NHL 2003/04

 

Classements (82 matches)

Conférence Est

                             Pts    V VP  N  DP D     BP-BC   Diff 
 1 Tampa Bay Lightning    S  106   42  4  8  6  22   245-192  +53
 2 Boston Bruins          N  104   33  8 15  7  19   209-188  +21
 3 Philadelphia Flyers    A  101   38  2 15  6  21   229-186  +43
 4 Toronto Maple Leafs    N  103   41  4 10  3  24   242-204  +38
 5 Ottawa Senators        N  102   40  3 10  6  23   262-189  +73
 6 New Jersey Devils      A  100   36  7 12  2  25   213-164  +49
 7 Canadiens de Montréal  N   93   36  5  7  4  30   208-192  +16
 8 New York Islanders     A   91   36  2 11  4  29   237-210  +27
 9 Buffalo Sabres         N   85   35  2  7  4  34   220-221  -1 
10 Atlanta Trashers       S   78   27  6  8  4  37   214-243  -29
11 Carolina Hurricanes    S   76   23  5 14  6  34   172-209  -37
12 Florida Panthers       S   75   23  5 15  4  35   188-221  -33
13 New York Rangers       A   69   24  3  7  8  40   206-250  -44
14 Washington Capitals    S   59   22  1 10  3  46   186-253  -67
15 Pittsburgh Penguins    A   58   16  7  8  4  47   190-303  -113

(N : division nord-est ; A : division Atlantique ; S : division sud-est)

La véritable surprise côté est nous vient cette saison des Lightning de Tampa Bay. Ils ont mené un rythme d'enfer ces derniers mois pour finalement s'emparer du titre de conférence et terminer deuxièmes de l'ensemble de la ligue. Une grosse performance pour cette jeune équipe qui semble prendre petit à petit de l'ampleur grâce à des joueurs talentueux comme Vincent Lecavalier ou bien le remarquable Martin Saint-Louis, premier Québécois depuis Mario Lemieux à remporter le championnat des pointeurs, pas mal pour un joueur qui n'avait même pas été drafté à sa sortie d'université ! Hormis les Floridiens, pas de véritable séisme dans les équipes qualifiées à l'est.

Conférence Ouest

                             Pts    V VP  N  DP D     BP-BC   Diff
 1 Detroit Red Wings      C  109   41  7 11  2  21   255-189  +66
 2 San José Sharks        P  104   40  3 12  6  21   219-183  +36
 3 Vancouver Canucks      N  101   32 11 10  5  24   235-194  +41
 4 Colorado Avalanche     N  100   32  8 13  7  22   236-198  +38
 5 Dallas Stars           P   97   38  3 13  2  26   194-175  +19
 6 Calgary Flames         N   94   39  3  7  3  30   200-176  +24
 7 Saint Louis Blues      C   91   28 11 11  2  30   191-198  -7
 8 Nashville Predators    C   91   31  7 11  4  29   216-217  -1
 9 Edmonton Oilers        N   89   30  6 12  5  29   221-208  +13 
10 Minnesota Wild         N   83   29  1 20  3  29   188-183  +5
11 Los Angeles Kings      P   81   26  2 16  9  29   205-217  -12
12 Anaheim Mighty Ducks   P   76   25  4 10  8  35   184-213  -29
13 Phoenix Coyotes        P   68   17  5 18  6  36   188-245  -57
14 Columbus Blue Jackets  C   62   19  6  8  4  45   177-238  -61
15 Chicago Blackhawks     C   59   16  4 11  8  43   188-259  -71

(N : division nord-ouest ; C : division centrale ; P : division Pacifique)

La lutte pour les play-offs a été beaucoup plus acharnée à l'ouest. Une des victimes en a été Los Angeles, déjà accablé par les blessures, qui a battu sa pire performance historique avec onze défaites d'affilée pour clore la saison ! Pendant cette série noire (pas forcément terminée car elle pourrait se prolonger l'an prochain...), Huet et Cechmánek ont alterné dans les buts, mais les problèmes ont surtout été offensifs. La perte sur blessure du buteur slovaque Zigmund Palffý, l'arme fatale des Californiens, n'a pas pu être compensée. En revanche, notons la qualification rapide et imprévue des Predators de Nashville, une équipe qui part dans l'inconnu mais qui a atteint d'ores et déjà son objectif cette saison. Le fait de la saison est le retour gagnant des Sharks de San José qui semblent sortir de l'impasse avec un jeu retrouvé.

