Strasbourg pour confirmer

 

L'Étoile Noire vient de vivre une belle saison. Allez, on se fait un petit plaisir rétrospectif ? Le podium durant les premières journées, puis une fin de saison régulière très laborieuse, pas aidée par une nouvelle et rocambolesque embrouille avec la fédération de tutelle, au sujet de pénalités mal signalées sur une feuille de match. Bilan : une onzième place qui met les Alsaciens en position forcément défavorable face à tous leurs adversaires potentiels pour les play-offs. À commencer par le voisin et rival spinalien, qui sera pourtant étrillé sans aucune contestation possible. Cette victoire met alors les Bas-Rhinois face à Gap, surprenant troisième. Même si l'équipe alpine était la plus abordable, selon Daniel Bourdages, l'Étoile Noire est passée près du vide en étant menée 2 manches à 0... avant de revenir par deux fois à l'Iceberg pour finalement venir à bout, à la Blache, de la révélation Quemener.

Cette série sera sûrement la plus révélatrice de l'état d'esprit alsacien (bien mis à mal durant la saison, et notamment lors du trou noir de début 2011). Après cinq matches aussi intenses, plus rien ne peut arriver. Angers, pourtant ogre durant la saison, fera illusion durant un match au Haras avant de sombrer définitivement à Cronenbourg, sous les yeux d'un Rodolphe Garnier, venu en observateur, qui déclarera que le plus fort aura gagné. Le plus fort, certes, mais c'est aussi le plus amoindri des deux finalistes qui débarque sur l'Ile Lacroix pour deux manches sans trop de surprises. Strasbourg en veut, mais est à bout de souffle physiquement. Rouen connaît pourtant une seconde manche compliquée, avant de finalement s'imposer en Alsace lors de la troisième, sûrement la plus défensive.

Qu'importe, les Alsaciens ont offert au paysage français une rafraîchissante séquence, en montrant ce qu'était vraiment l'esprit des play-offs, tout en rappelant aux "experts" grincheux que leur onzième place régulière ne reflétait pas la valeur réelle de l'effectif.

L'intersaison fut calme, très calme. Pour la deuxième saison consécutive, l'effectif fut très peu remodelé. Trois départs, c'est très peu si l'on compare au reste des équipes hexagonales, de quelque division qu'elles soient d'ailleurs. Strasbourg met donc un terme aux nombreuses intersaisons chamboulées qui ont été vécues au Wacken, puis à l'Iceberg.

Derrière, seul départ, celui du grand Ziga Svete, jugé un peu trop effacé, notamment en séquences d'avantage numérique. À la place, Daniel Bourdages a dégoté un Canadien, Kevin Young (photo de droite), qui vient de deuxième division allemande (Crimmitschau, Landsberg et Weisswasser) puis des Pays-Bas, où le bougre a été récompensé comme meilleur défenseur de la saison avec Eindhoven, avant de terminer sa saison par un titre de champion de CHL avec Bossier Shreveport. C'est un profil typiquement nord-américain, avec un gabarit et un jeu athlétique, une assise offensive marquée et un tir balayé puissant... Idéal pour les avantages numériques, la pièce qu'il manquait pour apporter de la percussion à un powerplay pas gégène la saison dernière.

Les cinq autres lascars que sont Petriläinen, Striz, Cesnek, Mallette et Cruchandeau sont reconduits pour former un écran le plus opaque possible devant les solistes Gilles Beck (photo de gauche) et Vladimir Hiadlovsky, le premier devant surtout jouer en Coupe de la Ligue. Là aussi, il y aura du boulot, afin d'améliorer notamment un pénalty killing faiblard.

Devant, peu de mouvements à signaler. Paul Bradley annonçait mettre un terme à sa carrière. Le rendement de l'Américain fut sans doute un peu décevant, au point qu'il oscillait régulièrement entre les trois lignes d'alignements, en dépit de séries de tirs au buts mémorables lors des play-offs... En dépit aussi d'un caractère un peu trop fougueux et bagarreur.

Départ aussi du Finlandais Lehtisalo, l'un des rares survivants de la période d'acclimatation de Strasbourg en Ligue Magnus. Arrivé lors de la saison calamiteuse de 2007-2008, le lutin effectuait jusque là sérieusement son travail ingrat de troisième ligne, à harceler et gratter quand il fallait tenir le score, ou un désavantage numérique. Son récent bilan a pourtant été jugé trop timide, malgré deux jolis buts du revers lors des finales, qui permirent à son équipe de se relancer et d'y croire... en vain. Merci donc, Juho, pour tous ces matches plein de courage, et bonne route.

Pour remplacer ces partants, un premier nom fut rapidement annoncé : Timo Kuuluvainen. Quoi de plus "cocasse" qu'un Spinalien qui fait le chemin vers Strasbourg, le rival abhorré ! Pourtant, le grand Finlandais est un battant, pas forcément un buteur né mais avant tout quelqu'un qui patine dans les deux sens de la patinoire... Le candidat idéal pour la tactique habituelle de Dan Bourdages ! Deuxième venue, celle de Julien Corréia. Formé à Rouen avant de tenter sa chance à Gap, le jeune ailier se singularise par une bonne vitesse de patinage, et de bonnes qualités de travailleur. Il lui restera à prendre un peu plus confiance en lui, et à gérer un peu mieux le stress.

Reste la dernière venue, celle de Blake Gallagher (photo de droite), pour compléter la première ligne. Joueur de poche (1,68m), certes, en provenance d'ECHL après une pige peu concluante au Jokerit Helsinki, mais au jeu très nord-américain. Le petit stratège sait notamment jouer des coudes, patiner vite, et il dispose de pas mal d'initiative en power-play. À vrai dire, un peu le même profil qu'un Juho Jokinen, en plus rapide et plus musclé.

