Caen, revers d'une médaille ?

 

Le 24 avril dernier, au bout de deux belles saisons en D1, Caen défait Brest et gagne sa place en Magnus. Ce titre signe l'apogée de l'entente entre l'équipe et ses supporters. L'équipe est prête à monter et elle l'a prouvé en début de saison en signant des matchs de référence face à Rouen ou Angers. Dans la liesse de la victoire, tout semble acquis... Chronique d'une intersaison mouvementée.

Vous entrez dans la tempête

À peine la clameur de la victoire retombée que les nuages s'accumulent. L'entraîneur-joueur David Dostal, n'est pas reconduit. Plus que cette annonce, ce sont les reproches à son égard qui choquent : être en retard à deux entraînements en deux ans et ne pas s'occuper du mineur alors que ce n'était pas dans son contrat. Cette communication un peu légère crée une scission entre la direction du club et une partie des supporters et partenaires. Certains joueurs sont pris a partie sur les forums et le site du club, et les blessures liées à cette décision ne sont toujours pas refermées tant l'ex-entraîneur était apprécié.

Le critère annoncé pour son remplaçant est d'avoir une expérience en ligue Magnus, ce qui cadre bien avec François Dusseau. Mais les Phénix de Reims ne laissent pas partir leur entraîneur encore sous contrat.

C'est la candidature d'un ancien joueur de la période "Léopards" qui est retenue. Bertrand Pousse a passé trois saisons en tant que responsable du mineur et assistant-coach Magnus à Strasbourg. Sa connaissance du HCC a fait la différence. Cet entraîneur discret va devoir s'imposer dans les esprits encore échauffés.

"On ne change pas une équipe qui gagne"

Pour composer la nouvelle équipe, Caen conserve la même ligne de conduite que l'année dernière : conserver un maximum de joueurs locaux, et compléter avec des recrues étrangères capables de stimuler le groupe par le talent ou l'expérience. Mais la communication ne reflète pas souvent la réalité en cette intersaison. Le premier à en faire les frais est Tomas Oravec, qui ne sera même pas cité dans les départs... L'attaquant technique était contesté pour avoir des résultats moyens. Beaucoup font remarquer que Jaroslav Prosvic a mis trois ans à s'acclimater au club avant de donner son plein potentiel, et de rejoindre Brest un an auparavant.

Slavomir Vorobel rejoindra justement Prosvic sur les bancs bretons : le défenseur slovaque, qui avait été recruté par son ex-coéquipier angloy Dostal, n'a pas trouvé d'accord avec la direction caennaise. Dans la même situation, le capitaine Olivier Vandecandelaere ne donne pas de nouvelles. Mais l'essentiel est de renouveler le contrat de Jonathan Boutin, dont l'instinct de buteur fait mouche. C'est chose faite assez rapidement... Mais deux semaines plus tard, le club précise que le Canadien a resigné sous réserve de pouvoir faire venir son amie en France, condition qui fera capoter l'accord.

Du côté des jeunes, la situation n'est pas meilleure. Graham Avenel, troisième buteur de l'équipe, confirme rapidement son départ vers Grenoble. Il est suivi de près par l'annonce de Jonathan Janil, meilleur pointeur défensif, qui va chercher le challenge européen chez les voisins rouennais.

Au bilan, le début des transferts laisse l'équipe sans cadre. Ce sont en effet les meilleurs marqueurs ainsi que les joueurs d'expérience qui s'en vont. Dans la foulée, Mans Papaux indique qu'il souhaite rester en D1 et qu'il continue l'aventure avec Mulhouse ; laissant au club pas moins de huit recrutements à réaliser pour compenser les pertes.

Devant les cages, au moins, pas de changement. Enfin, pas tant que ça, car si Clément Fouquerel signe une saison de plus, c'est pour passer d'une place de numéro 2 très présent à une place de titulaire gagnée durant les playoffs. Le jeune Caennais a réalisé une très belle saison en D1 mais va relever un tout autre challenge en cerbère du promu de ligue Magnus. Cette expérience sera très formatrice pour lui. Elle devrait l'être pour l'équipe. Plus surprenant, il sera doublé par son partenaire depuis deux saisons, Arnaud Goëtz. On aurait pu croire qu'il irait chercher un autre poste de titulaire, mais il connaît la ligue Magnus et compte sur son expérience pour faire durer son partenariat avec le jeune Caennais.

Les deux portiers ne pourront compter que sur trois de leurs défenseurs de l'année passée pour calmer les ardeurs offensives adverses. Sans surprise, Alexis Gomane rempile, fort de sa fonction de chargé de communication au club. Son profil polyvalent est un atout. Il sait aussi se montrer providentiel comme lors de la finale où il a inscrit le but de la victoire à huit secondes de la fin. Il est suivi par Tommy Lafontaine. Son esprit club lui a permis de s'intégrer rapidement et de gagner l'affection du public. C'est un élément moteur dans le groupe, capable d'animer le jeu dans les phases offensives. Le dernier est Udo Marie, qui n'a pas obtenu ses concours et continue donc l'aventure. Il va devoir s'affirmer malgré son petit gabarit face à des attaquants plus musclés que leurs confrères de D1. Il sait prendre ses responsabilités en zone offensive pour porter le danger vers l'avant.

