NHL 1996/97

 

Les Winnipeg Jets déménagent à Phśnix, dans l'Arizona, et prennent le nom de Phoenix Coyotes. Il n'y a donc plus que 6 équipes canadiennes sur 26 (Montréal, Toronto, Ottawa, Calgary, Edmonton et Vancouver). Elles ont eu du mal à suivre l'inflation salariale alors que le taux de change devenait défavorable : les salaires des hockeyeurs de NHL sont en effet obligatoirement versés en dollars américains.

Classements (82 matches)

Conférence Est

                             Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
 1 New Jersey Devils      A  104   45  14  23   231-182  +49
 2 Buffalo Sabres         N   92   40  12  30   237-208  +29
 3 Philadelphia Flyers    A  103   45  13  24   274-217  +57
 4 Florida Panthers       A   89   35  19  28   221-201  +20
 5 New York Rangers       A   86   38  10  34   258-231  +27
 6 Pittsburgh Penguins    N   84   38   8  36   285-280  +5
 7 Ottawa Senators        N   77   31  15  36   226-234  -8
 8 Canadiens de Montréal  N   77   31  15  36   249-276  -27
 9 Washington Capitals    A   75   33   9  40   214-231  -17
10 Hartford Whalers       N   75   32  11  39   226-256  -30
11 Tampa Bay Lightning    A   74   32  10  40   217-247  -30
12 New York Islanders     A   70   29  12  41   240-250  -10
13 Boston Bruins          N   61   26   9  47   234-300  -66

N : division nord-est ; A : division Atlantique. Les champions de division sont automatiquement classés aux deux premières places.

La plus longue séquence de qualification systématique en play-offs du sport professionnel nord-américain s'achève tristement : après avoir participé aux séries pendant 29 ans, les Bruins de Boston se classent derniers de la ligue. Miné par les blessures, ils alignent notamment six gardiens, dont aucun ne convainc. Le sixième est acquis à la limite des échanges : Jim Carey, le tenant du trophée Vezina, arrive dans son Massachussets natal en provenance de Washington avec en contrepartie le maître passeur Adam Oates. Mais l'étoile Carey pâlit déjà, aussi vite qu'elle sera apparue.

Cette parenthèse refermée, le meilleur gardien de NHL était, est et sera Dominik Hašek, qui est même élu meilleur joueur de la ligue (trophée Hart) par 50 des 54 votants. Son équipe de Buffalo a dominé sa division malgré la perte en octobre de son capitaine Pat LaFontaine, dont la carrière est menacée par une commotion cérébrale après une charge à la tête de François Leroux (Pittsburgh). La moyenne de buts marqués est en chute libre partout, les blanchissages s'accumulent (10 pour Martin Brodeur à New Jersey) et on parle d'"année des gardiens". Mais ce n'est que le début du règne du "Dominator" et de ses confrères...

 

Conférence Ouest

                             Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
 1 Colorado Avalanche     P  107   49   9  24   277-205  +72
 2 Dallas Stars           C  104   48   8  26   252-198  +54
 3 Detroit Red Wings      C   94   38  18  26   253-197  +56
 4 Anaheim Mighty Ducks   P   85   36  13  33   243-231  +12
 5 Phoenix Coyotes        C   83   38   7  37   240-243  -3
 6 Saint Louis Blues      C   83   36  11  35   236-239  -3
 7 Edmonton Oilers        P   81   36   9  37   252-247  +5
 8 Chicago Blackhawks     C   81   34  13  35   223-210  +13
 9 Vancouver Canucks      P   77   35   7  40   257-273  -16
10 Calgary Flames         P   73   32   9  41   214-239  -25
11 Toronto Maple Leafs    C   68   30   8  44   230-273  -43
12 Los Angeles Kings      P   67   28  11  43   214-268  -54
13 San José Sharks        P   62   27   8  47   211-278  -67

C : division centrale ; P : division Pacifique. Les champions de division sont automatiquement classés aux deux premières places.

Après deux ans et demi de règne de terreur durant lequel il a renvoyé (ou ulcéré) tous les joueurs populaires auprès des fans, l'entraîneur et manager Mike Keenan est finalement renvoyé des Blues de Saint-Louis. Joël Quenneville le remplace sur le banc et assure la participation habituelle des Blues en play-offs.

La grande déception de la saison est l'élimination de Vancouver. Le buteur Pavel Bure manque le quart de la saison à cause d'une hyperflexion cervicale, et même le capitaine Trevor Linden, recordman du nombre de matchs consécutifs en NHL (482) finit par se blesser. Toute a une fin, même la présence en play-offs à laquelle les Canucks s'étaient habitués dans la décennie.