Sur les six équipes canadiennes engagées, seuls les Oilers d'Edmonton restent à quai. Dommage car ils avaient effectué une incroyable remontée dans les dernières semaines avant de caler à quelques encablures de la ligne d'arrivée. On est passé près d'un carton plein des clubs canadiens qui n'a plus été vu depuis 1986.

 

Meilleurs marqueurs de la saison régulière

                                         MJ    B   A  Pts   +/-  Pén
 1 Martin St. Louis (CAN)   Tampa Bay    82   38  56   94    35   24
 2 Ilya Kovalchuk (RUS)     Atlanta      81   41  46   87   -10   63
   Joe Sakic (CAN)          Colorado     81   33  54   87    11   42
 4 Markus Näslund (SUE)     Vancouver    78   35  49   84    24   58
 5 Marian Hossa (SVK)       Ottawa       81   36  46   82     4   46
 6 Patrik Elias (TCH)       New Jersey   82   38  43   81    26   44
 7 Daniel Alfredsson (SUE)  Ottawa       77   32  48   80    12   24
   Cory Stillman (CAN)      Tampa Bay    81   25  55   80    18   36
 9 Robert Lang (TCH)        Detroit      69   30  49   79     4   24
   Brad Richards (CAN)      Tampa Bay    82   26  53   79    14   12
   Alex Tanguay (CAN)       Colorado     69   25  54   79    30   42
12 Milan Hejduk (TCH)       Colorado     82   35  40   75    19   20
   Mats Sundin (SUE)        Toronto      81   31  44   75    11   52
   Mark Recchi (CAN)        Philadelphie 82   26  49   75    18   47
15 Jaromír Jágr (TCH)       NY Rangers   77   31  43   74    -5   38
16 Jarome Iginla (CAN)      Calgary      81   41  32   73    21   84
   Steve Sullivan (CAN)     Nashville    80   24  49   73     1   48
   Joe Thornton (CAN)       Boston       77   23  50   73    18   98
19 Keith Tkachuk (USA)      Saint Louis  75   33  38   71     8   83
20 Scott Gomez (USA)        New Jersey   80   14  56   70    18   70

Meilleurs gardiens

                                             % 
 1 Dwayne Roloson (CAN)       Minnesota    93,3%
   Miikka Kiprusoff (FIN)     Calgary      93,3%
 3 Roberto Luongo (CAN)       Florida      93,1%
 4 Vesa Toskala (FIN)         San José     93,0%
 5 Andrew Raycroft (CAN)      Boston       92,6%
 6 David Aebischer (SUI)      Colorado     92,4%
 7 Evgeni Nabokov (RUS)       San José     92,1%
 8 Manny Legacé (CAN)         Detroit      92,0%
 9 Jose Théodore (CAN)        Montréal     91,9%
10 Ed Belfour (CAN)         Toronto      91,8%
   Marc Denis (CAN)         Columbus     91,8%
   Martin Gerber (SUI)      Anaheim      91,8%
13 Martin Prusek (TCH)      Ottawa       91,7%
   Martin Brodeur (CAN)     New Jersey   91,7%

 

Les trophées

Meilleur joueur (trophée Hart) : Martin St. Louis (Tampa Bay).

Meilleur joueur élu par ses pairs (trophée Lester B. Pearson) : Martin St. Louis (Tampa Bay).

Meilleur gardien (trophée Vezina) : Martin Brodeur (New Jersey).

Meilleur défenseur (trophée Norris) : Scott Niedermayer (New Jersey).

