Angers, la saison de tous les espoirs

 

Après une saison 2008-2009 satisfaisante, les Ducs d'Angers repartent pour un nouvel exercice avec beaucoup d'ambitions et d'espoirs. L'arrivée de la star incontestée du prochain championnat - le Finlandais Marko Kiprusoff - ne peut masquer le désir du président Mickaël Juret d'inscrire de nouvelles lignes au palmarès de son équipe.

Les structures du club continuent d'avancer tranquillement en Anjou, avec l'objectif avoué du président depuis deux ans de passer d'un statut d'association à celui de SASP (société anonyme sportive professionnelle). "La première étape, qui était la plus compliquée, a été franchie avec la dissolution de l'ASGA (association des sports de glisse d'Angers). Ce fut un moment difficile et il a fallu énormément travailler. Aujourd'hui les sections sont devenues indépendantes et le hockey l'est aussi. Aujourd'hui, on va commencer à discuter avec la mairie pour passer dans le statut de société ; ce qui nous permettra d'apporter un peu plus de trésorerie au club de hockey."

Stabilité à tous les étages

Le budget du club pour la saison 2009-2010 reste inchangé par rapport à celui de la saison précédente (environ 1 350 000 ). Comme l'explique le président, "le club n'a pas voulu prendre de risques cette saison compte tenu de la situation économique actuelle. La masse salariale va même être en légère baisse par rapport à l'année dernière, de l'ordre d'environ 10 000 . On a un partenariat qui s'inscrit dans la continuité. On démarre la saison avec le même nombre de partenaires que la saison dernière et pour le même montant."

C'est donc avec ce budget que Heikki Leime, confirmé entraîneur en chef, a dû composer sa nouvelle équipe. Comme la saison dernière, il sera secondé par Martin Lacroix. Une collaboration qui sera forcément différente cette saison puisque Lacroix a raccroché définitivement les patins pour se consacrer à plein temps à son rôle d'assistant. Une situation qui ravit l'entraîneur finlandais : "Ça se passe très bien. Pour l'instant, on n'a pas vraiment défini les rôles exacts. Le plus important est que je puisse discuter avec Martin et partager avec lui cette vision de notre jeu. Quelqu'un comme lui, qui a beaucoup d'expérience, peut ramener pas mal de choses. En plus, il est encore proche des joueurs ; il peut donc me transmettre des infos de ceux-ci, quand ils ne se sentent pas à leur aise de me parler."

Une grande partie de l'effectif de la saison précédente a été conservé. L'état d'esprit du groupe est une chose qui tient à cur au président : "Cela fait plusieurs saisons qu'on arrive à stabiliser l'effectif. On essaie vraiment de travailler sur un groupe, sur des joueurs avec qui on a envie de bosser et qui ont envie de bosser avec nous". Le souhait de l'entraîneur des Ducs était de ne pas trop bouleverser l'équipe parce qu'il a "senti que ce n'était pas nécessaire".

Un effectif peu remanié mais quelques changements ont été décidé à des postes clefs. Exit donc le capitaine Jean-François Jodoin et le gardien titulaire Ville Koivula. Des choix qui ont été difficiles à prendre pour l'état major des Ducs tant ces deux joueurs auront marqué l'histoire du club. Jodoin pour sa fidélité (quatre années), Koivula pour ses matchs héroïques (demi-finale de la coupe de France 2007, play-offs contre Briançon 2009) et ses sorties impressionnantes. Mais ils font surtout partie, dans le cur des supporters, de l'équipe qui a ramené le premier trophée en Anjou : la coupe de France 2007. L'entraîneur des Ducs explique son choix : "Quand on construit une équipe, chaque année il y a besoin de changer un peu. C'était très difficile de choisir qui allait partir. Malheureusement, c'est tombé sur Ville, qui est un très bon gardien et en plus un type formidable. C'est peut-être encore plus dur pour Jeff qui était capitaine. J'ai énormément de respect pour lui. Mais à un moment donné, il faut prendre des décisions même si elles sont dures. J'ai estimé que les changements qu'on a fait étaient nécessaires pour être encore plus forts." D'autres joueurs, à l'influence moindre, s'en vont acquérir du temps de jeu supplémentaire comme Nicolas Deshaies (Lyon), Rodolphe Bretault (Cholet), Pierre-Antoine Simonneau (Mont-Blanc) et Frédérick Gilbert (Saint-Pierre et Miquelon). Yven Sadoun, quant à lui, met un terme à sa carrière de haut niveau et s'en va à Rennes.