Pour les attaquants, une ligne est restée complète. Il s'agit du trio Lebey-Bennett-Geslain. Cette ligne très rapide, avec beaucoup d'envie, mais comporte de petits gabarits. Charles Geslain devra travailler son contrôle de soi pour éviter de longues périodes de prison. Mais l'expérience de Julien Lebey et la complémentarité de Pierre Bennett au centre devraient en faire une ligne intéressante, voir productive.

Kevin Da Costa s'est beaucoup amélioré la saison dernière en gagnant sa place au centre de la première ligne. Joueur complet, il culmine autour d'1,70 mètre, tout comme le jeune Raphaël Mazié. Remplaçant en D1, sa progression lui permet de conserver le même statut malgré la montée de division. Enfin, celui qui perd le plus à cause des départs est Jonathan Avenel. Sa dernière saison était excellente, avec le jeu distribué par Dostal au centre et la concrétisation par son frère Graham Avenel à l'autre aile. Il va devoir se reconstruire auprès de nouveaux partenaires qu'il doit guider en tant qu'assistant capitaine.

La bande à Tommy

Le HCC va largement piocher dans les connaissances de Tommy Lafontaine pour construire cette nouvelle équipe. Après tout, la filière canadienne convient bien aux championnats français comme peuvent en témoigner Jonathan Boutin ou Thiery Poudrier. Le charismatique défenseur canadien récupère également ses galons de capitaine de l'équipe. En premier, Jonathan Duchesneau est pressenti pour assurer la marque. Il compte sur sa vitesse pour semer la panique dans les défenses adverses. Il a cependant passé l'essentiel de la saison dernière en amateur, champion de la ligue de hockey senior de l'est du Québec. Samuel Gibbons, lui, renforce les lignes arrières. Il donne un peu de poids à la défense et a la réputation d'avoir un bon placement. Ils sont rejoints par Jérôme Bergeron, dont l'habileté au maniement du palet doit compenser le départ de Jonathan Boutin. Malheureusement, le Québécois arrive blessé et ne fait qu'un aller-retour au pays natal de Guillaume le Conquérant, jugé en méforme. Un coup dur pour le nouveau capitaine des Drakkars qui voit là un joueur issu de son carnet d'adresse repartir au pays.

Les autres filières de recrutement fonctionnent aussi. Jérémie Romand, l'attaquant au look nonchalant issu de la formation rouennaise, vient chercher de nouvelles responsabilités au sein du groupe bas-normand. Puis Aziz Baazi, jeune défenseur annoncé comme l'un des plus prometteurs de sa génération, suit son entraîneur, Bertrand Pousse. Ce choix crée la surprise car son poste de titulaire lui était assuré à Strasbourg. Il évoluera auprès du seul représentant d'Europe de l'Est de l'équipe : Vladimir Urban, qui va apporter autant par son expérience de l'Extraliga slovaque que par son gabarit appréciable (1m88 pour 96kg). L'ex-international junior sera chargé de faire le ménage devant la cage, son point fort, mais aussi de participer au powerplay, ce qu'il ne faisait pas dans son pays.

Caen bénéficie également de plusieurs aubaines avec l'arrivée d'Antoine Vigier qui vient de Mont-Blanc concilier ses études et le hockey. La deuxième est de bien plus gros calibre, puisque les sanctions à l'encontre de Briançon ont conduit l'international français Erwan Pain à changer de cap pour rejoindre les Drakkars. Cet excellent patineur doit encore convertir son très bon patinage et sa vision du jeu en points "sonnants et trébuchants". Enfin, Olivier Vandecandelaere fera office de pigiste de luxe en participant en pointillés aux entraînements mais en restant disponible en cas de besoin.

Double ration de renforts

L'équipe ainsi composée peut se confronter à son objectif : le maintien en ligue Magnus. Mais les matchs de préparation ne sont pas à la hauteur avec des défaites face à Reims ou Brest, évoluant en D1. Le club met alors deux joueurs à l'essai : Jeremiah Cunningham, centre universitaire américain venu avec son équipe en exhibition au mois d'août, et Antti Urpo, ailier finlandais complet de 22 ans. Un geste des partenaires privés permet de garder les deux joueurs qui signent de bons matchs dès leur intégration.