 

Meilleurs marqueurs de la saison régulière

                                         MJ    B   A  Pts   +/-   Pén
 1 Mario Lemieux (CAN)     Pittsburgh    76   50  72  122   +27   65'
 2 Teemu Selänne (FIN)     Anaheim       78   51  58  109   +28   34'
 3 Paul Kariya (CAN)       Anaheim       69   44  55   99   +36    6'
 4 John LeClair (USA)      Philadelphie  82   50  47   97   +44   58'
 5 Wayne Gretzky (CAN)     NY Rangers    82   25  72   97   +12   28'
 6 Jaromír Jágr (TCH)      Pittsburgh    63   47  48   95   +22   40'
 7 Mats Sundin (SUE)       Toronto       82   41  53   94    +6   59'
 8 Zigmund Palffy (SVK)    NY Islanders  80   48  42   90   +21   43'
 9 Ron Francis (CAN)       Pittsburgh    81   27  63   90    +7   20'
10 Brendan Shanahan (CAN)  Hart./Det.    81   47  41   88   +32  131'
11 Keith Tkachuk (USA)     Phoenix       81   52  34   86    -1  228'
12 Peter Forsberg (SUE)    Colorado      65   28  58   86   +31   73'
13 Pierre Turgeon (CAN)    Mont./St-L.   78   26  59   85    +8   14'
14 Steve Yzerman (CAN)     Detroit       81   22  63   85   +22   78'
15 Mark Messier (CAN)      NY Rangers    71   36  48   84   +12   88'
16 Mike Modano (USA)       Dallas        80   35  48   83   +43   42'
17 Brett Hull (USA)        Saint Louis   77   42  40   82    -9   10'
18 Adam Oates (CAN)        Bost./Wash.   80   22  60   82    -5   14'
19 Doug Gilmour (CAN)      Toronto       81   22  60   82    +2   68'
20 Doug Weight (USA)       Edmonton      80   21  61   82    +1   80'

Meilleurs gardiens

                                            Min      %
 1 Dominik Hasek (TCH)       Buffalo       4037    93,0%
 2 Jeff Hackett (CAN)        Chicago       2473    92,7%
 3 Martin Brodeur (CAN)      New Jersey    3838    92,7%
 4 Patrick Roy (CAN)         Colorado      3698    92,3%
 5 Guy Hebert (USA)          Anaheim       3863    91,9%
 6 John Vanbiesbrouck (USA)  Florida       3347    91,9%
 7 Mike Richter (USA)        NY Rangers    3598    91,7%
 8 Mark Fitzpatrick (CAN)    Florida       1680    91,4%
 9 Sean Burke (CAN)          Hartford      2985    91,4%
10 Patrick Lalime (CAN)      Pittsburgh    2058    91,3%

 

Les trophées

Meilleur joueur (trophée Hart) : Dominik Hašek (Buffalo).

Meilleur joueur élu par ses pairs (trophée Lester B. Pearson) : Dominik Hašek (Buffalo).

Meilleur gardien (trophée Vezina) : Dominik Hašek (Buffalo).

Meilleur défenseur (trophée Norris) : Brian Leetch (New York Rangers).

Meilleur attaquant défensif (trophée Selke) : Michael Peca (Buffalo).

Meilleure recrue (trophée Calder) : Bryan Berard (New York Islanders).

Fair-play (trophée Lady Byng) : Paul Kariya (Anaheim).

Persévérance (trophée Masterton) : Tony Granato (San José).

Meilleur entraîneur (trophée Jack Adams) : Ted Nolan (Buffalo).

Première équipe all-star : Dominik Hasek (Buffalo) ; Brian Leetch (New York Rangers) - Sandis Ozolinš (Colorado) ; Paul Kariya (Anaheim) - Mario Lemieux (Pittsburgh) - Teemu Selänne (Anaheim).

Deuxième équipe all-star : Martin Brodeur (New Jersey) ; Chris Chelios (Detroit) - Scott Stevens (New Jersey) ; John LeClair (Philadelphie) - Wayne Gretzky (New York Rangers) - Jaromir Jagr (Pittsburgh).

Équipe-type des recrues : Patrick Lalime (Pittsburgh) ; Bryan Berard (New York Islanders) - Janne Niinimaa (Philadelphie) ; Sergei Berezin (Toronto) - Jim Campbell (Saint Louis) - Jarome Iginla (Calgary).

 

Play-offs

Quarts de finale de conférence est

17, 19, 22, 24 et 26 avril 1997

New Jersey - Montréal 5-2
New Jersey - Montréal 4-2
Montréal - New Jersey 4-6
Montréal - New Jersey 4-3 a.p.
New Jersey - Montréal 4-0

Les Devils, meilleur défense de NHL, soignent leur offensive, et même le gardien Martin Brodeur marque un but (en cage vide au premier match).