Au rayon des arrivées importantes, Peter Aubry et Lucas Normandon remplacent Koivula et Gilbert dans les cages. Thiery Poudrier arrive de Caen et aura la lourde responsabilité de succéder à Martin Lacroix au centre de la troisième ligne d'attaque. Mais la plus grosse recrue des Ducs est sans conteste Marko Kiprusoff qui sera naturellement le leader de la défensive angevine en lieu et place de Jean-François Jodoin. Une arrivée qui a été très compliquée selon le président angevin : "En France, notre club était sa priorité numéro un puisqu'il connaissait bien Heiki Leime (ils ont été partenaires de club durant les saisons 1990-1991 et 1991-1992 au TPS Turku). Son choix se portait donc de toute façon sur Angers. Il avait des conditions qui étaient, au départ, très éloignées de ce qu'on pouvait lui offrir. Ça a été de longues semaines de négociations avec lui et son agent. Les négociations ont duré jusqu'à une demi-heure avant de recevoir le contrat. Ça a été une partie acharnée."

Au moins une finale

Les Ducs repartent donc avec une équipe peu remaniée. Les résultats de la saison 2008-2009 ont prouvé au staff qu'il n'était pas nécessaire de bouleverser outre mesure le collectif. En effet, un parcours exemplaire en ligue Magnus (défaite en demi-finale en envoyant Briançon dans ses derniers retranchements) et en coupe de la Ligue. Seul bémol de la saison dernière, l'élimination en demi-finale de coupe de France contre Dijon. Une défaite qui n'est toujours pas digérée par le club et son président : "On veut [...] connaître la joie de retourner à Bercy. Les gars ont vraiment envie de laver l'affront de Dijon l'année dernière. Ce n'était pas normal ! Il faut qu'on se batte pour emmener tout le monde à Bercy." Un parcours qui aiguise l'appétit des dirigeants pour la saison 2009-2010. Les objectifs ont donc été revu à la hausse par Mickaël Juret : "On a fait une équipe pour jouer le haut de tableau. Quand on dit le haut de tableau, je ne me contenterai pas d'une place en dehors des trois premières. Je pense que le groupe a décidé de se battre pour aller en finale de ligue Magnus. On l'a loupé l'année dernière de très très peu. Notre équipe s'est renforcée ; pendant ce temps-là d'autres équipes ont un peu baissé de niveau mais d'autres ont très bien recruté comme Rouen. On va essayer d'atteindre au moins une finale."

Pour atteindre ces objectifs, l'équipe s'est donc dotée de deux nouveaux gardiens. Peter Aubry prend la place de titulaire cette saison. Au coude à coude avec Tommi Satosaari (ex-Briançon), le grand gardien canadien (1,92m) remporte la mise. Le staff avait un il sur lui depuis deux ans maintenant. Réputé pour son bon jeu de crosse, il aura la lourde tâche de faire oublier Ville Koivula dans le cur des supporters. Malheureusement blessé durant la préparation, il lui faudra un temps d'adaptation plus long au jeu français ; ce qui risque d'être un handicap certain pour son équipe. Il sera secondé par Lucas Normandon. Ce joueur, formé à l'école grenobloise, a montré de belles dispositions lors des matchs de préparation avec des arrêts réflexes impressionnants et des placements judicieux. Il est sans conteste d'un autre calibre que le back-up de la saison dernière (Frédérick Gilbert). Venu pour gagner du temps de jeu au plus haut niveau, Lucas aura aussi la lourde tâche de faire monter l'équipe espoir du club dans la division élite.

L'expérience d'une star en défense

La défense n'a guère changé mais l'arrivée de Marko Kiprusoff donne un peu plus de sérénité au groupe angevin. Le coach Leime la voit d'un très bon il : "Marko, je le connais très très bien. C'est quelqu'un qui, plutôt que de parler, montre l'exemple sur la glace. J'espère que les jeunes, et même les moins jeunes, prendront exemple sur son jeu. Ce n'est pas quelqu'un qui va faire la différence tout seul mais c'est un excellent exemple pour nos défenseurs. Il est là pour leur montrer comment jouer simple et efficace". Lors des différents matchs amicaux, l'ex-champion du monde a pu exprimer quelques bribes de son immense talent. Ses qualités d'accélération, de passes, de patinage et de placement seront sans aucun doute appréciées par le public angevin. Il sera aligné sur le premier bloc défensif angevin avec Simon Lacroix. Ce dernier, encore fidèle pour une nouvelle saison à la cité des Ducs, est une des valeurs sûres du dispositif mis en place par Leime. Irréprochable de combativité sur la glace, il apportera son poids dans la zone offensive par ses entrées toniques dans le camp adverse. Toujours constant dans ces prestations, le plus jeune des frères Lacroix sera encore difficile à passer en un contre un. Une première ligne défensive qui ne manquera donc pas d'expérience (37 ans pour Kiprusoff, 35 ans pour Lacroix). Nul doute que dans les moments importants, ils sauront répondre présent.