Dès lors l'équipe a une nouvelle physionomie en match, et franchit une marche. Que ce soit par la densité du banc ou par le travail collectif, les Drakkars s'affirment en équipe de niveau Magnus en passant notamment d'une cinglante défaite 11-4 contre Rouen en coupe de la ligue, au score serré de 5-3 face à ces mêmes Dragons en championnat une semaine et demi plus tard. Mais le calendrier n'est pas à l'avantage du promu qui rencontre en premier les quatre équipes au sommet du classement. Les plus sceptiques voient déjà la saison 2008 se reproduire, synonyme de relégation à cause des erreurs de l'équipe dirigeante. Il est difficile pour le public de se confronter à tant de doute alors que l'année passée était pleine de promesses et de certitudes.

L'équipe 2010/2011 s'annonce peu physique, et peut se faire malmener en défense. Seul Vladimir Urban a un profil de défenseur "at home" et aucun n'a de gros lancer. L'attaque, elle, comprend de bons patineurs. Mais pour affoler les compteurs, c'est l'instinct du but qui prime. Les recrues seront-elles à la hauteur ?

Au bilan, l'avenir de cette jeune équipe dépend beaucoup des ressources morales et de la régularité dont elle saura faire preuve. La route est longue avant la fin de la saison, et tous les points possibles doivent être pris. Il faut d'abord assurer la stabilité défensive et ne pas lancer toutes ses forces à l'assaut du but comme la saison passée. Les talents sont présents, et si le collectif prend forme, l'objectif de maintien pourrait bien être dépassé.

Benoît Gy

 

 

Effectif :

Gardiens

N° NOM Prénom          Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2009/10   MJ   Min   Moy.  Pén
 1 DE PAIX DE CŒUR Gu. 26/01/1989  180  75  Caen              Caen        FRA-2    0
20 FOUQUEREL Clément   04/08/1990  180  69  Cherbourg         Caen        FRA-2   13   613   3,03
30 GOETZ Arnaud        05/01/1980  178  84  Grenoble          Caen        FRA-2   24  1309   2,89

Défenseurs

N° NOM Prénom          Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2009/10   MJ   B   A Pts   Pén
 5 MARIE Udo           22/12/1989  173  67  Caen              Caen        FRA-2   31   2   4   6   51'
11 BAAZZI Aziz         26/06/1992  174  77  Strasbourg        Strasbourg  FRA-1   36   1   6   7   14'
14 VANDECANDELAERE Ol. 05/09/1979  185  90  Caen              Caen        FRA-2   37   5   8  13   65'
21 GOMANE Alexis       03/02/1981  178  80  Caen              Caen        FRA-2   39   9  13  22   18'
27 GIBBONS Samuel      01/06/1984  186  86        (Canadien)  St-Georges   LNAH   36   3  16  19   24'
55 LAFONTAINE Tommy    01/03/1984  179  80        (Canadien)  Caen        FRA-2   39   3  21  24   64'
80 URBAN Vladimir      15/01/1980  188  96        (Slovaque)  Zvolen      SVK-1   21   0   3   3   20'
88 VIGIER Antoine      06/01/1988  184  78  Clermont          Mt Blanc    FRA-1   35   0   1   1    8'

Attaquants

N° NOM Prénom          Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2009/10   MJ   B   A Pts   Pén
 7 GESLAIN Charles     04/08/1988  176  65  Caen              Caen        FRA-2   36  14  19  33   51'
16 CUNNINGHAM Jeremiah 08/12/1986  175  78       (Américain)  St Lawrence  NCAA   39   4  12  16   10'
17 BENNETT Pierre      22/03/1987  180  80  Caen              Caen        FRA-2   29  12  16  28   42'
19 DUCHESNEAU Jonathan 28/12/1986  173  84        (Canadien)  3-Pistoles  LHSEQ   10   8  16  24
                                                              Pont-Rouge   LNAH    3   1   1   2    4'
28 ROMAND Jérémie      28/02/1988  192  95  Saint-Gervais     Rouen       FRA-1   39   5  17  22   46'
33 LEBEY Julien        14/05/1987  172  64  Morzine           Caen        FRA-2   35  11  21  32   34'
39 AVENEL Jonathan     04/06/1987  185  79  Caen              Caen        FRA-2   39  15  23  38   40'
40 MAZIÉ Raphaël       29/06/1990  172  70  Caen              Caen        FRA-2   37   1   2   3   22'
42 DA COSTA Kévin      29/03/1989  172  67  Cherbourg         Caen        FRA-2   37  14  18  32   42'
74 URPO Antti          28/06/1988  181  83      (Finlandais)  TuTo Turku  FIN-2   25   1   2   3    8'
81 PAIN Erwan          14/02/1986  178  83  Champigny         Dijon       FRA-1   32  15  13  28   32'

Départs : Hugo Deschamps (D, 0+1), Slavomir Vorobel (D, 6+17), Jonathan Janil (D, 20+20, Rouen), Graham Avenel (A, 23+15, Grenoble), Tomas Oravec (A, 17+18), Mans Papaux (A, 8+11, Mulhouse), Jonathan Boutin (A, 29+37), David Dostal (entraîneur-joueur, 11+14, Compiègne).

 

Revoir la présentation 2010/11 de division 1

 

Retour à la rubrique articles