Tours, plus Canada que Dry

 

L'exercice 2007-2008 avait vu le retour des Diables Noirs de Tours au plus haut niveau du hockey hexagonal, après deux saisons de purgatoire suite aux problèmes financiers de la finale 2005. Pour un promu, le bilan fut plutôt satisfaisant. L'équipe n'a certes pas réussi à accrocher le top-4, ne s'imposant que contre Grenoble, mais a réalisé ses objectifs : une qualification en playoffs et un premier tour passé haut la main devant Strasbourg. En revanche, le quart de finale contre Briançon, souhaité par Robert Millette qui le jugeait plus "accessible", a tourné court. Ce ne fut pas beaucoup plus convaincant en coupes, avec une élimination dès le premier tour en coupe de la Ligue face à Angers, puis en quarts de coupe de France face à cette même équipe. Le voisin angevin a offert des derbys toujours aussi tendus, sans concéder la moindre défaite en cinq oppositions. La 6e place finale, juste derrière Amiens mais devant Villard ou Dijon demeure une très bonne performance pour un promu.

L'intersaison fut en revanche extrêmement mouvementée.

En coulisses, pas grand chose de neuf ; le président Rémi Delmas poursuit son travail de gestion du club comme une entreprise, avec des finances bien plus saines qu'il y a quelques années. Quelques travaux ont pu être menés à bien dans la patinoire, avec notamment - ô joie ! - une nouvelle sono pour le plaisir des oreilles des spectateurs...

En revanche, sur la glace, la quasi-totalité de l'effectif a été remerciée : Robert Millette avait souhaité récompenser les joueurs qui avaient contribué à la remontée du club en élite l'an dernier, mais voulait faire table rase du passé. Son projet était déjà mûrement réfléchi, et l'effectif de la promotion n'y correspondait plus. Ce qu'il souhaitait déjà faire l'an dernier n'aurait selon lui pas été correct vis-à-vis des joueurs ayant obtenu la promotion, mais maintenant que le club est installé, la page est tournée... Une version que certains amateurs de hockey ont du mal à accepter.

Exit donc les deux gardiens, Vladimir Hiadlovsky et Pierre-Olivier Girouard, trop justes et trop inconstants.

Exit aussi la majeure partie de la défense, notamment le grand Marcel Simak, fidèle au club depuis des années mais trop lent pour la Magnus. Pas mieux pour le pigiste Lukas Filip, pour Michal Divisek et Vladimir Sabol (blessé au genou la saison dernière, l'incertitude était trop grande sur son retour à un niveau satisfaisant).

En attaque, l'ancien capitaine Dominic Perna n'a pas été conservé, trop juste aussi pour ce niveau et pas vraiment convaincant sur le plan collectif aux yeux de l'entraîneur. La légion tchèque et slovaque n'est plus là non plus. Jan Sebo a pris sa retraite, usé par des problèmes récurrents au genou. Le petit Slovaque manquera beaucoup au public comme à Millette, de part son jeu travailleur et roublard et sa conservation du palet. Mais le vétéran n'en pouvait plus...

Pas mieux pour Miroslav Pazak, rentré à Amiens : le buteur fut trop inconstant et pas assez collectif, ni suffisamment bosseur en défense. Le vétéran Martin Filip : la porte également, son jeu trop compliqué n'ayant jamais vraiment apporté grand-chose. Un magicien certes, brillant techniquement, mais ses coéquipiers n'ont jamais compris où iraient les passes...

Enfin, les seconds couteaux n'ont pas non plus été retenus : Antoine Amsellem est parti dans les Alpes, Zdenek Novosad, Franco Subrani et l'indiscipliné Scott Rozendal ailleurs. Le vétéran Claude Devèze enfin est également parti.

Avec tout cela, Robert Millette a donc pu construire l'effectif qu'il souhaitait. Autrement dit : fin de la filière est-européenne et retour à des valeurs canadiennes. Il semble que la "mentalité" tchèque et slovaque soit devenue trop pesante pour le coach québécois.

