukkonen, Väänänen et Salmela.

Westerlund n'a pas pris un seul des champions du monde juniors : ni Ristolainen et Pokka dans une défense qui a pourtant besoin de sang neuf, ni Teuvo Teräväinen en attaque. Pour justifier sa décision de retrancher Teräväinen mais aussi la révélation de la saison Michael Keränen de la liste définitive, le sélectionneur a expliqué qu'il n'y avait plus de place disponible sur les deux premières lignes, les seules à vocation offensive.

Or, deux jours plus tard, Juhamatti Aaltonen, l'ailier droit de la première ligne, a déclaré forfait. Il était logique de rappeler l'ailier droit Keränen, mais le joueur de l'année en Liiga finlandaise a refusé de servir de réserviste, "sous influence de son agent" selon le président de la fédération Kalervo Kummola (Palola a été pris à sa place). De ce fait, Westerlund a expliqué qu'il "attendrait les joueurs de NHL plus longtemps que prévu", et c'est l'agitateur Komarov qui rejoindra Lehterä et Kontiola en première ligne en attendant...

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
31 KOSKINEN Mikko        200  87  18/07/1988  Blues Espoo         FIN-1    2   2,47   91,1%
                                              Sibir Novosibirsk    KHL    51   1,76   93,7%
32 SAROS Juuse           179  82  19/04/1995  HPK Hämeenlinna     FIN-1   50   1,82   92,5%
35 RINNE Pekka           195  92  03/11/1982  Nashville Predators  NHL    24   2,77   90,2%
                                              Milwaukee Admirals   AHL     2   0,99   94,3%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 2 KORPIKARI Oskari      188  95  05/04/1984  Pelicans Lahti      FIN-1   62    3   7   10    42'
 5 OHTAMAA Atte          188  92  06/11/1987  Kärpät Oulu         FIN-1   73    7  18   25    71'
 6 KIVISTÖ Tommi         188  90  07/06/1991  Ilves Tampere       FIN-1   56    4  11   15    32'
10 KARALAHTI Jere        188  95  25/03/1975  Jokerit Helsinki    FIN-1   58    8  27   35    90'
18 MÄNTYLÄ Tuukka        171  83  25/05/1981  Metal. Novokuznetsk  KHL    53    4  12   16    32'
28 MARTTINEN Jyri        182  87  01/09/1982  Ässät Pori          FIN-1   56    4   7   11   160'
38 HIETANEN Juuso        180  85  14/06/1985  T. Nijni Novgorod    KHL    61   10  25   35    18'
47 LAJUNEN Ville         184  84  08/03/1988  Färjestad           SUE-1   63    4  13   17    22'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
12 JOKINEN Olli          189  95  05/12/1978  Winnipeg Jets        NHL    82   18  25   43    62'
13 WIRTANEN Petteri      186  89  28/05/1986  Donbass Donetsk      KHL    63    7  11   18    50'
19 SAVINAINEN Veli-Matti 182  82  05/01/1986  Yu. Khanty-Mansiysk  KHL    49   13   6   19    54'
21 LEHTERÄ Jori          189  96  23/12/1987  Sibir Novosibirsk    KHL    58   12  38   50    24'
22 SALOMÄKI Miikka       180  90  09/03/1993  Milwaukee Admirals   AHL    78   20  30   50    89'
25 JORMAKKA Pekka        174  82  14/09/1990  Tappara Tampere     FIN-1   65   17  18   35    36'
26 IMMONEN Jarkko        181  91  19/04/1982  T. Nijni Novgorod    KHL    61   17  25   42    20'
27 KONTIOLA Petri        182  93  04/10/1984  Traktor Chelyabinsk  KHL    53   15  22   37    34'
34 PALOLA Olli           179  80  08/04/1988  Tappara Tampere     FIN-1   80   30  24   54    54'
40 SALLINEN Tomi         184  80  11/02/1989  Blues Espoo         FIN-1   65   17  21   38    37'
42 SALLINEN Jere         183  83  26/10/1990  HPK Hämeenlinna     FIN-1   51    5  14   19    88'
                                              Örebro              SUE-1   16    6   4   10     8'
61 HUHTALA Tommi         183  87  07/12/1987  Blues Espoo         FIN-1   66   25  22   47    48'
71 KOMAROV Leo           180  97  23/01/1987  Dynamo Moscou        KHL    59   15  23   38    64'
81 PAKARINEN Iiro        185  88  25/08/1991  HIFK Helsinki       FIN-1   62   20  10   30    34'

Les joueurs en italique ne sont pas déclarés et pourraient céder leur place à d'éventuels jokers issus des play-offs NHL.

Absents notables : Tuukka Rask (G, play-offs NHL), Olli Määttä (D, play-offs NHL), Lasse Kukkonen (D, refus), Petteri Nummelin (D, épaule), Sami Lepistö (D, blessé), Sami Vatanen (D, play-offs NHL/AHL), Juhamatti Aaltonen (A, dos), Mikko Koivu (A, play-offs NHL), Mikael Granlund (A, play-offs NHL), Valtteri Filppula (A, blessé), Antti Pihlström (A, blessé), Teemu Hartikainen (A, blessé), Lauri Korpikoski (A, "vidé"), Mika Pyörälä (A, fatigue), Alexander Barkov (A, refus de son équipe NHL).

 

 

On aurait pu se dire que dans une année olympique, les États-Unis seraient bien en peine d'envoyer une équipe compétitive aux championnats du monde. Ce n'est pas si vrai : certes, aucun des Olympiens n'est revenu, mais l'effectif n'est pas si éloigné de celui qui a arraché une médaille-surprise l'an passé. L'explication est simple : pour les Américains, la participation aux Mondiaux - tournoi perçu comme lointain et peu connu - est "facultative", puisqu'elle n'influence en rien la sélection olympique. Par conséquent, contrairement à certains de ses adversaires, l'équipe ne perd pas vraiment en qualité en cette année olympique, sauf Paul Stastny. Mais l'absence de celui-ci n'a probablement rien à voir avec les JO : rappelons que son père Peter a mené la fronde au parlement européen contre l'organisation du championnat du monde au Bélarus...