Le deuxième bloc défensif angevin est composé de Lahesalu et Braxenholm. Lauri Lahesalu, international estonien, entame sa quatrième saison chez les Ducs. Régulier dans ses prestations, ce défenseur défensif est une des pièces maîtresses en infériorité numérique. Bon distributeur de palet lors des situations de supériorité, Lahesalu n'explosera pas les compteurs mais enrayera bon nombre d'attaques adverses par son sens de l'anticipation. Quelquefois un peu lent, il compense par son placement sur la glace. Per Braxenholm, défenseur suédois au gabarit impressionnant, entame sa première saison pleine chez les Ducs. Auteur de prestations d'abord intéressantes en exerçant un pressing assez haut, il fut victime d'une appendicite. Jamais réellement remis de l'opération, il enchaîna des prestations moyennes. Rarement pris en défaut mais jamais réellement décisif, le staff angevin espère qu'il retrouvera son niveau d'avant la blessure. Il a suivi à la lettre le programme mis en place par le préparateur physique et a perdu quelques kilos. Ses prestations lors des matchs amicaux sont rassurantes et son impact offensif se fait réellement sentir. Nul doute qu'avec la confiance retrouvée, ses performances s'en trouveront améliorées.

Le troisième bloc offensif reste le même que la saison dernière ; Pavol Mihalik sera associé à Kévin Igier. Le Slovaque, toujours très combatif sur la glace, sait faire jouer son physique le long des balustrades. Homme de confiance de Heikki Leime, il est présent dans toutes les phases de jeu (infériorité et supériorité). Ses statistiques intéressantes pour un défenseur pourraient être améliorées de quelques buts au vu de la qualité de son slap (16 points mais seulement 3 petits buts en saison régulière la saison dernière). Kévin Igier, qui s'affirme de plus en plus au sein de la défense angevine, a gagné du temps de jeu en prenant petit à petit la place de Pierre-Antoine Simmoneau. Ce qui n'était pas forcément justifié car les performances du futur joueur du Mont-Blanc étaient plus que respectables. Cependant Igier a su hisser, au fur et à mesure de la saison, son niveau de jeu. De plus en plus constant, il devrait encore passer un cap cette saison. Son aventure internationale cet été associée à la présence de joueurs expérimentés à ses côtés en défense devrait le rassurer. Attention néanmoins aux fautes inutiles qui peuvent handicaper l'équipe.

La défense angevine, très expérimentée, manquera certainement de vitesse mais se reposera sur des gabarits costauds. Le vécu international de quatre joueurs (Igier, Lahesalu, Lacroix et bien sûr Kiprusoff) ne sera pas de trop lors de situations compliquées.

Deux lignes offensives identiques...

L'attaque angevine reste également semblable à celle de la saison dernière. La première ligne est inchangée et sera donc 100% québécoise. Jonathan Bellemare essaiera de battre son record de la saison dernière (54 points dont 17 buts en saison régulière). Toujours virevoltant sur la glace, le "magicien" enchantera une nouvelle fois les supporters. Très combatif sur la glace et techniquement très habile, il se faufilera dans les défenses adverses avec sa vitesse de patinage au dessus du lot. De plus, il a gommé son principal défaut de la saison dernière en jouant plus collectif.

Dans le doute en début de saison dernière, Éric Fortier a fini en trombe pour terminer deuxième marqueur de l'équipe. Imposant physiquement et dorénavant très complémentaire de Bellemare, il est parti pour faire une de ses plus belles saisons. Le staff angevin compte énormément sur la paire Fortier-Bellemare puisque le président Juret les a fait signer pour les deux prochaines saisons : "Jonathan s'est essayé en Suisse et on l'a laissé faire. C'était important qu'il voit ce qui se passait autre part que dans notre championnat. Il a décidé de revenir et puis il a accepté le projet du club. Il s'y inscrit pleinement puisqu'il a pris le capitanat cette saison. Éric, on a longuement discuté avec lui. Il voulait voir sur un peu plus long terme et nous aussi. On a envie de construire avec ces gens-là et de se donner du temps pour reconstruire derrière eux parce qu'on pense aussi à l'après-Bellemare-Fortier. Ils ne resteront pas chez nous pendant encore 10 ans. Ça nous laisse deux saisons pour qu'ils mènent à bien la mission qu'on leur a confié. J'ai une pleine confiance en ces deux joueurs-là. Ce sont vraiment de très très grands joueurs."