Le controversé entraîneur des Diables Noirs annonçait pourtant dès le printemps son intention de recruter français. Quelques mois plus tard, ses détracteurs ont un sourire en coin ironique au vu de la composition de l'équipe. Pourtant, il semble bien que le manager ait multiplié les contacts avec des jeunes Français, y compris certains internationaux, sans succès. Que ce soit pour un problème de personne ou professionnel, Millette a fait chou blanc, malgré des propositions financières non négligeables. Il est vrai que le nombre de jeunes qui ont le niveau Magnus demeure assez réduit (d'où une forte concurrence sur le marché et des tarifs exorbitants) et, pour rester compétitif et attractif auprès des sponsors et de la municipalité, il faut des résultats qu'un recrutement en D1 n'aurait pas pu assurer à ses yeux.

La formation étant toujours un serpent de mer, tiraillée entre les querelles des anciens et des modernes, les Diables Noirs ne peuvent pas encore compter sur un vivier local. Les efforts de Normand Roy, arrivé il y a quelques années, commencent à peine à produire des "fruits" intéressants avec quelques jeunes remarqués en équipe de France U-16, une division 3 et une équipe de junior élite qui parvient enfin à faire quelques résultats intéressants. Il faudra encore se montrer très patient, la concurrence sur les heures de glace étant à Tours comme ailleurs un problème récurrent.

Il a donc fallu faire marcher le carnet d'adresses... et, si l'on occulte le traditionnel débat français-étrangers, il faut reconnaître que l'effectif est plutôt intéressant.

Dans les cages, Robert Millette a fait venir Adam Russo. Ce natif du Québec a brillé en junior majeur, récoltant notamment le trophée prestigieux de meilleur gardien de junior tout le Canada. Les portes professionnelles nord-américaines restant fermées, Russo a choisi l'Italie. Avec plusieurs saisons prometteuses en série A2, une sélection avec l'équipe nationale transalpine ne tardait pas à tomber. Le jeune gardien, doublure de l'ancien Rouennais Phil Groeneveld au HC Bolzano cette saison, était présent au Mondial à Québec, mais n'a pas joué. Dès la pré-saison, il a en revanche séduit le public tourangeau par son calme et son jeu à la crosse bien plus rassurant que ses prédécesseurs. Il sera secondé par Pierre Pochon, formé à Rouen et qui jouait l'an dernier en République Tchèque pour le SHK Hodonin. Suivi par Millette depuis plusieurs saisons, Pochon a été chaudement recommandé par une connaissance de Millette, Jiri Koluch, recruteur du Minnesota Wild et organisateur de camps d'entraînement de gardiens. Il est peu probable qu'il joue beaucoup... mais il sera à domicile puisque la plupart de sa famille est tourangelle.

La défense était elle aussi en reconstruction, avec toutefois deux retours. Radek Stepan rempile pour une 7e saison au club. Le Slovaque a été de toutes les aventures de l'ère Millette, et il a su gagner en discipline et en rigueur, sans pour autant pouvoir devenir le n°1 faute de brio offensif. Il restera tout de même un joueur utile en infériorité, et un assistant capitaine. L'autre retour, c'est celui de l'artilleur Jozef Drzik, pour sa 2e saison au club. Patineur honnête, au jeu plutôt sobre, il aura un rôle de second rang sur le jeu de puissance.

Les recrues sont toutes originaires d'Amérique du Nord, titulaires de doubles passeports. Michael Clarke jouera le rôle du défenseur offensif meneur du jeu de puissance, et arrive de Mestis, avec des références offensives prometteuses. Michael Novosad vient du Québec, avec des caractéristiques similaires. Les deux joueurs ont pris leurs responsabilités offensives dès la pré-saison et y ont affiché beaucoup de promesses : grosses qualités de patinage, jeu en mouvement, passes précise, bonne technique et bon tir... et une aggressivité qui a déjà valu une méconduite à Michael Clarke. Novosad, ancien de l'université de Niagara en NCAA, évoluait à Sherbrooke aux côtés d'un ancien Diable Noir, Eric Perricone.

Dans le rôle du défenseur défensif, Millette a choisi l'international hongrois Omar Ennaffati, lui aussi natif du Canada et qui évoluait en Grande-Bretagne, à Manchester. L'expérience internationale de ce grand gabarit rugueux ne sera pas inutile. Le jeune Mathieu Wathier, dont la mère est française, a lui évolué en junior majeur au Québec aux côtés notamment du Briançonnais Pierre-Luc Sleigher, et vit sa première expérience européenne après une saison pour le Wichita Thunder.