L'équipe est entraînée par Peter Laviolette, viré au bout de quatre ans par les Flyers de Philadelphie en début de saison et embauché par Nashville pour la saison prochaine. Adjoint aux JO de Sotchi, Laviolette avait entraîné les États-Unis en 2004 et 2005 avec de bons résultats, une médaille (la dernière avant celle de 2013) et une sixième place.

Le cages ont été confiées au vétéran Tim Thomas, celui qui avait refusé l'invitation du président Obama quand celui-ci avait reçu l'équipe de Boston vainqueur de la Coupe Stanley. Il avait alors émis le communiqué suivant : "Je crois que le gouvernement Fédéral est devenu hors de contrôle, menaçant les Droits, les Libertés et la Propriété du Peuple. Cela est fait aux niveaux Exécutif, Législatif et Judiciaire. C'est en directe opposition à la Constitution et à la vision des Pères Fondateurs pour le gouvernement Fédéral" (les majuscules abusives sont d'origine). L'ultra-conservateur devra maintenant représenter l'intégralité de son pays et prouver son patriotisme... Avec des faire-valoir comme remplaçants, Thomas aura la clé de la performance américaine.

La défense est très jeune, et Jeff Petry est le seul à avoir pas mal d'expérience. Mais elle comprend l'avenir américain à ce poste, avec Jacob Trouba, déjà vu l'an passé, et Seth Jones, un arrière aux capacités athlétiques exceptionnelles - fils d'un basketteur de NBA - et déjà d'une grande maturité, même s'il a forcément commis des erreurs à sa première saison NHL : il l'a terminée avec une fiche de -23, la plus mauvaise des défenseurs de Nashville, à comparer avec les +16 de l'attaquant Craig Smith. Et justement, Smith sera présent pour la quatrième fois consécutive dans l'équipe américaine. Troisième marqueur du Mondial l'an passé aux côtés de Stastny, il a confirmé ses progrès cette année chez les Predators avec ses mains rapides et sa vision du jeu. Il s'annonce donc comme le leader offensif.

Les États-Unis ont sélectionné plusieurs petits gabarits techniques qui paraissent plus adaptés aux glaces européennes. Tim Stapleton, cinquième marqueur américain l'an dernier, apportera sa connaissance des lieux puisqu'il a joué un an au Dynamo Minsk. On compte aussi le "Hobey Baker" (le joueur universitaire de l'année) Johnny Gaudreau, ainsi que son prédécesseur de 2011, Andy Miele, autre attaquant de poche aux mains d'or, trop rarement appelé en NHL. La preuve que la taille n'est pas toujours rédhibitoire est apportée par Tyler Johnson : élu meilleur joueur d'AHL la saison dernière, il a réussi une exceptionnelle saison à Tampa Bay en battant le record de buts de rookie de Stamkos avec en prime une fiche de +23. Il sera certainement le centre numéro 1.

Pour autant, les Américains ne négligent pas l'impact physique avec Justin Abdelkader, l'agitateur de Detroit, et les frères Hayes : ces derniers sont les cousins de l'ex-international américain Keith Tkachuk, ils ont au moins le même gabarit, mais on verra s'ils ont le même pouvoir de percussion dans le slot.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                             MJ   Moy.     % 
30 THOMAS Tim           180  91  15/04/1974  Florida / Dallas     NHL   49   2,89   90,5%
33 LEGGIO David         183  85  31/07/1984  Hershey Bears        AHL   45   2,63   91,3%
37 HELLEBUYCK Connor    193  91  19/05/1993  UMass-Lowell         NCAA  29   1,79   94,1%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                             MJ    B   A  Pts    Pén 
 2 PETRY Jeff           191  88  09/12/1987  Edmonton Oilers      NHL   80    7  10   17    42'
 3 JONES Seth           193  93  03/10/1994  Nashville Pred.      NHL   77    6  19   25    24'
 6 TROUBA Jacob         188  89  26/02/1994  Winnipeg Jets        NHL   65   10  19   29    43'
29 McCABE Jake          185  93  12/10/1993  Univ. Wisconsin      NCAA  36    8  17   25    53'
                                             Buffalo Sabres       NHL    7    0   1    1    15'
46 DONOVAN Matt         183  92  02/05/1990  New York Islanders   NHL   52    2  14   16    26'
                                             Bridgeport           AHL   27    7  14   21    25'
51 GARDINER Jake        188  83  04/07/1990  Toronto Maple Leafs  NHL   80   10  21   31    19'
55 MURPHY Connor        193  93  26/03/1993  Phoenix Coyotes      NHL   30    1   7    8    10'
                                             Portland Pirates     AHL   36    0  13   13    48'
65 DeKEYSER Danny       191  86  07/03/1990  Detroit Red Wings    NHL   70    4  19   23    36'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                             MJ    B   A  Pts    Pén 
 9 JOHNSON Tyler        175  79  29/07/1990  Tampa Bay Lightning  NHL   86   25  27   52    26'
10 HAYES Jimmy          198 100  21/11/1989  Florida Panthers     NHL   53   11   7   18    18'
11 NELSON Brock         193  87  15/10/1991  New York Islanders   NHL   72   14  12   26    12'
12 HAYES Kevin          193  98  08/05/1992  Boston College       NCAA  40   27  38   65    16'
13 McDONALD Colin       191  92  30/09/1984  New York Islanders   NHL   70    8  10   18    34'
15 SMITH Craig          185  92  05/09/1989  Nashville Predators  NHL   79   24  28   52    22'
19 STAPLETON Tim        173  82  19/07/1982  Ak Bars Kazan        KHL   60   16  18   34    18'
21 TROCHECK Vincent     178  84  11/07/1993  Florida Panthers     NHL   20    5   3    8     6'
                                             San Antonio Rampage  AHL   55   16  21   41    32'
23 SHORE Drew           191  91  29/01/1991  Florida Panthers     NHL   24    5   2    7     8'
                                             San Antonio Rampage  AHL   49    6  25   31    23'
53 GAUDREAU Johnny      173  72  13/08/1993  Boston College       NCAA  40   36  44   80    14'
                                             Calgary Flames       NHL    1    1   0    1     0'
57 WINGELS Tommy        183  87  12/04/1988  San José Sharks      NHL   84   16  25   41    39'
79 MIELE Andy           173  79  15/04/1988  Phoenix Coyotes      NHL    7    0   2    2     5'
                                             Portland Pirates     AHL   70   27  45   72    66'
88 MUELLER Peter        188  95  14/04/1988  Kloten              SUI-1  59   26  23   49    16'
89 ABDELKADER Justin    185 100  25/02/1987  Detroit Red Wings    NHL   75   10  20   30    37'