L'entraîneur canadien sait qu'en plus, il pourra compter sur les pousses locales, notamment Timothée Franck, Julien Burgert, Pierre Bougé ou Laurent Blanck pour une quatrième ligne de renfort.

On attendra toutefois avec curiosité le rendement de l'attaque. Notamment si l'on se rappelle que la saison précédente, l'équipe alsacienne était la moins prolifique de la ligue.

Reste l'acclimatation de tout ce monde, et notamment celle des petits nouveaux, qui n'ont pas connu les heures grisantes du printemps dernier, et donc l'état d'esprit de l'ancien groupe. Les matches de préparation (une douzaine quand même !) ont été dans l'ensemble satisfaisants, avec des victoires serrées mais notables sur Ajoie (LNB), Bâle (LNB) et Ravensburg (champion de 2e division allemande).

Même si le tacticien Bourdages ne s'attend sans doute pas à pareille fête que la saison précédente, il n'en demeure pas moins que l'Étoile Noire va maintenant être attendue de pied ferme. Une place parmi les quatre serait une belle satisfaction, surtout face aux armadas de plus grosses cylindrées. Néanmoins, une place en demi-finale est un objectif avouable. Le deuxième objectif sera de finir dans les clous, au niveau de la fédération. Ce fut le cas la saison passée.

En tout cas, la saison commencera fort : pendant les six premières journées, l'Étoile Noire affrontera Angers, Grenoble, Morzine, Gap, Amiens et Rouen, rien que ça ! De quoi rapidement jauger l'effectif. Petite contrariété, le défenseur Pasi Petriläinen, dont l'absence avait été préjudiciable lors de la dernière finale, souffre du dos.

Pour finir, Strasbourg continue d'étoffer son offre vers le mineur. Cette année, Nolwenn Rousselle et Sébastien Berges laissent leur place, au centre de formation, à Andy Foliot et Yannick Maillot, de retour dans le Bas-Rhin au grand détriment de son ancien club colmarien.

Stéphane Rault (photos de Rosine Hochuli et Frédéric Schini)

 

Michal Cesnek, Jan Cibula et Lionel Tarantino

 

Effectif :

Gardiens

N NOM Prénom           Naissance    cm  kg  Club formateur   Club & Ch 2010/11   MJ   Min   Moy.  Pén
31 BECK Gilles          06/01/1983  191  74  Strasbourg       Strasbourg  FRA-1   10   570   2,95   0'
50 HIADLOVSKY Vladimir  11/07/1979  176  72       (Slovaque)  Strasbourg  FRA-1   42  2485   2,92  12'

Défenseurs

N NOM Prénom           Naissance    cm  kg  Club formateur   Club & Ch 2010/11   MJ   B   A Pts   Pén
 5 BOUGÉ Pierre         19/04/1992  172  68  Strasbourg       Strasbourg  FRA-1   41   0   3   3    6'
26 CRUCHANDEAU Hugues   09/09/1987  177  80  Strasbourg       Strasbourg  FRA-1   49   6   5  11   50'
27 MALLETTE Maxime      07/10/1988  178  89       (Canadien)  Strasbourg  FRA-1   49   5  10  15   32'
43 YOUNG Kevin          16/07/1982  188  89       (Canadien)  Eindhoven   HOL-1   43  17  49  66   52'
                                                              Bossier-Sh.  CHL    22   0   8   8    8'
62 CESNEK Michal        23/05/1979  180  86       (Slovaque)  Strasbourg  FRA-1   49   4  10  14   73'
78 PETRILÄINEN Pasi     05/05/1978  177  85     (Finlandais)  Strasbourg  FRA-1   46   4  12  16   99'
82 STRIZ David          08/11/1981  185  90        (Tchèque)  Strasbourg  FRA-1   49   4  11  15   58'

Attaquants

N NOM Prénom           Naissance    cm  kg  Club formateur   Club & Ch 2010/11   MJ   B   A Pts   Pén
 6 BURGERT Julien       03/04/1991  183  84  Strasbourg       Strasbourg  FRA-1   44   5   5  10   28'
 9 MARCOS Elie          08/07/1983  176  80  Amiens           Strasbourg  FRA-1   49  13  22  35   66'
10 KUULUVAINEN Timo     06/10/1983  185  86     (Finlandais)  Épinal      FRA-1   35  15  16  31   56'
17 FRANCK Timothée      21/07/1991  180  81  Strasbourg       Strasbourg  FRA-1   49   4   2   6    4'
19 CAYER David          09/04/1983  175  70       (Canadien)  Strasbourg  FRA-1   49  27  36  63   94'
22 DUFOURNET Édouard    30/01/1987  172  75  Rennes           Strasbourg  FRA-1   49   7  22  29   59'
23 CIBULA Jan           08/11/1974  178  82       (Slovaque)  Strasbourg  FRA-1   49  22  33  55   56'
29 TARANTINO Lionel     14/04/1988  179  78  Toulouse         Strasbourg  FRA-1   46  15  15  30   60'
71 GALLAGHER Blake      10/02/1988  168  79       (Canadien)  Las Vegas   ECHL    66  12  19  31   41'
85 DEVIN Pierre-Antoine 29/10/1985  185  83  Caen             Strasbourg  FRA-1   45  12  12  24   58'
91 CORREIA Julien       14/01/1988  173  78  Rouen            Gap         FRA-1   36   8  10  18   40'

Entraîneur : Daniel Bourdages (CAN, 53 ans).

Départs : Ziga Svete (D, 1+4), Juho Lehtisalo (A, 7+5), Paul Bradley (A, 15+16, arrêt).

 

Revoir la présentation 2010/11

 

Retour à la rubrique articles