Championnat de Roumanie 1937/38

 

Après seulement deux années d'existence, le Bragadiru a dissout son équipe. La fabrique de bière qui la sponsorise a été déçue de la perte du championnat, mais aussi des sanctions disciplinaires décidées par la fédération (suspension à vie de Jules Rabinovici et suspension d'un an de Gheorghe Buia) à l'encontre de certains de ses joueurs internationaux en raison de leur comportement lors des championnats du monde de Londres.

Le TV Jahn a menacé d'arrêter aussi, pour raisons financières. Cette menace a conduit la fédération à revoir le copie. Le championnat national en poule unique à six n'aura duré qu'un an. À la place, on crée trois Ligues régionales, qui qualifient chacun une équipe pour un tournoi final.

 

Ligue Régionale du Nord

Dragos Voda Cernauti - TV Jahn Cernauti 2-1
Dragos Voda Cernauti - TV Jahn Cernauti 1-1

Dragos Voda Cernauti qualifié.

 

Ligue Régionale du Centre

Muresul Târgu Mures bat SC Miercurea Ciuc
Muresul Târgu Mures bat Universitatea Cluj
Muresul Târgu Mures - Sighisoara 11-1

Muresul Târgu Mures qualifié

 

Ligue Régionale du Sud (Bucarest)

Catégorie I

Telefon-Club - Sportul Studentesc 3-2 [le 3 décembre]
Telefon-Club - Sportul Studentesc 7-1 [le 4 décembre]
Sportul Studentesc - Gloria 0-1
Sportul Studentesc - Gloria 2-2
Metropolia - Gloria 1-0
Metropolia - Gloria 2-1
Sportul Studentesc - Metropolia 5-2
Sportul Studentesc - Metropolia 1-0
Telefon-Club - Sportul Studentesc 9-2
Telefon-Club - Gloria 7-0

Classement : 1 Telefon Club 12, 2 Sportul Studentesc 5, 3 Metropolia 4, 4 Gloria 3.

Telefon-Club Bucarest qualifié pour la finale nationale.

Catégorie II : Venus, club de football (champion de Roumanuie dans ce sport) à qui Andrei Barbulescu a demandé de former une section hockey après la dissolution de Bragadiru, remporte facilement cette division (autres participants : Telefon-Club II, Gloria II, Sportul Studentesc II, Astra Romana).

 

Tournoi final national (du 22 au 24 janvier 1938 à Cernauti)

Dragos Voda Cernauti - Muresul Târgu Mures 2-0  Suc, Sadovsky II
Muresul Târgu Mures - Telefon Club Bucarest 0-5*
Telefon Club Bucarest - Dragos Voda Cernauti 5-0 par forfait

* Ce match est interrompu avant la fin par les spectateurs, bien que les décisions de l'arbitre Tanase soient parfaitement fondées. Le Telefon Club décide alors de quitter Cernauti le soir même, avant la fin du tournoi, laissant Dragos Voda gagner par forfait. Le Telefon Club de Bucarest fait appel auprès de la fédération, et se voit donner raison, puis tort après une nouvelle délibération du bureau fédéral. Dragos Voda est donc champion de Roumanie. Ce titre - sur tapis vert - est une consécration pour cette ville multiculturelle et multiconfessionnelle qui compte neuf clubs... mais sera durement marquée par la Seconde Guerre Mondiale avec l'extermination de la plupart des juifs (malgré les efforts du maire Traian Popovici qui en sauvera beaucoup) et la déportation des Roumains par les Soviétiques, qui annexeront la région de Bucovine du nord.

Dragos Voda Cernauti : Maesciuc (G), Sadovsky I, Engster, Suc, Panenka, Sadovsky II, Pop, Tomovici, Ierecinsky.

Telefon Club Bucarest : Vogel (G), Bíró, Anastasiu, Tico, Botez, Petrovici, Petrescu, Brackl, Pana, Concister, Michelffi.

Muresul Târgu Mures : Veres (G), Vancea, Incze I, Cocis, Telea, Kerekes, Incze II, Soos, François.

 

 

Matches amicaux

HC Prahova Ploiesti - Venus Bucarest 1-11
HC Prahova Ploiesti - Sportul Studentesc Bucarest 0-6
HC Prahova Ploiesti - Sportul Studentesc Bucarest 0-10

Le Telefon-Club et le Venus ont aussi disputé des matches amicaux internationaux.

 

 

La saison précédente (1936/37)

La saison suivante (1938/39)

 

Retour aux archives