Absents notables : Ben Bishop (G, opéré du poignet), tous les "olympiens", ainsi que les derniers recalés des JO.

 

 

Après son titre de vice-champion du monde, Sean Simpson est devenu un des entraîneurs les plus convoités d'Europe : Mannheim le voulait, la Suisse tenait à le conserver, et logiquement la proposition la plus alléchante est venue de KHL. Le Canadien entraînera le Lokomotiv Yaroslavl. Mais ses joueurs ne se cotisent guère pour lui offrir un beau "pot de départ". Simpson s'est étonné à la fois du peu d'empressement de certains (notamment Wick qui n'a même pas daigné répondre à ses messages), et que les joueurs présents n'aient pas "tout donné" pendant la préparation.

Les Suisses aiment bien regarder le verre à moitié vide (les absents) plutôt que le verre à moitié plein (les présents). C'était déjà le cas l'an passé... et les nombreux nouveaux joueurs avaient atteint la finale à la surprise générale. Examinons les choses point par point et comparons à l'équipe médaillée d'argent.

Dans les cages, il y a aura de nouveau une alternance. Ce n'est plus Gerber mais Leonardo Genoni qui fera la paire avec Reto Berra. Une indéniable perte d'expérience puisque Genoni attend toujours sa première victoire en championnat du monde (deux défaites).

La défense a gardé la moitié des vice-champions du monde, dont le plus important de tous, l'excellent Roman Josi, meilleur défenseur des derniers Mondiaux. Le capitaine-modèle, Mathias Seger, fêtera normalement ses 300 sélections pendant le tournoi (contre les États-Unis si tout va bien). La commotion cérébrale de Vauclair en préparation est néanmoins un coup dur, de même que le forfait du cadre Blindenbacher. Il est temps que Yanick Weber se réhabilite en marquant enfin un point à sa quatrième compétition internationale : dans ce contexte, il pourra faire valoir ses qualités en jeu de puissance.

L'attaque a gardé cinq de ses huit meilleurs marqueurs de l'an passé : Suri, Ambühl, Moser et le duo Cunti-Hollenstein. Il manque cependant le finisseur numéro 1, Nino Niederreiter, dont le but en prolongation... a propulsé un Minnesota euphorique au deuxième tour des play-offs NHL. Il serait un joker très important pour la Nati. C'est en effet la question cruciale : qui va marquer des buts ? Ce défaut éternel qui a coûté cher aux Jeux olympiques (élimination contre la Lettonie) reste plus que jamais d'actualité, puisque la Suisse a été blanchie à ses deux dernières rencontres de préparation.

C'est pour ça que la Nati a besoin d'un grand Damien Brunner, muet aux JO peu après sa blessure hivernale, mais espéré en meilleure forme. Une bonne surprise des débutants est toujours possible. Le premier tour de draft Sven Bärtschi fera sa première apparition attendue en équipe de Suisse, et la blessure de dernière minute de Simon Bodenmann a entraîné la sélection de la pépite offensive de 17 ans Kevin Fiala, qui devient ainsi le troisième joueur de l'histoire à enchaîner les Mondiaux U20, U18 et sénior en catégorie élite la même année (après les Biélorusses Andrei Kostistsyn et Vadim Karaga il y a dix ans).