Meilleur attaquant défensif (trophée Selke) : Kris Draper (Detroit).

Meilleure recrue (trophée Calder) : Andrew Raycroft (Boston).

Fair-play (trophée Lady Byng) : Brad Richards (Tampa Bay).

Persévérance (trophée Masterton) : Bryan Berard (Chicago).

Meilleur entraîneur (trophée Jack Adams) : John Tortorella (Tampa Bay).

Équipe all-star : Martin Brodeur (New Jersey) ; Zdeno Chara (Ottawa) - Scott Niedermayer (New Jersey) ; Markus Näslund (Vancouver) - Joe Sakic (Colorado) - Martin St. Louis (Tampa Bay).

Deuxième équipe all-star : Roberto Luongo (Florida) ; Bryan McCabe (Toronto) - Chris Pronger (Saint Louis) ; Ilya Kovalchuk (Atlanta) - Mats Sundin (Toronto) - Jarome Iginla (Calgary).

Équipe-type des recrues : Andrew Raycroft (Boston) ; Joni Pitkänen (Philadelphie) - John-Michael Liles (Colorado) ; Ryan Malone (Pittsburgh) - Michael Ryder (Montreal) - Trent Hunter (NY Islanders).

 

Play-offs

Premier tour

7, 9, 11, 13, 15, 17 et 19 avril 2004

Boston - Montréal 3-0 (2-0,1-0,0-0)
Boston - Montréal 2-1 a.p. (1-0,0-1,0-0,1-0)
Montréal - Boston 3-2 (2-1,1-0,0-1)
Montréal - Boston 3-4 a.p. (2-1,1-1,0-1,0-0,0-1)
Boston - Montréal 1-5 (0-1,0-1,1-3)
Montréal - Boston 5-2 (1-1,2-0,2-1)
Boston - Montréal 0-2 (0-0,0-0,0-2)

Detroit - Nashville 3-1 (0-1,0-0,3-0)
Detroit - Nashville 2-1 (0-0,1-1,1-0) [le 10 avril]
Nashville - Detroit 3-1 (2-0,0-0,1-1)
Nashville - Detroit 3-0 (1-0,1-0,1-0)
Detroit - Nashville 4-1 (3-0,1-1,0-0)
Nashville - Detroit 0-2 (0-2,0-0,0-0)

Vancouver - Calgary 5-3 (2-0,2-2,1-1)
Vancouver - Calgary 1-2 (0-2,1-0,0-0)
Calgary - Vancouver 1-2 (0-0,1-1,0-1)
Calgary - Vancouver 4-0 (0-0,3-0,1-0)
Vancouver - Calgary 1-2 (0-0,1-1,0-1)
Calgary - Vancouver 4-5 a.p. (0-1,2-3,2-0,0-0,0-0,0-1)
Vancouver - Calgary 2-3 a.p. (0-0,0-1,2-1,0-1)

Colorado - Dallas 3-1 (2-0,0-0,1-1)
Colorado - Dallas 5-2 (2-1,2-1,1-0)
Dallas - Colorado 4-3 a.p. (1-2,1-1,1-0,1-0) [le 12 avril]
Dallas - Colorado 2-3 a.p. (1-2,0-0,1-0,0-0,0-1) [le 14 avril]
Colorado - Dallas 5-1 (1-1,1-0,3-0) [le 17 avril]

8, 10, 12, 14, 16, 18 et 20 avril 2004

Tampa Bay - NY Islanders 3-0 (0-0,2-0,1-0)
Tampa Bay - NY Islanders 0-3 (0-1,0-0,0-2)
NY Islanders - Tampa Bay 0-3 (0-2,0-0,0-1)
NY Islanders - Tampa Bay 0-3 (0-1,0-1,0-1)
Tampa Bay - NY Islanders 3-2 a.p. (0-1,2-0,0-1,1-0)

