NHL 1989/90

 

Classements (80 matches)

Conférence Prince de Galles

Division Adams

                         Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
1 Boston Bruins          101   46   9  25   289-232  +57
2 Buffalo Sabres          98   45   8  27   286-248  +38
3 Canadiens de Montréal   93   41  11  28   288-234  +54
4 Hartford Whalers        85   38   9  33   275-268  +7
5 Nordiques de Québec     31   12   7  61   240-407  -167

Guy Lafleur renonce à une offre lucrative de Los Angeles pour venir finir sa carrière à Québec, mais la vedette a ses meilleures années derrière lui et il n'empêche pas les Nordiques de terminer avec un bilan encore plus mauvais que l'an passé. Le gardien international russe Sergei Mylnikov peine à s'adapter à l'environnement nord-américain et arrive en mauvaise condition physique. On lui reproche de rester trop accroupi alors que le style debout est prédominant. Il ne sera qu'un des sept gardiens utilisés dans la saison noire, dont le meilleur sera Ron Tugnutt. Seule satisfaction, le Colisée de Québec est toujours plein malgré les piètres résultats.

Division Patrick

                         Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
1 New York Rangers        85   36  13  31   279-267  +12
2 New Jersey Devils       83   37   9  34   295-288  +7
3 Washington Capitals     78   36   6  38   284-275  +9
4 New York Islanders      73   31  11  38   281-288  -7
5 Pittsburgh Penguins     72   32   8  40   318-359  -41
6 Philadelphia Flyers     71   30  11  39   290-297  -7

La hernie discale de Mario Lemieux (Pittsburgh) et la blessure à l'aine de Ron Hextall à son premier match après une dispute contractuelle de 42 jours avec les Flyers de Philadelphie permettent aux New York Islanders de revenir en play-offs.

 

Conférence Clarence Campbell

Division Norris

                         Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
1 Chicago Blackhawks      88   41   6  33   315-294  +21
2 Saint Louis Blues       83   37   9  34   295-279  +16
3 Toronto Maple Leafs     80   38   4  38   337-358  -21
4 Minnesota North Stars   76   36   4  40   284-291  -7
5 Detroit Red Wings       70   28  14  38   288-323  -95

Des rumeurs évoquent un possible échange du jeune capitaine Steve Yzerman après la non-qualification de Detroit. C'est finalement l'entraîneur Jacques Demers qui paiera les pots cassés.

Division Smythe

                         Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
1 Calgary Flames          99   42  15  23   348-265  +83
2 Edmonton Oilers         90   38  14  28   315-283  +32
3 Winnipeg Jets           85   37  11  32   298-290  +8
4 Los Angeles Kings       75   34   7  39   338-337  +1
5 Vancouver Canucks       64   25  14  41   245-306  -61

Calgary est devancé de deux points par Boston et manque de peu son troisième trophée du Président consécutif. Les Flames évoluent cependant dans la division la plus forte de la NHL et ils restent donc considérés comme la meilleure équipe de la ligue. Leur rival Edmonton a connu bien des soucis : le gardien titulaire Grant Fuhr a connu une appendicectomie en urgence au camp d'entraînement puis plusieurs blessures à l'épaule, et le meilleur marqueur de l'année passée Jimmy Carson, arrivée dans l'échange de Gretzky chez les Kings, a demandé à être échangé car il ne supportait plus la pression de remplacer la Merveille. Edmonton participe à une bagarre générale à Los Angeles en fin de saison et devient pour la première fois l'équipe la plus pénalisée de la ligue.

 

Meilleurs marqueurs de la saison régulière

                                        MJ    B   A  Pts   +/-   Pén
 1 Wayne Gretzky          Los Angeles   73   40 102  142   +8    42'
 2 Mark Messier           Edmonton      79   45  84  129   +19   79'
 3 Steve Yzerman          Detroit       79   62  65  127   -6    79'
 4 Mario Lemieux          Pittsburgh    59   45  78  123   -18   78'
 5 Brett Hull (USA)       St-Louis      80   72  41  113   -1    24'
 6 Bernie Nicholls        L.A./N.Y.R.   79   39  73  112   -9    86'
 7 Pierre Turgeon         Buffalo       80   40  66  106   +10   29'
 8 Pat LaFontaine (USA)   NY Islanders  74   54  51  105   -13   38'
 9 Paul Coffey            Pittsburgh    80   29  74  103   -25   95'
10 Joe Sakic              Québec        80   39  63  102   -40   27'
11 Adam Oates             Saint Louis   80   23  79  102   +9    30'
12 Luc Robitaille         Los Angeles   80   52  49  101   +8    38'
13 Ron Francis            Hartford      80   32  69  101   +13   73'
14 Brian Bellows          Minnesota     80   55  44   99   -3    72'
15 Rick Tocchet           Philadelphie  75   37  59   96   +4   196'
16 Gary Leeman            Toronto       80   51  44   95   +4    63'
17 Joe Nieuwendyk         Calgary       79   45  50   95   +32   40'
18 Vincent Damphousse     Toronto       80   33  61   94   +2    56'
19 Jari Kurri (FIN)       Edmonton      78   33  60   93   +18   48'
20 Cam Neely              Boston        76   55  37   92   +10  117'