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
20 BERRA Reto            194  89  03/01/1987  Calgary / Colorado   NHL    26   3,07   89,3%
                                              Abbotsford Heat      AHL     9   2,66   90,8%
29 MAYER Robert          185  91  09/10/1989  Hamilton Bulldogs    AHL    29   2,80   90,9%
63 GENONI Leonardo       180  86  28/08/1987  Davos               SUI-1   37   2,40   92,3%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 6 RAMHOLT Tim           186  94  02/11/1984  Zoug                SUI-1   51    3   9   12    58'
27 SCHLUMPF Dominik      182  81  03/03/1991  Lugano              SUI-1   51    4   7   11    18'
31 SEGER Matthias        181  86  17/12/1977  Zurich SC Lions     SUI-1   62    7  15   22    92'
34 KUKAN Dean            187  90  08/07/1993  Luleå               SUE-1   60    5   9   14    12'
58 BLUM Eric             178  82  13/06/1986  Kloten              SUI-1   61    9  18   27    44'
77 WEBER Yanick          181  91  23/09/1988  Vancouver Canucks    NHL    49    6   4   10    16'
                                              Utica Comets         AHL     7    2   5    7     0'
90 JOSI Roman            188  90  01/06/1990  Nashville Predators  NHL    72   13  27   40    18'
91 GROSSMANN Robin       180  80  17/08/1987  Davos               SUI-1   49    0   7    7    73'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 RÜFENACHT Thomas      180  85  22/02/1985  Lugano              SUI-1   42   12  11   23   102'
10 AMBÜHL Andres         177  87  14/09/1983  Davos               SUI-1   53    9  22   31    44'
11 PLÜSS Benjamin        176  85  03/03/1979  Fribourg-Gottéron   SUI-1   59   22  21   43    44'
12 CUNTI Luca            184  85  04/07/1989  Zurich SC Lions     SUI-1   64   23  31   54    70'
13 FIALA Kevin           180  88  22/07/1996  HV 71 U20           SUEjr   27   10  15   25    40'
                                              HV 71 Jönköping     SUE-1   25    4  13   17    24'
19 SCHÄPPI Reto          194  96  27/01/1991  Zurich SC Lions     SUI-1   67   10  16   26    24'
24 SURI Reto             183  84  25/03/1989  Zoug                SUI-1   54   19  30   49    28'
37 STANCESCU Victor      181  90  10/03/1985  Kloten              SUI-1   63   16  12   28    85'
40 FROIDEVAUX Étienne    181  90  20/03/1989  Lausanne            SUI-1   55    9  10   19    16'
70 HOLLENSTEIN Denis     183  85  15/10/1989  Genève-Servette     SUI-1   53   11  30   41    71'
82 MOSER Simon           188  94  10/03/1989  Nashville Predators  NHL     6    1   1    2     2'
                                              Milwaukee Admirals   AHL    51    8  18   26     8'
88 ROMY Kevin            182  88  31/01/1985  Genève-Servette     SUI-1   61   14  26   40    22'
92 BÄRTSCHI Sven         180  86  05/10/1992  Calgary Flames       NHL    26    2   9   11     6'
                                              Abbotsford Heat      AHL    45   13  17   30    24'
96 BRUNNER Damien        180  85  09/03/1986  New Jersey Devils    NHL    60   11  14   25    26'

Les trois joueurs en italique ne sont pas déclarés et pourraient céder la place à d'éventuels jokers NHL.

Absents notables : Martin Gerber (G, pied), Jonas Hiller (G, play-offs NHL), Lukas Flüeler (G, genou), Mark Streit (D, refus), Rafael Diaz (D, play-offs NHL), Julien Vauclair (D, commotion cérébrale), Severin Blindenbacher (D, refus), Roman Wick (A, poignet), Martin Plüss (A, refus), Nino Niederreiter (A, play-offs NHL), Mattias Bieber (A, jambe), Simon Bodenmann (A, blessé à l'entraînement).

 

 

L'Allemagne s'est remise de sa non-qualification olympique et a maintenant un nouvel objectif en ligne de mire : les championnats du monde 2017 à domicile en co-organisation avec la France. Pour ne pas rater cette prochaine échéance, elle a besoin de mettre le pied à l'étrier à la jeune génération, et elle se présente ainsi avec plusieurs nouveaux venus, partis très jeunes en junior majeur au Canada (un phénomène nouveau) et qui ont intégré pour la première fois l'équipe nationale en avril.

Le gardien Philipp Grubauer a suivi pour sa part une longue route nord-américaine avant que la porte de NHL ne s'ouvre cet hiver pendant un mois et demi, quand Washington a eu un gardien blessé (Holtby). Ses prestations ont été remarquées et lui vaudront sans doute de décrocher une place plus durable. Il a une nouvelle occasion de le démontrer avec l'équipe d'Allemagne où il remplace dans le trio de gardiens Dennis Endras, forfait pour raisons personnelles.

Les jeunes attaquants ont bénéficié des nombreux forfaits en attaque, dont ceux du capitaine Michael Wolf ou encore d'Ullmann et Gogulla qui restaient tous deux sur huit Mondiaux consécutifs. Pat Cortina n'a pas retenu non plus les joueurs-clés du champion Ingolstadt, le défenseur Patrick Köppchen (meilleur joueur des play-offs) et l'attaquant Thomas Greilinger. Plutôt que de faire venir des finalistes usés par de longues séries, l'entraîneur italo-canadien a préféré conserver le groupe qui s'est préparé durant plusieurs semaines et a gagné sa confiance.

Quand ces joueurs sont arrivés au camp de préparation, ils n'étaient pourtant pas tous prévus pour rester jusqu'au bout. Mais les jeunes "Nord-Américains" sont tous là à l'arrivée, après avoir épaté le sélectionneur, y compris le moins prêt physiquement, Dominik Kahun (formé d'abord dans le club tchèque de Marianské Lazne avant de rejoindre Mannheim), qui devait juste être testé pour apprendre, mais qui est bien du voyage, même si c'est comme réserviste. Son collègue junior Leon Draisaitl, le nouveau grand espoir de l'Allemagne, a gagné sa place de titulaire à 18 ans.