17, 19, 21, 23, 25, 27 et 29 avril 1997

Buffalo - Ottawa 3-1
Buffalo - Ottawa 1-3
Ottawa - Buffalo 2-3
Ottawa - Buffalo 1-0 a.p.
Buffalo - Ottawa 1-4
Ottawa - Buffalo 0-3
Buffalo - Ottawa 3-2 a.p.

Dominik Hasek se blesse à un genou au troisième match et Buffalo doit confier la cage au rookie Steve Shields, qui répond présent. Les Sabres se qualifient au septième match grâce à Derek Plante qui marque le but égalisateur puis le but vainqueur en prolongation.

17, 19, 21, 23 et 26 avril 1997

Philadelphie - Pittsburgh 5-1
Philadelphie - Pittsburgh 3-2
Pittsburgh - Philadelphie 3-5
Pittsburgh - Philadelphie 4-1
Philadelphie - Pittsburgh 6-3

Mario Lemieux a annoncé qu'il prendrait sa retraite à la fin de la saison et les Flyers ne sont pas décidés à prolonger la carrière de l'idole de leur grand club rival. Le derby de Pennsylvanie tourne en faveur de l'équipe la plus physique, Philadelphie.

17, 20, 22, 23 et 25 avril 1997

Florida - New York Rangers 3-0
Florida - New York Rangers 0-3
New York Rangers - Florida 4-3 a.p.
New York Rangers - Florida 3-2
Florida - New York Rangers 2-3 a.p.

Les anciens de la dynastie d'Edmonton qualifient les New York Rangers : Mark Messier tire l'équipe, Wayne Gretzky score à tout va et Esa Tikkanen inscrit deux buts en prolongation.

Quarts de finale de conférence ouest

16, 18, 20, 22, 24 et 26 avril 1997

Colorado - Chicago 6-0
Colorado - Chicago 3-1
Chicago - Colorado 4-3 a.p.
Chicago - Colorado 6-3
Colorado - Chicago 7-0
Chicago - Colorado 3-6

Avec trois centres blessés (Murray Craven, Brent Sutter et surtout le numéro 1 Aleksei Zhamnov), Chicago n'a plus l'offensive qui permettrait de faire douter Colorado et son gardien Patrick Roy

16, 18, 20, 22, 25, 27 et 29 avril 1997

Dallas - Edmonton 5-3
Dallas - Edmonton 0-4
Edmonton - Dallas 4-3 a.p.
Edmonton - Dallas 3-4
Dallas - Edmonton 0-1 a.p.
Edmonton - Dallas 2-3
Dallas - Edmonton 3-4 a.p.

Les Stars avaient connu la plus grande progression en saison régulière, mais ils tombent d'entrée en play-offs. La jeune équipe d'Edmonton a des nerfs solides, puisqu'elle remporte trois prolongations (par des buts de Kelly Buchberger, Ryan Smyth et enfin Todd Marchant sur la contre-attaque décisive) pour se qualifier.

16, 18, 20, 22, 25 et 27 avril 1997

Detroit - Saint-Louis 0-2
Detroit - Saint-Louis 2-1
Saint-Louis - Detroit 2-3
Saint-Louis - Detroit 4-0
Detroit - Saint-Louis 5-2
Saint-Louis - Detroit 1-3

Blanchis deux fois par le gardien Grant Fuhr, les Red Wings finissent par concrétiser leur domination.

16, 18, 20, 22, 24, 27 et 29 avril 1997

Anaheim - Phoenix 4-2
Anaheim - Phoenix 4-2
Phoenix - Anaheim 4-1
Phoenix - Anaheim 2-0
Anaheim - Phoenix 2-5
Phoenix - Anaheim 2-3 a.p.
Anaheim - Phoenix 3-0

Les Mighty Ducks découvrent les play-offs, mais le duo dynamique Kariya-Selänne continue de les porter en inscrivant 10 de leurs 17 buts dans la série.

 

Demi-finales de conférence est

2, 4, 6, 8 et 11 mai 1997

New Jersey - New York Rangers 2-0
New Jersey - New York Rangers 0-2
New York Rangers - New Jersey 3-2
New York Rangers - New Jersey 3-0
New Jersey - New York Rangers 1-2 a.p.

C'est encore un ex-Oiler (Adam Graves) qui qualifie les Rangers en prolongation. Deux fois dans la série, les Devils ont vu un but égalisateur annulé parce qu'un joueur se trouvait dans le demi-cercle du solide gardien Mike Richter.

3, 5, 7, 9 et 11 mai 1997

Buffalo - Philadelphie 3-5
Buffalo - Philadelphie 1-2
Philadelphie - Buffalo 4-1
Philadelphie - Buffalo 4-5 a.p.
Buffalo - Philadelphie 3-6

Diminué par la fatigue et les blessures (Hasek, mais aussi le buteur Donald Audette et le meilleur attaquant défensif de la ligue Mike Peca), Buffalo ne remporte qu'un match. Il est fatal au gardien Garth Snow dont la place de titulaire est remise en cause. Le vétéran Ron Hextall le remplace le surlendemain..