En attaque, deux joueurs seulement ont été conservés. Le talentueux Dominic Noël, ancien vainqueur de "Making the Cut", une émission de télé réalité canadienne qui lui valu une place au camp d'entraînement de Toronto, a rempilé après une première saison convaincante. Patineur fluide, utile dans les deux sens du jeu, il a su se révéler décisif en coupe notamment. Il est promu capitaine de l'équipe.

L'autre retour est plus inattendu : Andy Corran, le jeune Américain venu de NCAA, reçoit une place dans l'effectif après une saison de progrès sensibles. Corran a joué de mieux en mieux au fil de la saison, gagnant du temps de jeu jusqu'à la 2e ligne lors des playoffs où il marqua plusieurs buts importants. Il aura un rôle secondaire mais utile car Corran peut jouer dans de multiples rôles. S'il est limité offensivement, il peut jouer un rôle plus défensif.

Autour de Dominic Noël, propulsé "joueur de concession", Robert Millette a privilégié des joueurs qui se connaissent déjà.

Il a ainsi fait appel à des anciens coéquipiers de Russo en ligue du Québec : Olivier Filion et Michaël Tessier. La venue du premier, gros scoreur, entraînant celle du second, le passeur. Tessier remonte donc la Loire en provenance d'Angers, où il a semble-t-il lassé le staff par des retards répétés à l'entraînement et un peu trop de soirées... Millette devra sans doute y veiller ! Quant à Filion, c'est une machine à marquer des buts partout où il est passé, et la pré-saison n'a pas dérogé à la règle. Il évoluait en ECHL, pour la très bonne équipe des Alaska Aces, où il côtoya par exemple Scott Gomez pendant le lockout. Manieur de palet très technique et opportuniste, il jouera sur les lignes les plus offensives. Il fut aussi un coéquipier de Perricone (encore lui !) aux Riverdogs de Richmond.

L'entraîneur a enfin sorti de la carnet de chèques pour Olivier Proulx, un pur buteur venu de Central Hockey League, où il jouait aux côtés de Dominic Leveillé et de l'ex-Rouennais Sébastien Thinel. Proulx avait commencé la saison en deuxième division allemande mais avait été suspendu par son cub de Schwenningen pour raisons disciplinaires.

Il signe en outre deux amis d'enfance de Michael Clarke :  Adrian Saul disputait le championnat italien, et l'ailier gréco-canadien jouera un rôle de deuxième ligne. Saul est plutôt un ailier travailleur infatigable. De son côté, Steven Kaye, reçoit directement le "A" d'assistant-capitaine. Il est vrai que Kaye a séduit le public en travaillant vite et fort, tout en piégeant les gardiens par des passes étonnantes et un jeu exploitant les petites erreurs adverses. Clarke, Saul et Kaye sont tous natifs de Scarborough dans l'Ontario et ont joué ensemble en NCAA pour Elmira College puis en Écosse à Édimbourg. Saul et Kaye ont même porté le maillot de Merano ensemble... Saul y retrouvant Adam Russo, alors que Michal Clarke rejoignait les Alaska Aces d'Olivier Filion. En pays de connaissance... À noter que Kaye avait déjà signé pour les Diables Noirs après la finale 2005 mais n'avait pas rejoint l'équipe après la relégation administrative. Il connaît bien le championnat de France pour avoir évolué à Morzine-Avoriaz.

La recrue la plus prometteuse pourrait cependant être le petit Américain Patrick Gannon. Formé à Boston College, il a remporté en mai dernier le "Frozen Four", la grande finale universitaire, avec une saison de 26 pts dans cette équipe prestigieuse, l'une des meilleures de toute la NCAA, évoluant sur la ligne de l'ex-international junior américain Nathan Gerbe, grand espoir des Sabres de Buffalo. Gannon a de quoi devenir le chouchou du public de la rue de l'Elysée ; il a en tout cas gagné du temps de jeu et reçu les hommages de Millette après les matches amicaux. Véritable fusée sur la glace, Gannon est un roi de l'interception et ne tremble pas devant le gardien. C'est aussi un joueur responsable, premier replacé en défense, le protège-dents rarement en bonne position ! Sa taille est certes modeste - presque une tradition à Boston College - mais Gannon n'a pas froid aux yeux dans les contacts.

