Strasbourg apprend le suédois

 

Dire que la dernière saison de l'Étoile Noire fut décevante est un euphémisme. Après une entame de saison plutôt encourageante, l'équipe bas-rhinoise a connu une série de hauts (victoire à Grenoble et à Rouen notamment) et de bas qui l'ont amené progressivement vers le ventre mou de la ligue Magnus. Néanmoins qualifiés pour les séries éliminatoires, les coéquipiers d'Elie Marcos ont cru alors (un peu trop rapidement) réitérer leur excellent parcours de la saison précédente.

Face à un adversaire en proie à une décrépitude latente depuis quelques saisons, mais néanmoins avec une culture de play-offs nettement plus significative, les Gothiques d'Amiens pour ne pas les nommer, le challenge était sans doute jouable. Après avoir commencé la série par deux défaites au Coliséum, ponctuées de mémorables brassages et autres bourre-pifs de circonstance, les boys de Daniel Bourdages ont ensuite su relever par deux fois la tête dans leur enceinte de Cronenbourg, avant de s'écrouler pour la belle en territoire picard... Les Amiénois étaient bien les plus déterminés, il n'y eut donc pas de miracle alsacien. Décidément, ce Coliséum reste l'enceinte où Strasbourg n'arrive pas à s'imposer depuis son entrée en 2007 dans le gotha (ou le Gotham, selon...) du hockey français.

Rapidement en vacances, du moins pour l'élite car l'équipe de D3 allait remporter peu de temps après le titre national, l'encadrement bas-rhinois annonça pourtant assez rapidement les lignes directrices de la nouvelle saison.

À commencer par la reconduction non moins rapide d'une partie des cadres de l'effectif (Hiadlovsky, Cesnek, Striz, Cayer, Cibula) puis d'une grosse partie de l'ossature française (Cruchandeau, Devin, Dufournet, Correia, Marcos) avant de faire connaître les nouvelles recrues. Cette année, comme la saison précédente, les départs et arrivées sont relativement peu nombreux. La charpente de l'effectif est globalement la même depuis trois saisons. Cependant, sans doute échaudé par de récurrentes déceptions au niveau du rapport investissement/ rendement, Dan le canadien s'est tourné cette saison vers une filière nordique : pas moins de quatre Suédois déboulent à l'Iceberg. Voilà un petit évènement car depuis la fin des années 90 et le rugueux Niklas Åström, cette nation n'avait plus été représentée dans l'effectif strasbourgeois. Cette escouade sera complétée par deux autres recrues évoluant déjà dans d'autres équipes de Magnus... le tout bien entendu sous l'oeil vigilant de la fédération de tutelle : les Alsaciens n'ont pas respecté leur budget 2011-2012, ils devront donc suivre un contrat d'objectif et voir leur recrutement contrôlé. Cependant, malgré cette annonce, aucune modification n'a, à ce jour, eu lieu au sein de l'Étoile Noire, habituellement admise à concourir ses saisons "sans handicap".

Pas de changement quant à la doublette occupant la cage : Vlad' Hiadlovsky en titulaire bouillonnant et Gilles Beck pour le support, en cas de coup dur et pour la coupe de la Ligue.

Devant ce duo, la moitié de l'effectif a été renouvelée. Hugues Cruchandeau, ainsi que les deux piliers-compères de l'est Michal Cesnek et David Striz, assurément les trois éléments les plus constants à ce niveau, ont rapidement resigné. Exit Pasi Petriläinen, parti prématurément avant les séries suite à un choc aux cervicales et dont la rigueur aurait fait beaucoup de bien durant les play-offs. Exit rapide aussi pour Kevin Young, dont l'apport offensif significatif n'a cependant pas été accompagné de prestations défensives du même ordre. Départ enfin de Maxime Mallette, après une saison plutôt discrète.

Pour remplacer ce trio, Jakub Suchanek arrive en provenance de Gap, avec une réputation de polyvalence marquée. Son gabarit imposant devrait être intéressant face aux tentatives de passage en force adverses, et devant la cage afin de masquer le gardien adverse.