Meilleurs gardiens

                                         Min      %
1 Patrick Roy             Montréal      3173    91,2%
2 Mike Liut               Hart./Wash.   2161    90,5%
3 Daren Puppa             Buffalo       3241    90,3%
4 Clint Malarchuk         Buffalo       1596    90,3%
5 Mark Fitzpatrick        NY Islanders  2653    89,8%
6 Jon Casey (USA)         Minnesota     3407    89,6%
7 Glenn Healy             NY Islanders  2197    89,4%
8 Andy Moog               Boston        2536    89,3%

 

Les trophées

Meilleur joueur (trophée Hart) : Mark Messier (Edmonton Oilers).

Meilleur joueur élu par ses pairs (trophée Lester B. Pearson) : Mark Messier (Edmonton Oilers).

Meilleur gardien (trophée Vezina) : Patrick Roy (Canadiens de Montréal).

Meilleur défenseur (trophée Norris) : Ray Bourque (Boston Bruins).

Meilleur attaquant défensif (trophée Selke) : Rick Meagher (Saint Louis Blues).

Meilleure recrue (trophée Calder) : Sergei Makarov (Calgary Flames).

Fair-play (trophée Lady Byng) : Brett Hull (Saint Louis Blues).

Persévérance (trophée Masterton) : Gord Kluzak (Boston Bruins).

Meilleur entraîneur (trophée Jack Adams) : Bob Murdoch (Winnipeg Jets).

Première équipe all-star : Patrick Roy (Montréal) ; Al MacInnis (Calgary) - Ray Bourque (Boston) ; Luc Robitaille (Los Angeles) - Mark Messier (Edmonton) - Brett Hull (Saint Louis).

Deuxième équipe all-star : Daren Puppa (Buffalo) ; Doug Wilson (Chicago) - Paul Coffey (Pittsburgh) ; Brian Bellows (Minnesota) - Wayne Gretzky (Los Angeles) - Cam Neely (Boston).

Équipe-type des recrues : Bob Essensa (Winnipeg) ; Geoff Smith (Edmonton) - Brad Shaw (Hartford) ; Rod Brind'Amour (Saint Louis) - Mike Modano (Minnesota) - Sergei Makarov (Calgary).

 

Play-offs

Premier tour

Division Adams (5, 7, 9, 11; 13, 15 et 17 avril 1990)

Boston - Hartford 3-4 (0-1,2-3,1-0)
Boston - Hartford 3-1 (1-0,1-1,1-0)
Hartford - Boston 5-3 (2-2,0-0,3-1)
Hartford - Boston 5-6 (1-0,4-2,0-4)
Boston - Hartford 3-2 (2-1,1-1,0-0)
Hartford - Boston 3-2 a.p. (0-1,1-1,1-0,1-0)
Boston - Hartford 3-1 (2-0,1-0,0-1)

Buffalo - Montréal 4-1 (0-0,3-1,1-0)
Buffalo - Montréal 0-3 (0-2,0-0,0-1)
Montréal - Buffalo 2-1 a.p. (0-1,1-0,0-0,1-0)
Montréal - Buffalo 2-4 (1-0,1-3,0-1)
Buffalo - Montréal 2-4 (1-0,1-3,0-1)
Montréal - Buffalo 5-2 (1-1,1-0,3-1)

Patrick Roy remporte le duel des gardiens devant Daren Puppa et élimine Buffalo. De leur côté, les Bruins ont obtenu la meilleure défense du championnat en partageant la cage, mais en play-offs, il faut choisir. Réjean Lemelin, en difficulté, est remplacé avant la troisième période du quatrième match par Andy Moog. Hartford mène alors 5-2 et peut prendre deux victoires d'avance... mais son gardien Peter Sidorkiewicz encaisse quatre buts - dont deux de Dave Poulin - dans ce dernier tiers-temps. Le jeune portier ne soutiendra pas la comparaison avec Moog au Boston Garden, et les partisans des Whalers regretteront amèrement que leur seul gardien d'expérience Mike Liut ait été échangé à Washington à la clôture des transferts contre le centre Yvon Corriveau... dont la principale qualité est de coûter cinq fois moins cher.