Ce choix de renoncer à des cadres est osé dans une poule qui s'annonce compétitive et où rien ne sera pardonné aux Allemands. Ils devront apprendre à être performants sans leurs leaders naturels, y compris l'arrière Christian Ehrhoff qui a subi une commotion cérébrale à son avant-dernier match de la saison. La défense ne compte pas de novices, mais pas non plus de vétérans puisque tous les joueurs ont moins de 30 ans : certains sont sur la pente ascendante, en particulier Sinan Akdag qui a progressé et doit franchir un palier dans ce championnat.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
30 GRUBAUER Philipp      186  89  15/02/1985  Washington Capitals  NHL    17   2,38   92,5%
                                              Hershey Bears        AHL    28   2,60   91,6%
33 AUS DEN BIRKEN Danny  186  89  15/02/1985  Cologne             ALL-1   56   2,06   93,4%
72 ZEPP Rob              186  88  07/09/1981  Eisbären Berlin     ALL-1   41   2,36   93,1%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 REUL Denis            193 106  29/06/1989  Mannheim            ALL-1   44    0  16   16    58'
 3 KRUEGER Justin        190  98  06/10/1986  Berne               SUI-1   54    3   7   10    51'
34 KOHL Benedikt         180  82  31/03/1988  Wolfsburg           ALL-1   61    4  24   28    38'
48 HÖRDLER Frank         183  86  26/01/1985  Eisbären Berlin     ALL-1   40    3  16   19    34'
81 ANKERT Torsten        188  99  22/06/1988  Cologne             ALL-1   65    4  10   14    36'
82 AKDAG Sinan           188  91  05/11/1989  Krefeld             ALL-1   51    5  11   16    36'
90 BRAUN Constantin      190  89  11/03/1988  Eisbären Berlin     ALL-1   33    2  12   14    26'
91 MÜLLER Moritz         187  92  19/11/1986  Cologne             ALL-1   51    2   7    9    79'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
13 RIEDER Tobias         179  81  10/01/1993  Portland Pirates     AHL    64   28  20   48    10'
17 KINK Marcus           186  93  13/01/1985  Mannheim            ALL-1   57   13  13   26    85'
18 HOSPELT Kai           185  85  23/08/1985  Mannheim            ALL-1   35   11   9   20     8'
19 OPPENHEIMER Thomas    186  87  16/12/1988  Hambourg            ALL-1   64   22  21   43    87'
22 PLACHTA Matthias      188  99  16/05/1991  Mannheim            ALL-1   48    4   8   12    40'
28 MAUER Frank           184  90  12/04/1988  Mannheim            ALL-1   57   10  13   23    18'
29 BARTA Alexander       179  76  02/02/1983  Munich              ALL-1   54   19  32   51    12'
36 SEIDENBERG Yannic     172  82  11/01/1984  Munich              ALL-1   49    6  15   21    71'
42 EHLIZ Yasin           177  84  30/12/1992  Nuremberg           ALL-1   58   18  21   39    52'
55 SCHÜTZ Felix          180  86  03/11/1987  Admiral Vladivostok  KHL    59   18  23   41    44'
63 WEISS Alexander       180  70  29/01/1987  Cologne             ALL-1   67   19  15   34    40'
71 DRAISAITL Leon        185  95  27/10/1995  Prince Albert        WHL    69   39  71  110    28'
74 KAHUN Dominik         180  78  02/07/1995  Sudbury Wolves       OHL    48   10  23   33     8'
86 PIETTA Daniel         184  93  09/12/1986  Krefeld             ALL-1   46   16  35   51    63'
92 NOEBELS Marcel        189  89  14/03/1992  Adirondack Phantoms  AHL    52    3   8   11    29'

Absents notables : Dennis Endras (G, raisons personnelles), Dennis Seidenberg (D), Christian Ehrhoff (D, commotion), Alexander Sulzer (D, commotion), Nicolai Goc (D, blessé au dernier match de préparation), Patrick Reimer (A, raisons personnelles), David Wolf (A, suspension), Michael Wolf (A, pied), Jerome Flaake (A, sinusite), Christoph Ullmann (A, genou), André Rankel (A), Marcel Goc (A, play-offs NHL), Philip Gogulla (A, blessé).

 

 

La Lettonie gardera le bénéfice de sa huitième place aux Jeux olympiques, qu'elle aurait pu perdre selon le règlement après avoir eu deux joueurs contrôlés positifs : Pavlovs a été suspendu un an et demi pour un stimulant, et le défenseur universitaire Ralfs Freibergs (contrôlé aux anabolisants) a pris un avocat pour essayer d'attaquer les laboratoires anti-dopage sur des questions de juridiction, sachant qu'il n'échapperait pas aux deux ans de suspension. Des sanctions en tout cas plus lourdes que pour le joueur de NHL concerné (Nicklas Bäckström) qui a gardé sa médaille (grâce à un lobby plus fort ?).

Maintenant engagé à long terme par les Sabres de Buffalo, Ted Nolan revient sans doute une dernière fois en équipe de Lettonie, car il lui sera difficile de cumuler proprement les deux fonctions. Son arrivée tardive au milieu du camp de préparation n'a pas plu au président de la fédération Kirovs Lipmans. Ce dernier a dit exprimer son "opinion personnelle" en indiquant le maintien comme objectif.

Même s'ils savent que leur équipe n'est à l'abri de personne, les supporters veulent croire qu'elle peut aussi battre beaucoup d'adversaires et rêvent donc encore de quart de finale. Grâce à l'organisation du Mondial dans un pays voisin, on annonce la plus grosse colonie grenat depuis dix ans dans les tribunes (Prague 2004, une année de quart de finale).

L'attaque bien fournie donne confiance à la Lettonie. Vasiljevs et Nizivijs ne sont pas revenus que pour les Jeux olympiques, ils forment de nouveau avec Cipulis une ligne très technique, de 36 ans de moyenne d'âge. Tout en gardant ce trio de la vieille école, Nolan cherchera à constituer les autres blocs avec des joueurs au style plus énergique comme Ronalds Kenins et Zemgus Girgensons, tout en utilisant les atouts de chacun comme la technique de Miks Indrasis et la vitesse de Mikelis Redlihs. Un nouveau junior arrive avec Roberts Lipsbergs, dont le jeu plein d'intensité rappelle un Daugavins toujours pleinement engagé.