Philadelphie - New Jersey 3-2 (1-0,1-0,1-2)
Philadelphie - New Jersey 3-2 (1-0,1-1,1-1)
New Jersey - Philadelphie 4-2 (0-1,3-1,1-0)
New Jersey - Philadelphie 0-3 (0-1,0-0,0-2)
Philadelphie - New Jersey 3-1 (1-0,0-1,2-0) [le 17 avril]

Toronto - Ottawa 2-4 (2-1,0-2,0-1)
Toronto - Ottawa 2-0 (1-0,1-0,0-0)
Ottawa - Toronto 0-2 (0-0,0-1,0-1)
Ottawa - Toronto 4-1 (1-1,1-0,2-0)
Toronto - Ottawa 2-0 (0-0,0-0,2-0)
Ottawa - Toronto 2-1 a.p. (0-1,0-0,1-0,0-0,1-0)
Toronto - Ottawa 4-1 (3-0,0-1,0-0)

San José - Saint Louis 1-0 a.p. (0-0,0-0,0-0,1-0)
San José - Saint Louis 3-1 (1-0,1-0,1-1)
Saint Louis - San José 4-1 (0-0,2-0,2-1)
Saint Louis - San José 3-4 (1-1,0-2,2-1) [le 13 avril]
San José - Saint Louis 3-1 (1-1,1-0,1-0) [le 15 avril]

À l'est, les favoris sont passés. Ottawa n'a pas connu ont reçu une étonnante contribution du gardien remplaçant Ilya Bryzgalov, titularisé pour les deux dernières manches aux dépens d'un Jean-Sébastien Giguère fébrile.

 

Demi-finales de conférence

22, 24, 26, 28 avril, 2 et 4 mai 2004

San José - Colorado 5-2 (3-0,2-1,0-1)
San José - Colorado 4-1 (0-1,2-0,2-0)
Colorado - San José 0-1 (0-0,0-0,0-1)
Colorado - San José 1-0 a.p. (0-0,0-0,0-0,1-0)
San José - Colorado 1-2 a.p. (1-0,0-0,0-1,0-1) [le 1er mai]
Colorado - San José 1-3 (0-0,1-3,0-0)

Philadelphie - Toronto 3-1 (1-1,1-0,1-0)
Philadelphie - Toronto 2-1 (1-0,0-1,1-0) [le 25 avril]
Toronto - Philadelphie 4-1 (0-0,3-1,1-0) [le 28 avril]
Toronto - Philadelphie 3-1 (1-1,1-0,1-0) [le 30 avril]
Philadelphie - Toronto 7-2 (3-1,3-1,1-0)
Toronto - Philadelphie 2-3 a.p. (0-2,0-0,2-0,0-1)

23, 25, 27, 29 avril, 1er et 3 mai 2004

Detroit - Calgary 1-2 a.p (0-0,1-1,0-0,0-1) [le 22 avril]
Detroit - Calgary 5-2 (0-0,3-1,2-1) [le 24 avril]
Calgary - Detroit 3-2 (0-0,3-2,0-0)
Calgary - Detroit 2-4 (0-1,2-1,0-2)
Detroit - Calgary 0-1 (0-0,0-1,0-0)
Calgary - Detroit 1-0 a.p. (0-0,0-0,0-0,1-0)

Tampa Bay - Montréal 4-0 (0-0,2-0,2-0)
Tampa Bay - Montréal 3-1 (2-1,1-0,1-0)
Montréal - Tampa Bay 3-4 a.p. (0-0,1-2,2-1,0-1)
Montréal - Tampa Bay 1-3 (1-0,0-2,0-1)

La principale surprise est venue de Detroit, éliminé par des Flames de Calgary euphoriques. L'une des meilleurs attaques de la ligue est restée muette face au gardien finlandais Miikka Kiprusoff. Les joueurs de l'Alberta ont su avant tout maîtriser leurs nerfs dans des matchs à rallonge. Les joueurs de Detroit, pourtant expérimentés, ont de plus souffert en fin de série, après la grave blessure de leur capitaine Steve Yzerman, touché à l'il par un palet (il a dû subir plus de quatre heures d'opération). L'élimination du vainqueur 2002 fait du bruit, d'autant que l'effectif vieillissant ne pourra sans doute pas être reconduit l'an prochain. Chelios, Thomas, Yzerman et Hull pourrait prendre leur retraite, alors que Shanahan et Schneider sont en fin de contrat.