Division Patrick (5, 7, 9, 11, 13 et 15 avril 1990)

New York Rangers - New York Islanders 2-1 (1-0,1-1,0-0)
New York Rangers - New York Islanders 5-2 (1-0,4-2,0-0)
New York Islanders - New York Rangers 4-3 a.p. (1-1,0-2,2-0,0-0,1-0)
New York Islanders - New York Rangers 1-6 (1-2,0-3,0-1)
New York Rangers - New York Islanders 6-5 (2-2,3-0,1-3)

New Jersey - Washington 4-5 a.p. (1-2,1-2,2-0,0-1)
New Jersey - Washington 6-5 (3-0,1-2,2-3)
Washington - New Jersey 1-2 (0-1,1-1,0-0)
Washington - New Jersey 3-1 (0-0,2-1,1-0)
New Jersey - Washington 3-4 (0-1,2-0,1-3)
Washington - New Jersey 3-2 (1-0,2-1,0-1)

Les Islanders changent désespérément de gardien entre Mark Fitzpatrick et Glenn Healy, mais ils sont moins performants qu'en saison régulière et le derby new-yorkais tourne court. Les Devils atteignent les play-offs pour la deuxième fois seulement en huit ans de présence dans du New Jersey, mais l'avantage de la glace et le statut de favori qui va avec ne leur réussit pas : Dino Ciccarelli marque le but décisif de Washington en prolongation au premier match et compte huit buts au total au cours de la série.

Division Norris (4, 6, 8, 10, 12, 14 et 16 avril 1990)

Chicago - Minnesota 1-2 (0-1,0-0,1-1)
Chicago - Minnesota 5-3 (1-3,4-0,0-0)
Minnesota - Chicago 1-2 (0-0,0-0,1-2)
Minnesota - Chicago 4-0 (2-0,1-0,1-0)
Chicago - Minnesota 5-1 (2-0,1-1,2-0)
Minnesota - Chicago 5-3 (3-1,2-0,0-2)
Chicago - Minnesota 5-2 (0-1,4-0,1-1)

Saint-Louis - Toronto 4-2 (2-0,0-1,2-1)
Saint-Louis - Toronto 4-2 (1-1,3-0,0-1)
Toronto - Saint-Louis 5-6 a.p. (1-1,2-3,2-1,0-1)
Toronto - Saint-Louis 4-2 (0-0,2-1,2-1)
Saint-Louis - Toronto 4-3 (2-1,2-1,0-1)

Le bureau des gouverneurs doit se réunir à Chicago pour décider du déménagement demandé par les actuels propriétaires des Minnesota North Stars. La réunion est repoussée car de nouveaux acheteurs potentiels se font connaître qui veulent maintenir la franchise sur place. Un mois plus tard, la NHL trouvera un accord pour que les anciens propriétaires revendent, en leur confiant en échange une équipe d'expansion en 1991/92 dans la baie de San Francisco (où ils voulaient relocaliser les North Stars) : le contrat très complexe, obtenu après deux jours de débats, prévoit que la future équipe pourra récupérer plusieurs joueurs de Minnesota en compensation...

Division Smythe (4, 6, 8, 10, 12, 14 et 16 avril 1990)

Calgary - Los Angeles 3-5 (2-1,0-0,1-4)
Calgary - Los Angeles 8-5 (2-1,4-2,2-2)
Los Angeles - Calgary 2-1 a.p. (0-0,1-0,0-1,1-0)
Los Angeles - Calgary 12-4 (4-0,5-4,4-0)
Calgary - Los Angeles 5-1 (1-0,2-0,2-1)
Los Angeles - Calgary 4-3 a.p. (1-1,0-1,2-1,0-0,1-0)

Edmonton - Winnipeg 5-7 (3-2,1-2,1-3)
Edmonton - Winnipeg 3-2 a.p. (0-2,0-0,2-0,1-0)
Winnipeg - Edmonton 2-1 (0-1,1-0,1-0)
Winnipeg - Edmonton 4-3 a.p. (3-2,0-1,0-0,0-0,1-0)
Edmonton - Winnipeg 4-3 (1-1,2-2,1-0)
Winnipeg - Edmonton 3-4 (0-3,1-0,2-1)
Edmonton - Winnipeg 4-1 (2-1,0-0,2-0)

Los Angeles attrape un match à Calgary malgré l'absence de Gretzky blessé au dos pour les deux premiers déplacements, et n'a plus qu'à gagner chez lui pour se qualifier. Les Kings y parviennent avec suspense - but en prolongation de Tommi Granato - puis sans suspense : trois hat-tricks dans le même match (Granato, Tomas Sandström, Dave Taylor) pour un incroyable 12-4. Le sixième match est mémorable : l'arbitre Denis Morel refuse un but aux Flames en prolongation, et après trois minutes dans la deuxième période supplémentaire, Mike Krushelnyski finit par donner la victoire aux Kings alors qu'il est à plat sur la glace en lobant un Mike Vernon couché qui allonge son bras en l'air sans pouvoir attraper ce palet fatal.