Par contre, en défense, la présence du junior Janis Jaks, le (maigre) espoir de la génération montante, ne masque pas les difficultés nées de plusieurs absences (Ozolins, Rekis, Krisjanis Redlihs) de joueurs déjà âgés. Rodrigo Lavins, à 39 ans, est en pleine bourre avec Nizivijs pour le record national de sélections qui reviendra à celui qui s'arrêtera le plus tard, mais ce petit jeu ne pourra pas durer très longtemps

Le destin de la Lettonie ne repose plus seulement sur la carrière erratique de son gardien Edgars Masalskis, qui a mis quatre mois à retrouver un club. Kristers Gudlevskis, Ivan Punnenovs et Elvis Merzlikins, qui ne jouaient qu'en junior l'an passé (et même en début de saison pour le second), se sont vite fait un nom et sont prêts à prendre rapidement la relève. Un constat qu'on ne peut pas encore faire à l'arrière.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
31 MASALSKIS Edgars     178  79  31/03/1980  Poprad              SVK-1   14   1,59   93,9%
33 PUNNENOVS Ivars      185  85  30/05/1994  Rapperswil-Jona     SUI-1   20   3,00   89,5%
                                             Rapperswil-Jona U20 SUIjr   17
50 GUDLEVSKIS Kristers  191  86  31/06/1992  Tampa Bay Lightning  NHL     3   2,40   93,1%
                                             Syracuse Crunch      AHL    34   2,68   90,1%
                                             Florida Everblades   ECHL   11   1,83   92,5%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 LAVINS Rodrigo       180  84  03/08/1974  Dinamo Riga          KHL    15    0   1    1     4'
11 SOTNIEKS Kristaps    183  87  29/01/1987  Dinamo Riga          KHL    60    6   7   13    49'
13 GALVINS Guntis       186  87  25/01/1986  Yu. Khanty-Mansiysk  KHL    10    1   0    1     0'
                                             AIK Solna           SUE-1   15    1   0    1     2'
14 REDLIHS Jekabs       187  86  29/03/1982  MODO Örnsköldsvik   SUE-1    4    0   0    0     2'
                                             Dinamo Riga          KHL    19    0   0    0    14'
22 JASS Maris           188  90  18/01/1985  Buran Voronezh      RUS-2   10    0   2    2     8'
                                             Valpellice          ITA-1    3    2   0    2     2'
                                             Chomutov            TCH-1   24    3   5    8    39'
32 KULDA Arturs         188  98  25/07/1988  Salavat Yulaev Ufa   KHL    61    2  13   15    60'
52 JAKS Janis           180  83  22/08/1995  HK Riga             RUSjr   48    1   3    4    34'
81 PUJACS Georgijs      185  98  11/06/1981  Dinamo Riga          KHL    50    1   7    8    71'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 STALS Juris          191  90  08/04/1982  Poprad              SVK-1   49   17  26   43    26'
12 VASILJEVS Herberts   180  84  23/05/1976  Krefeld             ALL-1   16    5   6   11     8'
16 DAUGAVINS Kaspars    185  93  18/05/1988  Genève-Servette     SUI-1   56   23  34   57    26'
17 NIZIVIJS Aleksandrs  177  77  16/09/1976  Dinamo Riga         LET-1   43    2  14   16    16'
21 BERZINS Armands      192  97  27/12/1983  Beybarys Atyrau     KAZ-1   58    7  23   30    67'
24 REDLIHS Mikelis      181  81  01/07/1984  Lokomotiv Yaroslavl  KHL    61    6   8   14    22'
25 DZERINS Andris       185  85  14/02/1988  Dinamo Riga          KHL    49    6   4   10    46'
28 GIRGENSONS Zemgus    188  87  05/01/1994  Buffalo Sabres       NHL    70    8  14   22    14'
29 LIPSBERGS Roberts    180  88  29/07/1994  Seattle Thunderbirds WHL    77   35  25   60    41'
47 CIPULIS Martins      180  85  29/11/1980  Dinamo Riga          KHL    46    5   4    9     6'
70 INDRASIS Miks        190  85  30/09/1990  Dinamo Riga          KHL    49   12  19   31    18'
87 MEIJA Gints          185  80  04/09/1987  Dinamo Riga          KHL    31    8   4   12    14'
90 JASS Koba            183  87  04/05/1990  Liberec             TCH-1   36    5   1    6    33'
91 KENINS Ronalds       178  80  28/02/1991  ZSC Lions           SUI-1   57   12  17   29    46'

Absents notables : Sandis Ozolins (D, décliné), Arvids Rekis (D, décliné), Krisjanis Redlihs (D, décliné), Oskars Bartulis (D), Ralfs Freibergs (D, suspendu pour dopage), Martins Karsums (A, en rémission de blessures au genou et au poignet), Janis Sprukts (A, "fatigué"), Lauris Darzins (A, angine), Vitalijs Pavlovs (A, suspendu pour dopage).

 

 

Les tiraillements des dernières années ont été rangés au placard au Bélarus pour ce championnat du monde à domicile. Cette fois, tous les joueurs se sont mobilisés et aucune star ne fait défaut. Sur le banc, on a bien évidemment recruté Glen Hanlon, l'entraîneur qui lui a donné le plus de succès. Son salaire a été révélé par le président de la fédération Evgeni Vorsin : 170 000 dollars par an. Cela ne signifie pas que les moyens alloués sont illimités. Hanlon a essayé de recruter un spécialiste des gardiens, mais les experts contactés demandaient des salaires qu'il a jugé déraisonnables.

Si Hanlon voulait chouchouter les gardiens, c'est qu'il compte en utiliser deux, voire trois, ce qui lui semble indispensable dans la formule actuelle des championnats du monde. Il a l'embarras du choix avec trois gardiens de haut niveau... tous formés à l'étranger (deux Russes et maintenant un Canadien).

La défense au complet, avec moitié de joueurs évoluant en Amérique du nord, ne sera peut-être pas un point faible. Elle est en tout cas une des plus lourdes et physiques du tournoi et a encore trouvé un "gros bébé" avec le massif Yevenko. Kirill Gotovets y amènera de la vitesse utile à ces lignes arrières.