Le troisième larron de ce trio n'est autre que Pierre-Luc Laprise. Ses performances ont presque fait oublier son prédécesseur Mickaël Tessier chez les supporters. Meilleur buteur de l'équipe dès sa première saison en France (20 buts en saison régulière), il a un état d'esprit irréprochable. Combatif sur la glace, travailleur dans les coins et plutôt à l'aise techniquement malgré son gabarit important, Laprise est le complément idéal du duo Fortier-Bellemare. Handicapé actuellement par une tendinite à l'épaule gauche, il devrait retrouver la plénitude de ses moyens très rapidement.

Le deuxième bloc offensif est aussi le même que la saison dernière. Tomas Baluch, promu assistant capitaine, reste fidèle à la cité du roi René. Le centre slovaque à l'accent canadien sait faire parler son physique pour faire le ménage devant la cage adverse. Amateur de charges viriles, il reste cependant un excellent renard des surfaces (12 buts en 10 matchs de play-offs) et un gratteur de palet dans les coins hors normes. Il sera associé à deux Finlandais. Tout d'abord Hermanni Vidman qui a fait une bonne saison d'ensemble mais a semblé emprunté, voire désintéressé sur certains matchs. Ses bonnes statistiques auraient pu être meilleures s'il avait été plus concerné. Son sens de l'anticipation l'amène cependant à intercepter bon nombre de passes adverses et à créer des situations dangereuses. Le troisième avant de ce bloc est Matias Metsäranta. Sa qualité de patinage est toujours aussi impressionnante mais, comme son compère Vidman, ses prestations sont en dent de scie. Capable d'être décisif sur un match comme totalement absent sur d'autres, il totalise néanmoins des statistiques très honorables et a également réalisé de très bons play-offs (14 points, ce qui fait de lui le quatrième marqueur de la ligue), preuve qu'il est capable de hisser son niveau de jeu quand l'enjeu est important. Ce deuxième bloc, qui a l'avantage de bien se connaître, devrait encore faire des dégâts. Si les Finlandais sont réguliers, cela risque de faire très mal pour les défenses adverses.

... et un peu plus de densité dans les coins

Le centre du troisième trio ne sera plus Martin Lacroix, qui a pris sa retraite sportive. Pour le remplacer, le club a fait signer Thiery Poudrier, le centre de poche des Drakkars de Caen. Pour Heikki Leime, recruter ce joueur était essentiel : "J'avais le sentiment que l'année dernière on avait trois lignes semblables avec pas mal de finesse et de technique. Dans cette équipe, il y a du talent et du joli jeu, mais quelquefois on en fait trop. On a besoin d'une troisième ligne différente des deux autres. Thiery correspond bien à cette idée. C'est un centre qui est assez rapide, accrocheur et qui aime bien les coins. Il va mettre beaucoup de pression sur l'adversaire et il sait garder les pucks." Auteur d'une bonne saison en division 1 (premier pointeur des play-offs avec 14 points), son apprentissage de la Magnus devrait être assez rapide au vu de ses performances lors des matchs de préparation. Il sera aidé de Julien Albert qui a sensiblement le même jeu que lui. Le natif d'Angers, qui répond toujours présent sur la glace, sait jouer de sa personne pour effectuer des mises en échec et gratter les palets. Il lui manque juste un petit brin de réussite pour finir ses actions car c'est un joueur qui vaut 15-20 points dans une saison. Il n'en a totalisé que 5 en saison régulière de Ligue Magnus, trop peu pour un joueur de son calibre. Juho Jokinen complète cette ligne ; le plus Angevin des Finlandais conserve son rôle d'assistant-capitaine. Il est le garant d'une touche technique sur cette ligne. Toujours précieux dans les situations d'infériorité et suppléant idéal lors des phases de supériorité, Jokinen devrait augmenter ses statistiques. Un jeu plus rapide avec Albert et Poudrier cette saison ne pourra qu'être favorable à son style de jeu.

Mathieu Frécon fait office de dixième attaquant. Il remplace numériquement Yven Sadoun qui met un terme à sa carrière de haut niveau. Bien évidemment, comme Lucas Normandon, il a été recruté pour faire monter l'équipe espoir en élite. Néanmoins, au vu du temps de jeu lors des matchs de préparation et de son implication sur la glace, il devrait avoir l'occasion de montrer ses qualités. D'autres jeunes viennent compléter l'effectif (Charlie Doyle, Vincent Jacquemin et Nicolas Primout). Pour la première fois, Heikki Leime peut compter sur une quatrième ligne d'attaque avec ces jeunes. À eux de montrer leur qualité pour pouvoir espérer évoluer au plus haut niveau.