Edmonton est tout près de connaître le même sort mais son gardien Bill Ranford arrête deux breakaways de suite alors que Winnipeg mène 3 victoires à 1 et 3-1 au cinquième match. Sur la contre-attaque, Craig Simpson réduit le score, et Mark Lamb égalise treize secondes plus tard. Ce match est remporté sur un but décisif de Mark Messier, le suivant sur un slap du cercle droit de Kurri, et la série est renversée.

 

Finales de division

Division Adams (19, 21, 23, 25 et 27 avril 1990)

Boston - Montréal 1-0 (0-0,1-0,0-0)
Boston - Montréal 5-4 a.p. (1-1,2-2,1-1,1-0)
Montréal - Boston 3-6 (1-2,1-3,1-1)
Montréal - Boston 4-1 (1-0,0-1,3-0)
Boston - Montréal 3-1 (1-0,0-1,2-0)

C'est la première fois depuis 1944 que les Bruins peuvent savourer une série victorieuse contre son rival historique dans leur jardin (le Boston Garden). Il faut dire que Stéphane Richer, le buteur des Canadiens de Montréal, s'est tordu la cheville gauche. Stéphan Lebeau tente de le remplacer avec un doublé décisif en troisième période du quatrième match, mais son but ne suffit pas au cinquième match.

Division Patrick (19, 21, 23, 25 et 27 avril 1990)

New York Rangers - Washington 7-3 (1-0,2-0,4-3)
New York Rangers - Washington 3-6 (1-2,2-3,0-1)
Washington - New York Rangers 7-1 (4-1,1-0,2-0)
Washington - New York Rangers 4-3 a.p. (0-1,2-0,1-2,1-0)
New York Rangers - Washington 1-2 a.p. (0-1,0-0,1-0,0-1)

Don Beaupré avait la confiance de Terry Murray au tour précédent, mais le coach de Washington choisit de titulariser Mike Liut pour cette série, et se tient à sa décision malgré le premier match. On ne donne pas cher des Capitals quand leur meilleur marqueur Dino Ciccarelli se blesse. John Druce, un parfait anonyme qui a marqué huit buts en saison régulière, surgit pourtant de nulle part pour inscrire neuf buts dans la série (!), dont le but vainqueur en évitant une mise en échec de Ron Greschner pour dévier un tir de Geoff Courtnall. L'heure de gloire de Druce ne se reproduira jamais et on lui en reparlera durant toute sa carrière.

Division Norris (18, 20, 22, 24, 26, 28 et 30 avril 1990)

Chicago - Saint Louis 3-4 (1-2,2-2,0-0)
Chicago - Saint Louis 5-3 (1-0,1-1,3-2)
Saint Louis - Chicago 5-4 (2-1,1-1,2-2)
Saint Louis - Chicago 2-3 (0-0,2-2,0-1)
Chicago - Saint Louis 3-2 (0-1,3-1,0-0) 
Saint Louis - Chicago 4-2 (2-0,1-2,1-0)
Chicago - Saint Louis 8-2 (2-0,3-1,3-1)

Le buteur d'exception Brett Hull trouve 8 fois le chemin des filets dans la série, mais cela n'empêche pas Saint-Louis de s'incliner en sept manches. Après quatre remplacements en cours de match depuis le début des play-offs, le débutant Ed Belfour est enfin titularisé dans les cages de Chicago aux dépens de Greg Millen et termine la série, même s'il est remplacé à son tour (par le numéro 3 Jacques Cloutier) après avoir laissé passer les deux premiers tirs adverses au sixième match.

Division Smythe (18, 20, 22 et 24 avril 1990)

Edmonton - Los Angeles 7-0 (2-0,2-0,3-0)
Edmonton - Los Angeles 6-1 (1-0,1-0,4-1)
Los Angeles - Edmonton 4-5 (3-1,0-4,1-0)
Los Angeles - Edmonton 5-6 a.p. (2-0,2-4,1-1,0-1)

Bill Ranford, gardien remplaçant au début de la saison, explose le record d'invincibilité des Oilers (avec 154 minutes) au début de la série, mais à l'extérieur, Edmonton retrouve son traditionnel atout offensif. Les Oilers gagnent le troisième match après avoir été mené 3-1, et égalisent à trois minutes de la fin du quatrième match par un tir en angle fermé d'Esa Tikkanen qui a intercepté un dégagement manqué dans la bande. Joe Murphy inscrit le but gagnant en prolongation en prenant son propre rebond.