Pour Calgary, le bonheur est immense, et des milliers de supporters ont envahi les rues de la ville. Les Flames atteignent un niveau qu'ils n'avaient pas retrouvé depuis leur titre en 1989, grâce à une équipe de joueurs travailleurs mais sans véritable stars, à l'exception du capitaine Jarome Iginla. La puissance physique de l'équipe, symbolisée par son défenseur marathonien Robyn Regehr, ainsi que les bonnes prestations de joueurs de complément tel Gelinas - d'autant que deux défenseurs titulaires étaient blessés - montrent que le travail paie toujours...

Le coach des Flames, Darryl Sutter, retrouvera en finale son ancienne équipe, San José. Les jeunes Sharks ont disposé en six manches de la redoutable équipe de Colorado, elle aussi parfaitement muselée par un jeu vif et rapide. Vainqueurs faciles des trois premiers matchs, les Californiens se sont fait peur lorsque Joe Sakic, capitaine de l'Avalanche, a remis sa formation sur les rails en marquant en prolongation lors des matchs 4 et 5. Mais seules deux équipes dans l'histoire ont réussi l'exploit de renverser un 3-0... Une performance que Nabokov et San José n'ont pas autorisé, s'imposant 3-1 à l'extérieur à la suite d'une partie d'une grande maîtrise. Pour Colorado, l'instabilité de l'effectif depuis le début de saison a fini par coûter cher ; les recrues dispendieuses ont déçu, et les blessures de joueurs clés comme Tanguay et Blake ont sonné le glas des espoirs du vainqueur 2001.

Dans la conférence Est, les deux favoris se sont imposés. Tampa Bay n'a pas fait de détail, réussissant le seul balayage de ces séries 2004. Après avoir remporté les deux premières rencontres à domicile par deux doublés de Vincent Lecavalier, le Lightning a réussi la performance de se qualifier sur la glace des Canadiens de Montréal avec l'aide de Brad Richards, qui, comme Lecavalier, a été formé en ligue du Québec... Le gardien russe Khabibulin a de son côté assuré le spectacle, comptant désormais quatre blanchissages et une fiche de huit victoires en neuf matches. L'équipe floridienne est la favorite pour le titre. Montréal peut cependant être fier de son excellente saison et de son état d'esprit exemplaire.

Les Flyers de Philadelphie ont moins souffert que prévu. Remportant les deux premiers matchs sur de belles prestations de leur gardien Robert Esche, ils ont concédé les deux suivantes sur la glace de Toronto. Les Leafs y ont cependant laissé beaucoup de forces, explosant 7-2 lors du match 5. Dès lors, le sort de Toronto était scellé : un but de Jeremy Roenick en prolongation portait Philadelphie au troisième tour pour la première fois depuis 1997. Toronto va certainement devoir revoir ses plans : indiscipline chronique, lenteur et âge canonique de certains joueurs expliquent sans doute ce nouvel échec.

 

Finales de conférence

9, 11, 13, 16, 17 et 19 mai 2004

San José - Calgary 3-4 a.p. (0-2,2-0,1-1,0-1)
San José - Calgary 1-4 (0-2,1-0,0-2)
Calgary - San José 0-3 (0-0,0-1,0-2)
Calgary - San José 2-4 (0-0,1-4,1-0)
San José - Calgary 0-3 (0-2,0-1,0-0)
Calgary - San José 3-1 (1-0,1-1,1-0)