Sur sa ligne, la révélation du camp d'entrainement : Nolan Boike. Venu de nulle part, l'ailier de grand gabarit jouera un rôle majeur sur cette 3e ligne, aux côtés de Gannon et de Nicholas Romano, plutôt bon aux mises au jeu. Ce dernier est le fils d'un ancien gardien de la NHL, et le neveu d'un ancien coéquipier de Robert Millette en junior majeur. Son adaptation sera sans doute aisée puisqu'il a joué aux côtés d'Adam Russo pour Turin en 2005-2006. Romano a remporté la coupe d'Italie cette année avec Pontebba.

Enfin, Robert Millette a fait venir deux jeunes Franco-Canadiens, les frères Ouellette. Si l'aîné, Alexis, a déjà porté le chandail des Diables Noirs sans convaincre, le cadet, Vincent, est plus prometteur et sur les tablettes de l'équipe de France U-20. Il a par ailleurs évolué une saison à Rouen, en minimes. Leur temps de jeu devrait cependant être très réduit, Robert Millette n'ayant pas vraiment l'habitude de lancer des juniors dix minutes par match...

La blessure de Gaël Cler, formé au club et qui devait revenir de l'ACBB, prive Millette de son seul "formé en France" en attaque, puisqu'il sera absent pour toute la saison.

Au final, le recrutement quasi exclusivement nord-américain fait grincer des dents, mais pas trop à Tours même où le public a l'habitude... Robert Millette a en revanche atteint son objectif : un effectif discipliné mais physique, réceptif à sa vision du jeu. Un camp d'entrainement hyper intensif (8 heures par jour pendant 3 semaines) témoigne aussi des ambitions des Diables Noirs : rivaliser avec les meilleurs.

Plutôt très satisfait du camp, "le meilleur de ma carrière d'entraîneur à Tours", Millette a voulu un effectif travailleur, à l'écoute, et finalement assez jeune pour pouvoir s'appuyer dessus à long terme. Si le voeu d'un recrutement un peu plus français fut un voeu pieu, les promesses affichées en pré-saison illustrent à la fois le potentiel et les insuffisances du projet Millette.

Avec de très bons résultats - victoires contre Amiens, Dijon, Angers, à chaque fois dans des rencontres disputées où Tours a su faire la différence physiquement en 3e tiers - les Diables Noirs ont fait le plein de confiance, même si les matches plus décevants (défaites à Amiens et Angers) pointent quelques incertitudes défensives. Le jeu de puissance, qui n'a jamais été l'arme majeure de Robert Millette, reste poussif : les automatismes restent à trouver, logique avec un tel remaniement d'effectif. Pas mieux pour le jeu défensif : si l'on compte moins de relances hasardeuses, le placement reste à travailler, plusieurs buts encaissés résultant d'un retard sur le jeu qui n'aide pas vraiment Adam Russo. La capacité explosive des contre-attaques, notamment par Gannon, demeure l'arme majeure du système des Diables Noirs, mais le jeu de passe reste à travailler, car on est loin de jouer à une touche de palet. Enfin, la discipline sera à surveiller : dans le colimateur des arbitres, les Diables Noirs "version canadienne" devront s'adapter aux décisions et Robert Millette y travaille déjà, dialogant avec les officiels pour mieux faire passer les consignes aux joueurs.

Au final, une intersaison qui laisse énormément de questions et de critiques "éthiques". Mais le règlement de la ligue est respecté et le "sorcier" Millette a plus d'un tour dans son sac : son effectif pourrait bien jouer les trouble-fête.

Nicolas Leborgne

 

 

Départs : Girouard, Hiadlovsky (Strasbourg), Divisek, Sabol (Dijon), Simak, L. et M. Filip, Amsellem (ACBB), Perna, Rozendal, Sebo (Dolný Kubín, SVK-2), Devèze (Nantes), Subrani, Novosad, Pazak (Amiens), Quinsac (La Roche).

