Janvier 2015 : anecdotes

 

Contrat de 10 ans mais avenir incertain

Sur le site de l'IIHF en ce mois de janvier, un article a vanté le contrat de 10 ans signé par Daniel Pietta pour Krefeld, présenté comme une première en Europe. Pourtant, ce n'est pas tout à fait inédit : en 2009, le défenseur international finlandais Tuukka Mäntylä avait signé pour 10 années en faveur de son club formateur Tappara... mais avec une subtilité notable, une clause de sortie déjà utilisée deux fois en direction de la KHL. Pietta, lui, pourrait passer toute sa carrière dans sa ville natale (hormis une année de prêt à Duisburg en deuxième division quand il était junior).

Pour bien comprendre cette signature, il faut cependant la replacer dans le contexte : si Krefeld a fait resigner sa figure la plus charismatique pour 10 ans... c'est parce que son avenir dans six mois est incertain ! En effet, le bail du KönigPalast - la salle multifonctions utilisée par le club - expire en juin, et la société gérante, filiale à 100% de la municipalité (très endettée), veut doubler le loyer. Le club, déjà un des plus petits budgets de la DEL, se dit étranglé par ces prétentions.

Ces dernières semaines, Krefeld s'est fait remarquer par deux départs prématurés de joueurs canadiens pour des motifs "originaux". François Méthot, tout d'abord, a été viré parce qu'il aurait... joué au golf pendant sa convalescence après une blessure. Quant à Adam Courchaine, relégué sur la quatrième ligne et se présentant souvent dans une condition jugée douteuse à l'entraînement, il a subi un... contrôle d'alcoolémie ! L'entraîneur Rick Adduono a certes refusé de le faire lui-même, mais un autre a opéré à sa place ce test.. qui s'est révélé négatif. Forcément, c'est au coach que Courchaine a demandé des explications. Adduono a vite fini par révéler que c'est le président du conseil d'administration Wolfgang Schulz qui avait diligenté la procédure. La colère de Courchaine a explosé et il a claqué la porte...

Dégénérations

La LNAH (Ligue Nord-Américaine de Hockey) a toujours eu une réputation sulfureuse avec ses bagarres plus ou moins arrangées, éclatant parfois dès le coup d'envoi. Mais le circuit majoritairement québécois a certes fois conscience d'avoir dépassé les bornes. La bagarre générale, survenue avant même que le match entre les Prédateurs de Laval et le Cool-FM de Saint-Georges ne commence, a en effet dégénéré. Les provocations avaient commencé à l'avance sur les réseaux sociaux de Laval. Surtout, les ordres avaient été donnés d'en haut.

La LNAH a donc adopté des sanctions exemplaires : le joueur et propriétaire Eric Lajeunesse ainsi que l'entraîneur-manager Lucien Paquette ont été suspendus deux ans et demi. Quant à Clint Butler, un "hockeyeur" de 39 ans qui n'avait plus joué depuis dix ans (1 but, 1 assist et 500 minutes de pénalité en "carrière" dans le semi-pro québécois), il a été suspendu jusqu'à la fin de saison. Il avait été recruté "comme par hasard" juste avant ce match.

Le show Hudacek

Les gardiens slovaques dont le nom commence par "H" ont-ils un goût particulier pour l'acrobatie et pour se donner en spectacle ? Vladimir Hiadlosvky, bien connu à Dijon puis à Strasbourg, a en tout cas trouvé son maître.

Après une première expérience à Frölunda, le gardien slovaque Július Hudácek est en effet revenu cette saison en élite suédoise, à Örebro. Un retour convaincant puisque ce portier de 26 ans est l'un des meilleurs à son poste en SHL. Mais certaines de ses habitudes en ont fait un vrai phénomène en Suède.

Après plusieurs victoires, Hudácek a commencé à interagir avec le public en le faisant rugir. Comme si cela ne suffisait pas, il livre régulièrement un vrai spectacle sur glace, que les Suédois nomment le "Hudashow".

On l'a vu chauffer le public à genoux sur son but, danser la macarena avec des enfants, jongler déguisé en Père NoŽl sur une luge tirée par son coéquipier Joonas Jalvanti, sortir les cotillons et déboucher le champagne pour le Jour de l'An, faire un tour d'honneur sur la surfaceuse et dernièrement chausser les skis. On peut se demander ce qu'il inventera encore, notamment en play-offs puisque l'ÖHK (6e) réalise une saison surprenante. À l'image de son chauffeur de salle.

 

 

Photo du mois

 

Le costume de Miss Canada au concours Miss Univers. Reconnaîtriez-vous un thème particulier ?

 

 

Le mois précédent (décembre 2014)

Le mois suivant (février 2015)

 

Retour au sommaire