Sont annoncés aussi deux jeunes Suédois au profil relativement similaire : 1m88 pour 95 kgs, Jesper Olsson arrive de Kallinge-Ronneby, 3e niveau suédois, après plusieurs saisons à Olofström (au même niveau) avec des stats prometteuses. Il s'agit en effet d'un défenseur offensif doté d'un tir puissant qui en fait une arme précieuse en powerplay. Malgré un essai à Nybro (Allsvenskan) en 2008, il a été jusqu'ici barré au niveau supérieur par son manque de patinage. Il a cependant progressé dans son jeu physique dans sa zone et a su calmer son tempérament bouillant qui lui valait beaucoup de pénalités dans sa jeunesse.

1m91 pour Kenny Källström qui, lui, a débuté en senior à Leksand où il avait été recruté par le directeur sportif Mikael Lundström, l'ancien entraîneur de Reims et de l'équipe de France. Il a des caractéristiques non moins intéressantes, notamment en soutien offensif. Il a quitté Leksand en cours de saison dernière pour Karlskrona, un cran plus bas, et a prouvé sa capacité d'adaptation en aidant ce club à accéder lui aussi à l'Allsvenskan, pour la première fois de son histoire.

Ce sera donc du (encore plus) lourd et baraqué derrière, cette année, à l'Iceberg... Inutile de dire que ça risque de continuer à râler dans les travées adverses quand on sait que Strasbourg a souvent su utiliser une méthode plutôt... physique pour mettre en place son système de jeu.

Devant, trois départs sont enregistrés : au revoir Timo Kuuluvainen malgré un apport physique appréciable, notamment devant la cage adverse. Au revoir aussi le (peut-être) trop bouillonnant Blake Gallagher. Sa pointe de vitesse (plus haut total de pénalités provoquées de l'équipe bas-rhinoise) manquera, ses relatives indisciplines et inconstances un peu moins. Au revoir enfin pour Timothée Franck, en quête sans doute d'une place plus marquée et de temps de jeu plus conséquent. Le jeune Strasbourgeois est parti rejoindre son ancien mentor Bertrand Pousse à Caen, du moins avant que celui-ci ne parte de ce club...

Pour pallier ces départs, deux Suédois au profil très différent arrivent à l'Iceberg : de Fredrik Abrahamsson, habitué de l'Allsvenskan à Almtuna, on attend avant tout un apport offensif conséquent. Le petit Suédois (1,71m) est crédité de bonnes "mains" et d'une réputation de passeur. Il vient d'Asplöven (3e niveau suédois), après une saison timide à Almtuna précédée de deux plus concluantes à Lillehammer en élite norvégienne (2008/09 et 2009/10). Il sera par sa vitesse le remplaçant de Gallagher.

De Rickard Rollin-Karlsson, au vu de son "casier" hockeyistique, on attendrait plutôt un apport défensif marqué. Ce centre a été formé à Almtuna comme Abrahamsson et a été mis en relation avec Strasbourg par son biais. Le bougre officiait en Allsvenskan en qualité d'attaquant défensif, spécialiste des infériorités numériques, voire de défenseur lors des coups durs. En somme, un profil de gratteur-bosseur que Daniel Bourdages apprécie fréquemment. Rollin-Karlsson quitte pour la première fois sa ville natale et souhaite en profiter pour montrer aussi ses qualités offensives.

Pour finir la liste des arrivants, bienvenue à l'ancien Spinalien Erwan Agostini. Joueur type par excellence d'une troisième ligne d'attaque, c'est là aussi du bosseur qui débarque en Alsace, après quatre saisons lorraines timides en points (mais pas en boulot contre les bandes). Il devrait ne pas rester trop longtemps dépaysé : formé essentiellement à Rouen, il va en effet retrouver la fine équipe des Tarantino, Dufournet et Correia avec qui il officiait il n'y a pas si longtemps que ça, sur la glace de l'île Lacroix.

L'ossature offensive reste donc sensiblement la même que la saison passée : deux offensifs partent pour un qui arrive, complémenté d'un défensif. L'espoir français est lui aussi remplacé. Le tout sera suppléé par la relève du hockey mineur (les polyvalents Bougé et Burgert, voire d'autres en provenance de D3 par exemple).

Dans l'ensemble, l'effectif ne semble donc pas baisser en "valeur". Les deux grosses cartes défensives montrent sans doute un souci de pallier quelques bévues, errements et inconstances rencontrées la saison dernière. Les questions principales seront de savoir si la mayonnaise prend, si elle prend vite et si chaque joueur saura apporter ce qu'on attend de lui à chaque match.