En attaque, Glen Hanlon a clairement réparti les rôles entre deux lignes chargées de construire (y compris en supériorité) et deux lignes chargées de détruire les offensives adverses (y compris en infériorité). Cela s'est vu jusqu'à la caricature lors des trois rencontres de préparation face au Danemark, où les 13 buts ont été inscrits par les deux premiers blocs.

Le premier trio imaginé par l'entraîneur canadien a parfaitement fonctionné sur la glace : Aleksandr Stepanov, joueur tirant de la droite, s'est révélé un finisseur complémentaire des "possibles capitaines" Grabovski et Kalyuzhny (Hanlon n'a pas voulu attribuer le capitanat avant le tout dernier moment). La deuxième ligne n'a pas encore ces repères : Andrei Kostsitsyn n'a pas joué contre les Danois en raison du réveil de vieilles douleurs au dos, et le nouveau naturalisé Geoff Platt a passé tout le mois d'avril en Finlande pour y obtenir un permis de résidence.

Le Bélarus se retrouve dans un groupe difficile parce qu'elle a beaucoup reculé au classement mondial, et les quarts de finale ne seront pas faciles à atteindre (Hanlon se refuse à donner un objectif et commence à susurrer qu'une cinquième place de poule serait un bon résultat). Pour y parvenir, le pays espère surprendre les États-Unis d'entrée, comme l'Allemagne l'avait fait en 2010 dans son stade de Gelsenkirchen. L'assistant-coach Todd Woodcroft a fourni des données détaillées sur chaque joueur américain, et le pays-hôte connaîtra donc mieux son adversaire. Mais il ne s'est pas si bien renseigné que ça, puisque joueurs et entraîneur ont répété qu'il y aurait un coup à jouer contre ces Américains venus sans match de préparation... alors qu'ils ont bien joué - et gagné - un match en Allemagne.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
 1 KOVAL Vitali         188  99  31/03/1980  T. Nijni-Novgorod    KHL    24   2,32   91,1
31 MEZIN Andreï         182  78  08/07/1974  Avangard Omsk        KHL    16   2,62   89,6
35 LALANDE Kevin        182  86  19/02/1987  Dynamo Minsk         KHL    25   3,16   90,5%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 5 STASENKO Nikolaï     195 101  15/02/1987  Sever. Cherepovets   KHL    52    0   5    5    59'
 7 DENISOV Vladimir     181  94  29/06/1984  T. Nijni-Novgorod    KHL    55    5  10   15    38'
11 KAREV Andrei         177  90  12/02/1985  Dynamo Minsk         KHL     4    0   0    0     2'
                                             Yunost Minsk        BLR-1   51    1   4    5    72'
25 YEVENKO Oleg         201 113  21/01/1991  UMass Amherst        NCAA   32    0   1    1    67'
57 USENKO Ivan          184  92  12/03/1983  Dynamo Minsk         KHL    23    1   1    2     8'
                                             Neman Grodno        BLR-1   23    5   8   13    12'
89 KOROBOV Dmitri       195 104  12/03/1989  Tampa Bay Lightning  NHL     3    0   1    1     2'
                                             Syracuse Crunch      AHL    70    3  23   26    64'
91 GOTOVETS Kirill      180  88  25/06/1991  Cornell University   NCAA   32    1   3    4    20'
                                             Milwaukee Admirals   AHL     1    0   0    0     0'
92 GRABORENKO Roman     191  93  24/08/1992  Albany Devils        AHL    48    6  15   21    26'
                                             Elmira Jackals       ECHL    5    0   2    2     4'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
15 OSIPOV Nikita        182  78  22/04/1984  Dynamo Minsk         KHL    11    0   0    0     4'
                                             Metallurg Zhlobin   BLR-1   48   16  23   39    26'
16 PLATT Geoff          176  80  10/07/1985  Minsk / Yaroslavl    KHL    74   26  23   49    30'
17 KALYUZHNY Alekseï    178  84  13/06/1977  Dynamo Minsk         KHL    51   11  15   26     8'
18 UGAROV Alekseï       179  80  02/01/1985  Admiral Vladivostok  KHL    47   12   5   17    20'
23 STAS Andreï          187  83  18/10/1988  Dynamo Minsk         KHL    54    8  17   25    32'
27 EFIMENKO Aleksei     188  88  20/08/1985  Dynamo Minsk         KHL    54    6   4   10    24'
28 KOLTSOV Konstantin   185  87  17/04/1981  Atlant Mytishchi     KHL    54   11  10   21    22'
46 KOSTSITSYN Andrei    193  98  03/02/1985  Traktor Chelyabinsk  KHL    54   13  18   31    32'
61 STEPANOV Andreï      178  91  14/04/1986  Amur Khabarovsk      KHL    49    6  10   16    18'
73 VOLKOV Artyom        183  84  28/01/1985  Soligorsk / Yunost  BLR-1   63   18  17   35    38'
74 KOSTSITSYN Sergei    183  92  20/03/1987  Avangard Omsk        KHL    54   10  24   34    56'
77 KITAROV Aleksandr    190  90  18/06/1987  Dynamo Minsk         KHL    54    5  10   15    24'
84 GRABOVSKI Mikhaïl    180  81  31/01/1984  Washington Capitals  NHL    58   13  22   35    26'
88 KOVYRSHIN Evgeni     178  77  25/01/1986  Sever. Cherepovets   KHL    51    9   8   17    12'

Absents notables : Sergei Demagin (A, opéré au septum nasal), Artur Gavrus (A, blessé à l'aine en préparation), Dmitri Meleshko (A, blessé).

 

Le Kazakhstan arrive avec l'équipe la plus forte de son histoire aux championnats du monde. Pour la première fois, le staff n'a pas eu à beaucoup parlementer pour convaincre les joueurs de venir. Tout le monde s'est présenté au camp, y compris le Canadien naturalisé Kevin Dallman, qui retournera jouer dans la capitale kazakhe Astana l'an prochain et qui essaiera de faire oublier sa boulette fatale en qualification olympique contre la Lettonie.