Les Ducs se sont donc donné les moyens de leurs ambitions en recrutant peu mais en recrutant juste. L'avantage de conserver plus de 80% de son effectif est que les automatismes ne sont plus à faire. Il faut donc s'attendre à un début de saison conquérant de la part des Ducs d'Angers. Comme ils le font depuis deux ans déjà...Cette saison sera t-elle celle d'un envol définitif vers les sommets du hockey hexagonal ? Sur le papier en tout cas, l'équipe en a les moyens.

Sylvain Mareil (photos d'Olivier Marchais)

 

 

Effectif :

Gardiens

N NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2008/09  MJ   Min  Moy.  Pén
30 AUBRY Peter           19/05/1977  191  92     (GB/Canadien)  Cardiff    GBR-1   62        2,47
88 NORMANDON Lucas       20/05/1988  185 100  Grenoble          Grenoble   FRA-1    1   60   1,00   0'

Défenseurs

N NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2008/09  MJ   B   A Pts   Pén
44 BRAXENHOLM Per        31/10/1983  191 100         (Suédois)  Angers     FRA-1   30   2   6   8   40'
   DOYLE Charlie         13/11/1991  188  74  Angers            Angers cad FRA18   20   9   9  18  101'
   GENIÈVRE Clément      03/01/1990  178  83  Angers            Angers juniors
 8 IGIER Kevin           04/03/1987  180  79  Asnières          Angers     FRA-1   43   2   4   6   58'
 2 KIPRUSOFF Marko       06/02/1972  184  97      (Finlandais)  TPS Turku  FIN-1   42   0  12  12   24'
27 LACROIX Simon         01/11/1974  180  86         (Fra/Can)  Angers     FRA-1   43   8  22  30   40'
 6 LAHESALU Lauri        29/03/1979  183  86        (Estonien)  Angers     FRA-1   44   2  16  18   44'
38 MIHALIK Pavol         18/11/1976  179  79        (Slovaque)  Angers     FRA-1   41   3  15  18   72'

Attaquants

N NOM Prénom            Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2008/09  MJ   B   A Pts   Pén
18 ALBERT Julien         24/11/1986  180  75  Angers            Angers     FRA-1   40   8   4  12   36'
56 BALUCH Tomas          18/05/1979  186  92        (Slovaque)  Angers     FRA-1   41  36  20  56   60'
45 BELLEMARE Jonathan    06/10/1982  170  73        (Canadien)  Angers     FRA-1   43  25  52  77  122'
 9 FORTIER Eric          01/04/1981  191  88        (Canadien)  Angers     FRA-1   41  29  43  72   40' 
17 FRECON Matthieu       11/02/1989  178  70  Avignon           Grenoble   FRA-1    9   0   0   0    2'
   JACQUEMIN Vincent     31/07/1990  172  64  Amiens            Nantes     FRA-3   19   5   3   8   14'
76 JOKINEN Juho          23/02/1976  175  80      (Finlandais)  Angers     FRA-1   37   6   6  12   36'
48 LAPRISE Pierre-Luc    03/06/1982  185  82        (Canadien)  Angers     FRA-1   46  28  27  55   86'
15 METSÄRANTA Matias     18/06/1981  186  82      (Finlandais)  Angers     FRA-1   46  25  24  49   12'
26 POUDRIER Thiery       25/05/1984  170  73        (Canadien)  Caen       FRA-2   35  29  35  64   54'
   PRIMOUT Nicolas       05/03/1987  170  76  Meudon            Avignon    FRA-2   30   6   7  13   38'
 9 VIDMAN Hermanni       30/03/1979  180  82      (Finlandais)  Angers     FRA-1   46  13  32  45   22'

Entraîneur : Heikki Leime (FIN, 47 ans).

Départs : Ville Koivula (G, Amiens, 2476' et 3,49 buts encaissés par match), Frédérick Gilbert (G, Saint-Pierre et Miquelon, 299' et 3,81 buts encaissés par match), Jean-François Jodoin (D, 9+19), Pierre-Antoine Simonneau (D, Mont-Blanc, 2+5), Martin Lacroix (A, 6+19, devient entraîneur-adjoint), Nicolas Deshaies (A, Lyon, 2+1), Rodolphe Bretault (A, Cholet, 0+4), Yven Sadoun (A, Rennes, 5+5).

 

Revoir la présentation 2008/09

 

Retour à la rubrique articles