On en saura déjà un peu plus lors des sept rencontres de préparation prévues avant la rentrée : deux matchs contre Bietigheim - le premier étant malheureusement annulé par un problème technique à la patinoire de l'Iceberg - et deux contre Heilbronn (deux clubs de Bundesliga allemande) ainsi que trois au tournoi de Colmar (contre Mulhouse et Fribourg-en-Brisgau). L'ambition, elle, sera sans doute d'accéder aux play-offs et d'y passer au moins un tour, voire plus, tout en restant dans les cordes au niveau du budget.

Stéphane Rault

 

 

Effectif :

Gardiens

N NOM Prénom           Naissance    cm  kg  Club formateur   Club & Ch 2011/12   MJ   Min   Moy.  Pén
31 BECK Gilles          06/01/1983  191  74  Strasbourg       Strasbourg  FRA-1    9   383   3,76   0'
50 HIADLOVSKY Vladimir  11/07/1979  176  72       (Slovaque)  Strasbourg  FRA-1   31  1855   3,00  14'

Défenseurs

N NOM Prénom           Naissance    cm  kg  Club formateur   Club & Ch 2011/12   MJ   B   A Pts   Pén
 7 SUCHANEK Jakub       16/11/1984  195 105        (Tchèque)  Gap         FRA-1   40   4  12  16  109'
26 CRUCHANDEAU Hugues   09/09/1987  177  80  Strasbourg       Strasbourg  FRA-1   37   2   3   5   48'
62 CESNEK Michal        23/05/1979  180  86       (Slovaque)  Strasbourg  FRA-1   36   6   9  15   84'
66 KÄLLSTRÖM Kenny      31/07/1989  191  85        (Suédois)  Leksand     SUE-2   15   0   0   0    2'
                                                              Karlskrona  SUE-3   29   5   4   9   40'
70 OLSSON Jesper        09/08/1987  188  95        (Suédois)  Kallinge-R. SUE-3   56  10  26  36   55'
75 BOUGÉ Pierre         19/04/1992  172  68  Strasbourg       Strasbourg  FRA-1   22   0   0   0   30'
82 STRIZ David          08/11/1981  185  90        (Tchèque)  Strasbourg  FRA-1   36   1  14  15   34'

Attaquants

N NOM Prénom           Naissance    cm  kg  Club formateur   Club & Ch 2011/12   MJ   B   A Pts   Pén
 6 BURGERT Julien       03/04/1991  183  84  Strasbourg       Strasbourg  FRA-1   31   1   2   3   39'
 9 MARCOS Elie          08/07/1983  176  80  Amiens           Strasbourg  FRA-1   34  11  10  21   52'
19 CAYER David          09/04/1983  175  70       (Canadien)  Strasbourg  FRA-1   36  14  17  31   44'
22 DUFOURNET Édouard    30/01/1987  172  75  Rennes           Strasbourg  FRA-1   37  11  21  32   50'
23 CIBULA Jan           08/11/1974  178  82       (Slovaque)  Strasbourg  FRA-1   34   5  24  29   76'
27 AGOSTINI Erwan       14/03/1988  178  70  Franconville     Épinal      FRA-1   23   2   1   3   10'
29 TARANTINO Lionel     14/04/1988  179  78  Toulouse         Strasbourg  FRA-1   37  10   6  16   77'
61 ROLLIN-KARLSSON R.   16/11/1987  176  78        (Suédois)  Almtuna     SUE-2   30   4   1   5   18'
83 ABRAHAMSSON Fredrik  24/01/1983  171  76        (Suédois)  Asplöven    SUE-3   44  17  35  52    8'
85 DEVIN Pierre-Antoine 29/10/1985  185  83  Caen             Strasbourg  FRA-1   29   5   8  13   10'
91 CORREIA Julien       14/01/1988  173  78  Rouen            Strasbourg  FRA-1   37   8  16  24   22'

Entraîneur : Daniel Bourdages (CAN, 54 ans).

Départs : Maxime Mallette (D, 1+6), Pasi Petriläinen (D, 2+3, arrêt), Kevin Young (D, 8+19, Wichita, CHL), Timo Kuuluvainen (A, 16+13), Timothée Franck (A, 2+7, Caen), Blake Gallagher (A, 14+16, Cincinnati, ECHL).

 

Revoir la présentation 2011/12

 

Retour à la rubrique articles