Nikolaï Antropov, qui a longtemps négligé l'équipe nationale quand il évoluait en NHL, n'avait joué qu'un seul championnat du monde... à 18 ans ! Désigné capitaine, Antropov se démarque nettement par son gabarit et donne une dimension physique supplémentaire. Sa présence au centre de la première ligne change beaucoup de choses.

Le seul absent, c'est le gardien Vitali Kolesnik, blessé. C'est a priori surmontable puisque l'autre gardien d'expérience Vitali Eremeïev est toujours présent : sauf que le meilleur gardien du championnat de Russie 2005 et 2011 a aujourd'hui 38 ans, et que ses dernières prestations en amical n'ont pas été rassurantes, ni en Italie ni en France.

Il y a deux ans en Finlande, c'est le manque de préparation qui avait coûté la relégation, car le Kazakhstan n'avait trouvé la bonne carburation qu'en fin de tournoi. Or, un promu doit être performant tout de suite car il rencontre les adversaires les plus prenables dans la première semaine du tournoi. Cette fois, il n'y a pas d'impair : le Kazakhstan ne s'est pas contenté de rencontrer l'autre promu italien, mais il a aussi affronté deux fois les Bleus. Et il était déjà venu en France en février, où il avait aussi rencontré Allemands et Danois.

C'est un peu la dernière chance de se maintenir pour le Kazakhstan, qui n'a jamais été aussi vieux avec 30 ans de moyenne d'âge. Il a mis les moyens pour prendre place dans l'élite. Le sélectionneur Ari-Pekka Selin - adjoint de la Finlande l'an dernier - connaît les joueurs qu'il a entraînés toute l'année au Barys Astana, et il bénéficie de l'expérience internationale de son assistant Raimo Helminen, l'homme aux six Jeux olympiques. Son équipe s'est mieux préparée que jamais et n'a plus d'excuses. Sauf celle d'un groupe ardu, puisque le pays qui le précède dans la hiérarchie mondiale est l'organisateur biélorusse qu'il sera difficile de devancer chez lui.

Gardiens

                           cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
 1 POLUEKTOV Pavel        180  76  20/01/1992  Barys Astana         KHL     2   4,67   80,0%
                                               Nomad Astana        KAZ-1   24   3,00   90,6%
28 IVANOV Aleksei         183  84  04/05/1988  Spartak Moscou       KHL    16   2,92   90,7%
31 EREMEÏEV Vitali        184  92  23/09/1975  Barys Astana         KHL    30   2,81   90,7%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 SAVCHENKO Roman        189  87  28/07/1988  Barys Astana         KHL    64    7  16   23    54'
 5 LITVINENKO Alexei      197 105  07/03/1980  Barys Astana         KHL    57    2   8   10    70'
 7 SEMYONOV Maksim        182  82  09/02/1984  Barys Astana         KHL    53    0  11   11    73'
29 VASILCHENKO Aleksei    185  89  29/03/1991  Traktor Chelyabinsk  KHL    44    1   3    4    40'
38 DALLMAN Kevin          180  90  23/02/1981  SKA St-Pétersbourg   KHL    39    7  11   18    22'
52 KAZANTSEV Anton        189  87  26/08/1986  Yermak Angarsk      RUS-2   46    6   8   14    34'
55 BLOKHIN Evgeni         189  94  29/05/1979  Barys Astana         KHL    47    6   7   13    42'
70 KOLESNIKOV Vladislav   180  86  27/07/1984  Barys Astana         KHL    12    0   1    1     8'
                                               Nomad Astana        KAZ-1   30    2   9   11    10'
87 LAKIZA Artemi          176  80  02/07/1987  Barys Astana         KHL    34    2   4    6    10'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 ZHAILAUOV Talgat       176  81  07/07/1985  Barys Astana         KHL    56   10  22   32    28'
18 POLISHCHUK Fyodor      173  77  04/07/1979  Barys Astana         KHL    58    5   6   11    30'
33 GAVRILIN Andrei        188  94  24/07/1978  Barys Astana         KHL    50    1   8    9    18'
36 UPPER Dmitri           186  92  27/07/1978  Barys Astana         KHL    64   12  13   25    30'

48 STARCHENKO Roman       178  84  12/05/1986  Barys Astana         KHL    63   22  16   38    34'
57 PANSHIN Mikhaïl        182  86  02/05/1983  Barys Astana         KHL    18    3   2    5     4'
                                               Nomad Astana        KAZ-1   10    1   5    6     6'
62 KRASNOSLABODTSEV Vadim 189  90  16/08/1983  T. Nijni-Novgorod    KHL    61    7  25   32    24'
80 ANTROPOV Nikolaï       198 110  18/02/1980  Barys Astana         KHL    46    9  21   30    76'
81 PUSHKARYOV Konstantin  183  80  12/02/1985  Barys Astana         KHL    26    1   4    5    43'
                                               Nomad Astana        KAZ-1    5    3   3    6     2'
82 SPIRIDONOV Andrei      180  91  21/05/1982  Nomad Astana        KAZ-1   55   20  41   61    54'
85 ROMANOV Konstantin     183  82  14/03/1985  Barys Astana         KHL    40    6   4   10     6'
88 RYMAREV Evgeni         175  76  09/09/1988  Ust-Kamenogorsk     RUS-2   53   19  25   44    24'
92 RAKHMANOV Mikhaïl      175  70  27/05/1992  Barys Astana         KHL    64    9   5   14    10'

Absents notables : Vitali Kolesnik (G, blessé).

 

Marc Branchu (avec Mauro Deusebio pour l'Italie)

 

Retour à la rubrique articles