8, 10, 13, 15, 18, 20 et 22 mai 2004

Tampa Bay - Philadelphie 3-1 (0-0,2-1,1-0)
Tampa Bay - Philadelphie 2-6 (0-3,0-2,2-1)
Philadelphie - Tampa Bay 1-4 (0-2,0-0,1-2)
Philadelphie - Tampa Bay 3-2 (2-1,1-0,0-1)
Tampa Bay - Philadelphie 4-2 (1-0,2-2,1-0)
Philadelphie - Tampa Bay 5-4 a.p. (2-1,1-3,1-0,1-0)
Tampa Bay - Philadelphie 2-1 (1-0,1-1,0-0)

Ce sera une finale vraiment surprenante entre deux clubs que personne n'attendait à ce niveau. Après une excellente saison régulière, Tampa Bay a confirmé en play-offs et a sorti en sept manches la physique équipe de Philadelphie, malgré la performance remarquée du capitaine des Flyers, Keith Primeau. Le vétéran Dave Andreychuk accède ainsi enfin à la finale pour sa vingt-deuxième saison en NHL.

De son côté, Calgary a éliminé San José en six manches. Son entraîneur Darryl Sutter et son gardien finlandais Miikka Kiprusoff ont ainsi pu prendre leur revanche sur leur ancienne équipe qui les avait autrefois écartés. C'est la première fois depuis dix ans et Vancouver qu'une équipe canadienne se retrouve en finale. Le plus étonnant dans le parcours des Flames est leur propension à gagner à l'extérieur. Ils n'ont remporté que trois rencontres à Calgary en trois tours. Ils auront donc "l'avantage" de se déplacer à Tampa Bay en finale...

 

Finale (25, 27, 29, 31 mai, 3, 5 et 7 juin 2004)

Tampa Bay - Calgary 1-4 (0-1,0-2,1-1)
Tampa Bay - Calgary 4-1 (1-0,0-0,3-1)
Calgary - Tampa Bay 3-0 (0-0,2-0,1-0)
Calgary - Tampa Bay 0-1 (0-1,0-0,0-0)
Tampa Bay - Calgary 2-3 a.p. (1-1,0-1,1-0,0-1)
Calgary - Tampa Bay 2-3 a.p. (0-0,2-2,0-0,0-0,0-1)
Tampa Bay - Calgary 2-1 (1-0,1-0,0-1)

Le Lightning de Tampa Bay soulève la Coupe Stanley. Brad Richards reçoit pour sa part le trophée Conn-Smythe : le modeste attaquant a inscrit sept buts vainqueurs, un nouveau record NHL. Sur les sept matchs de la finale, il a marqué quatre buts et cinq passes... Richards a été présent sur 11 des 16 buts gagnants du Lightning en playoffs.

 

Meilleur joueur des play-offs (trophée Conn-Smythe) : Brad Richards (Tampa Bay).

Meilleurs marqueurs des play-offs

                                     MJ    B   A Pts  +/-   Pén
 1 Brad Richards (CAN)      Tampa Bay     23    2  13  25   +5    4'
 2 Martin St. Louis (CAN)   Tampa Bay     23    9  15  24   +6   14'
 3 Jarome Iginla (CAN)      Calgary       26   13   9  22  +13   45'
 4 Fredrik Modin (SUE)      Tampa Bay     23    8  11  19   +7   12'
 5 Craig Conroy (CAN)       Calgary       26    6  11  17  +12   12'
 6 Vincent Lecavalier (CAN) Tampa Bay     23    9   7  16   -2   25'
   Keith Primeau (CAN)      Philadelphie  18    9   7  16  +11   22'
 8 Martin Gelinas (CAN)     Calgary       26    8   6  14  +10   32'
   Vincent Damphousse (CAN) San José      17    7   7  14    0   20'
   Aleksei Zhamnov (RUS)    Philadelphie  18    4  10  14   -1    8'
   Dave Andreychuk (CAN)    Tampa Bay     23    1  13  14   -2   14'
12 Ruslan Fedotenko (RUS)   Tampa Bay     22   12   1  13    0   14'

 

 

La saison précédente (2002/03)

La saison suivante (2005/06) (lockout en 2004/05)

 

Retour aux archives