Demi-finales de conférence ouest

2, 4, 7, 9 et 11 mai 1997

Colorado - Edmonton 5-1
Colorado - Edmonton 4-1
Edmonton - Colorado 4-3
Edmonton - Colorado 2-3 a.p.
Colorado - Edmonton 4-3

L'expérience de l'Avalanche a raison de l'énergie des Oilers, sur un but d'Adam Deadmarsh à une minute de la fin.

2, 4, 6 et 8 mai 1997

Detroit - Anaheim 2-1 a.p.
Detroit - Anaheim 3-2 a.p.
Anaheim - Detroit 3-5
Anaheim - Detroit 2-3 a.p.

Seulement 4 rencontres, mais un total de 320 minutes sont nécessaires pour que Detroit passe l'obstacle, sur un but de Brendan Shanahan.

 

Finale de conférence est

16, 18, 20, 23 et 25 mai 1997

Philadelphie - New York Rangers 3-1
Philadelphie - New York Rangers 4-5
New York Rangers - Philadelphie 3-6
New York Rangers - Philadelphie 2-3
Philadelphie - New York Rangers 4-2

Garth Snow fait son retour dans les cages mais est sorti au deuxième match après cinq buts en dix tirs. Le plan anti-Lindros (avec Gretzky employé à l'aile droite de Messier) ne fonctionne que ce soir-là. Dominant physiquement, Eric Lindros inscrit neuf points pour les Flyers.

Finale de conférence ouest

15, 17, 19, 22, 24 et 26 mai 1997

Colorado - Detroit 2-1
Colorado - Detroit 2-4
Detroit - Colorado 2-1 
Detroit - Colorado 6-0
Colorado - Detroit 6-0
Detroit - Colorado 3-1

Les Red Wings dominent 215 tirs à 127.dans la série, et même Patrick Roy ne peut plus s'opposer à leur accès en finale.

 

Finale (31 mai, 3, 5 et 7 juin 1997)

Philadelphie - Detroit 2-4
Philadelphie - Detroit 2-4
Detroit - Philadelphie 6-1
Detroit - Philadelphie 2-1

Les Flyers n'ont toujours pas de gardien incontesté : Hextall et Snow encaissent chacun un slap de la bleue qu'ils auraient dû arrêter. Il n'y a donc rien à faire face à Detroit qui attendait de reconquérir la Coupe Stanley depuis 42 ans, la plus longue disette de la NHL. C'est le succès de la persévérance, à l'instar du capitaine Steve Yzerman, qui a patienté 14 saisons sous les couleurs des Wings pour connaître ce moment.

Avec 94,4% d'arrêts en play-offs, le gardien Mike Vernon soulève sa deuxième Coupe Stanley, après Calgary en 1989. Scotty Bowman devient le premier entraîneur titré avec trois équipes différentes (après Montréal et Pittsburgh). Bowman avait d'ailleurs fait venir un ancien des Penguins, le défenseur Larry Murphy, à la clôture des transferts, un renfort judicieux qui termine les play-offs avec une fiche impressionnante de +16... dont +10 en finale !

Mais ce succès des rouges est aussi celui de la première ligne entièrement russe de la NHL : le trio Kozlov-Larionov-Fedorov et les défenseurs Vyacheslav Fetisov et Vladimir Konstantinov. Ce dernier, qui avait la meilleure fiche des arrières de NHL en saison régulière (+31), subit des séquelles irréversibles dans un accident de limousine. Le "Russian Five" est entré dans l'histoire, mais n'est plus.

 

Meilleur joueur des play-offs (trophée Conn-Smythe) : Mike Vernon (Detroit Red Wings).

Meilleurs marqueurs des play-offs

                                         MJ   B   A Pts  +/-   Pén
1 Eric Lindros (CAN)       Philadelphie  19  12  14  26   +7   40'
2 Joe Sakic (CAN)          Colorado      17   8  17  25   +5   14'
3 Claude Lemieux (CAN)     Colorado      17  13  10  23   +7   32'
4 Valeri Kamensky (RUS)    Colorado      17   8  14  22   -1   16'
5 Rod Brind'Amour (CAN)    Philadelphie  19  13   8  21   +9   10'
6 John LeClair (USA)       Philadelphie  19   9  12  21   +5   10'
7 Wayne Gretzky (CAN)      N.Y. Rangers  15  10  10  20   +5    2'
8 Sergei Fedorov (RUS)     Detroit       20   8  12  20   +5   12'
9 Brendan Shanahan (CAN)   Detroit       20   9   8  17   +8   43'

 

 

La saison précédente (1995/96)

La saison suivante (1997/98)

 

Retour aux archives