Novembre 2007 : anecdotes

 

Le sélectionneur en prison

Du 12 au 18 décembre prochain, l'équipe de France des moins de 20 ans se rendra à Riga (Lettonie) pour son championnat du monde. Elle essaiera avant tout s'assurer le maintien en division I, tandis que les favoris pour la montée dans l'élite seront les Biélorusses, qui avaient quand même battu la Finlande l'an dernier. Mais cette équipe biélorusse a perdu son sélectionneur pour... violation de l'ordre social. Aleksandr Kravchenko, par ailleurs entraîneur de la réserve de Gomel, a en effet été impliqué dans une bagarre dans un bar, avant de résister à la police qui venait l'interpeller. Inutile de préciser qu'il a aussitôt perdu son poste d'entraîneur (éducateur ?) auprès des meilleurs juniors du pays.

Appel à témoins

L'ex-international russe Maksim Sokolov, meilleur gardien du Mondial 2002, a eu la mauvaise surprise de se faire voler sa crosse pendant la pause d'un match de préparation entre l'Avangard Omsk et son équipe-réserve au cours de la trêve de novembre. Le gardien, bien embêté, a raconté son malheur à la presse en expliquant que la crosse en question faisait partie d'une série spéciale qui n'existait qu'en six exemplaires et qu'il appréciait particulièrement... Il en avait déjà cassé trois à l'entraînement. Il a révélé que les caméras de sécurité avaient repéré que le coupable, portant un maillot de l'Avangard au nom de Chubarov, s'était penché pour attraper la crosse directement sur le banc. Les indices devaient être suffisants : dans les jours suivant la publication de cette histoire, les supporters du club conduisirent leur propre enquête et restituèrent la crosse volée.

L'incident de trop à Villach

Cela fait quelques mois que les supporters de Villach se forgent une très mauvaise réputation, celle de spécialistes des jets de projectiles et d'arrosage de bière sur l'équipe adverse. En finale de championnat l'an dernier, la vente d'alcool avait été interdite et la sécurité renforcée pour un match. Il faut croire que cela n'avait pas suffi. Le mois dernier, Jesenice se plaignait du traitement subi en Carinthie. Tout cela n'aura servi à rien puisque l'incident le plus sérieux vient d'avoir lieu dans un match contre Vienne dimanche dernier.

Après avoir reçu un projectile sur la tête, l'entraîneur-adjoint viennois Martin Satorina a réagi en prenant une gourde et en envoyant un jet d'eau à l'aveugle vers la tribune située au-dessus du banc. Aussitôt, un supporter de Villach se penche par-dessus le toit du banc et donne un coup d'écharpe au joueur Pascal Rhéaume, qui a le réflexe de se baisser puis se relève pour attraper son agresseur. Son coéquipier slovène David Rodman donne alors un coup de crosse dans le bras du supporter, et Manuel Latusa enchaîne avec deux coups de crosse. Le supporter, tiré en arrière dans le même temps, est blessé et saigne.

Le Villacher SV a écopé de 2100 euros d'amende et doit prendre des mesures sous peine de nombreux matches à huis clos. Latusa a pris deux matches de suspension, Rodman aucun, alors que beaucoup évoquaient des sanctions plus sévères à l'encontre des deux joueurs.

La vidéo de l'incident.

 

 

Les citations du mois

 

"Avec deux joueurs de même profil, les clubs français choisiront un gardien étranger qui sera d'office n 1. Dans les autres pays, tant que tu gagnes, tu restes à ton poste. En France, même quand tu gagnes, tu restes n 2."

Florian Hardy, (second) gardien d'Angers, dans Ouest France.

"Mark parle la langue des joueurs, bien qu'il ne maîtrise pas le japonais. À quoi nous servirait un entraîneur de classe mondiale, qui se trouverait à un autre niveau que nos gars ?"

Naoki Tomita, représentant de la fédération japonaise, à propos de l'entraîneur national Mark Mahon sur hockeyweb.de

"Je pensais faire rentrer notre gardien canadien expérimenté. Il s'est avéré qu'il n'avait de canadien que le passeport, et qu'il venait probablement d'Éthiopie."

Sergueï Nikolaïev, entraîneur du Metallurg Novokuznetsk, à propos de son gardien Scott Langkow, rentré à 0-3 en début en troisième période à Chelyabinsk et sorti dix minutes plus tard à 0-6. "L'Éthiopien" a pourtant été titularisé au match suivant et a gagné en prolongation à Magnitogorsk avec 33 arrêts sur 34 tirs... Et par ailleurs, au retour de ce double déplacement dans l'Oural, on apprenait que Nikolaïev était viré !

"Ça fait longtemps que l'on n'a pas travaillé le repli défensif par exemple. Peut-être depuis Belfort en mars dernier."

Sébastien Oprandi, attaquant de Brest, dans Ouest France, avant le match de Coupe de France contre Tours. Ce n'est pas que c'est ennuyeux, la D2 avec une équipe au-dessus du lot, mais bon, c'est intéressant aussi d'avoir un match de hockey avec une vraie opposition (3-4).

 

 

Le mois précédent (octobre 2007)

Le mois suivant (décembre 2007)

 

Retour au sommaire