 

Finale de conférence de Galles (3, 5, 7 et 9 mai 1990)

Boston - Washington 5-3 (2-1,0-2,3-0)
Boston - Washington 3-0 (0-0,1-0,2-0)
Washington - Boston 1-4 (0-1,1-1,0-2)
Washington - Boston 2-3 (0-2,1-0,1-1)

La meilleure défense de la ligue, Boston, balaye Washington et envoie un défi en attendant son adversaire en finale. Andy Moog a parfaitement tenu son poste, quand les Capitals alternaient encore entre Liut et Beaupré.

Finale de conférence Campbell (2, 4, 6, 8, 10 et 12 mai 1990)

Edmonton - Chicago 5-2 (1-0,2-0,2-2)
Edmonton - Chicago 3-4 (0-1,2-2,1-1)
Chicago - Edmonton 5-1 (2-1,1-0,2-0)
Chicago - Edmonton 2-4 (1-2,1-2,0-0)
Edmonton - Chicago 4-3 (3-1,1-2,0-0)
Chicago - Edmonton 4-8 (1-3,0-4,3-1)

Le capitaine Mark Messier ramène Edmonton à égalité dans la série par une performance exceptionnelle au quatrième match : deux buts, deux assistances et nombre de mises en échec et de coups divers qui démolissent les Blackhawks. Greg Millen, redevenu titulaire après la défaite initiale de Belfour, encaisse trois buts en quatre tirs dans ce match et cède sa place à... Jacques Cloutier, qui débute pour la première fois le surlendemain. Millen revient au sixième match... pour encaisser sept buts en deux périodes. La tournante entre les trois gardiens de Chicago a fini par donner le mal de mer à tout le monde.

 

Finale (15, 18, 20, 22 et 24 mai 1990)

Boston - Edmonton 2-3 a.p. (0-1,0-1,2-0,0-0,0-0,0-1)
Boston - Edmonton 2-7 (1-2,1-4,0-1)
Edmonton - Boston 1-2 (0-2,0-0,1-0)
Edmonton - Boston 5-1 (2-0,2-0,1-1)
Boston - Edmonton 1-4 (0-0,0-2,1-2)

Le gardien Andy Moog, trois fois vainqueur de la Coupe Stanley avec Edmonton, avait demandé à partir parce qu'il n'était plus que la doublure de Grant Fuhr, et il avait donc été échangé à Boston en 1988 contre... Bill Ranford, qui a bénéficié des circonstances. Les deux hommes se retrouvent face-à-face pour le match le plus long de l'histoire des finales NHL : le but vainqueur de Petr Klima, attaquant tchèque arrivé de Detroit en cours de saison, intervient après 115 minutes et 13 secondes. Ranford arrête 94,9% de tirs dans cette finale, et les attaquants se répartissent les rôles : la ligne Anderson-Messier-Simpson enfile les buts pendant qu'Esa Tikkanen et Steve Smith se chargent de marquer de près les deux attaquants-clés des Bruins, Craig Janney et Cam Neely.

Les Oilers remportent leur cinquième Coupe Stanley en huit ans et sept joueurs ont participé à toutes ces conquêtes : Glenn Anderson, Grant Fuhr, Randall Gregg, Charles Huddy, Jari Kurri, Kevin Lowe et Mark Messier.

 

Meilleur joueur des play-offs (trophée Conn-Smythe) : Bill Ranford (Edmonton).

Meilleurs marqueurs des play-offs

                                       MJ   B   A  Pts   +/-  Pén
1 Craig Simpson           Edmonton     22  16  15   31   +11   8'
2 Mark Messier            Edmonton     22   9  22   31   +5   20'
3 Cam Neely               Boston       21  12  16   28   +7   51'
1 Jari Kurri (FIN)        Edmonton     22  10  15   25   +13  18'
5 Esa Tikkanen (FIN)      Edmonton     22  13  11   24   +12  26'
6 Glenn Anderson          Edmonton     22  10  12   22   +12  20'
7 Steve Larmer            Chicago      20   7  15   22   +2    2'
8 Denis Savard            Chicago      20   7  15   22    0   41'

 

 

La saison précédente (1988/89)

La saison suivante (1990/91)

 

Retour aux archives