Arrivées : Pochon (Hodonin, TCH-3), Russo (Bolzano, ITA), V. Ouellette (Delaware Thunder, AEHL), A. Ouellette (Concordia, CIS), Filion (Alaska, ECHL), Proulx (Odessa Jackalopes, CHL), Tessier (Angers), Saul (Appiano, ITA-2), Kaye, Clarke (KooKoo Kouvola, FIN-2), M. Novosad (St-François de Sherbrooke, LNAH), Romano (Pontebba, ITA), Cler (ACBB), Wathier (Wichita Thunder, CHL), Boike (University of Maine, NCAA), Ennaffatti (Manchester Phoenix, GBR), Gannon (Boston College, NCAA).

 

Effectif

Gardiens

N NOM Prénom           Naissance    cm  kg  Club formateur      Club & Chpt 2007/08  MJ  Min.  Moy. Pén
 1 RUSSO Adam           12/04/1983  174  81      (Ita/Canadien)  HC Bolzano   ITA-1   11        1,89   0'
32 POCHON Pierre        18/06/1986  188  95  Rouen SHK           Hodonin      TCH-3    3   80   4,50   0'

Défenseurs

N NOM Prénom           Naissance    cm  kg  Club formateur      Club & Chpt 2007/08  MJ   B   A Pts  Pén
55 CLARKE Michael       29/01/1979  174  84     (Brit/Canadien)  KooKoo       FIN-2   36   7  25  32   79'
40 DRZIK Jozef          27/12/1976  177  84          (Slovaque)  ASG Tours    FRA-1   31   1   9  10   52'
22 ENNAFFATI Omar       26/04/1980  182 105      (Hon/Canadien)  Manchester   GBR-1   60  10  20  30  115'
 7 NOVOSAD Michael      17/08/1983  183 100     (Brit/Canadien)  Sherbrooke   LNAH    50   9  11  20   27'
44 STEPAN Radek         02/06/1979  180  88           (Tchèque)  ASG Tours    FRA-1   31   0   2   2   38'
 4 WATHIER Mathieu      28/07/1983  183  95      (Fra/Canadien)  Wichita      CHL     64   5   9  14   97'

Attaquants

N NOM Prénom           Naissance    cm  kg  Club formateur      Club & Chpt 2007/08  MJ   B   A Pts  Pén
 9 BOIKE Nolan          30/09/1984  181  88      (Irl/Canadien)  Univ. Maine  NCAA    19   1   1   2    2'
19 CORRAN Andy          30/11/1981  186  88     (Brit/Canadien)  ASGT Tours   FRA-1   31   7   5  12   26'
64 FILION Olivier       03/10/1982  175  88          (Canadien)  Alaska Aces  ECHL    68  21  30  51   36'
13 GANNON Patrick       13/06/1984  169  70      (Irl/Canadien)  Boston Coll. NCAA    44   6  17  23   18'
20 KAYE Steven          14/09/1978  181  84     (Grec/Canadien)  ------------- n'a pas joué -------------- 
37 NOËL Dominic         04/01/1981  185  81          (Canadien)  ASGT Tours   FRA-1   27   7  17  24   22'
16 OUELLETTE Alexis     16/11/1982  183  95      (Fra/Canadien)  Concordia    ACAC     8   0   1   1   14'
17 OUELLETTE Vincent    06/05/1989  184 100      (Fra/Canadien)  Delaware     AEHL    41  30  19  49
14 PROULX Olivier       15/01/1982  182  83          (Canadien)  Schwenningen ALL-2   26   7   7  14   36'
                                                                 Odessa       CHL     27  12  23  35   48'
71 ROMANO Nicholas      14/04/1984  176  95      (Ita/Canadien)  SG Pontebba  ITA-1   39  13  16  29   14'
43 SAUL Adrian          15/03/1976  177  77      (Irl/Canadien)  HC Appiano   ITA-1   39  27  49  76   30'
11 TESSIER Michaël      14/08/1984  188  83          (Canadien)  Angers       FRA-1   26  12  38  50   71'

Entraîneur : Robert Millette (47 ans, CAN).

 

Revoir la présentation 2007/08

 

Retour à la rubrique articles